100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 3 – Chapitre 73 – Partie 3

***

Chapitre 73 : La Vérité Divine

Partie 3

« Il y a le soulèvement néonazi dans le continent humain oriental, les néocommunistes dans le continent humain occidental, les impérialistes se tiennent aux côtés des monarques actuels, et même ce que j’appellerais la démocratie extrémiste commence à se lever à un certain endroit, bien sûr, à travers la mort des leaders précédents. Si cela ne suffisait pas, vous avez les sangs purs qui se pensent supérieurs aux autres. À propos d’eux, disons simplement qu’il n’y a plus de chasse noire, mais plutôt une chasse blanche. Bien que, je vais faire remarquer qu’un membre de Neo KKK a réussi à s’infiltrer dans un certain royaume et à donner naissance au Mouvement de la suprématie humaine plutôt qu’à celui de la suprématie blanche. Pourquoi tuer d’autres humains alors que vous avez des continents de non-humains ? » avait-il déclaré en me montrant à travers des portails les images actuelles de ces mouvements.

Considérant combien d’effusions de sang, de tristesse et de mort tous ces mouvements avaient apportés sur Terre, je n’aurais jamais pensé qu’il y aurait quelqu’un qui veuille les recommencer ici. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais envisagé cette possibilité, mais j’étais peut-être trop naïf, trop jeune, trop bête ? Cependant, j’étais certain que tous ces mouvements étaient dirigés par des humains de la Terre et ne voyaient certainement pas le Continent des Dragons avec de bons yeux.

« Pourquoi avez-vous amené de tels monstres dans ce monde ? Vous rendez-vous compte de ce que vous avez fait ? » avais-je demandé d’un ton tremblant.

Dieu me fit un sourire puis répondit : « J’ai apporté une diversité qui n’a jamais été censée être présente dans ce monde. Maintenant, tous ces mouvements ont une autre chance de prouver qu’ils ont raison, mais je n’ai jamais dit qu’ils étaient seuls. Il y a des héros qui ne reculeront devant rien pour les tuer. Ceci est juste un jeu du bien contre le mal. Il est impératif de sortir ce monde de son évolution stagnante. Après tout, l’histoire n’a jamais changé ni n’a progressé par rapport à son état médiéval depuis plusieurs milliers d’années. À ce rythme, toutes les espèces allaient être menacées d’extinction d’une manière ou d’une autre. » Il avait ensuite créé un autre portail et m’avait montré un paysage en ruine.

« Cet endroit..., » dis-je en le reconnaissant.

« Drakaria dans le futur, plus de mille ans pour être exact, » expliqua-t-il.

« Qu’est-ce que... comment est-ce arrivé ? » demandai-je.

« Les rois démoniaques sont d’abord nés de la malice du monde et ont mis toutes les civilisations à genoux. Viennent ensuite les fléaux, nouveaux virus et bactéries issus du flux d’énergie magique et du rayonnement cosmique. Vinrent ensuite les cataclysmes naturels, l’éruption de volcans, les super volcans et, pire encore, les impacts de météorites. Chaque monde est censé souffrir de ce genre de choses, c’est la nature et la physique, après tout... En réalité, seule une espèce sage qui est suffisamment avancée sur le plan technologique peut les arrêter, mais tu vois... ce monde n’allait jamais l’atteindre malgré l’énorme diversité en eux. C’est pourquoi je vous ai amené, vous, les humains de la Terre ici. Vous êtes la seule chance que ce monde a. » M’avait-il expliqué.

« Vous dites donc que si nous… les bons gars, battons ces mouvements et apportons un changement positif au monde, nous changerons l’avenir ? » avais-je demandé.

« C’est déjà le cas, mais vous êtes tous liés par votre libre arbitre. Je ne peux pas dicter vos choix pour vous, alors je parie tout en vous. Mais ce que je peux dire, c’est que j’étais bien conscient du fait que cela risquait d’être corrompu par une grande puissance. C’est pourquoi j’ai veillé à ce que les héros dotés de puissantes capacités aient un marqueur, y compris une Némésis. » M’expliqua-t-il.

« Donc, le mien était ce gars avec la capacité de téléporter, » déclarai-je.

« Pika Boo Blink n’est pas très puissant comparé à d’autres capacités, mais lorsqu’il atteint le niveau maximum, sa capacité ultime téléporte aléatoirement dans le système solaire actuel et à un autre moment. Si tu n’avais pas eu ta chance, tu serais apparu au centre d’une géante gazeuse, toujours inconnu, dans les 1458 années à venir. Tu serais mort sur le coup à cause de la seule pression, » avait-il expliqué.

J’avais dégluti quand j’avais entendu ce qui aurait pu m’arriver.

« Pourquoi... pourquoi lui avez-vous donné une capacité aussi effrayante ? » Demandai-je.

« Bien que je l’avoue, c’est un peu trop puissant, mais c’est aussi le seul qui puisse t’arrêter à ce moment-là. Tu vois... en fonction de tes choix, ton chemin aurait été différent. Tu aurais pu ne jamais rencontrer Seryanna et rencontrer cette dragonne des Dagues Jumelles. Tu aurais rencontré Kataryna à la place, mais à ce moment-là, tu aurais perdu toute confiance dans les dragons et tu ne les aurais vus plus que comme des monstres. Dans cette chronologie, Kronius est celui qui se lie d’amitié avec les dragons après avoir rencontré Seryanna à la capitale. Il existe un autre scénario où tu n’avoues jamais tes véritables sentiments pour Seryanna, et elle finit par épouser Draejan. Pendant que tu restes toujours autour d’eux, tu finis par épouser Kataryna. Il y a aussi une chronologie où tu épouses Kléo et tu tues Seryanna et une autre où tu crées ton propre harem de mille dragonnes. Ce sont tous des futurs possibles à partir du moment où tu posais le pied sur cette planète, » avait-il expliqué.

Entendre toutes ces possibilités était surprenant, mais je ne pouvais ni voir ni comprendre comment je pouvais en venir à les concrétiser, en particulier le harem. Je pouvais à peine gérer une seule dragonne, sans parler de mille. Bien que, pour une raison quelconque, j’avais été soulagé d’apprendre qu’épouser Kataryna était également une possibilité. Peut-être que ma relation avec elle changera dans le futur ?

« Alors, si je devenais méchant, Kronius devenait le bon gars, et ainsi de suite ? » avais-je demandé.

« Oui. C’est pourquoi j’ai dit qu’il était ta Némésis. Non seulement en termes de capacités, mais également en termes de destin, » avait-il expliqué.

« Est-ce que chaque humain a un tel adversaire ? » demandai-je.

« Non. Toi seul es le Némésis de beaucoup d’humains. Les forts en général sont comme ça, » avait-il déclaré.

« Alors, pourquoi me raconter tout ça ? » Je posai cette question que je ne pouvais pas poser jusqu’à présent.

« Parce que maintenant tu es prêt à l’écouter et à l’accepter comme une vérité. Peux-tu imaginer ce que tu aurais dit ou pensé si j’avais agi de la sorte dès le début ? » demanda-t-il en plissant les sourcils.

« Je ne vous aurais pas cru... ou j’aurais tout rejeté comme moyen de me rebeller. » Répondis-je après un instant de réflexion.

« Exactement. Et tu n’aurais pas été le seul. Certaines personnes auraient continué à tuer des individus lambda en pensant que cela allait me faire les renvoyer sur Terre, » avait-il déclaré.

« En parlant de ça, nous ne pourrons jamais revenir en arrière, n’est-ce pas ? » avais-je demandé.

« Non. » Il secoua la tête. « Au moment où vous êtes arrivé ici, je m’étais déjà assuré d’aider la Terre à surmonter son... épreuve. Alors, dans tous les cas, tu peux être rassuré que ta famille là-bas soit en sécurité. » Il me fit un petit sourire.

« C’est bon à entendre, mais ne craignez-vous pas que j’en parle à d’autres humains ? » avais-je demandé.

« Tu peux, et je pense qu’il est temps que la vérité leur soit communiquée... Après tout, il s’est déjà passé un peu de temps depuis que tu as atterri ici. » M’avait-il dit.

« Temps ? Combien de temps ai-je été absent ? » Demandai-je immédiatement, depuis que je me souvenais de la capacité de Kronius.

Je craignais d’être coincé quelque part dans l’avenir, comme dans quelques centaines d’années.

« Depuis le moment où tu as été envoyé dans ce monde jusqu’à maintenant, exactement cinq ans se sont écoulés. Comme je l’ai dit, tu as eu de la chance que ce ne soit pas plus. » Me dit-il avec un sourire.

« Est-ce que cela signifie que je suis loin de Seryanna depuis trois ans ? » Demandai-je alors que je revenais en arrière.

« Oui. Mais comme je l’ai dit, tu as de la chance que ce ne soit pas 10, 100 ou 1 000 ans dans le futur. » Il acquiesça.

« Je vois... Merci... Alors, et maintenant ? » Ai-je demandé.

« Je vais te renvoyer dans ce monde, mais… je ne t’emmènerai pas sur le continent des dragons. Ta présence est nécessaire ailleurs, sur le continent humain. » Me dit-il avec un sourire.

« Continent humain, mais je veux voir Seryanna... être loin d’elle pendant trois ans... » Dis-je en m’inquiétant qu’elle puisse m’abandonner.

« Inutile de t’inquiéter pour elle, elle le saura à ton retour. En guise de faveur, je lui ferai savoir cela par le biais d’un rêve ou de quelque chose du genre. En attendant, je veux que tu prennes ton temps dans le royaume humain et que tu constates directement comment sont les humains de ce monde. Le royaume dans lequel tu arriveras sera celui qui subira le moins d’influence des terriens, » avait-il déclaré.

« Quoi ? Rêves ? Royaume ? Quoi ? » Dis-je en clignant des yeux surpris.

« Soupir... Il suffit de ralentir. Au revoir et à bientôt Alkelios. Oh ! Et avant que je n’oublie, je vais te donner la version diminuée de Pika Boo Blink. Tu comprendras pourquoi plus tard. » Il avait fait un clin d’œil et le monde autour de moi avait changé une fois de plus.

Au lieu de la salle blanche, j’étais maintenant entouré de nuages.

Hein ? Des nuages ?! J’avais cligné des yeux surpris et quand je m’étais retourné, je m’étais vu tomber vers le sol.

« OH ! BORDEL ! » Criai-je. Je battis immédiatement des ailes pour ralentir ma descente.

J’étais à quelques centaines de mètres dans les airs et je me dirigeais vers le sol à une vitesse folle.

Cela m’avait pris un peu d’effort, mais j’avais réussi à atterrir en toute sécurité.

Avec un souffle lourd, j’avais levé les yeux vers le ciel et m’étais rappelé ce que Dieu m’avait dit.

Trois ans dans l’avenir... c’est un grand saut dans le temps, mais c’est mieux que mille ans.

Un slime était proche de moi. Remuant son corps, cela m’avait visé puis avait sauté pour une attaque de corps. Parce que j’étais trop confus avec tout ce qui s’était passé, je n’avais même pas esquivé. Cependant, au moment où le slime m’avait touché, il avait explosé...

« Qu’est-ce que… » Dis-je surpris en essuyant les restes du slime de mon visage.

En regardant autour de moi, je pouvais voir que la créature s’autodétruisait ou quelque chose du genre.

Peut-être que ça me marquait comme cible ? me demandais-je.

Puis un autre slime bleu sortit d’un buisson.

« Identificus processus juridicus ! » J’avais activé mon pouvoir sur le monstre ciblé.

Voici les informations de base que j’ai obtenues :

Nom : Aucun

Espèce : Slime

Niveau 1

« Hein ? Niveau 1 ? Où est-ce que Dieu m’a envoyé ?! » murmurai-je quand je regardai avec surprise le petit slime glissant que je n’avais qu’à toucher pour tuer.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. L'auteur fait de l'hetnocentrisme dans sa description des mouvements politiques insurrectionnels. A part le communisme, tout ce beau monde est occidentale au sens large, alors quand théorie, les terriens doivent venir équitablement de l'ensemble de la planète.

Laisser un commentaire