Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 35 – Partie 3

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 35 : Nettoyage après-coup et récompense

Partie 3

« Alors, Onii-chan. As-tu décidé du type d’objets magiques que tu voulais ? » demanda Sakuya.

« Pas encore, il n’y a pas vraiment d’objets magiques qui soient sympas..., » répondis-je.

« Eh bien ! En te regardant Onii-chan, je pense que tu peux faire presque tout si tu as ton pouvoir spécial et la magie de Sakura-chan, » Sakuya avait dit avec ses yeux larmoyants et ses joues rouges gonflées. Bien sûr, c’était le résultat de sa punition.

En ce moment, j’étais allé là-bas afin de sélectionner des objets magiques pour ma troisième récompense. Je lui avais demandé de me montrer un catalogue alors que je me trouvais la chambre de Sakuya. Mais comme elle l’avait dit, il n’y avait aucun objet magique qui puisse nous permettre de faire quelque chose que nous ne pouvions pas déjà faire.

En premier lieu, quand j’avais demandé à Sakuya d’être d’accord avec ma demande d’objet en plus du collier de la reine, je n’avais pas vraiment de but derrière ça. De plus, même le collier de la reine n’avait pas vraiment d’utilité. Il était là uniquement pour éviter que les autres soupçonnent que je puisse utiliser de la magie à l’intérieur du château même sans en utilisant l’Inventaire. Donc en gros, il n’y avait pratiquement rien dont j’avais besoin.

« Oh, que penses-tu de celui-ci ? Ils disent que ce sac génère un rire étrange si tu places du pouvoir magique dedans, » dis-je.

« Pourquoi te limites-tu à des objets pour des blagues !? Mais pourquoi quelque chose comme ça se trouve ici ? » demanda Sakuya.

Voyant qu’il n’y avait rien que je voulais, je pensais que c’était une bonne idée de chercher du côté des objets drôles.

« Après ça, ces sous-vêtements pour femme qui devienne transparente quand tu mets un peu de pouvoir magique dedans..., » dis-je.

« C’est encore pire ! Euh, c’est un mensonge, n’est-ce pas ? Y a-t-il vraiment un objet magique comme celui-là dans ce château ? » demanda Sakuya.

« Regarde, c’est ici, » déclarai-je.

Je pointais le catalogue. Il semblerait que cette page était une page d’objets magiques de blague. D’autres objets, comme un objet où de l’eau coulait lorsqu’on y plaçait du pouvoir magique (c’est juste que son apparence était celle d’une statue du Manneken-Pis), ou une jupe qui se retournait d’elle même. Relativement érotique..., non, des objets magiques stupides pouvaient être vus sur cette page.

« Il y a vraiment un objet comme ça ! » s’exclama Sakuya. « De plus, il y en a même un pour les hommes ! Pour quoi l’utiliserais-tu ? »

« Je ne peux pas dire comme on peut s’y attendre. Je serai exécuté pour lèse-majesté, » dis-je.

« Que dis-tu après tout ce temps ! » s’exclama Sakuya. « Après tout, Onii-chan, tu as installé un Portail dans ma chambre personnelle ! Tu peux m’assassiner ou faire une visite furtive quand tu le veux ! Tu as certainement le pouvoir de décider quant à ma vie et ma mort ! »

Et bien, ce qu’elle disait était vrai. J’avais placé un Portail que je pouvais uniquement utilisé dans la chambre personnelle de la Reine. Pour être exact, il n’y a rien que Sakuya puisse faire pour empêcher de faire ce que je voulais.

« Mais, tu acceptes actuellement les visites nocturnes, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Bien sûr ! » répondit immédiatement Sakuya.

C’est ça. Pour être honnête, même si le Portail avait été dissipé, elle m’avait donné les clés de sa chambre. Je pense que tout le monde comprendrait ce que cela signifiait.

J’avais continué à feuilleter les pages du catalogue. Dans ces pages, il y avait deux objets que je ne pouvais pas ignorer. Il y avait un objet noté Grand Bouclier du Gardien et la Claymore du Gardien. Ils se trouvaient dans la section pour les objets de type équipement, donc cela devait être des Armes Magiques.

« Sakuya, puis-je avoir le Grand Bouclier du Gardien et la Claymore du Gardien ? » demandai-je.

« Oui ? Oui, je suis d’accord avec ça. Il semble qu’ils soient plus ou moins les armes que le Héros a laissées derrière lui, mais c’est trop lourd et personne n’a pu l’utiliser, alors ils ramassent la poussière dans la salle du trésor..., » répondit-elle.

J’avais obtenu la permission plus facilement que je le pensais.

« Est-ce vraiment d’accord ? N’est-ce pas des armes utilisées pour le Héros ? » demandai-je.

« Non. C’est plus des objets qui ont été faits par le Héros, » répondit Sakuya. « Il n’y a pratiquement aucune légende comme quoi ils auraient été utilisés. À côté de ce château, il y a divers autres objets fabriqués par le Héros, donc je suis d’accord de te donner au moins des armes inutilisées et inutilisables. »

Je ne comprends pas ce que cela signifiait. Pourquoi avait-il fait toutes choses si incongrues... ?

Tout en me creusant la tête, nous nous étions dirigés sans tarder vers la salle du trésor. Un certain nombre de soldats avaient été surpris par la visite soudaine de Sakuya, mais Sakuya m’avait invité sans autre à rentrer dans la pièce.

Cette salle au trésor était agencée et remplie à ras bord d’objets magiques présents dans le catalogue. Notre objectif, le Grand Bouclier du Gardien et la Claymore du Gardien semblaient être à l’intérieur.

« OK, c’est placé là, alors tu peux aller les chercher, d’accord ? Tu n’as pas besoin de les soulever si tu le places dans ton Inventaire, n’est-ce pas ? » demanda Sakuya.

« Tout à fait, » répondis-je.

Il n’y avait que la Claymore et le Grand Bouclier fabriqués par le héros qui semblaient assez intéressants.

Nom : Claymore du Gardien

Classification : Claymore

Rareté : Légendaire

Note : Une efficacité accrue lorsqu’elle est équipée avec le Grand Bouclier du Gardien. Renforce seulement plusieurs arrière-gardes alliées pendant le combat, particulièrement efficaces contre les démons.

Nom : Grand Bouclier du Gardien

Classification : Grand Bouclier

Rareté : Légendaire

Note : Une efficacité accrue, quand équipée avec le Claymore du Gardien. Renforce plusieurs arrière-gardes alliées pendant le combat, immunité complète contre des effets de recul.

Comme je devais m’y attendre, ces deux objets étaient de qualité légendaire. Et il s’agissait bien d’un set d’équipement. Ils avaient une efficacité accrue lorsque les deux étaient équipés par la même personne en même temps, mais normalement vous ne pouvez pas vous équiper de deux si grandes armes en même temps. Ils étaient largement trop lourds à utiliser ensemble, mais c’était comme si les équipements étaient faits pour Sera. Le héros pouvait faire du bon travail de temps en temps, hein ?

Les deux objets avaient une couleur blanche avec des lignes bleues et il y avait des ornements de couleur argentée ici et là. Ils possédaient en quelque sorte une aura de sainteté. Il s’agissait d’un type d’apparence qui conviendrait parfaitement à un chevalier sacré dans un jeu vidéo.

J’avais essayé de tenir l’épée et le bouclier qui semblaient trop lourds, inutilisables et vraiment inutiles pour une personne normale. C’était lourd..., mais ça ne voulait pas dire que je ne pouvais pas les porter.

« Attends, Onii-chan, pourquoi peux-tu soulever de telle chose comme ça... Ah, tes statistiques..., » déclara Sakuya.

« ... J’ai décidé de les donner à Sera, » dis-je.

Je n’avais vraiment pas l’intention de ne pas utiliser les équipements légendaires tant attendus. Sera devrait être capable de les utiliser, donc je les avais stockés pour le moment dans l’Inventaire.

« Oh, c’est vrai. Sakuya, puis-je aussi demander les objets magiques écrits sur ce papier ? » J’avais demandé à Sakuya d’autres objets magiques intéressants.

« Oui~ Hmm, Hmm, ah, donc nous avons ces choses-là. Pff~, » Sakuya se dirigea vers moi avec le sourire. Je suppose que je devrais y retourner avant qu’elle ne dise quelque chose d’inutile.

« Alors, je vais maintenant repartir, » dis-je.

« Ah, attends un peu ! Prends aussi des armes pour les autres ! » déclara Sakuya.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » demandai-je.

« J’ai vu les armes que tout le monde utilisait, mais le niveau de ces armes n’est-il pas clairement inférieur à leurs capacités ? » demanda Sakuya. « Puisque nous sommes déjà là, je pense que tu devrais penser à trouver de meilleurs équipements pour eux aussi. »

J’avais déjà l’Épée de l’Esprit — Incomplet, donc je n’avais pas besoin d’une nouvelle arme. Ahh. Les autres ne manquaient pas de puissance dans leurs armes grâce à leurs statistiques. En conséquence, ils n’avaient jamais changé d’armes et avaient fini par utiliser des armes dont la qualité ne correspondait pas à leurs capacités.

« Parmi les nobles dont les détournements de fonds ont été exposés l’autre jour, nous avons trouvé un collectionneur d’armes en mithril. Nous les avons toutes saisis alors nous en avons beaucoup d’utilisables en ce moment. Ou plus précisément, il semblerait qu’il ait pris part au détournement de fonds pour acheter des armes en mithril, comprends-tu... »

« Des objets avec une histoire derrière quelque peu discutable... Et ils sont tous en mithril..., » murmurai-je.

C’était donc des armes faites dans le métal fantastique, le mithril. Le mithril de ce monde possédait un certain nombre de traits particuliers et on disait qu’il était adapté pour les armes.

Ce type de métal mystérieux était idéal pour les objets tranchants comme les épées, et idéal pour les bâtons qui renforçaient la magie. Et avec cet aspect inhabituel qui lui donnait une élasticité modérée grâce à une méthode de fabrication spéciale, il était possible d’en faire un arc.

Ce que je pouvais dire, c’était qu’ils étaient chers et les armes produites étaient toujours au moins de qualité rare. Pour être plus précis, il s’agissait dans le sommet des armes de qualité rare, et ils étaient très proches d’être de qualité artefact.

« Comme Onii-chan, Sera-chan et Maria-chan ont des armes de qualité artefact et au-dessus, je vais donner une arme de mithril à Sakura-chan, Mio-chan et Dora-chan. Je les mettrai dans l’Inventaire plus tard, » déclara Sakuya.

« D’accord. Je te laisse t’occuper de ça, » déclarai-je.

Cela ne me dérangeait pas, mais comme il n’était pas bon pour une personne influente d’utiliser des armes de qualité inférieure, j’avais décidé de les recevoir avec gratitude. Généralement, c’était suffisant si un aventurier de rang C possède une arme rare. Si nous grimpions dans les rangs, nous aurions la chance d’obtenir quelque chose comme des armes de qualité artefact à travers diverses connexions, entre autres choses.

J’avais laissé la suite à Sakuya et j’avais décidé de retourner à notre domaine.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.

  3. Merci à tous d'avoir la suite de mon nouvel préféré

  4. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire