100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 1 – Chapitre 19 – Partie 1

***

Chapitre 19 : Une bataille de feu et de glace

Partie 1

En regardant l’étrange tornade de feu en face moi, j’avais senti une pression immense émanant de là. La Phœnix n’était certainement pas un coq classique, mais en même temps, je doutais fortement que ce soit un oiseau semblable à ce que l’on pouvait imaginer. Elle était entre moi et les dragonnes, bloquant ma vue. Il n’y avait que moi et la Phoenix. Les insectes et les arbres autour de moi ne comptaient pas.

Pourtant quelque chose était étrange.

La compétence disait que j’allais invoquer un Phœnix de foudre, et tout ce que je pouvais voir était une tornade de feu. La dernière fois que j’avais vérifié, le feu et la foudre étaient deux éléments très différents.

« Hm, tu as une étrange aura, » déclara la Phœnix en plissant ses yeux cristal vers moi.

« Oui, désolé… j’ai peut-être marché dans quelque chose là-bas, » avais-je ri maladroitement en regardant la plante de mon pied gauche.

« Mortel, ne plaisante pas avec moi ! » La voix resonna autour de moi tel le tonnerre.

« Oui, mademoiselle ! » avais-je dit en hochant la tête.

« Eh bien, être en mesure de m’invoquer et conclure un contrat avec moi sont deux choses TRÈS différentes, » avait-elle expliqué.

« Comment ça ? » demandai-je en fronçant les sourcils.

« Les Phoenix sont une puissante espèce qui vit dans les cieux, contrôlant les éléments en étant abritée par les Dieux ! Les mortels comme vous n’ont pas le droit de nous appeler ! Pour une telle insulte, je devrais vous brûler vif. Puis je devrais envoyer votre âme au fond de ce monde, là où les nécromanciens pourront se régaler jusqu’à ce que vous disparaissiez complètement ! » m’avait-elle menacée.

« Je préférerais éviter ça… j’ai rapidement des bleus, » avais-je souri.

« Eh bien, vous avez une aura particulière autour de vous... C’est comme si tous les Dieux de la chance vous avaient offert leurs bénédictions, » avait-elle dit.

« Je suis d’une certaine manière chanceux..., » dis-je en hochant la tête.

« D’une certaine manière chanceux ? Avec cette aura, même si je vous jetais dans une bataille entre Dieux de la guerre, vous serez capable d’en sortir sans une égratignure ! » avait-elle ri.

« Je vois, eh bien… je suis dans une bataille en ce moment. Qu’est-ce que je dois faire pour ce contrat ? » lui avais-je demandé.

« Vous ne semblez pas comprendre l’honneur de simplement pouvoir me voir. Si d’autres mortels étaient dans votre position, ils n’hésiteraient pas à se plaquer sur le sol et à me vénérer pour simplement avoir ma présence ! » déclara-t-elle d’un ton puissant.

« Est-ce un oui ou un non ? Si vous n’êtes d’aucune utilité, alors je peux essayer d’invoquer un Phoenix capable de faire quelque chose, » déclarai-je en haussant les épaules.

Agir humblement devant quelqu’un après avoir utilisé la compétence Poulet Éclair pour l’invoquer n’a pas l’air louable pour moi.

« Quoi ?! Quel genre de mortel oserait se séparer de quelqu’un comme moi ? » demanda-t-elle, surprise.

« Beaucoup en fait..., » hochai-je la tête.

« Absurde ! »

« Comme vous l’entendez... Voyons maintenant. Comment puis-je déactivé cette compétence ? » me demandai-je en me grattant l’arrière du crâne.

« Attendez ! Attendez ! Attendez ! » déclara-t-elle.

« Quoi ? » demandai-je en fronçant les sourcils.

« Vous êtes un mortel audacieux, n’est-ce pas ? Peut-être que vous ne comprenez pas à quel point je suis majestueuse ! Même un dragon tremblerait devant moi ! » me déclara-t-elle.

« Je suis ami avec des dragons et trois d’entre eux se battent derrière toi, » avais-je souligné.

« Quoi ? » La tornade se retourna alors et regarda Kataryna, Kléo et Seryanna. « Je suis dans le royaume des dragons ? » Demanda-t-elle surprise.

« Oui. Maintenant, vous pouvez y aller. Je vais invoquer un autre Phoenix, » lui avais-je annoncé.

« Attendez ! » Elle se tourna vers moi. « Ahem! Au sujet du contrat, je pense que nous pouvons y faire quelque chose. » Avait-elle parlé avec un autre ton de voix, un plus… humble ?

« Je vous écoute, » dis-je en la regardant.

« Eh bien, vous avez une aura très intéressante, comme je l’ai déjà dit. Si vous souhaitez que quelque chose m’arrive, alors je vous prêterai mon aide. Il y a deux souhaits que je souhaiterais que vous fassiez. Faites-les et j’accepterais le contrat, » déclara-t-elle.

« Quelle sorte de souhait ? » demandai-je en levant un sourcil.

Si elle demande pour la domination du monde ou la destruction de celui-ci, elle repart ! pensai-je.

« Ils sont très simples. Tout d’abord que je grandisse et évolue plus rapidement que tout autre Phoenix sans pour autant devoir renaître de ses propres cendres. »

« D’accord, et le second ? » Demandai-je.

« Que vous souhaitez que je gagne le tournoi de la flamme sacrée. »

« Qu’est-ce que c’est ? » demandai-je en fronçant les sourcils.

« C’est quelque chose qui ne concerne que les Phoenix. Un mortel comme vous n’aurait rien à y gagner, » me dit-elle.

« D’accord… eh bien, ça ne me paraît pas mal, » avais-je dit en haussant les épaules, puis j’avais pris une profonde respiration et avais dit « Je souhaite… euh…, Quel est ton nom ? » avais-je demandé.

« Mon nom est offert dans le cadre du contrat. Jusqu’à ce que vous ayez accepté et rempli le contrat, j’ai peur de ne pouvoir la faire, » m’avait-elle dit.

« OK, ça me va. » Je m’étais gratté la tête. « Je souhaite que la personne devant moi grandisse et évolue beaucoup plus vite que tout autre phœnix sans avoir besoin de renaître de ses cendres ou de souffrir de réactions à la suite de sa croissance. Je souhaite également qu’elle remporte le tournoi de la Flamme sacrée sans mourir ni souffrir de graves blessures, » j’avais terminé ses deux souhaits, auxquels j’avais ajouté quelques modifications.

Si je devais conclure un contrat avec ce poulet éclair, alors je devais m’assurer que je ne l’invoque pas blessé quand j’aurais besoin d’aide. Ces deux souhaits pourraient la protéger de la mort si appliquée correctement. La façon dont elle avait dit cela, elle pourrait finir par gagner le tournoi, mais peut-être en se blessant.

« Pas exactement ce que j’ai dit, néanmoins très bon, » avait-elle dit.

« C’est mieux de cette façon, croyez-moi. Alors qu’en est-il de la validation du contrat ? » Demandai-je.

« Bien sûr ! Mon nom est Jophiel Thunderash ! Je suis une apprentie Phoenix avec une affinité de trois éléments : le feu, la lumière et la foudre ! À partir de maintenant, je serai ton familier. Chaque fois que tu m’appelleras avec ce sort, j’apparaîtrai, mais ma volonté reste mienne ! Si je n’approuve pas ton désir, je ne l’écouterai pas ! » déclara-t-elle fièrement, mais en ayant changé de manière de me parler.

Le nom m’était familier. Thunderash était formé à partir des mots anglais « Thunder », tonnerre et « ash », cendre, mais Jophiel était le nom de l’archange de la beauté. Le nom traduit donnait Déesse de la beauté. Quant à savoir pourquoi je savais cela, félicitez les jeux avec des choses intéressantes à lire ! En pensant à cela, je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer une beauté magnifique portant un mince vêtement de soie, séduisant et enchanteur.

Non ! J’ai Seryanna ! Mais regarder et ne pas toucher est considéré comme correct ! Je secouai la tête pour sortir l’image sexy de ma tête.

« Alors, je vais me révéler à toi~ ! » La voix était un peu séduisante cette fois-ci.

La tornade de feu avait rapidement diminué en force jusqu’à disparaître complètement. À sa place, il n’y avait qu’une sphère de lumière flottante d’environ 20 centimètres de diamètre et à environ un mètre du sol. Une fois que les flammes s’étaient calmées, la sphère était au sol puis avait brillé intensément, me forçant à me couvrir les yeux.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda Kataryna surprise.

« Alkelios a-t-il fait quelque chose ? » demanda Kléo.

« Arg... » Seryanna avait essayé de supporter la lumière, mais même elle avait couvert ses yeux avec sa main.

Quand ce fut fini, je m’étais frotté les yeux et j’avais baissé les yeux. J’avais cligné des yeux surpris quand j’avais vu la soi-disant Phoenix debout devant moi. Pour être honnête, je m’attendais à une beauté magnifique et sexy, mais ce qui était apparu était un oiseau.

« J’ai vraiment invoqué un poulet ? » Je m’étais frotté les yeux en pensant que je ne voyais peut-être pas bien.

« Impoli ! » L’oiseau avait volé et m’avait picoré la tête.

« Aïe ! Arrête ! Je pensais juste que tu apparaîtrais sous forme humaine, » m’étais-je plaint.

La Phœnix s’était assise sur ma tête et m’avait menacé avec son bec.

« Pourquoi devrais-je révéler ma forme humaine ? Nous venons de former le contrat ! D’ailleurs, tu n’as pas assez de pouvoir magique pour me garder ici sous forme humaine. C’est ce que tu peux faire de mieux, alors fait avec ! » Elle avait ensuite fait son nid sur le dessus de ma tête et regarda fièrement devant elle.

J’avais l’impression d’avoir convoqué un poulet… Eh bien, elle avait une grande queue, semblable au faisan doré, des ailes de faucon, et les couleurs générales étaient un mélange de rouge vif et or. Elle était un bel oiseau qui intéresserait tout observateur d’oiseau.

« Alors, je suis trop faible pour te convoquer sous une autre forme, je vois..., » déclarai-je en essayant de garder la tête immobile.

Si je bougeais, ses griffes pourraient finir par me laisser des marques.

« Bien sûr ! Maintenant, qu’est-ce que tu veux que je fasse ? » demanda-t-elle, en s’occupant de ses plumes.

« Je suis en quelque sorte dans une bataille de vie et de mort ? Alors, j’ai besoin de ton aide pour vaincre cette dragonne. » Je désignai Kataryna.

« Hm ? » Jophiel regarda sa cible. « Elle est très forte. Je ne peux la vaincre sous cette forme, » déclara-t-elle sans ménagement.

« J’ai besoin de ton aide. Attaque-là avec tout ce que tu as ! » avais-je dit.

« Très bien. J’écouterai cette requête idiote, » elle hocha la tête et me sauta sur la tête.

« Outch ! Tes griffes ! Fais-y attention ! » M’étais-je plaint en sentant ses griffes.

« Gros bébé ! » Avait-elle dit, en s’envolant.

Je souhaite que nous puissions vaincre Kataryna. Pensais-je en serrant les poings et m’avançant.

« Invoquer un Phœnix, impressionnant, » déclara la dragonne.

« Je suis surprise que tu sois restée immobile alors que nous t’attaquons pendant si longtemps, » remarqua Kléo avec un sourire forcé.

« Je voulais voir si cette bête légendaire l’écouterait ou pas… mais penser qu’il soit humain, intéressant, » déclara-t-elle puis elle me regarda.

« Un quoi, maintenant ? » demanda Kléo en fronçant les sourcils.

Quand nos yeux s’étaient rencontrés, la dragonne aux écailles argentées avait léché ses lèvres, j’avais eu un froid dans le dos.

« Tu ne toucheras pas Alkelios ! » cria Seryanna et elle se plaça entre moi et Kataryna.

« Hein ? Qu’est-il pour toi ? Un esclave ? » demanda-t-elle.

« Alkelios n’est pas mon esclave ! Il est… » Avant que la dragonne ne finisse ses mots, Kléo y répondit.

« C’est son copain qui partage son lit ! » Sourit-elle.

« KLÉO ! » avait crié Seryanna.

« Mais vous avez dormi ensemble, où est le problème ? » Elle haussa les épaules.

Je ne pouvais que rougir.

Pourquoi cela ne ressemble-t-il pas à une vraie bataille entre la vie et la mort ? Me demandai-je.

« Feu des abysses, Tornades de l’Enfer, Étincelles des Dieux ! » cria Jophiel alors qu’elle descendait du ciel.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS : lol, le phénix est dans la place !

  2. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire