100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 3 – Chapitre 59 – Partie 3

***

Chapitre 59 : Une audience avec la reine

Partie 3

« En d’autres mots… c’est compliqué et dépend uniquement de la famille en question, mais la tendance est de laisser les femmes réfléchir, non ? » avais-je demandé.

« Oui. » Ils acquiescèrent tous deux en même temps.

« Très différent de ce à quoi je suis habitué. » Je m’étais gratté la tête.

« Les humains ont tendance à être patriarcaux. J’ai même entendu des récits sur la façon dont ils traitent leurs filles comme rien de plus que des pièces d’échecs afin d’obtenir plus de pouvoirs, » avait déclaré la reine.

« Mais n’avez-vous pas aussi fait épouser certaines de vos filles dans d’autres pays ? » demandai-je, curieux.

« Hahaha ! Alkelios, elles ont toutes épousé ces dragons parce qu’elles en sont tombées amoureuses. Mais ce qu’on craint le plus dans ma position, ce n’est pas de faire épouser mes filles dans des pays étrangers, mais bien d’avoir des princesses étrangères épousant mes fils ! » déclara le roi avec un grognement.

« Les humains croient souvent que ce sont les dragons qu’ils doivent surveiller, mais dans notre cas, ce sont les dragonnes, » avait déclaré Elliessara.

« Il n’y a rien de pire qu’une princesse rusée nous volant un fils ! » déclara le roi.

« Ne vous occupez pas de lui, Alkelios. Il est un peu… contrarié, car il a récemment découvert la cible de la première princesse d’Embryger, » rigola la reine.

« Oh… alors ce n’est pas une bonne chose, non ? » demandai-je en plissant les sourcils.

« Au contraire, ça l’est. La première princesse de cet empire n’est pas aussi rusée et insaisissable que certaines de ses plus jeunes sœurs, et celui qu’elle vise est en fait le second prince adoptif, Kryogan, qui y est ambassadeur. S’ils forment un couple, tout droit au trône lui sera automatiquement refusé, et elle n’aura pas beaucoup d’autorité au sein de l’empire. Les enfants adoptés n’ont aucun droit au trône, c’est donc comme épouser un noble d’un autre pays, » avait expliqué la reine.

« Eh bien, je crois que j’ai compris l’essentiel maintenant..., » dis-je.

« Ne vous inquiétez pas, jeune homme, avec le temps, vous apprendrez les tenants et aboutissants de notre royaume. Vous avez une fiancée et des amis puissants pour vous guider sur votre chemin, » déclara Feryumstark.

« En effet, y compris la reine Elliessara, mais en parlant de cela, devrais-je vérifier votre statut maintenant et voir ce dont nous avons besoin pour vous guérir ? » lui avais-je demandé.

« Eh bien, je suppose. S’il vous plaît, faites-le. » Elle acquiesça.

« Afficher le statut d’Elliessara Seyendraugher. » Dis-je, et la fenêtre que j’étais le seul à pouvoir voir apparu.

Nom : Elliessara Seyendraugher

Espèce : Dragonne supérieure de la haute lumière

Statut de l’éveil : 6 conditions achevées sur 6

Niveau : 1207

Force : 1245 (6556)

Vitesse : 540 (7868)

Dextérité : 2310 (9378)

Magie : 6540 (12 980)

Chance : 55

Excellence magique : 43 %

Bonus actuel : Dompteur de Dragon <multiplie par 5 l’absorption de force et énergie magique ainsi que la vitesse d’apprentissage>

Sagesse des anciens : Buff obtenu lors de l’éveil supérieur. Offre à l’individu une nouvelle vision du monde. Augmente l’intuition de la personne. Confère à la personne l’aura d’un sage.

Malus actuel : Poison de la mort de Dieu : Poison à action lente qui paralyse les canaux magiques de la victime, les amenant lentement à la mort par paralysie. Cela fonctionne particulièrement bien pour ceux ayant atteint l’éveil supérieur. À sa mort, le corps est imprégné de magie absorbée par le poison au fil des ans et en fait une sangsue ayant pour seul but d’éradiquer toute vie à moins de 600 km de son lieu de ponte. C’est l’unique poison connu qui affecte même les immortels dotés de puissantes capacités de régénération. On dit que c’est le poison utilisé pour tuer le dieu qui deviendra par la suite le premier dieu noir. Temps restant jusqu’à la transformation en sangsue : 4 ans 2 mois 9 jours 4 heures 20 minutes. Type de sangsue basé sur l’énergie magique absorbée : Sangsue suprême. Barman : nécessite un grand alchimiste divin pour le préparer. Cure : Potion aux larmes de Lumenos, Lumenya et Nocturnia.

Ingrédients : Une goutte de sang royal humain, des larmes de joie de la reine des elfes, une dent de lait de la royauté Relliar, de la poudre d’alliage Celestium-Zaradin infusée de magie naine ancienne, de la poudre d’os de la corne d’une wyrm squelettique, de la poudre d’écaille de dragon de la Haute flamme, de la Haute glace, de la Haute lumière, des Hauts ténèbres, de la Haute terre, de la Haute autorité, des feuilles d’une Plante Soigne-Tout, de l’eau enchantée, du jus d’orange.

Quand j’avais lu les ingrédients à haute voix, j’avais eu l’impression que le roi et la reine me regardaient avec des yeux de poisson morts.

« Et… jus d’orange… au moins, un ingrédient est facile à obtenir..., » avais-je souligné en faisant un sourire.

« Qu’est-ce qu’une orange ? » demanda le roi.

« Hein ? » Je clignai des yeux, surpris.

En cliquant sur l’ingrédient, les informations suivantes étaient apparues.

Jus d’orange : le jus extrait du fruit appelé douce orange. L’arbre qui le produit est un hybride entre un arbre Pomelo et d’un Mandarin. L’empire humain d’Akutan utilise les oranges comme plante sacrée pour déterminer le prochain souverain. Le rituel consiste à faire en sorte que les princes et princesses essaient de cultiver un oranger doux à partir du même Pomelo et Mandarin. La culture et la consommation d’orange hors du palais impérial et dans tout autre royaume humain sont considérées comme illégales et passibles de la peine de mort.

« Oh, pour l’amour de..., » j’avais presque fini ma phrase.

« Soupir… Bien que nous ayons la méthode, penser que c’était dans les endroits les plus inaccessibles de tous... » Le roi secoua la tête.

« Eh bien, cela dépend de la façon dont on le regarde. Honnêtement, je trouve que les autres ingrédients sont encore plus troublants à obtenir..., » soulignai-je.

« Un voleur doué pourrait voler quelques oranges. La seule chose dont nous aurions à nous préoccuper serait le contrecoup de l’empire. S’ils le découvraient, une invasion serait le moindre de nos soucis..., » suggéra la reine.

« Je pourrais aller là-bas et kidnapper le prince ou la princesse sachant comment en faire pousser, non ? » Demandai-je.

« Vous réalisez que c’est une terrible idée, non ? » me demanda-t-elle en plissant les yeux.

« Euh… en quelque sorte ? » Je penchai la tête vers la gauche.

Pour être honnête, j’avais trouvé cette idée comme étant la plus… intéressante et amusante de toutes.

« En effet, que ferons-nous avec le membre de la royauté après ? » Demanda Feryumstark.

« Je ne sais pas… je pense que faire l’échange contre un traité de paix ? » avais-je demandé.

« Cela pourrait fonctionner… je pense, mais rien ne les empêche de nous attaquer par la suite, » avait déclarer Elliessara.

« Eh bien, c’est compliqué... » Je hochai la tête et croisai les bras.

« Il y a aussi cette Plante Soigne-Tout… dont je n’ai jamais entendu parler… quant aux écailles de dragons, ces individus doivent être pleinement éveillés, » avait souligné Feryumstark.

« Ah, je pense que nous pourrons utiliser certaines de miennes au besoin. Vos Majestés ont à la fois les écailles de l’autorité et celle de la lumière, nous aurions juste besoin de trouver le reste, » suggérai-je.

« Vous savez, j’ai toujours pensé que les gens craignaient les dragons supérieurs d’un Haut élément en raison de leur capacité à contrôler les éléments, mais je commence à penser que c’est aussi parce que leurs écailles peuvent servir d’ingrédients pour ce genre de potions, » déclara Elliessara avec un soupir.

« Ne vous inquiétez pas, Votre Majesté. Nous serons sûrs de trouver le remède pour cela ! De plus, nous avons déjà l’un des ingrédients ! » déclarai-je en activant le trou noir.

De là, j’avais sorti la plante que j’avais découverte en rencontrant Seryanna. C’était la plante qui valait environ 30 pièces d’or. Sa rareté faisait monter son prix. Bien sûr, ce n’était pas la même plante, mais une autre que j’avais trouvée lors de mes voyages dans la forêt Seculiar. Celle que j’avais trouvée avec Seryanna avait été laissée avec Kataryna ou vendue, je ne me souvenais plus de ce qui lui était arrivé. Beaucoup de choses s’étaient passées depuis et j’avais en quelque sorte oublié.

« C’est une Plante Soigne-Tout, si je ne me trompe pas, on peut utiliser ses feuilles et ses pétales pour faire un thé spécial pour aider à ralentir les effets du poison. En fait, pourquoi n’utilisez-vous pas celle-là uniquement pour cela ? J’en ai plusieurs autres, et je pourrais probablement en trouver d’autres en le souhaitant. Si nous en donnons à un botaniste, peut-être qu’il trouvera un moyen de la cultiver ? » avais-je suggéré en plaçant la plante sur la table.

« Honnêtement, je ne sais pas quoi dire… Est-ce vraiment correct ? » demanda Elliessara.

« Oui. » Je hochai la tête.

« C’est une bonne nouvelle alors ! Hahaha ! Mais qu’en est-il de cette eau enchantée ? » Demanda le roi.

« C’est un type d’eau spéciale faite par un alchimiste. Je peux le faire, alors pas besoin de vous en soucier. Bien que je suppose que je devrai me faire quelques plans de voyage pour obtenir le reste, » déclarai-je en me grattant l’arrière de la tête.

« Je vais immédiatement envoyer mes meilleures dragonnes en tant qu’ambassadrice auprès des elfes, des relliars et des nains pour organiser une visite de votre part. Pour ce qui est des humains, je vais devoir consulter Brekkar et voir si nous pouvons obtenir des oranges sans déclencher une autre invasion… peut-être que Kataryna pourrait connaître quelqu’un, » avait déclaré Feryumstark alors qu’il faisait déjà des projets dans son esprit.

« Avec les événements récents, je vais une fois de plus prendre la direction des opérations et conseiller Elovius sur les problèmes à résoudre immédiatement, » avait déclaré Elliessara.

« Alors, que dois-je faire ? » demandai-je en clignant des yeux surpris.

« Préparez-vous pour le prochain tournoi ! Vous ne participerez pas, mais je vous ai organisé l’ouverture avec quelqu’un ! Je vous promets qu’il va certainement bien se battre ! » Feryumstark éclata de rire.

« Compris... Attendez, quoi ? » avais-je dit, puis j’avais penché la tête.

« Comme le tournoi avait été à l’origine créée pour rassembler des forces compétences au sein de l’armée de Brekkar, j’avais ordonné la veille que celui-ci devienne un tournoi destiné à repérer de puissants dragons aspirant à une carrière militaire. Les inscriptions ne sont plus limitées à l’armée de Brekkar. Toute personne avec une épée peut participer, mais ne doit pas être un criminel recherché ou d’une organisation suspecte. À cet égard, j’ai ordonné à Thraherkleyoseya Draketerus de s’occuper de tout ça habilement. » Expliqua la reine d’un ton doux.

« Euh… OK… je ferai de mon mieux alors, » déclarai-je avec un sourire forcé.

« Alkelios, » déclara Elliessara en me faisant un sourire chaleureux. « Merci de nous aider… je suis heureuse de savoir que tous les humains ne sont pas mauvais. Peut-être qu’avec le temps, nous pourrons mettre fin à ce conflit fatigant. C’est en quelque sorte un de mes rêves et vous… vous êtes la preuve vivante que je peux encore espérer que cela se réalise. »

« Pas de problème ! C’est ce que font les amis ! Ils s’entraident ! » Répondis-je d’un ton désinvolte en lui faisant un signe du pouce.

« Un ami… ça sonne bien..., » dit-elle avec un doux sourire.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: si seulement je pouvais leur donner du Jus d'orange, j'en ai dans mon frigo :'(

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chap ^^

  4. Merci pour le chapitre !

  5. merci pour cette troisième partie^^. beaucoup d'ennuis en perspective???

  6. Merci pour le chapitre ah la la le jus d'orange.......

Laisser un commentaire