Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 30

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 30 : Une récompense et une requête

Gilbert avait dit qu’il partirait en même temps que nous, mais je ne pensais pas qu’il viendrait avec nous. Il semblerait qu’il resterait pendant tout le trajet un peu plus loin de notre chariot.

La Carte indiquait également qu’il n’avait pas l’intention de nous attaquer. Même après tout ça, je ne pouvais toujours pas le quitter des yeux.

Et en plus, nous devions nous battre sans utilisation de nos pouvoirs spéciaux parce que Gilbert, qui était à proximité, le verrait. De plus, pour ne pas mentionner le fait qu’en ce moment nos compagnons étaient dans la Pièce.

Une fois arrivés à la Cité d’Atarime, nous avions décidé d’aller à la guilde des aventuriers. Je suppose que je ne pouvais plus rien annoncer de spécial.

J’avais ensuite demandé à la réceptionniste de me laisser voir le maître de guilde. Pour une certaine raison, Gilbert décida de venir aussi avec moi.

« Gilbert, pourquoi venez-vous avec moi ? » demandai-je.

« Je suis désolé. Cela ne concerne pas directement la horde, mais je veux vous demander quelque chose, » répondit-il. « Excusez-moi. Pourriez-vous me laisser rejoindre la conversation avec le maître de guilde ? »

« Cela ne me dérange pas, mais je ne sais pas ce que le maître de guilde va penser de ça, » dis-je.

« Merci. Ne vous inquiétez pas pour le maître de guilde. Il connaît aussi ma situation. Il est peu probable qu’il fasse la moindre objection, » déclara-t-il.

Devrions-nous permettre à Gilbert de nous rejoindre ? Je me demande quel est son statut.

Gilbert

Niveau 32

Genre : Mâle

Âge : 29

Race : Humain

Compétence : [Maîtrise de l’Épée Niv. 4] [Maîtrise des Lances Niv 2] [Équitation Niv 2] [Renforcement Corportel Niv 3]

Titre : Chevalier de la Reine

Il a un titre. Il semblerait qu’il soit le chevalier d’une reine. Pourquoi est-il ici ? Oh ! C’est le Royaume de Kastal. Le chevalier d’une reine est comme la garde rapprochée de la reine. Ils ont une position plus élevée qu’un chevalier normal. Bien sûr, les exigences de base sont également plus élevées.

Nos dernières actions étaient extrêmement visibles. Cela pourrait nous causer des ennuis, alors je devais m’y préparer. Je ne pensais pas que nous aurions des relations avec la famille royale aussi soudainement...

Après avoir attendu un moment, le maître de la guilde arriva.

« Oh, désolé de vous faire attendre. Entrons dans cette pièce, et nous en discuterons les détails, » déclara-t-il.

Nous étions des membres officiels de la guilde. Bien sûr, Tamo-san et Midori étaient restés à attendre dans le chariot. Ce n’était pas trop un problème pour mes précieux monstres.

« Arg... Gilbert est avec vous, » déclara le maître de la guilde.

« Oui, j’ai demandé à pouvoir être présent, » déclara Gilbert.

« Je vois... Eh bien, je suppose que c’est tout à fait naturel..., » répondit le maître de guilde.

Le maître de guilde avait eu une conversation avec Gilbert. Je ne pensais pas qu’ils avaient un problème quant à leur relation...

Après ça, nous étions arrivés à la salle de réception. Il y avait beaucoup de chaises ici, assez pour tout le monde. Au fait, Dora était assise sur mes genoux. J’étais guéri.

Le maître de guilde avait immédiatement commencé à parler. « Pour commencer, permettez-moi de remercier tout le monde pour leur participation quant à la requête d’hier liée à la horde. Grâce à vous, nous n’avons eu aucun dommage. Quand je pense à cette horde, je me dis que cela pourrait être considéré comme une réussite de première classe. »

Comme je m’en étais occupé à deux, je serais troublé si nous nous démarquions trop.

« Cependant, je dois m’excuser, » continua-t-il. « Nous ne pouvons pas vous donner de récompenses. Nous ne sommes pas en mesure de vous préparer une récompense spéciale. Bien que la guilde ait fait une demande forcée pour défendre la Cité d’Atarime, nous n’avons jamais pensé que la horde finirait si vite. »

Bien sûr, c’est naturel. Je veux dire, nous ne visions pas vraiment une récompense, alors ne vous inquiétez pas.

« Eh, allez-vous nous punir ? » Mio se leva et se mit à parler. Elle était très sensible quant aux punitions.

« Non, nous ne le ferons pas. Vous avez pris votre chariot afin d’aider à la mission de sauvetage, et ensuite vous êtes restés pour affronter les monstres, » déclara le maître de guilde. « Ce n’était pas un problème du tout. Mais c’est assez suicidaire pour un aventurier habituel de Rang E de le faire. »

Eh bien, vous avez raison. Je dois réfléchir afin de trouver une excuse.

Mio fut soulagée et s’était à nouveau assise.

« Je veux dire, n’est-ce pas une excuse de votre part pour ne pas donner de récompense ? » demanda Maria.

Nous étions à découvert. Eh bien, nous n’essayerons même pas de dissimuler ce que nous avions fait. Je n’avais pas d’excuses si cela semblait trop suspect.

« Pas vraiment. Veuillez accepter la récompense pour les préparatifs de la défense et pour avoir secouru les réfugiés avec votre chariot, » tout en parlant, il tendit un petit sac. Il s’agissait de la récompense dont il parlait. « Bien que vous nous ayez déjà livré les pierres des monstres de la horde, je suis désolé de ne pouvoir rien faire pour ça. »

« Eh bien, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter à ce sujet, » répondis-je.

« Ils ont remis ces pierres de monstres aux aventuriers parce qu’ils ne voulaient pas que quelqu’un se plaigne de l’arrêt de la horde avant qu’eux-mêmes puissent agir, alors ne vous inquiétez pas, » Gilbert rentra dans la discussion. Bien que ce ne serait pas drôle s’ils se plaignaient que leur cible soit arrachée...

« Honnêtement, le nombre de victimes aurait été encore plus grand, si nous devions les combattre directement, » déclara le maître de guilde. « Mis à part cette horde, la Forêt de Tiara est célèbre pour être paisible. Cependant, il est toujours difficile d’entrer si vous n’êtes pas un aventurier vétéran. »

La Cité d’Atarime avait été dans une situation difficile. D’un point de vue extérieur, la force des deux camps pourrait être presque identique. Même si nous pouvions protéger la ville, ce ne serait pas sans pertes. Et, vous devriez prendre en compte le Tyrannosaure qui était derrière cette horde... S’il y allait avec ou après la horde, la Cité d’Atarime serait à coup sûr détruite.

« En y pensant... pourriez-vous nous dire pourquoi nous avoir fait venir ici ? Le but n’est pas seulement pour de petites discussions, n’est-ce pas ? » demandai-je.

Nous pouvons faire sans problème ce que nous avons fait ici à la réception. Eh bien, disons qu’être dans une salle de réception est désagréable, mais c’est une salle secrète où nous pouvons discuter de quelque chose que nous ne voulons pas que d’autres entendent.

« ... Je comprends. Bien sûr, ce n’était pas le sujet principal. Nous avons trois objectifs : récompense, des questions et une requête, » déclara le maître de guilde.

Il semblerait qu’il y avait beaucoup de questions. Je me demandais à propos de quoi elles étaient.

« D’abord, une récompense. Jin-kun, je veux élever votre rang de guilde à B..., » déclara le maître de guilde.

« Je refuse, » dis-je.

Comme j’avais immédiatement refusé, le visage du maître de guilde devient raide. Cependant, il avait été capable presque immédiatement de se concentrer à nouveau.

« Pourquoi ? » demanda-t-il. « J’ai vu votre dossier d’activité. Vous étiez en train d’élever votre rang de manière agressive... N’est-il pas préférable de passer à un Rang B sans avoir à passer un examen normal ? »

« Mon but est uniquement de monter mon rang jusqu’au C, » dis-je.

Le maître de guilde et Gilbert comprenaient tous deux ce que je voulais dire par là.

« S’agit-il du devoir d’un aventurier vétéran ? » demanda le maître de guilde.

« Tout à fait, » répondis-je. « Notre but est de pouvoir voyager librement. Nous n’avons pas besoin de droits ou de devoirs excessifs pour le faire. Un rang C est un rang intermédiaire. S’il vous plaît, montez-moi au Rang C si vous voulez me récompenser. Oh, s’il vous plaît, si possible, faites la même chose pour tous les membres de mon groupe. »

« Hmmm..., » le maître de guilde gémit. Est-ce difficile de nous mettre tous au Rang C ?

« Eh bien ! Pour une personne qui peut arrêter une horde à lui seul, un Rang C est vraiment indigne... Ma véritable intention est de vous donner une position convenable pour votre puissance, » déclara le Maître de Guilde.

Je comprends ce que vous pensez, mais s’il vous plaît, pardonnez-nous. Je ne me sens pas charmé d’être dans une position convenable dans ce monde.

« Est-ce qu’un Rang C n’est pas un peu trop bon ? » demanda-t-il. « Je ne peux pas dire que tous les membres de votre groupe sont assez bons pour être de Rang C. Que diriez-vous que je vous donne un Rang C et le reste un Rang D ? »

Il n’y a rien à dire. Notre capacité est assez bonne, et cela pourrait nous faire économiser beaucoup de temps en nous empêchant d’avoir à faire beaucoup de demandes.

Soit dit en passant, expliquons un peu l’autorité du maître de guilde. Le maître de guilde peut donner à un aventurier avec assez de réalisations un Rang C. Comme prévu, vous devez passer un test supplémentaire pour être classé B et plus, et peu de gens peuvent le passer.

« Compris. En passant, ces huit personnes visent un Rang B. Non, un Rang S. Donc, vous pouvez augmenter leurs rangs, si vous le voulez. »

J’avais pointé du doigt vers Cloud et Coco qui se tenaient dans le coin de la pièce. Cloud avait l’air surpris quand j’avais soudainement commencé à parler de lui.

« C’est vraiment un objectif d’envergure qu’ils ont là, » déclara le maître de guilde. « Non, s’ils sont des compagnons de quelqu’un d’aussi puissant que vous, alors il est possible qu’ils l’atteignent un jour... »

Il semblerait qu’il me tient en très haute estime.

« Veuillez renouveler votre carte de guilde plus tard. Je vais augmenter votre rang de guilde, » déclara-t-il. « Cependant, faisons cela après les questions. »

En d’autres termes, une interrogation...

« Pourriez-vous me dire le secret de votre force ? » demanda-t-il. « Je veux savoir si c’est possible... »

« C’est impossible, » répondis-je simplement.

« Eh bien, je pensais bien avoir une telle réponse, » déclara-t-il.

Je ne me soucie pas vraiment si je suis connu comme quelqu’un de puissant, mais je ne peux rien dire sur les détails. Après tout, ces types de compétences et de pouvoirs spéciaux sont difficiles à croire. Donc, il n’y a pas de raison pour moi d’en parler.

« Entendre les secrets d’un aventurier de haut rang fait après tout partie du travail d’un membre de haut rang de la guilde. Eh bien, l’information est comme une bouée de sauvetage. J’ai entendu dire que vous pouviez utiliser le Clignotement, » déclara-t-il.

Saladin ! Une méthode pour apprendre le Clignotement ! Il est difficile de couvrir cela parce que l’utilisation du Clignotement par Maria a été vue de tous.

Oh, les oreilles de Maria sont tombées depuis qu’il a dit ça. Elle est bien consciente qu’elle a fait quelque chose qui pose maintenant problème.

« Alors... ? Quel genre de technique est-ce ? » demanda le maître de guilde.

« Eh bien, c’est..., » commençai-je.

« Parlons d’autre chose, » Gilbert avait un intérêt pour cela, mais il changea soudainement le sujet.

« O-Ohh... Maître de guilde, de quoi voulez-vous parler d’autre ? » demanda Gilbert.

« Umm. À propos de l’autre sujet. Je parle de votre requête, Gilbert, » déclara le maître de guilde.

Gilbert se redressa sur sa chaise. « Je suis désolé de vous prendre de votre temps. D’abord, laissez-moi vous parler de ma situation. Je suis un chevalier, l’un des commandants des chevaliers de la reine. »

« C’est la vérité, » déclara le maître de guilde. « Mais il m’a parlé de cette demande juste aujourd’hui. »

Le maître de guilde rajouta. « Je sais déjà qu’il n’a pas menti parce que j’ai vu son titre bien avant ça... »

« Oh c’est vrai. Alors... ma requête consiste à demander à Jin d’aller à Quindam, la capitale du Royaume de Kastal, pour rencontrer Sa Majesté, » déclara Gilbert.

Rencontrez la reine...

Nous avons de nombreux souvenirs désagréables en provenance de la famille royale, et la chance pour nous d’avoir des ennuis est aussi importante cette fois-ci.

« Je.. hmm..., » commençai-je.

« S’il vous plaît, écoutez d’abord mon histoire, » il interrompt mon refus. Puisque Gilbert était une bonne personne, je suppose que je devrais au moins entendre une partie de son histoire.

« Hmmm... Qu’est-ce que c’est ? » demandai-je.

« Désolé. Mais s’il vous plaît, veuillez écouter l’histoire jusqu’au bout, » me demanda Gilbert.

« Bien qu’il s’agisse d’une demande pratiquement obligatoire, vous n’avez aucune obligation de l’accepter. En fait, vous pouvez également la refuser. Cela n’implique pas ces nobles mesquins, alors ne vous inquiétez pas, » déclara le maître de guilde.

« Bien sûr, je ne vais pas aller aussi loin que vous obliger à faire ça, » déclara Gilbert.

Cette déclaration du maître de guilde nous libère de tout souci. Ou devrais-je dire qu’il est conscient de l’expression de Gilbert ? Eh bien, n’était-ce pas naturel ?

« Compris. Je vais écouter votre histoire jusqu’à la fin, » dis-je.

« Merci, » répondit Gilbert.

Si j’avais le droit de refuser, je ne vois aucun problème à entendre toute son histoire. Pour le moment, ma position était de « Ne pas accepter »...

« Je ne connais pas vraiment la raison, mais il semble que Sa Majesté rassemble de puissants aventuriers, » commença Gilbert. « Il est de mon devoir envers Sa Majesté d’aller partout pour les trouver et leur demander d’aller à la capitale. »

De puissants aventuriers sont rassemblés. Je ne peux pas dire que c’est une bonne situation.

« Sa Majesté annoncera la raison dans dix jours, » continua-t-il. « Ma demande est la suivante : je veux que vous soyez dans la capitale à ce moment-là. La récompense est d’un million de pièces juste pour rencontrer la reine. C’est un montant d’argent fixe et ne peut être négocié parce que vous êtes classé en dessous de A. s’il vous plaît, comprenez bien cela. »

Dix jours... Je ne pense pas que nous aurons beaucoup de temps pour faire du tourisme, car il faut environ sept jours pour atteindre la capitale à partir d’ici. Si nous acceptons cette demande...

1 000 000 pièces d’or sont une énorme somme d’argent pour ce genre de problème.

« Des aventuriers de haut rang commencent déjà à s’y rassembler. Il devrait y avoir plus d’une cinquantaine d’aventuriers de Rang A et B. En ce qui concerne les aventuriers de Rang S, il semblerait que notre pays en possède quatre. »

Quoi ? Ces aventuriers de Rang S sont-ils également rassemblés dans la capitale ? Est-ce donc la raison de pourquoi ils sont à la Cité de Konoe... Cela signifie que j’aurai l’occasion de rencontrer ces aventuriers de Rang S si j’accepte cette demande et que je vais dans la capitale. J’ai maintenant une raison de plus d’accepter cette demande.

Quant à la décision finale, faisons-le après que nous avons recueilli plus d’informations.

« Pourriez-vous me parler de l’histoire de Sa Majesté ? » demandai-je. « Je viens d’arriver dans ce pays, donc je ne connais aucun événement récent. »

Q : Quel genre de personne est la reine ?

R : Elle est montée sur le trône il y a un an et demi. Tous les membres de la famille royale, à l’exception de la reine, sont morts d’une maladie inconnue. L’enquête après son ascension suspecte n’a rien démontré.

Il devrait y avoir une preuve.

R : C’est quelque chose à craindre...

Hmmm...

« Sa Majesté est récemment montée sur le trône, » répondit Gilbert. « Euh... D’autres candidats au trône et tous les autres membres de la famille royale sont morts pour cause de maladie. »

« Vraiment ? » demandai-je.

« Cela a été minutieusement étudié. Sa Majesté était une princesse à l’époque, et il n’y avait rien de suspect concernant toute cette affaire, » continua Gilbert.

« C’est fiable parce que les investigateurs provenaient de la guilde, » déclara le maître de la guilde.

C’est quelque chose qui m’inquiète quant à moi.

« Quant à la reine, quel âge a-t-elle ? » demandai-je.

« Sa Majesté a dix ans cette année, » répondit Gilbert.

« Euh... Cela ne veut-il pas dire qu’elle est vraiment trop jeune ? » demandai-je.

« Selon la règle de la lignée, être trop jeune n’est pas une raison. Sa Majesté est sage, donc il n’y a aucun problème pour elle de gouverner, » répondit Gilbert.

Une reine loli... Non, ce n’est pas le sujet.

Organisons nos réflexions quant au fait d’accepter cette demande.

Pour commencer, pensons à la capitale. Comme il s’agit d’un voyage touristique, je n’ai pas d’autre choix que d’aussi y passer. Il n’y a pratiquement aucune raison de ne pas y aller. D’ailleurs, les aventuriers de Rang S se rassemblent là, et j’ai quelque intérêt pour eux.

Après ça, il y a la reine elle-même. La certitude que nous allons participer à son plan n’est pas absolue. La chance que cela se produise ne fera qu’augmenter si nous allons dans la capitale.

Et enfin, ce pays. J’aime bien ce pays. Je prévois déjà de rester ici pendant un certain temps. Je vais avoir des ennuis si la reine prend une mauvaise décision. Il est préférable de prendre l’initiative plutôt que d’être traîné dans les problèmes plus tard.

N’est-il pas préférable que nous traitons cela le plus tôt possible pour que finalement, cela soit mieux pour notre santé mentale ?

Oui, je vais accepter cette demande à cause de Gilbert, pas à cause de la reine Loli.

Je sais que je n’ai aucune raison de ne pas y aller. Cependant, ce sera ennuyeux si nous ne prenons pas cela au sérieux.

Je vais d’abord entendre les opinions de tout le monde grâce à la télépathie.

{Je vais accepter cette demande.} Dis-je.

{Est-ce que c’est vraiment acceptable ? La famille royale ne va-t-elle pas poser problème ? Je pensais que vous alliez décliner l’offre...} répondit Sakura.

{Mais Sakura, êtes-vous opposée à ça ?} demandai-je.

{Je me passerais bien de la moindre interaction avec tout ce qui est lié aux familles royales...,} répondit Sakura.

Je comprends son sentiment. C’est à cause d’une famille royale que nous nous sommes rencontrés pour la première fois...

{Jin-sama, je vous suivrais partout ou vous irez,} déclara Maria.

{Je veux aller à la capitale !} déclara Mio.

{Dora aussi veut y aller !} rajouta Dora.

En dehors de Maria, ces deux enfants veulent aller à la capitale (oui, je traite Mio comme un enfant.)

{Puisque tout le monde va faire ce que le Maître dit, pouvez-vous nous en dire la raison ?} demanda Sera.

Sera a raison... Mais je ne le ferai pas sans un consensus de tout le monde. C’est une bonne chose que je peux décider depuis ma position supérieure. Cependant, cela ne serait pas génial si elles ne comprennent pas toute l’histoire.

J’avais alors parlé à tout le monde de mes réflexions de tout à l’heure.

{Eh bien, cela a donc quelque chose à voir avec le fait que de grands aventuriers s’y rassemblent...,} déclara Sakura.

{Oui, et je veux aussi rajouté que nous avons été remarqués par un chevalier de la reine, donc nous serons impliqués tôt ou tard dans les affaires du royaume...,} dis-je.

{Je comprends la raison... mais je n’irai pas à l’intérieur du château... J’attendrai dehors.} déclara Sakura,

Eh bien, je serai le seul qui entrera dans le château pour cette requête. Je veux par tous les moyens les rassembler à mes côtés tout en faisant qu’ils aient le même but que moi. J’ai pensé à laisser Sakura dans un autre lieu, car elle a une histoire déplaisante avec les familles royales, mais...

En levant les yeux, je vis le visage de Gilbert, qui me regardait et qui attendait ma réponse.

« Après avoir réfléchi, nous acceptons cette demande, » déclarai-je.

« Merci ! Prenez cette enveloppe avec vous quand vous irez à la capitale, » déclara Gilbert après avoir sorti une enveloppe de sous ses habits et après me l’avoir tendue.

« Vous vous êtes bien préparé ! » dis-je.

« Tout à fait. J’avais tout préparé dans le cas où vous auriez accepté ma demande, » dit-il.

Il s’agit bien d’un homme diligent et bon. Je suis sûr qu’il est très populaire.

« Gilbert, il semble que votre préparation ne va pas être gaspillée, » déclara le maître de guilde. « Voici le papier de la requête vu qu’il s’agit d’une requête qui est passée par l’intermédiaire de la guilde. »

« Compris, » dis-je.

J’avais accepté le document concernant la requête des mains du maître de guilde.

« Je pars pour la capitale dès que mes préparatifs sont terminés ici, » déclara Gilbert. « Je devrais être prêt à partir demain. Certains gardes seraient... Non. Où allez-vous vous reposer et prendre un repas ce soir ? »

Même si cette proposition venait de sa bonne volonté, je me devais de décliner, car cela limitera beaucoup trop nos actions.

« Non, c’est bon. S’il vous plaît, laissez-nous aller à notre rythme puisque le but de notre voyage est le tourisme, » dis-je.

« D’accord. L’enveloppe brune contient la carte pour l’itinéraire et les auberges recommandés sur le chemin de la capitale, » déclara Gilbert.

Vraiment diligent. Il a même marqué les auberges recommandées sur la carte.

R : Il en a fallu des efforts pour faire ça

« Compris. Nous acceptons volontiers, » dis-je.

Le maître de guilde se leva et parla. « La discussion est maintenant terminée. Monsieur Jin, qu’allez-vous faire ? Allez-vous mettre à jour votre carte ? »

« Oui, » répondis-je. « Je vais la mettre à jour, déjeuner, puis préparer mon voyage. »

« Je vois, s’il vous plaît, revenez dans cette ville si vous le souhaitez, » déclara-t-il.

« Je reviendrai quand j’aurai besoin d’acheter plus de riz, » dis-je.

Comme nous l’avions dit, nous avions fait nos au revoir au maître de guilde et à Gilbert, puis nous étions allés mettre à jour nos cartes de guilde.

« Est-ce que c’est correct pour nous qui n’avons rien fait d’améliorer notre rang ? » demanda Sakura. « Jin-kun, vous avez fait la plus grosse part du travail concernant cette réalisation. »

« Maria-chan et Sera-chan ont travaillé, mais nous n’avons rien fait du tout..., » déclara Mio.

« Pas du tout. Ce que j’ai fait c’était juste conduire la voiture..., » déclara Sera.

« J’ai simplement tué les monstres qui sont passés à côté de Jin-sama. Tamo-san pourrait avoir été bien plus utile que moi..., » déclara Maria.

« Tout va bien. Il n’y a pas de problèmes quant à vos capacités, » dis-je.

« Nous pensons que nos capacités sont insuffisantes, » déclara Cloud.

En fait, ce n’est pas le cas. Quand je pense aux capacités et compétences que je leur ai données, ils sont de Rang D.

« Eh bien, c’est seulement un rang obtenu, » répondis-je. « Votre capacité continuera à augmenter après ça. Pensez-y comme si vous étiez chanceux. »

« D’accord..., » répondit Cloud.

Nous avions reçu nos nouvelles cartes de guilde mise à jour. En y pensant... Suis-je le plus rapide à passer d’un Rang F à un Rang C ?

R : Il y a un enregistrement concernant un aventurier qui a atteint un rang B en deux jours.

Je vois... Cela semble être plus difficile que je le pensais. Il avait probablement dû faire une performance extrême comme moi pour obtenir d’un coup le Rang B...

R : affirmatif.

Après tout, j’avais raison. Il n’y a aucune information sur combien de fois il avait dû accepter des demandes pour réaliser ça.

Tout le monde avait sa carte mise à jour, y compris les esclaves.

« Comme Gilbert l’a dit, nous devons atteindre la capitale dans dix jours, » dis-je.

« À cette distance, cela devrait prendre environ sept jours. Qu’allons-nous faire avec les trois jours restants ? » demanda Sakura.

« Je n’ai rien de prévu en particulier. Nous pourrions tuer un peu de temps dans la capitale s’il y a quelque chose d’intéressant, et regarder autour de la capitale est aussi une bonne idée, » dis-je.

{Allons-y de tout de suite, je suis impatiente d’y être !} déclara Dora.

Oh ! Dora vient de dire une phrase plus compliquée que d’habitude ! Faisons-lui une caresse en récompense.

« Le Maître ne fait que caresser Dora sans raison, n’est-ce pas ? » demanda Mio.

« Mio-san n’a pas besoin de dire ça. Le Maître aime vraiment Dora-san..., » déclara Cloud.

Les nouveaux esclaves ne savaient pas pourquoi j’avais caressé Dora parce que je ne leur avais pas parlé par télépathie.

Coco et Roro regardaient Dora avec de l’envie dans leurs yeux. Je devrais donc leur caresser là tête à elles aussi.

« Préparons-nous et nous quitterons après ça cette ville, » dis-je.

Nous devions nous préparer pour pouvoir voyager plus tard.

Puisque nous avions une pierre de monstre d’une valeur de plus de dix millions de pièces d’or que je voulais vendre, il n’y a aucune chance que je la vende immédiatement. Je ne pouvais pas faire autrement vu que nous devions aller à la capitale. On pourrait dire qu’il était naturel que les pierres de monstre des orcs et d’ogre soient vendues à des prix élevés.

J’avais vendu l’équipement supplémentaire que j’avais obtenu de monstres. Comme nous avions beaucoup de personnes avec nous en ce moment, la quantité de fournitures que nous devions acheter avait augmenté. Avoir un revenu stable était la raison pour nous d’être de vrais aventuriers. Le revenu quotidien comme celui-ci était incroyable, mais il était encore loin d’atteindre notre objectif.

Ah oui, la pierre de monstre du tyrannosaure valait à elle seule dix millions de pièces d’or. Pour être honnête, il y avait une énorme interrogation quant à savoir quoi faire avec. Bien sûr, je ne voulais pas la vendre. Je voulais dire par là que je n’avais aucun moyen de la vendre facilement et que cela prendrait du temps selon moi pour trouver un acheteur. De plus, c’était vraiment du gaspillage de la donner à Tamo-san parce que je ne voulais pas que Tamo-san prenne la forme d’un Tyrannosaure... Pour cette raison, j’avais décidé de la garder et de voir ce que je ferais avec plus tard. Le cas classique de l’accumulation d’objets du genre.

Nous avions rapidement achevé nos préparatifs pour le voyage. Après ça, nous avions tous pris un repas avant de quitter la ville vers midi. Les membres principaux (moi, Sakura, Dora, Mio, Maria et Sera) étaient dans la carriole avec la moitié des nouveaux venus tandis que les autres étaient dans la pièce. Puisque la pièce était séparée de ce chariot cahotant, on pouvait facilement l’utiliser afin de se reposer. Je faisais également une sieste dans la Pièce de temps en temps...

Les nouveaux esclaves faisaient des potions dans la Pièce prévue pour ça. Comme il s’agissait d’un quart de travail de deux heures, le quota était d’une potion par personne.

La capitale était au sud d’ici. Il y a plusieurs villages sur le chemin, donc je prévoyais de faire un arrêt dans l’un d’eux. Nous atteindrons le premier village après un voyage de deux jours avec le chariot. Bien sûr, le trajet le plus court vers la capitale prenait sept jours, il y avait donc assez de temps pour nous pour pouvoir faire un détour vers un village voisin.

« Dans le prochain village, y a-t-il une spécialité ? » demanda Mio. « Des lieux touristiques ? »

« Jin-kun, il semblerait que nous ayons assez de temps à perdre, non ? » demanda Sakura.

Elles devaient avoir eu une idée après avoir vu mon comportement. Malheureusement, il n’y avait rien d’intéressant cette fois-ci dans ce village.

« Eh bien, il n’y a rien du tout à première vue, » répondis-je. « Il n’y a rien d’intéressant ici selon un rapide survol de la carte. »

« Vraiment ? » demanda Sakura.

« Nous n’allons passer proche que de deux ou trois villages. Cela devrait prendre environ un à deux jours si nous allons faire du tourisme vers eux... Il n’y a aucun intérêt à le faire. J’ai le sentiment que nous devrions trouver quelque chose qui en vaut la peine avant d’y aller, » dis-je.

R : Il y a quelque chose d’intéressant.

Hein !? Je suis un peu intéressé par ça. Qu’est-ce que c’est ?

R : Et bien, il n’y a pas beaucoup de différence si je vous le dis ou non. Mais je ne vois aucun problème pour vous de vous amuser là-bas.

Alors, dis-le-moi. Je veux savoir à l’avance si c’est inoffensif ou non. Je n’avais pas besoin de prendre beaucoup de temps à faire des recherches moi-même parce qu’Alta le fera pour moi. C’était la chose la plus pratique avec la fonction de l’Avatar.

« Alta vient de me dire qu’il y a quelque chose d’intéressant. Je n’ai pas entendu les détails, mais nous pouvons nous amuser plus tard avec ça, » dis-je.

« Oh, c’est intéressant, » déclara Sakura.

« Oui, ça pourrait être quelque chose d’intéressant puisqu’Alta en a parlé, » déclarai-je.

R : s’il vous plaît, ne placez pas la barre trop haut.

Je me l’étais dit juste pour moi...

« Il ne semblerait pas y avoir grand-chose à cet endroit selon Alta, » dis-je.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Mio.

« Eh bien, il a dit qu’on pourrait s’y amuser, » répondis-je.

N’avons pas de grandes attentes concernant ce lieu.

« Euh... qui est Alta ? » demanda Cloud.

« Un compagnon secret, » dis-je.

Je n’avais pas expliqué à Cloud ce qui concernait Alta. J’avais donc changé de « pouvoir spécial » en « compagnon secret ». Génial. Utilisons ceci dans le futur.

« Le Maître a trop de secrets, et tous sont vraiment incroyables..., » murmura Cloud.

Je devais cacher des secrets parce que c’était trop gênant de tous les expliquer. Au début, il y avait une raison pour laquelle j’avais utilisé « cette magie » pendant un certain temps. Au lieu de mentionner le pouvoir spécial, je préférais dire que c’était une magie qui ne devait être utilisée que par des personnes spéciales.

En outre, l’inventaire était spécial, et je ne pouvais pas l’expliquer sans devoir faire une explication complète à propos de mon pouvoir spécial. Je vais le leur expliquer... tôt ou tard.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre.

  4. Merci pour les chapitres 🙂

Laisser un commentaire