Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 5 – Partie 1

***

Chapitre 5 : Les deux Seigneurs-Démons

Partie 1

Trente minutes avant le réveil du Seigneur Démon — la cloche de l’église avait sonné six fois, le son transperçant l’air.

Diablo était entré dans la Guilde des Aventuriers à l’heure du dîner, de sorte que la salle à manger du premier étage était pleine de monde. Parmi la foule des clients, il repéra Sylvie et Émile assis ensemble à une table.

Les aventuriers de Faltra connaissaient la force de Diablo, c’est pourquoi ils fermaient tous la bouche quand ils le voyaient. Sans s’en rendre compte, Diablo avait une expression sinistre sur son visage.

Sylvie avait remarqué qu’il était entré : « Salut, Diablo. Qu’est-ce qu’il y a ? »

« C’est rare de te voir venir seul, mon ami. S’est-il passé quelque chose ? » demanda Émile.

« Quelque chose... Ouais..., » il avait hésité à dire la suite.

— Comment un Seigneur Démon s’y prendrait-il pour demander de l’aide à d’autres personnes ? Se demanda-t-il.

Il voulait que ces deux-là se joignent à la recherche de Klem. Mais tous les Seigneurs-Démons que Diablo connaissait donnaient des ordres, il n’y a jamais eu une seule fois où ils avaient demandé de l’aide pour trouver quelqu’un. Ce serait certainement un jeu d’enfant de donner un ordre, comme il se contente de le dire : « Klem a disparu, ainsi que Rem et Alicia. Trouvez-les. » Mais pourrait-il demander de l’aide avec une telle attitude ? Peu importe à quel point il était nul pour parler avec d’autres personnes, il savait au moins qu’il y avait quelque chose de mal à propos de cette approche.

Il ne pouvait pas utiliser son jeu de rôle de Seigneur Démon dans cette affaire. En tant que tel, il devrait se fier à son vrai être.

Il avait eu des sueurs froides.

Émile pencha la tête sur le côté. « Qu’est-ce qui ne va pas, mon ami ? Tu n’as pas l’air très bien. »

« ... Eh... bien, » déclara Diablo.

Il avait essayé d’expliquer ce qui se passait, mais les flash-back de tous ses échecs lors d’interaction avec les autres avaient inondé son esprit — .

J’ai été mal compris, pensa-t-il.

J’ai blessé les autres.

On s’est moqué de moi...

Même s’ils avaient été gentils en me parlant, je n’étais que la cible de leur méchanceté après ça.

Se souvenant de tout cela, sa gorge s’était fermée, le rendant incapable de parler.

« Je me demande ce que ça pourrait être ? » Sylvie avait un regard empli de curiosité.

À ce moment, un garçon Marcheur des Herbes — qui ressemblait à un enfant, mais dont l’âge était indiscernable — était arrivé en courant. Il portait des vêtements en lambeaux presque comme une sorte de manteau.

« Excusez-moi ! » cria le marcheur.

« Heya, s’est-il passé quelque chose ? » demanda Sylvie.

Sylvie tourna la tête et leur tendit l’oreille. Le Marcheur des Herbes en vieux haillons lui chuchota quelque chose d’un ton feutré.

Maintenant que Diablo y pensait, Sylvie avait ses propres responsabilités en tant que chef de la Guilde des Aventuriers de Faltra, tandis qu’Émile était responsable de la gestion de tous les aventuriers de classe guerriers.

— Il serait stupide de les déranger avec quelque chose comme chercher une enfant perdue..., pensa Diablo.

Il avait dit sa propre part de choses absurdes en utilisant son jeu de rôle du Seigneur Démon, mais quand il était revenu à son état normal, il avait d’innombrables raisons de ne pas parler avec d’autres personnes.

Comme Diablo était saisi par un sentiment de malaise, il pensait à la disparition de Klem que comme à une simple recherche d’une enfant disparue. Il n’avait aucune idée de la situation désespérée de Rem ou de la trahison d’Alicia, ce qui expliquait pourquoi il ne pouvait même pas commencer à parler. La seule chose qu’il pouvait faire était de rester là.

Après avoir entendu ce que le Marcheur des Herbes en haillons avait à dire, les yeux de Sylvie s’étaient grandement ouverts.

« Diablo ! Rem et Klem ont été emmenées par un Paladin ! » cria-t-elle frénétiquement.

« Qu’est-ce que tu dis !? » cria Diablo.

Plusieurs aventuriers étaient tombés de leur chaise quand il cria de colère.

« Écoutez, tout le monde ! » Sylvie s’était levée de sa chaise. « Il s’agit d’une quête urgente ! Nous allons sauver Rem et Klem ! Diablo, où est Shera ? »

« Elle devrait être sur la Place Centrale, à la recherche de Klem, » répondit Diablo.

« Alors, on ira là-bas plus tard. On dirait que le chariot de Paladin se dirigeait vers le District Nord ! Il faut se dépêcher ! » déclara Sylvie.

« Sais-tu où !? » demanda Diablo.

« Nous ne savons pas avec certitude, mais très probablement à l’église près des murs de la ville dans le District Nord. Le Paladin en a fait son quartier général depuis cinq jours ! » répondit Sylvie.

« Alors c’est assez pour moi ! Tu as mes remerciements ! » déclara Diablo.

« ... Hein ? » s’exclama Sylvie.

Diablo avait quitté en trombe la Guilde des Aventuriers. Il n’y était pas encore allé dans ce monde, mais il y avait aussi une église dans le District Nord du jeu. Cela ne prendrait qu’une minute pour passer d’une extrémité à l’autre de Faltra dans le jeu...

Mais dans ce monde, le diamètre de la ville était de plus de trois kilomètres, donc cela prendrait environ 30 minutes à pied. Les routes qui y menaient n’étaient pas droites non plus, donc cela prendrait encore plus de temps.

— Ce corps de niveau 150 n’est pas seulement pour le spectacle ! Je vais devoir sprinter à mon maximum ! pensa Diablo.

Il commençait à peine à faire nuit, et le marché fermait ses portes pour la journée. Cela signifiait que le nombre de clients avait également diminué, de sorte que Diablo n’avait pas à s’inquiéter de s’écraser sur quelqu’un pendant qu’il courait à plein régime vers le District Nord.

Sylvie se tenait dans la Guilde des Aventuriers, avec les yeux ronds comme il se devait.

« ... Il a bien dit : “Tu as mes remerciements”, n’est-ce pas ? » demanda Sylvie.

« C’est ce qu’il a fait, » Émile hocha la tête.

Sylvie sourit avec joie. « Diablo a l’air d’aller beaucoup mieux que la première fois que je l’ai rencontré. »

« Cet homme a toujours été quelqu’un de bien. Après tout, c’est un allié des femmes ! Raison de plus pour laquelle je veux l’aider, » déclara Émile.

« Je suppose que tu n’as pas tort. Si le chariot est presque prêt, je te le laisse, Émile, » déclara Sylvie.

« Il va se battre contre ce Paladin, non ? Aura-t-il même besoin d’aide ? » demanda Émile.

Les nouvelles concernant l’incident survenu aux Oreilles Pointues s’étaient répandues. Diablo était maintenant célèbre dans toute la ville en raison du fait que même un Paladin n’était pas de taille face à lui.

« C’est bon s’il ne le fait pas, » Sylvie haussa les épaules. « Mais j’ai un mauvais pressentiment. Tu as bien un guérisseur talentueux dans ton groupe, n’est-ce pas Émile ? »

Elle avait tourné son attention vers un aventurier vêtu d’une robe blanche, assis à une table voisine. Ils avaient regardé vers le bas, embarrassés. Alors qu’ils étaient clairement timides, leurs capacités étaient réellement présentes.

Émile avait placé son épée en l’air.

« Je ne comprends pas tout à fait, mais si tu le dis, Sylvie, je tiendrai compte de tes paroles ! Allons-y, tout le monde ! » déclara Émile.

Répondant à son appel aux armes, un grand nombre d’aventuriers, y compris celui en robe blanche, s’étaient levés de leurs sièges. Sylvie avait aussi commencé à donner des instructions aux individus autour d’elle.

Un grand chariot de marchandises s’était arrêté devant la Guilde des Aventuriers, et une foule d’aventuriers s’était entassée à l’arrière.

« N’y vas-tu pas, Sylvie ? » demanda Émile.

« Il semble que les choses vont devenir assez bruyantes, donc je pense que je vais aller voir le gouverneur, » répondit Sylvie.

« Compris... Après tout, être entouré de soldats après avoir battu le Paladin n’a pas l’air très amusant, » déclara Émile.

« Non, c’est sûr que non. Et aussi, je n’ai pas eu la chance de le dire à Diablo... mais il semblerait qu’il y avait quelqu’un d’autre avec Saddler quand il a emmené Rem et Klem, » déclara Sylvie.

« Hoho ? Quelqu’un comme lui a des alliés ? » demanda Émile.

« On dirait que c’était Alicia..., » déclara-t-elle en soupirant.

Émile affichait une expression compliquée sur son visage. « Elle est... Hmm... C’est une chevalière impériale, ça a peut-être quelque chose à voir avec sa position ? »

« Ouais, on dirait qu’elle a sa propre situation, alors je compte sur toi, » déclara Sylvie.

« Laisse-moi faire ! Et je compte sur toi pour traiter avec le gouverneur, Sylvie ! » déclara Émile.

Le chariot était parti à toute vitesse.

Quelques minutes plus tard — .

Une onde de choc s’était propagée à travers la ville alors que des ailes de lumière perçaient le ciel. Un cercle magique s’étendait dans l’air tandis que le hurlement du Seigneur Démon résonnait à travers Faltra.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Diablo a remercié quelqu'un !?! C'est a inscrire dans les annales 🙂

Laisser un commentaire