Bienvenue dans une guilde de monstres – Tome 1 – Chapitre 30

Bannière de Bienvenue dans une guilde de monstres ***

Chapitre 30 : Fête de la victoire

Des torches éclairaient la ville comme s’ils avaient décidé de chasser la nuit.

« Hahahaha ! »

« Plus de viande, par ici ! »

« C’est bien, et c’est trop bon ! Donnez-m’en plus ! »

Les gens buvaient et engloutissaient de la nourriture, tandis que d’autres improvisaient d’étranges danses, mais tout le monde profitait pleinement de la victoire.

« En fin de compte, nous avons réussi à gagner. »

Lety mâchait lentement la viande cuite d’un monstre qu’ils avaient tué dans l’après-midi.

Ses agissements en tant que commandante novice l’avaient épuisée bien plus que ce qu’elle s’attendait. Ainsi, elle était extrêmement fatiguée.

« Nous n’avons pas eu de victimes, mais beaucoup ont été blessés. Grâce au traitement de la Licorne, leur vie n’est plus en danger, mais ils auront besoin de repos pendant un certain temps, » déclara Raiz.

« On dirait que la Guilde des Aventuriers va aider pour ça. Ils ont offert des rabais médicaux à ceux qui ont été blessés au combat, » confirma Lety.

Raiz était soulagé d’entendre ça. Il s’était rapproché des habitants de la ville, alors il était franchement heureux.

« Au fait, c’était quoi cette grenouille ? » Lety se remémorait de l’apôtre de Baël. « Les démons peuvent-ils naître comme ça ? Ne sont-ils pas convoqués avec une sorte de rituel ? »

Elle était ignorante quand il s’agissait de magie et, à sa connaissance, seuls des groupes occultes et douteux les convoquaient en leur offrant un sacrifice vivant lors de leurs rituels... c’est ce qu’elle entendait quand elle était enfant.

« Si les bonnes conditions sont réunies, la présence d’un rituel n’est pas nécessaire. Je ne pense pas qu’il y en avait un cette fois, » déclara Raiz.

Il n’avait pas assez d’informations, alors c’était la seule conclusion à laquelle il pouvait arriver.

« En outre, si les démons pouvaient seulement être invoqués, comment le premier gars qui en a invoqué un pourrait-il trouver le bon rituel ? Tu ne peux pas connaître le rituel si tu ne connais pas l’invocation. Ne le penses-tu pas ? » demanda Raiz.

« Oh, tu as raison, » déclara Lety.

Et ainsi, qui est le premier ? L’œuf ou la poule ?

Alors que Lety était coincée avec ce doute dans son esprit, elle accepta l’explication de Raiz.

« Profitons de cette soirée ! » déclara Lety.

 

☆☆☆

 

« Tiens, Lamia. Prends ça aussi, » déclara une vieille femme.

« Je vous remercie, » répondit Lamia.

Les vieilles dames proches d’elle continuaient à lui offrir de la nourriture, et elle l’acceptait avec joie, même si elle avait déjà les mains pleines.

Son devoir était simple, mais essentiel : apporter des flèches et des vivres sur les murs aussi vite que possible pendant qu’ils étaient assiégés.

« Prends ça, Licorne, voici une carotte. »

« Pourquoi... ? J’ai passé tout mon temps à guérir les personnes de l’arrière-garde. Alors, pourquoi seuls les vieux me remercient ? » demanda Licorne.

Il était toujours le même.

Un peu plus loin se trouvait le Dragon, qui surveillait le festival de loin comme un étranger.

Il était au départ tout seul dans son coin, mais très vite beaucoup de personnes étaient venues le voir.

« Oh, le voilà ! C’est par ici ! »

Des hommes ivres s’approchaient de lui en tenant de l’alcool et de la nourriture.

« Dragon, joignez-vous à nous ! »

« Vous le méritez, mec ! Vous avez botté le cul de ce monstre en un rien de temps ! »

« Ouais, amusons-nous bien ensemble ! »

« Je refuse. J’ai agi uniquement parce que mon Maître le voulait. Les humains comme vous devraient avoir peur d’un dragon comme moi, » déclara le dragon.

« Oh, franchement ! Venez vous amuser un peu ! »

« Ouais ! Prenez de la viande, tenez ! »

« Buvez ça ! »

« O-Oi, vous... »

L’un après l’autre, les ivrognes plaçaient de la nourriture entre les griffes de Dragon comme s’ils la mettaient dans un dépôt.

« Goûtez ! C’est super bon ! »

« Argh..., » aucun d’entre eux n’écoutait ce qu’il disait, mais ils étaient vraiment convaincus de ce qu’ils disaient.

Il aurait été facile de les ignorer, mais la sensation de nourriture entre ses griffes était agaçante, alors il avait tout porté à sa bouche et l’avait avalé d’un coup.

« Woah ! C’est un vrai buveur que nous avons là ! »

« C’est aussi un véritable mangeur ! »

« Gahahahaha ! Les deux vont bien ! »

« Les gars, amenez-lui plus de nourriture ! »

« Et encore plus de boissons ! »

Les intrépides ivrognes partirent et revinrent bientôt avec d’autres provisions.

« Bande d’ivrognes..., » il les avait maudits, mais il n’avait pas quitté les lieux.

Raiz le regardait de loin.

« Oh, des gars lui apportent à manger ? » murmura Raiz.

Il se retourna et regarda les habitants de la ville qui s’amusaient avec les monstres.

« ... Peut-être que nous serons vraiment acceptés dans cette ville, » continua-t-il.

La fête devenait de plus en plus animée à mesure que la nuit s’approfondissait.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre.
    PS : Heureusement pour eux que le dragon est gentil, sinon ce serai eux le festin...

  3. Merci pour le chap ^^ Me demande si ça va durer...

Laisser un commentaire