Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 12

***

Chapitre 3 : En Route vers une Nouvelle Ville

Partie 12

Après qu’ils eurent fini de manger — .

Diablo était allé dans le salon et alors qu’il buvait du thé, Lumachina était arrivée, ainsi que Rem et Shera. Lumachina s’était changée pour revêtir les vêtements d’une Grande Prêtresse, que Batutta avait préparés apparemment pour elle. C’était une robe ample qui utilisait une base de blanche et rouge au niveau des couleurs. Le long tissu la couvrait jusqu’aux genoux, mais il pouvait voir sa peau lisse entre les interstices.

« Qu-Qu’est-ce que vous en pensez ? » demanda-t-elle, en affichant un léger rougissement des joues.

« Hm. Cela te va bien, » déclara Diablo d’un signe de tête.

En se réjouissant, Lumachina s’était mise à largement sourire. Rem et Shera étaient également heureuses, car elles l’avaient apparemment aidée à se changer.

La tenue de Grande Prêtresse que Lumachina portait quand elle et Diablo s’étaient rencontrés pour la première fois avait déjà été déchirée et elle était en lambeaux au moment où il l’avait rencontrée, alors c’était la première fois qu’il la voyait ainsi. Et bien qu’il savait qu’il ne devrait probablement pas voir les choses de cette façon... c’était une tenue assez séduisante.

— En tout cas, qui aurait cru qu’il arriverait un moment dans ma vie où je complimenterais les vêtements d’une fille. Je pensais que ce genre de choses n’arrivait qu’en jouant à des simulateurs de rendez-vous, pensa Diablo.

Il remarqua soudainement que Lumachina tenait le dos de sa main gauche avec sa main droite.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec ta main ? » demanda Diablo.

« Oh, il n’y a pas de quoi s’inquiéter..., » répondit-elle.

Cela semblait être écorché et c’était rouge.

« ... Quand vous vous battiez avec la Baleine des Sables, il semblerait qu’elle soit tombée en essayant de ramener les personnes alors qu’ils avaient l’air d’être aspirés dans les airs, » Rem avait expliqué la situation.

« Je vois. On dirait que c’est quelque chose qu’elle ferait, » déclara Diablo.

— Oh merde... C’était à cause de ma magie ! Je suis désolé ! pensa Diablo.

Lumachina avait fait un sourire timide. « Ça ne fait plus mal. »

« Ne peux-tu pas utiliser des miracles de guérison sur toi-même ? » demanda Diablo.

« Ah... En fait, les miracles de guérison ou de récupération ne fonctionnent pas sur moi. Peu importe à qui, j’ai demandé prié pour moi, cela ne guérit même pas une égratignure, » répondit Lumachina.

« Quoi !? » s’exclama Rem.

« Habituellement, les miracles fonctionnent aussi sur les prêtres, mais étrangement, ils n’ont aucun effet sur moi... Je me demande si cela pourrait aussi être appelé une partie du plan de Dieu, » déclara Lumachina.

— Est-ce le prix qu’elle paie pour utiliser des miracles aussi puissants ? C’est une restriction assez sévère, pensa Diablo.

« Et les potions de guérison ? » demanda Diablo.

« J’en ai utilisé une, il y a longtemps, quand j’étais blessée, et elle m’a guérie, » répondit Lumachina.

« Je vois. Alors tu devrais garder ça sur toi, » déclara Diablo.

Diablo avait pris une potion de sa poche de transport et la lui avait offerte. Les yeux de Lumachina s’étaient ouvert en grand. Avec des mains tremblantes, elle lui avait pris la potion. Pour elle, c’était une bénédiction de Dieu lui-même.

« Merci infiniment ! Je le chérirai toute ma vie ! » s’exclama Lumachina.

« Non, utilise-la quand tu en as besoin, d’accord ? » déclara Diablo.

Diablo s’était replacé confortablement dans sa chaise. Rem et les autres s’étaient également assises. En un rien de temps, la femme de chambre, Shiliu, avait apporté du thé pour tout le monde.

 

Batutta avait ensuite conduit le groupe à quatre chambres à coucher qui avaient été préparées pour eux. En tant que personne la plus importante parmi eux, Lumachina s’était vu attribuer une pièce spéciale dans la partie la plus profonde de la maison.

— Nous avons été bien traités jusqu’à présent... Mais s’il se passe quelque chose, ce sera plus difficile à gérer si nous sommes tous séparés, pensa Diablo.

« Va avec elle, » chuchota Diablo à l’oreille de Rem.

Avec un petit hochement de tête, elle s’avança. « On m’a demandé de répondre à tous les besoins de Lady Lumachina. Je n’ai pas l’intention d’interférer avec les tâches des autres servantes, mais puis-je avoir votre permission de rester dans la même pièce qu’elle ce soir ? » demanda-t-elle à Batutta.

« C’est exact ! » Lumachina avait compris ce qui se passait. « Je serais terriblement incommodée si je n’avais pas Rem près de moi. »

Batutta regarda Rem de haut en bas. « La Grande Prêtresse a-t-elle besoin d’une esclave ? »

« ... V-Vous vous trompez. Il s’agit là du résultat d’un accident lorsque j’ai essayé d’utiliser la Magie d’Invocation. Je ne suis nullement une esclave, » insista Rem.

« C’est vrai ! » Lumachina avait parlé dans sa défense.

Le Capitaine des Paladins ne doutait pas de la parole de la Grande Prêtresse.

« Vous êtes donc panthérienne... aventurière, je suppose ? Et un invocateur ? » demanda Batutta.

« ... Oui, » répondit Rem.

« Normalement, quiconque ne possédant pas les qualifications de prêtre ne serait pas autorisé à s’approcher de la Grande Prêtresse... Mais je ferai une exception, » déclara Batutta.

Bien qu’il semblait réticent, Batutta l’avait permis. Il avait promis de déplacer le lit de Rem dans la chambre de Lumachina. Diablo avait été soulagé.

— Je suppose que je vais la laisser à Rem ce soir, pensa Diablo.

 

La nuit — .

Diablo avait une baignoire et une cruche d’eau dans sa chambre. En s’asseyant dans la baignoire, il utilisait l’eau fraîche pour enlever la saleté de son corps. C’était un peu un luxe de se baigner en tant que tel dans ce monde. Habituellement, il s’essuyait avec un chiffon humide et ce serait tout.

« Je veux tout simplement pouvoir me tremper dans une baignoire de temps en temps... Peut-être que je devrais me faire un bon bain un jour ? » se dit-il, en se déshabillant.

On frappa à sa porte et il commença à être étrangement nerveux.

« Qui est là ? » demanda Diablo.

« Hehehehe... Vous êtes debout, Diablo ? » demanda une voix féminine.

« Shera, c’est ça ? Entre, » déclara Diablo.

Diablo était assis avec les jambes croisées dans la baignoire, le dos tourné par rapport à la porte qui s’était ouvert lorsque Shera était entrée dans la pièce.

« Oh, vous prenez un bain, » déclara Shera.

« Oui... T’es-tu déjà lavée ? » demanda Diablo.

« Non, pas encore, » répondit Shera.

De penser qu’elle viendrait le voir avant de laver la sueur de leur long voyage...

« Il y a eu un problème ? » demanda Diablo.

« Je ne peux pas me calmer quand je suis seule, c’est tout, » répondit Shera.

Shera se sentait assez facilement seule, à tel point qu’elle était même devenue invocatrice pour ne pas avoir à voyager seule.

« Hmph... Fais donc ce que tu veux, » déclara Diablo.

« Super ! » s’écria Shera.

Il avait alors entendu le bruit du froissement du tissu. Tout en se demandant ce que c’était, Diablo se retourna pour regarder Shera : Elle avait commencé à se déshabiller.

« Qu’est-ce que tu fais ? » demanda Diablo.

« Hein ? Je ne me suis pas encore lavée, » répondit Shera.

« Je l’utilise en ce moment, donc..., » commença Diablo.

Shera ressemblait vraiment à une princesse quand elle faisait des choses comme ça. Ce n’était pas qu’elle prenait les choses à son propre rythme, mais plutôt comme si elle ne faisait pas attention à ce qui se passait autour d’elle.

« Alors, utilisons-le ensemble ! Je vais vous laver le dos ! » déclara Shera.

— Oh non non NON ! Prendre un bain avec une fille, ça veut dire que je vais subir des sueurs froides sur tout mon corps, tu comprends !? pensa Diablo.

« J-Je peux faire ça tout seul, » déclara Diablo.

« Vous n’avez pas besoin de vous retenir ! » s’exclama Shera.

« ... Non, ce n’est pas que je me retiens..., » commença Diablo.

Shera s’était déjà mise toute nue pendant qu’il parlait, puis elle était entrée dans la baignoire juste après ça

« Est-ce un peu trop étroit ? » demanda Shera.

« ... Ah, hng... »

Il pouvait sentir qu’elle se rapprochait de lui par-derrière. Ce n’était pas le moment pour son rôle de Seigneur-Démon. En ce moment, il était vraiment seul dans une pièce avec une fille nue et sans crainte. Il n’arrivait pas à faire sortir le moindre mot de sa gorge.

Par contre, Shera semblait être de bonne humeur alors qu’elle fredonnait un petit air. « Hm ~ Hm-hm-hmm ~ ♪ où est la serviette ? »

« ... Il n’y en a pas, » répondit Diablo.

Maintenant qu’elle l’avait mentionné, il se rendit compte qu’il avait oublié de demander à quelqu’un de lui en apporter une.

— Il serait probablement préférable d’appeler la bonne dans une telle situation. Je veux éviter ça... mais peut-être que j’y réfléchis trop ? Est-il normal pour les hommes et les femmes de se baigner ensemble dans ce monde ? Il n’y a aucune chance que ce soit vrai..., pensa Diablo.

Ils n’avaient pas de « bain » dans le jeu, donc il n’en avait aucune idée.

« Alors je vais vous laver sans utiliser de serviette, d’accord ? » déclara Shera avec désinvolture.

« ... Hein ? » s’exclama Diablo.

« Le fait d’utiliser la peau de quelqu’un d’autre pour se laver soi-même rend sa propre peau plus lisse et plus brillante que si vous utilisiez un linge, le saviez-vous  ? » demanda Shera.

Il n’avait jamais rien entendu de tel auparavant...

De son point de vue, la peau de Shera était plus lisse et plus belle que la soie. Shera avait prélevé de l’eau dans la cruche, puis elle avait utilisé ses mains mouillées pour caresser le dos de Diablo. Elles étaient fraîches et douces, et elles provoquaient chez lui une sensation étonnante. C’était complètement différent de l’utilisation d’une serviette mouillée pour s’essuyer.

« Comment est ça, Diablo ? » demanda Shera.

« Ah, oui... Je dirais que c’est pas mal, » répondit Diablo.

C’était un peu gênant puisqu’ils étaient tous les deux nus, mais c’était la première fois qu’il prenait un bain aussi agréable que celui-ci.

Shera s’était également versée de l’eau sur elle-même. « Hehehehe, moi aussi, j’ai du sable collé sur mon corps. »

« Ça ne sert à rien de faire ça, vu où nous sommes, » déclara Diablo.

« Et si je nous nettoyais tous les deux en même temps ? » demanda Shera.

« Hmm ? » demanda Diablo.

Juste au moment où il se demandait ce qu’elle allait faire, il sentit deux masses molles se presser contre son dos pendant qu’elle versait de l’eau sur eux.

Diablo s’était figé.

— C-Ces choses qui sont pressées contre mon dos... Sont-ils... !? Se demanda Diablo.

« Hmm..., » Shera avait poussé un léger gémissement. « Votre dos est si dur, Diablo. »

« Ah... Hm... »

« Je vais commencer à frotter, d’accord ? » déclara Shera.

Elle avait commencé à bouger son corps de haut en bas, et la sensation douce se déplaça de haut en bas en même temps qu’elle le faisait. Le rythme cardiaque de Diablo avait grimpé en flèche et il pouvait même sentir le pouls de Shera. Son corps se réchauffait à vive allure.

« Ahh... Hmm... Diablo... Vous ne dégagez pas d’énergie magique ou quoi que ce soit d’autre, en ce moment, n’est-ce pas ? » demanda Shera.

« Tu devrais déjà le savoir en le regardant tout simplement, » répondit Diablo.

« C’est que je commence à me sentir toute chaude maintenant... Je me demande bien pourquoi cela m’arrive. C’est en tout cas agréable, » demanda Shera.

« Hwah !? »

 

 

Il avait l’impression qu’il allait faire sortir une voix bizarre à tout moment. Pour quelqu’un comme Diablo, qui manquait d’expérience avec les filles, il n’y avait aucune chance qu’il puisse garder son sang-froid pendant que Shera frottait sa poitrine contre son dos en faisant ces bruits séduisants.

— Que ferait un Seigneur Démon maintenant ? Qu’est-ce qu’un Seigneur Démon ferait après qu’une fille presse ses seins contre lui et dise qu’elle sent tout son corps se réchauffer ? Se demanda Diablo.

Aucun Seigneur Démon dont il se souvenait n’avait vécu une telle expérience.

« Je vais aussi vous laver l’avant, d’accord ? » déclara doucement Shera.

« Ah... !? » s’exclama Diablo.

— Je peux faire l’avant tout seul, merci beaucoup. Ou, attends, est-ce qu’un Seigneur Démon transmettrait une telle demande ? Qu’est-ce qu’il ferait ? Se demanda Diablo.

Alors qu’il essayait encore de trouver quoi faire, Shera s’était penchée comme si elle allait l’enlacer, caressant sa poitrine musclée avec ses mains mouillées.

« Mnh... Votre corps est si massif, Diablo. C’est tout... musclé, » déclara Shera.

« C’est parce que je suis au niveau 150, » répondit Diablo.

« Oh, j’ai compris, » répondit Shera.

— Maintenant que j’y pense ? Y a-t-il vraiment un lien entre les muscles et les niveaux ? Se demanda Diablo.

Il ne savait plus si elle essayait de le laver ou de faire autre chose avec lui. Elle avait déplacé ses mains douces sur la poitrine de Diablo...

Elle lui avait touché le cou avec douceur...

Puis ses mains étaient descendues jusqu’à l’estomac de Diablo.

Et après ça, encore plus bas.

« Ah... Atten — C-C’est..., » Diablo ne pouvait plus faire sortir de mots. Son souffle s’était coincé dans sa gorge.

Les mains de Shera avaient atteint un point très sensible.

« Hm ? C’est aussi assez dur ça..., » déclara Shera d’une manière coquette.

« ... !? »

« Est-ce une queue ? Les démons ont-ils des queues ? C’est vraiment dur et rigide... alors c’est peut-être une corne ? Après tout, vous en avez aussi sur la tête, alors c’est logique, » déclara Shera tout en analysant ce qu’elle touchait.

« Oui. C’est... C’est vrai, » répondit Diablo.

« Hmm, euh, voyons voir... je devrais probablement aussi laver tout ça. Ici... nous... allons..., » déclara Shera.

Il ne pouvait plus du tout parler en ce moment. Les seuls bruits qui restaient présents dans la pièce étaient la respiration un peu saccadée de Shera et le bruit de ses mains mouillées glissant sur sa peau. Pendant qu’elle se frottait contre lui, une chaleur brûlante s’accumulait à l’intérieur de lui. Un courant électrique avait traversé tous les recoins de son cerveau.

Les muscles de son dos se contractèrent et eurent des spasmes, et ses convulsions se transmirent également à Shera.

« Oh, ça vous a fait mal ? Est-ce que je l’ai fait trop fort ? » demanda Shera, inquiète.

« ... Non, » répondit Diablo.

« Vraiment ? Bonté Divine ! »Shera l’avait alors serré avec force dans ses bras. « Ehehehe ~ ! Je trouve que prendre un bain tous les deux est assez amusant ! »

« Oh. Oui. Très, » répondit Diablo.

La force avait déjà quitté son corps. Bien qu’ils ne faisaient que se rincer ensemble, c’est plutôt comme s’il avait eu des vertiges après avoir passé trop de temps dans un bain chaud.

 

— Wôw... Ça fait vraiment du bien d’avoir quelqu’un d’autre qui te lave à la main, se dit Diablo.

 

C’était plutôt un climat aride ici, ce qui signifiait que leurs corps avaient très rapidement été séchés par l’air sec. Puis, enlevant avec soins le sable de ses vêtements et les enfilant, il s’allongea dans son lit. Déjà en pyjama, Shera sauta également dans le lit, enveloppant ses bras autour de lui. Alors qu’il se souvenait de ce qui s’était passé plus tôt, Diablo avait détourné le regard, alors qu’il était sur le point de rougir.

« Ça fait longtemps qu’on n’a pas fait ça, pas vrai, Diablo ? » demanda Shera.

« Tout à fait vu qu’on a dû camper dehors pendant un moment. Allez, dépêche-toi de dormir, » déclara Diablo.

« Ouais ! » s’exclama-t-elle.

Il avait ensuite fermé les yeux. Il s’était endormi presque immédiatement, en partie grâce à la quantité de mana qu’il avait déjà utilisée au cours de la journée.

 

Si seulement cette paix pouvait durer éternellement...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire