Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 35 – Partie 1

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 35 : Nettoyage après-coup et récompense

Partie 1

« Le démon qui a essayé de se déguiser sous l’apparence de la reine a été tué par les Chevaliers secrets de la Reine, » il s’agissait de la rumeur qui était liée à cet incident et qui s’était répandue dans la ville.

Bien sûr, ceci était inventé et elle avait été intentionnellement répandue par la famille royale. Ils avaient changé quelques détails et je n’étais pas un chevalier de la reine. Donc, ils s’étaient préparés à voir venir une rumeur qui allait se propager et ils l’avaient manipulé selon ce qui était préférable pour eux.

« Je demande humblement à chacun d’entre vous de garder cette affaire secrète, » parce que la reine avait elle-même baissé la tête, même les aventuriers s’étaient mis d’accord sans rien dire de plus et étaient rentrés chez eux. Une autre raison pour laquelle ils étaient d’accord était que les aventuriers rassemblés recevaient une récompense en fonction de leur rang en argent non déclarée ouvertement. Malheureusement, on ne m’en avait pas donné...

Et aussi, il y avait le fait que Sakura utilisait tout le temps un ton et une attitude formels, mais elle avait un ton différent quand elle était avec la reine. Parce que nous ne l’avions jamais entendu parler avec ce ton auparavant, nous étions pris de court. Et quand nous avions essayé de demander des détails...

« Hein !? Je n’ai aucune raison d’utiliser ce ton épuisant qui est mon ton habituel, n’est-ce pas ? » En disant ça, elle avait changé. Était-ce qu’elle jouait la comédie ?

Même après le départ des aventuriers, le château était resté dans un état de confusion. C’était en train de se calmer, mais il semblerait qu’il faudrait beaucoup de temps pour inspecter l’étendue des dégâts. Bien sûr, je profitais pleinement des capacités de ma Carte et d’Alta selon les demandes que me faisait Sakuya. Au cours de l’inspection, nous avions découvert un certain nombre de serviteurs qui avaient été exposés à la corruption ou au détournement de fonds... Il y en avait plus que ce à quoi je m’attendais et Sakuya s’était plainte à moi quand j’étais devenu encore plus occupé à cause de ça. Je ne pouvais pas trop faire autrement.

Avec l’intrigue de Romarie qui avait été révélée, les geôliers s’étaient suicidés. Sont-ils galants ou quoi...

À cause de tout ce que j’avais dû faire, j’étais resté cloîtré dans le château royal pendant près de trois jours. Naturellement, j’étais la plupart du temps près de Sakuya même lorsque j’utilisais mes capacités. De plus, comme ma puissance était très importante et qu’elle avait été révélée à tous, j’avais été accueilli par les résidents du château comme un protecteur mélangé avec un secrétaire. C’était arrivé dans la mesure où personne n’avait formulé d’objections même si je m’assoyais à côté d’elle pendant nos repas. Ils gèrent même tous mes besoins...

Personnellement, je n’avais pas l’intention de me mêler de la politique, mais comme j’avais décidé de m’occuper de ce nettoyage, je suppose que je devais le faire jusqu’au bout.

En ce moment, Sakuya se battait avec de la paperasse alors qu’elle s’était assise sur mes genoux. Je me demandais souvent si elle avait besoin de s’asseoir là quand elle travaillait.

Quand je lui avais posé la question, elle m’avait répondu sur un ton ferme. « Oui, je dois le faire ! » Et elle avait décidé de ne pas se laisser déloger de là.

Parfois, Dora venait me voir, alors qu’elle semblait solitaire. Dans des moments comme ça, Sakuya se déplaçait légèrement et elle partageait mes genoux avec Dora.

Bien sûr, tous les membres de mon groupe principal avaient le droit de se promener librement dans le château, mais seulement quand ils étaient avec moi. Et quand je dis avec moi, cela voulait également dire avec Sakuya vue qu’elle ne traînait jamais loin de moi. Mais cela n’avait pas vraiment d’importance.

Deux autres jours s’écoulèrent. Et enfin, nous avions pu effacer la plus grosse part des tourmentes causée par les démons. Le château était revenu à la normale. Cependant, la manière dont le monde du château me traitait avait également changé. À ce moment-là, une partie des ministres et la plupart des personnes de rang inférieur se référait à moi avec le « -sama » et ils me saluaient d’une manière formelle.

R : Il y a des rumeurs comme quoi le Maître est le fiancé de la Reine Sakuya et qu’il fera bientôt partie de la famille royale. Comme Sakuya n’a nullement nié cette rumeur, elle a acquis rapidement une certaine légitimité.

Hé, Sakuya...

Au moment où je m’étais rendu compte de ça, j’avais regardé Sakuya avec des yeux à demi clos et elle m’avait regardé de son côté en affichant un sourire semblant innocent (et je n’ai pas dit innocent). J’avais alors tiré sur sa joue.

« Mais, tu sais, je ne peux pas nier que cela soit un merveilleux avenir, c’est pourquoi je n’ai rien dit, » et après ça, cette fille avait arrêté de dissimuler son affection envers moi. Je pensais que ce qu’elle disait était juste une blague, mais elle semblait vraiment sérieuse quand à ça.

« Même si tu m’appelles comme étant ton frère, en vérité, veux-tu m’appeler comme ton mari ? » demandai-je en plaisantant.

« Comment le sais-tu ? Des frères et sœurs non liées par le sang peuvent se marier, » me répondit-elle avec un sourire.

☆☆☆

Le jour suivant. Après la première étape de la restauration terminée, j’avais pour l’instant été relevé de mes fonctions.

En ce moment, j’étais au cours d’une audience. La raison derrière ça ? C’était lié à la récompense que j’allais avoir à la suite de tous ces événements. Peu importe la manière dont Sakuya était reconnaissante envers moi, ou la manière dont elle voulait que je sois à ses côtés, j’étais en ce moment simplement un étranger vis-à-vis de la gestion de ce pays. La raison était simplement, car je n’avais pas vraiment les compétences appropriées pour ça. De plus, il semblerait que je devais être récompensé puisque j’étais la personne clé quant à la mort de ce démon.

Bien sûr, ce dont on parlait était différent des récompenses qui avaient été reçues par les autres aventuriers.

De plus, j’étais la personne qui avait été capable de briser la défense la plus puissante que possédait la famille royale. En termes simples, cela signifie que je peux renverser à moi seul la famille royale. Il n’y avait aucune raison pour eux de faire de moi un ennemi. Et n’oublions pas le fait que j’étais aussi très proche de Sakuya, la reine...

« Mes serviteurs, il est inutile de s’incliner..., » déclara Sakuya.

Encore cette blague, hein. Même si ce n’est pas un acte, je ne veux toujours pas m’agenouiller à Sakuya non plus.

{L’eau sacrée de la Reine !} envoyais-je par télépathie à Sakuya.

« Arg..., » Sakuya était tombée à genoux en raison de ma blague.

« Votre Majesté ? Avez-vous un problème ? » demanda l’un des hommes présents dans la pièce.

« Non, ce n’est rien, desu, » répondit-elle. Elle semblait avoir repris son calme.

« Jin-dono, vous avez toute ma gratitude de nous avoir apporté un soutien varié en ce qui concerne l’incident qui à frappé le château, desu, » déclara Sakuya. « Dans un tel cas, je crois qu’une récompense pour vos efforts est tout à fait appropriée. Je voudrais d’abord m’enquérir si ces différents cadeaux vous conviennent. Qu’en pensez-vous de ce que je vais annoncer ? »

Parce que c’était gênant pour moi même de les demander dans cette situation, j’avais fait que Sakuya les transmet d’elle-même. Comme cela sortait de la bouche de Sakuya, cela donnerait l’impression que ces récompenses étaient déjà reconnues à l’avance, du moins, il semblerait.

« La première chose est une propriété se trouvant dans la capitale, » commença Sakuya. « La seconde chose est le corps du démon lui-même. Et les troisièmes choses sont plusieurs trésors contenant des objets magiques, y compris un “collier de la reine”. Est-ce tout ce que vous désirez, n’est-ce pas ? »

« Oui, ce sont sans aucun doute les récompenses que je souhaiterais recevoir, » déclarai-je.

Eh bien, je devrais au moins utiliser des expressions polies.

« Après ça, ces trois..., » commença Sakuya.

« Veuillez m’excuser, Votre Majesté ! Si vous décernez un “collier de la reine” à une personne qui nous est inconnue et qui est même une personne d’origine inconnue, alors moi, Hainbel — “gufu” * gémissement douloureux *. »

Un noble dans la pièce, qui était le même ministre qui s’était adressé à moi avec un « sama » si je me souviens bien, avait fait taire le noble qui était sur le point de dire des choses inutiles, avec un coup de poing de l’estomac. Le noble qui commençait à poser problème s’était effondré.

Je voudrais pouvoir faire ça, un coup de poing de l’estomac.

R : Si le maître effectue le coup de poing dans l’estomac, ce noble suivrait le même sort que le démon.

Oui, je sais bien...

De plus, pourquoi ce noble a-t-il fait des pieds et des mains dans un tel moment ?

R : Il vient d’une vieille maison, mais il a aussi de nombreux scandales et cela semble assez difficile d’obtenir un « collier de la reine ».

{Il faudrait éviter d’inviter ce genre de type dans un tel moment. Sakuya, j’ai décidé de te punir après ça.}

« Hii~ ! » cria Sakuya.

« Reine Sakuya ? Y a-t-il quelque chose qui ne va pas ? » demanda le ministre.

« Non, ce n’est rien, desu..., » répondit Sakuya.

Oh, un message de télépathie de Sakuya.

{Je suis désolée ~ ! S’il te plaît, pardonne-moi, Onii-chan ~ !}

{Non !} répondis-je.

{Hiii!!} cria-t-elle par télépathie.

Le ministre essayait d’encourager Sakuya qui, de plus près, avait les larmes aux yeux. « Excusez-moi, Votre Majesté. »

« T-Tout va bien ! Alors, ces trois récompenses vous seront accordées, Jin-dono, » déclara Sakuya.

« Merci beaucoup, » répondis-je.

Je suppose que c’est la fin. Au moment où j’avais pensé cela, le ministre avait continué.

« Et maintenant, un titre de noblesse pour vous, Jin-dono..., » déclara-t-il.

« Je refuse humblement votre offre, » déclarai-je.

« Vraiment... ? Comme c’est regrettable ! » déclara le ministre.

Ne pense pas à pousser des choses inutiles sur moi.

À ce que je vois, la moitié des nobles ont même fait un visage déçu. Je pense qu’ils détesteraient normalement quand un étranger reçoit un titre de noblesse, mais...

R : Il semble que vous ne le sachiez pas, alors je vais vous informer. Pour le dire franchement, ce pays était sur le point de s’effondrer. Le sommet de la hiérarchie de ce pays envisage de faire que vous travailliez avec eux vu que vous avez été capable d’arrêter l’effondrement et avez également montré une grande puissance. Ils ont jugé qu’un titre de noblesse serait assez bon marché si c’est pour ça.

Oh c’est vraiment ainsi.

Sakuya avait conclu la situation et avait mis fin à ma cérémonie de remise de récompenses. À ce propos, ce noble gaffeur était toujours allongé sur le sol.

Ce ministre peut-il faire un bon coup de poing ?

Sans tarder, nous nous dirigeons vers la bâtisse que nous avions reçue comme récompense par la reine Sakuya, qui était, pour le dire simplement, un bien immobilier comprenant du terrain et des bâtiments. Dans le quartier le plus riche de la capitale, il y avait un domaine qui s’appelait la maison de vacances de Sakuya, et c’était où elle avait vécu pendant un certain temps.

« Maître, où allons-nous ? » demanda Cloud.

Cloud était anormalement nerveux. Ou plutôt, tous les nouveaux esclaves étaient nerveux. En y réfléchissant normalement, je suppose que vous avez besoin de courage pour flâner dans un quartier de noble avec un statut social d’esclave. Je ne leur avais rien dit au sujet des récompenses ou de ma relation avec la reine...

« Nous allons vers la base que j’ai obtenue. Je vous ferai tous vivre là-bas, » déclarai-je.

« Hein !? Peu importe comment je le regarde, c’est une zone résidentielle pour les nobles..., » déclara Cloud.

« Maître, vous êtes vraiment hors de la norme, n’êtes-vous pas..., »

« Je le sais..., » déclarai-je.

Je ne sais pas ce qu’ils savaient, mais après leur avoir donné une petite explication pendant notre promenade, nous étions arrivés au domaine.

Eh oui, je l’avais déjà vu sur la carte, c’était grand. Il y avait un grand jardin et il y avait plus de 20 chambres dans le bâtiment principal. Et il y a même une annexe pour les employés.

Aurais-je demandé trop en demandant un domaine si gros ?

R : Non, ce n’est nullement trop pour la personne qui a sauvé un pays.

« C’est bien plus gros que ce que je m’attendais..., » déclara Sakura.

« N’est-ce pas normalement une résidence secondaire des membres de la famille royale..., » déclara Mio.

Sakura et Mio étaient également abasourdies.

« Cette taille est tout à fait naturelle pour Jin-sama, » déclara Maria.

« Oui, tout à fait. Ce que dit Maria-san est correct, » déclara l’ancienne chevalière de la reine.

Ces deux fanatiques ne faisaient que me soutenir.

En y réfléchissant, ces deux-là ajoutent un « san » lorsqu’elles se parlent entre elles, n’est-ce pas ? Pourquoi font-elles ça ?

R : {il semble que leur politique est de ne pas avoir de différence de position entre les croyants. Comprenez-vous ?}

Hm ? Alta, as-tu dit quelque chose ?

R : Non, je n’ai rien dit.

Alors, c’est bon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS : Le mensonge de Atla est hilarant !

  3. Jin shindo (avant d'être invoqué)

    Je sais pas pourquoi mais je dirais que bientôt les histoires de roi démon et de héros vont être remplacé par un culte qui affirmerait qu'il génère un dieux vivant ayant été transporté par une invocation ,ils affirment aussi qu'il va changer le monde et que il ne faudrait pas utiliser l'invocation sinon un autre dieux qui irait détruire leur monde actuel
    (On va voir si l'ex-déesse qui a embêté le dieux Jin sera toujours aussi connu quand son culte involontaire sera expandue et qu'il sera allé la voir pour lui prendre ces capacités : son pouvoir dépasse les logiques du monde donc pourquoi il pourrait pas prendre le pouvoir d'une déesse ?)

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire