Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 4 – Partie 3

***

Chapitre 4 : Dans une poursuite à chaud

Partie 3

Selon les informations que Diablo avait apprit en douceur des membres de la Brigade Paladine, Batutta se trouvait quelque part à la périphérie ouest de la ville. Il y avait là un nombre apparemment infini de tentes, avec d’innombrables croyants alignés, même si c’était au milieu de la nuit. Il ne pouvait pas se permettre de fouiller chaque tente, une par une, alors il avait conçu un plan.

« Shera, appelle ton Invocation. Tu observeras tout d’en haut avec ta Dinde Tireur, » déclara Diablo.

« Hein ? Mais elle ne voit pas grand-chose la nuit... C’est plutôt aveugle dans le noir, » répondit Shera.

« Toute la zone va bientôt devenir très lumineuse, » déclara Diablo.

Diablo avait levé le Bâton de Tenma et il l’avait pointé vers le ciel nuageux de la nuit. Il avait libéré son sort — Explosion.

Une détonation était apparue dans l’air, éclairant l’environnement. Les marchands et les croyants commencèrent à faire du bruit, et il en fut de même pour les individus de l’Église qui gardaient les tentes.

« Il y en aura forcément un qui le dira à Batutta ! » Diablo avait annoncé ça à Shera. « Cherche-les depuis le ciel ! »

« D-D’accord ! » déclara Shera.

Un ou deux coups de ce sort ne suffiraient pas à les faire se précipiter pour se présenter à Batutta, alors Diablo avait continué à faire apparaître des sorts les uns après les autres.

« Explosion ! Explosion ! Explosion... ! » cria Diablo.

Ce faisant, il avait pu localiser la tente vers laquelle se dirigeaient les prêtres et les membres de la Brigade Paladine chargés de les garder. Il y avait des gardes postés là pour protéger l’entrée du sous-sol, mais il ne resta plus rien après qu’il les eut dispersés comme des fétus de paille.

 

Après avoir descendu le long escalier, il avait ouvert une porte en pierre. Il était dans une sorte de zone cylindrique. Une fragrance malsaine et sucrée s’accrochait dans l’air, mélangée à une odeur bestiale si piquante que Shera se couvrit la bouche de sa main.

« C’est quoi cet endroit... ? J’ai un mauvais pressentiment ! » déclara Shera.

Diablo avait reconnu cet endroit comme la dernière étape de l’événement à temps limité dans le jeu. C’est là qu’apparaîtrait le Boss final.

— À quel point ce monde est-il semblable au jeu !? se demanda-t-il.

En partant de l’entrée, un escalier en colimaçon parallèle aux murs de pierre s’étendait jusqu’au fond de ce lieu. La taille différait pour les pierres utilisées dans les murs et l’escalier, où, en moyenne, chacune mesurait une cinquantaine de centimètres de haut, et leur longueur et leur largeur atteignant plus d’un mètre. Ils avaient été formés presque comme un trapèze afin de créer la forme cylindrique du bâtiment. La seule lumière venait d’en bas.

À quatre pattes, Horn jeta un coup d’œil vers le bas. Diablo lui avait dit qu’il n’avait pas besoin de se cacher sous terre avec eux, mais le Marcheur d’Herbes l’avait quand même fait à la fin.

« H-Hey, Chef, il y a quelque chose au fond, » déclara Horn.

Diablo regarda le fond de la pièce où il pouvait voir les contours de plusieurs personnes.

 

Dans les flammes vacillantes des lampes, il pouvait distinguer les hommes et les femmes qui participaient à une fête de dépravation morale.

 

Diablo souriait d’un léger rire. Il essayait de montrer que ce n’était pas grand-chose, mais à l’intérieur, il paniquait complètement.

— Qu’est-ce que c’est que ça !? Se demanda-t-il.

Le Croisement de la Rêverie était un jeu sain et adapté à tous les âges, donc il va sans dire qu’il n’y avait pas de scènes érotiques comme celle-ci.

Regardant également vers le bas, le visage de Shera devint pâle.

« Diablo ! Rem et Lumachina ! » cria Shera.

« Hm, » il avait tourné son regard vers la direction qu’elle pointait.

 

Toutes deux étaient suspendues sur un autel au centre de cet endroit. Lumachina avait été réduite à une apparence très peu digne d’une dame, ses vêtements ayant été retirés du haut de son corps, alors que sa poitrine avait été mise à nu pour que tout le monde puisse la voir. Ses sous-vêtements étaient tombés au niveau de ses chevilles.

Le visage de Diablo était devenu rouge betterave.

À côté d’elle se trouvait la femme de chambre Shiliu, ses mains rampant sur tout le corps de Lumachina. Elle était aussi presque complètement nue, ne portant qu’un corset noir, des bas résille et des talons hauts. C’était comme l’un des dessins d’une tenue que vous verriez sur l’une de ces boîtes de jeux qu’ils vendent dans des sex-shops. Les boîtes étaient normalement assez grandes, même s’il n’y avait qu’un seul disque à l’intérieur.

— C’est un peu trop, n’est-ce pas ? pensa Diablo.

La langue de Shiliu rampait sur la peau de Lumachina. Bien qu’il ne pouvait pas le voir d’en haut, il pouvait dire que Lumachina essayait de s’échapper, mais ne pouvait pas le faire parce qu’elle avait les mains et les pieds liés.

Diablo avait fait un sprint dans les escaliers. « Shera, Horn, attendez ici ! Je ramène ces deux-là ! »

« D-D’accord ! » déclara Shera.

« Bien reçu, Chef ! » répondit Horn.

 

Après avoir descendu l’escalier de pierre à une cinquantaine de mètres de l’escalier de pierre — .

Il y avait quelqu’un d’autre qui montait ces mêmes escaliers.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre 🙂 On est passé à la version non-censuré du jeu.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. cnpiusd est tellement frustrant, par certain coté très adulte et d'autre très enfantin.
    J'ai continuer en me disant que le héros finirai par comprendre que ce n'est plus exactement un jeu et grandirai mais finalement rien ne change même après presque 150 chapitres. Si cette fois il ne prend pas de vrai décision et décide encore de juste bruler un peu battuda et le laisser partir (ou même que quelque chose le tue, comme le commandant tuant pour diablo le frère de shera) je devrait arrêter car le héros manquerai de cohérence pour moi.

  4. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire