Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 1 – Partie 6

***

Chapitre 1 : Réunion avec le Gouverneur

Partie 6

Après avoir pris congé du gouverneur, Diablo et les autres avaient traversé le District Central. Ils avaient ensuite franchi la porte sud, et Sylvie s’était éloignée du groupe.

« Je vais retourner à la Guilde des Aventuriers, » déclara Sylvie. « Si vous avez besoin d’un endroit pour dormir, n’hésitez pas à venir à tout moment, d’accord ? »

« Hm, merci pour tout ! » déclara Shera. « Je vais faire de mon mieux pour m’assurer que la guerre ne se produise pas ! »

« Je n’ai rien fait pour que vous me remerciiez, » déclara Sylvie. « Tout ce que je faisais était de remplir le rôle de la Guilde des Aventuriers de rassembler le client et l’Aventurier qui accepte sa demande. Je ne suis pas fan des guerres moi-même, alors je compte sur vous, Diablo. »

« Oui ! Si c’est Diablo qui le fait, je suis sûre que tout ira bien ! Oh ! Mais je vais essayer de faire de mon mieux, bien sûr ! » Shera avait dit au revoir à Sylvie, serrant ses poings ensemble.

Le Diablo dont tu parles se doit de réfléchir pendant un sacré moment afin de comprendre ce qu’il va devoir faire, tu sais.

Elles comptaient sur lui. Mais il était un Sorcier, pas un tacticien. Il ne pouvait pas imaginer un moyen d’éviter une guerre.

Comme si elle se souvenait de quelque chose, Sylvie s’approcha de Diablo et lui fit signe de venir la voir.

On dirait qu’elle veut que je me penche. La différence entre leurs hauteurs était assez grande, donc s’ils étaient tous les deux debout, comme ils l’étaient en ce moment, ils ne pourraient pas garder leur conversation privée.

Dès qu’il s’était penché, Sylvie rapprocha ses lèvres de ses oreilles. « Alors, je pense que vous le savez déjà... Mais il y a des personnes qui nous regardent depuis un moment, n’est-ce pas ? »

Où !?

Il ne pouvait rien sentir autour d’eux, ils avaient traversé le District Central et d’autres zones relativement peu peuplées, mais il n’avait pas du tout remarqué.

J’ai besoin de ce radar dans le coin en haut à droite de mon écran, zut !

Mais s’il devait être honnête et dire « je n’en avais aucune idée », ce ne serait pas seulement boiteux, mais pas très Seigneur-Démon.

« ... Je le sais. C’est quelque chose de stupide de faire ça, » il murmura ces mots comme s’ils étaient les choses les plus insignifiantes du monde.

« Ce sont des observateurs envoyés par le gouverneur lui-même, mais ne leur faites pas de mal ou autre truc du genre, OK ? Ce n’est pas comme si vous deviez les protéger, mais ne les chassez pas non plus, » murmura Sylvie.

Bien sûr, il ne ferait pas ça. Bien qu’un Seigneur-Démon puisse dire quelque chose comme. « Quelle horreur !? », puis il les attaquerait.

« Hmph... Cela ne vaut même pas la peine de porter mon jugement sur eux, » répliqua Diablo.

« Alors c’est une bonne chose ! Alors, c’est tout pour moi. À bientôt ! » déclara Sylvie.

Après l’avoir salué, Sylvie se dirigea vers la Guilde des Aventuriers.

La voir courir au loin était comme regarder une enfant qui rentrait à la maison depuis la cour de récréation, bien que sa tenue ait un peu trop exposé son corps pour que l’image corresponde.

Ce serait certainement une source de préoccupation.

Sylvie avait bougé tellement vite qu’elle avait presque immédiatement disparu de leur vue.

« ... Sylvie est une bonne personne. Je ne lui ai même jamais parlé d’autant de choses avant, » déclara doucement Rem.

« On dirait que c’est comme ça, » déclara Shera.

« ... Je ne déteste pas Faltra. Parce que c’est en première ligne, les individus se soutiennent les uns les autres, c’est vivant, et toute la ville respire la vie. Tous les citadins ici ne voudraient pas une guerre entre les races, » déclara Rem.

Shera était d’accord avec elle, tandis qu’Alicia fit un signe de tête.

Et je ressens la même chose.

Mais un Seigneur-Démon épris de paix serait un peu bizarre, alors il avait gardé sa bouche fermée.

Attends un peu. Alors maintenant, Sylvie a quitté notre groupe. Ce n’est pas bon ça.

Maintenant, ils n’avaient plus un moyen d’occuper des futurs attaquants. Sa magie de Lien était vraiment puissante, et Diablo n’était pas encore sûr de pouvoir compter sur Alicia pour la remplacer.

Au contraire, si Diablo finissait par tuer quelqu’un, il y aurait une Chevalière Impériale à ses côtés... Il était possible qu’il soit arrêté sur place.

Il ne pouvait pas compter sur la gentillesse chaleureuse du gouverneur si cela arrivait.

Comment puis-je repousser les attaquants maintenant ?

Ce serait le même problème s’il finissait par se battre avec les Elfes.

Rem et les autres avaient toutes détesté l’idée de la guerre. Ce n’était pas seulement parce qu’elles étaient des citoyennes de Faltra, mais aussi parce qu’elles ne voulaient pas tuer d’autres personnes. Après tout, les Elfes venaient de la ville natale de Shera.

À la différence de l’armée de cent Déchus, il ne pouvait pas les frapper avec une Nova blanche, les anéantissant pour qu’il ne reste même pas de cendres.

Et une arme ?

Diablo était peut-être un sorcier, mais il avait également atteint le niveau maximum de 150. Ses statistiques FOR et AGI étaient plus élevées que celles des guerriers de niveau inférieur. Sa magie était trop puissante, ce qui la rendait difficile à utiliser, mais une arme pourrait être efficace pour se retenir. Il serait également pratique pour prendre beaucoup de personnes à la fois. Il serait capable de se battre sans utiliser ses PMs.

Quand il avait consommé trop de Points de Magie, son énergie commençait à se faner. S’il utilisait tout, il ne serait pas capable de continuer. Il finirait au ralenti toute la journée, et avant qu’il le sache, il aurait faim, et le soleil se coucherait.

D’abord, il devait se protéger avant de pouvoir penser à éviter une guerre.

Il avait décidé de se rendre à la boutique d’armes. « Venez avec moi ! » dit-il en regardant les trois filles.

Il s’était retourné, faisant voler sa cape, puis il avait commencé à marcher.

Dans une légère précipitation, Rem s’était mise à trottiner à côté de lui.

« ... Où allez-vous ? En tant que votre Invocatrice, je voudrais une explication avant de faire quelque chose. » Shera, qui avait été prudemment à l’écoute de la conversation, éleva la voix.

« Excusez-moi ! Personne ne parle à Diablo comme s’il était votre Invocation ! De plus, je suis celle qui l’a invoqué ici ! Moi ! C’est moi ! » cria Rem.

Maintenant, c’était nostalgique.

Elles font encore ça ?

Alicia avait affiché un regard curieux sur son visage. « Euh... Monsieur Diablo était-il vraiment convoqué par Mademoiselle Rem ou Mademoiselle Shera ? »

« ... Je suis son Invocatrice, » déclara Rem.

« Et j’ai dit que je le suis ! Après tout, j’étais celle qui a dit que nous devrions invoquer un Seigneur-Démon d’un autre monde ! » déclara Shera.

« Mademoiselle Shera, pourquoi avez-vous en premier lieu envisagé d’invoquer un Seigneur-Démon ? » demanda Alicia.

« Je veux dire, un Seigneur Démon doit être le plus fort, non ? Et j’avais besoin d’une puissante Invocation, » répondit Shera.

« N’aviez-vous pas peur ? » demanda Alicia.

« Hein !? Les Invocations doivent écouter ce que disent leurs Invocateurs, donc tout va bien, n’est-ce pas ? » demanda Shera.

« Mais..., » commença Alicia.

En réalité, Shera et Rem étaient coincées avec des Colliers d’Asservissement, tandis que Diablo, le Seigneur-Démon autoproclamé, se pavanait dans la ville avec les filles derrière lui.

Alicia avait commencé à bombarder Shera avec des questions, des choses comme : « Où l’avez-vous invoqué ? » et « Sous quelles conditions étaient-ce ? » Diablo se demandait si elle allait aussi rapporter tout cela au roi. Être une Chevalière Impériale semblait être une ligne de travail étonnamment directe, mais chargée.

Rem avait essayé de demander. « ... Et où est exactement notre destination ? »

« Nous n’allons pas dans la forêt où sont tous les Elfes, n’est-ce pas ? » Évitant les questions d’Alicia, Shera demanda ça.

Diablo avait souri, puis il avait répondu. « Avant cela, nous devons aller à la boutique d’armes. »

« La boutique d’armes... !? » Les filles avaient demandé ça à l’unisson.

« ... Mais pourquoi ? Je ne crois pas que vous trouverez quelque chose de mieux que le bâton remarquable que vous possédez en fouillant dans l’un des magasins ici, » déclara Rem.

« Tout à fait ! Et les magasins en ville ont seulement des épées et des lances et d’autres choses du genre. De plus, rien ici n’est enchanté, » ajouta Shera.

« Ne venez pas avec des conclusions basées sur vos propres normes inférieures. J’ai une idée, » répliqua Diablo.

« Si je dois affronter plus d’attaquants ou d’Elfes, je me dois d’acheter une arme qui me permet de me retenir, » est-ce quelque chose de prévenant qu’un Seigneur-Démon ne dirait jamais.

Il voulait vraiment y aller seul, mais pour l’instant, il lui était impossible de laisser Shera loin de lui.

Alors que Rem le guidait, Diablo se dirigea vers le quartier commercial du sud.

« Eh bien, je suppose que cela importe peu ! » Shera avait dit en affichant qu’elle était joyeuse alors qu’elle l’avait suivi tout le long du chemin.

Sans questions ni plaintes, Alicia les suivait de près.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Dragondessonges

    Bonjour merci pour le chapitre et je ne comprends pas pourquoi les liens de chapitre et de Tome ne fonctionne pas du tout obligé d'ouvrir une nouvelle page à chaque fois c'est normal ?

    • En effet, il y a un bug depuis plusieurs jours a ce niveau.

      • Pourrais-je avoir un exemple de problème, car là, je trouve pas trop surtout que j'ai pas appliquer de modif depuis quelques semaine coté non admin.

        • Dragondessonges

          Depuis la fin du Tome 1 on ne peut pas faire la transition entre le Tome 1 et le Tome 2 puis on ne peut accéder aux chapitres du Tome 2 que depuis l'accueil que la fonction chapitre precepréc fonctionne chapitre suivant naparn'app même pas voilà le problème que j'ai et que sur cette série

Laisser un commentaire