Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 3 – Chapitre 2 – Partie 4

***

Chapitre 2 : Libération du Sceau

Partie 4

« Aaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! » Rem laissa alors sortir un cri empli de douleur.

Ce qui émergeait n’était pas un être physique réel — c’était un épais torrent d’énergie magique. Cela avait gonflé et avait débordé de l’intérieur de Rem, s’écoulant avec l’intensité d’une coulée de boue torrentielle.

Diablo se tenait fermement au bord de l’autel. S’il avait voulu être prudent, alors il aurait pris ses distances par rapport à cet endroit — mais en ce moment, il y avait quelqu’un ici qu’il devait protéger à tout prix.

Puisqu’il ne savait pas exactement comment fonctionnait un cercle magique de la Déchue, il ne pouvait pas déplacer Rem avec insouciance.

« Hé, Edelgard ! Est-ce vraiment sans danger ? On dirait qu’elle souffre beaucoup, » déclara Diablo.

Edelgard regardait le torrent d’énergie magique, comme si elle était sur le point de laisser sortir des larmes de joie. Elle leva les yeux vers le ciel, ravie.

« Oh... Ohhhh... Seigneur Démon..., » déclara Edelgard.

« Tch... Elle n’écoute pas, » déclara Diablo.

Edelgard semblait toujours si distante et détachée du monde, mais elle avait mis sa vie en jeu pour atteindre ses objectifs. Face à son succès, elle était dans une transe extatique. Du moins, pour un instant — .

Il avait été assailli par un sentiment de vertige. Il s’était poussé lui-même à fond, utilisant son mana jusqu’à ses limites. S’il laissait sa garde glisser une seconde, il tomberait inconscient. Peut-être qu’en raison de la situation actuelle, il n’était pas vraiment agressé avec la vague habituelle de léthargie.

Diablo se tourna pour regarder vers les murs de la tour. Shera pouvait aussi voir le flux d’énergie magique, et elle était là, tremblante de peur alors qu’elle fixait avec consternation le gigantesque vortex tourbillonnant d’énergie magique.

« Qu’est-ce que c’est... ? Est... Est-ce que c’est Krebskulm... ? » demanda Shera.

« Oui... C’est le vrai Seigneur Démon..., » murmura Alicia. Elle regardait aussi le ciel alors que son corps tremblait légèrement.

Avec le peu de force qu’elle avait, Rem avait levé la main. « Ah... Ah... Ngh... Ah... Di... ablo... »

« Vas-tu bien !? Tiens bon, Rem ! » déclara Diablo.

Diablo avait pris la main de Rem avec sa main gauche. Il tenait maintenant le Bâton de Tenma dans sa main droite, prêt à la protéger contre toute source de danger.

« Mgh... Ah... Ah... » dit Rem.

« Rem — hey !! Garde tes yeux ouverts !! » déclara Diablo.

Pâle et tremblant, le visage de Rem était luisant de sueur.

« Ah... Ah... Diablo... S’il vous plaît... S’il vous plaît, gagnez..., » lui demanda-t-elle.

« Bien sûr que je le ferai ! J’ai le devoir d’aller jusqu’au bout pour toi ! Je ne laisserai pas ma propriété disparaître, compris ?? » déclara Diablo.

« ... Alors... je comprends..., » bien qu’elle souffrait encore, Rem avait réussi à sourire.

« Ça se solidifie ! » Shera avait crié.

L’énorme déferlement d’énergie magique qui avait été libéré du sceau brisé tourbillonnait plus vite, se rassemblant en une forme que le Seigneur Démon Krebskulm prendrait.

Diablo se tenait prêt.

L’énergie avait pris la forme d’un torse gigantesque, mince et long, presque comme un serpent. Deux cornes torsadées surgissaient de la tête nouvellement matérialisée. Deux, trois — quatre yeux rouges scintillants s’étaient ouverts à l’endroit où se trouvait leur visage, avec également un œil au milieu.

La surface de leur peau était d’un noir luisant et brillant, rappelant la carapace d’un insecte.

Ensuite, une paire de bras et de jambes s’était développée, prenant finalement une forme quelque peu humanoïde. Il était beaucoup plus grand que Diablo, mesurant environ trois mètres de haut. Bien que Diablo soit considérablement plus grand que les autres races, il n’était arrivé qu’à la taille de cette personne.

De son dos jaillissaient des ailes de lumière pure, assez massive pour presque atteindre les cieux. Il avait alors déployé ses ailes éblouissantes, battant doucement la lumière.

— C’était un colosse en armure. Il s’agissait de la véritable forme du Seigneur Démon, Krebskulm.

Krebskulm avait ri. C’était un rire strident et aigu d’une femme qui faisait vibrer les tympans de tous ceux qui étaient présents.

Assaillie par les émotions, Edelgard avait placé ses mains en l’air. « OoOooooOhhh ! Seigneur Démon, ressuscitééééé !! »

Ses cris étaient presque les mêmes que le hurlement d’une bête. Maintenant plus que jamais, il avait l’impression qu’elle était vraiment une Déchue.

L’énergie magique jaillissait de tout le corps de Krebskulm.

« ... Nous ne devrions pas... On n’aurait pas dû faire ça ! » La voix de Shera tremblait.

« Ah... Ah... C’est... » Le visage de Rem devenait encore plus pâle, mais sa respiration était devenue plus stable. On aurait dit que ce qu’elle traversait ne mettait pas sa vie en danger.

« Shera ! Alicia ! Je vous laisse Rem ! » cria Diablo.

Il avait tendu la main dans sa poche magique et avait sorti une flasque contenant un liquide. C’était une potion de mana, et non une potion qu’il avait faite dans ce monde. C’était la potion ultime, celle qu’il avait faite dans le jeu avec les ingrédients les plus rare, elle était dans sa poche lorsqu’il était venu au monde pour la première fois.

En l’utilisant, il avait reconstitué d’un seul coup ses points de magie en déclin, ce qui avait fait fuir l’épuisement qu’il tentait d’ignorer jusqu’à présent. La brume qui obscurcissait ses pensées s’était maintenant dissipée, retrouvant ses sens qui avaient été émoussés.

« Ahh... »

Diablo avait préparé le Bâton de Tenma pour son affrontement. S’il faisait face à un individu de l’une des Races, il pouvait avoir une lecture des capacités de son adversaire en se basant sur ses premiers coups — mais il ne savait presque rien sur Krebskulm. Même s’il était l’un des meilleurs joueurs du Croisement de la Rêverie, dans ce cas, il ne comprendrait rien s’il ne se battait pas lui-même.

— Il est possible que Krebskulm ait une sorte de mouvement « mort instantané », mais il n’y a aucune raison pour moi d’attendre et de le découvrir, pensa Diablo.

Dans le jeu, vous seriez obligé d’écouter le discours du dernier boss avant de les combattre. Dans ce monde, il n’y avait aucune raison de jouer le jeu et de les attendre.

Il dirigea son bâton vers Krebskulm, et juste au moment où il était sur le point d’invoquer sa magie — .

Pssshhhh !!

Comme si un ballon se dégonflait, la forme du Seigneur Démon Krebskulm avait commencé à rétrécir tout en restant comme fixée en l’air. Il était maintenant à peu près de la même taille que Diablo — non, il était maintenant plus petit. Puis il devint encore plus petit que Shera ou Rem. Il était descendu dans les airs en produisant un bruit sourd.

Diablo était tellement déconcerté qu’il avait oublié d’attaquer et ne pouvait que fixer ce qui se passait devant lui. La forme autrefois sinistre de Krebskulm avait d’abord changé radicalement. Il n’en croyait pas ses yeux alors il se frotta les yeux en raison de l’incrédulité.

« Est-ce... une enfant ? » demanda Diablo.

Krebskulm était devenue une jeune fille.

Deux cornes torsadées sortaient de sa tête, comme celle d’une chèvre. Ses yeux étaient d’une couleur de l’améthyste pourpre profonde et ses cheveux noirs tressés descendaient jusqu’à la taille. Elle portait une robe flottante et voluptueuse, mais ses épaules et son ventre étaient restés exposés. Si elle n’était pas une petite fille, ça aurait été presque lascif. Elle était plus petite que Rem, et son apparence avait tout le charme adorable d’un petit animal. Ses oreilles étaient longues et pointues, comme celles d’un elfe, tandis qu’une queue de reptile pendait derrière elle.

C’était une petite fille. Diablo doutait de ses propres yeux, commençant à se demander si la potion ultime de mana qu’il avait bu avait été trop forte et lui faisait avoir des hallucinations. Il s’était tourné vers Rem et les autres pour voir leurs réactions. Mais elles affichaient toutes la même expression choquée clairement visible sur leurs visages.

— Donc mes yeux ne m’ont pas trompé..., pensa Diablo.

La jeune fille — Krebskulm — avait atterri sur l’un des rebords qui entouraient le bord de la tour. Les bras croisés, elle les dominait d’un regard audacieux — bien que Diablo était encore plus grand qu’elle, malgré sa position élevée.

« Hehe hehe hehe... C’est donc vous qui m’avez réveillée de mon sommeil ! » déclara-t-elle.

Sa voix était aussi mignonne que possible.

Edelgard s’était agenouillée. « Pour le Seigneur Démon, pour sa résurrection... J’offre, ma joie la plus sincère ? Bonheur ! »

La fille hocha la tête. « Et tu es ? »

« Edelgard s’appelle Edelgard. Monseigneur, » déclara-t-elle.

« Je vois. Très bien ! Je te loue pour tes efforts faits pour obtenir mon réveil ! » déclara la jeune fille.

D’après ce qu’elle disait, cette petite fille devait être le Seigneur Démon Krebskulm. Elle était l’ennemie que Diablo aurait dû vaincre, et pourtant, il avait hésité.

Il était vrai que dans le Croisement de la Rêverie, il y avait des ennemis humanoïdes dans le jeu qui allaient des bandits jusqu’au Déchu. Ce n’était certainement pas non plus la première fois qu’il affrontait une femme humanoïde, mais il n’y avait pas de « petite fille » ennemie dans le jeu...

— Ce n’est qu’une théorie... mais je pense qu’il y avait du contenu qui a été intentionnellement retiré du jeu, tout comme ils l’ont fait avec les références sur le sexisme, à la discrimination raciale et à l’esclavage. Peut-être qu’ils l’ont retirée parce qu’avoir un ennemi comme elle ressemblerait à de la maltraitance d’enfants ? Se demanda Diablo.

Quand il la regardait sous cette forme, il pensait que frapper Krebskulm avec sa magie aurait l’air tout à fait cruel pour quiconque qui le regarderait faire. Mais ce monde n’était pas un jeu, et « vaincre » un ennemi signifiait « le tuer ». Après tout, elle était un Seigneur Démon et vaincre un Seigneur Démon devrait sembler une évidence...

— Mais, pour être honnête, je suis un peu contre. J’ai ma promesse avec Rem à tenir, et pour le bien des Races, je ne peux pas l’ignorer. Cette petite fille est un Seigneur Démon ici pour détruire toutes les Races de ce monde. Elle doit être...

... Mais est-ce vraiment le cas ? Se demanda Diablo.

« Hey. Toi. Es-tu vraiment le Seigneur Démon Krebskulm ? » demanda Diablo.

« Hmm ? En chair et en os ! Et qui es-tu censé être ? » demanda Krebskulm.

« Je suis Diablo, un véritable Seigneur Démon d’un autre monde. C’est moi qui t’ai fait revivre... Et c’est moi qui te détruirai ! » déclara Diablo.

« Hm-hmm, cette énergie magique... Je vois. Alors c’est toi qui m’as réveillée. Bien, très bien... En récompense, je t’enseignerai le véritable sens de la peur ! » déclara Krebskulm.

Une énorme quantité d’énergie magique s’était déversée de son petit corps. L’air lui-même avait commencé à se déformer et à se tordre.

— Malgré son apparence, c’est vraiment un Seigneur Démon. On dirait que je vais quand même devoir me battre, pensa Diablo.

Diablo leva le Bâton de Tenma, tordant ses lèvres en un ricanement. Même face à un ennemi redoutable, un Seigneur Démon allait toujours affronter ses ennemis avec le sourire ! « Hahaha Hahaha... Tu n’es qu’un Seigneur Démon qui s’est réveillé d’une sieste. Comment comptes-tu m’apprendre quelque chose sur la peur ? »

« Hehe hehe hehe hehe..., » Krebskulm avait souri, montrant ses dents canines tranchantes comme un rasoir. « Laisse-moi voir... Oui, je pense que ce serait plus approprié pour celui qui a réveillé le Seigneur Démon ! Je te tuerai de la manière la plus cruelle qu’on puisse imaginer ! » Elle s’était exclamée de façon grandiose.

On aurait dit qu’elle avait trouvé un moyen de se battre contre lui — ou peut-être de l’exécuter. C’était un adversaire qu’il ne pouvait pas prendre à la légère.

— Dois-je prendre l’initiative ? Non, à en juger par son physique, il y a de fortes chances qu’elle utilise la magie, pensa Diablo.

Il allait donc attendre qu’elle attaque, puis il renverrait son sort avant de la frapper avec son propre sort ultime du niveau maximal. Diablo avait changé sa manière de penser, passant complètement de son processus de pensée classique au mode combat d’un vétéran.

— Mais alors, Krebskulm avait eu l’air un peu confuse.

« C’est, euh... Tu sais, cette chose... Je devrais... avoir cette façon super cruelle de te tuer... Attends un peu, » déclara Krebskulm.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi hésites-tu ? » demanda Diablo.

— Est-ce parce que tu as trop de sorts à choisir ? Je m’attends à ce que tu en utilises un puissant dès le départ, tu sais..., pensa Diablo.

« Attends... ! Je t’ai dit de me donner un peu de temps ! Ah, je m’en souviens maintenant ! Comment cela fonctionne-t-il déjà ?? Je sais que j’avais quelque chose, mais euh..., » balbutia Krebskulm.

« ... Es-tu en train de dire que tu ne te souviens pas ? » demanda Diablo.

« Non ! Non, non, ce n’est pas possible ! Après tout, un Seigneur Démon est un Seigneur Démon ! J’ai toutes sortes de connaissances à ma disposition ! ... Ou du moins, c’est comme ça que ça devrait être... Mais, euh... Comment puis-je dire ça ? J’ai l’air d’avoir... tout oublié..., » déclara Krebskulm.

« As-tu oublié également comment te battre ? » demanda Diablo.

« Ce n’est pas vrai... ! Tais-toi à propos de ça ! Je brûlerai tout ce qui est en vue jusqu’au sol ! C’est quelque chose qu’un Seigneur Démon ferait, n’est-ce pas !? » Elle était comme un enfant qui faisait une crise de colère.

« V-Vous ne pouvez pas faire ça ! » Shera avait crié. Ces paroles ne fonctionneraient jamais sur un Seigneur Démon — .

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour cette confrontation jubilatoire 🙂

Laisser un commentaire