Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 6

***

Chapitre 1 : Être invoqué

Partie 6

Les deux filles l’avaient toujours appelé « Seigneur-Démon », mais c’était la première fois qu’il l’utilisait.

Rem fit un signe de tête satisfait en entendant ces mots. « ... Dieu merci. J’ai vraiment réussi à invoquer un Seigneur-Démon d’un autre monde. »

« Bien sûr ! J’avais déjà prévu d’avoir un Seigneur-Démon comme Invocation depuis le début ! » Shera s’exclama fièrement.

« ... Non seulement elle manque de compréhension, mais elle n’écoute même pas les autres quand elle parle, » répliqua Rem. « C’est typiquement elfique ça. Eh bien, peu importe. Tant que j’ai le pouvoir de Diablo, nous pourrions peut-être le vaincre. »

« Qu’est-ce que c’est que ce “Le” ? » demanda Shera.

« ... Le Seigneur-Démon de ce monde, Krebskulm, » répondit Rem. Elle avait serré sa main contre sa poitrine.

C’était comme si elle priait.

L’expression sur son visage était emplie de douleur.

Dans le cadre du Croisement de la Rêverie, le Seigneur-Démon Krebskulm était le boss le plus puissant du jeu.

L’histoire dans le jeu donnait quelque chose comme ça.

« Il y a longtemps, il y avait une grande bataille entre les Célestes et les Déchus. Les Célestes sont sortis victorieux face aux Déchus, et l’âme du Seigneur-Démon a été scellée. Cependant maintenant, 1000 ans plus tard, les Déchus complotent pour ressusciter le Seigneur-Démon. Les seuls qui peuvent mettre un terme à cela sont les descendants des Célestes — les Aventuriers. »

Le joueur avait été fait pour être un membre d’une race talentueuse et était parti dans le monde du Croisement de la Rêverie comme l’un de ces aventuriers.

Les aventuriers se battaient toujours contre les Déchus qui essayaient de ranimer le Seigneur-Démon, et essayaient d’arrêter leurs plans. Si la résurrection était en quelque sorte un succès, alors leur mission serait de combiner les forces pour détruire le Seigneur-Démon.

Cela étant dit, c’est juste l’objectif derrière l’histoire du jeu. Je suis sûr que la plupart des joueurs ne jouent que parce qu’ils « veulent cette arme », ou « veulent apprendre cette magie », ou « veulent surpasser l’événement suivant ».

L’histoire du Croisement de la Rêverie n’était pas complète.

Les jeux en ligne étaient toujours comme ça. L’histoire continuerait jusqu’au dernier jour où les serveurs de jeux et les mises à jour continueraient.

Même maintenant, ils ajouteraient périodiquement des événements à durée limitée et de nouvelles quêtes à l’histoire.

Quand le jeu avait commencé il y a trois ans, le dernier boss était supposé être le Seigneur-Démon de l’Epée, Sankdius, que les Déchus avaient ressuscité. Battre ce boss vous avait alors permis de voir une scène du genre « Félicitations ! »

Cependant, il s’était avéré que Sankdius était seulement un « Fragment du Seigneur-Démon ».

À l’époque, les joueurs ont spéculé que le Seigneur-Démon n’avait pas été complètement ressuscité.

Mais Krebskulm est-il censé être le Seigneur-Démon achevé ? Cela n’a pas encore été confirmé, hein.

Dans l’histoire du jeu, Krebskulm était « un nom que les Déchus avaient tenu en grand respect. »

Jusqu’à présent, il n’y avait pas eu de quêtes qui l’incluaient.

En tout cas, Takuma pensait qu’il serait peut-être préférable de ne pas s’appeler « Seigneur-Démon » ici. Comme les autres ne connaissaient pas sa situation, on ne savait pas quel genre de réaction il obtiendrait d’eux. Dans tous les cas, il s’attendait à ce que cela ne soit pas favorable.

Shera tirait sur les manches noires de l’Abysse d’Ébène.

« Hé ! Dépêchons-nous ! Retournons en ville et faisons notre inscription chez les Aventuriers ! » s’exclama Shera. « Puisque vous êtes ici, je peux enfin m’inscrire comme une fière invocatrice ! »

« Vraiment !? » m’exclamai-je.

« Mmph..., » Rem regarda fixement Shera, un air d’insatisfaction extrême présent sur son visage.

Son intérêt piqué, Diablo avait alors demandé. « Question à vous deux. Les personnes qui sont Invocateurs sont-elles respectées ici ? »

Dans le jeu, les Invocateurs étaient soit des personnes qui n’utilisaient pas correctement leurs points de compétence, soit des personnes qui se fichaient des statistiques et faisaient ce qu’elles voulaient.

Les trois classes disponibles dès le début étaient Guerrier, Sorcier ou Archer.

C’était une connaissance commune pour tous ceux qui avaient choisi « Sorcier » de dépenser leurs points de compétence pour rendre leur magie élémentaire plus forte.

En fonction de votre distribution de statistiques et des compétences acquises dans le Croisement de la Rêverie, le nom de votre classe changerait automatiquement.

Pour un sorcier qui avait priorisé son attribution de points, il pourrait, par exemple, passer de Pyromancien à Sorcier d’Explosion de Flammes, et même plus loin à Sorcier Incinérateur, ou peut-être même à un Sorcier de la Flamme de Glace. Il y avait une quantité infinie de titres en fonction de votre niveau et de la manière dont vous aviez distribué vos points.

Même si vous atteigniez le niveau maximum de 150, il n’était pas possible de maîtriser tous les sorts du jeu.

C’était parce que les points que vous aviez reçus lors des montées de niveaux ne seraient pas assez nombreux.

Après avoir surpassé de nombreux événements difficiles, avoir remporté la victoire sur d’autres joueurs et obtenu divers objets qu’il avait gagnés au cours de tout ça, il avait pu obtenir un certain résultat... en utilisant tous les points qu’il avait économisés, la classe de Diablo avait changé en Sorcier de l’Annihilation.

On pensait qu’il n’y avait qu’un seul joueur au Croisement de la Rêverie qui occupait cette classe. C’était parce que, même si vous réussissiez à atteindre les mêmes statistiques, vous deviendriez seulement un Sorcier de la Destruction.

Parce que c’était le seul de son genre, on pensait que c’était un titre donné à la personne qui avait d’abord réussi à atteindre les exigences pour cela.

Bien que rien n’ait été officiellement annoncé à ce sujet, cela aurait pu être une modeste récompense pour le challenger qui avait trouvé le chemin à travers des zones du jeu qui n’avaient encore été trouvées sur aucun wiki de stratégie.

Quoi qu’il en soit, un sorcier devait utiliser la puissance de sa magie élémentaire comme un canon à mouvement ondulatoire pour infliger de grandes quantités de dégâts à ses ennemis.

Il ne s’agissait pas d’envoyer votre Invocation sur les lignes de front pour qu’elle se batte pour vous. Dépenser des points sur l’invocation était à court terme totalement inefficace.

C’était une connaissance commune dans le jeu, mais...

Il semblait que les filles respectaient et qu’elles admiraient les Invocateurs ici.

Le visage de Shera avait affiché de la surprise. « Vous savez, ce sont des Invocateurs ! Quand vous pensez aux Sorciers, il faut absolument être un Invocateur ! »

« Et qu’en est-il de la magie élémentaire ? Je vous ai déjà montré mon pouvoir, n’est-ce pas la forme la plus suprême de la magie ici ? » demanda-t-il.

Rem fut celle qui avait répondu à ma question. « ... La magie élémentaire normale n’est pas si puissante. Au mieux, elle peut être utilisée pour rassembler une boule de feu de la taille de votre poing, ou invoquer un coup de vent pour frapper quelqu’un. »

« C’est ainsi ! » déclara Shera. « On aurait juste ri de vous si vous vous faites appeler un Sorcier Élémentaliste. Les gens vous diraient simplement : “Si vous voulez allumer un feu, allez chercher du silex !” »

« ... Je ne peux pas le nier. La magie élémentaire est bonne si vous êtes un enfant qui veut pratiquer en utilisant des sorts, mais une fois que vous avez grandi, vous apprenez la magie d’invocation, » déclara Rem.

« Comment... cela peut-il... être ainsi ? » balbutiai-je.

La magie élémentaire est-elle vraiment faible ici ?

Cela pourrait être la plus grande différence entre le jeu et ce monde, pensa Diablo.

La classe dans laquelle avait passé tant de temps et d’enthousiasme... était maintenant une classe pour les imbéciles ! Il ne pouvait pas croire que les gens allaient le traité comme un moins que rien.

C’était comme si ses journées de collecte d’informations, d’accumulation de points et d’entraînement dans sa magie élémentaire n’avaient servi à rien. Il ne ressentait que du chagrin.

Rem secoua la tête. « ... Votre magie élémentaire est à un autre niveau. Si les autres Sorcier Élémentaliste pouvaient avoir un centième... Non, même un millième du pouvoir que vous nous avez démontré, alors peut-être qu’ils seraient traités un peu mieux. »

Shera acquiesça en signe d’accord. « Habituellement, si vous dites que vous vouliez être un Sorcier Élémentaliste, tout le monde soit vous plaint, soit ils commencent à parler de mal de vous, soit ils se mettent vraiment en colère contre vous. »

« ... Un peu comme une elfe qui choisit de ne pas devenir archère, » déclara Rem.

« Ce n’est pas une mauvaise chose pour moi de choisir un chemin plus adapté à mes propres talents ! » répliqua Shera.

Laissant de côté leurs querelles pour le moment, Diablo était en train de reprendre le contrôle de son propre cœur.

Les Sorcier Élémentaliste étaient maintenant une classe pour les imbéciles.

Mais c’était seulement parce que ça n’avait pas été étudié ici, la magie de Diablo avait la même puissance que dans le jeu.

Il était un peu attristé d’avoir perdu ses camarades du wiki de stratégie qui échangeraient des informations sur la magie élémentaire avec lui.

Mais ce n’était pas un problème.

Diablo s’arma de son courage et les interpella. « Eh vous deux, êtes-vous seulement capables de vous battre quand vous ouvrez la bouche ? Nous allons en ville. Venez avec moi ! »

Ce n’était qu’après avoir fini de parler qu’il avait réalisé quelque chose.

Il ne serait pas très démoniaque de demander où était la ville après avoir dit tout cela. Ce serait certainement boiteux.

S’il vous plaît, laissez la ville être dans la même direction que dans mes souvenirs !

Puis, utilisant ses souvenirs du jeu comme base, il avait commencé à marcher.

« A-Attendez un peu ! » cria Rem.

« ... V-Vous allez un peu vite, » déclara Shera.

Depuis qu’elles avaient toutes les deux commencé à courir afin de le rattraper, il était soulagé de voir qu’il allait probablement dans la bonne direction.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire