Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 1 – Partie 15

***

Chapitre 1 : Réunion avec le Gouverneur

Partie 15

Ils s’étaient déplacés dans une tente différente, loin de l’exposition principale où tous les esclaves étaient présents. À l’intérieur de cette petite tente se trouvait un grand lit avec un matelas rempli de coton, et ce n’était pas l’un de ses matelas grossiers qui étaient juste quelques couvertures jetées sur un peu de paille. Il y avait aussi une table, avec quatre chaises rassemblées autour.

Si c’était censé être la chambre d’un marchand d’esclaves, c’était étrange qu’il n’y eût pas de bureau. D’un autre côté, si c’était censé être un bureau de réception, c’était étrange qu’un lit soit même là.

C’était une pièce particulière sous bien des égards.

Assise sur l’une des chaises, Médios avait croisé ses jambes galbées. Elle avait allumé un long tuyau de métal. « Maintenant... Diablo et Shera, est-ce ça ? Asseyez-vous où vous voulez. »

« C’était la première fois que je vois un magasin d’esclaves ! » Shera s’exclama avec excitation.

« Hehe, vraiment !? Et comment le trouvez-vous ? » demanda Médios.

« C’était beaucoup moins horrible que ce à quoi je pensais ! » répondit Shera.

Diablo ressentait la même chose, chaque fois qu’il entendait « le magasin des esclaves », les images qui circulaient dans son esprit étaient beaucoup plus horribles. Mais même si les esclaves étaient bien dans des cages, ils ne semblaient pas si mal.

Médios avait parlé avec un petit rire. « Hahaha ! C’est certain que j’espère ça ! Supposons que vous veniez chercher un esclave, Shera. Voudriez-vous quelqu’un qui souffrait d’une maladie ? Ou quelqu’un dont les yeux ont l’air d’avoir perdu tout espoir ? »

« Non, je ne pense pas que je le voudrais, » répondit Shera.

« Et c’est précisément mon point de vue, » répondit-elle. « Les meilleurs exposent leurs marchandises après les avoir polies, les magasins d’objets rassemblent leurs marchandises et les exposent. Le fait de garder les esprits et les corps propres de nos esclaves sont tout simplement naturels pour un commerce d’esclaves. »

Cela avait du sens. Parce que tous les esclaves semblaient en bonne santé et avec le moral, cela les avait aidés à se sentir soulagés lorsqu’ils les achetaient.

Bien que cela ne veut pas dire que je vais acheter un esclave.

Médios continua. « Je dirais que cela a aussi à voir avec qui je suis en tant que personne. Bien que je ne puisse pas le regarder, je suis tout à fait une chiffe molle. Si l’un de mes esclaves souffre, alors je veux les aider, et je veux leur apprendre à rendre leurs maîtres heureux avant qu’ils ne soient achetés. Je pense à eux tous comme mes enfants, donc je ne peux pas les traiter horriblement. »

« Oh, j’ai compris ! Vous êtes vraiment une bonne personne, Médios ! » déclara Shera.

« ... Même si je suis une marchande d’esclaves ? » demanda Médios. Elle avait ri à nouveau.

Prenant une bouffée de sa pipe, Médios se leva de sa chaise. « Très bien, est-ce que je vais vous l’apprendre maintenant ? La pratique est bien au-dessus de la théorie ! Après tout, il n’existe aucune théorie concernant une situation aussi unique que la vôtre. »

« Je vais..., » commença Diablo. Il avait commencé à dire « Je vais te le permettre, alors dis-le-moi », mais il s’était abstenu.

Juste pour une fois, il pensait que faire de ce succès une priorité devrait être mise en avant.

Diablo avait ouvert sa bouche. « ... Si tu veux. »

« Oh oui ! Ça vous va beaucoup mieux, » répliqua Médios.

Diablo détourna le regard face au sourire de Médios.

Elle avait donné un ordre à Shera. « D’accord, déshabillez-vous. »

« Hein !? » s’exclama Shera.

« Je vais vous utiliser pour enseigner à Diablo comment utiliser la Magie d’Esclavage. Bien que vous puissiez avoir une idée du flot de magie, vos vêtements enchantés vous gêneront, » expliqua Médios.

« Quoi ? Mais ce ne sont que des vêtements normaux avec un peu de magie qui coule à travers, » déclara Shera.

Médios avait touché le tissu avec ses doigts. « ... Les vêtements normaux n’ont généralement pas de magie qui les traverse. »

« Eh bien, je suppose que vous avez raison, » déclara Shera. « M-Mais, être nue est embarrassant. Et Diablo regarde aussi... »

« Hm ? N’êtes-vous pas vous deux dans ce genre de relation ? » demanda Médios.

Shera pencha la tête, confuse.

Diablo serra ses dents de derrière afin d’éviter de rougir.

« Ne pouvons-nous pas utiliser d’autres vêtements ? » demanda Shera.

« C’est bien, mais les seuls vêtements supplémentaires que j’ai... Disons qu’ils ne sont pas normaux, » déclara Médios.

***

Shera s’était alors assise sur le lit, se tortillant d’embarras. La tenue qu’elle portait ressemblait à une sorte de lingerie. Comme il ne couvrait presque rien, il était difficile de dire s’il était fait de tissu ou simplement de cordes. Il y avait aussi des perles qui pendent sur l’un des plus... euh, le lieu privé de la tenue.

À quoi servent ces perles !?

Comme si elle admirait son propre travail, Médios hocha la tête. « C’est une tenue pour les esclaves sexuels, mais ça vous va bien. »

« N’étaient-ils pas supposés être pour vos enfants !? » Sans réfléchir, Diablo avait renvoyé cette réplique.

Médios avait gonflé fièrement sa poitrine. « Tout est correct quand il s’agit d’affaires ! Ils ne pourront pas survivre à moins qu’ils n’acceptent cela, alors c’est ce que je leur enseigne. Si vous dites que vous pouvez sauver tous les pauvres et les nécessiteux en ce moment, alors je vais m’excuser d’avoir eu tort. »

« Tch... Tu as certainement raison avec ces mots, n’est-ce pas ? Tu es complètement différente de Céles... Bon. Maintenant, que dois-je faire ? » demanda Diablo.

« Très bien, maintenant commencez par toucher la peau de Shera. N’importe où est correct. Mais je dirais que son torse serait bien meilleur que ses bras ou ses jambes, » expliqua Médios.

Plus facile à dire qu’à faire, madame.

Diablo grimpa sur le lit où Shera attendait. Ses mains tremblaient, même si ce n’était pas la première fois qu’il touchait son corps...

Eh bien, c’est la première fois que ce n’est pas sur ses vêtements.

Pour l’instant, il avait posé sa main sur sa clavicule.

« Mm... » Le corps de Shera se tortilla, comme si cela la chatouillait.

« Ne fais pas de bruits étranges comme ça, » déclara Diablo.

« M-Mais... votre main..., » répondit Shera.

Médios les avait appelés depuis hors le lit. « Pardonnez-moi, vous deux ? Il est un peu trop tôt pour commencer à mettre de l’ambiance comme ça, ne le pensez-vous pas ? »

Maintenant, Diablo essaya de voir le flux de sa magie.

« Ngh... C’est assez soudain, » déclara Diablo.

« Si vous pouvez manipuler la magie, vous pouvez le faire, » répondit Médios. « Même si vous ne pouvez pas le percevoir, la capacité de le tester devrait être très facile pour vous. »

Après qu’elle eut dit ça, il s’était dit que cela devrait être similaire au sentiment quand vous utilisiez la magie.

Plutôt que de toucher la peau, il avait essayé d’y penser comme s’il utilisait son bâton. C’est alors qu’il sentit quelque chose couler à l’intérieur d’elle. C’était différent du sang qui coulait dans tout son corps. Cela se tordait tout autour d’elle, partant de son cœur et se frayant un chemin jusqu’à la partie inférieure de son estomac.

Et puis, le flux allait autour du cou de Shera.

C’est ça !

« Ngh... c’est parti ! »

La sensation de la magie avait soudainement disparu du bout des doigts.

« L’énergie magique est quelque chose que vous ne pouvez pas voir quand vous voulez la voir, et quand vous essayez de la ressentir, vous ne pouvez pas le faire. Cela signifie que vous devez le ressentir sans essayer de le ressentir, » expliqua Médios.

Comme je l’ai dit, bien plus facile à dire qu’à faire, madame.

« Maintenant, que diriez-vous alors d’enquêter sur une zone où l’énergie magique est un peu plus concentrée, » déclara Médios.

« Donc, il y a un endroit comme ça. C’est quelque chose que tu aurais dû me le dire depuis le début, » déclara Diablo.

« Si vous l’aviez ressenti, ne serait-ce qu’un instant... Je crois que vous avez réalisé la réponse, non ? » demanda Médios.

« Il est allé du cœur... puis vers le bas, » expliqua Diablo.

« Correct, alors commencez là ! Une fois que vous pouvez commencer à ressentir l’énergie magique, je vais commencer ma conférence sur la Magie d’Esclavage, » déclara Médios.

Donc vous dites que je n’ai même pas encore atteint la ligne de départ ?

Diablo se pencha sur Shera. Il n’avait pas le temps de faire les choses lentement et régulièrement.

« Alors, je commence, Shera... Prépare-toi ! » déclara Diablo.

« O-Ouais... Diablo... C’est quelque sorte de... effrayant, » balbutia Shera.

« Laisse-moi me charger de tout, » déclara Diablo.

Je vais apprendre cette magie et enlever ces colliers !

Comme Médios l’avait ordonné, il tendit la main et plaça sa main sur le cœur de Shera. Ses doigts s’étaient enfoncés dans sa poitrine douce. Le tissu presque inexistant n’offrait aucune interférence.

Shera avait laissé sortir un doux gémissement. « Fwaaa... »

« Guh... C’est encore trop éloigné, » déclara-t-il.

Il avait essayé de pousser vers le haut. Le tissu sur sa poitrine semblait être sur le point de tomber.

Mais il pouvait sentir le flux de l’énergie magique.

« Mm... Dia... ahh, si... si vous le faites si fort... Hmm... Je pense que c’est... l’un de mes points faibles. Alors... Mm ! » Shera avait gémi alors que Diablo faisait ça.

« Endure-le. C’est là que la magie se rassemble, » répliqua Diablo.

Il la frottait de ses mains, changeant de position en cours de route. Il avait également transformé la façon dont il voyait les choses. Il avait commencé à visualiser une image plus en trois dimensions de la façon dont l’énergie magique circulait.

« Nnng!Ahhn ! Ah ! Ah ! Vous..., vous ne pouvez pas... faire ça. Haa! » balbutia Shera.

« Encore un peu plus, » déclara Diablo.

« Ah ! Aaah ! Mais si vous le faites... un peu plus... alors, je vais... Je vais j... ! » balbutia Shera.

Médios avait commencé à donner des instructions. « Il semble que vous ayez commencé à le voir. Alors, essayons d’y aller plus en profondeur, n’est-ce pas ? Cette fois-ci, vous allez y insérer votre propre énergie magique. La procédure afin d’appliquer cette magie commence en réussissant à avoir une prise ferme sur l’énergie magique de l’autre. Ensuite, votre but est d’interférer directement avec cette énergie. Enfin, vous solidifiez l’interférence et lui fournissez une forme bien définie et fixe... »

Après avoir écouté, Diablo avait commencé à faire glisser ses mains. On aurait dit que s’il enlevait ses mains, il ne pourrait pas retrouver le flux.

La peau de Shera était bien plus douce que tout ce qu’il avait ressenti avant dans sa vie. La sensation s’était propagée aux parties les plus profondes de son cerveau.

Est-ce ça qui signifiait de ressentir l’énergie magique ?

Et ce n’était pas seulement l’énergie magique, c’était comme s’il pouvait la voir respirer, sentir son pouls, et même où elle transpirait avec la paume de sa main. Si vous pouviez vous entraîner suffisamment pour obtenir ce genre d’information en regardant simplement quelqu’un au lieu de le toucher, il était probable que vous vous accrochiez au secret de Rem, ainsi qu’au fait que Diablo n’était pas un sorcier ordinaire.

Il était parti de la poitrine de Shera, et il avait commencé à frotter le nombril exposé.

Le dos de Shera s’était arqué pendant qu’elle criait. « Ahhhh !?? »

« Hm !? As-tu mal ? Non, ça ne ressemble pas à ça... Qu’est-ce... que c’est !? Je peux sentir une sorte d’onde étrange venant d’elle..., » déclara Diablo.

Médios l’avait incité à continuer. « Si quelque chose de terrible était sur le point de se produire, je vous arrêterai, donc, vous pouvez continuer. »

« Je vois... Alors, je vais continuer ainsi, » déclara-t-il.

Il avait frotté son majeur contre son nombril.

La voix de Shera avait retenti encore une fois. « Nghhh!Mnnnnnn! »

« Est-ce que ça chatouille ? Tu dois le supporter. La magie se concentre juste en dessous de là, » déclara Diablo.

Il avait touché la partie inférieure de son estomac.

« Ah !? Aaaah ! Ici... vous ne pouvez pas ! Pas mon estomac !! » avait dit Shera.

« C’est ici que la magie se trouve ! » répondit-il.

Il commençait lentement à saisir la forme de l’énergie magique qui se tortillait et tournoyait à l’intérieur de Shera.

Médios avait alors pris la parole. « Maintenant, essayez d’intervenir avec de l’énergie magique. Il suffit d’en injecter lentement, délibérément, soigneusement... Comme si vous versiez du miel dans une bouteille. »

« Hm. » Diablo avait commencé à verser de l’énergie magique dans Shera.

Lentement...

« Mnn!? Ah... Dia... blo... Fwaaaah, hmmm... Pour certaines raisons... juste en dessous de mon estomac... Ça commence à être chaud... ! » balbutia Shera.

Médios acquiesça joyeusement. « Oh mon Dieu ! Comme on pouvait s’y attendre de quelqu’un que Célestine tient en si haute estime. En si peu de temps, vous avez traversé la couche externe et commencé à atteindre le noyau. »

« Est-ce assez ? » demanda Diablo.

« Ça ne suffira pas si vous continuez si lentement. On dirait que Shera est complètement ouverte en ce moment, alors pourquoi ne pas tout faire jaillir ? » déclara Médios. « Infuser quelqu’un avec de la magie est la même chose que boire une potion de mana. Une fois que vous pouvez faire cela, alors je peux vous apprendre à utiliser la magie d’esclavage. »

« D’accord... Maintenant, je vais y aller, Shera ! » déclara-t-il.

Avec ses joues rouges et son souffle brisé, des larmes se formèrent dans les coins de ses yeux. Mais elle fit quand même un petit signe de tête. « D’accord... tout va bien... vous pouvez... y aller à fond... »

Il avait rassemblé de l’énergie magique dans sa main, et comme quand il accumulerait de l’énergie magique dans le Bâton de Tenma, il l’avait injectée dans Shera.

« Woooooahhhh ! »

C’était une sensation comme s’il avait brisé une sorte de mur mou. Cela lui avait résisté tout ce temps, mais maintenant, ce qui était en face de lui aspirait ce que Diablo envoyait.

Diablo avait ainsi pu libérer son énergie magique à l’intérieur de Shera. Son corps se contracta et convulsa.

« Ahh ! Nhaa ! Hyaaaaaaaaaa !! » cria Shera.

Un torrent de lumière blanche brillante avait jailli, remplissant sa vision.

« ... Et donc, quand vous voyez cela, vous pouvez un peu interférer avec. Ensuite, il vous suffit de lier le tout, comme si vous attacherez un lacet, » utilisant un morceau de ficelle, Médios manipula ses doigts pour créer une forme. « Vous utilisez votre énergie magique pour attacher tout ce que vous voulez afin que cela soit ferme. Allez-y. »

Elle s’était assise sur sa chaise avec les jambes croisées.

Les bras croisés, Diablo s’assit en face d’elle. Il se sentait toujours léthargique après avoir libéré son énergie magique.

« Ce serait encore difficile pour moi à moins que je me concentre plus... Mais je me sens comme si je peux le voir à certains moments... Si je pouvais le toucher physiquement, tout serait parfait, » déclara Diablo.

« Hehehe... Vous savez, il m’a fallu douze ans pour apprendre cette partie, » déclara Médios.

« Je suis un Seigneur-Démon. Ne me comparez pas aux réalisations des autres races, » répliqua Diablo.

Après tout, je me suis immergé pendant d’innombrables heures dans ce genre de choses. Eh bien, c’était du moins dans le jeu.

Peut-être était-ce à cause de son utilisation constante de la magie dans ce monde, mais il avait été capable d’apprendre une partie de cette technique d’une manière scandaleusement rapide.

Médios haussa les épaules. « Mais ça ne semble pas fonctionner. »

« Je ne pense pas que ce soit impossible. À en juger par la durée de ma concentration et de ma précision avec cette technique, il semble que je n’ai pas beaucoup de chance en ce moment, » déclara Diablo.

« Je me demande si le génie de Shera aurait pu inconsciemment empêcher votre succès, » déclara Médios.

« C’est possible, » répondit Diablo.

« C’est peut-être la raison pour laquelle cela s’est matérialisé si mal, » déclara Médios.

Diablo hocha la tête en réponse.

Il avait vu l’énergie magique dans Shera, ainsi que dans le collier de l’esclavage autour de son cou.

« C’était comme... être dans une pièce sans fin, avec d’innombrables pelotes enroulées les unes sur les autres sur le sol... Et même si je devais les démêler tous un par un, la pièce était remplie de fumée et ma vision était limitée, et je ne peux y être que tant que je peux retenir mon souffle..., » déclara Diablo avec un soupir.

« Bingo ! Pourquoi ne pas abandonner maintenant ? » demanda Médios.

« Ngh... » Il n’avait aucunement intention de le faire, mais une chose était certaine : il avait une tâche écrasante de difficulté se trouvant devant lui.

Juste à côté d’eux, dormant paisiblement avec une couverture qui la recouvrait, il y avait Shera. Le collier d’esclavage restait toujours attaché autour de son cou.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Gundam-Unicorn-Phenex

    hentai powaa :hap:

Laisser un commentaire