Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Interlude 1

***

Interlude 1

Rem et Alicia étaient sorties ensemble de la tente.

Le garde extérieur les avait accueillis. « N’hésitez pas à vous reposer ici, » avait-il dit, en les guidant vers un banc. « Parfois, nous avons des clients qui tombent malades, donc ce banc est toujours préparé. Cela vaut surtout pour les femmes. »

Bien que l’agitation du marché puisse encore être entendue, la tente était un peu à l’écart, donc ce n’était pas si bruyant par ici.

Ayant accepté son offre, Rem s’était assise sur le banc, avec Alicia à côté d’elle.

Elle a l’air d’être une bonne personne, mais je ne sais pas de quoi parler.

Rem essayait habituellement de ne pas s’impliquer avec les autres. Pour cette raison, chaque fois qu’elle était avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, elle ne savait pas quoi faire.

Puis, alors qu’elle se sentait troublée...

Alicia avait commencé à parler avec un doux sourire. « Que pensez-vous qu’il soit nécessaire de faire pour démêler le mystère de la “magie de l’esclavage” ? »

Rem avait un peu réfléchi avant de répondre. « ... Je pense que c’est probablement quelque chose de semblable à la Magie d’Invocation. »

« Comme de lancer un cristal ? » demanda Alicia.

« Ah... Je voulais parler de la magie rituelle nécessaire pour faire des contrats avec des invocations. Je ne parlais pas du fait de les utiliser, » répondit Rem.

La magie utilisée pour d’abord appeler une Invocation et pour les transformer en cristal était la Magie d’Invocation.

Voulant faire une explication pour cela, Rem avait continué à parler. « ... En trouvant un “Lieu”, en créant une “Situation”, et finalement, en établissant un “Rôle”, le sort s’active... Voilà comment je vois le rituel magique de l’invocation. En lançant le sort à la Tour des Météores, le “Lieu”, j’ai créé une “Situation” débordant d’énergie magique. En m’établissant dans le “rôle” d’un invocateur, j’ai appelé mon Invocation. »

Cependant, ce qui était apparu n’avait pas été une Invocation.

« Oh, je vois, » Alicia hocha la tête. « Comme on peut s’y attendre de vous, Mademoiselle Rem, je retire mon chapeau face à votre sagesse supérieure en matière de magie. »

« ... Ce n’est pas comme si vous étiez complètement ignorant de la magie, n’est-ce pas ? » demanda Rem.

« Je suis assez confiante quand il s’agit d’arts martiaux, mais avec la magie..., je ne peux même pas suivre les pas des experts. Je n’ai pas la moindre idée de ce que ce flux d’énergie magique est dont parlait Mademoiselle Médios plus tôt. »

« ... Je n’ai pas compris ce qu’elle voulait dire... Bien que ce ne soit pas comme si je ne pouvais pas faire des suppositions quant à ce que c’est, » déclara Rem.

Rem ne pouvait pas voir le « flux d’énergie magique ». C’était peut-être parce qu’elle n’avait pas la capacité de le faire, mais là encore, elle n’avait même jamais fait d’entraînement.

Médios l’avait appelé le résultat d’une « discipline exténuante et laborieuse ».

Mais il ne semblait pas que Shera ait suivi une formation.

Même si elle pouvait sembler une tête en l’air, Shera pourrait parfois être étonnamment compétente. Elle n’était en possession d’aucune Invocation, mais ses talents semblaient reposer ailleurs, comme la capacité de voir le flux d’énergie magique.

Apparemment, il y avait des cas où ceux qui étaient nés dans la royauté étaient venus au monde avec des bénédictions spéciales. Ces grâces pourraient être trouvées dans la bénédiction du Dieu Moissonneur, qui ferait en sorte que la terre que vous dirigiez ait des récoltes abondantes, ou la bénédiction du Dieu des Océans, qui calmerait les vagues de l’océan et rendrait sûr le voyage par mer. C’étaient des effets durables qui étaient impossibles à réaliser par la magie, et qui s’activaient juste parce que la personne était en vie.

Les capacités de Shera pourraient être l’une de ces bénédictions, son existence même était bénie.

Le contraire de la mienne, pensa Rem.

Alicia avait alors affiché un regard empli d’inquiétude. « Mademoiselle Rem, vous sentez-vous encore malade ? »

« ... Je vais bien, » Rem répondit, en secouant la tête. Elle était inquiète de ne pas avoir répondu à cette question, même si Alicia n’était concernée que par elle.

Alicia ne semblait pas être dérangée par ça. « Êtes-vous curieuse de savoir ce que cette femme peut enseigner à Diablo et à Mademoiselle Shera ? »

« ... Il y a un peu de ça, » répondit Rem.

« Je vais attendre ici. Alors pourquoi n’essayez-vous pas d’y retourner maintenant ? » demanda Alicia.

« ... Non... Je ne suis pas bien avec des personnes comme elle..., » répondit Rem.

Rem plaça une main sur sa poitrine — L’âme du Seigneur-Démon Krebskulm était scellée à l’intérieur d’elle. Bien qu’elle n’ait donné aucune information à Médios, la marchande d’esclaves était sur le point de le réaliser. Bien sûr, même si Médios réalisait qu’il y avait un autre flot de magie à l’intérieur de Rem, ce n’était pas comme si elle faisait une connexion directe avec un Seigneur-Démon.

Alicia acquiesça. « Elle semble être le genre de personne à voir à travers tout, n’est-ce pas ? J’avais aussi un peu peur d’elle. »

« ... Même si vous êtes une Chevalière Impériale qui ne dirait jamais un mensonge ? » demanda Rem.

« Hehe... Bien sûr que non. Personne comme ça existe, » répondit Alicia.

« Quoi !? » s’exclama Rem.

« En fait, plus un Chevalier Impérial tente d’être juste et équitable, plus le nombre de mensonges qu’il raconte devient important, » expliqua Alicia.

« ... Vraiment ? » demanda Rem.

« C’est un secret, d’accord ? » Alicia haussa joyeusement les épaules.

Donc, même une Chevalière Impériale comme elle a des secrets.

Alicia avait l’air d’être la personne parfaite : elle était honnête, avait une personnalité brillante, et était très sociable. Mais même une femme comme elle avait encore des secrets. Rem était un peu heureuse d’entendre cela.

Elle avait exprimé ses inquiétudes, on avait senti comme le genre d’atmosphère qu’elle pourrait faire cela.

« ... J’avais peur d’avoir mon propre secret révélé, » déclara Rem.

« Je comprends. Après tout, tout le monde porte une sorte de secret. Quand je pense que le mien va être découvert, j’utilise un charme pour le garder en sécurité, » déclara Alicia.

« Un... charme ? » demanda Rem.

« C’est un peu enfantin, donc je suis un peu gênée de le dire, » Alicia sortit sa langue. C’était surprenant pour quelqu’un d’aussi mature qu’elle de faire ce genre de geste.

« ... Et c’est quoi ce charme ? » demanda Rem.

« Êtes-vous intéressée ? Alors... pourriez-vous, s’il vous plaît, fermer les yeux et me donner la main ? » demanda Alicia.

« ... Comme ça ? » demanda Rem.

Comme on le lui avait dit, Rem ferma les yeux et tendit la main. Il y avait une légère sensation de chatouillement dans la paume de sa main.

Le doigt d’Alicia avait tracé un cercle sur la paume de Rem, ainsi que diverses autres lignes. Soudainement, la main de Rem devint chaude : elle sentit de l’énergie magique.

A-t-elle utilisé la magie !?

Surpris, les yeux de Rem s’ouvrirent. Même Alicia avait un air surpris sur son visage. « Hein !? »

Ni l’une ni l’autre ne pouvait parler après ça.

Rem fut celle qui brisa le silence. « ... Alicia... Qu’est-ce que c’était juste maintenant... ? »

Avec une secousse, Alicia inclina profondément la tête. « Eu-Euh, eh bien... Dans ma ville natale, nous avons une tradition où l’on dessine un cercle sur la main, puis on chante les mots magiques : “Maintenant c’est fermé”... Cela aiderait à protéger votre secret. »

« ... Vraiment ? Mais j’ai senti une sorte de magie, » répondit Rem.

« Est-ce vrai ? Moi aussi, j’ai été surprise que cela ait soudainement surgi comme ça. Maintenant que j’y pense, c’est la première fois que je fais ça à un sorcier, » répondit Alicia. « Quelque chose a pu arriver en raison de la présence de votre énergie magique. J’étais imprudente... Je suis désolée de vous avoir surpris comme ça. »

Était-ce parce que la magie était dans la main de Rem ? Ou alors, cela pourrait-il être à cause du Seigneur-Démon scellé à l’intérieur d’elle ? Peu importe le cas, si Alicia avait réalisé que l’âme du Seigneur-Démon Krebskulm était scellée à l’intérieur de Rem, elle aurait maintenant sauté loin de Rem.

Alicia n’avait pas dégainé l’épée à sa taille, alors, sur la base de son attitude actuelle, elle ne mentait pas. Il semblerait qu’elle ne connaissait toujours pas le secret de Rem.

Alors qu’Alicia baissait humblement la tête, Rem prit la parole. « ... Tout va bien. S’il vous plaît, ne vous inquiétez pas à ce sujet. »

« Pouvez-vous me pardonner pour ça ? » demanda Alicia.

« ... Franchement, ce n’est vraiment pas un gros problème. J’étais juste surpris, c’est tout, » répondit Rem.

« Merci mon Dieu ! Et merci beaucoup, » déclara Alicia.

« ... Je me sens beaucoup mieux après avoir parlé avec vous, » déclara Rem.

Rem ne mentait pas en ce moment. Quand Céles et Diablo avaient découvert son secret, elle était absolument terrifiée. Mais après qu’ils l’aient acceptée malgré cela, une grande vague de soulagement l’avait submergée. C’était très différent maintenant quand elle en parlait un peu, même si elle n’avait pas révélé son secret.

Bien qu’elle savait qu’elle ne pourrait jamais être franche sur tous les sujets avec une Chevalière Impériale comme Alicia.

Un doux sourire apparut sur le visage d’Alicia. « Je ne me comprends pas très bien... Mais si j’ai pu vous être utile d’une façon ou d’une autre, alors j’en suis heureuse. Je ne voudrais jamais ignorer quelqu’un comme vous, Mademoiselle Rem, qui s’occupe de quelque chose qu’elle ne peut pas partager ouvertement avec les autres. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires




  1. 0



    0

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire