Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 2 – Partie 2

***

Chapitre 2 : Essayons d’éviter une guerre

Partie 2

« Vas-tu tuer les Humains de cette ville ? Hmph... Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? » déclara Diablo.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? » Les yeux de Keera s’écarquillèrent.

Rem et Shera avaient poussé de petits cris en raison du choc, tandis qu’Alicia semblait troublée par son annonce.

Diablo s’était complètement engagé dans son rôle de Seigneur-Démon. « Je suis le Seigneur-Démon Diablo... Pensais-tu que la vie de ses milliers d’humains retiendrait une seconde ma main ? »

« Es-tu sérieux !? » Keera avait commencé à reculer.

Avec sa faux de guerre prête, Diablo avait fait un pas en avant. « Tu as fait une grave erreur... Tu as peut-être pensé que tu pourrais utiliser la vie de simples humains pour te donner un avantage sur moi, mais ce n’est pas le cas. »

« P-Prévois-tu de déclencher la guerre aux Elfes !? » s’écria le prince.

« Qu’est-ce que tu dis ? » demanda Diablo. « N’est-ce pas déjà commencé ? N’as-tu pas envoyé des soldats dans un pays ennemi avec l’intention de tuer des habitants ? »

« Pas encore ! Ça n’a pas encore commencé ! Si je peux revenir à l’endroit indiqué d’ici 20 heures, cela agira comme un signal pour tous les Elfes de ne pas attaquer ! » déclara le prince.

« Oh, je vois... On dirait que tu as évité de justesse la mort, » déclara Diablo. « Si tu commençais à tuer aveuglément des citadins, je me serais dirigé vers le Royaume de Greenwood afin de tuer tous les Elfes de la même manière. Cette ville est mon territoire. Je devrais donner une punition appropriée à ceux qui commettraient des actes de violence barbares ici. »

« Ha... Haha... Nous avons les plus grands escadrons d’Elfes rassemblés au Royaume de Greenwood, et d’innombrables trésors à notre disposition. Comme si un seul démon comme toi pouvait..., » commença le prince.

Rem soupira. « ... Je suis choquée. Vous n’avez même pas regardé la personne avec qui vous essayez de négocier... »

« Qu’as-tu dit, sorcière [1] panthérienne ! » s’écria le prince.

« ... C’est juste que l’autre jour, Diablo a annihilé à lui seul une armée de cent Déchus au Pont d’Ulug. Êtes-vous en train de nous dire que vous avez un plan qui pourrait protéger votre pays contre un sorcier comme lui ? » demanda Rem.

« Fais au moins une histoire plus crédible si tu essayes de bluffer, » renifla Keera. « Comme si je croyais cette farce exagérée. »

« C’est vrai, grand frère. Je l’ai vu de mes propres yeux. Il a tout fait disparaître dans un éclair de lumière blanche ! » déclara Shera.

Alicia acquiesça également. « C’est précisément parce qu’il est si capable que Sire Galford a permis à la princesse Shera de rester dans cette auberge, plutôt que de la laisser rester dans son manoir. Il reconnaît le véritable pouvoir de Diablo. »

« ... Tch. » Keera fit claquer sa langue, puis haussa les épaules avec un soupir. « D’accord, d’accord, j’ai compris. Alors que dirais-tu de régler tout ça pacifiquement, hm ? Je ne prévois pas de commencer une guerre. Je veux dire, c’est juste stupide... Pourquoi devrais-je aller en guerre quand je demande que quelque chose qui m’appartient me soit simplement restitué ? Tout cela est bien trop douloureux. Mon père ne veut pas non plus continuer avec ça... C’est pourquoi je suis venu ici pour confirmer quelque chose, mais je n’ai fait que provoquer la colère de toutes les personnes présentes ici. Comme c’est embarrassant. »

« Oh hoh ? Et qu’est-ce que ce serait ? » demanda Diablo. « Parle ! »

Une expression d’irritation traversa le visage de Keera. Il n’avait probablement jamais été écrasé comme ça avant. « ... Satané Démon, apprends à rester à ta place... Je suis venu confirmer les intentions de Shera. »

« Cela semble étonnamment raisonnable de ta part, » déclara Diablo.

« La raison pour laquelle Père ne veut pas passer par là, c’est parce qu’il pense que Shera a quitté la maison de son plein gré, » déclara Keera. « Bon sang, comment pourriez-vous voir une situation plus stupide que ça ? Tu as quitté la maison parce que tu étais confuse, et maintenant tu ne peux pas revenir parce que tu as été transformée en esclave. C’est tout ce qu’il y a à faire, non ? Après tout, Shera est ma propriété. Elle devrait être rendue à son propriétaire légitime. »

« Je comprends maintenant comment tu penses, » déclara Diablo.

« Vraiment ? Alors, vérifions ce qu’elle ressent vraiment. Bien sûr, elle va vouloir revenir, alors je vais la ramener à la maison, » déclara Keera.

Diablo n’était plus en colère, il était devenu totalement stupéfait maintenant.

Avec un frère comme ça, je peux comprendre pourquoi Shera a quitté la maison.

Je veux juste le frapper son visage stupide...

Mais maintenant, je dois négocier.

Le fait que les citadins étaient encore en danger était resté inchangé.

« Hmph... Tu sembles assez confiant, mais que ferais-tu si Shera dit qu’elle ne veut pas revenir ? » demanda Diablo.

Keera écarta les bras. « Alors je vais abandonner ! N’as-tu pas compris tout ce que je viens de dire !? Vous êtes vraiment tous des idiots ici ! Ne me demandez pas plus, c’est juste embarrassant. »

C’est bizarre. Pense-t-il réellement que Shera va dire qu’elle veut revenir ?

Bien sûr, elle ne le dirait pas.

Elle était partie parce qu’elle voulait être libre. Non seulement ça, mais elle n’était plus seule, elle avait appelé Rem, et même Diablo, ses « camarades ».

Il n’y a aucune chance qu’elle dirait qu’elle veut revenir.

Ou il pourrait avoir imaginé que ce voyage avait changé Shera. Dans le passé, elle n’aurait peut-être pas pu s’opposer à son frère s’il avait fait des demandes comme celle-ci.

Cela n’expliquerait-il pas pourquoi elle cherche le pouvoir ?

Shera est différente maintenant.

« Très bien, alors écoute attentivement pour que tu puisses l’entendre avec tes propres oreilles. Écoute comment se sent vraiment ta petite sœur ! » déclara Diablo avec confiance.

Shera acquiesça. « Keera ! Je suis... »

« Ohhh ! » Keera lui avait coupé la parole. « Attends juste une seconde ! »

Shera avait un regard d’incertitude sur son visage. « Q-Quoi !? »

« Le collier sur ton cou, c’est un problème ! Nous sommes au bord de la guerre ici. J’ai une armée agissant sur mes ordres en ce moment, » déclara le prince. « C’est un gros problème, quelque chose qui va affecter la relation entre nos pays à partir d’ici ! Ne pensez-vous pas qu’il devrait être évident d’entendre la réponse de Shera dans des circonstances équitables ? »

Et ce qui est « équitables » à propos de tout ce que vous avez fait, prince !? Ce n’est pas seulement injuste, c’est faux.

« Le collier n’a rien à voir avec ça ! » cria Shera en retour.

« Je vois, ta tête est aussi vide que jamais, » répondit Keera. « Tu as un “Collier d’Asservissement”, et le propriétaire de ce collier est là-bas. Tout le monde penserait que chaque réponse que tu as donnée était forcée dans une situation comme celle-ci. »

« Diablo ne me donne pas d’ordres, contrairement à toi et à Père ! » cria Shera.

« Ta gueule ! Tu veux que je te frappe !? » déclara Keera.

Elle avait tressailli, de toute évidence terrifiée.

Sans réfléchir, Diablo était sur le point d’attaquer physiquement Keera. Il avait attrapé et maintenu son bras droit avec sa main gauche. Si Rem ne s’était pas accrochée à sa cape, il aurait pu se jeter sur le prince.

« ... Et que considéreriez-vous comme des circonstances équitables ? Vous ne pensez pas à dire que vous voulez la ramener au Royaume de Greenwood et lui demander une fois là-bas, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

Keera haussa les épaules, les paumes levées. « Bien sûr que je ne le ferais pas, bon sang ! Dans tous les cas, le fait d’être dans un endroit avec seulement nous deux. »

Alicia leva la main. « Je vais préparer une autre salle. En tant que Chevalier Impérial, je voudrais connaître les détails de cette réunion en personne, alors puis-je avoir votre permission d’être aussi présente ? »

« Es-tu stupide ? Les Chevaliers Impériaux sont fondamentalement les épées du roi Lyferian. Peu importe comment tu en penses, être présente aux côtés de la princesse de Greenwood te donne un avantage. Il n’y a pas une once d’équité à cela ! » déclara le prince.

« Vous laissez que les deux seraient..., » répliqua Alicia.

« Hé ! Je suis venu sur ton territoire tout seul. Et pourquoi penses-tu que j’ai fait ça ? Pour résoudre tout cela paisiblement, bien sûr ! Une fois que j’entendrais comment Shera se sent vraiment, alors peu importe ce qu’elle dit, la guerre sera évitée. Voilà pourquoi j’ai traversé tous ces problèmes, » déclara-t-il.

« Ngh... » Alicia grimaça.

Il était certainement agressif quant à son insistance, mais il était vrai qu’il y avait une chance que la guerre puisse être évitée.

C’était seulement s’il tenait sa promesse comme quoi il partirait après que Shera ait refusé de venir avec elle.

Keera avait fait un profond soupir. « Oh, pour l’amour de — d’accord, bon. Je vais faire un compromis, juste pour vous... Donnez-moi cinq minutes. Ça devrait aller, non ? »

« Toi... Quel est exactement ton but ici ? » demanda Diablo.

« Je suis venu préparer avec toutes sortes de choses pour convaincre Shera, mais si je peux juste essayer une chose, alors cela devrait suffire, » répondit Keera. « Une fois qu’elle m’entendra jouer de la flûte, elle aura définitivement le mal du pays et dira qu’elle voudra revenir. »

La raison pour laquelle Shera avait fui sa ville natale n’était pas pour quelque chose d’assez simple que son esprit allait changer au cours d’un petit concert de flûte.

Diablo était curieux de savoir s’il y avait ou non une raison à cela.

« Essaies-tu de dire que le son répugnant de cette flûte est ton arme secrète ? » demanda Diablo.

Même s’il essayait d’être modéré à ce sujet, « répugnant » était le seul mot qui convenait. Si cela pouvait changer l’esprit de Shera, il commencerait à douter de sa sensibilité.

« Ha ! Donc tu ne comprends même pas le son de cet instrument. Les démons sont vraiment une race de sauvages non civilisés, n’est-ce pas, » cracha Keera.

Est-ce vraiment parce que je suis un démon que je ne peux pas le comprendre ?

Il regarda dans la pièce...

Rem, Alicia et même Shera inclinaient la tête, l’air confus.

Après tout, le son que fait la flûte n’est pas bon. Keera parle juste de lui-même.

Il n’y avait pas d’objet de type « flûte » dans Croisement de la Rêverie qui pourrait affecter votre adversaire. Diablo avait une bonne compréhension de tout l’équipement mis en place dans le jeu. Mais peu importe combien il fouillait dans ses souvenirs, mais il ne se souvenait pas de quelque chose qui ressemblait à la flûte de Keera.

Si c’est vrai, alors ses chances de gagner sont si faibles que c’est pratiquement dégoûtant. Si c’est la seule condition qu’il met en place, je suppose que je vais le lui donner.

« Qu’est-ce que tu veux faire ? » demanda Diablo

Pas seulement Diablo... mais Rem et Alicia regardaient Shera.

Il pouvait dire qu’elle avait peur. C’était probablement terrifiant pour elle...

Mais quand même, elle hocha la tête. « Je ferai de mon mieux ! Même si ce n’est que nous deux, je vais dire à mon frère ce que je ressens ! »

« Es-tu sûre ? » demanda Diablo.

Elle avait alors dit. « Oui... J’ai peur d’être seule avec lui, mais si je peux le lui dire... Si je peux juste le dire, alors il n’y aura pas de guerre. J’ai promis que je ferais de mon mieux pour l’arrêter ! »

Diablo acquiesça. « ... S’il pose même un doigt sur toi, hurle ! Je le détruirais alors en un instant. »

« D’accord. Je compte sur vous, Diablo. Mais tout ira bien... Malgré ce qu’il est, nous sommes de la même famille, » déclara Shera.

Rem et Alicia avaient aussi offert des mots d’encouragement.

Keera agita les mains pour les faire partir de là. « Bon tout est parfait alors. Partez de là, vermines ! Bon sang, ça commençait à empester les non-civilisés ici. »

« Je vais le dire maintenant, Keera : les seules choses autorisées sont de parler et ta petite performance musicale. Si tu lèves un doigt contre elle, je te réduirai en cendres, » déclara Diablo.

« Ouais, ouais ! Je respecterais ma promesse. Je jure même sur ma fierté en tant qu’Elfe. Bien sûr, si Shera dit qu’elle veut repartir, tu lui enlèveras ce collier d’esclavage, compris ? »

Diablo secoua la tête. « Impossible. Je ne peux pas l’enlever. »

« Tentes-tu de me dire des conneries ? » répliqua le prince.

« Keera, c’est vrai. Nous avait enquêté encore aujourd’hui, et même les marchands d’esclaves ou l’Association des Mages ne pouvaient pas s’en débarrasser, » répondit Shera.

« Tch... Quelle bande d’idiots inutiles, incapables de défaire leur propre magie... Mais peu importe, » déclara Keera. « Je suis sûr que nous serons en mesure de faire quelque chose en utilisant l’un de nos trésors chez nous. Au moins, assure-toi d’enlever tous les ordres que tu as mis sur elle ! »

« Je ne lui ai pas donné d’ordres. Elle n’est pas mon esclave, » répliqua Diablo.

« Quoi !? Tu étais vraiment sérieux ? » demanda le prince. « Je ne peux même pas commencer à comprendre à quel point tu es stupide. Haha, je comprends... La tête de Shera est à peu près pleine d’air, donc tu n’as même pas besoin d’utiliser la magie pour lui donner des ordres. Eh bien, félicitations à tous, ton idiotie a dépassé mes attentes les plus folles. »

Diablo ouvrit la bouche, plaçant dans chaque mot la colère qu’il ressentait aujourd’hui. « Et toi. Donne-moi ta parole que si Shera dit qu’elle ne reviendra pas, tu vas retirer tes troupes et ne plus jamais interférer. »

Un rictus sur son visage, Keera hocha la tête. « C’est d’accord. Si elle dit non, je retirerai mes troupes demain et nous rentrerons à la maison. »

« Ce sera fini en un éclair ! » déclara Shera en souriant.

Diablo était mal à l’aise, mais il décida de mettre sa confiance en Shera. Il était douteux qu’il pût faire confiance à la promesse verbale que Keera avait faite.

Mais malheureusement, s’il recourait à la force, il ne serait pas en mesure de protéger les gens de cette ville.

Pour ces négociations...

Diablo devait aligner des cartes que Keera n’aimerait pas, ne pas le laisser découvrir son bluff, et le faire plier. C’est tout ce qu’il y avait à faire.

Diablo quitta la pièce, emmenant Rem et Alicia. Laissant les deux frères et sœurs derrière lui, il ferma la porte.

Notes

  • 1 Dans ce contexte, il a été utilisé le mot witch et non pas sorcerer ce qui indique que là, il parle avec la version péjorative.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Je signale une syllabe absente en début de chapitre :

    Alors que dirais-tu de régler tout ça pacifique...., hm ?

    Keera utilise la flûte d'Hamelin ? Cela sent l'entourloupe.

  4. Dans le pire des cas Diablo utilise sa bague qui renvoie les sorts neganéfs

Laisser un commentaire