Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 7

***

Chapitre 1 : Être invoqué

Partie 7

Après avoir traversé les plaines jonchées de rocs, ils finirent par voir une grande rivière s’étendant du nord au sud, ainsi qu’un robuste pont en pierre.

Il s’agissait du Pont d’Ulug, situé à l’ouest de la ville.

Après avoir traversé le pont de pierre, il y avait une forteresse faite pour ressembler à la porte de château, et au-delà de cela se trouvait la ville à proprement parler.

Le fait de marcher à cette distance de la Tour des Météores aurait normalement pris environ trois minutes dans le jeu, mais il avait fallu un peu plus de trois heures pour arriver ici.

Eh bien, ce n’est pas comme si c’était un jeu de merde qui prend trois heures pour faire un trajet. Et il n’y a aucune chance qu’ils construisent une forteresse dans un endroit qui ne prend que trois minutes pour s’y rendre à pied, pensa-t-il.

Dans le cadre du jeu, le Pont d’Ulug était censé être la seule défense que la ville de Faltra avait afin de se protéger vis-à-vis de cette zone.

C’était parce que si vous traversiez la Forêt Mangeuse d’Hommes qui s’étendait à l’ouest, vous entreriez dans le Domaine des Déchus, où des monstres de haut niveau apparaissaient.

Il était donc utilisé comme étant un endroit où les joueurs pouvaient récupérer leurs Points de Vie et leur Point de Magie et qui permettait aussi d’attendre les autres membres de leur groupe afin de conquérir le donjon des Ruines de la Forêt Primordiale qui était situé dans la forêt.

J’étais le seul qui passait devant tout le monde qui attendait le reste de leur groupe alors que je me dirigeais tout seul vers le donjon !

Mais comment le Pont d’Ulug était-il utilisé dans ce monde ? Il n’avait vu aucun aventurier dans la zone.

Comme il était situé le long du chemin vers le sud-est de la ville, le Pont d’Ulug servait également de point de contrôle.

Les gardes faisaient des choses comme vérifier l’identité des voyageurs et inspecter les bagages, un peu comme les contrôles de sécurité modernes.

Il y avait de nombreux gardes portant des armures lourdes, ce qui faisait qu’il était facile de comprendre qu’il s’agissait d’une position fortement fortifiée.

Malgré leur apparence fortement blindée, les gardes se tenaient là sur leur garde.

Diablo traversa le pont et essaya de traverser la forteresse, mais alors, un garde se dressa sur son chemin.

« Hé, vous là ! » cria le garde. Il portait une hallebarde dans sa main droite, avec seulement la moitié supérieure de son corps couvert d’une armure.

Il était normal que les fantassins ne portent aucune armure sur leurs jambes. Pour cette raison, l’armure qu’ils portaient à partir de la taille était assez épaisse.

Il s’agissait d’un humain. Il avait de courts cheveux bruns qui étaient hérissés aux extrémités. Ses yeux étaient largement ouverts, et il y avait de la nervosité présente très clairement sur son visage.

Maintenant que Diablo le regardait de plus près, il semblait très jeune. Peut-être qu’il vaudrait mieux l’appeler un adolescent.

Je me demande quel genre de rôle les gardes jouent dans ce monde.

Si on regardait dans le jeu, ils servaient essentiellement la police, et distribuaient des punitions à tout aventurier qui avait commis des crimes.

Et ainsi, si vous aviez tué un joueur en dehors d’un combat ou si vous aviez volé quelque chose, alors ces aventuriers auraient leurs noms en rouge comme marque qu’ils étaient des criminels. Si vous vous approchiez d’une ville ou d’une forteresse dans cet état, les gardes allaient immédiatement vous entourer et vous battre à mort.

Ne suis-je pas devenu un criminel ?

Son rôle de Seigneur-Démon était juste ce que c’était, un rôle qu’il jouait. Ce n’était pas comme s’il faisait quelque chose de mal !

Il n’y avait pas non plus de nom, donc il ne pouvait pas le savoir avec certitude.

Dans le jeu, il n’y avait aucun événement où les PNJ de type garde arrêteraient un joueur. Il avait donc été considérablement secoué par ce développement imprévu.

S’il avait effectué une faible réaction à ce moment-là, alors il n’y aurait eu aucun intérêt pour lui de garder son jeu de rôle Seigneur-Démon pour les deux filles derrière lui.

Il devrait donc répondre de son mieux !

Il avait rassemblé sa voix. « Qu’est-ce que tu me veux, larbin ? Je crois que tu as pris la résolution de m’arrêter, moi, Diablo. »

Le garde recula, stupéfait. Il était évident qu’il avait été surpassé par sa puissance.

« E-Eh bien, c’est juste... Nous sommes responsables de vérifier ceux qui viennent ici afin de venir à Faltra, et je ne vous avais jamais vu auparavant, » balbutia le jeune garde. « Cela peut sembler impoli, mais j’aimerais que vous me disiez qui vous êtes et ce que vous êtes venu faire ici. »

La voix de Rem était alors venue de sous le bras de Diablo. « ... Il s’agit de mon invocation... dans le genre. Mais les circonstances sont un peu compliquées... »

Pour une raison inconnue, elle cachait son corps sous la cape de Diablo, rendant seulement sa tête visible pour les gardes.

Et tout comme l’avait fait Rem, Shera avait également montré seulement sa tête pendant qu’elle parlait. « Je vous l’ai déjà dit, vous avez tort ! Je suis celle qui l’a convoqué ! »

« Oh, n’est-ce pas Rem, et Shera l’Elfe... Mais, une invocation ? » demanda le garde. « Je n’ai jamais vu ou entendu parler d’une Invocation de forme humaine avant aujourd’hui. Non seulement cela, mais en plus, peut-il également parler ? »

Rem détourna les yeux. « ... Avec mon pouvoir, je suis parfaitement capable d’appeler des invocations qu’on n’a jamais vues auparavant. Vous ne doutez pas de moi, n’est-ce pas ? »

Elle avait essayé de le dire d’un timbre de voix énergique, mais comme c’était seulement sa tête qui sortait de la cape, ses oreilles tressaillaient, et elle ressemblait plus à un chaton effrayé. Comme c’était mignon.

Le garde était un peu troublé après qu’on lui ait demandé ça.

« Pas du tout ! Je ne douterais jamais de votre pouvoir, Rem ! » répondit-il. « Mais, vous savez... votre invocation n’a pas le collier nécessaire autour de son cou... »

Diablo se retourna et attrapa les deux filles qui se cachaient derrière lui par la peau du cou.

« Un collier, parlez-vous de ça ? »

Les Sorciers pouvaient sembler être assez faibles physiquement, mais une fois que vous aviez atteint le niveau 150 comme il l’avait fait, soulever deux filles avec les deux mains était un jeu d’enfant.

« Quoi... !? » s’écria Rem.

« Arrêtez ! Arrêtez ça ! » cria Shera.

Rem et Shera avaient tenté de résister, mais Diablo avait été capable de les faire sortir de derrière son dos avec peu d’effort.

« Si vous voulez des colliers, alors ils sont là, » déclara Diablo.

« Quoiiiiii !? » Le garde était choqué devant ce spectacle.

Alors que leur visage tournait en une profonde nuance de rouge, Rem et Shera cachèrent leurs cols avec leurs mains.

« ... C’est humiliant, » cria Rem.

« Oooh. Ce n’est pas ce à quoi ça ressemble ! » s’écria Shera.

Le garde haussa la voix, perplexe. « H-Hein!? Mais généralement, c’est l’invocation qui reçoit le collier, mais... hein !? Mais là, c’est vous... Hein !? »

« Pfff... Ne me mets pas dans le même panier que ces invocations... C’est désagréable. Si tu insistes, cela va envenimer mon humeur... » déclara Diablo.

« ... S’il vous plaît, laissez-nous passer ! » supplia Rem.

« Que voulez-vous d’autre de notre part ? » demanda Shera.

Face à la pression écrasante de Diablo et aux protestations des filles, le garde s’était mis sur le côté. « Je-je suis terriblement désolé ! S’il vous plaît, prenez soin de vous ! »

« Très bien. Allons-y, » déclara Diablo.

« Attendez, vous allez trop vite ! Et pendant que nous y sommes, essayez de ne pas vous démarquer ! » demanda Rem.

« ... Cette honte... c’est insupportable. Je dois absolument supprimer ce sort une fois que nous serons de retour en ville, » déclara Shera.

Tout en ignorant leurs objections, Diablo avait continué à marcher.

Alors qu’elles étaient en pleine panique, Rem et Shera avaient couru afin de le rattraper.

Les autres gardes et voyageurs qu’ils avaient croisés sur le Pont d’Ulug avaient réagi avec le même choc lorsqu’ils avaient vu les colliers des filles.

Leurs visages avaient montré une grande inquiétude en regardant Diablo marcher, et les deux filles qui étaient derrière lui.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire