Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 35_5

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 35.5 : Résurrection

« Sakura, votre mana a considérablement augmenté maintenant, alors, en avez-vous assez pour le sort de résurrection ? » lui demandai-je.

Récemment, nous avions acquis beaucoup de points de magie en provenance de Cloud et des autres aventuriers qui avaient tué en masse des monstres. Comme j’avais déjà parlé du coût du sort avec Sakura avant ça, je pensais que cela devrait probablement être assez.

Maintenant que nous avions une base d’opérations et un mode de vie stable, je pensais que nous pourrions bientôt essayer de ressusciter les morts.

« Je vais voir ça, » me répondit-elle.

J’avais alors transféré tout le mana à Sakura.

« Euh, oui. Je pense que j’en ai assez maintenant. Je pense que j’ai environ 150 % du coût requis de point de magie en ce moment, » répondit Sakura.

« ... Il est donc temps de poser des questions sur ce sort. Est-ce vraiment approprié de créer cette magie ? Il semblerait que cela soit le tabou ultime, » dis-je.

Quand nous étions arrivés dans ce monde, Sakura avait vomi juste en voyant le cadavre d’un bandit. Il était normal d’avoir une aversion pour les personnes mortes qui ressuscitent. Quant à moi, je n’avais aucun problème avec ça.

« C’est bon. Actuellement, je pense que c’est une bonne chose que nous ayons un tel sort à disposition, » déclara Sakura.

« ... Vraiment ? » demandai-je afin de le confirmer.

Il s’agissait de la première fois que je l’entendais me répondre ainsi. Sa peur habituelle des morts avait-elle disparu à un moment donné ?

« Mon premier véritable ami sur qui je peux compter, je l’ai eu une fois que je suis arrivée dans ce monde, » répondit Sakura. « Et maintenant, le nombre d’amis proches augmente petit à petit. Et surtout, Jin-kun, vous êtes là. Maintenant, la vie est enfin amusante. Je ne veux pas mourir et je ne veux pas plus que les personnes que je considère comme importantes meurent. Et à cet effet, je veux absolument créer un sort de résurrection au cas où quelque chose se passerait mal. Il s’agit après tout de ma capacité spécial. »

Les yeux de Sakura brillaient d’une forte volonté. Son désir de ne pas perdre son bonheur était-il plus fort que sa peur des morts ?

« ... D’accord. Dans ce cas, je vous laisse la suite des opérations, » dis-je en hochant la tête.

« D’accord ! » répondit-elle avant de se concentrer.

Un symbole magique était apparu au niveau des pieds de Sakura. Normalement, il disparaissait quasi immédiatement, mais dans le cas présent, il était resté là.

« Hein !? » s’exclama-t-elle.

Le visage de Sakura fit une grimace étrange. Quand j’avais vérifié la quantité de mana qu’elle avait, j’avais constaté qu’elle en avait déjà perdu la moitié.

Hoho, n’avez-vous pas dit que vous aviez 150 % du mana requis ? Alors que je pensais cela, la consommation du sort avait dépassé les 100 % et avait atteint avec peine les 150 %.

« Création de Magie : Ânkh !! » déclara-t-elle d’une voix forte. Juste après la conclusion de la création du sort, Sakura s’était effondrée sur le sol. La plus grosse part de son mana avait été consommé et elle était donc tombé inconsciente. Il était rare de s’évanouir si vous êtes habitué à utiliser la magie, mais consommer une énorme quantité de magie en un coup comme dans le cas présent était une autre histoire.

Je devrais demander à Sakura pourquoi elle avait utilisé tellement plus de points de magie que prévu quand elle se réveillera. Pour l’instant, je l’avais allongée sur le canapé.

Nom : Magie unique : Ânkh

Permets de ressusciter les morts. Ne peut pas être utilisé sur des héros d’autres mondes ou des personnes ayant des capacités spéciales. Ne peut pas être utilisé si le cadavre est trop endommagé.

« Arg..., » on dirait que Sakura s’était réveillée.

« Oh, vous êtes-vous déjà réveillée ? Comment est votre condition physique ? » demandai-je.

« Je vais bien. J’ai juste quelque chose comme une petite anémie, » répondit-elle.

Elle vacillait un peu alors qu’elle se levait.

« Dans ce cas, il suffit de s’allonger pendant un moment, » dis-je.

« D’accord, » répondit Sakura.

Sakura se coucha à nouveau dans le canapé.

« Cela a semblé très difficile, mais pourquoi a-t-il consommé tant de mana ? » demandai-je.

« Tout à fait. Eh bien, ce n’était pas assez avec 100 % des points de mana, » répondit-elle.

« Pas assez ? » demandai-je.

« Tout à fait. Si nous voulions uniquement faire bouger un corps, alors je peux l’utiliser à 100 % de sa puissance. Mais dans ce cas, il s’agit d’un sort équivalent à de la nécromancie, » expliqua Sakura.

Une personne morte pouvait être ranimée grâce à la Nécromancie, mais elle n’était pas ramenée à la vie. Ce sera simplement une marionnette en mouvement avec une expression démontant la non-vie et elle n’aurait ni connaissances ni intelligence. Réanimer dans cet état serait un échec, car cela ne servirait pas notre but.

« À 110 %, il peut être physiquement ramené en vie. Mais il ne s’agit de rien de plus qu’une poupée vivante, » continua Sakura.

Eh bien, ce n’est toujours pas assez.

« À 120 %, la personne récupère quelques connaissances antérieures. Mais le plus que vous pouvez faire avec cet état est de l’interroger. La poupée vivante sera dans le même état qu’au moment de sa mort, et elle sera toujours incapable d’agir ou de parler de son propre chef, » continua Sakura.

Cela pourrait être utile en fonction de la situation. Par exemple, que se passerait-il si nous faisions ça sur le corps du démon, Romarie ?

« Au-dessus de 150 %, il est possible de revivre en étant pleine consciente. Je pense que cela répondrait à peine à nos besoins. Cependant, sa mémoire commencera à s’estomper après la mort. Ainsi, plus il y a de temps entre la mort et la résurrection, et plus de souvenirs seront perdus, » continua Sakura.

« Est-il possible de réparer ça avec de la magie ? » demandai-je.

« Il n’y a aucun moyen de faire ça, » répondit Sakura. « Il semble que ma création de magie ne peut pas faire de sorts affectant la mémoire ou les âmes. Je ne sais pas si c’est, car je manque d’imagination, ou si c’est un problème totalement différent. »

Le pouvoir de Fenêtre Système de Sakura n’indiquait que quelques informations, cela ne nous aidait pas à la comprendre.

« Je vois, il semble donc y avoir des inconvénients inattendus, » dis-je. « Mais, pourquoi cela ne peut-il pas être utilisé sur des héros d’autres mondes ou des personnes ayant des capacités spéciales ? »

Pour les personnes ayant des capacités spéciales, c’était comme un handicap injuste pour eux.

« C’est dû à une quantité insuffisante de magie. J’aurais probablement besoin d’environ 300 à 400 % de ce qu’on avait prévu initialement, » répondit-elle.

C’était vraiment une quantité absurde. Je suppose que c’était impossible pour l’instant. Eh bien, c’est une question différente.

« Il y a un problème de plus, » déclara-t-elle.

« ... Qu’est-ce que c’est ? » demandai-je.

« La personne ressuscitée perdra le plus gros de ses statistiques et de ses compétences, » annonça Sakura.

« Donc, comme un malus de mort, » dis-je.

Un malus de mort était un classique dans les jeux en ligne. Vous alliez perdre de l’expérience, de l’argent, des objets, etc.. à la mort. En raison de la perte de mémoire mentionnée plus tôt, je pensais que c’était une possibilité.

« Vous devez consommer environ le double de mana pour retirer ce malus, » déclara Sakura.

« Cela peut donc être évité... Mais bon. Cela devient quelque peu difficile, » déclarai-je.

Nous en avions à peine assez pour la résurrection telle qu’elle, et nous aurions besoin de doubler le nombre de mana pour éviter la peine de mort... c’était un autre problème à résoudre dans le futur.

« Mais il suffira de faire revivre ainsi les morts, » déclara-t-elle.

C’était vrai. Comme je l’avais mentionné plus tôt, la résurrection des morts était le plus grand tabou. Si le corps, l’esprit et les souvenirs peuvent être récupérés, cela suffisait.

« Mais, Jin-kun, cela ne marche pas sur vous et moi, alors s’il vous plaît, protégez-moi. Et s’il vous plaît, ne mourrez pas, d’accord ? » supplia Sakura.

« D’accord. Je vous protégerais, et je ne mourrais pas. Alors, ne vous inquiétez pas à propos de ça, » dis-je.

Un espace était créé pour juste nous deux ici, nous séparant des autres. Naturellement, nous avions ignoré les autres héros. Eh bien, je ne savais rien à leur sujet ~~.

« C’est un gaspillage de compétence que de faire ça, mais je pense que je veux faire revivre Yurika, » déclarai-je.

« Oui, je comprends. Mais si nous la ressuscitons à 150 %, elle pourrait se révolter contre nous à cause de son ego, alors nous devrions utiliser le sort à 110 % ou 120 % et d’abord la forcer à accepter un contrat d’esclave, » Sakura déclara de manière inattendue quelque chose de sombre comme ça.

« Pouvez-vous vraiment faire ça ? » demandai-je.

« Tout à fait. Puisque cette magie peut être écrasée, nous pouvons utiliser le 150 % sur elle plus tard, » annonça Sakura.

« Wôw, comme c’est pratique..., » déclarai-je.

« Je suis d’accord. En contrôlant minutieusement la consommation de magie, j'ai pu réussir à obtenir cette fonctionnalité, » Sakura acquiesça en affichant une grande satisfaction. Il semblerait qu’il y avait eu une grande bataille qui s’était déroulée quelque part que je n’avais pas pu voir.

« Alors, commençons par le sort à 120 %, » déclarai-je.

Après avoir dit ça, j’avais placé le cadavre d’Yurika sur le lit. J’avais ensuite pris le pouvoir d’Ânkh à Sakura et j’avais commencé l’incantation.

... Trop long. Non, ça pourrait être naturel. La Régénération prenait 10 minutes à être lancée, donc il n’était pas étrange que ce sort prenne plus de temps, mais c’était un peu trop long là. Finalement, cela s’était achevé après 30 minutes. Le sort avait utilisé beaucoup de mana, mais c’était une quantité insignifiante par rapport à ce qui avait été utilisé dans la création du sort.

« Ânkh ! » dis-je finalement pour activer le sort.

Le corps d’Yurika s’était mis à briller au moment de l’activation du sort. Ce n’était pas bien différent de la Régénération. Après que la lumière se soit éteinte, Yurika avait ouvert les yeux, mais elle ne présentait pas le moindre signe de vie ou d’intelligence.

« Est-ce un succès ? » demanda Sakura.

« Je pense que oui, » répondis-je.

Yurika n’avait rien dit, et n’avait pas fait le moindre mouvement démontrant une conscience. Je savais qu’elle était en vie, car elle respirait.

J’avais alors décidé de lui poser des questions. « Euh, quel est ton nom ? »

« Yurika, » répondit-elle sans la moindre émotion. La réponse était correcte, donc le sort semblait avoir fonctionné.

« Dis-moi ce qui s’est produit juste avant ta mort, » ordonnai-je.

« Je ne m’en souviens pas, » répondit-elle.

Je n’étais pas sûr si c'était en raison de la perte de sa mémoire ou si elle n’était pas consciente de sa propre mort.

« En ce moment, quel est ton souvenir le plus honteux ? » demandai-je.

« Eh, pourquoi demandez-vous une telle chose ? » demanda Sakura.

« Eh bien..., » commençai-je.

« C’est quand j’ai été vaincu par un slime et j’ai réussi de justesse à m’échapper, mais mes vêtements avaient fondu à cause du slime et j’ai dû retourner en ville toute nue, » déclara Yurika.

Je pouvais seulement dire que c’était sans conséquence.

« Quel est ton métier ? » demandai-je.

« Je ne m’en souviens pas, » répondit Yurika.

C’était à coup sûr une perte de mémoire. Si vous aviez oublié votre travail, je pense que la perte de mémoire était assez importante. Après tout, cela faisait un moment qu’elle était morte.

« Te souviens-tu de nos visages ? » demandai-je.

« Pas du tout, » répondit-elle.

« Te souviens-tu de tes parents ? » demandai-je.

« Je m’en souviens, mais je n’arrive pas à me souvenir de leurs visages, » répondit-elle.

Après cela, nous avions posé beaucoup de questions pour savoir à quel point sa perte de mémoire était grave. Elle avait perdu la majeure partie de sa mémoire et ne se souvenait pas d’avoir été une aventurière, mais curieusement, elle se souvenait encore des événements survenus lors de la requête.

Pour être honnête, elle n’était vraiment pas en état de continuer ce style de vie. La seule chose qu’elle pouvait faire après avoir été réduite en esclavage était de rester dans cette résidence en tant que servante.

« Je vais faire un contrat d’esclave avec toi. Montre-moi ton dos, » déclarai-je.

« D’accord, » répondit-elle en obéissance et en me tournant le dos.

À bien y penser, à 120 %, elle n’avait peut-être pas du tout besoin d’un contrat d’esclave, puisqu’elle était devenue comme ça.

Un peu après la fin de l’établissement du contrat d’esclave, j’avais utilisé le sort d’Ânkh à 150 % de sa puissance minimale.

Une fois de plus, j’avais incanté pendant 30 minutes pour lancer l’Ânkh. L’Ânkh à 150 % avait consommé beaucoup plus de magie.

Eh bien, c’est évident...

« Ânkh ! » dis-je pour activer le sort.

Yurika fut enveloppée par une lumière plus forte que la première fois. Elle tomba au sol avant même que la lumière ne disparaisse. Elle s’était réveillée quelques instants après la disparition de la lumière.

« Où suis-je ? Qui suis je ? » demanda Yurika.

La perte de mémoire était à nouveau présente.

Yurika avait réfléchi un petit moment avant de dire quelque chose de similaire à avant. « Je ne sais pas où je suis, mais je sais que mon nom est Yurika. »

Voilà, elle se souvient maintenant de son nom.

« Qui êtes-vous ? » demanda-t-elle finalement en tournant la tête vers nous.

Son caractère semblait complètement différent d’avant sa mort. Son ton aussi avait changé. C’était comme si elle était faible ou manquait d’énergie... c’était comme si elle était une personne complètement différente.

« Mon nom est Jin, cette personne est Sakura, » dis-je.

« Pourquoi suis-je ici ? Que suis je ? » demanda Yurika.

« Tu es dans ma maison et tu es devenue mon esclave, » répondis-je.

« Une esclave, quoi ? ... Oh, une marque d’esclave est gravée ici, » Yurika regarda ça puis elle parla avec indifférence. Je suppose que la mémoire et les connaissances sont deux choses différentes, car elle se souvenait des détails sur la marque d’esclave.

« Je ne sais rien de toi. De quoi te souviens-tu ? » demandai-je.

Je voulais lui poser quelques questions afin de pouvoir comparer ça avec mes précédentes questions.

« Je ne sais pas. Il y a des choses comme des souvenirs, mais elles sont fragmentées, donc je ne sais pas quand, où ou de qui, » répondit Yurika.

Il semblerait que si la perte de mémoire était trop importante, il était difficile de récupérer des informations. Et pourtant, elle était capable de répondre à des questions à 120 % de résurrection. Je me demande, était-ce comme une sorte d’hypnotisme ? Si elle était hypnotisée, elle pourrait sûrement se souvenir inconsciemment de l’information un peu comme à la télévision dans ces émissions. Peut-être que le rappel des souvenirs était entravé par la conscience.

« C’est vrai..., à partir de maintenant, tu vas travailler comme servante dans ce manoir, » dis-je.

« D’accord..., je comprends, » répondit-elle.

D’ailleurs, les compétences d’Yurika avaient toutes été perdues, et ses statistiques avait également diminué de 80 %. Il sera nécessaire de lui donner quelques points de statistiques, car elle mourra probablement très rapidement si nous la laissions seule.

« Au fait, y a-t-il quelque chose que tu souhaites ? Ou toute règle pour laquelle tu vis ? » demandai-je.

Confirmons ceci une bonne fois pour toutes.

« Non... je n’ai pas ce genre de chose... Non, c’est faux. J’en ai une, et c’est “Je veux vivre le plus longtemps possible”. Pouvez-vous m’accorder ce souhait ? » demanda-t-elle avec un sourire amer.

Cela semblait assez ironique. Le seul souhait pour elle qui était morte et ressuscitée était « une longue vie »... bien que sa mémoire soit fragmentée, il semblerait que le choc de sa « mort » soit resté en elle.

« Oui, je vais te laisser vivre aussi longtemps que possible. En échange, tu vas devoir travailler dur pour moi, est-ce que cela te convient ? » demandai-je.

« Oui, » répondit-elle.

Après ça, j’avais pensé à incanter le sort d’Ânkh à 120 % sur Romarie pour la ressusciter et l’interroger. Cependant, je ne pensais pas que ce soit possible, car il y avait un trou béant dans son estomac qui avait été fait par mon coup de poing.

Laissez-moi expliquer une chose. Ânkh ne guérira pas les dégâts et Régénération ne restaure nullement les points de vie. Si vous ressuscitiez quelqu’un avec un trou dans l’estomac, ses points de vie diminueraient. Romarie n’avait plus que 1 point de vie en raison de ses statistiques, et je ne pouvais pas donner de points aux cadavres.

Conclusion : Elle mourra dès qu’elle sera ressuscitée. Il était impossible de lancer Ânkh, Régénération, Soins et de transférer des statistiques en même temps.

En fin de compte, nous devrions augmenter la consommation de mana pour l’Ânkh jusqu’à ce qu’elle puisse aussi guérir complètement les plaies.

Ainsi, notre première résurrection s’était soldée par 1 succès et 1 échec. Et il y avait encore un plus gros problème que je l’avais imaginé.

Il faudra à l’avenir gagner encore plus de points de magie et ainsi augmenter la puissance de l’Ankh. Au moins, jusqu’à ce que le sort soit capable de nous ressusciter, Sakura et moi.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Bonjour c
    Qu'est-il arrivé au chapitres prévu avec l'équipe des esclaves il devait y avoir cinq ou six chapitres à poster je crois

    • Euh, en français, pas vraiment lisible où plutôt pas trop logique. Voulez-vous dire que vous trouver que ceux de Novel de Glace aurait dût sortir + de chapitres tout en les traitant d'esclaves, car à part ça, je vois pas ?

      Je comprends pas vraiment la logique disons.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire