Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 4 – Partie 1

***

Chapitre 4 : L’Histoire de Rem

Partie 1

C’était bien avant que la cloche de l’église sonne cinq fois — après qu’elle se soit séparée de Diablo et Shera sur la Place Centrale.

 

Rem était dans l’une des ruelles entre les bâtiments.

« ... Qu’est-ce que cela signifie ? »

Elle avait pourchassé deux personnes, et même perdu de vue quelques fois... mais elle avait finalement rattrapé le temps perdu.

Contrairement à l’animée Place Centrale, l’allée était sombre et sale, avec des ordures éparpillées partout. Les gens avaient jeté ici les ordures de leurs maisons, où elles avaient été laissées telles quelles. L’odeur n’était pas trop terrible à cause de la grande aridité de l’air à Faltra, mais ce n’était pas nécessairement un endroit où l’on voulait venir exprès.

Devant Rem, dans cette ruelle, se tenait Alicia, qui tirait Klem par la main. Les joues farcies de biscuits, Klem ne semblait pas avoir la moindre idée de la raison pour laquelle elle avait été amenée ici.

« Hmm ? Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? » demanda Klem.

« ... Euh, bien... Je ne comprends pas pourquoi elle vous a amené ici... Alicia, pourquoi la faire venir ici ? » demanda Rem.

Un léger sourire était tombé sur les lèvres d’Alicia. « J’avais prévu d’amener Mademoiselle Klem ici toute seule, puis d’appeler Mademoiselle Shera par la suite... Mais c’est peut-être mieux que vous soyez ici avec nous, Mademoiselle Rem. Il pourrait s’agir d’une sorte de clé. »

Il y avait quelque chose de différent à propos d’Alicia. Tout en restant sur ses gardes, Rem avait tendu la main vers la poche de sa ceinture de cuir où elle gardait ses cristaux, de sorte qu’elle était prête à appeler une invocation à n’importe quel moment.

« ... Qu’est-ce que vous racontez ? » demanda Rem.

« Comment se fait-il que Mademoiselle Klem ait oublié ses souvenirs ? Selon les prêtres déchus, ce n’est pas seulement de l’énergie magique qui est nécessaire pour ressusciter le Seigneur Démon... mais aussi quelque chose d’autre, » déclara Alicia.

« ... Des prêtres déchus ? » Rem était devenue encore plus tendue.

C’était de ces prêtres qu’Edelgard avait emprunté leurs connaissances comme source pour mener le rituel.

« Pourquoi ça... ? Après ce qui s’est passé, j’ai quitté la ville pour aller parler avec Mademoiselle Edelgard — à propos de comment faire retrouver les souvenirs perdus au Seigneur Démon, et comment la réveiller complètement, » déclara Alicia.

« Qu’est-ce que vous dites, Alicia !? » demanda Rem.

« Si le Seigneur Démon n’avait pas perdu ses souvenirs, j’aurais pu vous dire la vérité bien plus tôt..., » déclara Alicia.

« ... Alicia... Essayez-vous de dire que vous espérez la résurrection d’un Seigneur Démon qui tuerait les Races ? » demanda Rem.

« C’est exactement ce que j’ai dit, non ? » demanda Alicia.

La voix de Rem tremblait. « ... Alicia... Vous... Cela ferait de vous une adoratrice du Seigneur Démon ! »

« Oui, c’est bien vrai, » Alicia avait souri avec joie.

C’était un sourire éclatant et joyeux, quelque chose de complètement différent de ce qu’elle avait montré devant Diablo et les autres. C’était peut-être le résultat de ce sentiment de soulagement que l’on éprouvait en révélant ce qu’on ressentait vraiment.

Klem leva les yeux vers Alicia. « Je ne comprends pas un mot de ce que tu dis. Je suis déjà ressuscitée ! C’est ma forme parfaite, complète et impeccable ! »

« Mais vous ne tuerez pas les Races, n’est-ce pas ? » demanda Alicia.

« Correct ! Parce que je ne me souviens plus pourquoi je voulais le faire. Et aussi, les Races sont les seules à savoir réaliser des biscuits ! » déclara Klem.

« C’est pourquoi je souhaite que vous vous éveilliez... Pour que vous ouvriez les yeux..., » déclara Alicia.

« Assez de bêtises ! Veux-tu que je te rôtisse vivante ? » demanda Klem.

« Si cela éveille votre vrai être, mon seigneur, alors je m’offrirai volontiers comme premier sacrifice. En fait, je ne ressentirais pas plus de joie que si vous le faisiez, » déclara Alicia.

Klem avait l’air consternée, et essayait de mettre une certaine distance entre elle et Alicia — mais elle ne voulait pas lâcher la main de Klem, gardant le même sourire doux sur son visage.

« C’est assez ! Je m’en vais ! » déclara Klem.

« Pour ce faire, vous devrez me tuer ou tuer la personne qui se trouve sur votre chemin. Au moment où vous le ferez, cela vous permettra de vous réveiller vraiment en tant que Seigneur Démon, » déclara Alicia.

Rem avait sorti l’un de ses cristaux d’invocation — il semblait qu’Alicia avait utilisé Edelgard pour obtenir des informations des prêtres déchus, et donc, ce n’étaient pas des affirmations sans fondement qu’elle faisait.

— Donc, dès que Klem tuera quelqu’un, elle se réveillera comme le vrai Seigneur Démon ? Je dois empêcher que ça n’arrive... ! pensa Rem.

« Pourquoi essayez-vous d’éveiller le Seigneur Démon, Alicia !? » demanda Rem.

 

« Mon seul désir est d’anéantir ces Races inesthétiques — d’avoir un monde gouverné par les resplendissants déchus, » répondit Alicia.

 

Rien n’avait changé dans son apparence — mais pour Rem, c’était une sensation sinistre, comme si elle faisait face à un monstre qui avait pris la forme d’Alicia.

Il n’y avait plus rien à discuter.

« ... Je vais maintenant reprendre Klem, » déclara Rem.

Alicia était une chevalière impériale, et il était sûr qu’elle possédait des capacités qui la rendaient digne de ce titre.

— Serai-je capable de gagner contre elle... ? Se demanda Rem.

Rem avait tenu son cristal bien serré. Elle allait vraiment être une adversaire difficile dans un combat en tête-à-tête — puis quelqu’un d’autre était venu aux côtés d’Alicia.

 

Un autre chevalier était apparu dans l’allée sombre — un chevalier que Rem avait déjà vu auparavant. L’homme se dirigeait tranquillement vers elles, le bruit de ses pieds grattant contre la saleté à chaque pas qu’il faisait. Il était équipé d’une armure épaisse et portait de nombreuses épées sur lui.

« Vous voilà, Mademoiselle Cristela. Je vous cherchais, vous savez ? »

Un sourire sur son visage si incroyablement agréable qu’il semblait carrément suspect était présent — c’était le Paladin, Saddler.

Il y avait un feu sombre et brûlant dans ses yeux, beaucoup plus intense que la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés. À l’époque, il les avait pris à la légère et les avait regardés avec mépris — mais maintenant, il était comme une bête affamée.

« Mes excuses, nous avons été retardés par cette Aventurière..., » Alicia jeta un regard glacial sur Rem. « Non, par cette adoratrice du Seigneur Démon. »

Les yeux de Rem s’étaient écarquillés. « Quoi !? Vous êtes l’adoratrice du Seigneur Démon ici, Alicia ! »

« Pardonnez cette pensée. Grâce à mon infiltration dans votre groupe, j’ai pu vérifier que vous étiez tous des adorateurs du Seigneur Démon et j’ai réussi à mettre cette enfant que vous avez enlevée sous ma protection, » déclara Alicia.

« ... C’est donc l’histoire que vous allez raconter. Vous m’avez vendu à ce Paladin, n’est-ce pas ? » déclara Rem.

« Non — je viens de sauver cette enfant, » répondit Alicia.

« ... Arg, » grogna Rem.

— Le but d’Alicia est la destruction des Races, et la création d’un monde gouverné par les Déchus. C’est la raison pour laquelle elle voulait que Klem s’éveille en tant que Seigneur Démon.

Selon les prêtres déchus, le réveil aurait lieu dès que Klem aurait tué l’un des membres des Races. Mais alors pourquoi Alicia remettrait-elle Rem à un Paladin ? Quelle raison avait-elle de s’impliquer avec lui ? Se demanda Rem.

Elle n’avait pas compris ses intentions. Rem était une aventurière expérimentée et n’était pas étrangère à la stratégie et à la tactique — et pourtant, même à ce moment-là, elle n’était toujours pas capable de comprends les intentions réelles d’Alicia.

« ... La seule chose dont je me suis rendu compte ici... c’est que je ne vous laisserai pas avoir Klem ! ... Viens ici, “Asulau” !! » cria Rem.

Rem avait jeté son cristal, appelant son invocation. Un taureau avec trois cornes sur la tête était apparu, sa taille dépassant de loin celle de tous les bovins trouvés dans la nature. Sa spécialité résidait dans sa capacité à se précipiter vers ses adversaires, et pouvait faire le plus de dégâts en un seul coup de toutes les Invocations en possession de Rem.

Bien que Rem ait subi une défaite contre Saddler au restaurant, elle ne pouvait pas se permettre de perdre ici.

— Je dois récupérer Klem ! pensa Rem.

Se battre contre un Paladin, un chevalier impérial et les quatre subalternes que Saddler avait avec lui allait être une bataille difficile, mais si elle pouvait susciter une agitation aussi forte que possible, les gens étaient sûrs de venir. Cela rendrait Diablo d’autant plus susceptible de les remarquer — et c’était exactement ce sur quoi elle comptait.

Asulau chargea vers le Paladin, qui ordonna à ses hommes : « Soyez mon bouclier. »

Face aux paroles de Saddler, ses subordonnés étaient venus se tenir directement devant l’invocation, tout à la fois. L’un d’eux avait été transpercé par les cornes d’Asulau, et avait été gravement blessé — mais les trois autres avaient réussi à le repousser, tuant l’élan de la charge de l’invocation géante.

« Comment est-ce possible !? Pourquoi écouter un ordre qui pourrait vous faire tuer ? » Rem avait eu du mal à comprendre.

« C’est parce que les dieux le veulent que nous pouvons vivre ici, » avait souri Saddler. « Mourir est la même chose que d’être appelé par les dieux qui habitent dans les cieux. Ceux qui suivent leur volonté de leur vivant seront pardonnés dans la mort, tandis que ceux qui s’y opposent seront punis et plongés dans les fosses de l’enfer. Me protéger, c’est comme protéger les dieux eux-mêmes. Parmi mes subordonnés, il n’existe pas de non-croyants qui refuseraient mes ordres par simple peur. »

Saddler avait dégainé son épée avec désinvolture — et la plongea dans le cou d’Asulau. Laissant la lame là où elle se trouvait, Saddler avait dégainé une deuxième, puis une troisième épée de sa taille, les enfonçant dans l’invocation.

« Ha ! Fuhahaha ! Quelle invocation tenace ! » déclara Saddler.

Asulau s’était débattu, mais les subalternes de Saddler l’avaient tenue désespérément de toutes leurs forces collective. L’invocation gravement blessée s’était finalement dissipée, régressant en un cristal noirci.

Même si elle n’avait pas pu se défendre, car c’était arrivé trop vite, Rem avait été choquée par Saddler utilisant ses subordonnés comme bouclier — mais après l’avoir vu vaincre une Invocation de cette puissance, elle s’était vite rendu compte que la force de Saddler n’était pas normale.

— Son talent de guerrier pourrait-il être presque au même rang que celui de Galford ? Se demanda Rem.

Si son niveau était aussi élevé, Rem ne pouvait même pas commencer à estimer sa force. Par rapport aux autres aventuriers qui passaient leur temps à patrouiller la ville ou à ramasser des herbes, la force de Saddler se situait à un tout autre niveau.

— Ajoutez à cela le fait que les Paladins pourraient aussi bien utiliser la magie.

« Ngh... Viens, Homme de Pierre ! » Elle avait appelé une autre Invocation.

Dans des circonstances normales, Rem aurait dû s’enfuir. Même s’il n’y avait qu’elle et Saddler en tête-à-tête, les chances de Rem de gagner avec les invocations qu’elle avait en main étaient minces. Il y avait aussi quatre subordonnés de Saddler — bien que seulement trois étaient aptes au combat maintenant. Alicia était également à côté d’eux.

Klem, d’un autre côté, ne semblait toujours pas comprendre ce qui se passait, et regardait les événements qui se déroulaient devant elle avec un regard maussade. Pour elle, tout cela pouvait ressembler à une sorte de spectacle inusité.

L’Homme de Pierre avait balancé ses poings colossaux, envoyant voler les subalternes de Saddler.

« Avez-vous besoin d’aide, Sire Saddler ? » Alicia avait plissé ses sourcils.

« Oh, non. Ce ne sera pas nécessaire, » répondit Saddler.

« Si cela continue, les habitants commenceront à se rassembler d’ici peu de temps. Cela ne vous gênerait-il pas ? » demanda Alicia.

« Hehe... Maintenant, c’est une surprise. J’avais l’impression que vous pensez que ce serait mieux si je ne faisais pas mon travail, » déclara Saddler.

« Je suis en accord avec l’idée que nous ne pouvons pas ignorer les adorateurs du Seigneur Démon, » déclara Alicia.

« Je vois, je vois. Mes plus humbles excuses pour avoir douté de vous l’autre jour. Il semble qu’après tout, vous soyez le genre de personne merveilleux qui comprend la volonté des dieux. Les Dieux veillent sur vos actes, Mademoiselle Alicia, » déclara Saddler.

« Merci beaucoup. Oui, merci beaucoup, » déclara Alicia.

« Peu importe le cas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Je vais mettre fin à tout cela sous peu... C’est une camarade de l’homme qui m’a insulté — je ne lui montrerai aucune pitié... Dépêchez-vous de la capturer ! » Saddler avait donné l’ordre à ses subordonnés. « Mais ne lui faites pas de mal, et assurez-vous de le faire aussi doucement que possible. Comme ça, la douleur qui l’attendra sera d’autant plus somptueuse... oui, somptueuse. »

« Oui, monsieur ! » Ils répondirent rapidement, mais il semblerait que les subordonnés de Saddler avaient quelques difficultés à porter un coup fatal au corps d’adamantin de l’Homme de Pierre.

Alors que cela se produisait, Rem avait décidé d’utiliser une autre Invocation. L’utilisation de puissantes Invocations l’une après l’autre, et en même temps, épuiserait fortement les réserves en mana du lanceur.

— Mais pour l’instant, je dois me battre ! pensa Rem.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » demanda Klem. « Veux-tu tuer ces types ? Tu devrais me laisser m’occuper de tout ! Si les amis de Monsieur en Armure qui fait du Bruit n’ont rien à voir avec les biscuits, alors je les réduirai en cendres en un clin d’œil — . »

« Arrête-toi ! » Rem avait crié.

Klem s’était arrêtée là où elle se tenait. Après avoir été confuse pendant si longtemps, Rem avait finalement réussi à remettre en ordre ses sentiments et à transformer ses pensées en mots : « ... Klem... S’il te plaît, ne tue personne. Continue à manger des biscuits, à chanter des chansons avec Shera, et à sourire avec tout le monde... C’est mon souhait pour toi. »

« Es-tu sérieuse... ? Il n’y a aucune chance pour toi de gagner contre ces gars, tu sais ? » demanda Klem.

« ... Je ne veux en aucun cas que tu tues quelqu’un. Je veux que tu te souviennes au moins de ça, » déclara Rem.

« Je ne comprends pas vraiment, mais d’accord, » soupira Klem. « Je te le promets. »

Rem avait souri avec douceur. « ... J’avais peur de toi... et peut-être même que je te détestais... Mais après avoir passé ces derniers jours ensemble, comme si nous étions une famille... Je ne détestais pas ça. En ce moment, je sais que je ne veux pas te perdre — même si cela me coûte la vie ! »

Elle avait jeté un nouveau cristal — invoquant « le Serpent d’Ombre », elle l’avait envoyé en direction de Saddler. C’était un serpent noir qui s’enroulait autour d’un adversaire pour l’empêcher de bouger.

Puis, équipant ses griffes de métal à ses mains, Rem avait chargé après son invocation pour faire une attaque combinée.

« Haaaaaaaaaaa !! »

« Hehe..., » les lèvres de Saddler s’étaient tordues en un sourire. « C’est exactement ce que j’attendais d’une aventurière de Faltra, la ville considérée comme les premières lignes des Races. Tu es si pleine d’esprit combatif, si courageuse, si talentueuse — vraiment merveilleux. »

Il avait dégainé une autre épée de sa taille et l’avait balancée, la tranchant à travers le Serpent d’Ombre.

Rem avait placé son poing vers l’avant pour enfoncer ses griffes dans Saddler — mais juste avant cela arrive, le Paladin avait déplacé son regard sur elle.

— Oh non, le Chant Subtil !? pensa Rem.

« Hngh!! »

« Inclinez-vous devant les dieux, adorateur corrompu du Seigneur Démon ! » cria Saddler.

Elle avait perdu le contrôle de son corps, s’effondrant au sol.

« Guh... !! »

Rem avait les mains sur le sol — mais elle ne pouvait pas les déplacer. Alors qu’elle ne pouvait plus se défendre, c’était comme si elle se prosternait pour Saddler.

Elle avait été « paralysée » une fois de plus.

« Tu es vraiment merveilleuse, » chuchota-t-il à son oreille. « Après tout, il ne peut y avoir de désespoir s’il n’y a pas d’espoir. Le fait que tu aies gardé l’espoir complètement stupide que tu pourrais gagner contre moi était vraiment merveilleux... Et maintenant, tu vas tomber dans le désespoir. »

Saddler avait posé une main sur la tête de Rem. La magie qui ne pouvait être utilisée que lorsque le contact direct avec quelqu’un était extrêmement puissant, et parmi ces sorts, il en existait un qui pouvait priver une cible de sa conscience.

— Un impact soudain, comme si Rem venait de recevoir un coup à l’arrière de la tête s’était produit. Elle sentait l’obscurité commencer à ronger les bords de sa vision. Avec sa conscience qui s’estompa rapidement, Rem avait tendu la main vers l’avant. Les yeux de Klem étaient écarquillés alors que cela se produisait.

 

« Ce dont elle a besoin... c’est de haine, » chuchota Alicia à côté de l’oreille de Rem.

 

Lorsque Rem était finalement tombée inconsciente, l’Homme de Pierre avait perdu la source de son approvisionnement magique, retournant une fois de plus à sa forme cristalline.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre.
    Mais c'est la que je comprends pas Rem, elle pouvoir demandé au minimum a Klem de lui donné du mana, ou de faire un sort servant de signal d'alarme, ou même d'assommer ses fanatiques sans les tués.

    • Il ne faut pas oublier que Klem n’a plus aucune connaissance liée à ses pouvoirs de Seigneur-Démon à l’exception d’un pouvoir.

      C’est celui d’amplifier la puissance d’un Déchu. Cela ne marche pas sur une personne des Races. On peut le voir comme le pouvoir de l’ancien dans Dragon Ball sur Namek qui libère le potentiel caché d’une personne, ou alors une connexion à la source du pouvoir du Seigneur-Démon. On ne sait pas encore vraiment ce que c’est.

      Pour ceux qu’il lui manque, il y a l’invocation de monstres, la magie en soit et qui sait...

      Donc Rem doit avoir peur que si Klem tente quelque chose, sur le coup de l’émotion, elle puisse faire une erreur, vu que tout tourne sur les émotions, ce qui pourrait libérer le Seigneur-Démon maléfique qui est en elle.

      Ce que Klem a fait à Diablo est très différent de ce qu’elle a fait à la Déchue. Sur la Déchue, elle a amplifié ses pouvoirs en permanence, tandis qu’avec Diablo et Shera, elle a transféré du mana.
      Mais cela a généré du plaisir, et en vérité, elle ne s’en est pas vraiment rendu compte que c’était elle qui faisait ça. De plus, Rem n’était pas là, donc elle ne connaît même pas l’ampleur de sa capacité.

      Et pourquoi je ne l’ai pas mis dans les capacités du SD, c’est que tout individu peut le faire, c’est la capacité naturelle de transférée du mana a une autre personne, sauf que dans le cas de Klem, c’est monstrueux, car sa quantité de mana est énorme.

      De plus, dans les autres raisons de ne pas utiliser Klem, il y a le fait qu’elle veut pas que Klem soit pris pour cible par le paladin, ce qui pourrait faire surgir le mauvais coté de Klem.

Laisser un commentaire