Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 2 – Partie 1

***

Chapitre 2 : Essayons d’éviter une guerre

Partie 1

Cette soirée...

Diablo et les autres étaient retournés dans la grande chambre qu’ils avaient à l’Auberge de la Tranquillité d’Esprit — Crépuscule. Il était plutôt épuisé, se sentant avec le genre d’épuisement qu’il avait ressenti après avoir utilisé son mana. Ce n’était pas aussi grave que s’il avait utilisé tout ça, mais ça avait quand même pu être un peu négligent de sa part quand il pouvait se retrouver à se battre contre les Elfes presque n’importe quand.

Bien que vous puissiez dire que le mur cassé par les attaquants avait subi des réparations, le trou avait été refermé. Ce fut un choc que quelque chose comme ça ait été réparé en un seul jour. Ça aurait pu être une sorte de magie de Terre, ou les techniques de construction de ce monde étaient si bonnes.

Diablo avait placé sa faux de guerre près du lit. C’était quelque chose qu’il décidait de garder hors de sa poche, juste au cas où d’autres attaquants viendraient.

Il s’était assis sur le lit. Rem était assise à côté de lui.

« ... Je me sens particulièrement épuisée aujourd’hui, pour une raison inconnue, » déclara Rem.

« Hm. »

Elle avait été stressée et nerveuse depuis ce matin, donc ce n’était pas étonnant qu’elle se sente ainsi.

Jetant un rapide coup d’œil, Diablo pouvait voir Alicia debout sur le pas de la porte. Elle ressemblait à une sorte de garde du corps.

Ensuite, il y avait Shera, qui était debout, clouée sur place.

« ... »

« Quel est le problème, Mademoiselle Shera ? Ne vous sentez-vous pas bien ? » demanda Alicia.

Tout à l’heure, Diablo avait versé son énergie magique dans Shera, et il avait vu l’énergie magique qui avait construit le Collier d’Asservissement.

Je me demande si tout cela commence à l’affecter maintenant, se demanda un Diablo inquiet.

Shera secoua la tête. « Non, tout va bien ! En fait, je suis impatiente d’y aller ! Mais c’est juste... Quand je pense à quel point tout le monde ici a eu des ennuis à cause de moi... Je suis vraiment désolée... »

Rem avait immédiatement nié ce sentiment. « ... Vous êtes vraiment une imbécile, n’est-ce pas ? La cause de cette lutte est due aux demandes arrogantes du Royaume de Greenwood, pas à cause de vous, Shera. »

« Êtes-vous vraiment sûre... ? » demanda Shera.

« ... Alors qu’il est peut-être vrai que la princesse s’est enfuie de chez elle, avoir le pays où elle s’est enfuie qui se retrouve avec une déclaration de guerre démontre un manque total et absolu de bon sens, » répondit Rem. « Je ne peux pas imaginer Greenwood comme étant un pays décent après ce qu’ils ont fait. »

Alicia acquiesça. « Dans mon évaluation personnelle, je dois déclarer que je trouve la conduite du Royaume de Greenwood remarquablement irrespectueuse. Ils devraient comprendre que cette situation fait que Mademoiselle Shera souffre. »

Diablo ressentait la même chose. Mais si seulement il pouvait s’exprimer correctement sur des sujets aussi délicats, alors il n’aurait pas trop de mal à communiquer avec les autres.

Il était resté silencieux.

Vous savez, plus il y a de monde, moins je me sens présent...

Il effaça cette pensée négative de sa tête. Il y avait une chose que Diablo pouvait faire pour Shera...

Je vais empêcher cette guerre.

Ils recevaient de l’aide de toutes sortes de gens pour le faire.

« Alicia, où allez-vous dormir ce soir ? » demanda Rem.

Rem, Shera et Diablo restaient tous ensemble dans cette pièce. La chambre était grande, mais le lit était plus qu’un peu à l’étroit avec trois personnes dedans. Quatre personnes seraient tout simplement impossibles. Selon l’endroit où il avait mis ses mains, des « accidents » pourraient se produire.

« Je vais utiliser la chambre d’à côté, donc il n’y a pas besoin de s’inquiéter pour moi, » répondit Alicia.

Rem avait affiché une expression de déception. « ... Je vois. »

Elles semblent s’entendre mieux après que Shera et moi les ayons laissées seules au marché aux esclaves. Rem ne semble pas avoir beaucoup d’amis, donc c’est une bonne chose.

Alicia plaça une main sur la poignée de porte.

« Je pensais juste que tout le monde aurait besoin de temps en privé, » déclara Alicia. « Mon rôle est d’agir comme les yeux de Sa Majesté et, si nécessaire, comme quelqu’un qui transmet les pensées du Royaume de Lyferia. Je n’ai pas l’intention d’observer ce qui se passe dans votre vie personnelle. »

Diablo se sentait un peu soulagé à l’intérieur de lui. S’il y avait trois filles dans le lit, il serait probablement temps pour lui de commencer à dormir par terre.

En surface, il acquiesça calmement. « Tu fais comme tu veux. »

« Merci beaucoup. Alors, veuillez m’excuser..., » alors qu’elle parlait, la mélodie envoûtante d’une flûte chevaucha ses paroles.

***

Le son d’un sifflement aigu, comme le son d’une pipe, pouvait être entendu.

Même si cela donnait l’impression que le joueur était doué pour la musique, le bruit s’enroulait désagréablement et se frayait un chemin à travers les oreilles de Diablo.

Le son devenait plus fort, et plus proche. C’était venu juste à côté d’eux. Même Diablo pouvait clairement dire qu’il venait de l’autre côté de la porte. C’était juste en face de leur chambre.

Alicia, qui était la plus proche de la porte, échangea un regard avec Diablo comme si elle demandait : « Que devrions-nous faire ? »

Diablo se leva, avec la faux de guerre à la main. « Ouvre là. »

Alicia avait ouvert la porte.

Là, un jeune Elfe jouait de la flûte. Il avait un beau visage et était à peu près de la même taille que Diablo. Cependant, il était beaucoup plus mince, lui donnant une apparence gangrenée. Ses cheveux avaient l’air d’être faits d’or fondu, et ses traits féminins présentaient un air de beauté. Les coins de ses yeux pendaient vers le bas, lui donnant un visage presque joyeux.

Mais le sourire vulgaire qu’il portait sur son visage mettait à mal tous ses « beaux » côtés.

Peut-être que c’est parce qu’il est aussi un Elfe, mais est-ce qu’il ne lui ressemble pas ?

Diablo regarda Shera.

Avec une expression de choc présente sur son visage, elle recula. « Pou-Pou-Pourquoi es-tu ici !? »

L’Elfe avait retiré la flûte de sa bouche et il l’avait mise dans la ceinture autour de sa taille.

« Hehe hehe… Je vois bien que ta tête est aussi vide que jamais... Pourquoi, me demandes-tu ? Je suis venu te chercher, bien sûr. »

« Et c’est pourquoi je demande ! Pourquoi es-tu venu ici tout seul, grand frère !? » demanda Shera.

Grand frère !? Ce mec est le frère de Shera ! Alors cela signifie...

L’Elfe avait fait une courbette élégante. « Salutations. Je suis Keera L. Greenwood : le frère de Shera, et le prince royal du royaume souverain de Greenwood. Rappelez-vous bien, vous, les paysans ignorants. »

L’expression sur son visage était tachée de mépris et d’arrogance.

« Comment as-tu découvert que j’étais là !? » cria Shera.

« Haha ! Pensais-tu réellement que tu te cachais ? » demanda Keera. « Franchement, essaye donc de penser — je l’ai entendu des aventuriers. Après tout, le montant que j’ai mis pour ta prime était tout à fait une belle somme. Tout le monde a au moins enquêté sur tes allées et venues. Tout ce que je devais faire était montré un peu d’argent pour les persuader de me fournir des informations. » Il avait dit cela comme si ce n’était rien.

Ce mec est-il vraiment le prince ?

Juste en regardant la réaction de Shera, il ne semblait pas y avoir de place pour le doute... Mais avoir le prince d’une nation venue tout seul, dans le pays où il déclarait la guerre, était vraiment étrange.

Est-ce qu’il prendrait un risque comme ça ? Ou est-ce possible qu’il soit un imposteur que même Shera ne pouvait pas distinguer la réalité ?

Keera regarda Diablo, un rictus sur son visage. « Hm-hmm ? Alors, c’est toi qui l’as transformée en esclave, n’est-ce pas ? Je parie qu’elle était facile à tromper, n’est-ce pas ? Après tout, sa tête est aussi vide que le ciel est bleu. »

« Je n’ai pas fait d’elle mon esclave, » Diablo secoua la tête.

« Hmm ? Vraiment ? » demanda Keera. « Mais tu sais... Sauf si elle était une esclave, il n’y a aucune chance qu’elle serait le moindrement attirée par un démon avec des cornes qui sortent de sa tête. C’est bien trop répugnant. » Le prince cracha sur le sol.

Que pense-t-il faire dans une chambre que nous louons !?

Il voulait laisser sa colère prendre le dessus, mais avait tenu bon et avait résisté. Il n’avait toujours pas assez d’informations.

Si c’était vraiment le Prince de Greenwood, c’était le travail de Diablo de faire croire à Keera que se battre contre lui était une mauvaise idée. S’il pouvait le faire, il pourrait éviter la guerre.

Bien que Diablo ait été surpris par ses actions, à la fin, il était juste un prince stupide.

Je n’aurais jamais pensé qu’il viendrait réellement en territoire ennemi ! Je vais tellement le menacer qu’il va se pisser dessus.

« Hehe hehe hehe… Très intéressant, toi, le morveux Elfe. Je suis le Seigneur-Démon Diablo ! Je vais te transformer en cendres où tu te tiens ! » déclara Diablo.

« Hmm ? Eh bien, si c’est ce que tu veux, alors ça me va, » déclara Keera avec répugnance. « Mais si je ne reviens pas d’ici un certain temps... alors un grand nombre d’humains mourront. »

Rem se pencha en avant. « Qu’est-ce que vous avez fait !? »

« Et si tu essayais de penser à la façon dont je l’ai fait jusqu’ici ? Est-ce que tout ce qui est au-dessus de ton cou est un espace vide !? Même si c’est une ville humaine, les Elfes sont aussi autorisés à entrer. »

C’était vrai qu’il y avait des tonnes de Demis dans cette ville... Et cela incluait les Elfes.

« Bien sûr que cela arriverait, les Elfes et les Humains sont amis ! » Shera avait répondu. « Voilà pourquoi tu... »

« Cette ville est trop gentille, oui, bien trop gentille ! C’est trop mou ! » répondit le prince. « Greenwood a pour ainsi dire déclaré la guerre, et juste au moment où je m’attendais à ce qu’ils commencent à arrêter tous les Elfes, ils m’ont laissé passer la porte avec seulement une légère inspection des bagages ! Et je suis là dans une ville où je pourrais mettre la main sur toutes sortes d’armes ! »

« Ngh... »

« Écoute, Démon, » continua le prince. « Je ne le dirai qu’une fois, alors grave-le dans ce crâne vide ! Essaye donc de poser la main sur moi. Si tu le fais, les Elfes répartis dans cette ville commenceront à attaquer sans discrimination tous les humains dans Faltra ! »

La rage que Diablo ressentait à l’intérieur de lui était presque suffisante pour faire bouillir ses entrailles. Ce n’était pas les paroles correctes pour le représentant d’une nation entière...

Ils s’agissaient des paroles d’un criminel.

Il avait finalement compris pourquoi Galford se méfiait tellement des Elfes, même après les avoir appelés une petite faction. Il n’y avait aucune chance de se battre avec tous les Elfes qui se cachaient en ville.

Keera pensait que sa sécurité était presque garantie grâce à ses tactiques sournoises. C’était pourquoi il avait eu l’audace de venir tout seul.

Que devrais-je faire ?

Si Diablo ne ripostait pas ici, alors ils seraient complètement soumis aux conditions de Keera, ils ne seraient même pas capables de négocier. Non seulement il arracherait Shera, mais il pourrait faire des demandes encore plus importantes.

Si je cède à ses menaces, je perds !

Diablo avait pris sa faux de guerre.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre!
    Diablo tu es trop bon, joue ton rôle sérieusement: dit que tu te fous de la ville et que tu peux la réduire en cendre d'un claquement de doigts, idiot!

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire