Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 2

***

Chapitre 2 : Voler Haut dans le Ciel

***

Chapitre 2 : Voler Haut dans le Ciel

Partie 1

En début d’après-midi par une journée ensoleillée — .

Diablo avait fait un voyage dans la forêt de Bord Occidental du Lac, dans un endroit un peu plus à l’est où Shera avait passé un contrat avec son Invocation. Cette fois, il était dehors avec seulement Rem et Shera. Peu importe la qualité de leurs déguisements, il ne voulait pas prendre le risque de faire franchir à Klem et à Edelgard les portes s’il n’en avait pas besoin.

— Ça fait un moment que nous n’avons pas fait quelque chose à trois..., pensa Diablo.

Klem et Edelgard étaient toujours ensemble à l’auberge, et comme il n’y avait toujours pas de quêtes qui avaient besoin de Diablo, et donc, il laissait tout à Rem et Shera.

 

Ils étaient allés sur une large pente herbeuse. Une brise légère soufflait, et l’odeur de l’herbe était dans l’air.

Shera avait fait un grand étirement en levant les deux bras en l’air. « C’est incroyable ici ! »

« ... Je suis d’accord, » déclara Rem en hochant la tête. Bien qu’elles se chamailleraient l’une avec l’autre si l’occasion se présentait, à l’heure actuelle, les deux filles souriaient.

« Hehehehe, donc tu ressens la même chose, Rem, » déclara Shera.

« Hahh... Oui, aussi étrange que cela puisse paraître, » répondit Rem.

« Cela me donne envie d’aller prendre un bain de soleil toute nue, ne le penses-tu pas ? » demanda Shera.

« Excuse-moi... ! !? Je ne suis pas une espèce d’elfe perverse ! » s’écria Rem.

« Quoi — !? Mais il n’y a aucune raison d’aller prendre un bain de soleil avec tous tes vêtements, non !? » s’écria Shera.

« Je trouve que vouloir se déshabiller à l’extérieur, c’est étrange rien que d’y penser ! » s’écria Rem.

« C’est un bain de soleil, donc ce n’est pas gênant ! » répliqua Shera.

« La nudité, c’est la nudité ! Ce n’est PAS le cas ! » répliqua Rem.

Étant d’espèces et d’éducation différentes, il semblerait y avoir une profonde division dans leur mode de vie.

« Ça fera l’affaire, » déclara Diablo.

Diablo avait trouvé un tronc d’arbre mort renversé sur le sol. Shera était venue et elle s’était accrochée à lui.

« Qu’en pensez-vous, Diablo !? Porter des vêtements quand on prend le soleil, c’est bizarre, non ? » demanda Shera.

Rem avait fusillé du regard vers Shera avec des yeux méprisants. « ... Vous devez aussi lui dire quelque chose, Diablo. Se déshabiller à l’extérieur montre un manque extrême de sens du danger, n’est-ce pas ? »

« Vous aimez vous battre, n’est-ce pas ? Je vais tester un nouveau sort maintenant, alors ne vous mettez pas en travers de mon chemin, » déclara Diablo.

Comme si elles avaient complètement oublié leur dispute de tout à l’heure, les regards sur les visages de Rem et de Shera avaient fait preuve d’une immense curiosité.

« ... Et quel genre de magie serait-ce ? » demanda Rem.

« Nouvelle magie !? Ooh, quel genre !? » demanda Shera.

« “Magie de Vol”. Mais, comme tous les sorts sont réfléchis loin de moi, j’ai l’intention de les lancer sur un objet physique et d’essayer de monter dessus, » déclara Diablo.

Les joueurs ne pouvaient pas faire ce genre de choses dans le Croisement de la Rêverie. Dans ce monde, cependant, il y avait un large éventail d’utilisation de la magie. Ça valait le coup d’essayer.

Il y avait une chance que son expérience ne se termine pas bien. Pourtant, il était convaincu que sa relation avec les filles était assez forte pour qu’elle ne s’effondre pas à cause d’une expérience ratée, c’est pourquoi il leur avait expliqué ses intentions bien à l’avance et complètement.

Dans le jeu, Diablo avait enchanté certaines pièces d’équipement avec la Magie de Vol, mais comme il avait été appelé de son donjon depuis le Croisement de la Rêverie jusqu’au sommet d’une tour dans ce monde, il n’en avait pas cet équipement spécial. Tous ses autres équipements étaient enfermés dans son entrepôt dans sa zone personnelle.

 

Le système de « Stockage » était une caractéristique du Croisement de la Rêverie et d’autres jeux de ce type. Ce n’était pas quelque chose qui pouvait être transporté, donc il ne pouvait pas être utilisé n’importe où, mais quoi qu’il en soit, il était capable de stocker une énorme quantité d’articles. Diablo gardait d’innombrables objets rares et fantastiques à l’intérieur de son entrepôt, des choses dont il n’avait aucune idée de la façon de les obtenir dans ce monde.

— En repensant à l’histoire écrite pour le jeu, je dirais que tout est probablement à l’intérieur du coffre au trésor de mon donjon, pensa Diablo.

Les joueurs qui avaient obtenu un montant bien défini de résultats dans le Croisement de la Rêverie avaient reçu une parcelle de terrain qui n’était qu’à eux. En tant que tel, Diablo avait transformé le secteur qui lui avait été donné en quelque chose qui ressemblait au donjon d’un Seigneur Démon. Il était situé à l’ouest, près d’une ville dans le domaine du Seigneur Démon. Il y avait déjà pensé, mais ce serait peut-être une bonne idée pour lui d’essayer de le chercher au moins une fois.

En y réfléchissant rationnellement, il serait approprié de supposer qu’il était le seul à avoir été convoqué ici depuis le jeu. Mais Diablo avait une autre raison de penser que son donjon pourrait exister ici.

Le Seigneur Démon de l’Esprit, Enkvaros, avait également existé dans ce monde. Ils avaient déjà été vaincus, mais on ne savait pas exactement par qui il avait été vaincu. En retournant à ce qui s’était produit dans le jeu, Diablo avait été le premier à battre Enkvaros. Il y avait une chance que ce qu’il avait fait dans le jeu aurait pu avoir un effet sur ce monde.

Il ne connaissait pas la logique derrière tout ça, mais si quelque chose d’aussi anormal que d’être appelé dans un autre monde avec la même apparence qu’un personnage d’un jeu auquel il avait joué pouvait effectivement se produire, alors il ne serait pas étrange de penser que le donjon qu’il avait créé existe ici aussi.

 

Après avoir mis de côté ses spéculations, il avait ramené son attention vers son objectif initial.

Il avait touché l’arbre tombé en utilisant le bout du Bâton de Tenma. Le sort avait besoin d’un contact direct pour fonctionner, et en plus de cela, il faudra un certain temps pour l’activer. Pour le dire franchement, ce n’était pas le type de magie à utiliser au combat, mais spécifiquement pour se déplacer sur la carte.

Si vous ne pouviez pas utiliser un moyen de transport aérien dans le Croisement de la Rêverie — que ce soit par magie, une Invocation qui pourrait voler, ou un certain type d’objet — alors vous ne pourriez pas vraiment progresser dans le jeu. Cela signifiait principalement que l’obtention d’un moyen de transport servait de test pour que les joueurs obtiennent leur diplôme de noob.

— Je n’aurais jamais pensé que je passerais ce test à nouveau..., pensa Diablo.

Diablo avait chanté : « Obéissez à ma volonté et accédez à la position que je désire — “Adzet” ! »

Le tronc d’arbre mort s’était soulevé vers le haut, oscillant d’un côté à l’autre comme s’il avait été suspendu en l’air par une grue.

Rem et Shera criaient toutes les deux : « Est-ce en train de flotter !? » « Ouah ! Incroyable ! Il flotte ! Il flotte vraiment !! »

« ... Une telle magie existe aussi ici, » murmura Diablo.

« C’est trop cool ! Genre, super cool ! » s’écria Shera.

« ... Diablo surpasse si facilement nos connaissances communes, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

« Cool ! Vraiment cooooool !! » s’écria Shera.

C’était un peu gênant de les voir surprises par ce qu’il avait fait. Dans tous les cas, la partie importante allait maintenant commencer.

« Vous êtes sur le chemin. Reculez, toutes les deux, » déclara Diablo.

C’était dangereux, alors il les avait fait s’éloigner pour leur propre sécurité. Il avait posé une main sur l’arbre, qui flottait à peu près à la hauteur de la taille. La surface avait commencé à s’effriter.

— C’est peut-être plus pourri que je ne le pensais..., pensa Diablo.

Il était monté sur l’arbre mort. Dans le jeu, Diablo était un aventurier de niveau 150, ce qui lui donnait une force bien au-delà de celle d’une personne normale, donc c’était une tâche plus simple qu’il ne le pensait.

« Mmgh... ! !? »

L’arbre avait tremblé. C’était une expérience magique, donc bien sûr, il était possible qu’il échoue, et c’était parfaitement acceptable. Il ne pensait pas que les filles perdraient confiance en lui à cause d’une expérience ratée.

Cependant, ce qu’il voulait éviter, c’était de se faire paraître boiteux ici. Tomber de l’arbre en l’air ou le faire s’écraser au sol alors qu’il était encore en train de monter dessus comme s’il s’agissait d’une sorte de comédie comique serait trop drôle pour qu’il s’en remette.

Diablo s’était placé en équilibre avec prudence. C’était instable, mais il avait réussi à monter au sommet de l’arbre sans tomber.

— C’est bon ! Je vole ! pensa Diablo.

C’était seulement depuis la hauteur de sa taille, donc c’était plus « flottant » que « volant »... Cependant, malgré tout, Rem et Shera étaient sous le choc qu’il restait à flotter au-dessus du sol.

— L’expérience est un succès ! pensa Diablo.

Diablo avait effectué une pose de la victoire à l’intérieur de lui. Cependant, cela dit, il n’y avait pas beaucoup d’utilité pratique à ce qu’il avait fait là. Ce n’était pas très différent de se tenir debout sur un gros rocher, être sur un cheval serait probablement mieux.

« Je suppose que je vais essayer d’aller un peu plus haut, » déclara Diablo.

Il avait essayé de déplacer l’arbre mort. D’abord, il lui avait fait acquérir une altitude plus élevée, environ trois mètres dans les airs, juste assez pour qu’il ne meure pas s’il tombait. L’arbre l’avait lentement soulevé, oscillant tout le temps, mais pas assez pour le faire tomber.

— Peut-être que je peux continuer ? Se demanda Diablo.

Il s’était élevé encore plus haut. Le fait d’être à une hauteur où sa vue était dégagée par les feuilles et les branches des arbres autour de lui était un sentiment nouveau et agréable, presque comme s’il voyait tout d’une grande roue ou d’une sorte de plate-forme d’observation.

« Ohh... Maintenant, c’est quelque chose d’extraordinaire, » s’exclama Rem.

« Wooow, Diablo ! C’est trop cool ! » cria Shera.

Shera sautait comme une enfant excitée, mais Rem semblait inquiète.

« ... Si c’est censé être votre première expérience, n’en faites pas trop..., » déclara Rem.

« Je sais, » lui répondit-il. Mais au fur et à mesure qu’il s’y était habitué, les secousses étaient un peu comme si on était sur un bateau qui se balançait au milieu de l’eau, ce qui était en fait une sensation assez agréable. Ce n’était pas une forme de divertissement à moitié boiteux, mais s’il voulait l’utiliser comme moyen de transport, il devrait pouvoir le déplacer plus librement.

Il était monté encore plus haut, le vent devenant plus fort une fois qu’il était clairement au-dessus des arbres. Ainsi, il devenait plus facile pour lui de perdre l’équilibre chaque fois qu’il se déplaçait dans n’importe quelle direction, ce qui le rendait nerveux.

— La chose la plus sûre à faire ici serait de le déplacer vers le haut et vers le bas comme un ascenseur, pour trouver des endroits où il n’y a pas autant de vent ? De toute façon, il semblerait que cela serait dangereux d’utiliser cette chose comme ça comme moyen de transport... Mettre une sorte de corde de sécurité sur cette chose la rendrait plus sûre, mais un Seigneur Démon qui utiliserait une telle sécurité semble juste un peu... inapproprié.

« Hm ? » En jetant un coup d’œil vers l’est, il avait vu une partie de la forêt briller. « Qu’est-ce que c’est ? Une lumière ? »

Ce n’était qu’une petite lumière au début, mais elle s’était rapidement étendue vers le ciel, transperçant les nuages et biens au-delà.

« Qu-Qu’est-ce que cela pourrait être... Est-ce de l’énergie magique ? » demanda Diablo.

 

L’énergie magique était devenue un pilier de lumière, semblant trancher directement à travers le ciel.

 

Il semblait que Shera l’avait également remarqué, et qu’elle avait commencé à faire du vacarme. Rem ne voyait pas l’énergie magique, alors elle ne pouvait que regarder avec curiosité.

Diablo avait reconfirmé l’emplacement.

— C’est un peu loin pour marcher, hein, pensa Diablo.

Pour y aller, ils traverseraient le cœur de la forêt et cela prendrait plus de temps que d’habitude, probablement plus d’une heure s’ils se déplaçaient à pied. Alors qu’il était encore un peu instable, Diablo avait décidé d’essayer d’aller là-bas en utilisant sa magie de vol.

Diablo avait appelé les deux filles en bas : « Rem, Shera ! Je vais voir ce qui se passe ! »

« Qu..., quoiiii!? Allez, emmène-nous ! » demanda Shera.

« ... Restons ici, Shera. Si quelque chose se produit réellement là-bas, on va finir par se mettre en travers de son chemin, » déclara Rem.

« Booo ! » pleura Shera.

— Désolé, mais je n’ai pas encore mon permis de vol. Ce serait dangereux si vous perdiez l’équilibre, pensa Diablo.

 

« Hmph, retournez en ville avant moi ! » cria Diablo.

Puis, en utilisant sa magie de vol pour manipuler l’arbre mort, il s’était approché de la colonne de lumière. Comme Shera et Rem ne devraient plus pouvoir le voir, Diablo s’était couché sur l’estomac, étreignant l’arbre pour ne pas perdre sa vie si chère.

« Merde, c’est effrayant... ! », murmura-t-il.

Il roulait à peu près à la même vitesse qu’un vélo, mais il tremblait comme un fou. Il devrait pouvoir aller plus vite s’il le voulait, mais il serait éjecté de l’arbre à coup sûr.

— Je pensais que voler dans un autre monde serait plus excitant, tu sais ? Comme quelque chose où je pourrais faire des « Ooh » et « Ah » pendant que je le ferais... Je ne peux pas faire ça ici ! pensa Diablo.

Il attrapait tout ce qu’il avait pour se maintenir sur l’arbre vibrant pour éviter d’être éjecté de là. Il n’avait même pas eu le temps de regarder autour de lui pendant qu’il faisait ça.

Comme il était si haut, les vents transversaux soufflaient avec une grande férocité. Cela suffisait pour lui faire croire qu’il valait mieux voler à une altitude plus basse... Mais son altitude n’était pas stable non plus, ce qui signifiait qu’il n’était pas exclu qu’il s’écrase sur les branches s’il s’approchait trop près de la cime des arbres.

D’une manière ou d’une autre, il avait réussi à se rapprocher de la colonne de lumière.

— Comme je le pensais, c’est de l’énergie magique, pensa Diablo.

Il était abasourdi. D’après l’impression que Diablo avait eue, un sorcier normal (comme Rem) avait à peu près la valeur d’une tasse d’énergie magique. L’utilisation efficace de ce montant signifiait qu’ils pouvaient contrôler l’Invocation. Quant à lui, il avait quelque chose autour d’une baignoire. D’autre part, ce pilier de lumière était un torrent d’énergie magique ayant plusieurs fois la quantité que Diablo possédait. La seule autre chose à laquelle il pouvait penser qui maniait ce genre d’énergie magique sans fond était Klem, alias le Seigneur Démon Krebskulm, et ce Seigneur Démon en particulier aurait dû être en ville avec Edelgard en ce moment même.

Le type d’énergie était également différent. Klem était de l’élément « Obscurité », comme il convenait à un Seigneur Démon. Mais ce pilier était d’un blanc rayonnant et brillant qui ressemblait à l’élément « Lumière ».

« ... Qu’est-ce qui se passe ici ? » se murmurant ça à lui-même, il rapprochait l’arbre mort de la colonne de lumière, en regardant en dessous de lui. Soudain, l’arbre avait perdu la force qui l’avait maintenu à flot.

« Ah... ? »

— L’effet est-il fini !? Cela ne s’est-il pas passé trop vite ? Se demanda Diablo.

« AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !! » cria Diablo.

***

Partie 2

Il entendit une fille crier en appelant son Dieu alors qu’il pulvérisait un énorme « quelque chose » avec un écrasement audible. Il semblait qu’il y avait quelque chose en dessous de lui. À cause de cela, Diablo avait réussi à faire sa chute sans subir de sérieux dommages.

À ses pieds se trouvait l’arbre pourri brisé. Non seulement cela, mais il y avait aussi les restes d’une sorte d’hybride plante-animal dispersé sur le sol autour de lui.

« Qu’est-ce que c’est que ça — AH !? » s’exclama Diablo.

Regardant sur le côté, Diablo doutait de ses propres yeux.

 

Il y avait une fille d’une beauté étonnante juste devant lui.

 

Elle avait des cheveux blond-platine presque translucides qui se répandaient en douces vagues, avec des yeux noisette qui semblaient vouloir l’aspirer. Même la peau d’une elfe ne semblait pas aussi lisse que la sienne, elle maintenait un équilibre exquis entre sa beauté mûre et sa douceur innocente.

— Pour couronner le tout, elle était nue.

Il semblait qu’elle portait une robe à un moment donné qui avait été détruit au point qu’elle était presque entièrement nue. Elle s’était effondrée sur le sol, les jambes écartées, alors qu’elle faisait face à lui. Elle avait les mains derrière elle, les utilisant pour se soutenir.

Une fille absolument magnifique — qui était pratiquement nue.

— Prend-elle un bain de soleil !? Se demanda Diablo.

Il n’y avait aucune chance que cela puisse être le cas. Le dernier morceau de tissu qui s’était battu pour s’accrocher à elle était finalement tombé, laissant tous ses endroits les plus importants exposés.

Diablo avait fait un bruit audible en déglutissant. C’était la première fois qu’il voyait la... féminité d’une superbe fille et cela alors qu’elle était par terre, et alors même si c’était la première fois qu’ils se rencontraient.

Les larmes aux yeux, elle lui demanda : « ... Ê-Êtes-vous... un Dieu... ? »

— C’est vrai, donc, elle commence avec « Dieu ». Super. Maintenant que j’y pense, j’ai l’impression de l’avoir entendue crier quelque chose comme ça... Uh-oh. Est-ce le genre de fille qui a quelques vis desserrées !? Se demanda Diablo, s’imaginant une fille avec des penchants sexuels un peu étrange liée aux dieux.

Alors qu’il ne savait pas quoi faire, le cri perçant d’un homme était venu de derrière lui. « AHHHHHHHHH !? Mon pauvre Champignon Bestial ! »

« Hm ? » Il y avait un emblème familier gravé sur l’armure de l’homme.

— Ce type est un Paladin, pensa Diablo.

« Hé, toi ! Le Monsieur “Je suis tombé de nulle part” ! C’est quoi ton problème ? Et que vas-tu faire pour mon Champignon Bestial !? Je n’en avais qu’un seul ! » cria le paladin.

Les restes éclaboussés de ce qui ressemblait à une sorte de plante dissoute et fanée se transformèrent en un cristal noirci. On aurait dit que c’était une Invocation.

« Hmph... Comme si je me souciais de ton champignon, » déclara Diablo.

Le fait d’entendre l’hostilité évidente dans ses paroles avait permis à Diablo d’entrer plus facilement dans son rôle. L’information quant au fait qu’il s’était écrasé en se trompant sur la durée de sa magie de vol avait été effacée de son esprit, alors qu’il fixait avec audace son regard acéré sur le Paladin. Il avait l’intention de poursuivre avec son habituel « Je suis un Seigneur Démon d’un autre monde ! » quand la fille l’avait interrompu.

« Mon Seigneur ! » cria la fille.

« Qu-Quoi...!? » s’exclama Diablo.

En se retournant, il avait vu la fille se prosterner en étant toute nue. Il l’avait également vue saisir le saint symbole de l’Église dans ses mains.

« Vous m’avez enfin honoré de votre présence ! J’ai toujours pensé que c’était un peu triste de n’entendre que votre voix sans pouvoir vous voir ! Moi, votre humble servante Lumachina Weselia, je vous ai toujours offert mes prières ! » déclara la jeune femme.

« C-C’est bien et tout ça, mais cela ne serait-il pas mieux que vous vous habilliez ? » demanda Diablo.

« Hein ? » s’exclama la fille.

La jeune fille avait finalement réalisé l’état de son propre vêtement et son apparence. Elle avait rapidement caché les parties inférieures de son corps et de sa poitrine avec ses mains.

« Eeeeeeeeeeeeeeeek!?  N-Ne regardez pas ! S’il vous plaît, Dieu, ne me regardez pas !! » cria la femme.

Son visage était rouge vif. Même les joues de Diablo commençaient à rougir un peu.

— « Dieu » ? Parle-t-elle de moi là ? Se demanda Diablo.

Dans tous les cas, c’était face à Diablo que cette fille « Lumachina » se prosternait.

— Je ne sais pas pourquoi, mais..., se demanda Diablo.

Néanmoins, il était évident qu’elle serait embarrassée. Diablo avait enlevé son « Rideau des S​ombres Nuages », l’offrant après ça à Lumachina.

« Utilisez ceci, » déclara Diablo.

« Hein... !? M-Merci infiniment... Le fait de recevoir des vêtements donnés par Dieu... Vraiment, je suis bénie entre tous..., » déclara Lumachina.

Prenant avec le plus grand respect et avec précaution la cape de Diablo, Lumachina l’avait enveloppée autour d’elle. Elle était complètement nue sous cette cape... une « cape nue », comme les filles avec rien d’autre qu’un tablier. Il n’avait pas pu s’empêcher de penser que c’était un peu pervers.

Le Paladin avait grogné. « Et qui croyez-vous appeler “Dieu” ? Ce n’est rien d’autre qu’un sale petit Démon ! Il pue tellement que mon nez va tomber. Tu as simplement sauté des arbres ou quelque chose comme ça, n’est-ce pas ? »

« Hmph... C’est là que tu te trompes. Je suis —, » commença Diablo.

« Il est un Dieu, je peux vous le dire ! Mes prières ont atteint les cieux ! » déclara Lumachina.

— Cette fille n’écoute pas vraiment quand les autres parlent, n’est-ce pas ! ... Mais c’est quoi cette histoire de « prières » ? Se demanda Diablo.

Il avait été un peu distrait par son regard... par le fait qu’elle était nue... et par sa « féminité »... Mais quand il s’était concentré, il pouvait sentir une vaste quantité d’énergie magique venant de Lumachina. Cela ne suffirait pas pour créer le pilier de lumière d’avant, mais il pouvait encore la voir déborder d’elle.

Il semblait qu’il n’y avait pas de malentendu : La colonne de lumière qu’il avait vue avait été créée par cette fille, Lumachina.

« S’il vous plaît, soyez prudent, mon Seigneur. Gewalt est peut-être un homme pécheur indigne d’être un croyant, mais ses capacités sont tenues en haute estime ! »

« Eh bien, comme je l’ai dit, je ne suis pas “Seigneur” ou “Dieu” ou quoi que ce soit du genre. Je suis —, » commença Diablo.

« Oh, qui s’en SOUCIE ! » cria Gewalt. « Pour avoir écrasé mon pauvre Champignon Bestial comme ça ! Je suis VRAIMENT en COLÈRE ! Ne plaisantons pas cette fois-ci, je vais vous tuer tous les deux ! »

Diablo avait mis sa tête sur le côté alors qu’il parla au Paladin. « Que veux-tu dire par là ? D’après ce que j’ai entendu dire, les Paladins sont au service de l’Église et ne tuent que les adorateurs du Seigneur Démon. Cette Lumachina semble avoir une foi profonde envers les dieux, n’est-ce pas ? »

Elle se cachait sous la cape de Diablo en ce moment, mais même après avoir été dépouillée de ses vêtements, Lumachina n’avait jamais lâché son symbole sacré. Sa foi semblait beaucoup plus profonde que celle de la personne moyenne.

Gewalt rit avec mépris. « Comme si j’étais au courant des décisions de l’Église ! S’ils me disent de tuer quelqu’un, je le tue ! Je n’ai pas besoin d’autres raisons ! »

« Je vois... C’est donc le genre de personne que tu es. Tu n’es donc guère différent d’un mercenaire, » déclara Diablo.

« C’est là que tu te trompes, cher ami. Je fais payer beaucoup plus que ces racailles ! » déclara le Paladin.

— Au moins, il est conscient de ça, pensa Diablo.

Gewalt avait alors jeté un cristal sur le sol...

— Encore une magie d’invocation ! pensa Diablo.

... Et un ver était rapidement apparu devant lui.

« Hmm... Une invocation de niveau 60, un “Ver Chasseur”, je vois, » déclara Diablo.

— Je suppose que je devrais m’attendre à ça d’un Paladin. Tout comme Saddler, ils sont à des niveaux complètement différents de ceux des Aventuriers de Faltra, pensa Diablo.

Mais il n’était toujours pas à la hauteur de Diablo. Il avait préparé son Bâton de Tenma pour son sort...

« Le vent est le meilleur moyen de s’occuper de quelque chose d’éléments de Terre. “Déchiq...”, » commença Diablo.

Il n’avait pas pu terminer son sort, car le sol sous lui s’était effondré.

« Quoi... ! !? » s’exclama Diablo.

« Eeeeeeeeeeek !? »

Un cratère béant était apparu dans la terre, avec Diablo et la fille tombant à l’intérieur. Une bouche gigantesque était venue sur eux depuis l’intérieur des profondeurs du trou.

— Un Ver Piégeur de niveau 80 !? Et les a convoqués tous les deux en même temps ! pensa Diablo.

Malgré tout ce qu’il pensait au départ, Gewalt était un adversaire redoutable.

Un sourire s’était glissé sur le visage de Diablo.

 

« Ne sous-estime pas mon agilité ! » déclara Diablo.

 

En frappant le coin de la bouche ouverte du ver avec son pied, il sauta et attrapa la fille qui était nue sous sa cape. Bien qu’elle semblait être un peu une enfant à problèmes, la laisser être mangée par un ver juste après qu’il l’ait sauvée serait un peu dommage.

Avec la fille dans ses bras, ils s’étaient échappés tous les deux du trou.

« Pas mal, Démon ! Mais c’est fini pour vous deux !! » cria Gewalt.

Le Ver Chasseur s’approchait rapidement d’eux.

« Ça n’en vaut pas la peine si quelque chose comme ça n’arrive pas. Maintenant, soyez déchiré en lambeaux ! “Déchiqueteuse Aérienne” ! »

Avec un grondement du tonnerre, un éclair de lumière verte s’enroula autour de l’Invocation qui fonçait sur eux. Des morceaux de chair s’étaient alors éparpillés partout, se transformant finalement en un cristal noirci.

Les yeux de Gewalt s’étaient ouverts en état de choc. « Ce qui... c’est... donc ceci... ? »

« Oh ? Donc tu es au courant de ça, » déclara Diablo.

— Cependant, après avoir franchi la limite de niveau, vous pouvez apprendre des sorts encore plus puissants, pensa Diablo.

« Bien sûr que je suis au courant. Il y a d’autres Paladins qui peuvent aussi l’utiliser, » déclara le paladin.

« J’avais l’impression que la magie élémentaire était si faible qu’il était impensable de l’utiliser, » déclara Diablo.

« ... Oui, c’est faible... Mais c’est une autre histoire si tu peux la maîtriser. La magie élémentaire est la meilleure des choses lorsque tu as besoin d’utiliser une grosse quantité d’énergie dans une seule attaque, » répondit le paladin.

« Il semble que tu as bien étudié, » déclara Diablo.

Diablo était quelque peu content d’entendre cela. Il semblerait qu’il était parvenu à la même conclusion que tous ceux qui avaient nivelé leurs personnages jusqu’à ce qu’ils s’approchent de la limite de niveau.

« Qu’en penses-tu, Démon ? Combien de frappes de cette magie ultime peux-tu utiliser, Hmm !? Mon invocation est toujours aussi pressante ! » déclara le paladin.

« Hmph... Avec un sort comme la Déchiqueteuse Aérienne, je peux en envoyé au moins une centaine de fois sans transpirer, » déclara Diablo.

« N-Ne t’avise pas de me mentir ! » cria le paladin.

« Et n’essaye pas toi de me mesurer en utilisant tes propres standards, novice, » déclara Diablo.

 

— Pourquoi les individus comme lui pensent-ils que personne d’autre au monde ne peut faire quelque chose juste parce qu’eux-mêmes ne le peuvent pas ? Se demanda Diablo.

C’était la même chose quand il avait vu un message sur le wiki du Croisement de la Rêverie disant la « Danse Sanglante » pourrait être évité. Les autres joueurs avaient traité le gars de menteur. Des trucs comme ça, c’était du gâteau pour lui depuis longtemps avant ce message.

 

Diablo n’était pas doué pour écrire les choses, alors il n’avait pas fait de commentaire à l’époque... Mais il était stupide de décider qu’une attaque avec un délai de six images (0,1 seconde) entre le moment où le mouvement pour le coup avait commencé et le dommage réel avait été traité était « impossible à esquiver ». Il voulait qu’ils disent que c’était impossible seulement après qu’ils se soient au moins entraînés à envoyer l’ordre d’esquiver dès qu’ils avaient vu l’attaque arriver. Ce n’était pas bon si vos doigts bougeaient encore comme un humain, comme pour n’importe quelle personne normale que vous étiez. D’un autre côté, les mouvements d’un joueur expérimenté ne pouvaient pas être suivis à l’œil nu. Le mouvement optimal était comme celui des robots d’assemblage que l’on pouvait trouver dans une usine, sans mouvements excessifs, ils étaient l’idéal.

— Si vous voulez gagner, alors rejetez votre humanité ! pensa-t-il.

Diablo avait pointé le Bâton de Tenma vers Gewalt. « Je suis un homme occupé... Je n’ai pas l’intention de devoir m’occuper de chacune de tes Invocations. Le défaut d’un Invocateur est sa faiblesse pour les attaques qui couvrent une large zone ! “Blizzard Croisé” »

Deux tornades avaient surgi et tout ce qu’elles avaient touché s’était transformé en glace, qui avait ensuite été déchiquetée par des vents violents. Dès que les arbres avaient été transformés en sculptures congelées, ils s’étaient brisés en morceaux... Il s’agissait d’un sort appris au niveau 110, alors pour ceux qui n’avaient pas franchi la limite initiale de niveaux, ils ne sauraient même pas qu’il existait.

Le visage de Gewalt s’était déformé. « Qu-Qu’est-ce... QU’EST-CE QUE C’EST QUE CELAAAAAAAAAAAAAA !? »

Des éclats de glace avaient dansé dans les airs, créant un spectacle fantastique. Les cris de Gewalt avaient été noyés dans les féroces tourbillons, de sorte qu’il ne restait plus que le son des hurlements féroces du vent.

Finalement, le vent s’était calmé. Le sol avait été complètement gelé et il ne restait pas un arbre autour d’eux. Diablo avait fini par remodeler toute la région, mais il semblait que le Paladin avait été vaincu. Lumachina avait vu tout cela se dérouler en se tenant derrière lui, et elle frissonnait littéralement en ce moment.

— Oh merde ! J’ai utilisé ce sort de congélation même s’il y a une fille qui ne porte rien d’autre qu’une cape... Je suis qu’un idiot ! pensa Diablo.

« H-Hey, vas-tu bien !? » demanda Diablo.

« Oui. Dieu... comme vous m’avez sauvée... alors je suis..., » balbutia la jeune femme.

« Attends — et permets-moi d’être clair sur ce point : Je ne suis pas un Dieu ! Je suis Diablo, un Seigneur Démon d’un autre monde ! » déclara Diablo.

« Euh !? M-Mais..., » répondit Lumachina.

« Je suis un Seigneur Démon, » répéta Diablo.

« ... C’est impossible vu que votre âme... est tellement... pure..., » Lumachina avait basculé vers l’avant, et avait commencé à s’effondrer.

« Quoi !? Hé !? » Diablo avait à peine réussi à l’attraper dans ses bras. Heureusement, elle respirait encore.

— Alors, elle dort, c’est tout ? Se demanda Diablo.

Il ne comprenait pas exactement la logique derrière, mais bien sûr, elle serait épuisée après avoir dépensé assez d’énergie magique pour réaliser cette colonne de lumière plus tôt.

« Je suppose que... je ne peux pas la laisser ici, hein..., » il y avait des bêtes sauvages dans la forêt du Bord Occidental du Lac, alors la laisser ici était équivalent à la donner à manger aux ours ou aux loups.

À contrecœur, Diablo avait décidé de la ramener en ville. C’était à un moment comme celui-ci que sa magie de vol serait utile, mais l’utiliser en transportant une autre personne était tout simplement impossible, même si elle était petite. Le souvenir de son accident était encore frais dans son esprit, alors il avait choisi de retourner à pied jusqu’à la ville.

 

Après le départ de Diablo — .

La terre gelée s’était effondrée, un Ver Piègeur était apparu depuis un trou nouvellement formé et il avait craché quelque chose de sa bouche. Le Paladin, Gewalt, était tombé sur le sol.

« Euuuuughh ! L’intérieur d’un ver PUEEEE !! Ce satané Démon... Je vais écrabouiller ses sales couilles de Démons ! »

Et puis, une autre — même si elle était inconsciente — personne, la Paladine Tria, était également tombée sur la terre glacée.

***

Partie 3

« Tria !! » cria Lumachina.

Lumachina avait basculé en position verticale. Elle avait vu un rêve avec la femme Paladine qui l’avait aidée à s’échapper, puis elle avait regardé la Paladine qui tombait dans un trou dans le sol.

— Non, c’était rien qu’un rêve, pensa-t-elle.

Lumachina s’était regardé le corps, et elle avait constaté que quelqu’un l’avait habillée d’un habit de chanvre brun, comme ceux qu’elle voyait habituellement en ville. Elle s’était immédiatement dit qu’elle était contente de ne plus être nue encore maintenant.

Ensuite, elle avait regardé autour d’elle. Elle se trouvait dans une pièce inconnue avec des murs froids et pierreux, et un toit qui semblait vouloir fuir s’il pleuvait. Des bougies tapissaient les murs, et la seule lumière dans la pièce provenait de leurs flammes vacillantes.

Il semblait qu’il était déjà le soir, car ce qu’elle pouvait voir de l’extérieur, à travers une minuscule fenêtre dans la pièce, était de la noirceur. S’il n’y avait eu personne d’autre dans la pièce avec elle, elle se serait probablement inquiétée quant au fait qu’elle avait été jetée en prison.

 

Il y avait deux filles autour du lit : une Elfe et une Panthérienne.

 

L’Elfe était venue auprès de Lumachina. Elle avait une poitrine vraiment ample, mais à en juger par ses longues oreilles et ses traits faciaux, elle était sans aucun doute une Elfe.

« Elle s’est réveillée ! Dieu merci, » déclara l’Elfe.

« ... Est-ce que ça va ? Nous avons guéri les coupures sur vos jambes, mais y a-t-il autre chose qui vous fait mal ? » demanda l’autre fille.

Les oreilles, la queue et les cheveux de la Panthérienne étaient tous noirs, une rareté parmi ceux de son espèce. Elle regardait Lumachina avec une expression d’inquiétude s.

« Hein ? Ah, euh..., » balbutia Lumachina.

Elles n’étaient pas seulement belles, mais aussi mignonnes. Cependant, Lumachina s’inquiétait des colliers de fer autour de leur cou, qui étaient très probablement des colliers d’esclaves.

« ... Vos souvenirs sont-ils confus ? Pouvez-vous me dire votre nom ? » demanda la Panthérienne, avec inquiétude.

« Je m’appelle..., » le brouillard dans sa tête s’était rapidement dissipé. « Ah, je suis Lumachina Weselia. C’est bon, je m’en souviens. »

« ... C’est une bonne chose. Je m’appelle Rem Galleau. Je suis une Panthérienne, comme vous pouvez probablement le constater, ainsi qu’une Aventurière, » déclara Rem.

« Je suis Shera, et je suis une Elfe ! » déclara Shera.

« ... Je sais que c’est un court préavis, Lumachina, mais il y a beaucoup de choses que nous voulons que vous nous expliquiez... Mais avant cela, il y a une question très importante que je dois vous poser, » déclara Rem.

L’expression de Rem était extrêmement sérieuse, ce qui avait rendu Lumachina nerveuse. « Qu’est-ce que c’est ? »

« ... Diablo vous a-t-il fait quelque chose de bizarre ? Plus précisément, vous a-t-il touché dans des endroits bizarres, ou vous a-t-il pincé, ou léché... ou a-t-il utilisé ses doigts pour, euh... ? » Rem avait rougi en parlant, sa voix devenant de plus en plus faible et hachurée.

Le visage de Lumachina avait aussi commencé à brûler. Elle se souvient très clairement comment elle avait été sauvée alors qu’elle était presque complètement nue.

« D-Diablo serait-il le Dieu qui m’a sauvé ? Si oui, je peux jurer qu’il n’a pas fait de tels... actes i-impurs ou tabous avec moi..., » elle était inconsciente à l’époque, mais elle était certaine que Dieu ne lui ferait jamais quelque chose comme ça.

Rem avait poussé un profond soupir de soulagement. « ... Dieu merci. »

« Hahahaha ! C’était un grand choc quand Diablo est venu en vous transportant, Lumachina. On pensait qu’il vous avait attaqué ou un autre truc dans le genre ! » déclara Rem.

« ... Je pensais que cela n’est pas possible venant de sa part..., mais comme il ne voulait pas le nier, j’avais peur qu’il se soit passé quelque chose entre vous, » déclara Shera.

« Parfois, Diablo ne dit rien d’autre que “ouais” et tout ça, alors c’est difficile de comprendre, » déclara Rem.

« ... Il semblerait qu’il y a des moments où il n’aime pas parler, à notre grand chagrin, » déclara Shera.

Cette fois, Lumachina avait essayé de poser une question. « Euh... Quel genre de relation avez-vous avec Dieu ? »

« ... Qu’entendez-vous par “Dieu” ? Parlez-vous de Diablo ? » Rem avait demandé afin de le confirmer.

Lumachina avait hoché la tête. « Il est celui qui m’a sauvée. »

« Hmm, je suppose qu’on peut dire que Diablo est un peu comme notre propriétaire, » avait dit Shera en touchant son collier.

« Quoi !? Dieu détient des esclaves !? » s’écria Lumachina.

« Non, vous avez tout faux ! Ce n’est pas un “collier d’esclave”, c’est un “collier d’asservissement”. Euh, voyons voir... Quand Rem et moi avons essayé d’invoquer un Seigneur Démon à la Tour des Météores, notre magie nous a été renvoyée, et..., » déclara Shera.

Elle faisait de son mieux pour tout expliquer, mais Lumachina ne comprenait pas vraiment ce qui se passait.

Finalement, Rem était intervenue et avait tout résumé pour elle : « Diablo est le chef de notre groupe d’aventuriers, et notre ami. »

« Je... comprends, » déclara Lumachina.

— Dieu est leur ami ? Et un aventurier ? Se demanda Lumachina.

Elle voulait le confirmer, juste pour être sûre. « Euh... Donc ce “Diablo” est Dieu, n’est-ce pas ? »

« ... C’est un Sorcier Élémentaliste, un Sorcier si fort que son pouvoir va au-delà de tout bon sens, » répondit Rem.

« Et il dit toujours qu’il est un “Seigneur Démon d’un autre monde”, » déclara Shera.

« Dieu doit être celui qui m’a sauvée... Ce serait un problème pour moi s’il n’est pas..., » Lumachina berça sa tête entre ses deux mains.

« ... Et pourquoi cela ? » demanda Rem en inclinant sa tête.

« Parce qu’il a vu ma peau..., » murmura Lumachina, rougissant furieusement.

« ... Et ? » demanda Rem.

« Et alors ? Nous avons l’habitude de montrer notre peau quant il est à côté de nous, donc —, » Rem avait rapidement frappé Shera pour avoir lâché de tels détails.

Il y avait une chose que Lumachina avait toujours décidée dans son cœur : « La seule personne à qui vous devez montrer votre peau est l’homme qui deviendra votre conjoint. »

« ... Alors quoi ? » demanda Rem.

« C’est pourquoi si ce “Diablo” n’est pas Dieu... alors je n’ai pas d’autre choix que de devenir son épouse, » déclara Lumachina.

La queue de Rem était devenue d’un coup tout droit. « Qu’est-ce que c’est que ça — ? Pourquoi cette fille-cape toute nue s’emporte-t-elle ainsi ? »

« C-C’est tout à fait exacte, il y a un ordre pour ce genre de choses ! Comme le fait que j’étais la première dans la file d’attente, n’est-ce pas ? » déclara Shera.

« Euh !? Qu’est-ce que vous voulez dire par là !? Vous deux, vous n’êtes que des membres de son groupe, non !? » demanda Lumachina.

Rem avait alors détourné son regard. « ... C’est exact. »

« E-Eh bien... peut-être ? Mais j’ai l’impression que Diablo les aime plus gros, me comprenez-vous ? » déclara Shera, en soulevant sa poitrine avec ses deux mains.

Pendant qu’elles parlaient, nul autre que Diablo entra dans la pièce.

***

Partie 4

Ceux qui se trouvaient dans la pièce en ce moment étaient Diablo, Rem, Shera... et Lumachina, qui se tenait dans le lit. Comme ils n’étaient pas sûrs de l’histoire de Lumachina, Diablo était allé dire à Klem et Edelgard de ne pas quitter leur chambre, mais comme c’était la nuit, elles dormaient déjà. Manger, dormir et jouer, les deux Déchues vivaient vraiment une vie facile. C’était suffisant pour le rendre jaloux.

 

Diablo avait empêché la panique à l’intérieur de lui de se voir sur son visage.

— Que veut-elle dire par « elle doit devenir mon épouse » ? Se demanda Diablo.

Il pouvait entendre leurs voix se répandre dans le couloir et il avait fini par les écouter. C’était une fille qui était avant ça nue qui leur demandait s’il était Dieu, et elle était apparemment pourchassée par les Paladins.

— Peu importe à quel point elle est d’une beauté éblouissante, sans parler du fait que j’ai vu tous les recoins de son corps... Oh franchement... L’avoir comme épouse pourrait être un peu problématique pour moi..., pensa Diablo.

Diablo faisait grincer les dents pour éviter que sa mâchoire se relâche.

— Non, non, et non, la vie est plus importante en ce moment, pensa Diablo.

Cela ne serait pas un problème s’il ne s’agissait que de Paladins, mais si plus de personnes s’unissaient et se regroupaient, ses perspectives seraient un peu plus incertaines. Au moins, il savait qu’ils étaient plus forts que les Aventuriers de Faltra ou l’armée elfique à laquelle il avait été confronté. Il y avait des mécanismes mis en place dans le Croisement de la Rêverie qui compensait les combats d’un contre plusieurs, mais il n’y avait probablement pas de grâces salvatrices comme ça dans ce monde. Il s’était même impliqué dans la mort de Saddler, qui était lui-même un Paladin...

Pour dire les choses simplement, il voulait éviter toute confrontation avec l’Église, car ils avaient un pouvoir qui rivalisait même avec le roi de ce pays.

— Il n’y a aucun avantage à faire tout cela ! Mais vraiment, pas du tout ! ... Cela dit, je suppose que je peux au moins entendre ce qu’elle a à dire. Ce serait un peu triste de la chasser de l’auberge sans au moins faire cela pour elle, pensa Diablo.

Les bras croisés, Diablo s’appuya contre le mur en regardant Lumachina. « Il semblerait que tu sois enfin revenue à toi. »

« Oui. Merci encore d’être venu à mon aide... Euh, Diablo... Êtes-vous un Dieu ? »

— Ce n’est pas vraiment normal de penser que Dieu lui-même est venu vous sauver. Je ne sais pas à quel point votre foi est profonde, mais suffit-il de penser que Dieu vous sauvera parce que vous l’avez prié ? Je veux dire, franchement... Essayez d’écrire ça sur Twitter, je vous défie de le faire. Les gens vous traiteraient comme un stupide compte de troll en un rien de temps si vous le faites, pensa Diablo.

Mais à plus d’un titre, ce serait mal de la faire taire comme ça maintenant. Il semblait qu’elle avait l’impression qu’elle devait épouser quiconque la voyait nue, à condition qu’il s’agisse d’une membre des Races.

— Elle n’a plus l’air d’être une enfant... mais peut-être que c’est une énorme candide ? Pense-t-elle que les bébés viennent de la cigogne, ou qu’ils poussent dans les choux ou quelque chose comme ça ? Se demanda Diablo.

Elle était indéniablement mignonne, à tel point que si elle lui avouait des sentiments envers lui dans le monde réel, il penserait à tous les coups qu’il s’agissait d’une sorte d’escroquerie au mariage. Cependant, il n’avait senti aucun danger provenant d’elle. Il avait donc mis en action son plan pour éviter tout cela : « En raison de certaines circonstances, je choisis de ne pas révéler mon identité pendant que je suis ici dans ce monde. Tu peux donc présumé tout ce que tu veux quant au pourquoi. »

Tout en prenant une grande bouffée d’air, les yeux de Lumachina s’étaient ouvert en grand, et elle s’était précipitée pour descendre du lit. Ses jambes étaient encore enveloppées dans des bandages, alors il pensait qu’elle ne devait pas se forcer avec tant d’empressement. Elle s’était ensuite agenouillée sur le sol.

« S’il vous plaît, permettez-moi de vous appeler Seigneur Diablo, » demanda Lumachina.

« T-Très bien ! » déclara Diablo.

De cette façon, il pourrait éviter d’être appelé « Dieu » tout le temps tout en esquivant la voie de la « FIN : Mariage ».

Rem était restée silencieuse, semblant avoir compris les intentions de Diablo. Shera, d’un autre côté, avait incliné la tête. Elle avait l’air plutôt incertaine quant à ce qui se passait.

Lumachina semblait maintenant croire que Diablo était un Dieu qui cachait sa véritable identité.

Il avait encore essayé de l’interroger. « Lumachina... pourquoi étais-tu poursuivie par un Paladin ? À en juger par ce qui s’est passé, je suppose que ce n’est pas parce que tu es une adoratrice du Seigneur Démon ? »

Les mots étaient coincés dans la gorge de Lumachina. Quoi qu’il en soit, il lui semblait difficile d’en parler.

« ... C’est pour votre propre bien de parler des secrets le plus tôt possible. Si vous ne le faites pas, il pourrait vous arriver quelque chose que vous ne pourriez plus jamais oublier tant que vous vivrez, » déclara Rem avec douceur.

Elle faisait probablement référence à la façon dont Diablo avait attaqué ses oreilles pour découvrir son secret. Diablo n’oubliera jamais les gémissements qu’elle avait faits cette nuit-là, aussi longtemps qu’il vivrait.

On ne savait pas comment Lumachina interprétait cela, mais elle hocha la tête. « C’est vrai. Après tout, cela ne sert à rien de cacher des secrets au Seigneur Diablo. »

« ... Si c’est difficile pour vous d’en parler avec nous dans la pièce, devrions-nous attendre dehors ? » demanda Rem.

« Non, au contraire. Si vous êtes des amies en qui le Seigneur Diablo a placé sa foi, alors je vous serais reconnaissante de l’entendre également, » déclara Lumachina.

« D’accord ~ ! » Shera avait envoyé ses deux mains en l’air.

« ... On dirait que c’est une affaire assez compliquée, » déclara Rem avec un signe de tête.

Tout en restant silencieux, Diablo avait indiqué à Lumachina qu’elle devait continuer. Debout, Lumachina avait serré les mains l’une contre l’autre. Une lumière était apparue depuis sa poitrine, avec une luminosité éblouissante se répandant dans toute la pièce sombre. Ce qui était apparu, c’était le symbole sacré, le même genre que l’on voyait souvent dans les églises ou ailleurs. Il s’agissait d’un rayonnement d’un blanc pur, presque aveuglant.

 

« J’occupe la position la plus importante dans l’Église : Je suis la Grande Prêtresse, » déclara Lumachina.

 

Les yeux de Rem s’étaient écarquillées. « ... la Grande Prêtresse !? Voulez-vous parler de la plus haute position dans l’Église ? »

Shera faisait de petits bruits étranges en raison de la confusion. « ... J’ai entendu dire que c’était une jeune femme, m,-mais est-ce vous !? »

« La véritable !? » s’exclama Rem.

« Tout à fait, » déclara Lumachina en hochant la tête.

Tout en gardant les bras croisés, Diablo hocha lentement la tête. Il donnait l’impression qu’il savait cela depuis le début, mais à l’intérieur, il était tellement surpris qu’il avait l’impression que la morve commencerait à couler de son nez.

— J’ai maintenant compris ! C’est pourquoi elle pensait que Dieu était venu la sauver ! Je suppose que c’est en raison de l’importance du poste qu’elle occupe, pensa Diablo.

« ... A-Attendez. D’après ce que nous a dit Diablo, vous étiez poursuivi par un Paladin, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

« Oui, c’est exact, » répondit Lumachina.

« ... Ce n’est pas possible... Les Paladins ne suivent que la volonté de l’Église, ce qui signifie qu’ils doivent suivre votre volonté en tant que Grande Prêtresse. Comment est-ce possible ? » demanda Rem.

Vexée, Lumachina s’était mordu les lèvres. « Malheureusement, je n’ai pas ce genre d’influence. Il y a un groupe appelé l’Organe Cardinal qui a un contrôle total sur l’Église. Ils sont composés du cardinal en chef et de six autres cardinaux qui sont choisis par la Grande Prêtresse... ou du moins, c’est ainsi que cela devrait être. Mais pour vous le dire en toute honnêteté, ceux qui décident des candidats sont les cardinaux eux-mêmes. »

« ... Ceux qui ont réellement une influence sur l’Église sont donc ces cardinaux, » déclara Rem.

« Bien qu’on m’ait accordé toute l’autorité qui vient avec la position de Grande Prêtresse, ce sont les Paladins qui possèdent la puissance militaire absolue, et tous suivent les ordres de l’Organe Cardinal, » déclara Lumachina.

Même si on avait du pouvoir, il semblait qu’il ne servait à rien s’ils ne pouvaient rien faire.

Rem avait alors hoché la tête. « ... Cela explique pourquoi un Paladin en avait après votre vie. »

« Il semble que l’Organe Cardinal ait décidé de m’éliminer, » déclara Lumachina.

« ... Que s’est-il passé exactement pour en arriver là ? » demanda Rem.

Lumachina posa un doigt sur sa lèvre alors qu’elle réfléchissait. Il s’agissait d’un geste presque enfantin. « Hmm... Serait-ce parce que je me suis enquise d’un possible flux illicite d’argent et de biens utilisés pour le patronage de rites religieux ? Ou peut-être est-ce parce que j’ai donné l’ordre d’enquêter sur les rumeurs de mauvaise conduite de Paladins ? Ou peut-être était-ce parce que j’ai fait une proposition qui interdisait aux prêtres d’employer d’autres personnes qu’ils connaissaient par le biais de relations personnelles ? »

« ... Ce sont certainement des choses qu’ils ne peuvent pas ignorer... Mais avez-vous reçu un avertissement avant qu’ils ne commencent à essayer de vous tuer ? » demanda Rem.

« C’est bien le cas. De certains des cardinaux, mais toujours de manière indirecte... Non, à la fin, ils m’ont dit clairement qu’ils me menaçaient, » répondit Lumachina.

« ... Et même à ce moment-là, vous n’avez pas fait ce qu’ils ont dit, » déclara Rem.

« Je ne peux pas fermer les yeux sur de tels actes répréhensibles, » déclara Lumachina.

— C’est un sens aigu de la justice qu’elle a là. On dirait qu’elle est le genre de personne qui accorde plus d’importance à la morale qu’à sa propre vie. Mais en conséquence, elle a failli être tuée... Cette fille est une idiote, une idiote indéniable... Et pourtant, je ne déteste pas ça chez elle, pensa Diablo.

Rem avait hoché de la tête. « ... Ce que vous dites est exact, Lumachina. C’est probablement la raison pour laquelle ces personnes en ont après votre vie. Nous vivons après tout dans une société où il est difficile de faire ce qui est juste. »

« C’est pourquoi j’ai décidé de faire quelque chose à ce sujet dans le cadre de cette expédition, » déclara Lumachina.

« ... Expédition ? » demanda Rem.

« Oui. Des rumeurs ont couru que le Seigneur Démon a été ressuscité à Faltra. Afin d’apaiser l’esprit des gens, j’ai décidé de venir en ville comme une sorte de “visite de la Grande Prêtresse”. »

« La-La résurrection du Seigneur Démon ? Quelque chose comme ça —, » déclara Rem, mais elle fut interrompue.

« Est déjà arrivée, » avec un sourire sur son visage, Shera avait lâché la bombe et avait terminé la phrase, ce qui avait fait que Rem lui avait donné un coup de pied aux fesses.

Lumachina avait baissé les yeux. « Faltra a été frappé par une série de turbulences, et je m’inquiète pour ceux qui y vivent... Mais il y a une autre raison pour laquelle j’ai pris des mesures maintenant. »

« ... Et pour quelle raison est-ce ? » demanda Rem.

« Mon but est de me rendre dans une ville de l’ancien territoire du Seigneur Démon, et de rapporter ce qui se passe à Batutta, le capitaine des Paladins, » répondit Lumachina.

Rem regarda au loin comme si elle se souvenait de quelque chose. « ... J’ai déjà entendu parler de Batutta. Il était censé être une présence influente dans la Grande Guerre des Hommes contre les Déchus, et un homme d’une grande intégrité. »

« C’est également ce que j’ai entendu. Six mois avant d’être nommée Grande Prêtresse, Batutta a été envoyé dans l’ancien domaine du Seigneur Démon. »

« ... Tout comme ils sont venus pour votre vie, auraient-ils pu le bannir dans cette ville éloignée ? » demanda Rem.

« Je crois que c’est le cas. Si je peux l’informer de ce qui se passe dans l’Église, je suis sûre qu’il agira et me protégera — ou du moins, c’est ce qu’un autre Paladin, Tria, m’a dit. »

« ... Est-ce que cette personne est quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance ? » demanda Rem.

« Si elle ne m’avait pas aidée... alors, en ce moment même, je serais..., » commença Lumachina.

« ... Où est Tria maintenant ? » demanda Rem.

« Elle m’a protégée d’un autre Paladin, et pour me sauver... et puis..., » des larmes jaillirent dans les coins des yeux de Lumachina, et ses épaules commencèrent à trembler.

« O-Oh, je vois..., » Rem était à court de mots.

Shera avait été émue jusqu’aux larmes. « C’est si triste, quelque chose comme ça arrive à une si bonne personne... Ne vous inquiétez plus, Lumachina ! Nous vous protégerons à tous les coups ! »

« ... Et voilà que tu recommences à dire ce que tu veux... Mais il est vrai que nous ne pouvons pas vous laisser seule, » déclara Rem.

Les deux filles semblaient vouloir aider Lumachina.

— N’y avait-il pas quelque chose de suspect dans son histoire à l’instant ? Y avait-il des contradictions ? Elle n’aurait pas pu écrire une lettre au capitaine Batutta ? Se demanda Diablo.

... Non, ça ne servirait à rien. Tant que l’Organe Cardinal tient les rênes, Lumachina serait finalement tuée par leurs mains. La fuite a pris le pas sur la transmission de ce qui se passait. Dans ce cas, y avait-il d’autres moyens ?

« Ne peux-tu pas compter sur le pays pour quoi que ce soit ? » demanda Diablo. « C’est vrai que les Paladins sont forts, mais il y a aussi des gens compétents dans l’armée. »

Selon sa propre analyse, Galford, le gouverneur de Faltra, était quelque part autour du niveau 110. Les paladins comme Saddler et Gewalt étaient certainement forts, mais ils n’ont pas encore donné l’impression d’avoir dépassé leurs limites. Cela les situerait autour du niveau 99 ou inférieur.

Lumachina affichait un regard troublé. « Je ne suis pas au courant des affaires internes de l’Église, et je n’ai même pas la moindre idée de ce qui pourrait se passer à la cour royale. Si la personne à qui j’ai demandé de l’aide était en fait liée à l’Organe... »

Shera se pencha vers l’avant. « Est-ce que ça peut vraiment arriver !? Est-ce que ce sont de mauvaises personnes ? »

« ... Ceux qui sont au pouvoir et qui agissent de manière corrompue ont tendance à avoir de l’argent de côté, » déclara Rem en soupirant. « Tant qu’ils sont payés, il y a aussi beaucoup d’individus prêts à soutenir cette corruption. »

« C’est impardonnable ! » cria Shera.

Rem semblait vouloir dire quelque chose à une Shera indignée, mais elle était revenue sur le sujet. « ... Il est naturel que Lumachina s’inquiète de tout cela, et je peux certainement comprendre la raison. »

« Hm, » Diablo hocha la tête.

Il n’était pas sûr de la position que des individus comme Galford ou Sylvie prendraient quand il s’agissait de l’Église. En fait, il pensait même qu’il était évident pour quelqu’un d’appuyer le côté qui avait de l’argent et du pouvoir. S’il y avait quelqu’un qui se mette du côté de cette Grande Prêtresse (en nom uniquement), il faudrait qu’il s’agisse d’une personne d’une foi exceptionnellement profonde.

***

Partie 5

« ... Qu’est-ce que vous prévoyez de faire maintenant, Lumachina ? » demanda Rem. « Si le Paladin qui vous a attaqué ne retourne pas dans la capitale, les cardinaux penseront probablement que l’assassinat a été un échec. Ils pourraient réessayer de vous tuer à nouveau. »

« Même si cela arrive, je ne fuirais pas ou ne me cacherais pas. Je dois me rendre dans la ville où Batutta a été envoyé pour obtenir son aide, » déclara Lumachina.

« ... Celle de l’ancien Domaine du Seigneur Démon ? » demanda Rem.

« Oui. La ville pas très éloignée de la Tour de Zircon, » répondit Lumachina.

Diablo avait déjà entendu parler de ce nom, car il s’agissait d’une zone à partir du milieu du jeu dans le Croisement de la Rêverie. Elle avait été mise en œuvre comme une autre ville en première ligne lors d’une mise à jour majeure il y a deux ans. En même temps, elle était devenue une base pour tous les joueurs de haut niveau du jeu. Bien sûr, c’était une ville que Diablo utilisait également depuis un certain temps.

— C’était à l’époque où j’avais acquis ma propre zone, pensa Diablo.

Le donjon de Diablo devrait également se trouver près de la Tour de Zircon. Dans le jeu, vous ne pourriez jamais vous promener et finir par errer dans la zone personnelle d’un autre joueur. Comment était-ce dans ce monde ? Pourriez-vous y aller à pied, ou n’existait-elle pas du tout ?

Rem soupira. « ... La Tour de Zircon, l’un des avant-postes de l’ancien domaine du Seigneur Démon... Je sais comment m’y rendre depuis Faltra, mais il faut beaucoup de chance pour que ceux qui ne sont pas des aventuriers ou des marchands y arrivent. »

« Je suis tout à fait prête pour cela. Je ne peux pas me permettre d’abandonner maintenant, » déclara Lumachina.

« Ne pourriez-vous pas écrire une lettre à ce Batutta ? » demanda Shera.

« Une lettre ne suffirait pas pour le pousser à passer à l’action, » répondit Lumachina avec un froncement de sourcils. « M’aider signifierait faire face à l’Organe Cardinal, et je ne peux pas simplement demander quelque chose comme ça avec une simple lettre. »

« ... Il aurait aussi des doutes si vous étiez bien celle qui a écrit la lettre, » dit Rem en hochant la tête.

« Je suis contre l’idée de confier mon destin à quelqu’un que je n’ai jamais rencontré auparavant. Ce n’est pas seulement ma vie qui est en jeu, mais aussi l’avenir de l’Église — sans parler de l’avenir du pays, » déclara Lumachina.

« ... Je comprends, » déclara Rem.

La conversation devenait un peu incontrôlable, mais Lumachina était dans une position où elle devait réfléchir à des questions comme celle-ci. Après tout, on disait que le pouvoir de l’Église rivalisait avec celui du roi. Sans compter qu’à l’origine, son rôle de Grande Prêtresse signifiait qu’elle était censée contrôler l’Église.

« Peu importe les difficultés auxquelles je devrai faire face, je dois atteindre la Tour de Zircon ! » déclara Lumachina.

 

La conversation commençait à s’étendre ici, alors Diablo avait organisé le tout dans sa tête :

Lumachina était la Grande Prêtresse, la personne la plus importante de toute l’Église. Mais c’était l’Organe Cardinal qui contrôlait vraiment l’Église. Il semblait que l’Organe faisait de l’argent par des moyens malhonnêtes et utilisait leur capital mal acquis pour maintenir leur emprise sur l’Église. Il n’y avait aucun doute qu’ils étaient ceux qui ont ordonné aux Paladins d’assassiner Lumachina après qu’elle ait découvert leurs méfaits. C’est pourquoi Lumachina avait décidé de demander de l’aide au capitaine des Paladins, Batutta, qui avait été envoyé dans la ville éloignée de la capitale et se trouvant proche de la Tour de Zircon.

— Eh bien ! Si c’est un problème avec l’Église, il est probablement mieux d’avoir quelqu’un de l’Église pour le résoudre, pensa Diablo.

 

Rem avait alors fait une suggestion : « Diablo, que pensez-vous du fait que nous soyons ceux qui emmèneront Lumachina jusque là-bas ? »

« hm... ? » s’interrogea Diablo.

« Oh, ça a l’air super ! Ouais, faisons-le ! » Shera était à fond pour l’idée.

Surprise, Lumachina avait commencé à se relever. « Je vous serais reconnaissante... mais cela ne serait-il pas trop dangereux pour vous... !? »

« ... Nous sommes des aventuriers. Si nous évitions tous les dangers, nous ne pourrions jamais agir. En plus, je suis sûre que vous avez vu la puissance de Diablo, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

« O-Oui... C’est vrai, il serait stupide de s’inquiéter de Dieu — ah, je veux dire, du bien-être de Seigneur Diablo. Il semble que je n’ai toujours pas assez de foi, » déclara Lumachina.

« Qu’en pensez-vous, Diablo ? » demanda Rem

Elles l’avaient toutes regardé.

— Je pense que le sens de la justice de Lumachina est noble, et je peux compatir avec sa situation... Mais je veux quand même éviter une confrontation avec l’Église. Peu importe à quel point je suis un aventurier, je ne veux pas me lancer dans quelque chose dont je sais qu’il sera trop dangereux, pensa Diablo.

« ... Nous devrions également être en mesure d’attendre avec impatience une récompense appropriée, » poursuit Rem. « Lumachina est la Grande Prêtresse, donc si nous pouvons restaurer son autorité dans l’Église, elle devrait pouvoir préparer un montant approprié à la tâche que nous allons mettre de l’avant. »

Lumachina acquiesça d’un signe de tête. « Je n’ai pas grand-chose sur ma personne en ce moment, mais si vous le jugez nécessaire, Seigneur Diablo, je préparerais tout ce qui est nécessaire et je vous offrirais tout ce que je peux. »

Lumachina considérait encore Diablo comme une sorte de Dieu. Ce n’était donc pas seulement une récompense, mais ils pourront peut-être compter sur son soutien à partir de maintenant.

De la façon dont les choses se déroulaient, leur groupe allait être amené à la faillite en raison du montant qu’ils dépensaient en biscuits. Bien que Shera avait dit qu’ils n’avaient que 500 friths à dépenser en sucrerie par jour, la vérité était qu’ils avaient besoin d’un montant plusieurs fois plus élevé. Il ne savait pas ce qui se passerait s’il n’y avait plus de biscuits pour Klem, et Rem et Shera lui faisaient sûrement plaisir chaque fois qu’elle en redemandait.

— Si nous devons seulement amener Lumachina à la Tour de Zircon, alors peut-être que je n’aurai pas à me battre avec l’Église, pensa Diablo.

L’Église n’avait probablement pas non plus une idée appropriée de la situation. Tant qu’ils n’avaient pas compris à quel point Diablo était fort, ils ne leur envoyaient pas de puissance de feu significative. Un Paladin ou deux ne serait pas un problème pour lui.

Diablo avait tordu le coin de ses lèvres en un sourire. « Hehe hehe hehe... Tu désires donc le pouvoir. Alors je te prêterai le mien, celui d’un Seigneur Démon d’un autre monde ! »

Lumachina s’était agenouillée, les mains jointes devant lui.

 

Et ainsi, afin de gagner de l’argent pour des biscuits et pouvoir éviter le mariage, Diablo avait commencé à se faire passer pour un Dieu.

***

Partie 6

Le lendemain matin — .

Diablo et les autres se dirigeaient en ce moment vers la salle à manger de l’auberge. Klem et Edelgard s’étaient réveillées tôt, devançant le groupe, ce qui était plutôt chose rare.

Les yeux de Lumachina s’étaient écarquillés. « Quel est ce sinistre pouvoir noir qui vient de ces deux-là... !!? »

« Nwagh !? » Klem se tenait sur sa chaise. « Qu’est-ce qu’elle a, cette fille ? Elle sent comme l’un d’entre eux ! »

« Et de qui parle-t-on exactement avec ce “eux” ? » demanda Lumachina.

« Dieu ! » cria Klem en réponse.

— Merde. Elles sont toutes les deux bel et bien les vrais, pensa Diablo.

Il semblerait que Lumachina pouvait voir l’énergie magique de type Seigneur-Démon émanant de Klem. Si Diablo était en réalité un Seigneur Démon, et pas seulement une personne agissant dans ce rôle, alors il n’aurait jamais été confondu avec un dieu.

Il semblait aussi que Klem était capable de sentir que Lumachina, étant la Grande Prêtresse, était la personne la plus proche des dieux. Klem n’avait aucune méchanceté envers les Races, mais elle avait une profonde rancune contre les dieux pour l’avoir enfermée si longtemps.

— Oh mon Dieu. À ce rythme-là, il va y avoir une bagarre. Je dois les arrêter ! pensa Diablo.

Alors que les deux se regardaient fixement l’une et l’autre, Diablo posa une main sur chacune de leurs têtes.

 

« J’espère pour vous deux que vous ne songeriez quand même pas à vous battre devant moi. L’énergie de la magie noire, la puanteur des dieux... Ces choses valent-elles la peine de gagner mon mécontentement ? » demanda Diablo.

 

Les épaules de Lumachina s’étaient immédiatement affaissées. « M-Mes plus sincères excuses pour avoir causé un tel vacarme... »

« Hmph, ça rend mes biscuits avec un mauvais goût. Assieds-toi loin de moi, » déclara Klem.

Klem s’était à nouveau assise. Edelgard, qui semblait prête à bondir à tout moment, baissa aussi ses poings.

Le différend ayant été réglé sans incident, Rem et Shera soupirèrent de soulagement. Diablo avait aussi essuyé mentalement ses sueurs froides.

— Ces deux-là ont la pire compatibilité... ! pensa Diablo.

Puisque le groupe de Diablo avait plus de personnes maintenant, ils avaient fini par utiliser la table à côté de Klem et Edelgard. Pendant qu’ils déjeunaient ensemble, Rem avait transmis à Klem et Edelgard tout ce qui avait été discuté lors de la conversation d’hier soir.

 

« ... C’est pourquoi nous avons décidé d’aider Lumachina à atteindre la ville de la Tour de Zircon dans l’ancien domaine du Seigneur Démon, » déclara Rem.

« Mm-hm, je vois, » répondit Klem.

« ... Nous devons nous préparer pour le voyage, donc nous partirons demain matin, » déclara Rem.

« Oki, doki, » Klem hocha la tête en se remplissant les joues de biscuits.

Edelgard avait levé la main d’un air penaud « Devoir, aller... peu importe, quoi ? Ça pourrait être... un problème. »

« ... Vous avez besoin de faire quelque chose ? » demanda Rem.

« Edelgard a du travail, » c’était comme l’excuse que vous obteniez d’un joueur avec une vie réelle en dehors du jeu après qu’ils avaient été invités à un événement en ligne.

Rem avait incliné la tête. « ... Pourriez-vous expliquer cela un peu plus en détail ? »

« Tenez, » elle avait présenté à Rem une feuille, c’était un avis de recherche d’aide pour le magasin Pétri.

« ... Avez-vous... trouvé un emploi ? » Rem avait posé la question alors qu’elle était abasourdie.

« Edelgard va se battre ! Pour le Seigneur Démon ! Est-ce que..., et aussi, faire des biscuits, pour le Seigneur Démon ? Je vais les faire ! » Elle avait mis en avant fièrement sa poitrine, c’était une loyauté vraiment sérieuse qui parlait.

« J’admire votre capacité d’agir, mais comprenez-vous le genre de poste que vous occupez ici ? » demanda Rem.

« Serviteur, du Seigneur Démon ? » répondit Edelgard.

« ... Ce n’est pas grave. Alors, faites attention, s’il vous plaît, » déclara Rem.

« Laissez-moi m’occuper de ça, » Edelgard avait ensuite fait un geste avec sa main qui n’avait jamais pu être montrée à la télévision.

Lumachina semblait énormément déconcertée, incapable de suivre la conversation. Il n’y avait aucune chance qu’elle puisse deviner, non plus, qu’il y avait en fait deux personnes qui se faisaient appeler Seigneur Démon, l’une d’entre elles étant cette jeune fille, et la servante qui l’accompagnait étant une Déchue. Le fait de devoir lui expliquer tout cela serait vraiment trop difficile.

Diablo avait alors parlé de ce à quoi il pensait depuis hier soir : « Klem et Edelgard resteront ici. »

« ... Même si Klem porte un collier d’esclavage... ? » Rem avait posé une main sur son propre cou.

« Ce sera aussi une expérience. Il n’y a pas de condition selon laquelle nous ne pouvons pas être séparés l’un de l’autre, n’est-ce pas ? » demanda Diablo.

« ... Est-ce que ça ira ? » demanda Rem.

« Nous traverserons de nombreuses villes en direction de la Tour de Zircon..., » déclara Diablo.

C’était dangereux de les faire passer par les portes. Le maquillage d’Edelgard en particulier était un problème, puisqu’il avait été appliqué en utilisant les compétences de Mei, donc ce n’était pas quelque chose qui pouvait être facilement imité. Ils auraient de gros problèmes s’il pleuvait. En plus de tout cela, elle était poursuivie par les autres Déchus.

« La ville de Faltra est peut-être protégée par une barrière, mais une fois que nous serons à l’extérieur, qui sait ce qui va se passer ? La Tour de Zircon n’a pas non plus de barrière, » déclara Diablo.

« Vraiment !? » Rem avait haussé sa voix en raison de la surprise.

« La barrière est la chose qui empêche les Déchus et les monstres d’entrer, n’est-ce pas ? » demanda Shera, l’air confus. « Est-ce qu’ils vont bien sans ça ? »

— Est-ce différent dans ce monde ? La ville n’avait pas ces grands murs de château dans le jeu, pensa Diablo.

Diablo haussa les épaules. « On le saura une fois là-bas. Quoi qu’il en soit, il serait plus sûr que Klem et Edelgard restent ici. Il semble même qu’elles aient trouvé du travail. »

Tandis qu’il se retournait pour regarder Klem, elle fit un signe de tête ferme. « Mm-hm-hm. Je n’irai nulle part où il n’y a pas de biscuits. »

— J’y ai pensé plus pour sa propre sécurité... mais comme elle n’est qu’une enfant, je suppose qu’elle peut surmonter tout cela sans se battre contre qui que ce soit. Je ne transpirerai pas sur les petits trucs, pensa Diablo.

« Klem, je vais te donner un ordre, alors écoute bien et prends ça à cœur : D’abord et avant tout, protège-toi. Deuxièmement, assure-toi de protéger les individus qui t’entourent. Enfin, tout en restant dans les limites que je viens de te dire, fais de ton mieux pour écouter ce que les gens de l’auberge te disent de faire, » déclara Diablo.

« Très bien ! Laisse-moi faire ! » dit-elle, avec les joues pleines de biscuits.

Il s’inquiétait de savoir si elle écoutait ou non.

« Hm ? Je t’ai entendu, fort et clair. Ne meurs pas, protège tout le monde et suis les ordres, d’accord ? Normalement, tu laisserais ce genre de choses à l’un de mes sous-fifres Déchus, mais comme je suis un Seigneur Démon si généreux, j’accepterai de le faire pour toi, » déclara Klem.

Il semblait qu’elle comprenait... mais il ne sentait aucun flux d’énergie magique.

— Cela m’inquiète de savoir si ces choses ont le pouvoir de l’obliger à faire quoi que ce soit. Elle a le collier d’esclave, mais il est toujours possible que son pouvoir ne fonctionne pas sur un Seigneur Démon, pensa Diablo.

 

Rem avait levé la main et Mei était sortie du comptoir.

« Besoin de quelque chose ? Si ce n’était pas assez, je vous en apporterais d’autres. ☆, » déclara Mei.

Rem avait alors effectué une explication simple de ce qui se passait : « ... Diablo, Shera et moi avons reçu une requête qui va nous éloigner de Faltra pour une longue période de temps. Klem et Edelgard resteront ici, alors j’espérais vous demander si vous pouviez les surveiller pour nous. »

« Cela me va. ☆, » répondit Mei.

« Au revoir Klem ! » Shera l’avait serrée dans ses bras. « On part travailler ! »

« Je vois. Rassure-toi, car même toute seule, je vais m’en sortir ! Je vais m’entraîner à chanter en attendant ton retour. J’ai déjà appris jusqu’au 32e couplet la chanson des biscuits ! » répondit Klem.

« C’est génial ! » s’écria Shera.

« Apprends-moi la chanson du chocolat à ton retour, d’accord ? » demanda Klem.

« Je ne manquerai pas de l’inventer ! » répondit Shera.

« Mais je m’inquiète un peu pour toi, car tu es toujours si instable sur tes pieds. Je t’accorderai un petit cadeau avec mon pouvoir, » déclara Klem.

« Quoi... ? Je ne suis pas une Déchue, donc je ne peux pas obtenir le pouvoir de toi, Klem, » répondit Shera.

« Pas toi, ça..., » répondit Klem.

Klem avait tendu la main, touchant l’arc de Shera. L’énergie magique du Seigneur Démon s’y était déversée — Diablo avait été capable de la détecter cette fois-ci. Rem s’était levée, tandis que Lumachina tenait son symbole sacré bien serré. Cela avait même fait que Diablo avait tendu sa main vers sa poche de transport. C’était vraiment une immense quantité d’énergie magique que Klem venait de libérer.

L’arc en bois, qui était autrefois une couleur proche du blanc, s’était transformé en une arme enveloppée d’une énergie magique inquiétante. Les yeux de Shera étaient ouverts en grand et avaient été fixés sur l’objet.

« Wôw !? Il s’est transformé en quelque chose qui par sa seule apparence semble très fort ! » déclara Shera.

« Hm-hm-hm ! Tu devrais bien aller avec ça ! » déclara Klem.

« Ouais ! On dirait qu’il a été maudit ou quelque chose comme ça... mais merci, Klem ! » Shera l’avait encore une fois serrée dans ses bras.

Dès le début, l’arc de Shera avait été légèrement doté d’énergie magique. Il semblait être en vérité un trésor de ce monde, mais en tenant compte du jeu, c’était quelque chose que Diablo vendrait au magasin d’armes sans hésiter. Sur une échelle de N (Normal), R (Rare) et SR (Super Rare), il s’agissait probablement d’un R... Mais l’énergie de magie noire qui sortait de l’arc nouvellement amélioré n’était en aucun cas normale. Ce n’était pas aussi puissant que l’équipement de Diablo... mais peut-être un SR ? Non, un SSR (Super Super Rare) semblait plus approprié.

— Si les personnes qui sont devenues folles de joie après avoir réussi à récupérer un SSR avec un taux d’apparition de moins de 1 % pouvaient voir cela, ils seraient en train de pleurer en ce moment même, pensa Diablo.

C’était une sacrée tricherie de sa part. Maintenant, et cela plus que jamais, il était vraiment reconnaissant que Klem n’ait jamais voulu commencer une guerre contre les Races.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour les chapitres.

Laisser un commentaire