Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 11

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 11 : La Restauration des Blessures et les Circonstances des Esclaves

Nom : Maria

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

« Un héros ? Est-ce que cette fille vient aussi d’un autre monde ? » Demanda Sakura.

« Non, elle n’est pas une personne invoquée ou réincarnée. Il s’agit là d’un héros qui est né dans ce monde. Regardez par vous-même. Il y a “des hommes-bêtes” qui sont avec ce titre. »

« Hein, qu’est-ce que c’est que ce titre ? Le Maître dit cela comme si c’était tout à fait naturel... » Demanda Mio.

Je ne pouvais pas encore le lui expliquer en détail.

« Ce titre sonne comme dans un jeu vidéo, n’est-ce pas ? Est-ce que le Maître peut voir cela ? Est-ce un pouvoir qui permet d’analyser le monde ? » (Mio)

Il semblerait qu’elle avait parfaitement compris sans avoir besoin d’explications. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si bien informée.

« Oui. Vous n’avez pas tort. Je vous expliquerais plus en détail après. » (Jin)

« Compris. Je suis de plus en plus impatiente d’arriver à ce moment-là. » (Mio)

Je souris à sa remarque. La mayonnaise apparut soudainement dans mon esprit. Ce genre d’histoire était très attrayante dans un autre monde.

« Il s’agit là d’un titre inhabituel rare. J’ai donc décidé soudainement de l’acheter pour entendre cela plus en détail. Eh bien, il semblerait que je ne puisse pas entendre son histoire, du moins pour le moment. » (Jin)

Tout son corps était abîmé. Quand je regardais ses points de vie, ils étaient à un très bas niveau à cause d’une pénalité permanente. J’étais certain qu’elle allait mourir si elle était laissée seule. Comme je l’avais amené avec moi, je ne comptais pas la laisser mourir.

Sakura sembla aussi le comprendre alors que je la regardai.

« Par hasard, voulez-vous guérir cette fille à l’aide de mon pouvoir spécial ? » (Sakura)

Il n’existait nulle magie dans ce monde permettant de réparer des dommages de ce genre. Bref, la [Création de Magie] de Sakura permettait donc de le faire. Au fait, le genre de magie que Sakura voulait le plus faire alors que je lui avais demandé était « Une magie qui est utile pour Jin-kun. » Je pensais donc que c’est une bonne occasion de réaliser son souhait, avec par la même occasion une bonne raison supplémentaire.

« C’est exact. Pouvez-vous le faire ? » (Jin)

« Oui, je peux le faire. Puis-je emprunter de la Puissance Magique ainsi que des points de magie ? » (Sakura)

« Bien sûr. Dora, es-tu d’accord avec ça ? » (Jin)

{Oui !}

Eh bien ! Je devais donc transférer cela.

« Nous irons dehors si nous n’en avons pas assez. » (Jin)

Dehors, il y a un grand nombre d’ennemis possédant beaucoup de Puissance Magique et des points de magie.

« Magie... qu’est-ce que vous faites là... ? » (Mio)

Mio qui avait entendu notre conversation parla d’une faible voix. Il semblerait qu’elle ne puisse contenir sa curiosité.

J’avais alors transféré la plus grande part de notre Puissance Magique et de nos Points de Magie à Sakura.

« ... Cela me semble suffisant. » (Sakura)

Un cercle magique apparu alors sous les pieds de Sakura. Il commença à briller.

« ... Création de Magie, Restauration !! » (Sakura)

Tout devint d’un blanc éclatant pendant quelques secondes. Après avoir vérifié le statut de Sakura, je vis qu’il y avait une nouvelle magie qui s’était ajoutée aux anciennes.

[Création de Magie] (Restauration)
Permets de restaurer des parties perdues du corps de la cible. Ne peut pas être utilisée sur une personne morte. Annule toutes les pénalités, mais ne restaure pas les points de vie.

Il semblerait qu’elle ait réussi à créer une nouvelle magie afin de soigner notre nouvelle esclave, Maria, en toute sécurité.

« Pfff... C’est fait... » (Sakura)

Comme Sakura respirait durement, j’avais alors confirmé qu’il lui restait moins de la moitié de sa magie. Même s’il lui restait encore une partie de ses points de magie, le fait d’en avoir consommé une aussi grande quantité en une seule fois semblait l’avoir beaucoup fatiguée. Je sortis donc une potion de récupération de magie que j’avais achetée plus tôt dans le magasin avant de la donner à Sakura.

« Buvez ça ! » (Jin)

« Merci beaucoup. » (Sakura)

Ce ne serait pas correct si je laissais Sakura utiliser une fois de plus de la magie dans une telle situation. La création d’une nouvelle magie avait consommé beaucoup de magie, de plus, il semblerait que son efficacité quant à l’utilisation de ces points soit mauvaise.

« Sakura, puis-je faire la suite et ainsi vous laissez-vous reposer ? » (Jin)

« Ha oui, s’il vous plaît. Je vais aller me reposer un peu. » (Sakura)

Sakura alla s’asseoir sur le lit, pendant que je m’occupai du reste. Je commençai par transférer la Puissance Magique et la magie vers moi. En passant, j’avais la possibilité de lui prendre les magies nouvellement créées, mais je ne pouvais pas transférer son pouvoir spécial [Création de Magie].

Les critères quant aux transferts restaient encore un mystère.

« Maria, je vais maintenant vous soigner. Je ne sais pas trop ce qui va se passer, et cela ne pourrait pas être pire que maintenant. Voulez-vous que je le fasse ? » (Jin)

Pendant tout ce temps, je ne pouvais voir que du désespoir dans ses yeux. Et cela même après que je le lui ai dit. Je pense qu’elle avait déjà abandonné. Cependant, même si elle avait déjà abandonné, elle hocha la tête sans se plaindre.

« Compris. Je vais commencer l’incantation maintenant. » (Jin)

Je me plaçai donc devant Maria et commençai à lancer mon sort. Ma réserve de points de magie diminua d’un coup. Je veux encore plus de Puissance Magie et de Point de Magie. À partir de maintenant, je vais chasser afin d’augmenter ces deux statistiques autant que je pourrais le faire.

L’incantation fut terminée. Cela m’avait pris environ 10 minutes. C’était donc très dur à utiliser lors d’un combat.

« Restauration. » (Jin)

Une lumière enveloppa entièrement Maria. Je ne pouvais plus la voir aussi bien, mais je constatai que sa silhouette changeait graduellement.

Après que la lumière ait disparu, je vis que toutes ces blessures et parties manquantes étaient soignées. La seule chose qui était maintenant présente devant moi était une belle jeune fille aux cheveux brun et court, avec des oreilles de chats.

Tout comme l’avait décrit le sort, ses points de vie n’avaient pas été restaurés. Je lançai donc un sort de soins avec le peu de point de magie qui me restait.

« Bon. Tout a bien été restauré, mais ses points de vie sont toujours diminués... Soins. » (Jin)

Voici donc la forme originelle de Maria. Elle était là, stupéfaite. Mio aussi avait le regard fixé sur moi, était elle aussi stupéfaite. Je ne leur avais rien expliqué. Sakura fit juste un sourire satisfait tandis que les yeux de Dora s’étaient fixés sur les oreilles de chat de Maria.

Maria regardait en ce moment son propre corps. Elle se toucha le visage, ses mains, puis le reste du corps.

« Hein !? Je peux maintenant parler. Ma main est de nouveau là. Comment... J’étais sur le point de mourir... heu... » (Maria)

« !? »

Maria eut alors une voix étrange. Son visage se plissa instantanément. Peut-être que...

* pleure * * pleure *

Maria commença à pleurer comme je m’y attendais. Et il s’agissait d’une très grosse crise. Une lamentation. Elle continua ainsi à pleurer plus de 10 minutes avant de se mettre à genou devant moi. Quelle est la signification de cet acte ?

« Heu Maria. Pourquoi agissez-vous ainsi ? » (Jin)

Maria me répondit tout en regardant vers le sol.

« Je le fais dans l’intention de vous montrer ma loyauté. » (Maria)

Oh, après tout, cette posture a bien ce genre de signification.

« Permettez-moi de dire quelque chose que je ne pouvais dire jusqu’à maintenant. Mon nom est Maria. Monsieur Jin. Je vous suis très reconnaissante pour votre aide. Permettez-moi de vous faire part de ma fidélité pour le restant de ma vie. » (Maria)

Maria avait soudainement déclaré quelque chose de très sérieux. La fidélité pour le restant de sa vie... Eh bien ! Si je ne vous libère pas, vous serez mon esclave pour le restant de votre vie. Sur ce point, cette fille semblait l’avoir accepté.

Oh, et puisque Mio était une esclave criminelle, je ne pouvais pas la libérer. Un vendeur d’esclaves devrait s’occuper de ce cas. Parce que si vous achetiez un esclave criminel et que juste après, vous le relâchiez, alors cela pourrait constituer un danger pour le public.

« Heuu ! Vous venez de me jurer de votre fidélité pour le restant de votre vie. Est-ce que vous ne voulez pas être libérée de votre statut d’esclave ? » (Jin)

« Oui. Je ne veux pas être libérée. Avec les blessures que j’avais, il n’aurait pas été étrange que je meure sous peu. J’avais donc décidé que si quelqu’un venait me sauver, je donnerais tout à cette personne. Avec ou sans la marque d’esclaves, je n’ai nullement l’intention d’aller à l’encontre de ça. Donc cela ne sert à rien de me libérer de mon statut d’esclave. » (Maria)

Si elle comptait m’écouter indépendamment de la présence de la marque d’esclaves, alors cela ne servait à rien de la libérer. Cependant, ses paroles et son comportement semblaient très sérieux...

« Et bien, je suis content qu’une fille mignonne comme vous me jure sa loyauté... » (Jin)

« Une fille mignonne... » (Maria)

Maria rougit, son visage indiquait qu’elle était heureuse du fond de son cœur. Eh bien ! Même si vous étiez une esclave, vous seriez toujours heureuse que quelqu’un vous dise que vous êtes mignonne. En tout cas, elle n’avait pas fait ce genre de visage lorsque nous étions dans le magasin d’esclaves.

« Allez-vous bien ? Sakura est celle qui a créé cette magie et je l’ai juste utilisée sur vous. Et pourtant, pourquoi n’avez-vous remercié que moi ? » (Jin)

J’avais bien lancé le sort de restauration et de guérison, mais le plus grand effort avait été fait par Sakura.

« Je ne sais rien à propos de la magie, mais c’est vous, Jin-sama, qui m’avez en premier acheté en tant qu’esclave. Et c’est aussi vous qui avez demandé à Sakura-sama de m’aider. Bien sûr, je suis vraiment reconnaissante envers Sakura-sama, mais cela reste quand même la décision de Jin-sama de me guérir. Par conséquent, je vous jure de ma fidélité. » (Maria)

Fondamentalement, le chef de ce groupe était moi. Même si l’opinion de Maria n’était pas fausse. Donc j’allais volontiers accepter sa fidélité.

« Compris. Maria, j’accepte votre fidélité. » (Jin)

« D’accord, alors prenez soin de moi. » (Maria)

Et puis, Maria se leva, joint ses mains tout en affichant une expression qu’on aurait pu voir sur une femme amoureuse.

« Néanmoins, pour moi, l’arrivée de Jin-sama qui a pu guérir mon corps ressemble exactement à celle d’un dieu. Il était regrettable que je ne vous aie vu qu’avec un œil. » (Maria)

« Heu ! M’appeler en tant que dieu est un peu exagéré, alors veuillez arrêter. » (Jin)

« D-D’accord. » (Maria)

Il était impossible de ne pas penser aux dieux. Je ne savais pas si un Dieu existait dans notre ancien monde, mais ils existaient dans ce monde. En tant que personne qui était détestée par un Dieu, le fait d’être appelé un dieu me donnait une très mauvaise impression.

Pour l’instant, la présentation de base des deux esclaves est faite, alors parlons maintenant plus en détail.

« La présentation de vous deux est finie, alors maintenant parlons plus en détail. Oh, ce que je vais vous dire est un secret absolu, alors vous ne devez en parler à personne. » (Jin)

Je devais les prévenir. Mio pourrait le deviner d’une manière ou d’une autre, mais je devrais le déclarer très clairement.

« Oui, compris. » (Maria)

« C’est vrai, les maîtres sont anormaux, peu importe comment vous les regardez. » (Mio)

Mio, n’est-ce pas un peu trop cruel ? Vous nous avez appelés anormaux simplement après que nous ayons montré nos pouvoirs spéciaux...

« Laissez-moi me présenter à nouveau. Je m’appelle Jin Shindou. Shindou est mon nom de famille et Jin est mon prénom. » (Jin)

« Nom de famille... Jin est-il noble ? » (Maria)

Maria leva la main avant de poser une question. Ce genre de traitement était désagréable.

Seuls les nobles avaient un nom de famille dans ce monde. Nous devions donc simplement nous appeler Jin et Sakura.

« Non, c’est différent. Tout le monde d’où je viens possède un nom de famille. » (Jin)

« Vous n’êtes donc pas un résident de cette ville. Pourriez-vous me dire d’où vous venez ? » (Maria)

Une possibilité de fuite était impossible, alors cela ne me dérangeait pas de le lui dire.

« D’un monde différent. Nous avons été invoqués ici à l’aide de la magie. » (Jin)

« Jin-sama est-il un héros ? » (Maria)

Alors que je lui avais dit ça, Maria fut surprise. Hein !?

Plus tôt, j’avais parlé de cela avec Mio, et Maria était aussi avec nous... Oh, à ce moment-là, elle n’était pas vraiment en état d’écouter. Même ainsi, un héros...

« C’est différent. Arrêtons de parler de dieu, de noble et de héros. » (Jin)

« Je suis vraiment désolée... » (Maria)

J’avais prévenu Maria avec un ton légèrement en colère.

Je savais qu’elle ne voulait pas dire de mal, mais c’était quelque chose dont je ne voulais pas parler.

« Cette fille s’appelle Sakura Kinoshita. Elle et moi avons été invoqués en ce monde avec d’autres étudiants. Mais nous étions seulement deux personnes qui n’avaient pas un don en tant que bénédiction des dieux. Ceux venus d’un monde différent et possédant une bénédiction s’appellent des héros. Et nous n’en possédons pas, alors nous ne sommes pas des héros. » (Jin)

« D’accord, vous n’êtes pas un héros. Mes attentes sont un peu éloignées. Mais qu’en est-il des personnes qui ont été invoquées en même temps...? C’est aussi la première fois que j’ai vu quelqu’un avec des caractéristiques japonaises. » (Mio)

Mio avait les cheveux noirs et les yeux noirs, mais son visage était légèrement occidental. Son apparence est bonne, mais il y avait quelques incompatibilités par rapport aux Japonais. Elle aurait été bien adaptée à ici si elle avait eu les cheveux blonds et les yeux bleus.

« Japonaise, est-ce le nom de la ville natale de Jin-sama ? Comment l’avez-vous connu et pourquoi ? » (Maria)

« Oh, c’est à mon tour. Tout comme je me suis présenté il y a quelque temps, je m’appelle Mio. J’ai vécu dans le même monde que le maître, mais je suis morte et j’ai été réincarné dans ce monde tout en conservant mes anciens souvenirs. » (Mio)

« La réincarnation... Quelque chose comme ça existait aussi. » (Maria)

En voyant l’expression de Maria, je supposais que ça n’était raconté que dans les contes de fées.

Ce monde ne semblait donc pas qu’avoir que des personnes transférées ici, mais aussi des réincarnations. Peut-être qu’il y avait bien plus que ça.

« En tant que réincarnation, comme avez-vous pu devenir un esclave criminel à cet âge ? » (Sakura)

« Heu... !? » (Mio)

Quant à la question de Sakura, elle l’a rendue vraiment nerveuse.

Elle était désespérée quand elle me l’avait demandé, mais quand on y pense calmement, c’était un peu stupide. Donc, il était difficile à répondre.

« Je voulais me faire de l’argent rapidement. Alors j’ai fait de la mayonnaise faite maison, mais une grande dose de mayonnaise est un poison pour les gens de ce monde... » (Mio)

Elle déclarait une version différente de ce qu’elle m’avait dit avant.

« Ma maison n’était pas très riche. Ou dois-je dire une personne pauvre dans un village pauvre. Eh bien, je me suis dit que je pourrais facilement faire de la mayonnaise qui n’existait pas avant et ainsi devenir populaire parce que je voulais une vie meilleure. » (Mio)

Elle visait à se développer en utilisant ses connaissances modernes.

« J’avais l’intention de le produire en masse avant d’en vendre si c’était populaire. C’était populaire dans le village, mais comme vous pouvez en juger par la conclusion, une personne qui en avait mangé en grande quantité est morte. Les personnes qui aimaient la mayonnaise sont mortes les unes après les autres... Alors, moi, la personne qui leur avait vendu la mayonnaise, je fus rapidement capturée et fus transformée en esclave criminelle. » (Mio)

Étant donné que les symptômes n’apparaissaient pas si vous n’en mangiez pas en grande quantité dans ce monde et Mio qui l’avait testé était toujours là.

« Une infâme esclave criminelle qui empoisonnent le monde, ils s’étaient préparés à m’envoyer aux mines si personne ne m’avait achetée... ugh ~ ce n’était vraiment pas passé loin. » (Mio)

Les mines avaient un taux de mortalité extrêmement élevé, je ne fus donc pas surpris qu’elle ait vraiment peur de ça. Il semblerait qu’elle ait aussi eu des soirées très agitées.

« Je dois vous le répéter. Merci de m’avoir achetée. Je vais vous servir de tout cœur, prenez soin de moi, d’accord ? » (Mio)

Elle l’avait déclaré avec une joie bien visible.

J’essayai alors de demander à Mio quelque chose qui était dans mes pensées.

« À propos de vous, quel âge aviez-vous lorsque vous êtes morte ? Vous avez maintenant 8 ans, n’est-ce pas ? » (Jin)

« Ugh, il est impoli de demander l’âge d’une femme. » (Mio)

« Et bien, je ne pense pas que ce serait un problème de le demander à une fille d’environ 8 ans. » (Jin)

Je n’avais aucun problème parce qu’elle avait maintenant 8 ans. Mais son âge mental pourrait être en âge de se marier. C’était donc complexe.

« J’avais 16 ans. Je suis morte lors d’un accident. » (Mio)

Elle avait donc à peu près le même âge que nous, non...

« Donc votre âge mental est d’environ 24 ans, n’est-ce pas ? » (Jin)

« S’il vous plaît, n’additionnez pas les deux âges. » Déclara Mio, affichant un air douloureux. Son âge extérieur était de 8 ans, et son âge mental était de 24 ans vu qu’elle était morte à l’âge de 16 ans.

« Comme je l’ai dis avant, je suis très confiante dans ma compétence de cuisine, alors laissez moi me charger de cela. J’ai aussi une bonne maîtrise des tâches ménagères. Puisque je vais travailler durement pour vous, s’il vous plaît, ne me jetez pas, d’accord ? » (Mio)

Elle avait dit ça avec les yeux légèrement levés vers moi. Je m’étais alors approché d’elle et lui avait tapoté la tête parce qu’elle était bien trop mignonne.

« Je ne le ferais pas, alors ne vous inquiétez pas. » (Jin)

« Haaa... » (Mio)

Mio devint alors toute rouge. Il semblerait que je l’avais rendue confuse au point de lui faire perdre sa nature ludique. Puis, avec cette réaction inattendue mignonne, Dora était venue contre moi, me priant de lui faire la même chose.

{Tapotez moi aussi.}

Bien sûr que oui. J’ai l’impression d’être libéré du monde alors que je flatte la tête de ces deux petites filles. Est-ce divin ? Non, car je déteste les dieux.

Quand je vis le visage de Maria, son visage était devenu blanc.

« Cuisine... je ne sais pas en faire. Je vais donc être abandonnée... » (Maria)

Maria murmura quelque chose avec une voix désespérée. La cuisine était un peu trop exagérée...

« Je ne vais pas vous abandonner..., alors à l’avenir vous ne devriez plus y penser  » (Jin)

« D-D’accord. Je ferais de mon mieux. Mio-chan, s’il te plaît, pourrais-tu m’apprendre à cuisiner ? » Déclara Maria avec un visage très sérieux.

Mio avait répondu en souriant. « C-C’est d’accord. Il est bon d’avoir une certaine intimité entre les esclaves du maître. »

« Hein !? » (Jin)

Ce n’était pas vraiment le bon terme. La suivante était Maria.

« Maria, comment êtes-vous devenue une esclave ? Bien sûr, si c’est trop dur à le dire, vous n’êtes pas obligée de le faire. » (Jin)

« Non, c’est correct. Je vivais dans un village d’hommes-bêtes, mais j’ai été vendue pour diminuer le nombre de bouches à nourrir. Puis, après que le marchand d’esclaves fut attaqué par des monstres, j’ai été utilisée en tant que leurre et je fus alors gravement blessée. »  (Maria)

Je comprends. Je suis content qu’elle soit encore en vie. Cependant, ne sera-t-il pas difficile pour elle de devoir se battre face à des monstres ?

« Mais vous n’avez aucune idée de ce qu’est un héros des hommes-bêtes ? » (Jin)

« Non, aucune idée. » (Maria)

Peut-être qu’elle était née avec cela ? En y pensant, les autres personnes dans la classe avaient eu le titre de « Héros venant d’un autre monde ». Quelle était donc la différence ?

Comme il y avait le « Des hommes-bêtes », il devait aussi en avoir pour les autres races. Je voulais en avoir plus à mes côtés si j’en avais la possibilité. Je les achèterais en tant qu’esclave si c’était possible.

« Je n’en ai aucune idée, mais si je suis bien un héros, alors Jin-sama, faites-moi savoir si je peux vous être utile. » (Maria)

Maria se remit à genoux. En y pensant, avec cette posture, je pouvais désormais voir très clairement ses oreilles dont l’une d’elles était pile devant moi. Puisque j’étais intéressé par ça, je devais demander de l’aide à Sensei.

Q : Y a-t-il une signification particulière de toucher les oreilles du peuple des hommes-chats ?
R : Oui, c’est le cas. Seuls les membres de la famille étant du même sexe, les amoureux et les couples mariés peuvent les toucher. Ou pour montrer leur fidélité. Lorsqu’il s’agenouille devant vous, avant de vous montrer ses oreilles de chat, alors il s’agit là d’un signal comme quoi il accepte que vous les touchiez.

Donc cela voulait dire que j’avais le droit de les toucher ?

« Funya~ ! » (Maria)

Maria lâcha un gémissement étrange alors que je les tapotais, les frottait et les caressait

« funyan, fuunya, afun. » (Maria)

Il semblerait que cela la fasse sentir très bien. Ou plutôt, devrais-je dire qu’elle me montrait un charmant sourire empli d’ivresse. Quel compagnon inutile ! Il s’agissait là d’une expression que vous ne pouviez montrer à personne, sauf à votre amoureux ou à votre mari. Cependant, je ne pouvais pas m’arrêter. Alors même que les pieds de Maria se tortillaient, je n’avais pas arrêté.

Je vais lui faire des petites caresses jusqu’à ce que je sois satisfait. L’expression de Maria avait beaucoup changé. Ni Sakura, Mio ou Dora, ne disaient le moindre mot. Dora pourrait tout à fait ne pas savoir ce que c’était. Sakura la regardait juste tandis que son visage était d’un rouge vif. Mais Mio l’avait simplement regardée, car elle connaissait déjà les coutumes des hommes-bêtes.

... Heu, que dois-je faire à propos de cette situation ? Oh, à propos de l’histoire du héros. Devrais-je utiliser cette opportunité pour le dire aux deux filles ?

« Hum ! Revenons au sujet précédent. Je n’avais pas l’intention de vous acheter, Maria, simplement parce que vous êtes un héros. Donc comme je n’ai pas expliqué les raisons, je vais le faire maintenant. » (Jin)

« N’est-ce pas pour la cuisine ? » (Mio)

« Bien sûr, la cuisine était la première raison pour laquelle j’avais acheté Mio, mais pas uniquement. Je vous dirai la raison plus tard, mais nous devons bientôt voyager hors de ce pays. Nous avons donc besoin de vous deux pour nous aider à cela. » (Jin)

« Un voyage... ? » (Mio)

Maria resta identique, mais Mio sembla mal à l’aise en entendant ça. Maria avait 12 ans, tandis que Mio avait 8 ans. Il était donc normal de se sentir mal à l’aise. Généralement, ce n’était pas un âge où l’on sortait ainsi et voyageait de cette manière.

« Nous ne sommes pas des aventuriers, mais nous avons quand même besoin de nous battre face à des monstres. Vous deux, vous allez aussi participer à ces combats. » (Jin)

« Un combat contre des monstres... ? » (Maria)

Maria qui avait été gravement blessée par un monstre devint blanche de peur. En raison de sa réaction, cela semblait sérieux. Pour l’instant, devrais-je simplement la laisser nous suivre ?

« Ho ! Ne vous inquiétez pas à ce propos. Je vous en parlerai plus tard, mais je ferais que vous soyez assez forte pour ne pas être vaincue facilement par les monstres. » (Jin)

Le visage de Maria revient à la normale alors que je lui remontais le moral.

« Si Jin-sama dit que c’est correct, alors c’est correct. Laissez-moi m’en charger. Je vais vaincre ces monstres. » (Maria)

Est-il acceptable pour elle de me faire confiance à ce point juste en entendant mes paroles ? Je n’avais montré aucune preuve, je lui avais juste dit qu’elle irait bien et que son visage qui était tout blanc était devenu un visage rempli de confiance...

Une croyance aveugle ? Ho, il semblerait que quelques choses comme ça soient possibles.

Pour l’instant, je devais les laisser se battre une fois. Mais je ne serais pas si cruel envers elles, car je leur donnerais des statistiques avant ça. Maintenant, laissez-moi voir correctement vos compétences.

« Pour ne pas être vaincue par un monstre. Est-ce aussi un “Secret” du maître ? » (Maria)

« Oui. C’est ce dont je parlerai. Pour le dire d’une manière simple. Votre tâche sera de vous battre et de prendre soin de nous, et nous en retour, nous prendrons bien soin de vous. » (Jin)

« D’accord. Laissez-moi m’occuper de ça. » Maria répondit avec enthousiasme à mes instructions comme si c’était tout à fait normal.

Quant à Mio...

« Hein !? Heu... » (Mio)

« Taisez-vous ! » (Jin)

Je criai parce que Mio allait dire quelque chose d’inutile. Sans parler du fait que ratio fille était désormais de 80 % (en incluant Dora).

Puisque l’esclave n’avait pas le droit d’aller contre les désirs du maître, si je décidais de quelque chose, alors vous n’aviez rien d’autre à faire que de suivre mes ordres.

Le travail principal de ces deux filles sera de se battre à nos côtés et de s’occuper de nous. Moi, qui étais leur Maître, leur donnerai d’autres instructions si nécessaire. Leur travail ne comprendrait pas de prendre soin de moi d’une « certaine » manière.

« Notre discussion à propos de votre tâche est terminée. Maintenant, nous allons parler de notre histoire. » (Jin)

« Attendez, attendez ! » Mio s’était mise à crier.

« L’histoire de Jin-sama... je ne veux pas louper un seul mot. » (Maria)

Maria était ainsi. Une fille trop sérieuse. C’était ainsi qu’elle était...

***

Nom : Jin Shindo

Sexe : Masculin

Âge : 17

Niveau : 15

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 7] [Maîtrise de l’Épée Niv. 6] [Maîtrise de la Lance Niv. 4] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise des Arcs Niv. 5] [Arts martiaux Niv. 5] [Maîtrise des Haches Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 2] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 2] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 2] [Magie Blanche Niv. 2] [Enchantement Niv. 1] [Possession Niv. 1] [Commandement Niv. 2] [Inspiration Niv. 3] [Domptage de Monstres Niv. 3] [Crochetage Niv. 3] [Vol à la tire Niv. 4] [Intimidation Niv. 4] [Torture Niv. 2] [Mélange Niv 2] [Saut Niv. 4] [Vision Nocturne Niv. 3] [Berseker Niv. 1] [Détection Niv. 6] [Magie unique : Restauration]

Pouvoir Spécial : [Puissance de la Vie et de la Mort (prendre et donner) Niv. 3] [Clairvoyance Niv. — ] [Lien de Contact (Lien d’engagement) Niv — ] [Stockage infini (inventaire)] [???] [???] [???]

Titre : Personne invoquée, Personne ayant un Pouvoir Spécial

Équipement : [Épée du général gobelin]

Nom : Sakura Kinoshita

Sexe : Femme

Âge : 16

Niveau : 9

Race : Humain (Humain d’un autre monde)

Compétence : [Renforcement du Corps Niv. 6] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Magie de Feu Niv. 3] [Magie de Glace Niv. 2] [Magie du Vent Niv. 2] [Magie de Terre Niv. 2] [Magie de la Foudre Niv. 3] [Magie de l’Eau Niv. 2] [Magie Noire Niv. 3] [Magie Blanche Niv. 1 (en baisse)] [Saut Niv. 3] [Détection Niv. 1]

Pouvoir Spécial [Création de Magies]

Titre : Personne invoquée, Personne avec un Pouvoir Spécial

Équipement : [Bâton du magicien gobelin]

Nom : Dora

Niveau : 7

Compétence : [Magie Draconique Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 6] [Maîtrise du Bouclier (retirée)] [Renforcement du Corps Niv. 6] [Vol Niv. 5] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Glace Niv. 1] [Magie du Vent Niv. 1] [Magie de Terre Niv. 1] [Magie de la Foudre Niv. 1] [Magie de l’Eau Niv. 1] [Magie Noire Niv. 1] [Magie Blanche Niv. 1] [Charge Niv. 5] [Hurlement Niv. 5] [Morsure Niv. 4] [Détection Niv. 1] [Saut Niv. 3]

Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio

Âge : 8 ans

Race : Humain (réincarné)

Compétence : [Cuisine Niv. 5] [Travaux ménagés Niv. 4]

Titre : Esclave Criminelle

Équipement : Aucun

Nom : Maria

Âge : 12

Race : homme-bête (Chat)

Titre : Héros des hommes-bêtes, esclave de Jin

Équipement : Aucun

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. mettre les stat a la fin du chap, cest une strategie de l'auteur afin de faire plus de contenue ??

  3. Oui, mais au cours de ce tome, il va changer sa manière d'agir car je pense qu'il a eu trop de retour négatif. Donc pendant cette semaine, on pourra voir cela changer.

  4. Merci pour le chapitre

  5. Merci pour le chapitre 🙂

  6. merci pour le chapitre

Laisser un commentaire