Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 4 – Partie 2

***

Chapitre 4 : L’Histoire de Rem

Partie 2

La conscience de Rem lui revint lentement. Elle avait l’impression que son corps était secoué.

Elle avait ouvert les yeux, tout était sombre, mais quelqu’un semblait s’être déplacé pour la regarder. C’était l’ombre d’une petite personne, portant une robe.

« Hé, ça va ? » demanda une voix féminine.

« Klem ! » Rem lui avait instinctivement tendu la main, regardant Klem de haut en bas pour confirmer qu’elle n’était pas blessée. On dirait qu’elle n’avait nulle part été blessée.

« ... Tu vas bien... Dieu merci, » déclara Rem.

« Bien sûr que je vais bien, pourquoi ne le serais-je pas ? C’est toi qui es bizarre ici, à t’endormir comme ça tout d’un coup, » demanda Klem.

« ... Il semble que j’ai été assommée par la magie de Saddler, » déclara Rem.

« Haha, donc cet étrange flash de lumière de tout à l’heure était magique. Franchement, c’est pathétique que tu aies perdu face à un gars avec ce petit pouvoir magique en lui, » déclara Klem.

« ... Je suppose que tu as raison, » déclara Rem.

Rem était assez bien connue autour de Faltra en tant qu’aventurière, mais ses batailles avaient été pour la plupart une série de défaites ces derniers temps.

— Diablo, Déchu, Paladin..., pensa-t-elle.

Un soupir s’échappa de ses lèvres. Elle avait jeté son regard sur son environnement, il faisait sombre, et elle pouvait à peine distinguer les choses. Elles étaient enfermées à l’intérieur d’une cage, des barres de fer les entourant de tous les côtés. C’était assez petit pour qu’elle ne puisse pas se lever, et même Klem se cognerait probablement la tête dessus. Il y avait un tissu épais drapé sur la cage, ce qui expliquait pourquoi tout était si sombre.

Ses mains et ses jambes n’étaient liées par aucune entrave, probablement parce qu’il n’y avait aucun besoin puisque ses ravisseurs lui avaient déjà pris toutes les armes qu’elle avait sur elle.

— Qu’est-ce que c’est que cette secousse... ? Se demanda Rem.

Elle pensait que c’était probablement parce qu’elles étaient transportées à l’arrière d’un chariot.

« ... Depuis combien de temps suis-je inconsciente ? » demanda Rem.

« Assez de temps pour finir un sac de biscuits, » répondit Klem.

Même maintenant, Klem était encore occupée à croquer des biscuits. Il semblait qu’elle avait été conquise en utilisant la même méthode Diablo et les autres utilisés pour l’éloigner d’Edelgard.

À en juger par la vitesse à laquelle Klem mangeait des biscuits, cela n’avait pas duré plus de dix minutes. Selon l’estimation de Rem, même si elle avait été poussée sur le chariot le plus rapidement possible, elles n’auraient pas pu quitter tout de suite la ville. Il y avait aussi une petite quantité de lumière du soleil qui s’échappait à travers le tissu qui recouvrait la cage. Comme les rayons venaient de la gauche, cela signifiait probablement que le chariot se dirigeait vers le nord.

— Au District Central ?

... Non, nous sommes encore trop loin, — probablement dans le District Nord, pensa-t-elle.

C’était une région spacieuse, et par rapport au District Sud, qui était remplie de Demis, c’était une région beaucoup plus large et luxueuse. Rem n’était pas venue ici trop souvent, alors elle ne se rappelait pas quels types de bâtiments se trouvaient dans cette partie de la ville.

— Est-ce que les gens remarqueraient si je criais ? Peut-être que quelque chose comme « A l’aide, ils m’enlèvent ! » aiderait.

Bien que nous ayons affaire à un Paladin et à un chevalier impérial, ce serait probablement inutile... En termes de confiance du public, ils détiennent un avantage écrasant.

Maintenant que j’y pense, c’est étrange, n’est-ce pas ? pensa-t-elle.

Rem avait réfléchi avec calme. Après avoir analysé sa conversation précédente avec Alicia, elle était plus encline à penser qu’Alicia n’avait pas vraiment dit la vérité.

Si Klem tuait l’un des membres des Races, elle se réveillerait en tant que Seigneur Démon... Si c’était vrai, alors Alicia aurait dû l’attaquer après que Rem ait été assommée. Bien qu’elle ressemblait à une enfant, elle avait encore tous les pouvoirs d’un Seigneur-Démon. Elle pouvait donner son énergie magique à d’autres Déchus, elle regardait bataille après bataille tout en ayant l’air aussi calme que possible, et elle avait même dit que Saddler avait des quantités infimes d’énergie magique — elle semblait si terrifiante et puissante.

Si Alicia avait fait tout son possible pour attaquer Klem, elle serait probablement devenue la première de ceux des Races tuées par le Seigneur Démon, comme elle l’avait souhaité. Avait-elle soudainement commencé à se soucier davantage de sa propre vie ? Si c’était le cas, elle aurait pu utiliser à la place un subalterne de Saddler.

Bien qu’elle ne pouvait pas dire avec certitude en raison de son manque d’informations, Alicia ne prétendrait-elle pas que le vrai être de Klem se réveillerait en tuant l’une des membres des Races ? Est-ce que cela serait aussi un mensonge ? Si oui, alors ce qu’elle avait dit sur le fait de vouloir réveiller le Seigneur Démon et d’être un adorateur du Seigneur Démon serait-il aussi un mensonge ?

Peut-être que c’était trop simple par rapport à ce que Rem puisse espérer. La vérité, c’était qu’Alicia avait remis Rem et Klem à Saddler, un Paladin.

« ... Si seulement... Si seulement j’étais plus forte..., » déclara Rem.

« Tu devrais manger ça, » Klem lui avait tendu la main, offrant un biscuit à Rem.

« Hein ? Hmm... Merci beaucoup, » répondit Rem.

Rem regarda le biscuit dans sa main, c’était l’heure du dîner, et c’était vrai qu’elle avait faim.

« ... Il semble que tu aies beaucoup souffert à cause de moi, hein, Rem..., » déclara Klem.

« Quoi ? » Rem avait été surprise non seulement par le fait que Klem ait dit son nom à haute voix, mais aussi par ce qui lui avait été dit.

« Alicia m’a tout raconté... que tu souffrais à cause de moi, » les épaules de Klem s’étaient affaissées. « Pas seulement toi, mais ta mère... et sa mère... Pendant si longtemps et à chaque instant... Mais juste avant ça, tu t’es battue pour me protéger... C’est ce qu’elle m’a dit. »

« ... Je l’ai fait. Cependant, j’ai échoué en le faisant. »

« Tu t’es battue pour me protéger... et cela même s’il ne serait pas étrange que tu me détestes vraiment, » déclara Klem.

« ... Je ne nierai pas que j’ai fait face à ma part de difficultés à cause de toi, » répondit Rem.

« Même maintenant, tu as été enfermée dans un truc comme ça à cause de moi. Je ne sais pas grand-chose sur les Races, mais j’apprécie beaucoup la loyauté dont tu as fait preuve envers moi, Rem, » déclara Klem.

« ... Je n’appellerais pas ça de la loyauté, » répondit Rem.

« Hm ? » demanda Klem.

Rem avait pris ses genoux avec ses bras, les yeux dirigés vers le bas. Avec un peu d’hésitation, elle avait parlé de ce qu’elle ressentait : « ... il y a des générations, les dieux ont scellé l’âme du Seigneur Démon Krebskulm dans l’un de mes ancêtres. À cause de cela, les femmes de ma famille ont vécu leur vie en évitant autant que possible tout contact avec les autres personnes dans leur vie quotidienne. Elles ont pris grand soin de leur corps afin de ne pas relâcher le Seigneur Démon, en s’assurant toujours de laisser derrière elles une fille... Elles ont toutes fait tant de sacrifices tout au long de leur vie, renonçant à beaucoup de choses, ne s’installant jamais quelque part trop longtemps et gardant toujours leur distance des autres. Elles vivaient leur vie dans l’isolement et la peur. Alors pourquoi... ? Pourquoi seulement moi... ? Pourquoi ai-je été faite pour être le réceptacle de l’âme de Krebskulm ? »

Klem la regarda avec curiosité : « Donc à cause de moi, tu n’avais pas de liberté ? »

« Oui, c’est bien le cas, » répondit Rem.

« Je vois... Ne pas avoir la liberté est une mauvaise chose. Tout à fait irritant, en vérité, » ça lui avait été plus facile que ce à quoi Rem s’attendait.

« ... Maintenant que j’y pense, pendant tout le temps où nous souffrions tous, tu étais également enfermée en nous, » déclara Rem.

« Mais je dormais la moitié du temps. Mais oui, je comprends ce sentiment de ressentiment d’avoir été privée de sa liberté, » répondit Klem.

« ... Nous détestez-vous également ? » demanda Rem.

« Les seuls que je déteste sont les dieux, » répondit Klem.

« Je vois..., » déclara Rem.

Rem avait été choquée d’apprendre que les histoires qu’on lui avait racontées toutes ces années étaient vraies, et le fait de l’entendre de la bouche même du Seigneur Démon était vraiment inattendu...

« Hmm... Alors c’est naturel que tu me méprises... Bien sûr que tu me détesterais..., » déclara Klem d’une voix lugubre.

Rem soupira.

— Je ne veux pas que tu aies l’air si triste..., pensa Rem.

Si Klem avait été un tyrannique seigneur du mal, Rem n’aurait pas eu besoin de s’inquiéter de tout cela. Diablo l’aurait déjà vaincue et elle aurait réussi à surmonter la haine du Seigneur Démon qui avait été transmise à sa famille depuis des générations.

— Mais la Krebskulm qu’ils avaient ressuscitée n’était rien de plus qu’une enfant innocente.

Rem avait baissé les yeux. « ... C’est vrai que j’ai toujours pensé à toi de cette manière. Cependant, il se trouve que tu es née en tant que Seigneur Démon, n’est-ce pas ? »

« Hm... Ah ? C’est vrai, je suis née en tant que Seigneur Démon, » déclara Klem.

« ... Mais tu as choisi de ne pas plonger nos vies dans le chaos... J’ai réalisé que tu es dans la même situation que moi. Nous sommes des personnes ordinaires, faites pour porter des destinées très anormales, » déclara Rem.

« Je ne suis pas vraiment une “personne”, techniquement, mais je comprends ce que tu essayes de dire, » déclara Klem.

« ... C’est pour ça que je veux te protéger. Je ne pense pas qu’Alicia a dit toute la vérité. Te réveilleras-tu quand tu tueras quelqu’un ? Ou bien as-tu besoin d’autre chose comme clé pour compléter le processus ? À ce stade, tout ce que nous savons, c’est qu’elle complote sur la façon d’éveiller vraiment le Seigneur Démon. »

« C’est ce qu’il semble... Et même après que je lui ai dit que j’étais déjà dans ma forme la plus parfaite, complète et sans défaut, elle a insisté, » déclara-t-elle en grignotant ses biscuits.

Rem s’était abstenue de dire que Klem y était pour quelque chose et avait plutôt parlé doucement, presque comme si elle le disait pour elle-même.

« ... Retournons auprès des autres... Je sais qu’on les retrouvera, » déclara Rem.

« Si je pouvais utiliser mes pouvoirs, je pourrais nous sortir de cette stupide boîte en métal et réduire en cendres ce mec en armure bruyante et ses amis ! » déclara Klem.

Rem avait serré Klem contre elle, c’était la première fois qu’elle touchait Klem de son propre gré.

« ... Tu ne peux pas faire ça. Tu me l’as promis, tu t’en souviens ? » demanda Rem.

Après une brève pause, Klem hocha la tête : « Oui, je l’ai fait. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire