Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 13

***

Chapitre 1 : Être invoqué

Partie 13

Après être retourné dans sa chambre, il avait verrouillé la porte.

C’était déjà la nuit.

Les seules sources de lumière dans la pièce faiblement éclairée se trouvaient être les bougies sur le mur. Les seules choses qui pouvaient être vaguement visibles étaient des choses comme le lit, le mur et les deux personnes qui se trouvaient dans la pièce.

Comme il n’y avait pas de chaises, Diablo s’était assis sur le lit, puis tourna son attention vers elle. Elle regardait le sol.

Ses petites oreilles de panthère étaient à plat sur sa tête et tremblaient légèrement.

Bon sang, qu’est-ce qu’elle est mignonne !?

Wôw ! Je veux vraiment les toucher !

Attends, je ne devrais pas y penser maintenant. Je dois m’assurer que j’ai bien son accord, et avoir entendu ce que je veux savoir d’elle.

Il ne voulait pas devoir la forcer à faire quelque chose qu’elle n’aimerait pas.

Il y avait également une possibilité qu’ils travailleraient ensemble à partir de maintenant. Il voulait garder un semblant de relation avec elle.

« Il y a seulement une chose que je veux savoir... Pourquoi la chef de l’Association des Mages est-elle venue pour te voir ? » demanda Diablo.

« ... Je ne peux pas le dire, » la volonté de Rem était forte.

Même si elle était si effrayée, il semblait qu’elle n’avait pas l’intention de révéler son secret.

Diablo était hésitant. La raison pour laquelle il voulait interroger Rem au sujet de sa situation était qu’il voulait prendre de l’avance sur la quête difficile qui était garantie en raison de la situation de la jeune femme. Il voulait éviter d’aggraver leur relation, ce qui contribuerait à aggraver le problème.

Peut-être que je vais essayer de creuser un peu plus dans le sujet.

« Me demandes-tu de te prêter mon pouvoir en me cachant des choses ? » demanda Diablo.

« ... C’est... C’est vrai, mais... Je ne veux pas en parler, » répondit Rem.

« Hmm ? Ce secret, serait-il quelque chose qui serait désavantageux pour moi ? » demanda-t-il.

Sa voix était sortie très faiblement. « ... Non... Mais si je vous le dis, alors vous allez aussi m’abandonner... »

Dans la faible lumière de la pièce, ses yeux étaient pleins de désespoir, et Rem semblait si découragée. Diablo n’arrivait pas à savoir quoi dire en cet instant.

Elle avait alors continué. « ... J’ai un terrible secret. Si vous n’étiez qu’une puissante Invocation, j’aurais peut-être pu en parler avec vous. Mais comme c’est le cas maintenant, vous avez le choix entre moi ou Shera... et c’est pourquoi j’ai peur. J’ai besoin du pouvoir du Seigneur-Démon Diablo... mais si vous apprenez mon secret, alors vous allez sans aucun doute vous éloigner de moi. »

Donc, la raison pour laquelle elle ne veut pas le dire est parce qu’elle est inquiète.

Rem avait peur qu’il la quitte s’il connaissait son secret.

Un terrible secret, hein !

Il semblerait aussi qu’il y avait des personnes qui prenaient leurs distances parce qu’elles connaissaient son secret. C’était assez pour l’avoir blessée émotionnellement.

Je ne pense pas qu’elle me croirait même si je disais que tout cela ne me poserait aucun problème, quel que soit son secret.

Au moment où il serait assez proche pour qu’elle lui fasse confiance, il pourrait être trop tard. C’était un cas classique quant à ce genre de choses.

Si Diablo avait choisi de jouer le rôle d’un vaillant héros, alors c’était probablement ce qui se serait passé.

Il n’avait pas de paroles magiques qui pourraient guérir les blessures présentes dans le cœur de Rem.

Il n’avait pas assez de temps pour qu’elle lui fasse confiance, et il n’avait pas non plus le talent de lui donner le courage dont elle avait besoin pour qu’elle le lui dise par elle-même.

Un Seigneur-Démon devrait faire des choses comme un Seigneur-Démon.

Diablo se mit à rire avec un ricanement extraordinairement diabolique avant de déclarer. « Je comprends pourquoi tu ne veux pas me le dire. Cependant, ce que je veux savoir, c’est pourquoi Céles est venue te rendre visite. As-tu cru qu’un Seigneur-Démon se retiendrait vis-à-vis de toi afin d’avoir ce qu’il désire ? »

« Hyah!? » Rem avait essayé de résister, mais elle était déjà assise.

Malgré cela, elle avait habilement réussi à ramper sur le lit. Et tout comme vous pouviez vous y attendre d’une Panthérienne, elle avait la maîtrise sur son corps petit et léger.

Alors qu’il la poursuivait facilement, il avait placé ses mains sur les épaules de Rem et l’avait poussée afin de la plaquer contre le lit.

Ses statistiques AGI (Agilité) et FOR (Force) de Diablo étaient largement supérieurs à celle de Rem.

De plus, Rem semblait trop effrayée pour pouvoir utiliser sa véritable puissance.

« Ku-ku-ku... Il semble que la torture sera après tout nécessaire pour que je sois satisfait, » déclara Diablo.

« Ngh... A-Avez-Vous planifiez... de me déshonorer ? » demanda Rem.

« Hein !? » s’exclama Diablo.

Cette pensée ne lui était jamais venue à l’esprit.

Il n’avait jamais imaginé qu’il l’aurait poussée sur le lit, mais c’était peut-être un peu étrange que quelque chose comme ça ne lui vienne même pas à l’esprit.

C’était tout à fait raisonnable en considérant la vie qu’il avait menée jusqu’à présent qui en était une où il avait même oublié la dernière fois où il avait parlé avec une vraie fille.

J’étais un joueur solo, même dans la vraie vie... Et maintenant, je me sens déprimée.

Après avoir selon elle compris ce que signifiait le silence de Diablo, Rem ferma les yeux avant de se mettre à trembler.

Elle avait de longs et minces sourcils, avec de petites épaules, des bras et des jambes minces, des doigts miniatures qui semblaient être ceux d’une poupée et des lèvres rose pâle.

Il y avait aussi une odeur terreuse provenant d’elle. Était-ce parce que les Panthériens étaient de type Terre ?

Non seulement ça, mais elle sentait également très bon.

Ses vêtements étaient en plein désordre, et parce que l’ourlet de sa tenue en forme de robe avait été tiré vers le haut, ses cuisses blanches comme neige étaient clairement visibles.

Elle est tellement mignonne.

Zut. Elle était si mignonne qu’il avait le sentiment si accablant que, peu importe où il finissait de la toucher, il aurait l’air d’un criminel.

Des larmes brillaient dans les coins de ses yeux.

Eh bien, il était déjà allé jusqu’à l’attraper et la pousser sur le lit. La question était, que ferait-il ensuite.

Il pensait que peut-être il serait capable de la faire parler en la menaçant avec un peu de douleur... Mais maintenant, même penser à lui faire ça était trop triste pour lui.

Ses cheveux noirs se répandaient sur les draps, donnant l’impression qu’elle était l’une des images inverses d’un oreiller étreignable. Attendez, peut-être que c’était le contraire. Après tout, ce sont les types de produits qui avaient été modelés après que des filles aient posé de cette manière.

Les oreilles de Rem tremblaient, comme si elles essayaient de se cacher dans ses cheveux.

Je me demande si tout irait bien si je fais ça ?

Il avait tendu la main... et avait attrapé les soyeuses oreilles de panthères.

« Houla ! » s’exclama la jeune fille.

« ... Mm !? » dit Diablo.

Elles étaient si fines. Non seulement cela, mais sa fourrure était douce et lisse au toucher.

La sensation de glisser ses doigts de la base jusqu’aux bords de ses oreilles n’était rien de moins que le bonheur absolu, et la résistance que sa fourrure donnait quand il la caressait dans la direction opposée étaient divins.

Il savourait le sentiment de caresser sa fourrure.

Le corps de Rem se tordit alors qu’il faisait ça.

« Ahhh... ngh !? »

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Est-ce que ça chatouille ? » demanda Diablo.

« ... Ça-ça fait... P-Pourriez-vous, s’il vous plaît... arrêtez ça ? » supplia Rem.

Elle réussissait à peine à garder sa personnalité froide. Il semblerait que ses oreilles étaient une zone sensible de son corps. Face à cette révélation, Diablo se mit à sourire.

« Alors, allez-vous me dire ton secret ? » demanda Diablo.

« Impossible !? » répliqua Rem.

« Ainsi, tu ne veux toujours pas me le dire... dans ce cas, je n’ai pas d’autre chose à faire que ça, » déclara-t-il.

Puis, saisissant doucement les oreilles de Rem, il commença à les frotter les deux en même temps.

Le corps de Rem se crispa en réponse.

« Hyan... !? Ah... ah... ! Vous... ne pouvez...! » cria Rem.

« Je vois, je vois... Alors, la zone à l’extérieur de tes oreilles est un endroit agréable, n’est-ce pas ? » demanda Diablo.

Il avait fait son attaque en traçant des cercles dans la fourrure, touchant à peine les oreilles de la jeune fille.

Rem avait continué à remuer de plus en plus fortement.

« Fuwahh !? Nghhh... C’est trrrop... Nggg... haaaa... Gnnng... Cela... chatouilles..., » balbutia Rem.

Son attitude calme et recueillie n’était plus du tout visible en elle. Son expression ayant été brisée, elle haletait d’une voix plus aiguë que la normale.

Le rythme cardiaque de Diablo avait aussi étrangement augmenté en intensité.

« Maintenant, qu’en est-il de la base de tes oreilles ? » demanda un Diablo taquin.

Cette fois, il essayerait de caresser derrière la base de ses oreilles. Il s’assura d’utiliser le bout de ses doigts d’une manière qui ne lui ferait pas mal.

Rem continuait ses contractions continuelles, et son corps semblait bondir sous le choc alors que ses doigts blancs et élancés saisissaient le lit.

La paille était tombée d’où les bords de la couverture avaient été arrachés du lit.

« Haaa ! Ah ! Mmmph ! P-Pas plus... hmmm... pas ici... Ah ! Si vous caressez là... A-Ahhhh... !! Pas derrière mes oreillessssss ! » haleta Rem.

« Vas-tu me dire ton secret ? » demanda Diablo.

« ... Je... Je ne veux... pas le faire..., » répondit Rem.

« N’es-tu pas une entêtée. Alors, que dirais-tu si je fais ça !? » demanda Diablo.

Prenant une oreille dans ses deux mains, il avait utilisé ses dix doigts afin de stimuler la base des oreilles de Rem.

Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse Caresse...

« Hyahhhhhhhhhhhhhh !? » cria Rem.

Les muscles du dos de Rem se resserrèrent, soulevant ses hanches en l’air.

Ses cheveux avaient été complètement ébouriffés, et elle avait essayé de s’échapper en se déplaçant vers le bord du lit.

Il pensait que cela serait dangereux si elle tombait, mais il avait également peur qu’il la blesse s’il attrapait ses bras ou ses épaules alors qu’elle se débattait frénétiquement.

Même si Dieu pouvait pardonner quelqu’un pour avoir égratigné cette si belle peau, le Seigneur-Démon ne l’aurait pas fait.

Alors que Diablo se déplaça afin de se placer sur elle. Il enroula son bras gauche pour essayer de retenir sa tête, tandis qu’il utilisait son bras droit pour lui tenir les épaules. Cela devrait faire en sorte qu’elle ne tombe pas du lit.

On aurait dit qu’il la retenait pour qu’elle ne puisse pas s’enfuir, mais ce n’était certainement pas son intention. Du moins, probablement...

Même pendant ce temps, sa main droite lui caressait les oreilles.

« Hya ! Ngh, ah... Mm... Pas... ici... Oreilles... chatouille... Khhh... c’est... nyhaaaa ! » s’écria Rem.

« Et comme ça ? » demanda Diablo.

« Hyau !? Hah, hah... Ngh... Je ne peux... pas le dire..., » répondit Rem.

Depuis qu’il était assis sur elle, ses lèvres étaient incroyablement près des oreilles de Rem. Est-ce parce qu’il avait respiré trop près d’elle ? Sa réaction avait alors semblé incroyablement honnête.

Il avait alors essayé de souffler dans ses oreilles. *Phewww*

« Fwahhhhhh... »

Une autre réaction qui était complètement différente de celle où il la stimulait avec ses doigts se fit sentir.

Même si elle n’était pas forte, elle semblait avoir atteint le cœur de son être.

La respiration de Rem était irrégulière et son visage était d’un rouge cramoisi. Des larmes coulaient des coins de ses yeux, son dos était voûté et elle agrippait les draps du bout des doigts.

J’ai l’impression que j’insiste un peu plus, je pourrais réussir, pensa-t-il.

Elle le regarda avec des yeux brillants. « Haa... Ahh... Diablo... »

« As-tu maintenant envie de me parler ? » demanda Diablo.

« Je... Je ne peux pas continuer... C’est... trop embarrassant..., » déclara Rem.

Bonté Divine. Elle est bien trop mignonne.

Il commençait à penser qu’il ne pouvait pas continuer plus longtemps.

« Rem, dis-moi tout ! Peu importe tes circonstances, je vais tout accepter, » déclara Diablo.

Puis, après avoir dit ça, il ouvrit la bouche et l’enroula autour de l’oreille de Rem.

Il avait ressenti cette douceur avec chaque partie de sa bouche, ses dents, ses lèvres, et sa langue.

Son petit corps convulsa et ondula sous les multiples stimulations.

« Kuhahh!? Ah... ahhh... ngh, haaah... ahhhhhh !! »

Rem continua à trembler encore et encore dans les bras de Diablo.

Alors que ses cris continuaient, il était presque choquant de constater qu’une personne aussi petite qu’elle pouvait faire des cris si forts.

« Ahhhhhnnnnngaaaaahhhhhh...!! »

Après avoir fait le cri le plus fort qu’elle avait fait jusqu’à maintenant dans sa vie, Rem s’effondra alors que sa force la quittait totalement.

À la fin, sa voix était devenue très rauque lors de ses cris.

Même le son de sa respiration s’était affaibli, le faisant s’inquiéter quand à la santé de la jeune fille.

Diablo avait enlevé ses lèvres posées sur elle.

« Pfff... »

« ... U... uhu... *hic* »

Rem laissa échapper un sanglot.

Je l’ai fait pleurer !

Diablo se redressa avec ses coudes.

« H-Hey... »

« Uhu... *hic*... Oo, hng... *hic* »

La zone autour des yeux de Rem était complètement rouge.

Des larmes transparentes coulaient et tachaient ses joues.

Oh merde !

J’en ai peut-être un peu trop fait.

« Es-tu blessé quelque part ? » demanda un Diablo inquiet.

« ... N... on... Je... suis... heureuse... vraiment très heureuse..., » sanglota Rem.

« Qu-Quoi !? » s’écria Diablo.

Est-ce que ses oreilles fonctionnaient-elles bien ?

« ... U... ngh... Car... vous m’avez dit que vous m’accepteriez... p-peu importe mes situations..., » répondit-elle, sa voix était mêlée avec ses sanglots.

« Hm ? Oh, m-mais bien sûr que c’est le cas ! » déclara Diablo.

Il avait l’impression d’avoir laissé sortir quelque chose comme ça dans le feu de l’action.

Qu’allait-il faire si son secret était quelque chose de vraiment horrible... ?

Mon Dieu ! En aucun cas, je ne pensais que j’aurais à faire face à des problèmes en m’impliquant avec des filles.

La respiration de Rem s’était finalement calmée.

S’il y avait de l’eau ou quelque chose par ici, il aurait pu lui donner de l’eau, mais malheureusement l’eau potable dans ce monde était un luxe. Il devrait en acheter au guichet du bar s’il en voulait...

« Hm ? Attends, maintenant que j’y pense..., » murmura-t-il.

Bien que ce ne soit pas quelque chose que vous puissiez normalement faire dans le jeu, il pouvait être en mesure de développer ça quant à la façon dont il allait utiliser sa magie élémentaire dans ce monde. S’il imaginait simplement les bases du fonctionnement d’un déshumidificateur, il devrait être capable d’extraire l’humidité de l’air elle-même.

Il avait alors décidé de tenter le coup.

Diablo ouvrit la paume de sa main, imaginant une petite silhouette faite de glace qui s’y formait.

Même si la forme était simple, cela devrait aller.

Il pensait à quelque chose qu’il utilisait toujours, une tasse, ainsi que la collecte des molécules d’eau présente dans l’air. Cela serait les bases des bases de la magie.

« Glace et eau, » déclara-t-il à haute voix.

Un éclair de lumière vint de la main de Diablo, et il y apparut une tasse de glace avec de l’eau à l’intérieur.

Il avait déjà de l’expérience avec un sort comme celui-ci, alors il avait juste essayé de se souvenir de ce qu’il savait quant à tout cela, et il avait essayé d’activer un tel sort.

Les yeux de Rem s’ouvrirent en grand.

« Qu’est-ce... que c’est ? » demanda-t-elle.

« Une tasse avec de l’eau, » répondit-il. « La tasse est faite de glace, donc ça pourrait être glissant. »

Soutenant son dos, il l’aida à s’asseoir et lui tendit la tasse.

« ... C’est froid..., » murmura la jeune fille.

« Ne le bois pas d’un coup. Bois-le lentement, » déclara Diablo.

Tout en tenant la tasse de glace dans ses deux mains, elle avait étanché sa soif.

S’il était capable de faire du verre ou d’autres sortes de céramiques, ce serait une grande aide pour vivre ici.

Je me demande si cela serait une magie de type de Terre.

Il n’était pas particulièrement bon pour ceux-là. Quand il aura le temps, il essayerait une telle chose.

Rem expira profondément. « ... Pfff. »

« As-tu déjà fini ? » demanda-t-il.

Elle hocha la tête en réponse. Après que la jeune fille l’ait fait, il fit disparaître la tasse.

Au moment où il remarqua la situation, il constata qu’il était assis à côté d’elle sur le lit, les bras la soutenant fermement, presque comme deux amoureux se tiennent l’un contre l’autre.

Non non non, c’est uniquement moi qui m’occupe d’elle. Oh, attends, c’était supposé être moi qui la torturerais, n’est-ce pas ?

Son but était censé être la découverte des raisons pourquoi quelqu’un comme Céles était venu voir Rem et pourquoi elle lui avait dit que c’était un secret.

Rem tourna son regard vers lui.

Je me demande si c’est ce que l’on ressent quand un chaton te regarde.

Elle semblait effrayée, mais c’était aussi comme si elle espérait quelque chose.

Diablo décida de ne pas la brusquer.

Rem avait alors ouvert sa bouche. « ... À l’intérieur de mon corps... est scellée l’âme du Seigneur-Démon, Krebskulm. »

Diablo hocha la tête. « Hm ! Je vois. » Fut sa réponse, sans présenter la moindre surprise.

Les yeux de Rem étaient ceux qui s’étaient écarquillés en raison de la surprise.

« ... Quoi !? Est-ce tout ? Cela ne vous repousse-t-il pas ? Cela ne vous fait-il pas peur ? N-N’êtes-vous pas... en train de me détester... ? » demanda Rem.

« L’âme du Seigneur-Démon Krebskulm est en vous, n’est-ce pas ? Repoussante ? Effrayante ? Tu sais, je suis le Seigneur-Démon Diablo..., » répondit-il.

« ... Alors, cela signifie..., » commença Rem.

« Céles a dit qu’elle voulait te protéger, » coupa Diablo. « En raison de cela, je crois qu’il serait raisonnable de penser que Krebskulm sera libéré à ta mort, ou si tu es emmené par les Déchus, ils le libéreront d’une manière ou d’une autre. Non seulement cela, mais à l’heure actuelle, tu n’es pas au courant d’une méthode pour l’enlever de ton corps. Si tu le faisais, elle te ferait entourer avec les armées de ce monde dans le but d’affronter Krebskulm et de le vaincre. À partir de maintenant, la seule personne qui sait concernant tout ça devrait être Céles. Bien sûr, il semble que personne dans cette ville n’a la moindre idée de tout ça, et cela vaut également pour les sous-fifres de l’Association des Mages. Je pense que quelqu’un comme ce garde du corps débile vu un peu plus tôt ne s’adresserait jamais à quelqu’un qui portait en elle l’âme d’un Seigneur-Démon avec le terme de “Mademoiselle”. En ce qui les concerne, ils ne te connaissent que comme une invocatrice très accomplie. Comment est-ce ? Ai-je eu quelque chose de faux dans mes déductions ? »

Ses yeux s’élargirent en raison de la surprise. Puis Rem lui répondit. « ... C-C’est tout à fait exact... L’âme sera libérée quand je serai morte... »

« Alors je te demanderai cela : ta mère a-t-elle aussi porté l’âme du Seigneur-Démon Krebskulm ? » demanda Diablo.

« ... » Rem acquiesça, mais sans rien répondre verbalement.

Donc, cela signifie que l’âme de Krebskulm est héréditaire et se transmet de mère en fille...

Si c’était un système qui avait été mis en place dans le Croisement de la Rêverie, alors Takuma s’en serait plaint auprès des développeurs.

Faire porter sur elle un tel fardeau que représentait le destin du monde entier était tout simplement trop cruel pour une telle fille.

Non seulement cela. Mais en tant qu’aventurière, elle manquait gravement de force.

« Hmph... On dirait que même Dieu peut désobéir aux attentes de ses fidèles. Forcer tout cela sur une fille et ensuite disparaître comme si tout cela n’était pas son problème..., » déclara Diablo. « Très bien. Je vais donc tout simplement écraser pour toi l’âme du Seigneur-Démon Krebskulm. En ce qui concerne le retrait de cette âme hors de ton corps, certaines recherches seront nécessaires pour trouver une méthode sans danger. »

En plus de ce que Céles avait déjà compris, elle devrait aussi faire des recherches sur un tas d’autres choses.

Il ferait en sorte de lui demander à ce sujet la prochaine fois qu’il la verra.

On aurait dit qu’il avait eu raison de chercher à découvrir le secret de Rem.

Cette information était sûre d’être la clé de la quête historique qui mènerait à la finale du jeu.

Nom d’un chien, je jouerais à cette série de quêtes larmoyante dans l’ordre jusqu’à arriver à la finale !

« Hm ? Quel est le problème, Rem ? » demanda Diablo.

« ... Ngh...! » Les larmes coulaient de son visage encore plus fortement qu’avant.

« ... C-C’est... la première fois... que quelqu’un... ne m’a pas... quitter après ça... Wahhhh! » sanglota Rem.

Il ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu’elle avait dit à travers les sanglots.

C’est vrai. Rem avait eu peur que je la quitte une fois qu’elle m’aura révélé son secret.

« Hmph... Tu me sous-estimes ! Pour Diablo, le Seigneur-Démon d’un autre monde... Je ne suis pas si faible que j’irais te laisser en raison de chose pareille..., » déclara Diablo.

Rem avait essayé de retenir son sanglot et avait essayé de lui dire quelque chose, mais elle ne pouvait pas le faire sortir.

Finalement, tout comme une enfant, elle s’était fatiguée en pleurant et s’était endormie encore blottie dans les bras de Diablo.

Comme elle était déjà sur le lit, il s’assurait de la couvrir d’une couverture après l’avoir positionnée là.

Son visage quand elle était endormie était également si mignon.

Attends, ce n’est pas ça.

Elle avait toujours été avec très peu d’expression jusqu’à maintenant, mais c’était la première fois qu’elle avait une expression de soulagement présente sur son visage.

Diablo poussa un soupir.

« Mais franchement, je l’ai vraiment fait crier, hein..., » murmura Diablo. « Et je l’ai également fait pleurer... Je suis sûr que les autres pièces doivent avoir entendu cela... Je me demande ce qu’ils vont penser de moi. Franchement... Eh bien, je fais après tout semblant d’être un Seigneur-Démon alors je suppose que tout ira bien. »

Il devrait aller dire à Shera qu’ils avaient fini ici.

Je suppose que je devrais aussi aller m’excuser auprès de la réceptionniste.

Il ferait en sorte de ne pas dire que tout cela concernait le destin de ce monde...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

3 commentaires




  1. 0



    0

    Merci pour le chapitre. Il va passé pour un tortionnaire après avoir fait pleurer une fille de 14 ans.




  2. 0



    0

    Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire