Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Épilogue

***

Épilogue

Quand les grandes ailes de lumière s’étaient répandues dans le District Nord de Faltra — .

Alicia Cristela était au milieu de la grande armée de Déchues. Elle était entourée de monstruosités diverses de toutes formes et de toutes tailles, qui attendaient l’occasion d’avancer sur Faltra. Edelgard se tenait à ses côtés.

« Ohhhhh, Seigneur Krebskulm !! » cria Alicia.

Alors qu’elle poussait un cri d’extase, les Déchus autour d’elle avaient suivi son exemple : « Comme l’a dit Alicia ! »

« Je n’ai fait que ce que les prêtres déchus m’avaient dit. J’ai créé une personne qui était importante pour Lady Klem, puis j’ai fait en sorte que cette personne soit écrasée et lui soit retirée. »

« Non, tâche pas facile... Incroyable, » déclara Edelgard.

« Pour un membre des races faibles comme moi, c’est tout ce que je pouvais faire..., » déclara Alicia.

« Si le Seigneur Démon, ressuscité... Tout le monde aura un pouvoir magique ! S’il est blessé, il sera guéri ! Pouvons-nous gagner contre les Races ? Oui, nous le pouvons ! » déclara Edelgard.

Les Déchus avaient poussé une série de cris en entendant les mots d’Edelgard.

Les ailes de lumière qui étaient apparues à Faltra avaient percé les cieux. Un cercle magique remplissait le ciel, et les Déchus se réjouissaient, prétendant qu’il s’agissait d’une preuve du grand Seigneur Démon Krebskulm. Le plan d’Alicia s’était déroulé sans accroc. Sa plus grande ambition se réalisait lentement. Elle attendait en silence que le temps des joyeuses nouvelles commence.

Les Déchus attendaient que la barrière autour de Faltra soit brisée.

Si le Krebskulm nouvellement réveillé pouvait détruire soit l’Association des Mages, soit les tours de la barrière, alors les Déchus pourraient envahir la ville. La ville de Faltra deviendrait un lieu de célébration pour la véritable renaissance du Seigneur Démon.

Il y avait un grand nombre de Déchus qui avaient accepté la proposition d’Edelgard, et pas seulement les cent partisans de sa faction : les Déchus de la faction de Vahl étaient là, même Eulerex était aussi apparu.

Les ailes de lumière étaient apparues ainsi qu’un cercle magique indiquant que le Seigneur Démon se tenait dans le ciel.

Quand la barrière se briserait-elle enfin... !?

Le temps des joyeuses nouvelles — .

— n’était jamais venu.

Tout s’était tu.

Dès qu’Edelgard avait chuchoté que la présence de Krebskulm avait diminué, Alicia avait su que son plan avait été un échec.

Eulerex avait été le premier à les approcher : « Qu’est-ce que ça veut dire ? Les ailes de lumière et le cercle magique du Seigneur Krebskulm ont disparu, » l’énorme chouette avec une corne parlait durement, sa voix tremblant dans la condamnation.

Les autres Déchus avaient commencé à blâmer Edelgard et Alicia. Cependant, les membres de la faction de Vahl ne se souciaient que de tuer les Races, et étaient déjà retournés dans la forêt. Mais peut-être à cause de la rancune qu’ils portaient lors du combat contre Diablo l’autre jour, la faction d’Eulerex n’était pas si facilement pacifiée.

« Je te demanderai de prendre la responsabilité d’avoir gaspillé le temps de tant de Déchus lors de la réalisation du plan de cette imbécile, » déclara Eulerex.

Les autres Déchus avaient déclaré leur assentiment, levant les poings en l’air.

Bien qu’il y avait quelques Déchus de la faction d’Edelgard qui étaient venus à sa défense, d’autres avaient commencé à la place à exprimer leur soutien pour Eulerex. Mais il fallait s’y attendre, ce serait la deuxième fois qu’Edelgard mobilisait des troupes et échouait. Ils n’avaient jamais franchi le Pont d’Ulug.

Non seulement cela, mais Alicia était aussi responsable de l’échec de ce plan. Et pourtant, être tué en représailles par les Déchus pour son échec, sans détruire les Races... C’était trop inutile pour qu’elle le supporte. Alicia était remplie de regrets.

« À mon signal... Fuis. En ville, » chuchota Edelgard à son oreille.

« ... !? »

Les voix des Déchus qui se disputaient étaient devenues de plus en plus fortes. Ils étaient beaucoup plus sauvages et vicieux que les autres races, ce qui expliquait pourquoi ils vivaient si loin les uns des autres. Tout cela était dans le but de ne jamais entrer en contact avec d’autres Déchus en face à face. Il ne faudrait pas longtemps pour que ces arguments se transforment en bain de sang.

Les Déchus avaient dénudé leurs crocs vers Alicia, l’Humaine qui était la source de leur échec aujourd’hui, quand Edelgard avait fait à sa lance un grand mouvement rotatif.

« “Balancement de la Pointe” !! » cria Edelgard.

Elle avait fauché le groupe de Déchus devant elle en utilisant soudainement une capacité martiale, les hostilités avaient commencé.

Leurs camarades s’étaient soudainement effondrés, des membres de la faction d’Eulerex avaient couru après Edelgard. C’est alors que le coursier le plus digne de confiance d’Edelgard avait traversé les Déchus, les dispersant à gauche et à droite.

Il était un « Grand Dragon », c’était un monstre possédant un corps solide qui pouvait surpasser n’importe quel monstre sur terre, et aucun Déchu ne pouvait le suivre.

« Cours ! » cria Edelgard.

En entendant l’ordre d’Edelgard, Alicia s’était mise à courir, sans jamais regarder derrière elle. Les crocs d’un Déchu pouvaient couper son torse du reste de son corps à tout moment, et dans un tel cas, alors la seule chose qu’elle devait faire était de faire confiance à Edelgard.

Si sa mort était devenue la pierre angulaire nécessaire à la destruction des Races, alors elle était d’accord avec le fait d’être tuée — mais être la proie des Déchus afin de pouvoir faire disparaître leurs frustrations ne serait rien d’autre que de mourir en vain —.

Un coup avait frappé son côté. Elle avait l’impression que ses entrailles étaient écrasées.

— Suis-je morte !? Se demanda Alicia.

La source du choc était un bras, enroulé autour de sa taille. C’était Edelgard avec du sang coulant régulièrement de sa tête.

« Quoi !? Ils vous ont eue, Lady Edelgard !? » demanda Alicia.

« Ne pas, parler... Tu, tu vas te mordre... la langue..., » déclara Edelgard.

« J’ai une compréhension adéquate de l’équitation. Je ne ferais jamais une erreur d’amateur comme ça. »

Comme elle l’avait dit, elle était parfaitement capable de parler à cheval sans se blesser.

Edelgard hocha la tête. « Alors... je te le laisse. »

Après qu’Edelgard avait tiré Alicia vers le haut sur le grand dragon de sorte qu’elle le chevauche, Edelgard s’était effondrée d’un coup. Si le grand dragon n’avait pas attrapé Edelgard avec l’une de ses pattes, elle serait tombée.

« Lady Edelgard !? » cria Alicia.

Alicia s’accrochait désespérément aux rênes. Elles étaient couvertes d’innombrables pointes épineuses et, malgré ses gants, une douleur aiguë l’avait agressée. Le sang des mains d’Alicia s’était étalé sur Edelgard alors qu’Alicia essayait de la soutenir.

Elles s’étaient éloignées loin des Déchus qui les poursuivaient. Le grand dragon était anormalement rapide alors qu’elles traversaient le pont d’Ulug qui, étrangement, n’avait pas de gardes présents. Ils avaient probablement reçu l’ordre de battre en retraite face aux hordes de déchues.

À l’approche de Faltra, Alicia s’était mordu la lèvre. Elle voulait détruire les Races, et avoir le beau règne des Déchus sur le monde — .

Mais maintenant, avec chaque fibre de son être, Alicia voulait sauver Edelgard.

 

À suivre dans le Tome 4...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre, les Déchus ne sont vraiment pas compréhensifs....

  2. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire