Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 5 – Partie 7

***

Chapitre 5 : Les deux Seigneurs-Démons

Partie 7

Après avoir dit que les habitants de la ville étaient probablement en panique en ce moment, Émile et les autres aventuriers avaient sauté dans le chariot et étaient partis pour maintenir l’ordre public.

Diablo avait été informé de tout ce qui s’était passé depuis l’enlèvement de Rem, y compris la trahison d’Alicia.

« Je vois..., » il n’arrivait pas à trouver les mots.

Sa poitrine lui faisait mal en sachant qu’il avait été à nouveau trahi. Mais Alicia pouvait avoir eu ses propres circonstances pour le faire, tout comme ce qui s’était passé avec Shera. Il ne pouvait pas facilement lui pardonner quand il pensait à la façon dont elle avait failli tuer Rem, mais il ne pouvait pas non plus se résoudre à la haïr.

Alors qu’il pensait qu’il était temps de retourner à l’auberge, une voix brillante et enjouée l’avait appelé.

« Hé, Diablo ! Bon travail là-bas ! » déclara Sylvie.

« Hmph..., » Diablo avait grogné. « Toi et les autres aventuriers avez également joué un rôle dans cette affaire. Sentez-vous honoré de savoir que vous m’avez bien servi. »

Il ne pouvait toujours pas être honnête et dire merci. Pourtant, Sylvie avait quand même fait un rire sarcastique.

« C’est pourquoi, merci beaucoup. Oui, merci beaucoup. Je suis ravie d’avoir pu protéger la ville. Pendant que nous en parlons, j’ai quelque chose à vous demander..., » déclara Sylvie.

Elle avait tourné son regard vers Klem, qui tenait la main de Rem et Shera. Diablo avait un mauvais pressentiment.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Diablo.

« C’est le Seigneur Démon Krebskulm, n’est-ce pas ? » Le sourire avait disparu du visage de Sylvie.

— Alors elle a vu ce qui s’est passé..., pensa Diablo.

Sylvie était la chef de la Guilde des Aventuriers, et le premier devoir d’un aventurier était « d’empêcher la résurrection du Seigneur Démon ». C’était impossible d’essayer de cacher quoi que ce soit maintenant.

« Si c’était vrai, que ferais-tu ? Sache qu’elle est devenue une autre de mes possessions, » déclara Diablo.

Il avait parlé sur un ton aussi coercitif qu’il le pouvait, essayant de faire avancer les choses avec son jeu de rôle habituel de Seigneur Démon. Considérant à quel point il serait dangereux de se battre avec lui, Diablo s’attendait à ce que Sylvie accepte et approuve l’inoffensive Klem — mais Sylvie affichait toujours la même expression durcie sur son visage.

« Je ne peux pas laisser tomber, je suis après tout le chef de la Guilde des Aventuriers. Vous n’avez toujours pas été capable de la battre même après avoir utilisé un sort qui a annihilé tout le cimetière, n’est-ce pas ? » demanda Sylvie.

— Et elle a même vu cela..., pensa Diablo.

« Veux-tu dire que tu vas te battre contre moi, Sylvie ? » demanda Diablo.

« Je vous fais confiance, Diablo, mais je ne pense pas pouvoir faire confiance à Krebskulm après qu’elle ait tué un Paladin, » déclara Sylvie.

« C’était un meurtrier ! » Rem avait crié.

« Si Diablo n’avait pas été là, toute la ville aurait été détruite par Krebskulm. En ce moment, une armée entière de Déchus avance sur Faltra depuis le front ouest. Étiez-vous au courant ? » demanda Sylvie.

« Quoi — !? » s’exclama Diablo.

Klem avait secoué la tête. « Je ne les ai pas appelés ! Edelgard a dit qu’elle attendrait dans la forêt, mais je ne les ai pas appelés ! »

« Nous n’avons aucun moyen de le confirmer. En fait, je ne peux que penser que c’est l’occasion parfaite pour toi, » la voix de Sylvie était glaciale.

« Tu es plus têtue que je ne le pensais, » soupira Diablo.

« Je dois être dure pour les choses que j’ai besoin de faire. J’ai l’intention de protéger l’avenir des Races, c’est ce que fait un aventurier, n’est-ce pas ? » demanda Sylvie.

« Donc, tu ne penses pas que Klem est inoffensive, » déclara Diablo.

« Je ne suis pas convaincue, non. Je ferai confiance à n’importe qui la première fois, mais s’ils me trahissent, alors plus jamais. C’est simple et correct, non ? » demanda Sylvie.

« Penses-tu vraiment que tu vas gagner contre moi ? » demanda Diablo.

Il avait fait une analyse rapide de la différence entre leurs forces : Sylvie pouvait utiliser des sorts qui provoquaient des effets de statut négatifs, des choses comme « Lier » et « Silence ». Mais à la fin, elle était une Sorcière, et Diablo possédait la capacité de refléter toute la magie. Il n’avait aucune raison de perdre.

« Je pense que vous avez mal compris comment je me bats vraiment, » déclara Sylvie.

Il avait ressenti une pression intense de sa part, mais il ne pouvait pas se laisser aller là. Son instinct lui disait que faire de Sylvie son ennemie était tout sauf un bon plan.

— Si ce qu’elle vient de dire est censé être le texte qu’elle dit juste avant de se battre, alors je suis déjà baisé... ! pensa Diablo.

C’était comme un récit ramifié dans un jeu d’aventure — le genre où choisir le mauvais choix conduisait à une mauvaise fin immédiate. C’était une situation de réussite ou de rupture, et il n’avait pas d’options de sauvegarde ou de chargement pour l’aider, la vie de Klem était vraiment en jeu.

— Attends un peu... Pourquoi mes deux seuls choix sont « combattre Sylvie » ou « Klem a été tuée » ? Je peux négocier dans ce monde, franchement, je peux même utiliser la magie. Les choix devraient être sans fin ! Se demanda Diablo.

« Considères-tu la vie que tu as dans cette ville comme quelque chose qui t’est cher ? » Diablo avait demandé ça à Klem.

« Hm ? Bien sûr que oui, » répondit Klem.

« Mais à cause de ton petit déchaînement plus tôt, il semble que tu ne pourras plus vivre ici, » déclara Diablo.

« Mmgh... Ce serait un problème pour moi..., » répondit Klem.

« J’imagine que c’est pourquoi, moi, le grand et bien informé Diablo, je vais t’éduquer sur la façon de vivre dans cette ville et de continuer à manger des biscuits. Sans être traqué par d’autres aventuriers, bien sûr, » déclara Diablo.

« Il n’y a aucune chance que quelque chose comme ça puisse exister ! » Sylvie s’exclama en se penchant vers l’avant.

« Tu l’as dit toi-même, Sylvie, » déclara Diablo.

« Hein !? » s’exclama Sylvie.

« Oh, c’est génial ! » déclara Klem avec enthousiasme. « J’aime le son de ton idée, Diablo ! Je veux continuer à manger des biscuits ! »

Rem et Shera étaient également d’accord.

« ... S’il y a vraiment un moyen, alors s’il vous plaît, dites-le-nous, » déclara Rem.

« Ouais ! Ce serait terrible pour les aventuriers de s’en prendre à elle juste après qu’elle soit enfin revenue à la normale ! » déclara Shera.

Diablo hocha la tête et sortit une pierre blanche de sa pochette — un cristal de lien.

« Je jetterai sur toi la “Magie d’Asservissement” ! Si tu refuses, il ne te reste plus qu’à te combattre ! » déclara Diablo.

« Tu vas faire de moi une esclave !? » Les yeux de Klem s’étaient ouverts en grand.

« C’est exact ! Tu deviendras un serviteur du grand Diablo ! » déclara Diablo.

« Quoi !? » Sylvie était en état de choc. « N’est-ce pas un peu hors de propos, Diablo !? »

« Tu l’as déjà dit toi-même : “Je ferai confiance à n’importe qui la première fois. S’ils me trahissent, alors plus jamais”. Ce sont tes paroles exactes, » déclara Diablo.

« O-Oui, j’ai dit ça, mais..., » déclara Sylvie.

Diablo avait expulsé sa poitrine avec un autre grognement. « Exactement ! Alors tu devrais croire en ma magie d’asservissement au moins une fois, je me trompe !? »

« Wôw, juste... wôw... Maintenant, il est tout excité à propos de cette folie ! » s’exclama Sylvie.

« Hoho ? Donc, tu es ce genre de personne. Celle qui revient sur sa parole quand les choses ne marchent pas selon ce qu’elle veut. Comment est-ce possible pour quelqu’un qui est censé diriger d’autres personnes d’agir de la sorte ? Les personnes peuvent-elles faire confiance à quelqu’un comme ça ? J’en doute, » déclara Diablo.

« Franchement, je n’aurais jamais cru que je recevrais un cours sur la confiance de votre part..., » Sylvie soupira, puis elle regarda Klem. « Mais le Seigneur Démon Krebskulm accepterait-elle d’avoir ce sort placé sur elle ? »

Klem était dans ses pensées lorsque Shera posa une main sur son épaule.

« Ce n’est pas grave ! Je suis aussi censée être esclave de Diablo. Mais une fois qu’on s’y habitue, le pire, c’est que le collier se met en travers du chemin quand on essaie de se laver le cou ! » déclara Shera.

« Qu’est-ce que tu dis !? » Les yeux de Klem étaient presque parfaitement ronds.

Rem avait hoché de la tête. « ... C’est vrai, c’est à peu près le seul inconvénient auquel tu devras faire face, en plus d’obtenir des regards curieux de la part des personnes de la ville. Oh, et d’ailleurs, je suis censée être aussi esclave de Diablo, » déclara-t-elle, en touchant son propre collier.

« Et de toute façon, le simple fait d’être avec Diablo vous fait vous démarquer, donc c’est à peu près la même chose ! » déclara Shera avec joie.

« ... Je ne peux pas dire que c’est la même chose, mais je suis sûre que ce serait mieux que d’avoir des aventuriers qui en veulent après ta vie, » déclara Rem.

Klem hocha la tête, montrant son assentiment.

« Êtes-vous vraiment sérieux, Diablo ? » Sylvie grimaça. « Faire ça... à un Seigneur Démon ? »

« Tant que cela te satisfait, alors oui, » répondit Diablo en la regardant fixement.

« Croyez-le, Sylvie ! » Shera avait supplié.

« ... Avec ce que vous avez dit tout à l’heure, vous devriez leur faire confiance au moins une fois. Je ne veux pas que vous soyez vu par tous comme le genre de personne qui revient sur sa parole, Sylvie, » avait déclaré Rem, suivant une argumentation logique.

Klem avait levé les deux mains. « D’accord, je l’autoriserai ! Mets ce “Collier d’Asservissement” ou quoi que ce soit sur moi ! »

Quant à Sylvie — .

« Je suppose que c’est ma défaite, Diablo, » avec un rire sec, elle avait admis sa défaite.

« Haha... Si vous allez jusqu’à utiliser la magie d’Asservissement sur Klem, alors je n’ai pas d’autre choix que de lui faire confiance... Bien que je ne sache pas si ce genre de magie fonctionnera quand même sur le Seigneur Démon Krebskulm, » déclara Sylvie.

« Pour qui me prends-tu, je suis Diablo, un Seigneur Démon ? » déclara Diablo.

Klem avait bombé sa poitrine. « Je l’autoriserai, alors dépêche-toi d’utiliser cette magie ! »

« Je vais le permettre ! Allez-y ! » déclara Sylvie.

Diablo hocha la tête. Il avait alors pris la pierre blanche dans sa main, repensant aux mesures que Shera avait prises pour acquérir son invocation l’autre jour.

— Attends, dois-je embrasser Klem... ? Se demanda Diablo.

Sylvie regardait, et Shera aussi.

Rem lui avait jeté un regard empli de curiosité. « ... Ne comprenez-vous pas comment faire ? Chantez le sort exactement comme je vous l’ai dit. »

— D’accord, pensa Diablo.

Diablo s’était résigné à ce qui devait être fait.

 

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. L'amateur d'aéroplanes

    A la fin, encore une bouche à nourrir en plus, Diablo devra enchaîner les heures supplémentaires pour entretenir tout ce joli monde 🙂

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire