Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 2 – Chapitre 1 – Partie 14

***

Chapitre 1 : Réunion avec le Gouverneur

Partie 14

La Place Centrale...

La plus grande place de Faltra située du côté-sud du District Central était l’endroit où vivaient le gouverneur et tous les autres aristocrates. Il y avait de nombreux stands de nourriture et des vendeurs de rue à cette époque-ci de l’année, et les rues étaient inondées de gens, ce qui rendait tout déplacement à l’étroit.

Céles était partie, alors il s’agissait maintenant de Diablo, Rem, Shera et Alicia qui allaient là-bas et qui venaient d’arriver à l’endroit dont avait parlé plus tôt Céles.

Il s’agissait d’une grande tente pourpre à l’est de la Place Centrale avec un soldat debout à l’entrée. Contrairement aux autres soldats et aventuriers, il présentait une apparence ordonnée et portait une armure différente de celle des soldats réguliers. En d’autres termes, il s’agissait d’un garde embauché.

Au moment où ils s’étaient rapprochés, il avait levé la main. « Avez-vous une référence ? »

Il était assez poli pour un soldat. Il ne regardait même pas Diablo comme s’il était une sorte de monstre.

Diablo lui avait montré la lettre d’invitation.

« ... Oh ? Une recommandation du chef de l’Association des Mages de cette ville est assez rare..., » répondit le garde. « En fait, c’est peut-être la première fois que cela arrive. Bienvenue, au Voyageur Bien-Aimé. »

Cela semblait être le nom de ce magasin d’esclaves.

Diablo et les autres étaient entrés dans la tente. Il y avait des cloisons de tissu à l’intérieur le long d’un mince chemin, et l’odeur des orchidées dérivait dans l’air.

Il y avait deux clients devant eux, un homme et une femme d’après ce que Diablo pouvait voir, tous deux semblant être des gens fortunés. Si des personnes comme eux étaient ici en tant que clients, les prix des esclaves devaient être assez importants.

La conception de la boutique était similaire à celle d’un aquarium ou d’une animalerie avec des cages alignées face au chemin. Mais ce n’était pas des animaux qui se trouvaient à l’intérieur des cages... D’autres races avaient été tenues captives là.

Des Nains, des Panthériens, des Marcheurs d’Herbes... Il n’a pas vu de Démons ou d’Humains, mais ils étaient probablement quelque part.

Il y avait beaucoup d’adultes, mais il y en avait aussi qui ressemblaient à des enfants. Ils étaient habillés d’une manière simple, mais les vêtements qu’ils portaient étaient étonnamment propres et entretenus. Ils étaient tous assis sur des chaises dans leurs cages.

Voyant Diablo et les autres, ils avaient offert au groupe des sourires aimables. Certains d’entre eux avaient des sourires plus durs que les autres.

Je suppose que c’est ce que vous appelez un « sourire d’affaires ».

Donc c’est un magasin d’esclaves...

Pour une bonne partie de ce qu’il voyait, c’était exactement comme il l’imaginait, mais quelque chose lui semblait un peu différent. L’équipement et les appareils utilisés étaient parfaitement adaptés, mais les esclaves eux-mêmes étaient différents des images qu’il avait dans sa tête. Il s’était attendu à voir une mer d’yeux morts, et des personnes au bord du désespoir...

Au lieu de cela, il émanait de l’endroit une impression beaucoup plus paisible et douce. D’une certaine manière, les personnes qui étaient faites pour porter de lourds bagages dans la ville semblaient avoir un peu plus de mal qu’eux. Les vendeurs de petites échoppes qui n’avaient pas eu beaucoup de clients avaient plus d’yeux sans vie que les esclaves qui se trouvaient ici.

Les clients ici n’étaient pas comme ordures que vous verriez dans des scènes de cruautés, mais plutôt un couple plus âgé qui cherchait à trouver un animal de compagnie à garder ensemble dans leurs années d’or.

« Tous les magasins d’esclaves sont-ils similaires à des lieux comme celui-ci ? » demanda Diablo à Rem.

« ... C’est la première fois que j’en vois un... Je ne sais pas si celui-ci est une exception, ou si tous les autres sont aussi comme ça, » répondit Rem.

« Oui, c’est aussi pareil pour moi, » répondit Shera.

« Et moi aussi. Cependant, l’un de mes collègues a déjà arrêté un trafiquant d’esclaves pour traitement excessivement cruel, » déclara Alicia.

Puis, passant à travers le tissu qui menait à la partie la plus profonde de la tente, une femme extraordinairement belle était apparue le long du chemin.

Une humaine

Elle portait une robe de soirée violette avec une fente profonde qui laissait ses épaules à découvert, et la zone autour de sa poitrine remarquablement exposée. Elle semblait être plus âgée que Diablo, mais il suffisait de regarder la douceur de sa peau pour se demander si elle était en fin d’adolescence. Ses talons hauts claquaient contre le sol alors qu’elle marchait vers eux.

Essayer de ne pas regarder sa poitrine avait nécessité un effort herculéen.

Elle ouvrit ses lèvres cramoisies en arrivant juste devant eux. « Oh, mon Dieu, comme c’est adorable. Je serais prête à payer un bon prix pour l’une de ces merveilleuses filles qui se tient avec vous. »

« Ce n’est pas une question plaisante ! » répliqua Diablo.

« Quelle grossièreté de ma part ! Je suis la propriétaire de cet établissement, Médios. Vous avez amené deux esclaves avec vous, alors j’ai supposé que vous étiez ici pour vendre... »

Alors qu’elle parlait, elle se tourna pour regarder derrière Diablo, coupant court à la conversation avec un regard acéré.

Comme si elle avait été submergée, Alicia se figea. « Avez-vous... besoin de quelque chose de ma part ? »

« Je suis une respectable marchande, vous savez, » déclara Médios. « Je ne crois pas avoir mené une affaire qui nécessiterait l’intervention d’une Chevalière Impériale. »

Semblable à la police, recevoir la visite d’un Chevalier Impérial était probablement une surprise inattendue. Et il était vrai que, malgré toutes les cages et les esclaves, l’atmosphère de l’endroit n’était pas complètement désagréable.

Alicia inclina la tête. « Mes plus sincères excuses. Bien que je sois en effet une Chevalière Impériale, je ne suis pas venu ici à cause d’un soupçon à l’égard de ce magasin d’esclaves... Si je dérange, j’attendrai dehors. »

Médios tendit le cou, sceptique. « Est-ce la vérité ? »

« Vous pouvez juste penser à moi comme une sorte d’escorte, » déclara Alicia.

« Une escorte !? Je crois que ce démon n’aurait pas besoin d’une telle chose, bien que... ? » déclara Médios. Elle avait parlé comme si elle connaissait la véritable étendue du pouvoir de Diablo.

« As-tu entendu quelque chose à propos de moi ? » demanda Diablo.

« Oh, non. Je ne connais même pas votre nom, » répondit Médios. « Mais juste en regardant le flux de votre énergie magique, je peux vous dire que vous n’êtes pas une personne ordinaire... Assez pour que même si je pouvais vivre plusieurs vies, cela ne suffise même pas à survivre face à l’éveil de votre colère. »

« Un flux d’énergie magique ? » demanda-t-il.

Diablo ne pouvait pas percevoir quelque chose comme ça. En repensant à la mesure de niveau qu’il avait effectué à la Guilde des Aventuriers, il n’y avait personne qui pouvait sentir « le flux d’énergie magique » ou quelque chose comme ça. Vraisemblablement, même Sylvie ne serait pas capable de le voir.

Est-ce juste un bluff ?

Shera prit la parole alors qu’elle était clairement excitée. « Je sais moi ! Vous pouvez dire que Diablo est fort en posant simplement un regard sur lui ! »

« Oh ma chère ! Pouvez-vous aussi voir le flux d’énergie magique ? Vous pourriez être plus apte en tant que commerçante qu’en tant qu’esclave, » déclara Médios.

Médios écarta ses bras, l’air se déformant et se tordant autour d’elle.

« Tout à fait ! Il y a un tas de lumière qui se rassemble là-bas ! » déclara Shera, encore plus excitée.

« C’est tout à fait exact ! Il semble que vous soyez vraiment capable de le voir, » déclara Médios.

« Donc, vous pouvez aussi vraiment voir le flux de la magie ! » déclara Shera. « Même quand j’en parlais aux autres, personne ne me croyait... Je pensais que j’étais une sorte de cinglée ou quelque chose du genre. »

Shera peut aussi le voir !

Rem haussa les épaules. « ... Je n’ai pas la moindre idée de ce dont elles parlent... Je n’ai jamais vu ce “flux” que Shera a mentionné. »

Alicia secoua la tête. « Je n’ai aucun talent en tant que Sorcier, donc je ne sais pas non plus. »

Médios rapprochait ses mains l’une de l’autre de manière rythmique afin de les éloigner, le flux d’énergie magique qui s’y produisait était seulement visible pour elle et Shera.

« Hehehe... C’est le résultat d’une discipline exténuante et laborieuse, » déclara Médios.

« ... Si vous vous entraînez, alors pouvez-vous les voir ? » demanda Rem.

Médios acquiesça en réponse à la question de Rem. « J’ai été capable de le visualiser trois jours plus tôt que Célestine. Elle était supérieure à moi dans tous les sens... Mais il y a des occasions où l’effort dépasse le talent ! »

« ... Je... Je vois, » déclara Rem.

« Hein !? Dans mon cas, je l’ai vu depuis que je suis une gamine, » murmura Shera pour elle-même.

Tout le monde était devenu silencieux.

On dirait que pendant tout ce temps, j’avais un génie à proximité.

Se ressaisissant, Médios recommença à parler. « Eh bien... dans tous les cas, si le maître donne un ordre en utilisant le collier, alors vous pouvez remarquer l’énergie magique qui est présente. Cependant, ne pas être capable de voir cela rend le métier d’esclave d’autant plus difficile. »

« Pouvez-vous voir les ordres ? » demanda Diablo.

« Bien sûr ! Et c’est pourquoi je vous trouve tous si étranges, » répondit Médios. « Même si ces deux-là sont vos esclaves, vous ne leur avez donné aucun ordre. »

« Ces deux filles ne sont pas mes esclaves, » répondit Diablo.

Diablo avait sorti l’enveloppe de Céles. La prenant, Médios avait utilisé ses longs ongles comme un couteau à papier afin de l’ouvrir.

Elle avait lu la lettre se trouvant à l’intérieur. Diablo était incapable de lire la langue de ce monde, donc il n’avait aucune idée de ce que le contenu de la lettre pouvait être.

Médios avait largement souri, montrant ses canines. « Je vois, je vois... Je pensais qu’il était curieux pour quelqu’un si droite et digne comme Célestine d’introduire des clients dans un tel établissement. Donc, je dois juste divulguer la méthode pour enlever les Colliers d’Asservissement, n’est-ce pas ? »

« Peux-tu le faire ? » demanda Diablo.

« Maintenant, je me le demande... C’est la première fois que je fais face à une situation spéciale comme celle-ci, » répondit Médios. « Si vous demandez si c’est possible ou non, j’hésiterais à donner une réponse. Mais ça vaut le coup d’essayer, ne le pensez-vous pas ? »

Médios tourna son regard vers Shera. Puis, elle regarda Rem.

Médios affichait une expression inquiète. « Hm ? En ce moment, vous avez un flux magique intéressant, n’est-ce pas ? Pourquoi la magie rayonne-t-elle constamment de vous, je me demande... Utilisez-vous une sorte de sort ? Non, cela ressemble à quelque chose de différent... »

« ... Qu-Qu’est-ce que c’est ? » demanda Diablo.

« Vous... Avez-vous des souvenirs d’être tombée enceinte d’un Démon ? » demanda Médios en regardant Rem.

« C-Ce n’est pas le moment de faire des blagues ! » déclara Diablo qui se doutait de la situation.

« Quoooiiiiii !? » s’écria Shera en regardant une Rem ayant maintenant un visage rouge. « Ce n’est pas juste ! Quand est-ce arrivé !? »

« Qu-Quel genre de sornettes sortez-vous maintenant, Shera !? » s’écria Rem. « Nous avons été ensemble presque tout le temps ! Bien que Diablo et vous ayez aussi eu du temps seul, n’est-ce pas !? »

« Haha ! Quand il vous torturait ! Est-ce quand vous et lui..., » commença Shera.

« Nous n’avons rien fait de la sorte !! » s’écria Rem.

« Mais si deux personnes dorment ensemble dans le même lit, n’est-ce pas comme ça que vous faites des bébés !? » demanda Shera.

Tout le monde était tombé silencieux.

Rougissant férocement, Rem baissa les yeux. « ... Vous pouvez être rassurée, ce n’est pas une façon de faire des enfants. Sans dire le fait que Diablo est un Démon, alors que je suis une Panthérienne, donc nous ne pouvons pas imaginer avoir une progéniture ensemble. La même chose vaut pour un elfe comme vous, Shera. »

« Oh. D’accord ! » répondit Shera.

Médios, ayant commencé tout cet échange, inclina la tête sur le côté. « Mhm, c’est correct. Ainsi, la raison pour laquelle je sens la présence d’un Déchu dans la Panthérienne doit être... »

« Ngh!? » Rem attrapa son estomac et recula.

Mauvais ! C’est vraiment mauvais !

L’âme du Seigneur-Démon Krebskulm avait été scellée à l’intérieur de Rem. Diablo voulait éviter de faire savoir à tout le monde sa situation.

Il avait alors haussé la voix. « Cesse ce bavardage inutile ! Vas-tu me dire comment enlever ces colliers ou pas !? »

Médios écarta les bras en signe d’apaisement. « Oh mon Dieu ! Quelle grossièreté de ma part ! Célestine est celle qui vous a référé, alors bien sûr que je vais vous le dire. Après tout, nous avons étudié sous le même maître. Nous sommes presque comme des sœurs. »

Ah, je sais maintenant. Je me demandais comment quelqu’un comme Céles était connecté à une marchande d’esclaves.

La magie était une nécessité pour une marchande d’esclaves. Non seulement cela, mais elles devaient être très habiles à l’utiliser.

Donc, elles ont toutes deux étudié ensemble à l’Association des Mages. L’une devint finalement le chef de l’Association, et l’autre, une marchande d’esclaves.

« Je ne suis pas un fan de bavardage absurde. Peux-tu maintenant me le dire ? » demanda Diablo.

« Bien sûr, mais vous devriez comprendre que je traite ce sujet comme un secret commercial, » déclara Médios. « Nous ne pouvons pas parler ici, et je voudrais garder le nombre de personnes à qui je dis cela aussi petit que possible. Venez par là... Mais seulement ceux qui sont concernés par ça. »

Elle avait fait signe vers la partie la plus profonde du chemin.

Alicia avait fait un rapide salut. « Alors je resterai en veille à l’extérieur. »

Rem s’était éloignée. « ... Je vais aussi ne pas y aller. Je ne me sens pas très bien, alors je souhaite me reposer dehors. »

Pour être honnête, je comptais m’en remettre à la connaissance de Rem sur la magie...

Mais il y avait une possibilité que cette inconnue puisse découvrir l’âme du Seigneur-Démon. Alors bien sûr, elle aurait très certainement peur. Ce n’était pas la Céles bienveillante, mais une marchande d’esclaves. Il était naturel que Rem ne veuille pas que Médios connaisse son secret.

« Ça va, Rem ? » demanda une Shera inquiétée pour Rem. « Vous n’avez pas l’air d’aller très bien... Avez-vous besoin d’aller chez le médecin ? »

« ... Avez-vous aussi pu voir la magie venir de moi ? » demanda Rem.

« Hein !? Oh, oui, quelques fois. J’ai toujours pensé que c’était parce que vous étiez une aventurière vraiment forte, » répondit Shera. « Et Diablo est bien plus fort. »

« Je vois..., » répondit Rem.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » demanda Shera.

« ... Je suis contente que vous soyez une idiote, Shera, » répondit Rem.

« C’est tellement méchant ! » s’écria Shera.

Diablo tendit la main et attrapa Shera par la manche. « Laissez-la ! Elle ira mieux si elle repose. Nous n’avons pas de temps à perdre, alors allons-y ! »

« Waaaah! Arrêtez ça, Diablo ! Cela va m’étirer ! Vous allez étirer mes vêtements ! Si vous voulez tirer quelque chose, alors faites-le au moins au niveau de mon collier ! » répliqua Shera.

« Est-ce donc que vous voulez !? » demanda Diablo.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre!
    PS: L'innocence de cette jeune fille xD

  2. Merci pour le chapitre )

Laisser un commentaire