Bienvenue dans une guilde de monstres – Tome 1 – Chapitre 22

Bannière de Bienvenue dans une guilde de monstres ***

Chapitre 22 : Arrivée de problèmes

« Aah ! »

« Gwaaaahhhh ! »

Le soldat enveloppé dans une armure de cuir avait fait baisser sa hache de combat, coupant la tête du monstre en deux.

« Sphère de glace ! »

Considérant l’environnement, le magicien avait décidé de jeter un sort de glace.

« Gyah ! »

Les arbres et les buissons environnants avaient gelé, coupant le chemin de retraite des monstres et gelant la partie inférieure de ceux qui se frayaient déjà un chemin à travers la végétation.

« Prends ça ! »

Le guerrier avait commencé à tous les abattre impitoyablement, l’un après l’autre.

Après avoir terminé, ils n’avaient pas pu s’empêcher de soupirer. Ils étaient habitués à cela, mais les monstres se trouvaient être en très grands nombres.

« On en a beaucoup. Prenons les matières premières et retournons en ville. »

« D’accord. »

Il s’agissait d’aventuriers, des individus qui voyageaient de ville en ville tout en entreprenant des tâches dangereuses tous les jours.

Pour eux, la mort pouvait attendre derrière chaque coin de rue, mais il y avait des moments où leur travail ne mettait pas vraiment leur vie en danger.

Dernièrement, le nombre de jeunes qui voulaient s’engager dans cette voie avait diminué.

« Il y a vraiment beaucoup de monstres dans cette forêt. N’est-ce pas le dragon du dompteur qui est censé diminuer leur nombre ? » avait gémi le guerrier tout en récoltant leur butin.

« La saison des amours va bientôt commencer, tu sais ? »

« Donc nous allons avoir plus de travail, hein ? »

Le guerrier avait regardé vers la forêt des monstres en pensant à ce qu’ils allaient vivre cette année.

☆☆☆

« Cela dit, je suis une chevalière officiellement affectée à ce rôle, alors je vais continuer à vivre ici, » avait dit Lety. Un mois s’était déjà écoulé depuis le retour de Merck.

« Je suppose que les Félicitations sont de rigueur ? » déclara Raiz

« Oui, merci, » avait répondit Lety.

Ils ne la rétrogradent pas plutôt avec ce poste ? pensa Raiz. Mais il ne pouvait pas le dire après qu’il l’ait vue si heureuse.

« Alors, quel sera ton travail ? Il y a déjà des gardes, donc tu ne peux pas voler leurs travaux, » demanda Raiz.

Il savait déjà ce qu’elle devait faire, mais il lui demanda quand même afin d’éviter les malentendus.

« Apparemment, je ferai partie de la garnison chargée de protéger les citoyens face aux créatures de la Forêt des Monstres, mais la vérité est que je serai ton garde du corps. Tu as beaucoup de monstres forts, mais ils ne sont pas toujours là parce que quelqu’un leur demande de l’aide. Dans ces cas-là, j’utiliserai mon autorité pour te protéger ! » répondit Lety.

Elle avait beaucoup insisté sur la dernière partie, mais son devoir n’était pas différent de ce dont Raiz et Merck avaient convenu.

Essentiellement, elle n’est pas une garde, mais possède l’autorité de l’être ? Je ne pense pas avoir à m’inquiéter, car j’ai déjà neutralisé une unité spéciale, mais...

« Et... où sont tes camarades ? » demanda Raiz.

S’il y en avait, ils auraient au moins dû montrer leur visage à l’homme qu’ils allaient protéger.

« Nulle part. Je suis le seul chevalier de Dekuch ! » répondit Lety.

En y pensant rationnellement, son travail était vraiment absurde, mais cela facilitait les choses pour Raiz, qui n’avait pas été plus loin dans cette affaire.

Eh bien, l’envoyer seule, c’est réduire au strict minimum les coûts de ma protection, mais il y a encore des individus qui me surveillent. Il semble que certains d’entre eux se préparent à quelque chose, mais jusqu’à présent, personne n’a remarqué que chaque chat de la ville est le sous-fifre de Cat Sith.

Les Cat Sith étaient aussi appelés les « Rois des chats ».

Ils pouvaient non seulement partager l’information à longue distance, mais aussi prendre le contrôle de n’importe quel chat normal.

Cette capacité était une autre raison pour laquelle Raiz était un soldat exemplaire, puisqu’il pouvait recueillir beaucoup d’informations. Cela lui avait même fait connaître la crise de Dekuch.

« Désolée, Raiz est-il là !? » Une voix forte et féminine avait retenti de l’extérieur de la hutte.

« Oui, j’arrive ! » déclara Raiz.

Il avait dû couper court à la conversation avec Lety et avait commencé à marcher jusqu’à ce qui allait bientôt devenir une entrée à part entière, puisque quelqu’un attendait probablement à l’extérieur.

Sa supposition s’était vite révélée exacte lorsque, atteignant la « porte provisoire » de la hutte, il avait vu une jeune fille d’une vingtaine d’années, à l’air sérieux.

« Raiz Dompteur, c’est ça ? Je m’appelle Ino, du syndicat des aventuriers, » elle s’inclina légèrement devant lui en guise de salut.

Elle a l’air si rigide...

« Je suis ici pour une demande, » déclara Ino.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Raiz.

Elle le regardait droit dans les yeux. Son regard ferme démontrait sa détermination.

Il devait s’agir d’une demande importante.

« Pouvez-vous nous aider avec la Forêt des Monstres ? La saison de reproduction a commencé, » déclara Ino.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire