Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 3

***

Chapitre 1 : Lutte contre les Ravageurs

Partie 3

Cette fois-ci, Klem s’était levée du lit. « Qu’est-ce qui se passe !? »

Avec l’effet de « Lumière » qui agissait toujours, Shera était rentrée dans la pièce — avec une autre personne. Son bras était tordu et placé derrière son dos, et elle avait un poignard pointé vers sa poitrine. Son visage était gelé par le choc et la peur.

L’agresseur était quelqu’un que Diablo et les autres ne connaissaient que trop bien.

« Alicia !? » avait crié Rem.

« Mademoiselle Rem... !? Vous êtes toujours vivante !? » Il semblerait que la chevalière impériale soit tout autant choquée.

« ... Oui... En raison de vos mensonges, j’ai failli être tuée par Saddler, mais j’ai été sauvée par Diablo et Shera, » répondit Rem.

« Je vois..., » déclara Alicia.

Une expression de soulagement était apparue sur le visage d’Alicia, mais l’atmosphère tendue était toujours présente dans la pièce.

« Ne bougez pas un muscle ! Je suis vraiment sérieuse ! » La pointe du poignard touchait la partie des vêtements qui recouvrait la poitrine volumineuse de Shera.

« Arg !? » Shera semblait être au bord des larmes.

Debout dans l’entrée de la pièce, Alicia tenait Shera en otage. Diablo et les autres s’étaient levés du lit, renforçant leur détermination. Mais ils n’avaient pas les moyens de faire des mouvements négligents dans une situation comme celle-ci.

 

 

Klem avait fixé un regard foudroyant sur Alicia. « Tu as du culot de te montrer devant moi. Laisse Shera partir, après, je vais te déchirer membre après membre. »

Bien qu’elle ait l’apparence d’une jeune fille, l’intention meurtrière émanant de Klem était bien réelle. C’était presque suffisant pour craindre qu’elle ne redevienne le Seigneur Démon Krebskulm.

« ... Une fois que j’aurai terminé mon travail ici, » Alicia secoua la tête, « Je relâcherai Mademoiselle Shera. N’hésitez pas à faire ce que vous voulez avec moi après m’avoir arraché un membre après l’autre. »

« Oh... ? » s’exclama Klem.

« J’ai entendu dire que le Seigneur Démon avait le pouvoir de guérir les autres Déchus, » continua Alicia.

« Bien sûr que je peux le faire, » répondit Klem.

« Alors, pourrais-je vous demander de venir avec moi ? » demanda Alicia.

Ils s’étaient déplacés dans la chambre d’à côté. La chambre qu’Alicia louait était toujours là. Ils n’avaient jamais pensé qu’elle reviendrait, alors ils n’avaient jamais pris la peine d’aller vérifier.

Des éclaboussures de liquide rouge violacé parsemaient le sol. Il y avait une fille couchée dans le lit — .

— c’était Edelgard.

« Une Déchue !? » s’exclama Rem.

Rem était en état d’alerte élevée, mais il était évident que les blessures d’Edelgard étaient graves. Du sang rouge-violet se répandait sur les draps, et la couleur de sa peau devenait mortellement pâle. Si c’était un individu issu des Races, Diablo aurait soupçonné que ce soit un cadavre. Les Déchus s’étaient toujours transformés en particules de lumière quand ils étaient morts, donc elle devait encore être en vie.

Tout cela avait un sens pour Diablo.

« Maintenant, je comprends... Donc vous deux étiez liées, » déclara Diablo. « Lorsque nous avons rencontré Edelgard à la Tour des Météores, elle ne t’a jamais demandé qui tu étais, malgré le fait que nous t’avions amenée avec un si court préavis. À l’époque, je pensais que c’était étrange... donc, cela signifie que la raison pour laquelle Edelgard n’a jamais demandé si j’avais ou non la capacité de transférer l’énergie magique était parce que tu lui avais déjà relayé le fait que j’ai appris la technique de la marchande d’esclaves. »

Non seulement Alicia, mais Rem et Shera semblaient également surprises.

« Comme on pouvait s’y attendre de vous, Sire Diablo, » déclara Alicia.

« C’est incroyable... Je n’aurais jamais pensé que vous remarqueriez tous ces petits détails, » déclara Rem.

« Je n’ai jamais rien remarqué de tout ça ! » s’exclama Shera.

— Suis-je le genre de gars qui s’inquiète trop des petites choses ? Ou est-ce que les filles sont plus négligentes que je ne le pensais ? Se demanda Diablo.

Quoi qu’il en soit, alors qu’il était préoccupé par le lien entre Alicia et Edelgard, il n’avait jamais rien dit à ce sujet, et cela avait presque tué Rem. Ce n’était pas qu’il voulait vraiment s’en vanter...

 

Klem se tenait devant le lit. « Alors, qui l’a mis dans cet état ? J’ai pensé qu’elle était plutôt forte. »

« C’est ce qu’ont fait les autres, » répondit Alicia.

« Quoi ? Pourquoi un Déchu se fait battre par d’autres Déchus ? » demanda Klem.

« J’ai formulé un plan pour provoquer votre véritable résurrection, Seigneur Krebskulm, pensant que la barrière entourant la ville serait détruite quand cela se produirait..., » Alicia avait ensuite raconté ce qui s’était passé avec le restant des Déchus, tout en gardant son poignard pointé vers Shera comme elle l’avait dit.

« S’il vous plaît, Seigneur Démon Krebskulm, s’il vous plaît... sauvez Lady Edelgard, » demanda Alicia.

Les bras croisés, Klem se tourna vers Diablo. « Qu’en penses-tu ? »

« Aide-la, » déclara Diablo.

— Je me sentirais mal de la laisser mourir comme ça..., pensa Diablo.

Le fait de penser que tout le monde valorisait la vie, peu importe qui ils étaient, n’était qu’un autre effet secondaire de sa vie paisible au Japon. Il n’avait jamais pensé à changer de force sa façon de penser.

 

— Après être venues dans un autre monde comme celui-ci et avoir tué des monstres, certaines personnes pourraient perdre leur résistance face à la mort d’autres personnes. Certains d’entre eux peuvent éventuellement même s’habituer à prendre la vie des autres, pensa Diablo.

Dans tous les cas, Diablo était différent. Si quelqu’un était sur le point de mourir devant lui, il voulait les aider de toutes les façons possibles. Il n’était pas le genre d’idiot qui dirait qu’il vaut mieux être tué plutôt que de tuer quelqu’un d’autre, mais s’il avait le choix, il pensait qu’il valait mieux que personne ne meure.

« Si tu le dis, » Klem hocha la tête, « alors je ne suis pas non plus contre la guérison d’un Déchu. »

Elle plaça ses petites mains contre Edelgard, alors que le sang noir semblait s’y adhérer.

« Hahhhhhhhhhhhh !! »

Quand Klem avait commencé à agir comme si elle faisait des efforts, Edelgard avait commencé à remuer.

« Ngh... Mmgh... »

« Heeyahhhhhhhhhhh !! »

Rem regarda vers la porte, inquiète. « ... Est-ce que tout ira bien ? Il est déjà assez tard. »

« Ça devrait aller. Après tout, c’était déjà correct quand on criait à haute voix avant ça, » déclara Shera.

« Mmph... »

Elle parlait de quand Diablo avait attaqué les oreilles de Rem, ou bien Shera déversant de l’énergie magique en elle... Les cris de Rem avaient déjà résonné plusieurs fois dans l’auberge.

Les cris de Klem et les gémissements d’angoisse d’Edelgard continuèrent pendant un moment.

« Hoyaaaaargh!! »

« Agh ! Ngh... guh! »

« Yeeargh !! »

« Hah! Mghm, ahhhhhhhh!! »

« Hergahhh ! Ahh... Je suis fatiguée... alors je vais arrêter maintenant de faire du bruit, » dit Klem, essuyant la sueur de son front.

« Si tu pouvais le faire sans crier, alors tu aurais dû le faire comme ça dès le début ! » Diablo avait riposté avec cette réplique.

« Mmm... Je veux dire, je pourrais faire ça..., » répondit Klem.

« Y aurait-il des problèmes ? » demanda Diablo.

« Si je ne fais pas ça, alors je n’ai pas l’impression de faire quelque chose d’aussi incroyable, n’est-ce pas ? Je suis incroyable. Vous en rendez-vous compte !? » demanda Klem.

« Oui, oui, si incroyable. Mais tu devrais le faire discrètement, sinon on va se faire virer de l’auberge, » déclara Diablo.

Quand elle était en colère, Mei, la réceptionniste de l’Auberge de la Tranquillité de l’Esprit était carrément terrifiante.

Klem avait fermé sa bouche et s’était concentrée. En poussant un cri particulièrement fort, Edelgard avait arqué son dos — puis elle était retombée sur le lit, épuisée. On aurait dit que l’hémorragie s’était arrêtée.

 

Puis, quelque chose d’assez choquant s’était produit. Edelgard s’était immédiatement relevée, même s’il semblait qu’elle aurait pu mourir à tout moment jusqu’à maintenant. Se retirant du lit ensanglanté, elle s’était levée et s’était prosternée au sol.

« Seigneur Démon... Edelgard est honorée ! Reconnaissante ? Merci beaucoup ! » déclara-t-elle.

« Bien sûr, bien sûr, » déclara Klem.

« Hum... Seigneur Démon, vivante ? Pourquoi, avez-vous fait demi-tour ? Comme ça ? » demanda Edelgard.

« Quelque chose de très triste est arrivé à ce Seigneur Démon... ou du moins, je pensais que quelque chose de triste était arrivé. Le monde entier était devenu rouge... Mais j’avais tort. Il ne s’est rien passé, alors j’ai fait demi-tour, » répondit Klem.

« Moi comprendre, » répondit Edelgard.

« Tant que je peux continuer à manger des biscuits, c’est tout ce dont j’ai besoin. Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ? » demanda Klem.

Edelgard inclina profondément la tête. Mais ensuite — .

« Ne pas, comprendre... Non, vous ne pas comprendre ? Ne pas comprendre, oui, ne pas comprendre ! Déchus, tuez les Races. Les détruire. Mais pourquoi ? » déclara Edelgard.

« Qui sait ? » Klem avait mis sa tête sur le côté. « J’ai déjà décidé que je vivrai dans cette ville, alors arrête de faire ces choses tristes. Si tu n’écoutes pas cet ordre direct du Seigneur Démon, sache que tu ne seras plus ma subordonnée, » déclara Klem.

« Je le jure... ne serais jamais, qui irait à l’encontre... de la volonté du Seigneur Démon, encore une fois, » Edelgard avait affiché son consentement.

Il semblait qu’il n’y aurait pas de problèmes de ce côté. Edelgard avait toujours été le type raisonnable. Sa loyauté envers le Seigneur Démon était beaucoup plus importante que de tuer les membres des Races.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire