Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 2 – Partie 5

***

Chapitre 2 : Voler Haut dans le Ciel

Partie 5

« ... Qu’est-ce que vous prévoyez de faire maintenant, Lumachina ? » demanda Rem. « Si le Paladin qui vous a attaqué ne retourne pas dans la capitale, les cardinaux penseront probablement que l’assassinat a été un échec. Ils pourraient réessayer de vous tuer à nouveau. »

« Même si cela arrive, je ne fuirais pas ou ne me cacherais pas. Je dois me rendre dans la ville où Batutta a été envoyé pour obtenir son aide, » déclara Lumachina.

« ... Celle de l’ancien Domaine du Seigneur Démon ? » demanda Rem.

« Oui. La ville pas très éloignée de la Tour de Zircon, » répondit Lumachina.

Diablo avait déjà entendu parler de ce nom, car il s’agissait d’une zone à partir du milieu du jeu dans le Croisement de la Rêverie. Elle avait été mise en œuvre comme une autre ville en première ligne lors d’une mise à jour majeure il y a deux ans. En même temps, elle était devenue une base pour tous les joueurs de haut niveau du jeu. Bien sûr, c’était une ville que Diablo utilisait également depuis un certain temps.

— C’était à l’époque où j’avais acquis ma propre zone, pensa Diablo.

Le donjon de Diablo devrait également se trouver près de la Tour de Zircon. Dans le jeu, vous ne pourriez jamais vous promener et finir par errer dans la zone personnelle d’un autre joueur. Comment était-ce dans ce monde ? Pourriez-vous y aller à pied, ou n’existait-elle pas du tout ?

Rem soupira. « ... La Tour de Zircon, l’un des avant-postes de l’ancien domaine du Seigneur Démon... Je sais comment m’y rendre depuis Faltra, mais il faut beaucoup de chance pour que ceux qui ne sont pas des aventuriers ou des marchands y arrivent. »

« Je suis tout à fait prête pour cela. Je ne peux pas me permettre d’abandonner maintenant, » déclara Lumachina.

« Ne pourriez-vous pas écrire une lettre à ce Batutta ? » demanda Shera.

« Une lettre ne suffirait pas pour le pousser à passer à l’action, » répondit Lumachina avec un froncement de sourcils. « M’aider signifierait faire face à l’Organe Cardinal, et je ne peux pas simplement demander quelque chose comme ça avec une simple lettre. »

« ... Il aurait aussi des doutes si vous étiez bien celle qui a écrit la lettre, » dit Rem en hochant la tête.

« Je suis contre l’idée de confier mon destin à quelqu’un que je n’ai jamais rencontré auparavant. Ce n’est pas seulement ma vie qui est en jeu, mais aussi l’avenir de l’Église — sans parler de l’avenir du pays, » déclara Lumachina.

« ... Je comprends, » déclara Rem.

La conversation devenait un peu incontrôlable, mais Lumachina était dans une position où elle devait réfléchir à des questions comme celle-ci. Après tout, on disait que le pouvoir de l’Église rivalisait avec celui du roi. Sans compter qu’à l’origine, son rôle de Grande Prêtresse signifiait qu’elle était censée contrôler l’Église.

« Peu importe les difficultés auxquelles je devrai faire face, je dois atteindre la Tour de Zircon ! » déclara Lumachina.

 

La conversation commençait à s’étendre ici, alors Diablo avait organisé le tout dans sa tête :

Lumachina était la Grande Prêtresse, la personne la plus importante de toute l’Église. Mais c’était l’Organe Cardinal qui contrôlait vraiment l’Église. Il semblait que l’Organe faisait de l’argent par des moyens malhonnêtes et utilisait leur capital mal acquis pour maintenir leur emprise sur l’Église. Il n’y avait aucun doute qu’ils étaient ceux qui ont ordonné aux Paladins d’assassiner Lumachina après qu’elle ait découvert leurs méfaits. C’est pourquoi Lumachina avait décidé de demander de l’aide au capitaine des Paladins, Batutta, qui avait été envoyé dans la ville éloignée de la capitale et se trouvant proche de la Tour de Zircon.

— Eh bien ! Si c’est un problème avec l’Église, il est probablement mieux d’avoir quelqu’un de l’Église pour le résoudre, pensa Diablo.

 

Rem avait alors fait une suggestion : « Diablo, que pensez-vous du fait que nous soyons ceux qui emmèneront Lumachina jusque là-bas ? »

« hm... ? » s’interrogea Diablo.

« Oh, ça a l’air super ! Ouais, faisons-le ! » Shera était à fond pour l’idée.

Surprise, Lumachina avait commencé à se relever. « Je vous serais reconnaissante... mais cela ne serait-il pas trop dangereux pour vous... !? »

« ... Nous sommes des aventuriers. Si nous évitions tous les dangers, nous ne pourrions jamais agir. En plus, je suis sûre que vous avez vu la puissance de Diablo, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

« O-Oui... C’est vrai, il serait stupide de s’inquiéter de Dieu — ah, je veux dire, du bien-être de Seigneur Diablo. Il semble que je n’ai toujours pas assez de foi, » déclara Lumachina.

« Qu’en pensez-vous, Diablo ? » demanda Rem

Elles l’avaient toutes regardé.

— Je pense que le sens de la justice de Lumachina est noble, et je peux compatir avec sa situation... Mais je veux quand même éviter une confrontation avec l’Église. Peu importe à quel point je suis un aventurier, je ne veux pas me lancer dans quelque chose dont je sais qu’il sera trop dangereux, pensa Diablo.

« ... Nous devrions également être en mesure d’attendre avec impatience une récompense appropriée, » poursuit Rem. « Lumachina est la Grande Prêtresse, donc si nous pouvons restaurer son autorité dans l’Église, elle devrait pouvoir préparer un montant approprié à la tâche que nous allons mettre de l’avant. »

Lumachina acquiesça d’un signe de tête. « Je n’ai pas grand-chose sur ma personne en ce moment, mais si vous le jugez nécessaire, Seigneur Diablo, je préparerais tout ce qui est nécessaire et je vous offrirais tout ce que je peux. »

Lumachina considérait encore Diablo comme une sorte de Dieu. Ce n’était donc pas seulement une récompense, mais ils pourront peut-être compter sur son soutien à partir de maintenant.

De la façon dont les choses se déroulaient, leur groupe allait être amené à la faillite en raison du montant qu’ils dépensaient en biscuits. Bien que Shera avait dit qu’ils n’avaient que 500 friths à dépenser en sucrerie par jour, la vérité était qu’ils avaient besoin d’un montant plusieurs fois plus élevé. Il ne savait pas ce qui se passerait s’il n’y avait plus de biscuits pour Klem, et Rem et Shera lui faisaient sûrement plaisir chaque fois qu’elle en redemandait.

— Si nous devons seulement amener Lumachina à la Tour de Zircon, alors peut-être que je n’aurai pas à me battre avec l’Église, pensa Diablo.

L’Église n’avait probablement pas non plus une idée appropriée de la situation. Tant qu’ils n’avaient pas compris à quel point Diablo était fort, ils ne leur envoyaient pas de puissance de feu significative. Un Paladin ou deux ne serait pas un problème pour lui.

Diablo avait tordu le coin de ses lèvres en un sourire. « Hehe hehe hehe... Tu désires donc le pouvoir. Alors je te prêterai le mien, celui d’un Seigneur Démon d’un autre monde ! »

Lumachina s’était agenouillée, les mains jointes devant lui.

 

Et ainsi, afin de gagner de l’argent pour des biscuits et pouvoir éviter le mariage, Diablo avait commencé à se faire passer pour un Dieu.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire