100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 1 – Chapitre 9

***

Chapitre 9 : Niveaux, ainsi que des compétences surpuissantes

***

Chapitre 9 : Niveaux, ainsi que des compétences surpuissantes

Partie 1

Pour une raison inconnue, cette nuit j’avais eu un rêve très CHAUD. Quand je dis chaud, je ne veux pas dire que j’étais allé piller des tombes un fouet à la main en sautant sur des plates-formes coulissantes sur une piscine de lave, mais dans le sens où j’avais rêvé de Seryanna. Chemise de nuit blanche, regard sensuel, les mouvements d’une renarde, et le reste étaient à peu près dans le genre. Quand je m’étais réveillé, j’étais en train d’enlacer et d’embrasser un ami imaginaire. Mon cerveau avait pris quelques minutes avant de pouvoir traiter ce qu’il se passait. La couleur de mes joues allait du rose au rouge, et je m’étais même giflé une fois.

Quel rêve... Pensai-je en me rappelant chaque détail à son sujet.

La grande différence entre la beauté de mon rêve et celle de la vie réelle était leur anatomie extérieure. La version de mon rêve était une humaine sans partie de dragon, sans écailles, queue et yeux de dragons. J’étais aussi sûr à 100 % que c’était un effet secondaire de ce qui m’était arrivé dans la forêt et de la douce sensation de sa peau, son odeur unique de femme, la souplesse de ses seins, et le son de sa voix. L’araignée géante, effrayante, poilue et blanche dans le dos ne m’avait même pas fait réagir à moins que je ne me concentre dessus. Ce n’était qu’un élément de décor.

Habituellement, je sortais de la tente juste après mon réveil, mais voyant que ce matin j’étais un peu plus excité que d’habitude, j’avais décidé d’attendre de me calmer. En récitant la table de multiplication, en me rappelant de choses effrayantes, en essayant de comprendre quel politicien était chauve et qui ne l’était pas, et faire quelques étirements de base pour aider le drapeau à se baisser.

En sortant, je m’étais retrouvé face à face avec Seryanna. Elle se tenait à un demi-mètre à peine. Heureusement, cette fois, elle était habillée.

« Heu... Bonjour ? » Dis-je en faisant un sourire forcé.

« Bonjour à toi aussi, Alkelios. J’étais sur le point de te réveiller, » dit-elle en soulevant un seau d’eau froide.

« Heu..., » j’avais plissé les yeux en voyant l’outil couramment utilisé pour tirer pacifiquement les gens de leurs rêves.

« Tu as dormi pendant plus de huit heures. Le soleil se lèvera bientôt, » dit-elle en se retournant.

Mes yeux s’étaient directement dirigés sur son derrière. Je déglutis en secouant la tête.

Moi et mes hormones..., grognai-je dans mon esprit.

La seconde chose que j’avais remarquée après être sorti de ma tente était la carcasse de l’araignée. Seryanna avait bien décarcassé celle-ci en récupérant sa chair et ses poils acérés. Cependant, ce que j’avais remarqué était qu’elle avait laissé quelques organes sécher au-dessus du feu.

« Tu prépares le petit-déjeuner ? » demandai-je en les pointant du doigt.

« Quoi ? Oh ! Non, ceux-ci sont toxiques, mais bien préparés, ils peuvent être vendus comme ingrédient d’alchimie. La seule bonne partie de cette araignée est sa viande blanche. Si ce n’est pas blanc, c’est toxique. Certaines araignées libèrent leur venin dans leur propre corps juste avant leur mort. C’est un mécanisme de vengeance, » expliqua-t-elle en se dirigeant vers la carcasse afin de l’examiner.

« Mécanisme de vengeance ? Les animaux n’ont-ils pas habituellement un mécanisme de défense ? » demandai-je en m’interrogeant.

« Oui, ils en ont, mais certains monstres ont aussi un mécanisme de vengeance. Le plus commun est l’auto-empoisonnement. Les démons ingèrent habituellement des cristaux explosifs qui les font exploser à leur mort. J’ai entendu dire que des monstres géants créent parfois une bombe d’énergie magique. Ils sont assez communs sur le continent Dragon, mais je comprends qu’ils soient rares sur le continent humain, » expliqua-t-elle en se déplaçant, vérifiant les parties du monstre pour tout problème visible.

« Une chose très gênante..., » dis-je.

« Effectivement ! La plupart des chasseurs sont entraînés à agir rapidement et à tuer le monstre avant qu’il ne puisse activer ce mécanisme, afin que le butin ne soit pas gaspillé, » elle plaça deux morceaux de viande blanche sur le feu près des organes séchants.

« Cependant, quelque chose me dérange... »

« Quoi ? » A-t-elle demandé.

« Cette araignée est assez différente de la dernière que tu as tuée. Elle est également entrée dans la zone du cristal. Cette chose ne devait pas garder ces choses effrayantes à distance ? » demandai-je en pointant cela.

« Oui, mais il s’agit d’une araignée Syllian, une race rare qui normalement ne se trouve pas ici. Leurs chélicères et aiguilles sont précieuses pour un forgeron, tandis que les alchimistes ont besoin des organes. Ce qui est intéressant, c’est que j’avais l’intention d’aller en chasser une après avoir ramené le champignon. Pour le traitement, j’ai besoin du sac de venin d’une de ces araignées ainsi que du tissu sous leur carapace, donc en rencontrer une est une chose fortuite. Peut-être que ça vient de ta chance ? » avait-elle expliqué.

« Comment ça pourrait être grâce à ma chance ? » demandai-je, confus.

« Eh bien..., » elle fronça les sourcils et regarda le feu pendant un moment. « Peut-être parce que tu voulais m’aider dans ma quête, tu l’as activée ? Nous aurions pu rencontrer d’autres espèces, mais nous avons rencontré celle-ci, dont j’avais besoin. N’est-ce pas grâce à ta chance ? » demanda-t-elle en tournant son regard vers moi.

« Hm, alors... Tu dis que c’est quelque chose comme une compétence passive ainsi qu’une capacité active ? » dis-je en levant un sourcil.

« Peut-être..., » dit-elle en haussant les épaules, montrant que même elle n’en était pas sûre.

« Alors, si je souhaite quelque chose, je l’aurai, mais cela peut dépendre du temps, de l’emplacement, et probablement de choses comme ça ? Et si je ne souhaite rien, cela me met simplement dans une situation chanceuse en fonction de ma situation actuelle et des gens m’entourant ? » demandai-je.

« Eh bien, j’ai entendu des rumeurs de temps en temps d’aventuriers ayant plus de rencontres et trouvant plus de choses avec certains membres dans leurs groupes. Il y a aussi un temple pour le Dieu de la chance où l’on peut faire diverses offrandes pour augmenter sa chance, mais ils disent qu’après un certain temps, vous perdez cette bénédiction et doivent faire à nouveau une offrande. Je n’ai jamais pensé que ces rumeurs soient vraies. »

« Je vois, eh bien... quand nous serons dans un endroit plus sûr, ça te dérangerait de m’aider à comprendre en voyant si je peux faire en sorte que nous rencontrions certains monstres ou d’autres choses comme ça ? Tu sais. Faire un groupe avec moi ou quelque chose comme ça ? » lui ai-je demandé en souriant alors que je faisais ma proposition.

« Ça ne me dérange pas. Tu m’as beaucoup aidé, mais ne sommes-nous pas déjà un groupe ? » demanda-t-elle en inclinant légèrement la tête vers la gauche.

« Heu, n’avons-nous pas besoin d’utiliser un sort ou quelque chose dans le genre ? »

Elle avait rigolé en entendant cela.

« Non, idiot ! Tu as seulement besoin de penser à moi comme faisant partie de ton groupe. Lorsque tu m’as rencontré pour la première fois, et que j’ai accepté, nous étions déjà un groupe. N’as-tu pas ressenti la sensation de picotement autour de ton poignet gauche ? » m’avait-elle demandé en souriant.

« Heu, non... hm, attends. C’est peut-être à cause de mon étrange système. » J’avais levé un doigt et avait dit : « Laisse-moi essayer quelque chose. »

« D’accord, » elle hocha la tête.

« Créer un groupe avec Seryanna Draketerus ! » dis-je à haute voix.

Un message apparu dans mon esprit.

{Groupe créé. Membre actuel : Seryanna Draketerus, Alkelios Yatagai>

Il y avait aussi un petit point jaune à côté de mon nom, comme tu le verrais dans certains MMO pour désigner le chef d’escouade.

« Je n’ai jamais reçu de message comme celui-ci avant, » dit-elle, surprise.

« Hm, je me demande ? Statut de Seryanna, » avais-je dit, et la fenêtre suivante est apparue devant moi.

Nom : Seryanna Draketerus

Espèce : Dragon supérieur de la Haute flamme

Statut d’éveil : 2/4 conditions validées

Niveau : 273

Force : 1254

Vitesse : 988

Dextérité : 1004

Magie : 754

Chance : 12

Excellence magique : 27 %

Bonus actuel : Dompteur de Dragon <multiplie par 2 l’absorption de force et énergie magique et la vitesse d’apprentissage>

Malus actuel : Non-éveillé : < -60 % pour toutes les statistiques, -1000 d’énergie magique, attaque élémentaire 20 % plus efficace, forme de dragons scellée, forme de demi-dragon scellée, 40 % moins attirant pour le sexe opposé>

Malchanceux < -50 % de chances>

« Qu’est-ce qu’il y a ? » m’avait-elle demandé après m’avoir vu fixer un moment la fenêtre que seul moi voyais.

« Je... je regarde tes statistiques... Tu as deux malus. L’un s’appelle Non-éveillé et l’autre Malchanceux. Le premier baisse ta chance de 60 %, et le second la baisse de 50 %, cela n’a aucun sens. Si tu les additionnes, tu obtiens plus de 100 % de diminution de chance, mais ta chance est de 12, donc le dernier doit supprimer 50 % des statistiques restantes pas les initiales, donc... si j’ai raison, ta chance est de 60, pas de 12. Tu es aussi 60 % plus faible que ce que tu devrais l’être... et 40 % moins at — ... belle. Bien que j’ai le sentiment que ce dernier n’est pas vrai. Je ne vois pas comment ça fonctionne, tu es déjà magnifique à mes yeux, » expliquai-je en secouant la tête.

Elle rougit légèrement, mais ne fit aucune remarque à mon compliment.

« Soupir... j’étais au courant pour le premier, mais je ne savais pas pour le second. Habituellement, lorsque tu t’éveilles, tu deviens plus fort, plus rapide, mais tu deviens aussi plus attrayant pour les autres dragons. C’est le signe de la maturité, de l’âge adulte, » avait-elle expliqué.

« Mais il est dit ici que tu dois accomplir les 4 conditions pour t’éveiller, mais tu n’en as accompli que deux pour le moment. » avais-je dit en pointant l’écran de statistiques, mais bien sûr, elle ne pouvait pas le voir.

« Ça le dit ? » demanda-t-elle en clignant des yeux de surprise.

« Heu, tu ne savais rien de cela ? » demanda-t-elle en faisant un pas vers moi.

« N-non... qu'est-ce que ça dit d'autre ? » avait-elle demandé en faisant un pas de plus vers moi.

« Eh bien, ton niveau est 273, ce qui explique pourquoi tu peux vaincre ces araignées, et tu es une dragonne supérieure de la haute flamme. Le reste est tes statistiques. Oh, et tu as mon bonus, mais ce que je trouve étrange, c’est qu’il n’est pas dit multiplie par deux l’expérience, mais multiplie par deux l’absorption de force et énergie magique et la vitesse d’apprentissage... Je suppose que c’est la traduction dans tes termes, » dis-je en me grattant l’arrière de la tête, avant de fermer la fenêtre.

« Je vois... Il n’est pas dit quelles conditions sont nécessaires, n’est-ce pas ? » demanda-t-elle.

« Non, » secouai-je la tête.

« Eh bien... C’est suffisant. C’est mieux que rien..., » elle laissa échapper un autre soupir.

Après notre repas, nous avions tout emballé et avions traversé la rivière. Pendant que nous le faisions, je continuais à prier qu’aucun des monstres ne vient nous attaquer, et aucun ne l’avait fait. Je commençais à maîtriser cette capacité, donc avec les permissions de Seryanna, j’avais commencé à faire des tests, souhaitant que divers monstres apparaissent devant nous. Ils étaient tous plus faibles que la belle dragonne, mais tous apparurent devant nous à un moment ou à un autre, certains rapidement, d’autre moins.

Une chose que j’avais essayée était de prier pour trouver une arme appropriée pour moi.

« Je me demande ce que je vais obtenir ? Peut-être Excalibur ? » dis-je avec un sourire confiant en suivant Seryanna.

« Je doute qu’une épée démoniaque soit ce que tu souhaites, » rigola-t-elle.

« Quoi ? Excalibur est une épée démoniaque ? » demandai-je, un peu surpris.

« Oui. Je suppose que tu ne veux pas cela, mais une épée divine ou sainte, n’est-ce pas ? » elle avait sauté par dessus un gros tronc.

« Oui..., » répondis-je en étant un peu déçu. J’avais sauté après elle.

« Hm ? Je pense que j’ai trouvé ton épée, héhé, » dit-elle avec un rire nerveux en ramassant quelque chose.

« Montre-là moi ! Montre-là moi ! » avais-je dit excité et désireux d’acquérir ma première arme dans ce monde fantastique.

Je me demande à quel point elle est puissante ? Peut-être que c’est une sorte d’arme secrète, ou une épée méca ! Ou une épée à plasma ! Ce serait génial ! avais-je crié dans mon esprit.

Quand Seryanna s’était retournée, elle m’avait offert le résultat de ma prière. C’était une épée en bois à moitié cassée, habituellement utilisée pour l’entraînement. Il n’y avait pas de runes ou de signe de puissance. Au fond, c’était juste un morceau de bois inoffensif.

« Tiens, ô brave guerrier ! » elle me l’offrit comme une vraie épée, mais je pouvais l’entendre ricaner.

« Très drôle..., » avais-je dit en la prenant.

Rien ne se passa quand je l’avais ramassé, alors je l’avais jeté dans un buisson à proximité.

Je dois avoir utilisé la mauvaise formulation pour cela..., pensai-je en marchant après la dragonne riant.

***

Partie 2

Environ une demi-heure plus tard, espérant ne pas avoir une épée brisée en bois, j’avais finalement réussi à trouver une véritable épée en acier. Malheureusement, un dragon la maniait déjà.

Tu sais ce qu’ils disent : faire attention à ce que l’on souhaite. Pensai-je en regardant l’homme nous regarder avec de grands yeux.

Bien qu’armé d’une simple épée et portant une armure de cuir de base sur un pantalon et une chemise en lin, il avait des yeux de lézard brun foncé, une longue queue hérissée et une paire d’ailes. Tous ces signes étaient ceux d’un éveillé. Pendant un moment, j’avais pensé qu’il pourrait représenter un danger pour nous, mais je m’étais rapidement rappelé que je n’étais pas avec n’importe quel dragon, mais une vraie chevalière.

Seryanna dégaina son épée et se plaça devant moi, ne montrant pas un seul signe de peur.

« Reste derrière moi. » Me dit-elle avec un ton calme.

J’avais dégluti en hochant la tête.

Voilà un bon souhait. Je veux que ce gars soit rapidement battu par Seryanna ! Me répétais-je intérieurement.

« Oho! Et là, je pensais que je serais perdu pendant des jours dans cette forêt ! Qui aurait pensé que je trouverais une fille avec de si gros seins ici ? Garçon, donne-moi la fille, et je ne serai pas dur avec toi ! » M’avait-il menacé en voyant Seryanna comme une simple femme.

Je ne pouvais que cligner des yeux surpris.

Il blague ? Peut-être ne la voit-elle pas comme un danger potentiel parce qu’elle n’a pas les signes d’un dragon éveillé ? pensai-je.

« Heu... Toi ? Je vais vous donner un indice. Des vêtements simples sur moi, une cotte de mailles sur elle. Sac sur mon dos, épée dans sa main. » Lui avais-je dit en levant un sourcil.

« Hein ? » Au moment où il réalisa que Seryanna était la dragonne dangereuse, il était déjà trop tard.

La dragonne bougea, et d’un seul coup, elle l’avait désarmé. L’épée avait volé hors de sa main vers un arbre à proximité. Réalisant qu’il venait juste de se faire désarmer, il tenta de lancer un sort de magie, mais le coup de poing de Seryanna alla droit dans son nez. Les 1254 points de force étaient bien visibles quand il avait été jeté vers l’arbre derrière lui, brisant en petits éclats la moitié du tronc.

« Arg... » gémit-il, puis il tomba sur l’herbe, inconscient.

« Hmph ! Faible ! » Renifla-t-elle en le laissant sur place, s’éloignant tout en rengainant son épée.

« Ah ! Attends ! Ne devrions-nous pas faire quelque chose à ce sujet ? » Demandai-je rapidement alors que j’allais chercher l’épée dans l’arbre.

Je l’avais sorti avec facilité du tronc à ma grande surprise.

« Je ne peux pas. J’ai conclu un accord de paix avec son groupe. » Dit-elle en montrant la marque cousue sur son épaule gauche.

« Heu... un autre monde, tu te souviens ? » demandai-je en me montrant du doigt.

« Oh oui. Heu... Comment dire cela ? Parfois, les chevaliers et les gardes de la ville font des affaires avec les grands groupes de bandits qu’ils ne peuvent contrôler pour les tenir à l’écart des petites villes et des villages. Tant qu’ils ne se comportent pas mal à l’intérieur des murs, ils n’agiront pas contre eux. Cela empêche les autres organisations de bandits d’apparaître et aide à réduire le taux de criminalité dans la ville. C’est une situation gagnant-gagnant à moins qu’ils ne nous attaquent directement. Les sorts de sac à main de cette capacité sont compliqués à trouver. Les magasins ordinaires ne les ont pas, seuls les bandits en ont. J’ai fait un marché avec eux. Je ne les tue pas, et j’utilise l’anneau aussi longtemps que je le désire. Mais cela ne m’empêche pas de les battre quand je les croise. » Elle haussa les épaules.

« Je vois, eh bien... Puis-je prendre son épée ? » Demandai-je.

« N’hésite pas. C’en est probablement une volée, mais à moins qu’elle n’appartienne à un commerçant. Si elle ne porte aucun signe spécifique, elle ne sera pas récupérée. Si c’est le cas, tu seras obligé de la rendre ou de demander au propriétaire de te l’acheter, » Avait-elle expliqué.

« Pas de marque signifie que la personne l’ayant trouvé la garde et le perdant pleure, non ? »

« En effet. Du moins ici, dans la forêt. La ville possède des gardes, et un voleur est généralement pris assez rapidement. » Elle se retourna et continua à marcher.

« Vraiment ? Et ici, je pensais que tu les tuais tous d’habitude. »

« En tant que chevalière, j’ai le droit de faire un jugement à leur égard, afin que je puisse les tuer si je le juge nécessaire ou si la situation l’exige. »

« Heu, alors les chevaliers sont une sorte de juge et jury à la fois ? » Demandai-je.

« Qu’est-ce qu’un juge ? » Elle s’arrêta et me regarda avec un sourcil levé en fronçant les sourcils.

« Le type avec le marteau qui tape sur la table quand le criminel est... » Elle pencha un peu la tête, montrant qu’elle ne comprenait pas ce que je disais, alors je m’arrêtai et réfléchis à la façon de lui permettre de comprendre. « Heu, dans mon monde, le criminel est généralement amené devant le juge. Après avoir analysé les preuves contre lui, le juge peut déclarer sa condamnation, coupable ou innocent s’il était faussement accusé. Je pense qu’aux États-Unis, il y a aussi un jury, mais je n’ai aucune idée de la raison de leur présence... » En secouant ma tête et haussant les épaules. « Mais en d’autres termes, le juge est quelqu’un qui juge les criminels après avoir analysé toutes les preuves du crime. »

Il était difficile d’expliquer le système juridique complexe de la terre, en fait, je doutais de pouvoir le faire. La plupart des choses que je connaissais à ce sujet étaient en regardant les nouvelles de temps à autre. Si l’on me demandait de faire un rapport détaillé sur la façon dont le tout fonctionnait, j’aurais probablement horriblement échoué.

« Votre juge ressemble à quelque chose que le roi ou le seigneur de la terre a l’habitude de faire, » avait-elle dit, et nous en sommes restés là.

Pour le reste de la journée, nous avons recueilli diverses plantes intéressantes que nous avons trouvées le long du chemin ainsi que tué de faibles monstres que je faisais apparaître avec ma chance. Seryanna les achevait assez rapidement et ensuite nous récupérions les parties utiles. Elle avait essayé de m’apprendre comment faire, mais il était clair que je ne manipulais pas très bien le couteau. J’avais juste besoin de m’entraîner et de m’habituer au gore. Pour l’instant, j’étais juste content de n’avoir jamais été faible face au sang même sur terre.

Avec tant de combats et de récupération à faire, j’avais complètement oublié de lui poser des questions sur les diverses règles dans ce monde ainsi que sur la distance qui séparait les royaumes humains de celui-ci. Se rappeler à quoi ressemblait la planète de haut n’aidait pas beaucoup. De tout ce que je savais, cela aurait pu être une grande île ou un véritable continent de la taille de l’Asie.

C’est ainsi qu’un autre jour arriva, et je me retrouvai allongé dans ma tente, regardant la couverture et écoutant le crépitement des braises du feu. Alors que je me tenais comme ça, j’avais réalisé que je n’avais pas regardé mes propres statistiques. Après avoir tué tant de monstres, je savais que j’étais monté de niveau quelques fois, mais je ne savais pas à quel point.

« Montrer mon statut... » Dis-je.

Nom : Alkelios Yatagai

Espèce : Humain

Niveau : 63

Force : 16 +313,5

Vitesse : 14 +247

Dextérité : 20 +251

Magie : 16 +188,5

Chance : 100

Excellence magique : 1 % +6,75 %

Compétences : Montrer O/N

Points de compétences : 62

Points de statistiques : 620

Hein ? pensai-je en regardant mon niveau.

En quelques jours, je suis passé de niveau 1 à niveau 63. C’était une augmentation de 62 niveaux. Nous n’avions pas tué tant de monstres, mais vu que c’était la plus dangereuse forêt, je trouvais cela tout à fait normal. Là encore, je souhaitais seulement que les monstres les plus faibles apparaissent devant nous. J’étais certain qu’il y en avait que même Seryanna voudrait éviter, par exemple, le chien à quatre têtes que j’avais eu le plaisir de rencontrer la première fois en arrivant dans ce monde.

La première chose à laquelle j’avais pensé était d’assigner mes points de statistiques. Bien que la magie sonne bien, je ne savais pas encore le plus petit sort : Boule de Feu, cependant, je savais qu’ignorer ces statistiques n’était pas une bonne idée. Il y avait probablement une grande différence entre mes statistiques augmentées et celles de base. Peut-être qu’il y avait aussi des exigences pour certaines compétences.

La dernière question qui m’était venue à l’esprit était la suivante : mes statistiques semblent se développer normalement jusqu’à maintenant, et ma force avait beaucoup augmenté. Devrais-je mettre des points dans mes statistiques maintenant ou attendre qu’il devienne difficile de les augmenter ?

J’avais décidé de laisser à l’écart mes points de statistiques pour le moment et de me concentrer sur mes points de compétences. Dès que je sélectionnai ces points, un message apparut devant moi :

{Pour garder les choses équitables pour tout le monde, j’ai décidé de vous laisser ajouter des compétences à travers votre statut seulement tous les 10 niveaux. N’est-ce pas génial ? Je suis une entité semblable à Dieu si bienveillant ! Aussi, pour vous donner un bonus, vous pouvez améliorer seulement une compétence et uniquement tous les 5 niveaux. Bonne chance et choisissez judicieusement !}

Ce... ce Dieu flippant ! Grognais-je dans mon esprit, mais au lieu de crier comme un enfant de 12 ans agacé, je décidais de prendre une profonde inspiration et de me détendre.

Au lieu de me plaindre d’un système impossible à changer, j’avais dû réfléchir à un moyen de mieux utiliser celui-ci.

Voyons voir... Cela signifie que peux avoir 6 compétences de plus et apporter 12 améliorations, non ?

En ouvrant la fenêtre de compétences, on m’avait montré mes compétences actuelles.

Héros (passif)

Dompteur de Dragons (passif)

Savoir-faire végétarien (passif) (34 % appris attribuer 1 point de compétence pour atteindre 100 %)

Skinnathron (passif) (2 % appris attribuer 1 point de compétence pour atteindre 100 %)

Grabby Grabber (passif) (15 % appris attribuer 1 point de compétence pour atteindre 100 %)

Doux parleur (passif) (1,5 % appris attribuer 1 point de compétence pour atteindre 100 %)

J’ai cligné des yeux de surprise en voyant tous ces noms bizarres.

Skinnathron ? Qu’est-ce que c’est ? Cela ressemble plus à une sorte de machine ou à une capacité que l’on possède dans un jeu post-apocalyptique. Quoi ? Est-ce que dépouiller est déjà apprise ? Qu’en est-il de Grabby Grabber ? Et savoir-faire végétarien ? Sérieusement ? J’avais soupiré et fermé les yeux un moment.

C’était probablement le jeu de Dieu, bien que, par ses tentatives de dénominations, il ne pouvait que nous embrouiller. Je ne serais pas surpris si un pauvre garçon finissait par obtenir une compétence inutile par erreur parce qu’il trouvait le nom sympa.

Là encore, je faisais probablement partie de ce groupe, cependant, je commençais à douter du fait que la compétence de Dompteur de Dragon était inutile.

En poussant un soupir, j’avais regardé les détails de chaque compétence. Le savoir-faire végétarien était la capacité d’identifier les herbes et les plantes utilisées pour l’alchimie. Une fois apprise, je serais capable d’identifier facilement ce genre de plantes. Skinnathron était une compétence de dépouillage des monstres souvent trouvés dans les jeux, mais avec un nom fantaisiste. Cette compétence me permettait de dépouiller la plupart des monstres à l’exception des boss et de certains monstres légendaires. Je pourrai techniquement le faire, mais il y aurait de fortes chances que je ruinerais le produit. Grabby Grabber faisait référence à la capacité de collecter des plantes et des matériaux de toutes sortes. En langage normal, Récolter. Quant à la dernière, Doux parleur, c’était une compétence rendant mes compliments 50 % plus efficaces.

J’avais décidé de ne pas gaspiller mes points de compétences avec l’un de ceux-ci, vu que je pouvais facilement les obtenir en continuant à effectuer leurs tâches respectives.

En ce qui concerne les compétences que je pouvais choisir dans la liste, j’étais certain qu’elles étaient toutes uniques d’une façon ou d’une autre. Mon intuition me disait que choisir une compétence pour dix niveaux n’était pas supposé être gaspillée. Par conséquent, j’avais décidé d’ajouter ma chance dans l’équation et avais essayé d’influencer ce que j’allais prendre.

« Voyons voir... » Dis-je en fermant les yeux. Je souhaite trouver une bonne compétence de collecte, une bonne compétence de détection, une bonne compétence d’évaluation d’objet, une compétence d’attaquer et peut-être une pour voyager rapidement. Oh et quelque chose en rapport avec l’alchimie ou la fabrication de potions ? pensai-je en répétant plusieurs fois ce que je souhaite avant d’ouvrir le menu.

En parcourant les kilomètres de liste, j’étais allé par instinct et par chance pour choisir la première compétence. Il avait déjà été prouvé que la logique de dénomination des compétences par ce Dieu n’allait pas m’aider. Si je pouvais voir les détails des compétences SANS choisir celle-ci, cela aurait été génial, mais le système ne permettait pas de choses si pratiques. Du bon côté des choses, toutes ces compétences étaient uniques et si ce que Dieu disait était vrai à propos des 10 millions d’entre nous partageant la même liste alors obtenir une compétence surpuissante était baser sur la chance.

Dans la liste géante de noms bizarre, qui n’était pas dans l’ordre alphabétique, j’avais choisi ceux que je trouvais OK. J’en avais choisi six pour un total de 45 points. En ce qui concerne la taille de la liste, disons simplement que j’aurais brisé quelques roulettes de souris en essayant de faire défiler celle-ci vers le bas. C’était un défilement infini et au-delà !

De toute façon, voilà les compétences choisies :

Yeux de chaton : Change les yeux du héros en ceux d’un félin quand cette capacité est active. Permets de voir n’importe quoi dans un rayon de dix mètres autour du héros. Coût : 50 points d’énergie magique.

Identificus Processus Juridicus : Cette compétence permet au héros d’évaluer n’importe quoi. Coût : 10 points d’énergie magique.

I R Roboticus ! : permet au héros d’extraire n’importe quoi. Permets au héros de rassembler n’importe quel type d’herbe. Permets au héros de récolter n’importe quoi. Compétence passive.

Barman : permets au héros de créer tous les types de potions du rang de base jusqu’au rang avancé. Nécessite un laboratoire d’alchimie. Nécessite les bonnes quantités et les types d’ingrédients avant d’avoir intuitivement la formule de la potion. Nécessite, un objet ou une compétence de type stockage. Coût : Dépends de la potion.

Speedy Rooster : Invoque un Gragh’jaggar, la monture, un poulet géant blindé de niveau héros, statistiques du héros -100 sauf chance. Peut transporter jusqu’à 5 personnes. Coût : 250 points d’énergie magique.

Poulet éclair ! : invoque un Phoenix de foudre de niveau minimum= 999, niveau maximum du héros. Coût : 585 points d’énergie magique. Durée initiale de 1 minute. Après ça, 100 points d’énergies magiques par minute.

Ces noms... étaient tout ce que je pouvais penser après avoir choisi les compétences et vu les descriptions. Ils correspondaient à peine, en particulier le dernier. Malheureusement, je ne pouvais pas utiliser les dernières à cause du coût en énergie magique. J’avais des compétences puissantes, mais les exigences étaient ridicules !

J’avais essayé la première compétence : yeux de chaton. La façon dont elle fonctionne était assez simple : je devais juste penser au nom de la compétence et dire : activer. Mon énergie magique avait diminué et cette même énergie était symbolisée dans ma fenêtre de statistiques par la valeur de Magie.

Tout était parfaitement visible dans les moindres détails même s’il faisait nuit. Malheureusement, je ne pouvais pas voir à l’intérieur de la tente de Seryanna ou sous la terre, seulement là où je serai normalement capable de regarder. Le sort semblait ignorer l’endroit où je me trouvais, mais je me demandais si je pouvais sortir de la pièce ou si cela n’avait pas d’importance.

La première chose que j’avais faite avec ma nouvelle capacité était de vérifier la présence de monstres à proximité. Il n’y en avait pas autant que je puisse voir. Après cela, j’avais regardé la belle dragonne assise près du feu. Elle écrivait dans une sorte de journal, mais même si je pouvais parfaitement voir les lettres, je n’avais aucune idée de la signification de celles-ci. Peut-être que ma capacité linguistique ne comprenait pas l’écriture aussi ?

Après avoir regardé autant que je le veuille son décolleté et son derrière, j’avais décidé d’essayer l’amélioration de compétences qu’avait mentionnée Dieu.

Avec mes récents achats, il ne me restait que 17 points de compétences, et je ne pouvais améliorer mes compétences que 6 fois.

Je devais choisir avec soin.

J’étais d’abord allé améliorer Dompteur de Dragons qui était ma compétence principale. Deux points étaient allés dans l’amélioration de la fonction de base, mais cela avait seulement augmenté de X2 à X3. C’était bon aussi, je voulais aussi améliorer le gain de statistiques.

Encore une chose qui me faisait réfléchir. Le Dieu a dit : améliorer, pas avancer, augmenter ou quelque chose comme ça.

Pourquoi améliorer ? pensai-je.

Il était clair qu’il avait un très mauvais sens de la dénomination, bien qu’il y ait de fortes chances que ce soit intentionnel pour nous empêcher de tous choisir des compétences surpuissantes comme le Poulet Éclair.

« Augmentation du Dompteur de Dragons, » avais-je dit, mais rien ne se passa. « Hmm, améliorer du Dompteur de Dragons, » avais-je essayé, et cette fois-ci, ça avait marché.

Dompteur de Dragons niveau 2 : Compétence passive de type bonus. Lorsqu’un héros développe une relation amicale ou intime avec quelqu’un d’origine draconique, cette compétence permettra la création d’un lien spécial entre les deux. CE lien est indestructible par toute autre compétence sauf si le héros le veuille. Le héros gagne 25 % des statistiques du dragon, et le dragon gagne la capacité de monter de niveau 3X plus vite en présence du héros.

Avancement 1 : le héros peut sentir la direction dans laquelle se trouve son ami dragon sélectionné. Nombre de dragons pouvant être sélectionné en même temps : 1.

C’était vraiment bien. J’avais quelque chose comme un radar maintenant. Je l’avais testé sur Seryanna, et une petite flèche blanche transparente pointait vers elle.

« Bien ! » Dis-je avec un petit sourire, et je ne pus m’empêcher de faire avancer à nouveau cette compétence.

Ce que j’avais obtenu maintenant, était un autre avancement intéressant : tous les dragons gagnent 10 points de statistiques à chaque niveau et tous les dix niveaux gagnés en présence du héros permettent aux dragons d’améliorer leurs compétences. Le héros peut choisir où ajouter les points de statistiques. Si le lien est rompu avant de les appliquer, ils seront automatiquement ajoutés à la statistique ayant la valeur la plus élevée.

Tout cela m’a coûté 6 points de compétences, me laissant 10 points à ajouter pour faire trois améliorations supplémentaires. J’avais décidé de monter de niveau et d’améliorer la compétence Yeux de chaton une fois. L’amélioration au niveau 2 m’avait coûté 4 points et l’avancement m’avait coûté 5 points de compétence, me laissant 1 point, cependant, maintenant je pouvais tout voir dans un rayon de 25 m autour de moi, et je pouvais également détecter les choses invisibles. Cette capacité pourrait devenir utile.

J’étais excité par mes nouvelles compétences, mais au lieu de sauter partout et d’en parler à Seryanna, j’avais décidé de la jouer cool et d’aller au lit pour la nuit. Je n’avais aucune raison de me précipiter.

Quand j’atteindrai le niveau 65, j’essaierai d’améliorer Dompteur de Dragon encore une fois... Plus elle montera de niveaux, plus je gagnerai de points ! pensai-je en fermant les yeux et lentement je m’endormis.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre, j'adore ce novel ^^.

  2. Merci pour le chapitre.

    Elles ont l'air bidons ses compétences

Laisser un commentaire