100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 3 – Chapitre 66 – Partie 2

***

Chapitre 66 : Les compétences d’un héros

Partie 2

Et penser que Sa Majesté, le roi Feryumstark, avait réussi à me vaincre malgré ces statistiques scandaleuses. C’était vrai que je n’utilisais pas toute ma force… je ne voulais pas tuer tout le monde. Le roi très probablement n’utilisait pas toute sa force non plus. Si je devais deviner, je dirais que nous avions utilisé autour de 8000 en chaque statistique et nous avons ensuite concouru en compétence et en expérience. C’était quelque chose dans lequel je manquais énormément par rapport à lui.

Malgré tout, mes statistiques avaient des valeurs insensées par rapport au moment où j’étais arrivé dans ce monde. Mais quelque chose d’intéressant était arrivé quand la statistique d’excellence magique avait dépassé 100 %. Elle avait atteint 136,92 %. Donc, techniquement, mes attaques n’étaient pas seulement incroyablement puissantes à présent, mais j’avais également une attaque gratuite. Si, par exemple, je lançais une boule de feu, mon énergie magique ne baisserait pas, mais la magie dans l’air autour de moi diminuerait un peu. En d’autres termes, j’utilisais la magie naturellement présente dans l’environnement, ce qui était génial !

Si je lançai deux boules de feu, la première serait gratuite, tandis que la seconde coûterait 36,92 % du coût normal, mais les dégâts bruts seraient à peu près les mêmes. Le compte à rebours se réinitialiserait alors, et je pourrais une fois encore lancer une attaque sans aucun coût.

En d’autres termes, lorsque j’étais arrivé pour la première fois à Drakaria, j’aurais pu utiliser cette astuce pour m’épargner de l’énergie magique, mais le coût initial de la Itsy bitsy boom ! Cela coûtant 10 000 points de magie ! J’aurais facilement pu finir par assécher toutes l’énergie magique de la zone et Sa Majesté le roi, aurait pu voir cela comme un changement de plan. Ou il aurait pu penser que j’avais vraiment décidé de trahir les dragons et ainsi de m’attaquer pour défendre son royaume.

J’avais remarqué quelque chose d’autre à ce sujet. Si je vidais la zone de magie, ma régénération de magie en serait ralentie, ce qui me laissait croire que la quantité de magie dans l’environnement était bien supérieure à celle dans nos corps. Eh bien, cela revenait avec le temps, mais je ne pouvais pas l’utiliser en combat. L’utiliser comme une sorte de compétence anti-mage n’était également pas possible SAUF si nous étions tous deux coincés dans la même pièce.

Ainsi, cela ne pourrait être utilisé uniquement dans une bataille où on se déplaçait rapidement… ou sur un champ de bataille comme celui-ci, ou j’étais certain de ne pas rester dans la même zone trop longtemps.

Maintenant, la partie amusante était que même les statistiques de mes amis étaient plutôt absurdes. C’était le genre de statistiques généralement acquises uniquement après des décennies d’entraînement. Cependant, à cause de l’effet de ma compétence Dompteur de Dragon, une telle chose était accélérée de manière absurde. Selon Brekkar, c’était comme le fait de s’entraîner 10 fois plus vite.

De mon point de vue, c’était un effet plutôt puissant, mais comme Kataryna me l’avait dit, les statistiques n’importaient pas autant que leur utilisation. Comme preuve de cette affirmation, le bas niveau comparé à leurs statistiques. Dans cette guerre, il allait être crucial pour eux de pouvoir utiliser autant celles-ci que possible.

Mais, pour dire vrai, ce n’était pas que ça… le niveau 2 de la compétence avait l’incroyable option d’ajouter 10 de statistiques partout où je le voulais, après chaque monté de leur niveau en ma présence. Seryanna était celle étant restée le plus longtemps avec moi et sa rapide montée de niveau avait fini par lui donner BEAUCOUP de points. Pour être exact, il y avait plus de 4000 points de statistiques. Cependant, individuellement, il y avait différentes valeurs, mais j’avais fait de mon mieux pour les répartir de manière avantageuse pour leur style de combat.

Ces points étaient en quelque sorte une récompense pour être mes amis, mais je ne savais pas du tout comment ils fonctionnaient de manière naturelle.

Les capacités d’un héros étaient complètement surpuissantes et ridicules dans certaines situations. Mon Dompteur de Dragon n’avait aucun sens à plusieurs égards, ou peut-être… j’étais trop stupide pour comprendre le processus complexe derrière tout cela. Si je ne connaissais pas les lois sur lesquelles elle était basée, je ne savais pas exactement comment cela fonctionnait et je ne pouvais que constater ses effets.

En parlant de cela, lorsque j’avais passé Dompteur de Dragon au niveau 5, mon niveau avait été réinitialisé à 1 et je pouvais gagner plus de points de statistiques et de compétences.

Si je n’avais dépensé AUCUN point de compétences après ce niveau, j’aurais alors environ 1388 points, dont 42 auparavant. Cela signifiait que je pouvais acquérir 138 compétences supplémentaires et améliorées 277 fois. À ce stade, honnêtement, je n’avais pas pris la peine de suivre ces chiffres. Ils étaient trop ridicules ! Qui prendrait la peine de consulter une liste de plus de 138 compétences ?!

Depuis le début, mes compétences étaient les suivantes :

Héros : Il s’agit d’une compétence passive qui donne à l’utilisateur la possibilité de gagner 10 points de statistiques et 1 de compétences pour chaque montée de niveau, ce qui permet l’avancement physique de l’individu sans avoir besoin de s’y entraîner réellement.

Celle-ci ne pouvait monter de niveau et m’offrait un coup de pouce monstrueux comparé aux habitants ordinaires de ce monde, c’était si je savais l’utiliser à bon escient.

Puis il y avait :

Dompteur de dragon (niveau 5) : Compétence passive d’amélioration. Lorsqu’un héros développe une relation amicale ou intime avec un dragon, cette compétence lui permet de créer un lien privilégié. Le lien est indestructible par toute autre compétence à moins que le héros ne le veuille. Le héros à son espèce de changée en permanence en demi-dragon. La variante du dragon est choisie en fonction de la personnalité et des compétences. Ce changement immunise le héros contre tout autre changement forcé d’espèce. Le héros acquiert les traits spéciaux de chaque variante ainsi que tous les traits des espèces draconiques en conservant ses traits humains. Le héros gagne 30 % des statistiques des dragons, et le dragon aura la possibilité de monter de niveau 10 fois plus rapidement, quel que soit l’endroit où il se trouve. Le dragon gagnera l’équivalent de 10 % des statistiques globales améliorées du héros lorsqu’il se trouve à moins de 100 mètres de lui.

Avancement I : le héros peut sentir la direction dans laquelle il peut trouvé son ami dragon (sélectionné). Nombre de dragons pouvant être sélectionnés simultanément : 5. Cibles actuelles : Seryanna, Kataryna, Thraherkleyoseya, Brekkar, Elliessara.

Avancement II : Tous les dragons gagnent 1 point de statistiques supplémentaires à chaque montée de niveau et tous les 10 niveaux gagnés en présence du héros permettent au dragon d’améliorer de façon aléatoire leurs compétences. Le héros peut choisir où ajouter les points de statistiques à tout moment. Si le lien est rompu avant de les appliquer, ils seront automatiquement ajoutés à la statistique ayant la valeur la plus élevée.

Avancement III : Le héros peut choisir de partager une partie de son XP gagnée avec jusqu’à 3 amis dragons. Dragons actuellement sélectionnés : Seryanna, Kataryna, Kléo.

Avancement IV : Permet à un dragon de connaître l’emplacement actuel et la direction générale du héros. Dragon actuellement sélectionné : Seryanna.

Inutile de dire que j’avais utilisé assez tôt le troisième avancement, mais cela dépendait beaucoup de ma distance. Plus loin j’étais, moins ils recevaient de XP, et cela dépendait aussi du niveau. Plus le niveau est élevé, plus la quantité de XP est faible.

Cependant, rien qu’en regardant les statistiques de Seryanna, je pouvais dire à quel point elle s’était entraînée pendant que j’étais dans la forêt Seculiar. Iolaus avait également progressé sous Brekkar. Même Kataryna a monté de plusieurs niveaux. Laissant de côté les bonus que Seryanna, Kléo et Kataryna avaient reçus de ma part, leurs efforts étaient visibles à travers les valeurs affichées dans leur fenêtre de statut.

Maintenant, cette compétence avait coûté 25 points pour monter au niveau 5 et 16 autres pour ces deux avancements. Si je devais supposer que je n’avais jamais dépensé un seul point de compétence après être devenu un demi-dragon, j’aurais maintenant 1347 points.

Yeux de chaton (niveau 5) : Remplace les iris du héros par ceux d’un félin lorsque cette capacité est utilisée. Peut voir n’importe quoi dans un rayon de 10 km autour du héros. Coût : 50 points de magie pour l’activation initiale et 100 de magie par kilomètres ajoutée sans perception corporelle.

Avancement I : La perception du héros peut traverser des murs atteignant 1 mètre d’épaisseur.

Avancement II : Le héros peut utiliser des rayons X pour avoir au travers de toute surface d’une épaisseur maximale de 10 centimètres. Ne peut être utilisé sur des êtres vivants.

Avancement III : Le héros peut partager sa vue avec un autre individu sélectionné.

Ce sort avait été monté de niveau assez tôt dans mon voyage parce que j’en avais besoin pour repérer toute proie potentielle ou tout ennemi gênant que je voulais éviter. Celle-ci coûtait cher, c’était 10 points pour le niveau 3, 15 points pour le niveau 4 et 30 pour le niveau 5. Le premier avancement ne coûtait que 2 points de compétences, le second 8 et les derniers 16 points. Un total de 81 points de compétences. Mon total était donc tombé à 1266.

Identificus Processus Juridicus : compétence permettant au héros d’évaluer n’importe quoi. Coût 10 point de magie.

I R Roboticus : permet au héros de tout exploiter. Permet au héros de rassembler tout type d’herbe. Permet au héros de récolter n’importe quel matériau. Passif.

Je n’avais pas essayé de monter de niveau ni l’une ni l’autre parce qu’elles étaient déjà au niveau maximum. C’était une compétence d’évaluation et une de collecte spécialisée sans valeurs puisqu’elles permettaient de travailler également avec des matériaux divins.

En parlant de cela, j’avais remarqué que normalement, mon Barman exigeait que j’aie les bons types et quantités d’ingrédients avant de me proposer intuitivement la formule. Cependant, Identificus Processus Juridicus rendait cela obsolète ou plutôt fonctionnait comme une extension. Cela rendait mon travail BEAUCOUP plus facile lorsque je composais de nouvelles potions que je n’avais jamais créé avant. Tout ce que j’avais à faire, c’était d’identifier un ingrédient, puis d’examiner le commentaire de Barman.

En ce qui concerne cette compétence, je l’avais montée au niveau 4 à la maison de Brekkar, mais j’avais ajouté le dernier niveau et toutes les avancées de cette compétence dans la forêt Seculiar, et cela ressemblait à ceci :

Barman (niveau 5) : Permet au héros de créer tous les types de potions existants jusqu’au rang divin. Nécessite un laboratoire d’alchimie. Pour les potions divines, cette compétence nécessite un laboratoire d’alchimie divin. Requiers les quantités d’ingrédients corrects avant d’offrir intuitivement la formule de la potion. Nécessite un objet ou une compétence de type stockage. Coût : dépends de la potion.

Avancement I : Une fois la formule d’une potion identifiée, le héros rassemble tous les ingrédients sans recourir à des compétences spécialisées

Avancement II : Difficulté de création des formules pour chaque potion réduite de 50 %.

Avancement III : Tous les effets positifs des potions sur le héros sont jusqu’à 50 % plus puissants. Tous les effets négatifs des potions sur le héros sont 50 % plus faibles.

Avancement IV : Fais apparaître le laboratoire d’alchimie divin.

Le niveau 5 avait coûté 25 points, tandis que les avancements avaient coûté, 2, 4, 8 puis 16 points. Cela faisait une amélioration de 55 points, ce qui a ramené mon total à 1211.

Coq rapide : Invoque Gragh’jaggar, la monture poulet géante blindée de niveau égale au héros, statistiques moins 100 du héros sauf la chance. Peut transporter jusqu’à 5 personnes. Coût 250 point de magie.

Avancement I : Gragh’jaggar possède maintenant une selle confortable de 5 places avec amortisseur de choc et un porte-gobelet pour le conducteur.

C’était le seul avancement que je pouvais ajouter à cette compétence et ce porte-gobelet a coûté 20 points ! Le total était descendu à 1191.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. merci beaucoup pour cette deuxième partie, hâte de lire la suite^^.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour ce chapitre

Laisser un commentaire