Veuillez vous connecter si vous voulez récupérer un PDF/Epub (s'il existe).



Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Tome 5

***

Arc 9 : Ouverture de la maison du clan (suite)

Chapitre 148 : Au Palais Royal (1)

Contrairement à ce qui s’était passé quand j’essayais de rapporter le nom du clan, il semblerait que le Roi soit un peu occupé en ce moment. Donc je supposais que j’allais attendre dans cette pièce pour le moment.

J’avais entendu dire qu’il écoutait les rapports des demandes émises par la Guilde des Aventuriers.

Pour ce qui était du contenu du rapport, on ne m’en avait pas parlé, alors je n’avais qu’à passer le temps.

Il ne faisait aucun doute que les discussions actuelles étaient extrêmement importantes.

Maintenant que j’y pensais, Aisha faisait aussi partie de la Guilde des Aventuriers, alors je me demandais si elle avait aussi une demande à la famille royale ?

Alors que j’étais assis sur une chaise et que je réfléchissais en me balançant avec seulement deux des pieds de la chaise, un coup frappait à ma porte.

Aah, c’est l’heure ? C’était ce que je pensais en me levant et en ouvrant doucement la porte.

Ceux qui étaient entrés dans la pièce n’étaient pas ceux que je croyais. Ce n’était pas la bonne, mais Sylphide et Airy.

Aah, on dirait qu’elles avaient toutes les deux déjà fini leurs affaires.

« Cher mari, je suis de retour. Puisque tu es encore là, ça veut dire que tu n’as pas rencontré Père ? Eh bien, il n’y a rien à faire, car Père est tout le temps occupé. »

« Oui, il semblerait que la demande qu’il a envoyée pour la guilde de l’aventurier soit arrivée, et il écoute actuellement le rapport. »

J’avais expliqué à Sylphide ce que j’avais entendu de la servante, à propos de la raison pour laquelle notre audience avec le Roi était retardée, mais pour une raison quelconque ses yeux s’élargirent et elle éleva sa voix.

« ... Quoi !? Un rapport de la Guilde !? »

Quoi ? Quoi ? Qu’est-ce que c’était !? C’était ce que j’allais demander quand Sylphide, choquée, aura retrouvé son calme et pourra m’en parler.

D’après ce qu’elle avait dit, il était possible que le royaume Démoniaque commence une guerre contre d’autres pays.

C’était une rumeur ridicule, mais si cette rumeur s’avérait exacte, ce serait bien pire que ce que vous pouviez imaginer.

Que les rumeurs soient vraies ou non, le pays avait commencé à demander de l’aide auprès de la Guilde des Aventuriers.

La demande avait été faite lorsque Sylphide et moi nous étions mariés, et il semblerait que le moment du retour dans la capitale pour rapporter cette affaire était arrivé au bon moment.

... Je ne savais pas que le royaume Démoniaque était si loin.

« Selon la situation, il se peut que l’on doive aussi intervenir. »

Hein ? Attendez une seconde... l’invasion du royaume Démoniaque ? Hm ? Où avais-je déjà entendu parler de cela ?

Aah ! Je m’en souvenais ! ! ! C’était ça, c’était ça ! C’était à ce moment !

C’était au moment où je me trouvais sur le dos de Jormungand, volant vers le « Donjon prison », Jormungand m’en avait parlé !

N’avions-nous pas vu une ville envahie et détruite ?

« Sylphide ! Cette rumeur est vraie ! J’ai entendu de Jormungand qu’il y avait un nouveau roi élu dans le royaume des démons ! »

« Quoi !? M-Myne, ce que tu dis est-il vrai ? »

« Je ne me trompe pas ! Même moi, j’étais là pour voir les bâtiments brûlés, les cadavres empilés, les groupes d’orcs... c’était vraiment une scène digne de l’enfer ! »

En m’écoutant raconter quelque chose de si déraisonnable, Sylphide ne pouvait qu’ouvrir grand la bouche.

Étant donné le moment où nous avions fait la demande à la Guilde, nous savions que le royaume des Démons était à une distance considérable du royaume Orcus où nous vivions.

En effet, je me rappelais qu’il avait fallu un certain temps pour se trouver à cet endroit, alors que je me trouvais sur le dos de Jormungand, qui volait à grande vitesse.

Ce qui voulait dire qu’il y avait encore beaucoup de distance à parcourir avant qu’ils n’arrivent dans notre royaume...

Après en avoir parlé à Sylphide, nous avions entendu un nouveau coup sur la porte.

« Myne-sama, je m’excuse de vous avoir fait attendre, mais Votre Majesté attend maintenant votre venue, veuillez me suivre à... Ara ? Je vois que les princesses sont aussi présentes en ce moment. »

Maintenant qu’elle avait vu Sylphide et Airy, qui n’étaient pas avec moi tout à l’heure, la servante avait été légèrement surprise, mais elle s’était tout de suite arrangée.

Oui, c’était en effet une bonne professionnelle.

« Alors, allons-y. Est-ce que les deux princesses veulent venir aussi ? »

« Oui, bien sûr. »

« Évidemment ! »

Sylphide, et Airy, les deux princesses (même si Sylphide ne se considérait plus comme telle) répondirent, puis la servante dit « D’accord, allons ensemble, alors » et elle quitta la pièce.

Waffle était toujours sur ma tête, tandis que Kuu flottait à côté de l’épaule de Sylphide pendant que nous la suivions.

Puis, les yeux d’Airy s’ouvrirent et elle dit.

« ... O, Onee-sama... C, c’est quoi cet enfant rose flottant près de ton épaule ? »

Airy montrait du doigt Kuu, et d’une voix effrayée, le demanda à Sylphide.

« Hm ? Aah, c’est la fille de la bête divine Cetus, Kuu. »

« C, Cetus tu dis !? »

Oui, c’était en effet une réaction normale... J’étais sûr que le roi et mon beau-frère auraient les mêmes réactions.

La race baleinière n’était après tout pas vraiment une race bien connue, qui plus est la fille de la Bête Divine, il était évident qu’ils auraient cette réaction...

Étant le centre de l’attention, Kuu bougeait la queue tout en se déplaçant.

Apparemment, elle en était heureuse.

« Kyu, KyuKyuuu- ! »

Puis, se rapprochant d’Airy, elle fit du bruit en essayant de saluer Airy.

« ... Qu’est-ce qu’elle dit ? »

« {Je suis Kuu, enchanté de vous rencontrer !}, c’est ce qu’elle a dit. »

Après avoir transmis les paroles de Kuu, Airy avait un sourire sur le visage quand elle l’avait saluée en retour, lui disant : enchantée de te rencontrer également !

« On ne peut pas parler avec Kuu-chan ? »

« Malheureusement, comme Aisha et moi n’avons pas pu rencontrer Cetus. »

Pendant que Airy et Sylphide discutaient, l’apparence de la servante avait complètement changé.

« Aah, la servante nous a devancées ! Dépêchons-nous. »

Tout en parlant, nous avions marché un peu plus vite, et les deux autres avaient suivi notre exemple.

Alors que je sortais de la pièce et que je regardais vers l’avant, j’avais vu que la servante m’attendre un peu plus loin.

« Je m’excuse profondément d’interrompre vos conversations. »

La servante s’inclina profondément.

« Non ! Nous sommes aussi désolés ! »

La servante s’était excusée d’être allée trop vite, et je m’étais excusé d’avoir été lent, et une fois cela terminé, nous étions allés là où le Roi attendait, dans le bureau.

« Tu es là, entres. »

Après avoir frappé à la porte, j’avais pu entendre la voix de mon beau-frère de l’intérieur.

En acceptant son invitation, j’avais ouvert la porte et j’y avais vu le roi, mon beau-frère et le Premier ministre Morg qui nous accueillirent tous.

« Je vous ai fait autant attendre qu’il y avait une affaire urgente à régler, alors je m’excuse. »

Après que le roi ait dit ça, et avant que je puisse répondre, Sylphide avait parlé en premier.

« ... Père, à propos de cette affaire urgente... Est-ce au sujet des rumeurs autour du Royaume Démoniaque ? »

Après le discours de Sylphide, le Roi, mon beau-frère et le Premier ministre Morg avaient l’air paniqués.

« ... Aaah, tu as raison. »

« Je vois... J’en ai eu connaissance que depuis peu, et mon mari a un rapport important à te faire. »

« Quoi !? Myne ? Quel genre de rapport important cela pourrait-il être ? »

J’avais ensuite raconté ce que j’avais dit à Sylphide tout à l’heure, comment Jormungand et moi avions vu ce qui était arrivé à cette ville.

Plus je continuais, plus leurs trois visages devenaient ténébreux.

« ... Je vois. C’est ce que Jormungand t’a dit. Si c’est le cas, alors ce n’est pas une erreur. »

Après que le roi ait dit ça, la pièce s’était calmée.

Puis, après un certain temps, le Roi avait de nouveau parlé.

« Eh bien, parlons-en plus en détail plus tard, alors de quoi voulais-tu me parler ? Non, puisque Sylphide avait dit qu’elle était au courant tout à l’heure, ne me dis pas que c’était juste pour ça ? »

Peut-être le Roi savait bien lire l’atmosphère, alors il essaya de l’égayer en parlant d’une voix joyeuse.

D’accord, je vais me charger de cette intention et lui parler énergiquement.

... Mais puisque le Premier ministre Morg était ici, je ne pouvais pas vraiment en parler plus en détail.

Après avoir regardé Morg, je m’étais présenté.

« Oui, c’est vrai. J’ai complètement oublié. La demande que vous m’aviez faite l’autre jour, je l’ai mené avec succès et je voulais vous le signaler. »

« Quoi !? Tu l’as vraiment terminé ! Bravo Myne ! »

Sur ce, le sujet s’était déplacé vers la porte de téléportation que j’avais faite.

***

Chapitre 149 : Au Palais Royal (2)

« Quoi !?? Tu l’as enfin terminé ! Bravo Myne ! »

Il semblerait que le Roi comprit immédiatement que je parlais de la porte de téléportation.

Tout à l’heure, le Roi essayait de montrer une attitude lumineuse pour détendre l’atmosphère autour de nous, mais après avoir entendu le rapport de ma part, il avait l’air content du fond du cœur.

« Oui, concernant les détails... »

Le Roi avait de nouveau compris quelles étaient mes intentions lorsque je regardais le Premier ministre Morg.

« Désolé Morg, peux-tu nous attendre dehors un moment ? »

« ... ça ne me dérange pas, mais est-ce quelque chose que même moi, le Premier ministre, ne puis-je pas savoir ? »

Apparemment, le Premier ministre Morg avait remarqué que je le regardais tout à l’heure. C’était peut-être pour ça qu’il trouvait les ordres du roi étranges.

« Voyons voir, ce discours concerne littéralement la “vie” de quelqu’un, et c’est quelque chose dont j’ai juré de ne pas parler. »

Le roi m’avait rappelé le « Contrat de la bête divine » de Fenrir.

Cependant, cela ne pouvait être accepté que par ceux qui avaient rencontré Fenrir et qui avaient reçu son approbation.

Eh bien, il était vrai que s’il en parlait à quelqu’un de compétences, vous subiriez très certainement une mort douloureuse, mais si vous n’en parliez pas, la protection resterait.

Je ne pensais pas que Fenrir le donnerait volontiers à quelqu’un, surtout si c’est pour leurs propres désirs.

« Hou ? Sur quel sujet Roi a-t-il juré ? »

Apparemment, les paroles de Roi semblaient avoir retenu l’attention de Morg.

Eh bien, je me demandais comment le Roi pourrait résoudre ce problème...

« Oh Morg, je ne déteste pas ton attitude à essayer d’augmenter tes connaissances sur quelque chose d’intéressant... mais parfois, dans ce monde, il y a des choses que tu devrais mieux ne pas savoir. »

Morg, qui entendit la réponse du roi, se mit à sourciller.

C’était sûrement une réponse inattendue.

Mon cœur battait fort, les mots « Contrat de la Bête Divine » seraient mentionnés ou non.

Cependant, si vous y pensiez, si quelqu’un parlait du « Contrat de la Bête Divine », alors le contenu du contrat serait rompu.

En tant que tel, il était impossible pour Roi de faire une chose aussi singulière.

« Hohou, pour que Votre Majesté le formule ainsi... C’est comme frapper sur du bois, si c’est le cas, je dois m’excuser. »

Tout en haussant les épaules, le Premier ministre était sorti du bureau.

D’une façon ou d’une autre, nous avions esquivé une personne qui était extrêmement curieuse de notre situation, et ceux qui restaient dans le bureau étaient seulement des personnes qui connaissaient mes compétences.

{Waffle, juste au cas où, peux-tu fouiller autour de nous ?}

Quand je lui avais demandé de le faire, Waffle avait répondu par « Wafu ! » et avait immédiatement commencé à chercher.

Même si je pouvais pratiquement utiliser n’importe quelles compétences, en termes de capacité de détection, Waffle était un niveau au-dessus de moi.

Confier cela à Waffle était donc la bonne décision.

{C’est bon, je n’ai senti aucune magie, et aucune personne également.}

{Merci Waffle !}

Après l’avoir remercié, j’avais caressé doucement la queue qui pendait devant mes yeux, et Waffle semblait heureux tandis qu’il resserrait les yeux.

En regardant notre situation, mon beau-frère avait demandé avec enthousiasme.

« Alors, jeune frère, la porte qui contient ta compétence est-elle vraiment terminée ? »

« Oui, et c’était aisé... non, c’était vraiment difficile, mais... »

En disant cela, j’avais sorti la porte qui était reliée à la salle de démantelage de notre maison. C’était une porte que j’avais préparée et que j’avais mise dans le sac de rangement.

Le roi et mon beau-frère regardèrent la porte apparemment normale.

« ... Père, Frère... y a-t-il un problème avec la porte ? »

Airy qui ne connaissait pas la situation avait incliné la tête en le demandant.

En regardant son père et son frère avec enthousiasme, elle était aussi curieuse.

« C’est pour ça que Myne était là. C’est la possibilité que les rêves d’Ary se réalisent. »

Bien que Sylphide l’expliquait à Airy, celle-ci ne le comprenait pas bien. Elle continua donc à regarder la porte d’une manière étrange tout en inclinant la tête.

Sylphide n’était jamais allée plus loin dans son explication.

Je supposais qu’elle pensait qu’elle comprendrait tout une fois qu’ils l’auraient examiné.

Privilégier la pratique plutôt que le théorique, c’était la bonne façon de faire.

« Cette porte est reliée à la salle de démantelage de ma maison. »

Après l’avoir mentionné, Airy avait finalement compris ce que c’était.

Elle avait montré une expression surprise.

« Ça, ça, ça pourrait être... la même technique de mouvement qu’Onii-sama ! »

En écoutant les paroles d’Airy, le Roi demanda finalement.

« ... Fumu, puis-je l’essayer tout de suite ? »

« Oui, mais pour des raisons de sécurité, je vais entrer en premier. »

Même si je l’avais testé sans qu’aucun problème soit détecté, mais si par hasard le roi l’utilisait et que quelque chose devait arriver, ce serait même très gênant.

Ce serait le chaos dans l’ensemble du royaume d’Orcus.

Par conséquent, il était préférable pour moi de l’utiliser et de prouver que c’était sûr.

Waffle, qui était sur moi, m’avait suivi quand j’avais franchi la porte. Puis c’était au tour de Sylphide.

La famille Fortuna disparut sans laisser de traces, puis, après qu’il ne restait plus que la famille royale, ils se regardèrent et hochèrent la tête.

« Eh bien, j’y vais en première ! »

Parmi les membres de la famille royale, Airy avait été la première à entrer dans la porte. Depuis qu’Airy avait fait l’expérience du déplacement par le biais de mes compétences, elle ne se sentait pas mal à l’aise.

En voyant Airy passer dans la porte, son frère Alto avait suivi ses traces.

« Fumu, alors il a vraiment fait une telle chose... Je me demande qui d’autre à part Maya l’alchimiste aurait pu faire quelque chose comme ça... »

Puis, finalement, le roi était passé par la porte.

◆◇◆◇◆

« ... C’est ici que Dyne et Yukino vivaient, hein. »

Nous étions passés de la salle de démantelage au salon et nous avions bu du thé.

En fait, le plan était de revenir immédiatement, mais comme le roi avait insisté pour visiter la maison, nous la lui avions fait visiter, et nous buvions maintenant du thé.

Le roi était autrefois un ami de ma mère et de mon père, ils étaient dans le même groupe d’aventuriers.

Par conséquent, je pensais qu’il était plutôt curieux concernant la maison.

Le roi, qui regardait autour de lui lentement, montrait une expression nostalgique, mais perplexe, qui ressemblait à de la solitude.

J’étais sûr qu’il se souvenait du bon vieux temps.

Je ne savais pas ce qu’il ressentait parce que pour moi, c’était un spectacle ordinaire, mais du point de vue du roi, il devait sûrement penser à la vie que menait mon père et à ma mère ici.

« Myne, bien joué. C’est dommage qu’on ne puisse pas l’utiliser à grande échelle à cause du “Contrat de la Bête Divine”... »

Le roi me loua.

« ... Jeune frère... je pense que cette porte est vraiment géniale, mais j’ai l’impression qu’il y a un inconvénient à cela... »

Après que mon beau-frère ait franchi la porte avec un sentiment d’excitation, il me le dit d’un ton frais.

« Un inconvénient... ? »

Hm, Hm, Hm, Hm ? Qu’est-ce que c’était ? Je ne voyais rien du tout...

Alors qu’elle inclinait la tête, Sylphide aussi se le demandait.

Démontrant qu’elle avait un lien de parenté, le geste de Sylphide inclinant sa tête ressemblait exactement à celui d’Airy avant.

Comme on s’y attendait des sœurs. J’avais été impressionné par ces choses étranges.

... Oups, on s’écarte du sujet. Donc, un désavantage, hein...

« ... Je suis désolé, beau-frère. Mais je ne comprends pas. »

Après que je lui eus répondu, mon beau-frère avait souligné les inconvénients de la porte.

« Les inconvénients de la porte sont... »

***

Chapitre 150 : Au Palais Royal (3)

« Les inconvénients de la porte sont… »

J’avais avalé ma salive en prévision des prochains mots de mon beau-frère.

Ah, ce n’était pas seulement moi, mais tout le monde attendait aussi sa réponse.

« … que n’importe qui peut l’utiliser pour se déplacer. »

Tout le monde avait alors poussé un soupir de soulagement « Fuuh ». Étonnamment, c’était un simple inconvénient.

La raison pour laquelle ils m’avaient demandé de créer ceci n’était-elle pas plutôt pour que le déplacement soit pratique ?

J’avais senti que le point de vue de mon beau-frère contredisait en premier lieu l’objectif initial…

« … Euh, beau-frère, à propos de tes soucis… »

Tandis que j’essayais d’en savoir plus, il m’avait dit « Aah » tout en hochant la tête.

Hm ? Je me demandais ce qui s’était passé. J’avais bien fait mon devoir, je ne pensais pas que cela soit un inconvénient ?

Alors que je me le demandais encore en me penchant de gauche à droite, Sylphide avait soudainement applaudi et m’avait dit « Aah, j’ai compris maintenant. »

Et même si le Roi n’avait rien mentionné, lui-même reconnaissait cette faille.

Je pouvais voir qu’Ary faisait une expression qui démontrait qu’elle n’avait rien compris du tout. Eh bien, je ne pouvais pas lui en vouloir, car elle n’avait appris l’existence de cette porte que récemment.

Pour l’instant, il n’y avait que moi qui ne comprenais pas quel était le défaut.

… Eh bien, même si je n’en comprenais pas la raison, je devrais juste créer quelque chose qui comblerait ce défaut.

« … Je suis désolé, je ne comprends vraiment pas, » avais-je répondu, car j’avais renoncé à deviner. Cependant, ce n’était pas mon beau-frère qui avait répondu, mais le roi qui m’avait donné un indice.

« Myne, à propos de ce qu’Alto a dit, dans une certaine mesure, cela a quelque chose à voir avec la façon dont les gens l’utilisent. Et ce serait un problème dans des circonstances spécifiques. »

Le problème viendrait dans la manière dont les gens l’utiliseraient ? Et cela poserait un problème dans certaines conditions spécifiques ? Ça m’embrouillait encore plus.

« Comment le dire ? Disons que tu as donné à ta famille et à ceux qui sont sous contrat avec Fenrir l’autorisation d’utiliser cette porte, il n’y aurait alors aucun problème. Cependant, si une personne extérieure comme Morc pouvait aussi l’utiliser, quel en serait le résultat ? »

Cette fois, c’était mon beau-frère qui avait donné une explication beaucoup plus précise.

… Je comprenais maintenant. Cela signifiait que n’importe qui pourrait utiliser cet objet non standardisé. En plus, je pourrais être suspect si quelqu’un pouvait l’utiliser et cherchait qui l’avait fait.

Moi qui voulais que mes compétences soient absolument cachées, le fait qu’il y aurait une fuite me causerait certainement beaucoup d’ennuis.

Si je devais le signaler, je pensais qu’en l’état actuel des choses, il n’était pas acceptable que d’autres personnes non spécifiées puissent utiliser cette porte.

Dans ce genre d’état, n’importe quelle personne qui utiliserait cette porte en demanderait les détails chaque fois. Et si cela devait se produire et que nous ne pouvions pas trouver un moyen de les tromper, cela causerait probablement des ravages.

« J’aurais dû le dire plus tôt, il serait possible de l’éviter dans une certaine mesure en précisant qui pourrait l’utiliser. Par exemple, elle pourrait être placée dans le bureau ou dans une pièce privée… Cependant, je ne pourrais pas te garantir une sécurité à 100 %. Comme Morc dont on parlait tout à l’heure, n’importe qui pouvait y entrer. Il y aura peut-être aussi des gens qui rencontreront le roi pour parler de choses insignifiantes, et il était en quelque sorte impossible de prendre des contre-mesures, parce qu’il n’était pas rare que des gens viennent. »

C’était vrai. Que ce soit dans le bureau ou dans une pièce privée du roi, il n’y avait dans l’absolu aucune pièce dans laquelle les gens n’iraient et ne viendraient pas.

Par rapport à d’autres endroits, les entrées et sorties de ces pièces étaient peu nombreuses, mais ce n’était pas encore sûr à 100 %. Par exemple, les bonnes qui travaillaient dans le palais royal, elles auraient besoin de faire leur travail de nettoyage dans ces deux pièces.

Le nettoyage de chaque chambre et le lavage du linge et des draps se faisaient naturellement tous les jours sans faute.

En d’autres termes, si vous placiez cette porte dans l’une ou l’autre de ces pièces, il serait inévitable qu’elles la remarquent.

Naturellement, du point de vue de la bonne, je supposais qu’elles ne toucheraient jamais les meubles des deux pièces sans permission, elles auront des ennuis à cause de cela et elles pourraient être congédiées, mais être congédiés serait également un autre inconvénient, car le palais royal devrait embaucher une autre bonne.

Qui plus est, vous ne pouviez pas leur donner cet ordre : « vous ne pouvez absolument pas toucher la porte », car ce qu’on appelait une porte était aussi un meuble qui était censé être nettoyé.

Donc, même s’il s’agissait d’un meuble, il fallait évidemment la nettoyer. Et si elles essayaient de nettoyer l’arrière de la porte… ?

Si c’était la bonne qui était toujours à mon service, je ne pensais pas qu’elle aurait du mal à le découvrir.

Quoi qu’il en soit, elle savait déjà que je pouvais soudainement apparaître dans une pièce.

Ils s’étaient même donné la peine de créer la cloche dans ma chambre au cas où j’apparaîtrais soudainement.

Je ne savais pas pourquoi ils s’étaient donné tant de mal, mais je supposais que c’était pour savoir quand je viendrai.

Pourtant, même si elle ouvrait par erreur la porte, je m’attendrais à ce que rien ne changea, car elle associera probablement le fait que la porte puisse vous déplacer n’importe où avec mon secret.

Comme Aisha et Sylphide connaissaient mes compétences, elle penserait simplement ceci : « Oh, ils doivent avoir un secret », et elle arrivait à comprendre sans trop connaître les détails.

En fait, dans un tel cas, c’était logique. Cependant, ce serait une autre affaire si à la place de la bonne, c’était le Premier ministre Morc qui l’ouvrait.

Sylphide et mon beau-frère m’avaient dit que ce n’était pas une mauvaise personne.

J’avais entendu dire qu’effectivement il y avait beaucoup de conspirations planifiées, il pourrait le découvrir si c’était dans l’intérêt national, pour préserver la famille royale.

Mais si cela compromettait mon secret, alors la réponse serait un grand NON bien ferme.

Il était clair que nous ne pouvions pas en parler sans réfléchir.

« … Il y a effectivement des défauts… »

« Aah, tu as finalement compris ? Oh et aussi, ce n’est que dans des cas spécifiques… cependant, c’est presque impossible… »

Ah, je me souvenais du roi disant que cela pourrait être gênant dans des utilisations spécifiques.

Qu’est-ce que cela pourrait être, en premier lieu, quel genre d’événements spécifiques… ?

« Quand la famille royale devra abandonner le royaume et s’enfuir. »

… Eh ?

« Mais il n’y a pas de quoi s’étonner ? Notre pays est en guerre avec d’autres pays, il est donc possible que le palais royal devienne un champ de bataille. Quand ça arrivera, comment mes filles s’échapperaient-elles ? Avec cette porte, la possibilité de s’échapper augmentera considérablement. Cependant, après s’être échappé, si le poursuivant remarque cette porte… Bien sûr, tu sais ce qui se passera ensuite ? Dans de tels cas, cela signifierait que c’est gênant si quelqu’un peut y entrer, et fort heureusement cela reste un cas bien marginal. »

… Je vois, c’était effectivement troublant qu’une telle chose puisse se produise.

Si cette porte était utilisée en cas d’urgence, je serais heureux de la laisser utiliser.

Cependant, à partir de maintenant, cela serait inutile si les deux parties pouvaient l’utiliser.

« J’ai compris les défauts. Laissez-moi réfléchir à quelques contre-mesures. »

Pendant que je disais cela, le roi et mon beau-frère avaient tous les deux applaudi

« Aah, bonne chance avec ça. »

Pour l’instant, trouvons une autre façon de contourner l’utilisation.

« … Eh bien, passons au sujet suivant, il s’agit de l’invasion du pays des démons ? »

***

Chapitre 151 : Au Palais Royal (4)

« Eh bien, Myne… tu as parlé d’une information cruciale concernant le Royaume des Démons. Peux-tu m’en dire un peu plus, à propos de ce que t’a dit Jormungandr ? »

Le roi et mon beau-frère m’avaient regardé avec des yeux sérieux et éteints.

Je leur avais donc tout raconté sans rien omettre, je me demandais s’ils pourraient rattraper le temps perdu.

« … Etto. »

Après l’élection d’un nouveau Roi-Démon, ils avaient commencé par détruire plusieurs pays voisins.

Beaucoup d’humains qui avaient été capturés avaient été ramenés au royaume des démons comme esclaves.

J’avais même vu un village être attaqué par la race des démons… Et ce qui semblait être la participation d’un humain qui combattait la race des démons.

Comme Jormungandr m’avait donné beaucoup de détails, je leur avais brièvement transmis ce qu’il avait dit.

« Quoi ? Il y avait des humains… que se passe-t-il ? »

« … je ne suis pas sûr non plus, parce que Jormungandr volait très haut dans le ciel. Cependant… »

« … Cependant ? Quoi d’autre ? S’il y a quelque chose qui te revient en mémoire, n’hésite pas à nous en dire plus. »

« C’est à propos de ces gens qui ressemblaient à des humains, quand j’étais dans les airs, j’avais remarqué quelque chose. Si je n’avais pas été actif, je n’aurais pas pu comprendre la situation… »

C’était vrai, à ce moment-là… Ce type me regardait directement en souriant. J’étais sûr qu’il m’avait remarqué.

Si je n’avais pas la compétence [Vision élargie - modérée], je ne l’aurais pas su du tout.

« Tes compétences ? Attends donc tu n’as pas utilisé ta compétence [Évaluation] ? »

« … Comme Jormungandr se déplaçait à une grande vitesse, avant que je puisse activer ma compétence [Évaluation], nous avions déjà survolé le village. »

C’était vrai, c’était plutôt dommage que j’aie raté ma chance d’utiliser [Évaluation].

Cependant, un jour, je serais confronté à ce type… Mes tripes me le disaient.

« Fumu, je vois. Ce type que tu as croisé m’intéresse vraiment. »

Mon beau-frère posa alors sa main sur son menton et commença à réfléchir.

« Tu es sûr qu’il était humain ? Même si c’est toi, n’es-tu pas sûr de l’avoir mal jugé ? » demanda le roi.

« Hmmm ! Eh bien, je ne peux pas vous affirmer que c’était obligatoirement un humain… Cependant, de ce que je pouvais voir, il en avait l’apparence. »

Après avoir ainsi répondu, le roi avait fait une pose similaire à celle de mon beau-frère…

Je ne pensais pas que cela en vaille la peine, mais le père agissait de la même manière que le fils. Mais au fait, Sylphide avait aussi ce genre de comportement de temps en temps.

« … C’est juste une possibilité, mais cet homme… il pourrait être l’un des leaders qui menaient la race des démons ? », me dit le roi à l’improviste.

Un démon ? Aah, c’est vrai. C’est l’une des positions dans le royaume des démons, quand le roi a parlé de démons, il parlait de leur race.

« Dans le passé nous en avions rencontré un une fois, je…, non, mon groupe avait déjà combattu un démon auparavant. »

En premier lieu, la race humaine ne comprenait pas grand-chose aux informations relatives au Royaume des Démons, et encore moins sur les Races des Démons.

Ce n’était pas comme s’ils avaient quelque chose à dire, car nous n’avions jamais eu d’échanges.

Les détails de la façon dont les Démons ou les races démoniaques (Orcs, Gobelins, etc.) vivaient ensemble étaient assez mystérieux.

Et l’un de ses mystérieux démons s’était déjà battu contre le groupe du roi.

« La personne que j’ai vue, était-ce un démon ? »

« C’est une possibilité. En premier lieu, la race des démons ne serait pas entourée par des gens de la race des humains, et encore moins pour du travail en commun. Ce n’est pas comme s’il y avait quelque chose à perdre en pensant que c’est peut-être un démon. Qui plus est, à part les compétences, les démons possédaient aussi d’étranges pouvoirs. Vu qu’il t’a vu dans le ciel, c’était peut-être l’un de ses pouvoirs. »

Je vois, comme à l’époque je ne savais rien sur eux, j’avais juste pensé que c’était un humain…

S’il s’agissait d’une guerre impliquant le royaume des démons, alors il n’était pas étonnant qu’un démon agisse en tant que commandant dirigeant les troupes.

Ce que le roi avait supposé pourrait être juste correct.

« Quoi qu’il en soit, maintenant que j’ai entendu les histoires de la guilde des aventuriers et de Myne, le fait que le pays des démons lance une guerre contre nous ne fait plus aucun doute. Le fait que nous soyons distants du Royaume d’Augusta ne nous met pas en danger imminent, mais c’est précisément pour cela que nous devrions penser à quelques contre-mesures. »

« Père, ce n’est qu’une pensée soudaine, mais… Cléo, qu’en est-il du mouvement du Grand-Duché de Cléo… ? »

Hm ? C’était la première fois que j’entendais parler d’un tel pays…

Et le roi, qui avait entendu parler de ce nom, avait fait une expression extrêmement déplaisante.

« … Je ne sais pas, mais j’espère qu’ils ne feront rien de mal. »

◆◇◆◇◆

L’histoire du Pays du Démon, qui pourrait être un énorme problème à l’avenir, s’était terminée pour le moment, alors nous nous étions détendus avec une tasse de thé. La conversation en ce moment était retournée sur la porte spatio-temporelle.

« Bref, j’ai été surpris par la porte que tu as créée. Je sais que je t’ai demandé de la créer, mais je ne m’y attendais pas. »

Le Roi m’avait parlé de bonne humeur.

Même avec les défauts, être capable de trouver une méthode aussi utile était toujours un plus.

« Si seulement il y avait un moyen de l’utiliser en ce moment… »

Après que mon beau-frère avait dit cela, pour une raison quelconque, Ary s’était levée, nous avait regardés et avait commencé à parler.

« Cher Père, à propos du fait que je ne puisse pas rejoindre le clan de Myne Onii-sama, pouvez-vous reconsidérer votre décision ? »

Aah, c’était vrai. On dirait qu’Ary n’avait pas obtenu la permission du Roi et de la Reine.

Même si je n’ai jamais rien dit depuis, je me demandais ce qui lui était arrivé…

J’étais sûr que c’était Sylphide qui avait amené Ary à en discuter directement.

Alors, Roi… quelle décision alliez-vous prendre ?

« Je l’ai déjà dit, même si c’est Myne ou Sylphide, voir même Aisha qui vit avec eux, ils ne pourraient pas te suivre partout, n’est-ce pas ? Et si lors de leurs absences quelque chose arrivait à ton corps ? Alors s’il te plaît, laisse tomber. »

C’était une réponse attendue. Si je regardais le point de vue des parents, je m’inquiéterais moi aussi de laisser ma fille qui a une mauvaise condition physique aller à un endroit pour une longue période.

« Cher Père, me permettrais-tu de faire un commentaire à ce sujet également ? »

Hm ? Qu’est-ce que Sylphide mijotait ? Je me demandais si elle essayait aussi de soutenir Ary. J’étais sûr qu’elle avait parlé à Ary de diverses choses…

« Il s’agit de la “porte” qu’il a créée. Si nous pouvons l’utiliser, le problème d’Ary serait résolu. Au lieu de rester à Lucas, elle pourrait venir ici tous les jours et Père n’aurait pas à s’en soucier non plus… Qu’en pensez-vous ? »

… Je comprenais maintenant. Si elle pouvait venir ici immédiatement, elle pourrait entrer dans le bain et ressourcer sa magie pour une journée, puis, après un temps fixe, elle pourrait revenir et refaire le plein d’énergie.

Cela pouvait être exténuant de s’asseoir tous les jours dans la calèche pour venir à Lucas, donc si elle utilisait ma porte spatio-temporelle, alors elle pourrait venir ici tous les jours.

« Muu… non, c’est toujours un non. En cas d’urgence, et si personne de son entourage ne comprenait la fonction de cette porte, ne serait-ce pas la même chose qu’avant ? »

« Mumumu, cher Père… tu es vraiment têtu, le sais-tu ? »

Non, attends. Je comprends parfaitement ce que tu ressens, Ary, mais c’est parce que le roi est vraiment inquiet pour toi, c’est la raison pour laquelle il t’a dit ces choses, il n’est pas têtu. OK, je le répète, pas têtu…

« Si c’est le cas, on peut demander à Kate la bonne de suivre Ary  ? »

Sylphide avait ensuite proposé une autre idée. Kate la bonne ? Je me demande qui c’était… ?

Ne me dites pas que c’était la bonne qui s’occupait toujours de moi ? Cependant, la bonne ne pouvait pas la suivre à la maison du clan tous les jours, n’est-ce pas ? Cette servante n’était-elle pas occupée en ce moment ?

« … Si Kate est d’accord, alors c’est parfait… »

Même mon beau-frère, qui se taisait pendant un certain temps, avait commencé à s’y intéresser.

Si c’était un jeu, Ary aurait alambiqué le roi.

« C’est vrai ! Si Kate me suivait, il n’y aurait pas de problème ! Père ! S’il te plaît, laisse-moi partir ! Je veux rejoindre le clan d’Onii-sama !! »

Quelle bataille intense entre les membres d’une même famille ! Waffle, Kuu et moi étions des étrangers… Au fait, Waffle était au-dessus de ma tête, et je tenais Kuu dans mes bras, mais même eux semblaient sur le point de s’endormir.

Je comprenais les sentiments d’Ary et du roi, alors j’aimerais pouvoir convaincre les deux parties avec une réponse appropriée.

« … j’ai compris tous tes sentiments. J’en discuterai avec Garnet demain, je te dirais ce qui en résulte. »

Finalement, en quittant ma maison, ils n’étaient pas arrivés à une conclusion, alors Sylphide était retournée au palais et y était restée. De plus, la porte que j’avais créée sera placée dans la chambre de Garnet jusqu’à la fabrication de la nouvelle version améliorée.

Comme c’était la chambre du Garnet, les seuls autorisés à y entrer seraient le roi et sa famille, ainsi que Kate la bonne. Même la deuxième reine et le prince Lectar, qui n’avaient pas reçu le « Contrat de la bête divine » de Fenrir ne pouvaient pas y entrer. Je supposais que c’était le moyen le plus sécurisé que l’on avait pour l’instant.

… Ainsi, le lendemain matin, je mangeais le délicieux petit déjeuner d’Aisha. Il allait sans dire qu’Ary, avec un beau sourire sur son visage et Kate, qui portait un uniforme de bonne, s’étaient aussi jointes pour le petit déjeuner.

***

Chapitre 152 : La cérémonie d’achèvement de la maison du clan (1)

Ce matin, il y avait pas mal de gens qui étaient venus chez moi.

… C’était vrai, la maison du clan tant attendu était enfin terminée.

Ce qui signifiait que le clan « Tournesol éternel » était sur le point de commencer son véritable objectif.

Même s’il s’agissait d’un clan nouvellement créé, il y avait dans nos rangs la Princesse Chevalière Sylphide, qui était la première princesse, et une ancienne aventurière de rang B, Aisha, qui portait aussi le titre de l’archère sacrée. Il n’y avait aucune raison pour que cela ne soit pas remarqué par tout le monde.

De plus, il y avait ce bâtiment.

Tout le monde était au courant qu’une somme d’argent considérable avait été investie par la famille royale.

Cependant, il était évident que les fonds ne venaient pas de la collecte d’impôts, mais de leur trésorerie. Ainsi l’argent qui avait été investi par la famille royale était uniquement leur propre argent.

C’était peut-être dû au fait que l’ancienne Première Princesse faisait partie du clan, mais ce n’était pas la seule raison pour laquelle la famille royale avait investi une aussi forte somme d’argent.

Considérant le fait qu’ils aient investi autant d’argent dans quelque chose, il ne faisait aucun doute que la famille royale espérerait bénéficier du clan à l’avenir.

Par conséquent, bien qu’il s’agisse d’un clan nouvellement formé, il avait déjà été reconnu par beaucoup comme étant du même niveau que d’autres clans majeurs.

… C’était pourquoi il y avait une cérémonie pour l’achèvement de la Maison du clan.

Même si j’avais insisté jusqu’au bout sur le fait que je ne voulais pas de cérémonie, le Roi et mon beau-frère m’avaient fortement convaincu, je devais absolument y participer quoiqu’il arrive.

Mais bon, c’était pour cela que la ville de Lucas était visitée par des nobles et des puissants d’autres villes, et même des représentants de grands clans s’étaient réunis ici aujourd’hui.

Pour votre information, c’est déjà évident, mais… depuis que le représentant de la famille royale, mon beau-frère Alto, avait décidé de participer à cette cérémonie, même le représentant du clan : « Bibliothèque d’Alchimiste », le Prince Lewis était aussi venu. C’était devenu une cérémonie extraordinaire puisque deux des princes étaient venus y assister.

« Qu’est-ce qui ne va pas, Myne, tu fais une de ces têtes… ? »

Mon beau-frère m’avait interrogé sur mon expression troublée et apathique.

Oui, beau-frère… Sais-tu pourquoi je suis comme ça ? Je peux voir tes yeux, tu te moques de moi, tu le sais bien.

« Je suis sûr que Myne Onii-sama est nerveux, c’est tout ! »

C’était vrai, Ary était aussi là. Ce n’était pas seulement deux princes, mais deux princesses étaient également présentes… J’avais l’impression que quelque chose de grand allait arriver…

« … Et bien non, je suis sûr que mon beau-frère en connaîtrait la raison. »

« Aah, bien sûr que je le sais. Tu détestes vraiment la cérémonie, non ? »

« C’était la même chose avec le mariage… quoique les autres disent que je suis maintenant un noble, dans mon esprit je ne suis encore qu’un roturier. Avoir une cérémonie d’une telle envergure devant tout le monde, évidemment, je détesterais ça… »

Alors que je me plaignais auprès de mon beau-frère, Amy demandait aux gens où je me trouvais.

« Myne, où es-tu ? Il y a ici un invité qui t’attend. »

Hm ? Un invité… Je me demande qui c’est. Comme j’avais dû saluer beaucoup d’invités aujourd’hui, des nobles aux puissants, il y avait beaucoup de gens qui s’intéressaient à Sylphide… De toute façon, je devrais aller jeter un coup d’œil.

J’ai dit à mon beau-frère et à Ary d’attendre ici un petit peu en me précipitant vers l’entrée.

« Désolé pour l’attente, Amy. À propos de l’invité que tu as nommé… ? »

Alors que je retournais dans le salon, j’avais regardé autour de moi. Comme avant le début de la cérémonie, personne n’était autorisé à entrer dans la maison du clan, les invités étaient donc tous attendus dans mon salon. Cependant, l’invité que j’attendais n’était pas là.

« Ah, Myne ! Je te cherchais, tu sais ! L’invité attend à l’entrée ! Même si j’ai insisté pour qu’il vienne, mais il a dit : “Je suis bien ici.” »

… Je me demande qui est cette personne ? Pour moi, c’était comme s’il n’était pas l’un des nobles… Pour l’instant, dépêchons-nous d’aller à l’entrée ! Je ne peux pas laisser un invité m’attendre !

« … Désolé pour l’attente ! Je suis le chef de la famille Fortuna, Myne Fortuna. »

Après m’être présenté, je m’étais dirigé vers l’entrée… et la personne qui était là.

« Oh ! Myne ! Comme promis, je suis là pour les chaussures accélératrices ! »

« C’est Cashew ! »

Étonnamment, l’invité était le chef du clan : « Poussière galopante », un aventurier de Rang A nommé Cashew. Je vois, quand ils voulaient qu’un grand représentant de ce clan vienne, ce n’était autre que Cashew !

Maintenant que j’y pensais, je lui avais demandé de venir prendre les chaussures accélératrices, et de toute façon, puisqu’il devait venir à la cérémonie, quel meilleur moment que maintenant pour venir les prendre.

« J’ai enfin pu venir… une fois de plus, je vous remercie. L’offre que vous m’avez faite cette fois-ci a été très utile. Eh bien, la cible était assez difficile à attraper, alors ça m’a pris du temps. Cependant, nous avons reçu plus que le contrat offert, ce qui signifie que nous avons été récompensés pour un mois entier. »

Je m’étais souvenu de ce qui s’était passé il y a un mois dans le Donjon de la force. Cashew avait souri de gauche à droite et il s’était mis à parler.

« Alors, pensez-vous pouvoir me donner la marchandise ? »

« Ouais, pas de problème. »

J’avais ensuite sorti les chaussures accélératrices de mon stockage et les avais remises à Cashew.

Immédiatement, Cashew avait observé les chaussures de haut en bas, de gauche à droite.

« … C’est, sans aucun doute, les chaussures accélératrices. Alors à propos du paiement… »

« C’est bon, prenez-les. »

« Hein ? »

La seule phrase que j’avais prononcée était une réponse trop inattendue. Après avoir laissé échapper une voix stupéfaite, il m’avait regardé fixement, ébahi. Honnêtement, la question de l’argent avait été discutée avec ma famille et nous avions décidé de les lui donner.

◆◇◆◇◆

« Eh bien, à propos des chaussures accélératrices… combien devrions-nous vendre à Cashew ? »

En échangeant les chaussures célestes nouvellement acquises avec les chaussures accélératrices qu’Aisha avait obtenues dans le Donjon de la force, j’avais demandé à Aisha et Sylphide ce qu’elles en pensaient.

« Myne, à ce propos… Pourquoi ne pas les lui donner sans rien en échange ? »

« Gratuitement ? Pourquoi ? »

J’avais tellement lutté pour les obtenir, donc j’étais sûr que je pourrais les vendre à un prix élevé, mais pourquoi les lui donner ?

« Ce n’est pas ce que je veux dire, ce n’est pas vraiment gratuit si tu y réfléchis. J’ai pensé que ce serait une bonne idée que Cashew nous rende un service. D’après ce que je sais de Cashew, c’est un ancien aventurier de rang A et il a un très haut niveau de fiabilité. Si quelqu’un comme lui nous soutient, honnêtement, c’est une meilleure affaire. »

« … Cependant, je suis sûr que Sylphide et Aisha le connaissent. »

« Oui, il est vrai que nous le connaissons. Mais est-ce différent pour Myne ? Il est préférable pour Myne d’avoir des relations avec des personnes comme Cashew. Et comme Myne est aussi notre chef… »

Après que Sylphide avait dit cela, Aisha, qui était silencieuse pendant tout ce temps, avait aussi commencé à parler.

« Myne, moi aussi je suis d’accord avec la Princesse. On aurait pu les vendre si on manquait d’argent, mais ce n’est pas le cas en ce moment, alors avoir un lien avec Cashew serait un grand mérite pour toi, Myne. »

Je vois, étant donné que j’étais dans la misère pendant longtemps, mon état d’esprit s’était tout de suite orienté vers la recherche d’argent, mais en ce moment, nous ne manquions pas de trésorerie.

J’avais chassé des monstres, que je vendais ensuite au boucher et au clan du prince Lewis, de sorte que cela fait déjà un bon moment que je ne me suis plus inquiété au sujet des finances. J’étais nostalgique de ce temps où je chassais les lapins et je tendais des pièges.

Il était vrai qu’il est nécessaire d’avoir des relations entre différentes personnes.

Les gens à qui j’avais dû ma vie étaient vraiment ceux que père et mère m’avaient laissés pour prendre soin de moi, le boucher, le marchand d’armes, l’armurier, et l’alchimiste.

Le maire de la ville, l’artisanat, le garde Edgar… Je ne pouvais pas dire à quel point je leur étais reconnaissant.

Par conséquent, je pouvais comprendre ce que Sylphide et Aisha pensaient.

« Très bien ! Puisqu’il va venir, donnons-les alors à Cashew en guise de cadeau ! »

◆◇◆◇◆

« Comme souvenir pour notre rencontre avec Cashew ! »

J’avais souri, tout en regardant les chaussures accélératrices en baissant la tête.

« Fuu, même vos deux mariées sont étranges… Est-il vrai qu’on dit que les couples mariés se ressemblent ? D’accord, je comprends, je vais les accepter. Vous aviez dit que vous travailliez avec le clan du Prince Lewis. Pourquoi ne pas être en bons termes avec nous également ? »

« Oui ! Certainement ! Je serai heureux de coopérer avec vous ! »

Sur ce, il avait été décidé que j’avais gagné un ami fiable.

***

Chapitre 153 : La cérémonie d’achèvement de la maison du clan (2)

Après m’être séparé de Cashew, les invités étaient entrés chez moi les uns après les autres.

« Bonjour, Monsieur Myne. »

C’était le capitaine Franz qui m’avait approché.

Et derrière le capitaine Franz se trouvait un grand chevalier plus âgé portant une armure robuste et un autre chevalier à la peau brune… une femme du même âge que Sylphide. C’était probablement les deux personnes dont le capitaine Franz m’avait parlé et qui nous accompagneraient.

Puisqu’ils devaient escorter la seule elfe vivante, Amy, je doutais que leur personnalité ne pose des problèmes. J’étais sûr qu’ils étaient tous les deux d’excellentes personnes.

… Hein ? Maintenant que j’y pensais, ne nous manquait-il pas deux autres fonctionnaires civils ? Ne me dites pas qu’ils détestaient Lucas à tel point qu’ils auraient juré de ne plus remettre les pieds dans cette ville.

Ce serait désastreux ! Nous ne pouvons pas laisser Amy s’occuper de l’accueil et du travail de bureau…

Je me demande si le capitaine Franz a deviné pourquoi je panique, alors qu’il continuait à parler en souriant.

Pour l’instant, concentrons-nous sur ce qu’il allait dire. Ce serait mauvais si je n’entendais pas tous les détails.

« … Alors, laissez-moi vous les présenter. »

Face aux mots du capitaine, les deux chevaliers de derrière s’étaient mis en avant.

Hmmmm, le chevalier légèrement plus âgé… dégageait une telle pression au moment il se tenait plus près de moi… Ce n’était pas à cause de l’armure, c’était la personne elle-même qui émettait cette pression.

Quoi qu’il en soit, il possédait une carrure et une moustache blanche qui étaient ses caractéristiques.

« Je m’appelle Gantz ! Sire Myne, c’est un plaisir de vous rencontrer ! Gahahahahahahahaha. »

Ce vieux chevalier… Gantz, il faisait la même chose que mon beau-frère. Il me tapa sur le dos à plusieurs reprises tout en me saluant énergiquement et fortement. D’après ce que je voyais, c’était quelqu’un de vivant.

« Bonjour, je m’appelle Melissa. S’il vous plaît, prenez soin de moi à partir de maintenant. »

La chevalière à la peau brune s’appelait donc Melissa.

En un mot, elle était belle… C’était une beauté différente de celle de Sylphide et Aisha. Pour la décrire simplement, son apparence était très dynamique, ou bien, était-ce de la férocité… ? C’était le genre d’image que je m’étais faite d’elle.

D’après ce que le capitaine Franz avait déjà dit, ils avaient tous les deux un passé incroyable.

Commençons par Gantz. On dirait qu’il servait autrefois dans la division des Chevaliers de Konoe. Même si sa personnalité était très vivante, j’étais sûr que son expérience du combat suivra les mêmes traits.

L’arme qu’il utilisait était la hache à deux mains. De plus, il ne nous cacha pas ses compétences, il nous avait dit qu’il possédait [Hache à deux mains - Saint] et [Percée frontale].

Il y avait quelque temps, il se battait aux côtés du roi.

… Oh en passant, vu que le roi était déjà devenu le roi, il n’avait pas connu mon Père et ma Mère.

Nom : Gantz Forum

Race : Humain

Niveau : 51

Sexe : Mâle

Âge : 62 ans

Occupation : Ex-Capitaine des Chevaliers de Konoe

[Compétences]

Hache à deux mains — Saint de niveau 8

Percée frontale de niveau 10

Artisanat de niveau 7

 

Hmm, je suis sûr qu’il nous avait ouvertement parlé de ses compétences, mais… [Artisanat] ?

De plus, le niveau est assez élevé… Au vu de son apparence, je n’aurais jamais cru qu’il posséderait une telle compétence.

… Et puis, nous avions Melissa. Elle aussi avait un passé étonnant.

On disait que c’était la Vice-Capitaine du Premier Ordre des Chevaliers de Konoe. Sa personnalité et ses capacités étaient au top niveau, tout comme les autres capitaines des premières et secondes divisions de Konoe, même le capitaine Franz avait fait éloge de ses talents exceptionnels lorsqu’il l’avait vue pour la première fois.

À l’origine, le capitaine Franz voulait quitter le Premier Ordre de la Division Konoe pour elle, mais Melissa, qui était la vice-capitaine du Deuxième Ordre des chevaliers de la Division Konoe, ne pouvait en aucun cas prendre le poste du capitaine Franz en tant que capitaine responsable.

Comme le capitaine qui dirigeait la deuxième division des chevaliers aimait les filles innocentes, il semblerait que bien souvent il harcelait sexuellement des femmes comme Melissa.

Mais même s’il avait des problèmes de personnalité, en raison de ses talents au combat et en commandement, même le pays devait admettre qu’en tant que capitaine, il était l’homme de la situation.

Cependant, il semblerait que Melissa avait atteint les limites de sa patience, et l’autre jour, elle avait dit à mon beau-frère qu’elle voulait quitter son emploi. Eh bien, même si la raison pour laquelle elle voulait quitter son poste était les harcèlements sexuels répétés de son supérieur, ils ne pouvaient pas laisser facilement une personne aussi talentueuse démissionner…

Ainsi, mon beau-frère avait sérieusement réfléchi au meilleur moyen de la garder, en avait discuté avec le capitaine Franz, et l’avait finalement invité à devenir membre de mon unité de Chevalerie.

En plus, elle appréciait beaucoup Sylphide, et elle faisait confiance au capitaine Franz, alors elle décida d’accepter sa mutation.

Nom : Melissa Virus

Race : Humain

Niveau : 34

Sexe : Féminin

Âge : 20 ans

Occupation : Ex-vice-capitaine des seconds chevaliers de Konoe

[Compétences]

Lance à deux mains — Saint de niveau 5

Lance à une seule main — Extrême de niveau 4

Magie de support — réduction de la vitesse de niveau 7

 

Wôw ! En termes de compétences, elle était bien supérieure à mon beau-frère et au capitaine Franz réunis.

C’était donc une experte en lances. Elle avait même une magie de support…

Ce serait vraiment du gâchis qu’elle parte.

Fumufumu, son âge… elle était plus vieille que Sylphide d’un an.

Puisqu’elle respectait Sylphide, peut-être serait-elle une bonne compagne à qui elle pourrait parler ?

Bon, c’était donc les membres qui serviraient sous la famille Fortuna.

« Enchanté de vous rencontrer également ! Je suis encore un peu inexpérimentée en tant que personne, et comme vous pouvez le voir, je viens de la campagne. Je peux donc causer des désagréments à tout le monde. Cependant, je ferai de mon mieux pour apprendre et grandir grâce aux talents de chacun ! »

Après avoir dit cela, j’avais baissé la tête devant Gantz et Melissa, ils avaient tous les deux des visages livides.

Leurs visages me rappelaient ceux d’Aisha et du chef de guilde quand je m’étais présenté à eux la première fois.

« Gahahahahahahah ! Je vois, je vois. C’est exactement ce que Sa Majesté a dit ! »

« Sire Myne, s’il vous plaît, levez la tête ! Nous sommes vos subordonnés, n’est-ce pas… »

Ils m’avaient tous les deux montré des réactions intéressantes, puis le capitaine Franz avait poussé un soupir avant de couper dans notre conversation.

« … Melissa, c’est comme ça que se comporte le Seigneur Myne. Et je suppose que Sire Gantz a entendu parler de lui par Sa Majesté. »

« Hm ? Quelque chose comme ça. C’est pourquoi mon vieux corps qui avait pris sa retraite est revenu pour avoir un rôle dans la vie de ce garçon… En plus, c’est un plaisir de voir comment notre ancien Maître grandit à partir de maintenant. »

« … Haah. »

Les trois chevaliers qui parlèrent de moi me regardèrent, puis Sylphide, qui me vit m’éloigner d’eux, m’amena un homme et une femme.

« Myne, tu étais là ?... Oh ? Si ce n’est pas Melissa, je vois. Si c’est toi qui es venue ici, alors je suis soulagée. »

« Nn ? Ah, si ce n’est pas la princesse, je suis là aussi, tu sais ? »

« Gantz, tu n’as pas besoin de me le dire pour que je sache que tu es là. Tu penses que je ne peux pas remarquer un corps aussi imposant que le tien ?... Cependant, pour que Gantz revienne, je suis plutôt surprise. »

Comme je m’en doutais, Sylphide connaissait non seulement Melissa, mais aussi Gantz.

C’était d’anciens chevaliers Konoe, il était donc impossible qu’elle ne les connaisse pas.

« Sylphide, qui sont ces deux-là ? », avais-je demandé en voyant les deux personnes nerveuses qui se tenaient derrière Sylphide.

« Aah, je suis désolée de ne rien t’avoir dit. Ces deux-là sont les nouveaux officiers civils de notre clan “Tournesol éternel”. »

Après que Sylphide les ait présentés, les deux personnes s’étaient avancées maladroitement et s’étaient inclinées devant moi.

« « Ravi de vous rencontrer ! » »

… Ah, ils s’étaient mordu la langue. Ou plutôt, comment s’étaient-ils mordu la langue en même temps ?

Hein ? ? Les deux se ressemblaient étrangement… Ne me dites pas…

« « En-Enchanté de vous rencontrer ! Nous serons les autorités civiles à partir de maintenant, s’il vous plaît, prenez soin de nous. » »

« Je m’appelle Léon Iczer. »

« Je m’appelle Mira Iczer. »

S’ils avaient les mêmes noms de famille, ça voulait dire qu’ils étaient frères et sœurs ? Des frères et sœurs ?... Non, peut-être qu’ils étaient jumeaux.

… Quoi que ce soit, ils se ressemblaient vraiment.

« Comme vous pouvez le voir, ce sont des jumeaux. Léon est le frère et Mira est la sœur. »

Comme Sylphide l’avait expliqué, ils semblaient avoir vécu dans une ville qui était plus au nord du Royaume appelée Brine.

Leur maisonnée, la famille Iczer, était composée d’aristocrates de classe moyenne. Ils avaient été très bien accueillis par la famille royale, ce qui leur avait permis de se bâtir une réputation. Cependant, comme Léon et Mira étaient les troisième et quatrième fils et fille de la famille, il n’y avait aucune chance pour eux d’hériter de la famille, ils avaient donc été envoyés chez un parent de la famille Iczer qui était tous deux des marchands. Alors que tous les deux étaient là, ils avaient étudié sérieusement pour les aider autant qu’ils le pouvaient.

De temps en temps, la femme du capitaine Franz entrait et sortait de la maison du commerçant, pour qu’elle sache à quel point ces deux-là travaillaient dur. Même s’ils étaient nobles, et d’après leurs conversations, il semblerait qu’ils étaient de bonnes personnes.

Le capitaine Franz, qui avait entendu parler de leur histoire, avait secrètement demandé des confirmations auprès des deux individus et, après avoir jugé leur personnalité et leur efficacité au travail, il avait décidé de les surveiller.

« Connaissent-ils tous les deux Amy ? »

Peu importe si c’étaient des fils de nobles, j’étais plutôt inquiet à l’idée de partager le secret d’Amy.

« Oui, ils le savent. Ne vous inquiétez pas, je suis sûr qu’ils ne le diront à personne. »

Face à ma question, le capitaine Franz avait répondu avec confiance. Il était sur à 100 % sur le fait qu’ils n’en parleraient à personne.

Pendant que je réfléchissais ainsi, Sylphide m’avait chuchoté.

« Monsieur l’artisan a créé un objet magique de type bracelet, qui interdit à quelqu’un de pouvoir parler d’une certaine matière. »

Quoi, je ne savais pas qu’un objet magique aussi pratique pouvait être créé par l’artisan...

Je devais vraiment le revoir.

De toute façon, si de tels objets magiques existaient, alors je n’avais rien à craindre.

« Je comprends, Léon, Mira ! C’est un plaisir de vous rencontrer tous les deux ! »

C’était ainsi que les premiers membres de « Tournesol éternel » furent officiellement présentés.

***

Chapitre 154 : La cérémonie d’achèvement de la maison du clan (3)

« Fuu, avec ceci je pense que les salutations sont finies… »

Après avoir échangé des salutations avec les nouveaux venus, Aisha et Amy avaient amené Waffle et Kuu là où je me trouvais.

« Avec ça, tout le personnel du clan “Tournesol éternel” est-il rassemblé ? »

Le capitaine Franz, Gantz et Melissa étaient sous les ordres des Chevaliers Konoe de Fortuna, ils ne faisaient donc pas vraiment partis des membres du clan. Mais bien sûr, si certaines circonstances se produisaient dans le clan, ils viendraient nous aider, ce qui signifiait en gros qu’ils prêteraient leurs pouvoirs à la Maison du clan chaque fois que cela était nécessaire.

En ce qui concernait les fonctionnaires civils, le frère et la sœur Iczer devaient être enregistrés comme membres dans le clan « Tournesol éternel »… Eh bien, c’était juste une façade pour les gens de l’extérieur.

En termes de résultats, on fonctionnera à l’instinct, donc ce serait quelque chose ressemblant à un travail d’équipe entre les membres du clan « Tournesol éternel » et des Chevaliers Konoe de Fortuna.

[Membres du Tournesol Éternel]

Myne Fortuna

Sylphide Fortuna

Aisha Fortuna

Amy

Aerial Augusta

Kate

Léon Iczer

Mira Iczer

Waffle

Kuu

 

[Chevaliers Konoe de Fortuna]

Franz Works

Gantz Forum

Melissa Virus

 

« Myne, le prince Lewis t’a demandé de venir devant la maison du clan, la cérémonie va bientôt commencer. »

Tout en serrant Waffle dans ses bras, Aisha se tourna vers moi et me le déclara.

Aah, c’était presque l’heure… J’étais déprimé, mais je devais encore faire de mon mieux.

Après avoir parlé à tout le monde sur place, nous avions commencé à bouger.

… Mais à l’époque, je ne m’en rendais pas encore compte. Il y avait une personne que je n’avais pas encore saluée. Et pendant que nous nous déplacions vers l’espace ouvert, cette personne nous regardait fixement, nous observant dans l’ombre.

◆◇◆◇◆

La cérémonie avait enfin commencé. À l’heure actuelle, la personne qui se tenait en haut du podium était le maire du village.

« En conclusion, l’endroit où nous vivons en ce moment, Lucas, a officiellement donné naissance à un nouveau clan. Le Tournesol Éternel, j’aimerais que tout le monde ici aujourd’hui se souvienne de ce nom. L’autre jour, nous avions eu la cérémonie de mariage de Son Altesse Sylphide et de l’ancienne réceptionniste de la Guilde, Aisha, qui nous avait aussi causé pas mal de problèmes… Cependant, ce sont les choses que nous, les résidents de Lucas, devrions savoir. »

Le discours du chef de village avait continué.

« À toutes les personnes ici présentes, écoutez mes paroles. Le représentant de ce clan n’est pas Son Altesse Sylphide. C’est vrai. Le représentant du Clan n’est autre que le mari de Son Altesse Sylphide et Aisha, Sire Myne. Tout le monde est au courant pour Sire Myne  ? Pour nous, les habitants de Lucas, c’est un héros. L’enfant qui a été laissé par Dyne et Yukin, c’est Myne. Et que Myne soit le représentant de ce clan. Bénissons-le donc du fond du cœur ! »

Les citoyens qui avaient entendu le discours du chef du village avaient tout acclamé en même temps.

Puis, plusieurs personnes avaient commencé à regarder notre direction… Cependant, les regards n’étaient pas du tout désagréables. C’était des sentiments d’appréciation et de familiarité… et le sentiment de chaleur des regards du public s’adressait à nous.

Bien que Père et Mère soient décédés depuis plus de 5 ans… je savais pertinemment que les citoyens de Lucas les respectaient tous.

« Merci de vous souvenir de mon Père et de ma Mère ! Ils sont ma fierté et ma joie ! ! Je suis vraiment heureux ! ! »

Face aux gens qui étaient rassemblés devant moi, je me prosternai profondément devant eux. Et dans la foule qui me regardait, un homme avait crié.

« Nous sommes également fiers que Dyne et Yukin soient des héros pour nous ! Comment pouvons-nous les oublier ! Gonfle ta poitrine, Myne ! Pour eux, tu étais aussi leur fierté et leur joie ! Et aussi Myne ! Pour tous les citoyens de Lucas, tu es aussi notre fils chéri ! Tu comprends ! Alors fais de ton mieux ! On est tous là pour toi ! »

La foule qui applaudissait tout à l’heure était encore plus nombreuse. Les gens rassemblés ici avaient tous souri et crièrent mon nom, me soutenant.

L’homme qui avait exprimé ses sentiments, j’avais vu presque tout le monde ici au village, mais je ne l’avais jamais vu auparavant.

… Cependant, j’avais reçu de lui des paroles si chaleureuses. Je me souvenais aussi à quel point j’étais un gars chanceux lorsque j’étais rentré chez moi après la cérémonie du mariage. Toutes les personnes dans le village de Lucas étaient des gens bien.

Après cela, les applaudissements avaient continué jusqu’à ce que mon beau-frère monte sur scène et continue. Comme on l’attendait du fils du roi, dès qu’il ouvrit la bouche, tout le monde se tut et écouta. La famille royale de ce pays était vraiment appréciée de tous.

« … Pour autant que je sache, je n’ai pas besoin de dire grand-chose. Cependant, il y a une chose que j’aimerais aborder. »

Mon beau-frère s’était ensuite retourné lentement et avait regardé tout le monde.

Jusqu’à présent, les applaudissements s’étaient calmés, les citoyens regardèrent mon beau-frère.

Vraiment, comme je l’attendais du prince, il avait vraiment l’habitude de faire des discours. Je pensais que peu importe à quel point j’essayais, je ne pensais pas pouvoir imiter ce qu’il venait de faire.

Mon beau-frère avait commencé par quelques discours de félicitations, puis il avait parlé des attentes de la famille royale à l’égard du clan avant de quitter la scène.

… Ensuite, il était temps pour moi de faire mon discours.

Uugh, j’étais vraiment nerveux en ce moment… C’était la même chose pendant la cérémonie de mariage, mais cette fois je devais faire un discours devant une foule immense, et je n’étais pas bon pour ça.

« Bonjour tout le monde ! Merci beaucoup pour tout à l’heure ! Je suis extrêmement heureux des paroles d’encouragement. Je vais me présenter encore une fois, je suis le représentant du clan, Myne. J’aime vraiment l’atmosphère chaleureuse des citoyens de Lucas. C’est pourquoi j’adorerais travailler dur pour faire de ce village un merveilleux village avec mes amis du clan et ma famille, alors s’il y a autre chose que vous voulez dire, faites-le ! Alors encore une fois, s’il vous plaît, prenez soin de moi ! »

De tout mon cœur, je les avais tous remerciés.

Au milieu de mon discours, j’avais complètement oublié ce que je venais de dire, mais quand j’étais descendu sur scène, Sylphide et Aisha m’avaient fait un doux sourire, ce qui voulait dire que j’avais bien dit ce que j’avais à dire, c’est à ce moment que je m’étais senti détendu et soulagé.

Après cela, quelques nobles étaient montés sur scène, comme la famille royale, ils s’attendirent à de grandes réalisations de notre clan, et avec cela la cérémonie s’était terminée sans aucun problème.

« … Fuu, je savais que j’étais mauvais avec ce genre de choses. »

Nous, les membres du clan ainsi que les chevaliers Konoe, étions en train de parler et de nous détendre à l’intérieur du premier étage de la maison du clan, quand un guerrier portant une armure de peau et un homme avec des yeux légèrement maussades et une armure de peau similaire y étaient entrés.

« Je m’excuse, mais le clan ne sera pas actif toute la journée. »

Melissa, l’un des chevaliers Konoe, avait parlé aux gars qui étaient entrés.

{{Wafu ! (KyuKyu !) C’est eux ! !}}

Waffle et Kuu avaient soudain crié sur ces types qui venaient d’arriver. Hm ? Est-ce qu’ils connaissent tous les deux ces hommes ?

***

Chapitre 155 : Un homme nommé Tales

« Je m’excuse, mais le clan ne sera pas actif toute la journée. »

Melissa, l’un des chevaliers Konoe, avait parlé aux gars qui étaient entrés.

{{Wafu ! (KyuKyu !) C’est eux ! !}}

Hmm ? Est-ce qu’ils les connaissaient ? Je ne me souvenais pas les avoir vus avant, à moins qu’ils ne les aient rencontrés pendant leur aventure dans la forêt.

La plupart du temps, Waffle et Kuu étaient soit avec moi, soit avec les membres de ma famille, donc s’ils reconnaissaient quelqu’un que je n’avais jamais rencontré auparavant, avec ce genre de timing, cela devait être durant cette aventure.

{D’où les connaissez-vous tous les deux ?}

{Le premier gars qui est entré, on ne le connaît pas.}

{Mais l’autre gars qui est entré, c’est le maître de Chunsuke, Kyu.}

Chunsuke ? Maître ? Au nom du ciel, de quoi est-ce qu’ils parlaient… ?

Mais d’abord, pourquoi étaient-ils ici ? J’étais sûr que seuls les invités pouvaient entrer dans la maison du clan.

« Je suis désolé, nous avons des affaires à régler avec ce clan… pardonnez-nous. »

Ignorant les paroles de Melissa, les gars s’étaient dirigés vers l’endroit où nous étions assis.

… Melissa ne pouvait pas s’opposer fortement à eux, car ils pourraient être des invités. Quand on ne connaissait pas les identités de l’autre partie, il valait mieux ne pas les poursuivre avec force pour l’instant.

« … Hm ? »

« Hein ? »

Sylphide et Aisha avaient de façon inattendue fait entendre leurs voix en voyant les visages des gars. Hm ? Est-ce qu’elles connaissent aussi ces deux types ? … Cependant, ce n’était pas mes deux femmes qui m’avaient donné leurs identités, cet honneur était revenu au Capitaine Franz.

« Oh, est-ce qu’il y a un problème ? Mais qu’est-ce qui vous amène ici aujourd’hui, Monsieur Tales du clan : “Le cercle des dompteurs de démons” ? »

… « Le cercle des dompteurs de démons » Aah, je vois maintenant. Parmi les trois premiers clans, ils sont célèbres, mais d’une manière différente.

Apparemment, ils avaient apprivoisé toutes sortes de monstres rares, les collectionnaient-ils ?

Il était vrai que des représentants des 3 clans majeurs avaient été invités.

Clan : Bibliothèque Alchimiste, Prince Lewis.

Clan : Poussière Galopante, Cashew.

Et finalement, le représentant du cercle des dompteurs de démons était ce type, hein… Pour une raison ou une autre, il semblait être le genre de gars avec qui j’aurais du mal à parlementer… ?

« Hou, si ce n’est pas le capitaine du Premier Ordre Franz, je vois que tu as dû avoir beaucoup de malheur pour avoir été dégradé par le Palais royal et pour devoir vivre dans un village aussi fauché. »

Le gars qui s’appelait Tales n’arrêtait pas depuis un moment de jacasser et de se moquer du capitaine Franz. Puis, le capitaine Franz, qui entendait ses jacassements, secoua légèrement son sourcil droit.

« Je vois que vous n’avez pas beaucoup changé… Alors, n’allez-vous pas répondre à ma question ? »

… Aah, il était vraiment en colère… l’énervement du capitaine Franz… Pour quelqu’un d’aussi calme et recueilli que lui, cela devrait être assez effrayant quand il se mettait en colère…

Je me demandais comment ce type avait pu dire de telles absurdités au capitaine Franz. De plus ce n’était pas comme s’il avait été rétrogradé. Il avait été chargé par le Roi lui-même d’une mission extrêmement importante, et cela consistait à escorter et protéger l’elfe, Amy. S’il n’avait pas obtenu une confiance profonde du Roi, j’étais sûr que, pour commencer, il n’aurait jamais été accepté pour un tel travail.

Du point de vue des étrangers, on pourrait le croire. Mais si vous vous calmiez et que vous y réfléchissiez une seconde, vous sauriez que ce n’était pas le cas. Après tout, il y avait le futur roi, mon beau-frère, et son frère, le Prince Lewis, qui avaient volontairement pris le temps de venir nous saluer dans un tel lieu.

De toute évidence, ce n’était pas quelque chose d’aussi simpliste qu’une rétrogradation. Qu’une telle personne ne puisse même pas voir quelque chose d’aussi simple que ça…, peut-être qu’il essayait de le provoquer…

De plus… Si je ne me trompais pas… Du point de vue des habitants de la capitale, le village de Lucas était décrit comme une zone rurale. Je ne pouvais donc pas le nier.

Cependant, j’avais confiance en moi. Je ne permettrai jamais à qui que ce soit de dégrader ce village ou de l’appeler ainsi.

Les villageois étaient débordants de gentillesse, et c’était un village fabuleux ! De plus, mon père et ma mère avaient risqué leur vie pour le protéger, ce qui m’avait permis d’être élevé ici en toute sécurité. Il ne se moquait pas seulement du capitaine Franz, mais du village lui-même. Je ne lui pardonnerai absolument pas, et je pensais que je ne pourrais jamais m’entendre avec lui.

« Hehehe, tu n’as pas besoin d’être autant en colère. Tu sais, cela ne doit pas être génial d’avoir été transféré et tout le reste. Ce n’est pas comme si tu étais viré, non ? Ou peut-être ? Est-ce que tu veux qu’on t’embauche ? Eh bien, tu n’as même pas la compétence pour apprivoiser, alors tout ce que tu peux faire, c’est faire du thé pour nous ou quelque chose comme ça, uhyahyahyayhahya. »

… Comment ce bâtard pouvait-il être aussi impoli ? Comment une telle personne pouvait-elle être le représentant d’un clan ?

Si je ne me trompais pas, le pays devrait juger si une personne était apte à être positionnée comme chef de clan.

« Vous allez dans le clan de quelqu’un d’autre, et vous venez dire tout ce que vous voulez ? Je ne vous ai pas vu depuis un moment, et vous vous êtes placé dans une position assez élevée… Tales… pourquoi êtes-vous ici ? »

Sylphide avait ainsi mis fin au comportement grossier de Tales.

Sans montrer son intention de tuer, elle avait parlé à Tales.

« Ooh ! Si ce n’est pas la belle Sylphide ! J’en ai entendu dire que vous vous êtes mariée… Tant que je suis encore là, comment avez-vous pu ! Non, attendez, je comprends ! Oui, je comprends tout à fait ! Quelqu’un a dû s’emparer de votre faiblesse ! Tout va bien maintenant ! Je suis là pour vous ! »

… Qu’est-ce que c’est que ça ? Ce salaud… on ne pouvait même pas établir une conversation avec lui, il n’arrête pas de jacasser.

Et qu’est-ce qu’il avait dit ? Il venait de dire quelque chose sur notre mariage.

… Ce type ne voulait même pas répondre à la question du capitaine Franz ou à celle de Sylphide, il disait tout ce qu’il voulait. Sérieusement, qu’est-ce qu’il voulait, ce salaud ?

« Même si vous ne répondez pas à ma question, pourquoi ne répondez-vous pas à celle de Son Altesse Sylphide ? Si vous continuez ainsi, ne me reprochez pas de vous traiter comme une personne suspecte. »

Tout en tenant l’épée à la taille, le capitaine Franz avait prévenu Tales.

Cependant, même avec l’avertissement, Tales avait gardé son sang-froid et avait même ri.

« … Monsieur Tales, c’est eux. Le loup et cette chose en rose qui flotte à coté. »

L’autre visiteur (celui que Kuu l’appelait « Maître de Chunsuke ») pointait du doigt Waffle et Kuu en chuchotant vers Tales.

Après cela, un sourire dégoûtant et détestable flotta sur son visage, tandis que ses yeux regardaient dans la direction de Waffle et Kuu.

« Ou, je vois que votre clan a des monstres apprivoisés plutôt rares, hein ? Nous, le cercle des dompteurs de démons, les achèterons à un prix élevé, alors réjouissez-vous donc. »

… Maintenant, je comprenais que leur but était Waffle et Kuu. L’objectif principal de leur clan était dès le départ de collecter des monstres rares. Mais ils ne savaient pas que Waffle et Kuu étaient tous deux des Bêtes Divines…

« Quel genre d’absurdités dites-vous ? Est-ce que vous n’êtes pas tout simplement une personne stupide ? »

Comme prévu, j’étais intervenu. Tu veux acheter ma précieuse famille avec de l’argent comptant ? Va te faire foutre !

« Huuh ?... Ooh ? Alors tu es ce bâtard de Myne qui dirigeait le spectacle, hein. »

… Eh bien, on dirait que j’avais encore été pris dans une situation plutôt pénible.

***

Chapitre 156 : Cependant, il y a le Karma

« Je suis désolé, mais je n’ai rien d’autre à vous dire. Alors s’il vous plaît, retournez maintenant de là où vous venez. Si vous ne voulez toujours pas partir, ce sera très malheureux, mais dans ce cas je devrais utiliser la force pour vous faire partir. »

Debout, j’avais fait face à Tales et l’avais averti, puis son ancien sourire avait disparu, et il m’avait répondu avec une expression sérieuse.

« Hou, ne comprends-tu pas ? Si tu me fais du mal, ce sera un problème entre Clans ? Et qu’est-ce qui t’arrivera ? Un gamin à peine adulte essayant d’être autoritaire contre moi ? Donne-nous ces deux démons en silence, et cela ira. »

« Comme je l’ai dit, êtes-vous stupide ? N’ai-je pas déjà dit qu’il n’y a plus rien à dire entre nous ? Je me demande qui est le morveux qui ne comprend pas les mots de l’autre ? Hahahaha. »

Quand j’avais entendu ce que je venais de dire dans ma tête, cela m’avait même surpris de pouvoir répondre avec un tel ton et une telle réponse.

{ … Myne, fais attention… tu ne peux pas vraiment le voir, mais près de lui, il y a une énorme masse de magie, flottant autour.}

Waffle fixait la tête de Tales, tout en me parlant par télépathie. Kuu s’en était également rendu compte que (…) était là, elle prit alors une position de combat.

« Hou, c’est un excellent loup… Hmm, même ce truc rose l’a aussi remarqué. Je suis encore plus intrigué. »

Avec les réactions de Waffle et Kuu, Sylphide, qui avait remarqué la réaction de Tale, s’était approchée de moi et avait murmuré.

« Myne, fais attention. Ce que Waffle et Kuu ont vu… est probablement l’un de leurs nombreux démons apprivoisés… un “Esprit Démoniaque”. Tch, je n’arrive pas à croire qu’il ait apporté quelque chose d’aussi problématique. »

Qu’est-ce qu’elle avait dit ? Il avait apprivoisé un esprit !? Les esprits n’étaient pas aussi fort qu’une Bête Divine, mais c’était quand même une existence extrêmement rare ? Comment avait-il pu apprivoiser un être si rare ?

En premier lieu, les esprits étaient censés être une race pour laquelle Dieu avait donné comme rôle de fournir du mana à ce monde.

C’était comparable à une Bête Divine, bien qu’ils leur soient inférieurs, mais il ne faisait aucun doute que c’était une race d’essence divine.

Normalement, nous ne pouvions pas du tout les voir, c’était ainsi le cas pour les Bêtes Divines et les Esprits.

Cependant, il ne restait que 10 Bêtes Divines dans ce monde, et il existait encore une montagne d’Esprits.

Cela prenait un tout autre sens quand on disait que les deux « ne peuvent généralement pas être vus par les autres ».

Les Bêtes Divines elles-mêmes « ne voulaient pas être vues » par les autres. Sauf dans mon cas, les êtres humains ne les rencontraient pas d’habitude. Ensuite, parlons des esprits, ils ne pouvaient pas être vus, mais vous pouviez savoir qu’ils existaient si vous regardiez autour de vous. C’était évident, car leur travail était de faire venir du mana dans ce monde, il n’était donc pas impossible qu’ils soient autour de nous en ce moment.

Alors, pourquoi ne pouvait-on pas les voir ? À l’origine, il était dit que les races qui avaient peu de mana en eux « ne pouvaient pas les voir ». Prenons l’exemple de la race humaine, à l’origine, la race humaine avait un mana très bas. Par conséquent, il n’y a qu’une poignée de personnes qui pouvaient les voir.

Mais encore une fois, pour que Sylphide me dise que ce sera difficile à gérer si cet Esprit devenait notre ennemi… Je ne le savais pas non plus. Tout ce que je savais, c’était que leur corps était fait d’une masse dense de mana.

Ce qui voulait dire que les attaques physiques ne marcheraient pas sur eux.

… En premier lieu, penser qu’il puisse y avoir des esprits hostiles à une personne, cela ne devrait pas être possible tant que vous ne faisiez rien de mal. Mais il semblerait que cela ne soit pas applicable cette fois-ci…

{Wafu… Je ne me battrais pas avec l’Esprit…}

{Kyuuu ~, moi aussi.}

Après que Waffle et Kuu avaient entendu parler de l’esprit, ils avaient l’air confus.

À l’origine, les Bêtes Divines et les Esprits Divins étaient la volonté de Dieu, alors pour la paix du monde ils travaillaient généralement ensemble, ce qui faisait qu’ils étaient en quelque sorte amis.

Pour en arriver là, je pouvais comprendre pourquoi ils se sentaient confus au moment où ils allaient devenir ennemis.

« … On ne peut rien faire contre, mais je ne pourrais pas ignorer ta tyrannie d’aujourd’hui. Donc si vous voulez être attrapé et être livré à mon Père, et si vous n’avez pas peur que votre clan soit détruit… allez y Tales. »

Sylphide se leva aussi et se mit à mes côtés. Avec son épée Linus dégainée.

Puis, comme si la plaisanterie de Tales n’était qu’un mensonge, son expression devint soudain sérieuse, alors qu’il écoutait à contrecœur.

« … On ne peut rien y faire, ce ne sera donc pas pour aujourd’hui… bien, c’est très bien. Tu t’appelles Myne, c’est cela ? Je me retire pour aujourd’hui. Cependant, je les aurai certainement entre mes mains, tiens compte de mes paroles. »

Comme prévu, une fois que l’ancienne Princesse avait annoncé la dissolution du clan, il s’était immédiatement retiré.

Après m’avoir dit des mots, Tales et le Maître de Chunsuke étaient sortis de la maison du clan.

Mais à quoi pensait-il ? Ne devrait-il pas savoir que la famille royale avait des liens avec ce clan… ?

Après que ces deux lascars n’étaient plus à portée de vue, l’atmosphère autour de la maison du clan était enfin redevenue calme.

« … Fuu, il est parti. S’il y avait eu une bagarre, ça aurait été assez mouvementé. »

Sylphide avait rengainé son épée Linus et le capitaine Franz avait même acquiescé de la tête.

« Oui, l’esprit apprivoisé qu’il avait est un Esprit Noir. Il y aurait eu le problème de l’attaque physique qui ne fonctionnerait pas, mais le plus problématique est qu’il peut affecter les états mentaux des humains. »

Affecter l’état mental ? Quel genre de pouvoir était-ce ? De plus, je n’avais pas été capable de voir cet Esprit ? Posons une question à ce sujet.

« En “affectant l’état mental”, qu’est-ce que cela fait en particulier ?... En plus, n’avons-nous pas été du tout capables de voir cet Esprit ? »

Comme je l’avais demandé, c’était Aisha qui avait répondu.

« Quand l’Esprit est en mode combat, vous pouvez le voir. Cependant, je ne connais pas la raison exacte pour laquelle... »

« Je vois, mais ce serait avantageux s’il ne pouvait pas être vu du tout. Pourquoi voudrait-il exprès se montrer ? »

Cette fois, c’était le capitaine Franz qui répondit.

« Voyons, en termes simples, c’est un peu comme une version plus faible d’un collier d’esclave. Ce n’est pas continu, mais si ça vise l’esprit de quelqu’un, dans une certaine mesure, ça pourrait contrôler la volonté de cette personne. »

« Dans une certaine mesure ? »

« Eh bien, par exemple se tuer ou aller tuer, et cela pourrait menacer la vie du sujet. Mais il semble impossible de donner des ordres contraires à la volonté de la personne. »

Fumu, donc dans une certaine mesure, il n’y avait pas de mal à lui demander de « se déplacer là-bas » ou de « me donner ça » ?

Il était possible qu’il puisse utiliser la capacité de l’Esprit pour m’ordonner d’abandonner Waffle et Kuu.

… Il était nécessaire de prendre des mesures contre cela.

« Pour l’instant, laisse-moi protester en tant que membre du clan auprès de mon père. S’il utilise ce genre de méthodes sournoises pour gagner quelque chose, alors il est possible que son clan soit dissous. »

◆◇◆◇◆

« Tch, c’était mal géré… Il y a aussi ce salaud de Franz là. »

« Monsieur Tales, il y a un problème avec ce Franz ? »

En m’interrogeant à ce sujet, j’avais appris que le nouveau s’appelait Kappore et qu’il venait tout juste de rejoindre le « cercle des dompteurs de démons ».

« Cet enfoiré était une grande nuisance pour moi dans le passé… jusqu’au jour où j’ai eu une relation avec lui. »

Oui, ce type n’est qu’un héros de justice qui se baladait.

Son idéologie était complètement à l’opposée de moi, et pour lui, avec cette position, chaque fois que je ferais quelque chose, il sera envoyé comme un inspecteur du royaume pour m’interrompre.

C’était un type qui était à la tête des Chevaliers de Konoe, mais qui avait été transféré dans une zone rurale comme celle-ci.

C’était vraiment la première bonne nouvelle pour moi depuis si longtemps, dès que j’avais appris cette nouvelle, mon cœur s’était mis à battre rapidement.

Ce salaud de Franz… ce putain de salaud voulait encore se venger de moi.

Ça ne servait à rien si nos idées s’entremêlaient.

… Cependant, cette fois c’était mauvais.

J’étais reconnaissant à Sylphide d’être intervenue avant que je puisse faire quelque chose… Cette Sylphide obstinée, ce serait mal si j’étais accusé par la famille royale. Il semblerait qu’il soit nécessaire de réfléchir à une technique sournoise.

***

Chapitre 157 : À propos du clan

Après cette interruption bizarre, la cérémonie de la maison de clan s’était terminée en toute sécurité, et la zone autour de la maison s’était calmée. Eh bien, le bâtiment avait été construit à l’origine dans un endroit en dehors de la ville.

S’il n’y avait pas de cérémonie comme celle-ci, cet endroit serait désert.

« … Ouf, ça s’est enfin calmé. »

En regardant les alentours de la maison, de telles paroles sortirent inconsciemment de ma bouche.

Je m’étais dit que si je devais faire quelque chose qui dépassait mes attentes, ce n’était pas grave d’être moi-même…

Mais en réalité, j’en avais fait l’expérience de première main, j’en étais physiquement et mentalement épuisé. Cependant, je n’avais pas dit que j’étais fatigué.

Comme les activités du clan commenceraient pleinement à partir de demain, je devrais prendre des dispositions pour les activités futures, il était donc nécessaire d’avoir une réunion sur la gestion de la maison du clan.

De plus, à partir d’aujourd’hui, Amy et Melissa y emménageraient.

D’accord, avant ça, je devrais présenter brièvement l’intérieur de la maison du clan.

Elle était composée de trois étages. À l’origine, le plan initial consistait à n’avoir que deux étages, mais comme nous devions nous occuper d’Amy l’elfe, nous avions rapidement décidé d’ajouter un autre étage pour qu’elle y vive.

Heureusement, lorsque nous avions parlé d’ajouter un autre étage, la mise à niveau n’était pas encore terminée, et les travaux de fondation n’étaient pas encore terminés. Grâce à cela, j’étais sincèrement reconnaissant que nous ayons pu changer les plans en douceur.

Si, à ce moment-là, la fondation avait été faite, j’étais certain que la cérémonie qui avait eu lieu aujourd’hui aurait dû être faite beaucoup plus tard dans le calendrier.

Pour être honnête, je me sentais mal d’avoir accablé tous ceux qui avaient travaillé à la construction avec l’ajout de cet étage. Au Maître et aux personnes qui avaient travaillé dur pour construire le bâtiment, j’étais vraiment reconnaissant du fond du cœur ! Merci beaucoup !

Et de même pour les Architectes Magiciens envoyés par la Famille royale, je devrais aussi trouver un temps pour les récompenser.

J’étais sûr que le Maître Artisan aimerait du bon saké ? Quand il m’avait aidé à construire la salle de bains, il avait été ravi par le saké.

… Eh bien, pourquoi ne pas discuter avec tout le monde cette fois-ci ?

Quoi qu’il en soit, parlons d’abord du premier étage… on pouvait dire que c’était le centre névralgique de la maison du clan. Il y avait trois comptoirs pour accepter les demandes. De plus, nous avions 3 salles de conférence pour que nos clients puissent être à l’intérieur et discuter de leur cas. En plus de cela, 2 salons d’attente pour les Chevaliers de Konoe avaient également été préparés.

À part ça, il y avait aussi une grande salle à manger à l’intérieur.

Il n’y avait personne qui l’utilisait en ce moment, mais mon plan était que s’il y avait une demande de la famille royale ou de noble, cet espace deviendrait un lieu où ils pourraient facilement venir manger.

Le deuxième étage était réservé au bureau et à la salle de réception de la noble Famille Fortuna, des salles d’attente étaient également mises à la disposition des visiteurs pour attendre à l’intérieur. Même si j’avais dit à maintes reprises que nous n’en avions pas besoin, Sylphide et Aisha m’avaient convaincu d’avoir ma propre chambre.

Ils avaient dit que si le chef du clan n’avait pas de chambre, les autres clans se moqueraient de nous.

Nous nous dirigeons donc vers le troisième étage, qui était le dortoir officiel du clan. C’est là qu’Amy et Melissa passeront leurs journées à l’intérieur.

D’une certaine façon, cet étage possédait certaines des meilleures installations installées à l’intérieur de cette maison de clan… C’était vrai, il y avait une immense salle de bain à cet étage. Elle était environ 10 fois plus grande que celle se situant dans notre maison, et elle était équipée du mécanisme qui maintenait la température constante, ce qui était l’idée de Waffle.

De plus, cette fois-ci, le bain avait été conçu en tenant compte dès le départ du système de Waffle.

Avec le système de Waffle, il était nécessaire de vidanger l’eau, mais nous avions réussi à maintenir une grande quantité d’eau en vaporisant les eaux usées qui passèrent à travers d’un tuyau cylindrique auquel une grande quantité de [Chaleur : Constante] était collée.

D’ailleurs, la maison du capitaine Franz et de Gantz était située très près de la maison du clan, tel qu’il avait été construit par la famille royale, afin qu’ils puissent y vivre sans utiliser le dortoir.

Cependant, une fois que l’existence de la salle de bain avait été mentionnée, les deux avaient décidé de venir et d’utiliser les installations à l’intérieur de la maison du clan avec leur famille et c’était sans compter que les frères et sœurs Iczer logeaient actuellement le deuxième étage de la maison du capitaine Franz.

« Très bien, c’est enfin le moment pour notre clan de commencer sa première activité. »

Sylphide avait regardé tous les membres réunis dans la salle de conférence et avait commencé à parler.

Eh bien, le clan était à l’origine l’idée de Sylphide. Elle avait donc demandé d’en être l’animatrice.

« D’abord, c’est quelque chose qui doit être décidé… »

Après avoir dit cela, elle avait regardé Aisha pendant une seconde avant de vérifier le travail de réception.

Comme nous l’avions mentionné, on avait préparé 3 comptoirs de réception.

Jusqu’à aujourd’hui, à l’instar des autres clans, il ne devrait pratiquement pas y avoir de demandes du grand public, donc honnêtement, avoir une réceptionniste serait bien.

Toutefois, comme nous entretenions des liens étroits avec la famille royale, il était possible qu’une personne de rang supérieur vienne ici pour faire une demande, et c’est pourquoi nous avions préparé un bureau spécial pour eux.

De plus, si cela ressemblait au fonctionnement d’une guilde d’aventuriers, leur bureau d’accueil devrait être le double de ce que nous avions…

La répartition des 3 guichets d’accueil allait donc dans ce sens.

Le premier, qui était également le bureau d’accueil principal, serait assigné pour les frères et sœurs Iczer.

Ils étaient parfaits pour ce travail, et quand on les regardait on voyait bien qu’ils avaient un sens de la propreté. Il n’y avait pas non plus lieu de s’inquiéter des aspects culturels, car c’étaient d’anciens nobles.

C’était donc exactement les bonnes personnes pour cette réception.

Ensuite, les clients viendraient au second comptoir si la réception principale était occupée. En gros, cette deuxième réception serait gérée par l’un des autres frères et sœurs et ne fonctionnerait que lorsque la réception principale sera pleine.

Enfin, le dernier comptoir sera géré par Amy et Aisha.

Cette réception sera quelque peu spéciale, car seules des demandes spéciales seront présentées à cet endroit…

Il n’y aura donc pas de comptoir de réception ici. Au lieu de cela, nous avions préparé une salle dédiée afin de le remplacer. Cela pourrait permettre à Amy d’être cachée aux yeux du public autant que possible, et les secrets des clients seraient également protégés. Au fait, Aisha s’occupera de cette troisième réception dès qu’elle serait libre.

Comme Aisha était à l’origine la réceptionniste de la Guilde des aventuriers. Elle avait donc levé les mains et avait dit qu’elle viendrait l’aider. Comme Amy ne serait pas familière au début, elle pourrait peut-être apprendre beaucoup d’Aisha ?

« … D’accord, ça suffit avec le travail de réception, donc sur ce qu’on devra faire pour demain, Myne continuera à partir d’ici. »

Sylphide m’avait passé le micro (imaginaire) pendant que je me levais pour expliquer le programme.

« Tout d’abord, puisqu’il y a déjà une demande de la famille royale, nous devrions commencer par ça. »

Sylphide avait reçu une demande du roi avant que la maison du clan ne soit achevée.

Il semblerait qu’un donjon soit apparu de nulle part à l’ouest de la capitale (à l’est si on regarde de Lucas), ce qui prendra environ une journée pour voyager en calèche. Comme il semblerait que plus le donjon était récent, moins celui-ci possédera d’étages, il était donc plus facile de le conquérir.

Il y avait aussi la possibilité d’utiliser le donjon pour augmenter la prospérité du royaume, similaire au donjon de la force. Mais parce que celui-ci était trop près de la capitale, s’il arrivait quelque chose, ça poserait un gros problème. Par conséquent, le roi avait pris l’option la plus sûre : conquérir et vaincre le donjon.

En d’autres termes, la première demande reçue par notre clan était de conquérir ce Donjon.

Et avec cela, nous avions finalement commencé la demande de conquête du donjon.

***

Arc 10 : Notre Première Mission

Chapitre 158 : Un nouveau donjon (1)

« Dans ce cas, je m’en vais. »

Nous étions actuellement au palais royal, en visite chez le Roi. Nous lui avions dit que nous nous occuperions de la demande qu’il nous avait faite, à savoir l’exploration du donjon nouvellement né.

C’était un must que de dire à la personne qui nous avait demandé la tâche que nous allions nous en occuper maintenant. De plus accéder au palais royal était une tâche aisée pour nous en ce moment, vu qu’on utilisait la [Magie Unique – Espace Temps].

« D’accord, faites attention pendant que vous serez dehors. Même si c’est votre groupe, si vous deviez être négligents à un moment donné, vous pourriez vous blesser. Parfois, c’est mieux d’être prudent. »

« Oui, je ne me forcerai pas et je ne serai pas imprudent pendant l’exploration. »

Après nous être présentés au roi, nous avions pris le carrosse fourni par les Chevaliers de Konoe et nous étions partis vers le nouveau Donjon !

« … Alors, j’y suis allé et je l’ai dit ! … Est-ce qu’au moins vous écoutez, Madame Sylphide ? »

Pendant le trajet à l’intérieur de la voiture, celui qui avait raconté beaucoup d’histoires à Sylphide était l’un des Chevaliers de Konoe, le nouveau nommé Carl. Il avait été assigné à notre groupe jusqu’à notre arrivée au nouveau donjon.

Carl semblait aimer Sylphide depuis très longtemps, et même après que Sylphide se soit mariée avec moi, ses sentiments n’avaient pas du tout changé. D’un autre côté, la conversation qu’il animait avait simplement pour but de « vouloir parler » à la personne que vous admirez.

Et même une personne comme Sylphide pouvait, dans ces circonstances, montrer des expressions un peu maladroites.

Bien qu’il n’y ait pas de rancune, ce n’était pas comme si elle ne s’intéressait plus à ce sujet.

5 à 10 minutes s’étaient écoulées ainsi, nous n’avions même pas voyagé depuis une demi-journée qu’elle était déjà fatiguée à force de l’avoir trop écouté.

« … Hey, Carl. Je suis désolée, mais je veux me reposer encore un peu. Pouvez-vous vous taire jusqu’à ce que nous arrivions à destination ? »

Ahh, donc elle avait atteint sa limite. Il était rare pour Sylphide d’être franche dans sa façon de parler…

« Ah ? Je, je suis terriblement désolé. Cela fait longtemps que je n’ai pas été aussi heureux en parlant de choses, que j’en ai oublié tout ça ! C’est vrai, après avoir atteint le donjon, vous devez être prêt à vous engager dans des batailles. Il est donc naturel que vous restiez à l’affût en arrivant là-bas ! »

Après que Sylphide ait dit cela, Carl avait répondu d’une voix énergique, mais vous aviez clairement pu voir qu’il n’allait pas perdre son énergie de sitôt.

Hmm, devrais-je aller le prévenir ?

« Carl, vous savez que Sylphide est déjà ma femme. Je ne dirai pas que vous ne pouvez pas lui parler, mais pour continuer à parler sans même vous reposer, pour être honnête, ça ne fait pas du bien. Je vous serais reconnaissant si vous pouvez vous abstenir de parler autant… »

Au nom de Sylphide, je l’avais prévenu, et il était devenu de plus en plus boudeur à mesure qu’il entendait. Je ne pouvais tout simplement pas imaginer sa silhouette digne à l’époque où nous étions en train de livrer une bataille fictive…

J’avais un peu tué l’ambiance, mais on n’y pouvait rien… Avec tout ça.

… Je n’avais pas été ennuyé par sa romance d’avant, mais c’était un sujet assez difficile à aborder.

« Non, c’est aussi ma faute. J’avoue que j’ai exagéré. Veuillez m’excuser. »

On dirait qu’il a compris mon message. Étant un débutant chez les Chevaliers de Konoe, il était plutôt sérieux avec lui-même… Donc, je ne pouvais vraiment pas le détester…

Même Sylphide, qui avait vu Carl réfléchir sur son attitude, avait l’air soulagée.

C’était bien que Carl ait finalement cessé de parler, mais avant que nous arrivions à destination, un sentiment de gêne régna à l’intérieur de la voiture.

Non, attendez, je suis désolé, mais nous étions les seuls à nous sentir mal à l’aise. Waffle et Kuu se déplaçaient à leur propre rythme tout au long du voyage.

Quand j’avais posé la question plus tard, ils m’avaient répondu : {Cela n’a rien à voir avec nous, Wafu !}.

Ainsi, après un voyage apparemment « long » à l’intérieur du chariot, nous étions enfin arrivés au nouveau donjon. Nous étions partis à la première heure du matin du palais royal, et nous étions arrivés avant l’heure du déjeuner.

Après que Carl nous ait montré avec une certaine réticence le panorama, il avait finalement fait demi-tour et était retourné au palais royal avec le chariot.

En le voyant partir, nous avions regardé une imposante « porte » juste en face de nous.

« C’est donc… le donjon qui vient de naître, hein. »

Les seuls donjons dans lesquels j’étais rentré étaient le « Donjon de la Force » et le « Donjon de l’Arbre Monde ». Quand j’étais en face de ces deux donjons, je pouvais sentir cette étrange sensation de mana/magie chaque fois que je me tenais devant l’entrée.

… Cependant, je n’avais pas cette sensation devant ce donjon, peut-être parce que c’était un donjon qui venait de naître.

… Étonnamment, sans ce sentiment bizarre, je ne ressentais aucune sensation inquiétante de la part de ce donjon.

« Myne, avant d’entrer, j’aimerais qu’on te mette en garde contre une chose. Il est vrai qu’un donjon nouvellement engendré est beaucoup plus facile que les autres donjons, mais c’est parce qu’il a moins de niveaux qu’un donjon ordinaire. Cependant, les monstres/démons à l’intérieur du donjon ne sont peut-être pas faibles. »

Après qu’Aisha m’ait prévenu, dans mon esprit je m’étais dit : « je vois ». Peut-être qu’il pourrait y avoir un boss de Rang S au premier étage… Non, attendez, peut-être même un monstre de Rang S pouvait aussi apparaître. Il était vrai que si nous étions négligents, nous risquions d’être battus dès le départ.

Après avoir entendu parler Aisha, cette fois-ci, c’était Sylphide qui commença à parler avec une expression sérieuse.

« … Ce n’est pas seulement ça, c’est aussi à cause d’une affaire qui s’était déroulée dans le passé… »

Hm ? L’énonciation de Sylphide était un peu bizarre. D’habitude, elle ne cafouillait pas du tout comme ça.

Même Aisha agissait de cette manière ? Avec cette expression… Qu’est-ce qui se passait ?

« Qu’est-ce qui ne va pas ? C’est rare que tu bégayes pendant que tu parles ? »

« Aah, je suis désolé. À propos du donjon, et comment il a été engendré…, Myne, en connais-tu la raison ? »

Comment naissait un donjon ? … Auparavant, Aisha m’en avait parlé ! Si je ne me trompais pas, une énorme quantité de mana circulait à travers des ruines ou des grottes, et si vous mettiez une énorme pierre de mana, qu’ils appelaient noyau, la pierre de mana récupérerait le mana de son environnement, changeant l’environnement dans lequel naîtraient des démons… alors cela menait à la création du donjon. J’avais donc dit cela du mieux que je me souvenais.

« Exactement, c’est quelque chose comme ça. Maintenant, essaye d’imaginer ce que ça veut dire ? »

Hmmmm.

Qu’est-ce que c’était… ? Sylphide étant si scrupuleuse avec cela, il devait y avoir un sens à cela.

… Aah !! Eeeh ! ? Ne me dis rien !?

« Sylphide ! Ne me dis pas que c’est !? »

« Sylphide ! Est-ce que c’est ça !? »

Mon expression et celle d’Aisha changèrent, Sylphide avait finalement répondu.

« … Comme ce donjon vient de naître, il est possible qu’il n’y ait pas que des démons à l’intérieur en ce moment. »

J’avais raison ! … Si on y réfléchissait, c’était le cas.

Dans ma tête, le visage de cette personne flottait autour de moi… C’était le gars que j’avais vu quand j’étais assis sur le dos de Jormungandr ! En me souvenant de ce sourire glacial, tout mon corps avait inconsciemment frissonné.

J’étais sûr qu’il connaissait mon existence. Même si je volais à grande vitesse sur le dos de Jormungandr.

« Pour cette raison, faites très attention en avançant. »

***

Chapitre 159 : Un nouveau donjon (2)

# Nouveau donjon, 1er niveau

{Hey, Waffle… Ne penses-tu pas que quelque chose ne va pas ? Chaque fois que j’imagine un donjon, cela déborde de mana, mais pour l’instant, je n’en ressens pas.}

{Wafu… Je ne le sens pas non plus.}

Waffle avait la capacité de percevoir le mana, mais jusqu’à présent il ne ressentait rien… Ce qui signifiait que ce donjon n’avait même pas de mana.

Est-ce ce que c’était un phénomène qui existait uniquement dans les donjons nouvellement créés ? Ou y avait-il une raison totalement différente à cela ? C’était peut-être la clé pour percer les secrets de ce donjon.

« Attends une minute ! Attends juste une seconde Myne ! Si tu n’as pas senti de mana… Alors cela ne peut qu’aussi signifier qu’il n’y a pas de démons dans le donjon !? Cependant… »

Aisha posa une question, mais elle s’était arrêtée à mi-chemin.

C’était pourtant vrai, si je ne sentais aucun mana… ça pourrait être dû au fait qu’il n’y ait pas de démons à l’intérieur… Mais, en réalité ils existaient. Quand le roi envoya les Chevaliers de Konoe enquêter sur ce donjon, ils confirmèrent qu’il y avait bien des démons dans le donjon. Le rapport dit que les chevaliers de Konoe avaient vaincu un slime.

… Ce donjon était devenu encore plus mystérieux. Je devais vraiment me préparer si je voulais conquérir ce donjon.

« Oui, le roi a dit qu’il y avait des slimes à l’intérieur, donc il n’y a aucun doute que des démons y vivent. Je ne sens aucun mana, mais nous ne connaissons pas les anomalies liées à ce donjon, et les chevaliers de Konoe qui étaient venus enquêter n’avaient non plus rien senti d’étrange. »

Pour l’instant, nous n’avions pas d’autre choix que d’entrer dans le donjon avec prudence.

Ce donjon était entouré de beaucoup de mystère, mais une fois que nous y serons à l’intérieur, j’étais sûr que nous comprendrons la raison de ces phénomènes.

Avec cette mentalité en tête, j’entrais dans le donjon tout en gardant pour l’instant une attitude très prudente.

« Ne restons pas là et allons de l’avant. »

Après avoir donné cet ordre, Waffle avait aboyé énergiquement « Wafu ! »

Quand je regardais de près, je pouvais voir Kuu tortiller son corps en fredonnant.

C’est vrai. S’inquiéter trop peut être tout aussi mauvais.

Tout en voyant Waffle et Kuu se comporter ainsi, j’avais poursuivi ma route.

« Nn ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ n. »

Voyant mon mouvement soudain, Aisha et Sylphide me regardèrent d’un air surpris.

Puis, toutes les deux s’étaient regardées et avaient souri, avant de faire les mêmes étirements que moi.

« Fufufufu. »

En les regardant, j’avais commencé à rire.

« C’est exact. Cela ne sert à rien d’être nerveux alors qu’on n’a même pas commencé, alors échauffons-nous ! Tout en faisant des pauses entre deux exercices. On y va ! »

Tout en étant aux aguets, je m’étais redressé le dos avant d’aller plus loin.

{KyuKyuKyuKyuKyu ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ! Onii-sama, c’est un slime !}

On dirait que Kuu avait détecté un slime.

Où… mais attendez, ce slime… était tout blanc…

Jusqu’à présent, les slimes que j’avais vus étaient tous de couleur verte.

Il était vrai que la couleur du slime était basée sur leurs attributs… Mais c’était la première fois que j’en voyais un blanc.

 

Nom : Slime fidèle

Niveau : 10

Race : Slime

Sexe : Aucun

[Compétences]

Jus digestif

 

Nom : Slime fidèle

Niveau : 9

Race : Slime

Sexe : Aucun

[Compétences]

Absorption

 

Hmmmm, c’était un slime dont la seule caractéristique était son corps blanc.

La faiblesse de leurs niveaux était-il dû au fait que le donjon venait tout juste de naître ?

Eh bien pour l’instant, nous allions couper leurs capacités, et les coller sur des cailloux.

Puisqu’il s’agissait d’une capacité, nous pouvions songer à faire des ajustements, et en distribuer à Waffle et Kuu plus tard.

« D’accord, battons-nous ! »

Puisque mes femmes et les 2 Bêtes divines connaissaient ma compétence [Évaluation], elles n’allèrent pas commencer à attaquer au hasard sans raison.

Après que je leur avais donné l’ordre, Aisha commença à tirer ses flèches rapides. C’étaient des flèches tirées avec sa compétence [Archère — Sainte]. Comme c’était des slimes, j’étais sûr qu’ils seraient tués du premier coup.

… Hein ?

J’avais entendu du bruit, comme celui d’un coup de poing. Mais cela ressemblait plus aux bruits de flèches qui se brisaient au contact de la cible. Les flèches s’étaient immédiatement cassées avant même de toucher le corps du slime.

« Que se passe-t-il ? »

Sylphide avait plissé les yeux et fixa le slime.

Aisha, qui rechargeait ses flèches, avait fait la même chose que Sylphide.

C’était étrange, quand j’avais utilisé l’[Évaluation] sur eux, je n’avais pas vu qu’ils avaient de telles compétences sur eux.

… Non, attends une seconde… j’ai déjà vu ça avant… ne me dites pas que c’est ça !? Cela doit être la même chose que le jour où j’avais combattu le dragon noir.

« Tout le monde ! Écoutez-moi bien ! ! Les slimes ont peut-être une [Compétence de race] sur eux. Si c’est le cas, je ne pourrais pas utiliser ma compétence [Évaluation] pour l’identifier dès maintenant. Je ne sais pas quelle est cette compétence, alors faites attention en combattant contre eux ! »

… Ma compétence [Évaluation] devrait pourtant évoluer d’un instant à l’autre…

Mais s’il cela n’arrivait pas à un moment aussi crucial, alors ça ne servait à rien ! Allez, dépêche-toi !

« J’ai compris, Myne ! »

Sylphide avait dégainé son épée Linus, et s’était précipitée en un instant vers le slime.

« Uooooooooooo ! »

Le corps de Sylphide devenait légèrement rouge brillant. Elle devait utiliser les compétences [Épée à une main — Extrême] et [Renforcement physique — Large].

Bien que je ne savais pas qu’elle était leur [Compétence de race], mais avec une telle attaque, j’étais sûr qu’il serait vaincu. L’attaque était dirigée vers le slime blanc.

« Qu’est-ce que… ? »

{Wafu !?}

Je n’arrivais pas à le croire… Il avait bloqué l’attaque de Sylphide… et même Waffle était choqué.

Après avoir été attaqué, le slime devint de plus en plus furieux. Il avait changé une partie de son corps pour le transformer en fouet et avait violemment fouetté Sylphide.

« Tsk, activation du [Mur de fer] ! »

Heureusement que Sylphide avait activé [Mur de fer], l’attaque soudaine n’avait ainsi pas causé de dégâts.

Pour commencer, l’armure que Sylphide portait était l’un des équipements de la famille royale. Si l’on y ajoutait la compétence [Mur de fer], la plupart des dégâts avaient été réduits.

« C’est une blague !? Mon épée Linus est cassée !? »

Sylphide, qui était loin du slime blanc, commença à parler d’une voix forte.

Attendez !? Qu’est-ce qu’elle avait dit !? Son épée Linus était brisée !?

… Combien de compétences le slime possédait-il ?

« Que tout le monde s’abstienne d’utiliser une attaque physique ! S’il est capable de briser l’épée Linus, votre arme se briserait aussi. Cela vaut surtout pour toi, Waffle ! Évitons d’utiliser des attaques physiques, d’accord ! »

Merde, j’avais depuis tout à l’heure utilisé à plusieurs reprises [Évaluation], mais il ne voulait toujours pas monter de niveau.

Si seulement je savais ce qu’était cette [Compétence de race], je pourrais faire quelque chose pour remédier à cette situation…

{KyuKyuKyuKyuKyu ! Douche à bulles !!}

Oh ? C’est Kuu. Si elle utilise [Douche à bulles], peut-être que ça marchera ?

La [Douche à bulles] que Kuu avait utilisé se dirigeait directement vers le Slime.

{Crève ! Foutu slime blanc ! Kyu ~}

 

Nom : Slime fidèle

Niveau : 10

Race : Slime

Sexe : Aucun

[Compétences]

Aucune

[Compétences de race]

Suppression d’attaque physique (3/5)

 

Oh !?? [Évaluation] a enfin évolué !? … Attendez ! Cela veut dire quoi [Suppression d’attaque physique] !?

Pendant ce temps, l’attaque [Douche à bulle] de Kuu, qui s’était dirigé directement vers le slime blanc, l’avait annihilé.

« Tout le monde ! [Évaluation] a évolué ! Ce slime possède une [Suppression d’attaque physique] ! »

« Quoi !? Pas étonnant. »

Exact ! C’était la raison pour laquelle la flèche d’Aisha s’était brisée, et l’attaque de Sylphide n’avait pas fonctionné.

L’attaque de Kuu [Douche à bulle] était une attaque basée sur de la magie de type eau.

Comme ce n’était pas une attaque physique, une fois qu’elle avait atteint le slime blanc, cela l’avait vaincu.

… Cependant, que signifiait ce nombre après la compétence… ? Un degré de maîtrise ? Non, aucune autre compétence ne montrait ça, donc ce n’était probablement pas un degré de maîtrise.

Pendant que j’y réfléchissais, l’autre slime blanc avait été vaincu par la [Douche à bulle] de Kuu.

Aah, merde !? J’ai oublié de couper ces compétences…

… Non, attendez, pour commencer c’est de ma faute. C’est de ma faute si je ne l’ai pas fait immédiatement.

Toutefois, que signifiait ce chiffre… ? J’étais curieux de savoir ce qu’il signifiait.

Nom : Myne Fortuna

Niveau : 63

Race : Humaine

Sexe : Mâle

Âge : 15 ans

Occupation : Chasseur

[Compétences]

Évaluation Totale Niveau 4 (1/600) : Montées de niveau !

***

Chapitre 160 : Un nouveau donjon (3)

« Ouf, ravi qu’on l’ait vaincu sans pertes… Sylphide, puis-je t’emprunter ton épée Linus une seconde afin que je te la répare ? »

J’étais sûr que Sylphide serait très triste, car elle venait tout juste de recevoir cet objet rare. Ainsi, après avoir reçu l’épée Linus cassée de Sylphide, j’avais collé [Régénération] sur celle-ci.

Mon stock de [Régénération] était en baisse, je supposais que je devrais aller en chercher d’autres dans un avenir proche.

« … Ooh, la partie manquante revient progressivement ! Myne, quel genre de compétence as-tu utilisée ? »

« C’est [Régénération]. Comme tu peux le voir, c’est une compétence qui rend à un objet son état d’origine. Il agit également sur le corps humain. Je l’ai collé sur toute notre famille. »

C’était une réflexion que j’avais eue après le combat contre le Dragon Noir.

Même si vous faites attention à tout, un jour ou l’autre, des situations imprévues pouvaient survenir.

C’était pourquoi, dès le début, j’avais collé cette compétence sur tout le monde. Bien sûr, Amy l’avait aussi ! Eh bien, c’était un peu difficile de la coller sur tous les membres de la Division des Chevaliers de Konoe qui ne connaissaient pas mes compétences. Mais un jour, j’aimerais pouvoir leur parler de mes compétences…

« … je vois, je me demande comment ça peut marcher sur son propre corps, j’ai un peu peur… »

On regardait l’épée Linus, qui formait lentement des bulles autour de lui tout en se régénérant. Sylphide avait dit cela en ayant cette image à l’esprit… Eh bien, c’était une scène plutôt bizarre.

Je me souvenais d’avoir testé cette compétence sur mon propre corps, je me rappelais que cela m’avait fait sourire amèrement.

« Eh bien, c’est un peu surprenant, mais si cela peut te sauver la vie… »

Après avoir dit cela, Sylphide et Aisha acquiescèrent de la tête.

Pendant que nous en parlions, l’épée Linus avait été restaurée avec succès.

Comme la lame n’était plus là, j’avais pensé qu’il serait beaucoup plus rapide de la restaurer… mais comme c’était une arme rare, je supposais que le processus devait être beaucoup plus complexe.

« Au fait, pendant la bataille, ma compétence [Évaluation] semble avoir montée de niveau. »

« Aah, c’est pour ça que tu connaissais la compétence de race des slimes blancs ? »

J’avais acquiescé à la question d’Aisha.

« Et donc, parce que j’étais dans un tel sentiment d’urgence durant le combat, je n’ai pas réussi à couper la compétence de race des slimes blancs. Donc, quand un autre slime blanc apparaîtra, veuillez s’il vous plaît attendre une seconde. Si vous utilisez une attaque magique, il mourra en un coup… »

J’avais confirmé tout cela grâce à l’attaque [Douche à bulle] de Kuu. J’étais probablement certain que même les compétences magiques que j’avais inculquées à Aisha et Sylphide il y avait quelque temps suffiraient pour les vaincre sans problème.

Cependant, en y pensant calmement, si je me contentais de couper leurs compétences de race, alors j’étais certain que même les attaques physiques fonctionneraient.

« Aah, j’ai compris. »

« D’accord, laisse-moi faire. »

{Je m’en occupe ~}

{S’il te plaît, laisse-moi m’en occuper ! Onii-sama !}

Après avoir confirmé cela avec les autres, nous nous enfoncions à nouveau dans les profondeurs du donjon.

« Hé, Myne… Tu as déjà dit que la compétence de race des slimes blancs était [Suppression d’attaque physique], non ? Alors ne serait-il pas invincible ? »

« Uhhm, je n’en suis pas sûr non plus ? C’est certainement une grande compétence, mais… Il y a un chiffre qui la suit. De plus, il n’est pas à l’abri d’attaques magiques ou peut-être même d’attaques de type poison. Il a ses avantages… mais je ne dirai pas qu’il est invincible. »

Oui, il y avait quelque chose qui était écrit après la compétence, il y avait un nombre qui suivait la compétence de race. Si je pouvais la couper j’étais sûr de savoir ce que cela signifiait…

« … Je vois. Eh bien, c’est mieux de couper cette compétence dans un premier temps, afin d’en savoir plus à son sujet. »

« Vous deux… Il semblerait que cette opportunité va arriver plus tôt que prévu. »

Pendant qu’Aisha et moi parlions, Sylphide nous avait interrompu… une chance ?

Aah, on dirait que 4 slimes étaient venus nous tenir compagnie. D’accord, allons couper leurs compétences !

… Pour l’instant, collons-les sur tout le monde.

« À tout le monde, tout va bien ! J’ai déjà coupé la [Suppression d’attaque physique] pour que vous puissiez les vaincre même sans attaques magiques ! »

J’avais dit à tout le monde que j’avais pris les compétences des slimes.

Après m’avoir entendu, Aisha avait tiré ses flèches en guise de vengeance.

Comme je m’y attendais, les flèches d’Aisha qui n’avaient eu aucun effet sur la bataille précédente venaient de percer le corps du slime blanc. Les slimes blancs firent du bruit avant de mourir.

Comme prévu avec les attaques à distance. Elle venait d’éliminer les 4 slimes blancs en un rien de temps.

« … j’aurais aimé que tu m’en laisses un. »

Sylphide sourit et parla à Aisha. Aah, je vois… Sylphide avait aussi eu des moments difficiles. Elle aussi voulait se venger.

Eh bien, maintenant que nous avions vaincu les slimes. Utilisons rapidement [Évaluation] sur ces compétences de race.

[Suppression d’attaque physique] : actif en permanence, capable d’annuler 5 attaques physiques.

… Oh mon Dieu… il semblerait que les chiffres correspondent au nombre de fois où il pouvait être utilisé.

Ce qui voulait dire qu’après 5 attaques physiques, la compétence disparaîtrait.

Je me demandais si cela pouvait être utilisé ou non…

Il était encore trop tôt pour dire si cela était utile ou non.

« … Tout le monde, j’ai identifié la compétence de race. »

J’avais ensuite expliqué la compétence de race que j’avais découverte en utilisant [Évaluation].

« Hmm, c’est comme le dit, Myne, cela deviendra inutile après avoir été frappé 5 fois… En y pensant normalement, même en l’ayant, il n’y a aucun autre effet que ça… »

{Wafu, ça disparaîtra ?}

« Je pense que cela disparaîtra. »

Sylphide, Aisha et Waffle avaient confirmé cette possibilité.

… Il y avait différentes perspectives, mais j’étais sûr que nous tirerons nos conclusions après avoir subi 5 attaques physiques.

Même s’il disparaissait, on pourrait en collecter d’autres… attendez, on ne le pourra pas. Nous devons conquérir ce donjon et le détruire.

Ce qui voulait dire… Qu’il fallait en stocker autant que possible !

Même si cela pouvait prendre un certain temps, il était préférable d’en mettre un maximum de côté.

Ce n’était pas comme la compétence [Régénération], que je pouvais récolter autant que j’en voulais. Je pourrais néanmoins l’utiliser pendant un combat contre le boss si je voulais absolument gagner ce combat, mais nous pourrions éviter de risquer nos vies en collant simplement cette compétence sur nous.

Si un combat similaire à celui du Dragon Noir se produisait, même si je n’y arrivais pas, tant que la compétence [Régénération] était collée sur eux, je disposais de plus de temps pour coller [Suppression d’attaque physique] sur eux ?

« À tout le monde, j’ai une suggestion… »

J’avais raconté à tout le monde de ce que je pensais.

« … je vois, ça vaut certainement la peine de prendre le temps supplémentaire pour en obtenir. »

« Nous ne devrions jamais négliger la défense, alors je suis aussi d’accord. »

{Wafu ! J’approuve aussi !}

{KyuKyu, moi aussi.}

Très bien, vu que j’avais maintenant l’approbation de tout le monde, travaillons dur au niveau suivant !

{Hey, Myne. J’y ai pensé, mais tu vas coller cette compétence sur de petit caillou ?}

Hm ? Pourquoi cet intérêt soudain de Waffle ?

{Oui, c’est bien ça.}

{Si tu les colles sur des cailloux, et s’il se frappe à l’intérieur de ton sac, cela ne diminuerait-il pas de 1 les dommages ?}

… Il y avait cette possibilité, je ne pouvais pas dire qu’elle n’existait pas. Alors, comment devais-je m’y prendre ?

Aah, c’est vrai ! Je pourrais faire la même chose qu’avec l’ [Eau : Constante] ?

Si je la mettais dans le sac de rangement, je pensais que ça l’empêcherait de se déplacer. Très bien, testons-le tout de suite.

… En conséquence, et comme je m’y attendais, les cailloux ne se tapaient pas entre eux. C’était dû au fait que le temps était arrêté dans mon sac de stockage.

Ainsi, ce jour-là, nous avions passé toute la journée à chasser les slimes blancs, et en utilisant [Magie unique – Espace temps], nous avions mis fin à nos tâches de la journée.

***

Chapitre 161 : Un nouveau donjon (4)

Le lendemain matin, nous étions repartis de chez nous pour le nouveau donjon en utilisant [Magie unique – Espace temps].

Hier, nous avions obtenu une abondance de [Suppression d’attaque physique], ce qui avait pris un certain temps de notre exploration, donc aujourd’hui, nous allions devoir retourner là-bas et capturer le donjon le plus vite possible pour récupérer le temps perdu.

Il est vrai que le roi ne nous avait gracieusement donné aucune limite de temps pour détruire ce donjon, mais si nous devions le faire à rythme, je ne savais même pas combien de temps il nous faudra pour accomplir la quête.

S’il y avait des endroits qui n’étaient pas obligatoires, nous n’y passerons pas.

Inutile de dire que, grâce à la compétence [Magie unique – Espace temps], on pouvait revenir là où on était resté le jour d’avant, ce qui nous faisait déjà gagner un temps considérable.

Ne pas devoir rester dans le donjon, mais pouvoir retourner chez soi pour dormir, ce n’était généralement pas ce qu’un groupe d’aventurier standard pouvait faire.

Comparé aux autres clans ou groupes, je pensais que nous étions bénis.

Nous n’aurons pas de problèmes à marcher toute la journée, car la fatigue et le stress accumulé en restant dans le donjon ne nous affecteront pas.

« Très bien, notre tâche pour aujourd’hui consistera à nettoyer au moins le premier niveau ! »

Après avoir fait ce discours à tout le monde, ils avaient tous crié énergiquement « Ooh !! ». Hmm, je me demandais si le fait de rentrer à la maison pour revenir allait grandement affecter notre performance.

Tout le monde était vraiment de bonne humeur.

C’était vrai, l’ordre du jour d’aujourd’hui n’était pas différent de celui d’hier. Nous allions continué de collecter des [Suppression d’attaque physique], et nous allions simplement vaincre les slimes blancs que nous verrions apparaître en chemin.

Au lieu de les trouver et de les chasser à dessein, notre objectif aujourd’hui était d’aller directement à la salle du boss.

Ce nouveau donjon était différent du donjon de l’arbre du monde, c’est-à-dire que Waffle n’avait pas besoin d’utiliser sa capacité à percevoir le chemin vers la salle du boss.

Comme il ne pouvait pas percevoir le mana à la fois dans le donjon et dans les monstres eux-mêmes, donc peu importait à quel point Waffle avait une très bonne perception, il ne pourra pas l’utiliser.

C’était la raison pour laquelle nous errions dans le donjon tout en essayant de localiser la salle du boss.

Ainsi, pour accroître notre efficacité à capturer ce donjon, même si ce n’était qu’un petit peu, Aisha était allée de l’avant et avait acheté du matériel pour cartographier le donjon pendant notre marche.

Comme on pouvait s’y attendre d’une ancienne aventurière de rang B, sa façon de penser lorsqu’elle explorait un donjon était de premier ordre.

Quand je lui avais posé la question, il me semble qu’il y avait aussi une compétence qui s’appelle [Cartographie].

Donc vu qu’elle avait cette compétence en elle, il était beaucoup plus facile pour Aisha d’ouvrir la voie…

« Est-ce par là ? Peut-être devrions-nous aller à droite, ou devrions-nous aller dans la zone où les slimes blancs se rassemblaient tout à l’heure... »

Tandis qu’Aisha regardait sa carte dessinée à la main, elle montrait la direction dans laquelle nous avions voyagé.

Comme notre sens de l’orientation devenait engourdi après une marche aussi longue, il valait mieux avoir cette carte pour nous aider plutôt que rien.

En chemin, nous avions rencontré des slimes blancs que nous éliminions, puis nous continuions à cartographier le donjon. Et à l’heure de déjeuner, nous avions finalement trouvé la porte géante qui menait dans la salle du boss.

… Cependant, quelque chose n’allait pas. Mais je ne pouvais savoir ce que c’était… Ah oui ! C’était comme si je ressentais de l’inconfort autour de moi.

Comparé aux boss à l’intérieur du Donjon du Pouvoir et du Donjon de l’Arbre du Monde, c’était une tout autre sorte de sentiment.

Je me demandais pourquoi ? D’où me venait cet inconfort ?

« … Myne, le boss… semblait avoir déjà été vaincu. »

Ehh !??... Je voyais, c’était ça ! ! Cette sensation d’inconfort ! C’était la sensation de l’ouverture de la porte pour la première fois ! !

Fondamentalement, c’était un mécanisme présent dans la salle du boss à l’intérieur du donjon, où la porte géante était fermée pendant que le boss était à l’intérieur, et elle sera verrouillée immédiatement une fois que nous y entrerons.

Ensuite, après avoir vaincu le boss, la serrure se déverrouillait automatiquement et la porte s’ouvrait d’elle-même.

Encore une fois, la porte sera ouverte jusqu’à ce que le boss réapparaisse.

… Cependant, pour l’instant, si la porte était ouverte en ce moment, cela signifie que le boss n’est pas à l’intérieur. Ce qui mène à la conclusion que quelqu’un d’autre a déjà vaincu le boss.

« Qui est venu ici en premier ? »

« … Nous ne pouvons même pas enquêter… »

Pendant que je me parlais à moi-même, Sylphide m’avait répondu.

Eh bien, pour commencer c’était un donjon. Il n’y avait donc aucune restriction, n’importe qui pouvait entrer.

Cependant, ce donjon n’était apparu que récemment, et l’information concernant l’apparition de ce donjon n’était pas encore répandue.

De plus, ne connaissant pas le niveau de danger de ce donjon, la possibilité que d’authentiques aventuriers entrent dans ce donjon était très faible.

Du moins, c’était ce que le roi avait dit.

De plus, le danger des donjons était également recommandé par la Guilde, et les aventuriers eux-mêmes devraient savoir que c’était du bon sens.

En ne connaissant pas le danger du donjon, et en ne sachant pas combien d’argent on pouvait gagner avec un donjon aussi récent, il n’y avait aucune raison de venir jusqu’ici.

… Cependant, parce que le nombre de personnes allant dans ce genre de donjon était rare, il y avait toujours des gens qui agissaient sans permission juste pour en tirer profit, donc ce n’était pas étrange que quelqu’un ait déjà exploré le donjon.

Par conséquent, avec toutes ces circonstances, comme Sylphide l’avait dit, il était difficile d’enquêter sur ce qui s’était passé.

« … Ne me dites pas… que c’est un Démon. »

Soudainement, Aisha avait parlé. Malgré les chuchotements, la voix résonnait dans tout l’environnement.

… Un démon.

Si c’était vraiment l’œuvre du Démon… J’avais peur que si nous voulions détruire ce donjon, nous devions peut-être nous battre contre lui.

« … Avec le boss qui a été vaincu, je me demande combien de temps ça va prendre pour que le boss réapparaisse ? »

C’était vrai, il était vraiment important de savoir combien de temps il fallait au boss pour réapparaître après sa défaite.

Par exemple, si c’était 5 minutes… si la porte se refermait, cela signifiait que le démon allait revenir dans 5 minutes.

Ce qui signifiait que nous devrions être mentalement préparés à toute situation à laquelle nous pourrions être confrontés après le combat contre le boss. Il était tout à fait possible que nous devions faire face au Démon.

« … Hmmm, ça dépend du donjon… Mais je pense que cela prendra plus de temps dans ce donjon. »

Avec une expérience beaucoup plus élevée dans l’exploration des donjons, Aisha nous avait donné son opinion.

« … Ce donjon ? Mais pourquoi ? Est-il si différent des autres donjons ? »

« Apparemment, le temps qu’il faut à un boss pour réapparaître dépend de la quantité de mana stockée dans un donjon. Plus il y a de mana, plus le boss réapparaîtra plus rapidement… Ce donjon est tout récent, n’est-ce pas ? Il est donc encore dans un état où le mana n’est pas accumulé en grande quantité. Il en est de même pour Waffle, il ne sent pas le mana, n’est-ce pas ? »

… Je vois. Ce qui voulait dire que le boss utilisait le mana du Donjon pour réapparaître.

Elle avait donc tiré cette conclusion juste parce qu’elle n’était pas capable de sentir le mana du donjon.

Peut-être que quelqu’un (peut-être le démon)… avait vaincu le boss. Ensuite, le donjon devait fournir du mana pour engendrer à nouveau le boss, alors c’était la raison pour laquelle on n’avait pas pu sentir le mana du donjon ?

… Non, attendez, cependant… c’était différent.

Si c’était le cas, alors pourquoi n’y avait-il pas de mana dans les monstres qui vivaient ici ?

… Ce n’était pas bon, je ne pouvais pas penser à ça dans un moment pareil.

Je devais penser sérieusement à un moyen d’arrêter le Démon qui pourrait ou non être ici.

Je devais croire Aisha sur parole, il se pourrait que nous ne rencontrions pas le Démon de si tôt.

Cependant, il n’y avait pas non plus de preuves matérielles à l’appui de cela. Peut-être que le Démon était encore plus proche de nous en ce moment même.

« … Supposons que le Démon soit à l’intérieur. Donc si nous le rencontrons, je demande à tout le monde de prendre de la distance avec lui, d’accord ? Je vais me battre avec tout ce que j’ai. »

{Wafu ! Myne, je me battrai aussi avec toi !}

{Onii-sama, moi aussi ! Kyu ~}

Il serait peut-être bon que Waffle et Kuu soient avec moi…

Cependant, si c’était cette personne… même Waffle et Kuu pourraient être en danger contre cela.

J’aimerais bien qu’ils gardent leurs distances et me laissent me battre avec tout ce que j’avais.

{Tous les deux, nous y réfléchirons après avoir vu notre adversaire, mais avant cela, pourriez-vous me laisser m’en occuper d’abord ?}

{ ! !! Wafu !?}

{ ! !! Kyu Kyu Kyu Kyu Kyu!?}

Ils ne pensaient probablement pas que je refuserais leurs offres, car ils étaient tous les deux vraiment surpris.

Ne vous inquiétez pas, ce n’était que le début. Je demanderais de l’aide si j’en voyais le besoin !

Après cela, j’avais expliqué le danger que représentait cet homme qui semblait être un démon quand j’étais à l’arrière de Jormungandr. J’avais ainsi réussi à les convaincre.

… Alors, le Démon apparaîtra-t-il vraiment ? Ou ne le fera-t-il pas ? (Découvrez-le dans le prochain épisode de DRAGON BALL Z !!)

Faisons attention à ce qu’on va faire à partir de maintenant.

***

Chapitre 162 : Un nouveau donjon (5)

Comme les chances de rencontrer le démon étaient élevées, nous étions restés vigilants et nous nous étions déplacés à une vitesse qui nous permettait de faire attention à notre environnement.

La raison étant que nous devions considérer les dangers qui résulteraient d’une attaque-surprise.

J’étais resté identique, mais l’expression de tous les autres était tout aussi contractée.

« … Très bien pour l’instant, allons au monument de pierre. »

En continuant vers la salle du boss, on pouvait trouver à l’arrière de celle-ci une salle contenant un énorme monument de pierre, elle était semblable aux autres salles des autres donjons.

Une fois le monument en pierre touché, vous pouviez vous téléporter librement vers d’autres monuments en pierre à l’intérieur de celui-ci.

Il est vrai que nous n’avions pas vaincu le boss, et nous étions tous curieux de savoir qui c’était, mais comme le monument de pierre était devant nous, nous devrions en profiter et toucher le monument tous ensemble.

Je pourrais techniquement me déplacer avec ma [Magie unique – Espace temps], mais au cas où quelque chose se produirait, je devrais alors être prêt à l’utiliser en cas d’urgence.

Et même si je pensais qu’il n’était pas nécessaire d’avoir une méthode alternative, l’idée ne devait néanmoins pas être rejetée non plus.

« … Myne, tout le monde à toucher le monument de pierre ? Très bien, allons à l’étage suivant. »

Ayant eu la confirmation que tout le monde l’avait touché, nous avions donc pu commencer à passer à l’étage suivant.

… Oh oui, au final nous n’avions pas pu combattre le boss du niveau, mais le boss de cette pièce était sûrement un Slime, non ?

Pour le dire franchement, la salle du boss contenait une version plus puissante des monstres de cet étage.

Donc en suivant cette théorie, on pourrait penser que le boss du premier étage serait un slime blanc beaucoup plus puissant.

Jusqu’à présent, les compétences et les talents que possédait le boss étaient toujours assez bons.

De plus, les slimes blancs eux-mêmes avaient des compétences de race, une compétence spéciale. Pour parler franchement… cela avait piqué ma curiosité.

Ce soir, avant de partir, devrais-je aller jeter un coup d’œil pour savoir si le boss était réapparu ou non ?

#le nouveau donjon, deuxième étage

Enfin, nous étions enfin arrivés au deuxième étage…

Je me demandais ce qui nous attendait à cet étage… Quel genre de monstres y aurait-il ?

Maintenant que j’y pensais, le premier niveau du donjon du pouvoir avait des slimes comme monstre.

Je savais que ce n’était pas une coïncidence, mais le Donjon du Pouvoir avait des gobelins et des orcs au deuxième niveau.

… Ne me dites pas qu’il en va de même dans les donjons ?

Si les monstres devenaient plus forts à chaque étage, alors il était vrai que les Gobelins et les Orcs étaient à leur place dans ce niveau…

De toute façon, ce n’était pas comme si un monstre terriblement fort errait ici.

{Waffle, et dans cet étage ? Peux-tu sentir du Mana ?}

{ … Wafu, je ne peux pas. Je ne sens rien du tout.}

Je vois… nous en avions discuté au premier étage, et nous avions émis l’hypothèse que, parce que le boss avait été vaincu, le mana stocké dans le donjon devait être utilisé pour le faire réapparaître.

Bien sûr, cela ne voulait pas dire que notre idée était crédible, car il n’y avait pas de monstres avec du mana dans les parages, donc nous ne savions pas si notre hypothèse était vraie ou fausse…

La seule chose que nous savions, c’était que quelqu’un avait battu le boss du 1er étage.

Et, nous avons émis l’hypothèse que c’était un démon qui l’avait fait et qu’il était toujours à l’intérieur de ce Donjon.

Donc s’il avait battu le boss, j’étais sûr qu’il allait descendre dans le deuxième étage pour se battre avec le boss de ce niveau.

« … Que se passe-t-il exactement ici ? »

Pendant que je me parlais à moi-même, Aisha me tapota légèrement l’épaule.

« Il est interdit d’être impatient, Myne. Je suis sûre qu’on en saura plus à ce sujet une fois que nous l’aurons terminé. Cependant, si nous agissons avec impatience, nous pourrions être imprudents et nous commettrions ainsi des erreurs, tu comprends. »

« Bien dit Aisha, c’est comme elle l’a dit, Myne. Allons de l’avant tout en étant fermes. C’est bon, on est tous là avec toi. »

… C’était vrai. Ce qu’elles avaient dit toutes les deux était vrai.

J’avais peut-être entendu parler de la possibilité qu’il y ait un démon ici, mais cela m’avait rendu un peu nerveux.

De plus, il n’y avait aucune preuve qui montrait l’existence d’un démon ici. Au mieux, c’était juste une possibilité, c’était tout.

Il se pouvait aussi que des aventuriers normaux soient venus pour explorer. Cette dernière n’était-elle pas beaucoup plus crédible ?

{Myne, je suis ici avec toi aussi, alors ne t’inquiète pas.}

{KyuKyu ! C’est ça, c’est ça ! Onii-sama !}

Cette fois, c’était Waffle et Kuu qui m’avaient remonté le moral.

Oui, je n’étais plus celui que j’étais avant. J’avais une famille tellement fiable en ce moment.

Reprends-toi, Myne ! !

« Merci tout le monde… »

Après que tout le monde m’ait encouragé, mon cœur semblait s’être un peu calmé.

Après avoir récupéré, nous avions commencé à explorer le niveau 2.

Comme nous l’avions fait pour le premier étage, Aisha cartographierait la zone et localiserait l’endroit où se trouvait la salle du boss.

Il était possible que nous changions de cap en fonction des compétences des monstres de cet étage…

… Ugh, un groupe de monstres…

Nom : Lion fidèle

Niveau : 16

Race : félin

Sexe : mâle

[Compétences]

Bras puissant — Extrême

Coopération — Télépathie (Courte distance)

[Habilité]

Morsure

… Wôw, c’était un Lion Blanc. Je ne savais pas qu’il y aurait un lion dans un donjon.

À première vue, il avait l’air féroce, mais quand j’avais vu ses compétences... Eh ! ? Quoi !!??

[Coopération — Télépathie (Courte distance)] : Ceux qui ont cette compétence peuvent se parler par télépathie. Cependant, la portée est limitée à un rayon de 3 mètres.

C’était une capacité qui valait bien celle des slimes blancs, une nouvelle compétence spéciale…

Même si sa portée était limitée, cela avait les mêmes caractéristiques que les compétences de [Protection de la Bête Divine] et [Contrat de la Bête Divine]

« Hmm, Myne ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

Alors que je regardais les compétences du Lion blanc, Sylphide me regarda. Elle me demanda ce que je regardais si fixement avec des yeux vides.

« … Ah, je regardais juste les compétences du Lion Blanc, et j’ai été légèrement surpris. »

« Quel genre de compétences ? »

Cette fois, c’était Aisha qui parlait.

« Il y possède une compétence appelée [Coopération — Télépathie (Courte distance)]… »

« « Té-télépathie, dis-tu !? » »

Mes deux femmes étaient en parfaite harmonie. Il était normal d’être surpris…

« … Par télépathie, tu veux dire que c’est la même protection et le même contrat que Fenrir ? »

« Peut-être… s’il vous plaît, attendez un moment. Laissez-moi-les couper. »

Il y avait 4 lions blancs au total. Donc nous pouvions les coller sur nous quatre afin de le tester.

Au fait, j’avais entendu ça de la part de mon beau-frère, à propos de la race des lions : La compétence [Télépathie] qu’ils avaient était plus qu’une nécessité.

Logiquement parlant, les lions ne bougeaient pas tout seuls. Ils se déplaçaient sûrement en meute.

Et dans cette meute, il y aurait un mâle, et le reste était toujours composé de femelles, car il semblerait qui fonctionnait sur le modèle du harem, comme on le disait souvent.

Alors, pour eux, la chasse était aussi quelque chose de commun. Ils ne se battaient jamais seuls, chacun connaissait sa position, ils visaient ainsi de multiples proies isolées.

En d’autres termes, pour eux, se battre ensemble, c’était comme manger du riz tous les jours.

Donc, pour coopérer harmonieusement, ils avaient besoin d’une compétence efficace pour la faire fonctionner. C’était pourquoi ils avaient besoin de la télépathie.

Après avoir écouté ce que mon beau-frère avait dit, tout était devenu logique.

« … Très bien, je l’ai déjà collé sur Sylphide, Aisha, et Kuu et Waffle. »

Je l’avais donc collé sur chacun de nos membres.

Surtout pour Kuu, c’était utile, car seuls Waffle et moi pouvions parler avec elle.

Si nous utilisions cette compétence, nous n’avions pas besoin de la protection de Cetus et nous serions toujours capables de converser avec Kuu.

« D’accord, Waffle et moi allons vaincre les lions, alors en attendant, vous pouvez essayer de parler avec Kuu. »

J’étais parti après avoir dit cela. Waffle et moi étions allés vers la meute et nous avions commencé à nous battre.

{Wafufufufu ! ! ! !}

Waffle semblait étrangement surpris. Était-ce dû au fait que le lion marchait aussi à quatre pattes, ce qui le mettait mal à l’aise ?

Pendant que nous courions, j’avais activé l’[intimidation du roi] sur la meute de lions, et tous les quatre furent paralysés.

Puis Waffle avait d’abord utilisé la [double attaque de la bête divine] sur les lions.

Moi aussi, j’avais utilisé [Bras puissant — Extrême] et [Renforcement des bras – Extrême]

J’avais attaqué les lions qui ne pouvaient pas bouger. Waffle en avait déjà vaincu 3, tandis que moi je finissais le dernier. Avec cela la bataille était terminée.

Eh bien, je me demandais si elles avaient utilisé la [Télépathie] ?

Waffle et moi étions ensuite retournés lentement à l’endroit où elles se trouvaient.

***

Chapitre 163 : Un nouveau donjon (6)

« Comment est-ce ? Avez-vous parlé avec Kuu ? »

Après avoir anéanti la meute de lions blancs, Waffle et moi avions décidé de retourner auprès de mes femmes.

D’après ce que je voyais, Kuu dansait joyeusement dans l’air, donc je supposais que la conversation en utilisant [Télépathie] était un succès.

« Ouais, c’est parfait ! J’avais toujours pensé que ça n’avait pas d’importance tant qu’on était ensemble, mais c’est quand même bien qu’on puisse parler ! C’est comme si je me sentais plus proche de Kuu ! »

Sylphide m’avait répondu avec enthousiasme.

Je comprenais le plaisir de Sylphide.

Et cela devait l’être d’autant que Kuu et Sylphide prenaient souvent des bains ensemble parce qu’elles adoraient toutes les deux prendre un bain chaud.

Si on demandait à Kuu qu’elle était la personne avec laquelle elle était la plus en bons termes entre Sylphide ou Aisha, elle répondrait certainement Sylphide. Mais ça ne voulait pas dire qu’Aisha n’était pas proche de Kuu.

Même si elles ne pouvaient pas se parler, elles étaient déjà en bons termes, alors j’étais content qu’elles aient enfin pu se parler.

Cependant, comme je m’y attendais, je ne pouvais pas entendre la conversation entre Kuu et Sylphide.

C’était évident, vu que je ne m’étais pas collé [Télépathie] sur moi-même.

Je ne comprenais pas de quoi parlaient mes femmes.

… Mais, j’avais la [Protection de Cetus] sur moi.

En d’autres termes, je pouvais normalement parler avec Kuu par télépathie. Est-ce que cela voulait dire qu’en ayant la même télépathie, je ne pouvais parler qu’avec Kuu ? Quelle découverte surprenante, il semblerait que mes pensées étaient trop restreintes !

Pour l’instant, j’avais enfin une meilleure manière d’utiliser la compétence [Télépathie].

Je souhaitais acquérir davantage cette compétence, si cela était possible, étant donné qu’au moment où on aura détruit ce donjon, je n’en aurai peut-être plus l’occasion.

Heureusement, les lions ne se déplaçaient pas seuls comme les slimes blancs.

Ils se déplaçaient toujours en meute. Il sera donc plus facile d’obtenir 3 ~ 5 compétences par rencontre, comme ce qui venait de se passer à l’instant. Cela ne prendra pas autant de temps qu’hier.

◆◇◆◇◆

« Ouf, on a enfin atteint la salle du boss. »

Juste au moment où Aisha avait terminé la cartographie du niveau, nous étions enfin arrivés à la salle du boss du niveau 2.

… C’était la même chose qu’au niveau précédent, allions-nous trouver la salle du boss qu’une fois la carte achève… étions-nous vraiment si malchanceux… ?

Néanmoins, j’avais déjà rassemblé une tonne de compétences, et nous avions progressé à un rythme beaucoup plus élevé que celui d’hier.

« … Comme prévu, la porte de la salle du boss est ouverte… »

Voyant l’immense porte grande ouverte, j’avais soupiré.

… Était-ce vraiment l’œuvre d’un démon ?

« Hey, Myne… Je viens d’y penser de façon inattendue… Mais était-ce vraiment l’œuvre d’un démon ? »

Regardant la même porte que moi, Aisha m’avait parlé… Pourquoi ce soudain changement d’avis ?

Il était possible que ce ne soit pas l’œuvre d’un démon… Il était possible qu’un groupe d’aventuriers soit tombé sur cet endroit.

« Hm ? Aisha, as-tu peut-être découvert quelque chose ? »

Sylphide en avait ensuite parlé à Aisha.

« Myne, princesse… ce n’est qu’un si, ce n’est juste qu’une supposition, d’accord ? Si c’est l’œuvre du démon, alors pourquoi viendrait-il explorer ce donjon ? »

Qu’est-ce qu’elle voulait dire par là ? Puisque le donjon menait dans les profondeurs, il était bien obligé de descendre, pas vrai ?

Pendant que je réfléchissais ainsi, cette fois, Sylphide cria et répondit à Aisha.

« … !! Je vois maintenant ! C’est comme Aisha l’a dit. C’est bizarre ! »

Hmmm ?? … Attendez, qu’est-ce que ça pourrait être ?

… Attendez une minute… Descendre… descendre ?... Aaaaaahhhhhh ! ! ! Je vois maintenant, donc c’était ce qu’elle essayait de dire !

C’est vrai, c’était vraiment étrange ! Si c’était l’œuvre du démon, alors descendre serait bizarre !

N’oublions pas que le donjon n’existerait pas si le démon n’avait pas planté un noyau dès le départ.

Et l’endroit où le noyau avait été planté… se trouvait dans les profondeurs du donjon !

Ce qui voulait dire qu’il ne pouvait que monter, quoi qu’il arrive !

En d’autres mots, en battant le boss et en allant dans les profondeurs, la possibilité qu’il s’agisse d’un aventurier était encore plus grande.

Je n’étais inscrit à la Guilde des aventuriers que depuis un jour, donc je n’avais aucune idée de quel aventurier il s’agissait.

Les seules personnes avec qui je m’étais impliqué dans la guilde étaient Fjord et Lyle. Cependant, ils n’étaient déjà plus des aventuriers. Donc cela ne leur servait à rien de venir ici.

« … Aisha, sais-tu qui cela pourrait être ? »

Comme Aisha était une ancienne réceptionniste de la Guilde des aventuriers, elle devrait en connaître beaucoup.

Peut-être qu’elle pourrait déjà deviner quels aventuriers étaient avec eux.

« Les aventuriers sont généralement des gens durs et simples d’esprit, et ils sont aussi très calculateurs. Donc avec un nouveau donjon, à part les gens comme nous, qui avions reçu l’ordre d’y aller, je suis sûr que personne d’autre n’aurait pris la peine de venir ici. »

Je le savais… Même Aisha ne le savait pas non plus.

Alors, il était assez difficile de deviner quel était leur objectif.

Si seulement nous savions qui étions venu ici, alors nous pouvions imaginer ce que nous pouvions faire.

« Eh bien, peu importe qui c’est. Ce n’est pas comme si la possibilité était nulle, mais cela apporte vraiment un grand soulagement à tout le monde, n’est-ce pas ? Si ce n’est pas un démon, mais des aventuriers, alors on n’a pas à s’inquiéter. »

Sylphide avait raison…

Cependant, cela ne voulait pas dire que nous pouvions nous permettre d’être négligents après l’avoir su.

… De toute façon, puisque le boss avait été vaincu, nous pouvions capturer le donjon en toute sécurité et ne pas avoir à combattre le démon si ce n’était que des aventuriers. Si c’était le cas notre mission serait bien plus facile.

Je ne savais pas quand ils entreront en contact avec nous, mais au moment de la rencontre, nous devrions être prêts à prendre des contre-mesures afin de ne pas être trop négligents.

… Bien que je me sois imposé diverses restrictions, j’avais quand même perdu contre mon beau-frère.

De plus, lorsque je m’entraînais avec la division des chevaliers de Konoe du Roi, j’avais appris diverses choses.

L’expérience au combat et l’intuition étaient deux éléments très importants dans une bataille. Elles pouvaient, dans certains cas, même dépasser le pouvoir des compétences.

C’était pourquoi, même si la probabilité que le démon apparaisse était plus faible que l’apparition d’un groupe d’aventuriers, nous devrions quand même être vigilants.

« Oui, tu as raison. Cependant, explorons toujours avec prudence. C’est vrai que ce donjon est encore récent, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de démons. En plus, on ne peut pas baisser notre garde même si ce sont des aventuriers… »

Après tout, au premier étage et au deuxième étage, nous nous battions en pensant qu’un démon errait, mais maintenant, on savait qu’il y avait de fortes chances de rencontrer l’aventurier à l’étage suivant.

Pour l’instant, entrons dans la salle du boss pendant qu’elle était encore ouverte et voyons ce qu’il y avait dedans.

« … Yeap, il n’y avait pas de boss. Je me demandais si le boss était le plus puissant de la race des lions. »

Peut-être que je pourrais essayer de combattre ce boss demain après que tout le monde soit rentré chez soi.

D’une façon ou d’une autre, j’avais l’impression qu’il donnerait quelques bons objets.

Nous avions tous touché le monument en pierre de la salle du boss.

Comme à l’étage précédent, nous nous étions sentis bizarres. Nous avions pu aller de l’avant sans toutefois avoir à combattre.

Bon, allons au niveau suivant.

 

***

Chapitre 164 : Un nouveau donjon (7)

#nouveau donjon, sous-sol, 3e niveau

{Waffle, comment ça se passe ici ? Sens-tu quelque chose ?}

Après être arrivé au niveau 3, juste pour m’en assurer, j’avais demandé à Waffle s’il pouvait détecter la présence de mana dans cet étage.

{ !!! Wafu ! Myne, Myne ! Je sens le mana ! Il y en a même beaucoup !}

Après être descendus au 3e étage, nous avions enfin senti un peu de mana.

Peut-être que le boss n’avait pas encore été vaincu !

{Waffle ! Sais-tu où se trouve la salle du boss ?}

Après avoir demandé à Waffle, celui-ci avait agité la queue violemment.

Je supposais que depuis que Waffle avait enfin senti un peu de mana, son stress avait augmenté.

{Laisse-moi m’en occuper ! Je la trouverai certainement !}

« … C’est enfin l’heure du spectacle. »

Touchant la poignée de son épée Linus, Sylphide répondit.

Kuu qui était en retard avec Aisha nous avait aussi souri.

Quoi qu’il arrive, nous allions franchir cet étage !

Pour des aventuriers ordinaires, il était très difficile de déterminer l’emplacement exact de la salle du boss, mais il s’agissait de quelque chose de différent avec nous.

Eh bien, peut-être que s’ils avaient la compétence [Sensibilisation — Large], ils pourraient peut-être le faire, mais il n’était pas tout à fait certain que vous puissiez trouver l’emplacement exact de la salle du boss, comme je l’avais déjà testé auparavant.

Ce n’était que grâce à l’aide de Waffle que nous avions pu nous diriger directement vers la salle du boss.

Même s’il y avait des monstres errants qui possédaient de bonnes compétences, nous les avions ignorés pour l’instant.

Il ne devrait pas y avoir de problème pour identifier et récupérer leurs compétences après que nous ayons vaincu le boss.

Et si ce n’était pas possible, je pourrais venir les chercher ici la nuit.

Il valait mieux pour nous d’aller directement dans la salle du boss avant que quelqu’un d’autre n’y aille en premier.

{Myne ! Je l’ai trouvé ! C’est là-bas !}

{C’est génial, Waffle !}

Après avoir dit cela, la queue de Waffle avait frémi d’excitation.

Oui, je te suis vraiment reconnaissant du fond du cœur ! Merci, Waffle.

Avec Waffle en tête, nous avions commencé notre voyage.

« Myne ! Il y a des monstres ! »

Aisha indiqua la direction où il y avait quelques monstres rassemblés.

… Les monstres dans cet étage étaient… des abeilles ! ? Et comme on pouvait s’y attendre, les abeilles étaient de couleur blanche.

Nom : Abeille fidèle

Niveau : 20

Race : Insecte

Sexe : —

[Compétences]

Frappe garantie

[Capacité]

Dard empoisonnée

Dard paralysant

… Hmm [Frappe garantie]. Je pense savoir à quoi pouvait servir cette compétence.

C’était une compétence qui pouvait être utilisée, mais est-ce que cela valait la peine de les rassembler avant de passer à autre chose ?

Si c’était la même chose que [Suppression d’attaque physique (5/5)], alors nous pourrions revenir en arrière afin de les récupérer ?

Mais ce n’était pas une compétence qui avait une limite d’utilisation, alors devrais-je vraiment revenir en chercher ici ?

Pour commencer, nous allions juste couper toutes leurs compétences… Ce n’était que des abeilles, juste un essaim de 20 abeilles strictement identique… Phew.

… Bon, c’est fait. Je veux que l’on se rende dans la salle du boss le plus vite possible. Utilisons la magie pour toutes les brûler.

« Je vais utiliser la magie pour les exterminer tous ! »

J’avais lancé sur les abeilles blanches [Magie de longue portée – Vent (Maximal)] et [Magie de longue portée – Feu (Maximal)].

Un grondement intense s’était fait entendre de ce côté, et l’essaim d’abeilles fut consumé, tombant comme des gouttes de pluie.

« Très bien, dépêchons-nous ! »

Après que j’avais confirmé qu’elles étaient mortes, je m’étais mis à courir alors que je disais ça, mais Aisha me regardait, et me déclara :

« … Myne, c’est un peu trop… »

Heu… il était effectivement exagéré d’utiliser une magie aussi puissante sur un adversaire de niveau 20…

Mais je voulais le faire le plus rapidement possible.

« Nous n’avions pas beaucoup de temps pour agir ! Je n’avais pas le choix ! Pas le choix ! »

Donnons cette excuse pour le moment.

« Je sais que nous n’avons pas beaucoup de temps… mais après avoir utilisé une telle magie, les monstres environnants vont entendre ce bruit, cela ne nous fera-t-il pas perdre plus de temps ? »

C, c’est vrai ! ?

« C’est différent de l’époque où nous étions dans le Donjon du Pouvoir, alors sois plus attentif. »

« … Oui… »

Selon Aisha, le bruit allait attirer les autres monstres, mais cela avertira aussi les autres aventuriers de notre présence ici.

… S’ils avaient remarqué que nous étions ici, alors c’était ma faute.

Je devais me déplacer beaucoup plus prudemment. Oui, je devais être attentif.

« … Merci, Aisha. »

Après avoir remercié Aisha, nous avions continué jusqu’à la salle du boss.

En cours de route, nous avions rencontré des abeilles blanches, mais cette fois, j’avais utilisé [Magie de support — Sommeil] sur eux pour éviter le combat.

Avec cela, nous ne ferions pas de bruit, et comme nos différences de niveau étaient trop grandes, un seul de nos membres pourrait les achever en une minute.

Encore une fois, j’avais utilisé le sommeil sur les abeilles blanches, le sol en était vite rempli… Serait-ce comme si je me déplaçais dans l’ombre ?

De temps en temps, nous devions vaincre un énorme essaim d’abeilles, c’était dans ces moments-là que je pouvais faire appel à couper pour prendre toutes leurs compétences.

J’avais donc collé toutes les compétences sur mon groupe, ainsi que les habilités [Dard empoisonné] et [Dard paralysant] sur Waffle et Kuu. Je ne savais pas s’ils l’utiliseront tout de suite, mais si quelque chose comme l’affaire du dragon noir devait se reproduire, il y aurait peut-être un moment où ils en auront besoin.

{Myne, nous allons arriver !... Cependant, il semblerait que quelqu’un d’autre soit là.}

… ! On n’a pas réussi alors qu’on était si près du but !?

Une fois que Waffle avait fini de parler, j’avais aussi utilisé [Sens amplifié — Large] et demandé à Waffle où il fallait regarder.

Sensibilisation… Est-ce que c’était le mana... C’était assez énorme, et c’était en train d’être annihilé.

3 personnes… 4, 5, 6, 7… y a-t-il vraiment 14 personnes ? Attends, c’est quoi ce bordel… pourquoi le sens agissait-il si bizarrement ?

Était-il possible que tous ne soient pas des humains, mais qu’il y ait aussi des monstres ? Était-ce le boss ?... Non, la présence du boss était légèrement différente.

Je me demandais ce qui se passait là-bas.

… Quoi que ce soit, il semblerait qu’ils aient déjà commencé une bataille contre le boss.

« Comme l’a dit Waffle, il y a un groupe de gens à l’intérieur… et ils se battent contre le boss en ce moment. »

« … je vois. Donc nous ne sommes pas arrivés à temps. », dit Sylphide avec un soupçon de déception.

« Cependant, n’est-ce pas génial ? On dirait que ce ne sont pas des démons ! Alors regardons cela de manière positive. »

Aah, c’était comme Aisha l’avait dit.

Les personnes présentes dans la salle étaient bien des humains.

… Cependant, je pouvais également sentir la présence d’un monstre à côté d’eux.

Est-ce que le boss pourrait les vaincre ?

Pour l’instant, ça ne servait à rien d’en parler. Ce n’était pas comme si nous pouvions aller au milieu de la bataille pour voir, alors reposons-nous pour l’instant. Nous y réfléchirons au fur et à mesure que nous avancerons.

« … Comme prévu, la porte est verrouillée. »

Je m’étais mis devant la porte et j’avais essayé de la poussée.

Puisqu’il y avait une bataille en cours, la porte ne s’ouvrit pas. Cependant, si le boss n’était pas là, la porte s’ouvrirait toute seule.

« Alors, que fait-on maintenant ? Myne. »

« Hmm, elle est vraiment fermée. On dirait qu’ils se battent contre le boss en ce moment. »

« … On n’y peut rien, allons sur le côté et reposons-nous pour l’instant. »

Nous nous étions assis près d’un mur, Waffle était monté sur mes genoux, il s’était endormi.

Normalement l’entrée de la salle des boss était considérée comme une zone sécurisée. C’était pourquoi Waffle avait pu dormir en paix.

En regardant à côté de moi, je pouvais voir Kuu flotter entre mes deux femmes.

On dirait qu’elles avaient une conversation télépathique. Comme elles riaient, j’en avais conclu qu’elles s’amusaient bien.

Tout en caressant la tête de Waffle, je m’étais aussi détendu.

C’était vraiment un soulagement de savoir que ce n’était pas un démon, mais une bande d’humains.

La partie tendue de mon corps s’était ainsi lentement détendue.

Bien qu’il soit préférable d’être sur nos gardes, il était bon de pouvoir se débarrasser de ce sentiment de temps en temps.

Vingt minutes plus tard.

La porte de la salle du boss s’était ouverte brusquement avec un grincement.

Aah, on dirait que c’était fini.

Et je supposais que les aventuriers étaient déjà descendus à l’étage suivant…

« Alors, on les pourchasse ? »

Je me levais lentement et je tapais sur mes fesses pour enlever la poussière.

Aisha et Sylphide avaient fait la même chose quand elles s’étaient levées, elles entrèrent dans la salle du boss après moi.

« … C’est… C’est… c’est quoi ça !? »

 

Nom : Myne Fortuna

Niveau : 63

Race : Humain

Sexe : Mâle

Âge : 15 ans

Occupation : Chasseur

[Compétences]

Suppression d’attaque physique (5/5) Nouveau !

Télépathie Nouveau !

Frappe garantie Nouveau !

 

Nom : Aisha Fortuna

LV : 43

Race : Humaine

Sexe : Féminin

Âge : 23 ans

Occupation : Archère

[Compétences]

Suppression d’attaque physique (5/5) Nouveau !

Télépathie Nouveau !

Frappe garantie Nouveau !

 

Nom : Sylphide Fortuna

Niveau : 69

Race : Humain

Sexe : Féminin

Âge : 19 ans

Occupation : Princesse chevalière

[Compétences]

Suppression d’attaque physique (5/5) Nouveau !

Télépathie Nouveau !

Frappe garantie Nouveau !

 

Nom : Waffle

Niveau : 56

Race : Enfant de la Bête Divine Fenrir

Sexe : Male

Statut : Apprivoisé (Myne)

[Compétences]

Suppression d’attaque physique (5/5) Nouveau !

Télépathie Nouveau !

Frappe garantie Nouveau !

[Capacités]

Dard empoisonné Nouveau !

Dard paralysant Nouveau !

 

Nom : Kuu

Niveau : 56

Race : Bête divine de Cetus

Sexe : Femelle

Statut : Sœur de Myne

[Compétences]

Suppression d’attaque physique (5/5) Nouveau !

Télépathie Nouveau !

Frappe garantie Nouveau !

[Capacités]

Dard empoisonné Nouveau !

Dard paralysant Nouveau !

 

***

Chapitre 165 : Un nouveau donjon (8)

« … C’est… C’est… c’est quoi ça !? »

La silhouette d’un aventurier qui était effondré et était couvert de sang était visible quand nous avions jeté un coup d’œil à l’intérieur de la salle du boss.

« Myne ! Guéris-le vite ! »

Aisha répondit avant que je puisse dire quoi que ce soit. Elle courait précipitamment vers l’aventurier.

Après avoir finalement analysé la phrase d’Aisha, je courais pour la rejoindre.

« Hé, ressaisis-toi ! Je vais te guérir tout de suite ! »

Aisha avait activé [Magie de Récupération — Large]. Cependant, les dommages subis par l’aventurier ne s’étaient pas du tout réduits.

Très bien, j’allais ajouter quelque chose à la [Magie de Récupération — Large] d’Aisha.

[Amplificateur de magie] : Lorsque cette magie est utilisée, elle sera automatiquement activée. Le pouvoir magique sera multiplié par cinq.

Normalement, je ne l’utiliserais que pour la magie offensive, mais la magie de récupération serait également affectée par le [Amplificateur de magie].

Au moins, ça aidera.

{Myne, pourquoi ne pas utiliser [Régénération]} ?

En me souvenant du combat contre le Dragon Noir, j’avais utilisé [Régénération] sur Waffle quand il était sur le point de mourir. Il me l’avait demandé quand il nous avait vu utiliser [Magie de Récupération — Large].

{Ça va être difficile à expliquer si je l’utilise sur quelqu’un dont on n’était pas proche. C’est vrai que nous voulons sauver cette personne, mais je préférerais garder mes compétences secrètes.}

Je n’aurais peut-être pas du dire cela vu les circonstances… Cependant, c’était un sujet sur lequel je ne céderai pas.

Il était vrai que si j’utilisais ici [Régénération] ou [Super Régénération], je sauverai sans aucun doute la vie de cette personne.

Mais… le problème était de savoir ce qui se passerait après avoir sauvé cette personne.

Pour l’instant, j’allais certainement sauver cette personne.

Les blessures de cette personne semblaient fatales…

Nous savions, Aisha et moi, que ces blessures étaient grave, car c’était nous qui le guérissions.

Si cette personne était quelqu’un de bien, j’étais sûr qu’elle n’en parlerait à personne, mais après avoir quitté ce donjon, il n’était pas certain qu’elle ne le dirait pas à ses amis et à sa famille.

C’était peut-être juste sa façon de dire merci…

Cependant, pour nous, c’était extrêmement gênant. Même si j’avais dit que j’aiderais quelqu’un, en fin de compte je n’étais pas fier de moi à cause de ce dilemme.

D’un autre côté, si la personnalité de cette personne était mauvaise, si c’était par exemple une personne méchante, alors les choses deviendraient encore plus compliquées.

Il voudrait certainement aller plus loin et en savoir plus sur mes compétences.

Évidemment, nous ne dirions rien. Cependant, pour ce genre de personnes, si les choses ne se déroulaient pas comme elles le souhaitaient, elles essaieraient de trouver d’autres moyens de s’informer.

Même si nous voulions sauver une vie, cela sera aussi un dilemme, en plus d’être un fardeau stressant.

Ainsi, pour éviter que cela ne se produise à l’avenir, il était préférable de ne pas utiliser [Régénération] ou [Super Régénération] sur quelqu’un d’autre que mes amis et ma famille.

Donc, après l’avoir expliqué à Waffle d’une manière simple, Waffle venait de répondre ceci : {Il y a des humains qui sont aussi mauvais}, et il avait été en quelque sorte convaincu. J’étais sûr qu’il se souvenait de l’époque où ces aventuriers essayaient de le capturer dans la forêt spirituelle.

« … Uuuu... »

Oh ? Est-ce qu’il reprenait connaissance ? … Attendez, hein ? Où l’avais-je déjà vu ? C’était qui déjà ?

Pendant que j’essayais de me rappeler qui c’était, Kuu avait soudain crié !

{Aaaaaaaaaah ! ? Onii-sama ! Chunsuke, c’est Chunsuke ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ! S’il te plaît, aide-le !!}

Chunsuke ? … Attends une minute, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu parler de ce nom.

{Wa, Wafu ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ! ? Est-ce le maître de Chunsuke !?}

Je n’avais aucune idée de ce qui se passait… Mais pour l’instant, allons voir où était Kuu !

Après être allé là où se trouvait Kuu, j’avais vu un moineau, il était étendu sur le sol couvert de sang.

Il tremblait encore, et il respirait encore. Je pouvais donc le sauver !

En utilisant la [Magie de Récupération — Large], j’avais aussi sorti en toute hâte quelque chose de mon sac de rangement.

À l’intérieur se trouvait un caillou qui avait la compétence [Super Régénération] collée dessus. Je l’avais collé sur le moineau blessé.

Si le blessé était un monstre, alors il n’y avait aucun problème pour lui faire connaître mes compétences.

S’il n’avait pas la compétence [Télépathie], alors il ne pourrait jamais le dire à personne.

Eh bien, au cas où, j’avais utilisé [Évaluation] sur lui, et il ne semblait pas qu’il a la compétence [Télépathie].

De plus, l’état de ce monstre était encore pire que l’autre personne blessée. Si je n’avais pas utilisé [Super Régénération] sur lui, il aurait fini par mourir. Voyant l’expression inquiète de Kuu, je l’avais immédiatement utilisée sans hésiter.

De la fumée blanche recouvrait le corps. Cela indiquait que le processus de régénération commençait. La zone blessée de Chunsuke avait commencé à se rétablir.

{Comme attendu d’Onii-sama ! Chunsuke est vivant !}

Non, attends, Kuu… Ce n’était pas comme s’il était déjà mort…

Après avoir confirmé que la plaie était cicatrisée, j’avais coupé la [Super Régénération] qui était sur lui et l’avais collé de nouveau sur le caillou.

Juste au cas où, j’utilisais la [Magie de Récupération — Large] sur lui, avant qu’il ne commence à battre des ailes afin de voler vers le plafond.

« Chun, Chu ~ n ! »

Très bien, on dirait qu’il était complètement guéri !

« KyuKyuKyuKyu ! »

« ChunChunChunChun. »

« Wafu, Wafufu, Wafufu, Wafu ? »

« Chun, chun, chun, chuchu ~ n ! ! »

… Mon Dieu, je n’avais aucune idée de ce qu’ils disaient, et je n’avais pas activé la télépathie.

Pour l’instant, j’allais me rendre du côté de l’aventurier et voir comment les choses se passaient là-bas.

« Comment va-t-il ? »

Après l’avoir demandé à Aisha, elle avait répondu :

« Je n’ai pu que lui sauver la vie. »

Sa vie seulement ? Qu’est-ce que ça voulait dire ?

« Son corps est empoisonné… Je ne peux pas faire une analyse claire, mais j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui n’est pas censé être dans son corps. Et il y a des choses que la magie curative ne peut pas retirer, donc je ne peux pas le guérir complètement. »

Je me souvenais d’avoir vu ce symptôme avant.

À l’époque, il y avait une aventurière que l’on appelait la Sainte… quelqu’un qui connaissait Aisha, qui était en train de la guérir. Aisha avait aussi utilisé [Magie de Récupération — Large] sur elle, mais la Sainte avait un niveau de récupération beaucoup plus élevé que cela.

« … Uuuu, donc c’est vous qui m’avez sauvé… »

Aah, il s’était rétabli au point où il pouvait parler.

… Attendez une minute, je savais maintenant qui il était. N’était-il pas l’un des membres du clan des dompteurs de démons !? Il était avec Tales quand celui-ci était entré dans notre Maison du Clan.

Maintenant que j’y pensais, Waffle et les autres avaient aussi dit quelque chose comme : « C’est le maître de Chunsuke ! »

Qu’est-ce que c’était que ce type là-bas ? Était-il aussi sur le point de mourir ! ?

… Non, attendez une minute. Ne me dites pas que ceux qui nous avaient devancés…

Ce n’était pas des aventuriers de la Guilde, mais le clan des dompteurs de démons !?

Je vois. Ce qu’avait détecté les [Sens Amplifiés — Large] avait du sens, car il y avait des monstres avec eux !

Si je les considérais comme leurs monstres apprivoisés, alors les résultats n’étaient pas du tout bizarres.

Cependant, qu’est-ce qui avait poussé les membres du clan des dompteurs de démons à venir explorer ce nouveau donjon ? Alors que le roi nous avait mandatés pour faire cette quête…

Pour l’instant, demandons à la personne elle-même.

« … Uhmm, es-tu l’un des membres du clan des dompteurs de démons ? »

Comme je l’avais demandé, le maître de Chunsuke acquiesça fortement.

Donc c’était vraiment le gars d’avant.

« Mais qu’est-ce que tu fais là ? Et où sont allés tes autres coéquipiers ? Je ne les vois nulle part, et pourtant tu étais sur le point de mourir. »

Eh bien, je pouvais confirmer que ses coéquipiers étaient descendus d’un étage avec [Sens Amplifiés – Large].

Cependant, je ne voulais pas révéler cette carte à ce type.

C’était mieux de faire comme si je n’en avais aucune idée.

« … Si tu parles d’eux, ils sont déjà partis depuis longtemps, ils m’ont laissé ici et ont continué. », avait dit avec haine le maître de Chunsuke, tout en crachant.

Fumu, je m’étais demandé s’ils avaient dissolu l’équipe. Je voulais dire que, connaissant Tales, j’étais sûr que c’était tout à fait possible…

Apparemment, le maître de ce Chunsuke s’appelait Kappore. Vu qu’il était plus âgé que moi, je lui parlais très poliment au début, mais après l’incident de la maison du clan, j’avais décidé d’abandonner cette politesse.

Après avoir entendu Kappore me parler de la situation, il semblerait que plusieurs choses surprenantes avaient été découvertes.

***

Chapitre 166 : Histoire bonus — Tales

Je m’appelle Tales.

Je suis un ancien aventurier de rang B qui était par la suite devenu le représentant du clan : « le cercle des dompteurs de démons », reconnu par le Royaume d’Auguste.

L’objectif principal de notre clan est de faire le tour du monde et d’apprivoiser les monstres rares qui existaient.

En fait, nous avions déjà apprivoisé avec succès plusieurs monstres rares. Et ces monstres apprivoisés que nous avions obtenus s’étaient révélés très utiles.

Il y avait beaucoup de situations où l’on manquait de personnel, et, même si vous étiez dans un endroit dangereux, dans un sens, l’impossible devenait possible avec ces monstres.

C’est pourquoi beaucoup de gens voulaient posséder une énorme collection de ces monstres apprivoisés.

À part trouver et rassembler tous ces monstres rares, nous, les dompteurs de démons, n’avions rien à faire avec les autres clans ou même les groupes d’aventuriers.

C’était la raison pour laquelle les nobles et les familles royales pensaient que nous étions utiles.

Pendant un certain temps, le cercle des dompteurs de démons avait été l’un des 3 plus grands clans du royaume.

Et en ce moment même, je quittais la capitale pour recruter un nouveau gars qui se trouvait à l’intérieur de la ville de Lucas.

Apparemment, le nouveau s’appelait Kappore, et il était diplômé de la ville de Lucas.

Le plan était de le guider dans un premier temps… mais ce type, lui, avait des histoires assez intéressantes à me raconter.

Apparemment, derrière la ville de Lucas, il y avait une forêt où résidait un monstre jamais vu auparavant.

Un loup violacé et un poisson rose qui flottait autour de lui avaient apparemment été repérés…

… Cela semblait certainement rare d’après la description. Et nous devions les avoir entre nos mains dès que possible.

Comme par hasard, j’avais aussi des affaires à régler à Lucas.

Un nouveau clan était en train d’être introduit, et le lieu de la cérémonie était étonnamment la ville de Lucas.

Qui plus est, le représentant était le mari de la première princesse, Sylphide, donc je supposais qu’il était soutenu par la famille royale. En tant que représentant de l’un des trois grands clans, je devais donc y aller et m’y rendre quoiqu’il arrive.

 ◆◇◆◇◆

« … Je vois, je vais y aller demain à la première heure. »

Hm ? N’était-ce pas Aldo ? En tant que futur roi, pourquoi viendrait-il dans un tel lieu isolé ?

Que se passait-il ici ? Peu importait les liens que vous aviez avec la famille royale, n’était-ce pas un traitement préférentiel ?

En plus, leur clan venait juste d’être créé, c’était comme s’ils recevaient le même traitement que nous, les 3 grands clans.

… Et, qui était-ce ? Qui était donc ce gosse à qui Aldo parlait ?

« … Cependant, je me demande si la quête de cette fois-ci est sans danger. Même si c’est vous les gars, capturer un donjon… n’était-ce pas un peu trop difficile ? »

« Tout va bien, Beau-frère ! Merci de t’inquiéter pour moi. »

… Capturer un donjon, il l’avait aussi appelé « Beau-Frère » ?

Appeler Aldo Beau-Frère… je vois, donc c’était lui Myne, le gamin qui avait récemment épousé Sylphide. Et puis merde, n’était-ce pas juste un petit morveux.

… Que ce genre de gosse puisse se marier à Sylphide ? Si c’était ce genre de gosse, il aurait mieux valu que ce soit moi l’époux.

« Père a aussi dit que si c’était un peu plus loin de la capitale, alors le danger ne serait pas si élevé… »

… Hmm, je vois.

C’était donc une demande directe du Roi au clan « Tournesol Eternel », il devait capturer le donjon.

Tsk, ces enculés. Quel genre de statut avait-il pour pouvoir obtenir une requête via les connexions ?

Mais, d’apprendre qu’il y avait un donjon proche de la capitale, je me demandais où il était ? Si nous parlions du donjon le plus proche, c’était le donjon du pouvoir…

◆◇◆◇◆

« Tales ! J’ai enfin trouvé ! Un donjon a été découvert juste à l’ouest de la capitale, et il faut environ une demi-journée pour s’y rendre. »

Après avoir entendu parler du donjon par Aldo, il semblerait que la guilde des aventuriers l’avait aussi annoncé publiquement, alors nous avions obtenu l’information immédiatement.

« Hm, donc c’est un nouveau donjon qui vient d’apparaître. C’est vrai que pour les aventuriers réguliers, cela n’a pas de sens. »

Puisqu’il n’y a pas beaucoup d’information disponible sur ce nouveau donjon, il n’y avait pas beaucoup de mérite à l’explorer.

Ce n’était pas comme si la possibilité de s’enrichir rapidement n’existait pas, mais pour les aventuriers, il valait mieux se retenir plutôt que de se mettre en danger.

… Cependant, nous étions le clan des dompteurs de Démons, et pour nous les mérites étaient énormes. Un donjon nouvellement né, pour nous, c’était la chance de pouvoir rencontrer de nouveaux monstres.

Même si ce n’était pas une nouvelle espèce, nous pouvions aussi les vendre aux riches à un prix plus élevé s’il s’agissait d’une nouvelle sous-espèce.

En d’autres termes, si ce morveux y allait aussi, je pourrais le tuer par surprise. Eh bien, il n’était pas inhabituel que des aventuriers meurent d’un accident lorsqu’ils explorent le donjon.

Puisque nous nous étions décidés d’agir dans ce sens, nous devrions nous dépêcher.

Si on ne les devançait pas, on ne pourrait pas les attaquer par surprise.

« Très bien, les gars ! Nous irons bientôt dans le nouveau donjon. Soyez tous prêts dans 5 minutes ! »

Kukukuku, ça devenait plutôt intéressant. Tu vas y aller, mon petit Myne.

Je vais te montrer exactement ce que cela signifie d’être un senior dans un clan quand il s’agit d’une vraie bataille.

◆◇◆◇◆

« Tsk, qu’est-ce que c’est ? Elles sont toutes de couleur blanche, mais n’est-ce pas une Abeille Royale !? »

Elles avaient certainement des méthodes d’attaque assez sournoise. Elles avaient une aiguille contenant un poison assez puissant… et elles avaient aussi une bonne attaque au corps à corps.

C’était mauvais, c’était généralement des monstres que l’on rencontrait dans des endroits où il y avait beaucoup d’obstacles pour eux, une forêt par exemple.

Cependant, il n’y avait rien de ce genre, donc la zone de combat s’était élargie.

En plus, c’était un monstre d’une catégorie rare.

Même si je possédais [Domptage — Extrême], je devais l’affaiblir avant de pouvoir l’apprivoiser.

« Ganda, Uppek ! Utilisez vos Dragons volants et lancez votre magie du vent à distance ! Kappore ! Viens à côté de moi ! Amène ton oiseau ! »

Les monstres que j’avais apportés n’étaient que l’Esprit Noir et le Grand Loup Noir. Le Loup Noir était faible contre les Abeilles Royales car elles se déplaçaient à grande vitesse dans les airs.

De plus, l’esprit des ténèbres ne pouvait pas non plus faire grand-chose dans cette situation. Les attaques de l’esprit des ténèbres attiraient surtout les autres esprits. Ce n’était donc pas très efficace contre les monstres de type insectes.

Le sommeil fonctionnerait probablement dans cette situation, mais je n’étais pas sûr que cela soit efficace puisqu’elles se déplaçaient très rapidement.

« Kiriji, utilise ton Oiseau de Roche et la Mandragore. Utilise l’[onde de sommeil] sur ce salaud qui vole ! Fais la même chose sur tous les autres ! Il se pourrait qu’on ait une chance de le battre ! »

Pour l’instant, nous devions tout utiliser pour nous battre contre eux.

J’utiliserai aussi l’esprit des ténèbres pour me déplacer et essayer de faire dormir les Abeilles Royales.

« … Ça ne marche pas Tales ! Elle va trop vite ! Le Dragon ne peut pas la suivre ! »

Ganda se mit à pleurnicher.

« Stupide bâtard ! Arrête de pleurnicher, va les attaquer ! »

Attendez, attends une seconde… c’est mauvais, c’est vraiment mauvais !? Cette position de l’Abeille Royale est… !!

« Kiriji, Pon, éloignez-vous de là ! ! ! »

« Eh ? »

… C’était trop tard…

Une énorme quantité d’aiguilles (probablement empoisonnées)… tombait tout droit vers Kiriji et Pon.

Naturellement, il n’y avait aucun moyen de l’éviter, le temps que la pluie d’aiguille finisse… Ils étaient couverts de sang, les deux étaient tombées au sol.

Alors que nous étions stupéfaits par la mort horrible de Kiriji et Pon, l’Abeille Royale était descendue sur les deux corps et les avait poignardés avec son arrière-train.

« … C, Comment était-ce possible… ? »

Kappore regardait à côté, puis il s’était mis à vomir.

Oui, l’Abeillle Royale aspirait leurs fluides corporels.

Chaque fois qu’elle les suçait, leur corps devenait de plus en plus sec.

Puis, après les avoir complètement asséchés, l’Abeille Royale s’éleva à nouveau dans le ciel.

Merde ! Bon sang ! Mais, j’avais finalement compris la faiblesse de cette attaque.

… La prochaine fois qu’elle utilisera cette attaque, ce sera la fin de ces putains d’insectes.

Après avoir observé Kappore qui vomissait encore, je donnais des instructions aux membres du clan.

« Écoutez-moi bien ! Si elle se met encore dans cette position bizarre, l’attaque reviendra ! Alors partez immédiatement de cet endroit ! »

Parce qu’ils avaient entendu mes ordres, ce salaud avait de nouveau utilisé cette attaque.

… La cible était apparemment moi.

Kappore vomissait encore comme un fou et ne semblait pas encore remarquer les actions… Désolé, mais je t’en prie, meurs pour moi.

J’avais attrapé la tête de Kappore et je l’avais jetée devant moi juste avant que l’Abeille Royale ne lâche l’attaque.

« Qu’est-ce que c’est que ça !? Que faites-vous Tales !? »

Je l’avais vu il y a une minute, ce salaud se servait de l’aiguille empoisonnée pour tirer sur la première personne qui tombait par terre.

En d’autres termes, si Kappore se mangeait le premier coup, je devrais pouvoir m’échapper.

« Guaaaaaaaaaaaaa ! ! ! ! Comment est-ce possible ? Ce n’est pas juste, Talessss !! »

Après le lâcher de l’aiguille empoisonnée, cette Abeille s’arrêtera.

« Allez ! Esprit des Ténèbres ! Fais dormir cette abeille !! »

Hm ? Le monstre apprivoisé de Kappore, pourquoi a-t-il plongé face à l’aiguille empoisonnée ?

Aah, il essaie de sauver son maître… Quelle belle relation maître-esclave, Kukukuku !

Kappore et son moineau étaient effondrés sur le sol, en ce moment.

Mon esprit sombre avait réussi à endormir l’Abeille Royale.

« … C’est pas si mal, tu ne t’es pas fait sucer par ça, Hahahaha. »

Bon, maintenant qu’il dormait, il était temps de l’apprivoiser.

Si j’apprivoisais ce monstre, je pourrais avoir accès à sa gelée royale, qui coûtait cher sur le marché.

Il y avait eu beaucoup de sacrifices, mais on ne pouvait rien faire contre cela. Rien ne compensait quoi que ce soit, et aucune récompense n’était disponible.

Bon, maintenant que j’avais apprivoisé le boss, seront-ils vaincus ?

Pour l’instant, allons à l’étage suivant.

***

Chapitre 167 : Un nouveau donjon (9)

… En tant que personne, ce Tales était vraiment une personne plus horrible que je ne me l’imaginais.

Depuis que j’avais entendu sa version de l’histoire, je me demandais ce qu’on devrait faire à ce sujet.

Pour achever la demande que le roi nous avait adressée, nous devrions évidemment continuer à aller de l’avant.

Cependant, ce type… ce n’était pas gentil de sa part de laisser Kappore derrière lui.

Même s’il détestait les autres, comment avait-il pu prendre une décision aussi inhumaine que de laisser son coéquipier derrière lui ?

… Peut-être pourrions-nous faire sortir cette personne en utilisant [Magie unique – Espace temps] afin de lui permettre de s’échapper… mais ce n’était pas possible.

« Soupir, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

Comme elles comprenaient la raison pour laquelle je soupirais, Sylphide et Aisha se regardèrent toutes les deux, puis elles me regardèrent en souriant amèrement… j’étais sûr qu’elles attendaient ma décision.

… On devra donc faire avec.

« Kappore, as-tu touché les monuments de pierre qui étaient dans les salles des boss ? »

« … Ouais, bien sûr. »

Avec ça, on pourrait au moins le téléporter jusqu’au premier étage puis jusqu’à l’entrée du donjon.

Cependant, le problème venait juste après cela. Même si le donjon se trouvait à proximité de la capitale, il nous faudrait encore une demi-journée pour nous y rendre en calèche.

Je ne pensais pas que quelqu’un serait d’accord pour le raccompagner, et encore moins pour parcourir une telle distance.

De plus, nous n’avions plus de temps à perdre, sinon il nous sera bien plus difficile de rattraper Tales et ses coéquipiers.

« Je suppose qu’on peut te ramener à l’entrée… », avais-je répondu après avoir réfléchi pendant un certain temps.

Le visage de Kappore était devenu rouge, il se mit face à moi et commença à protester… Non, c’était plus juste de dire qu’il m’insultait.

« Bande d’enfoirés ! Êtes-vous sans cœur ? Je suis gravement blessé, vous savez ! Êtes-vous stupide ou quoi ? Huuh ? »

Sylphide qui avait regardé notre conversation l’avait finalement interrompue.

… Eh bien, je supposais que même elle ne pouvait pas la supporter.

« Vous avez dit que vous vous appeliez Kappore, n’est-ce pas ? Nous n’avons aucune obligation de vous protéger, vous le savez, n’est-ce pas ? Alors, pourriez-vous au moins nous remercier ? »

C’était exactement comme Sylphide l’avait dit.

Normalement, quand on sauvait quelqu’un, la personne présenterait au moins ces remerciements.

Ce n’était pas comme si je recherchais la reconnaissance des gens, mais c’était censé être du bon sens.

… Eh bien, après avoir entendu un argument aussi solide, je me demandais quelle sera sa réponse ?

« Huuuh ? N’est-ce pas ce que je venais de dire, putain ? Vous n’avez donc pas de cœur, les gars ? »

Cette personne, elle aussi, était sans espoir… Eh bien, je ne pouvais pas dire que je m’attendais à quoi que ce soit d’un coéquipier de Tales. Ce gars nous donnait une si mauvaise impression, je ne savais même pas si je devais le laisser ici ou pas. Je ne comprenais pas du tout cette situation. Cette personne ne connaissait que le mot « lui-même ».

« … Vous, ne comprenez-vous même pas quelle est votre position ? »

Aah, c’était au tour d’Aisha d’intervenir !

« C’est quoi ce bordel !? Bande de démons ! Amenez-moi vite à la capitale, mais vous allez commencer par me guérir ici ! Si vous êtes si inexpérimentés dans la guérison, je suis sûr qu’un guérisseur de la capitale pourra le faire mieux que vous ! »

Même si Aisha avait fait de son mieux avec sa magie de guérison pour soigner cette personne…

Et au lieu de donner un mot de gratitude, il pouvait même dire quelque chose comme ça.

« Myne, laissons ce déchet ici. C’est une perte de temps de parler à une personne aussi mal élevée. »

… Eh bien, nous étions tous d’accord avec ce qu’elle avait dit, car c’était le choix numéro un pour nous.

Je supposais qu’en ce moment, il n’arrivait même pas à penser clairement.

{Myne ~, Chunsuke désire que nous sauvions son maître…}

Waffle m’avait soudainement parlé.

Après avoir écouté Waffle parler, j’avais vu un moineau voler devant moi et baisser la tête en tremblant.

J’étais sûr qu’il avait entendu notre conversation grâce à Waffle et Kuu.

J’étais sûr qu’il savait que, si l’on quittait son maître, il mourrait bientôt.

C’était pourquoi il nous suppliait désespérément en ce moment.

… Contrairement à ce diable là-bas, son monstre apprivoisé était bien plus poli. Sérieusement, c’était quoi ce bordel ?

Voir un Chunsuke désespéré baisser la tête devant moi me troublait vraiment.

{Hmmm, que dois-je faire.}

… En fin de compte, nous revenions au sujet initial. Vraiment, qu’est-ce que je pouvais faire à ce sujet ?

Quand j’avais jeté un coup d’œil à Aisha, je l’avais vue vraiment en colère. Et je n’avais même pas besoin de regarder Sylphide pour savoir qu’elle était extrêmement frustrée, car elle ne voulait pas être impliquée.

Au fond, sauver son peuple sans dire un mot, c’était ce qu’une ancienne princesse comme Sylphide aurait fait… Mais même si elle ne disait rien, j’étais sûr que Sylphide était aussi très en colère.

{Onii-sama, j’ai une bonne idée !}

Aah ? Kuu ! Joli !

{Et si, pour l’instant, on le faisait sortir ? Puis, on s’occupe de lui jusqu’à ce que nous rencontrions quelqu’un, nous l’amènerons ensuite à cette personne pour qu’elle s’occupe d’elle !}

J’y avais aussi pensé… mais, ça prendra quand même une demi-journée pour qu’ils reviennent. Et il fait presque nuit maintenant. Je ne pensais pas que la calèche voyagerait de nuit ?

Demandons à Kuu pourquoi elle avait eu une telle suggestion.

{Emmenons-le avec nous !}

Hein ? Tu veux qu’on l’amène avec nous ?

{Tout ira bien si Chunsuke fait de son mieux pour protéger son maître !}

Hmm, je me demande… Même après avoir vu Chunsuke, je ne sais pas si c’est un monstre fort…

Au pire, nous pourrions finir la quête dans environ 6 à 7 heures. Et si nous rencontrions un ennemi fort, ne perdaient-ils pas la vie ?

{Wafu ! Chunsuke est fort. Alors ne t’inquiète pas !}

Hein ? Même Waffle prenait le même chemin que Kuu. Alors devrais-je supposer que c’était bon ?

… On n’y pouvait rien, devrions-nous adopter ce plan ?

« Sylphide, Aisha, je suis désolé. »

Puisque nous utilisions [Télépathie] pour communiquer, j’étais sûr qu’elles avaient toutes les deux entendu nos conversations. D’après leur colère, j’étais sûr qu’elles hésitaient à suivre ce plan…

Au final, toutes les deux n’avaient rien dit, et nous avions rapidement utilisé le monument de pierre pour remonter au niveau 1.

Comme mes femmes ne voulaient même pas toucher cette chose, et qu’il avait commencé à se plaindre quand j’avais essayé de le porter, j’avais décidé de lui jeter de la magie de sommeil et je l’avais traîné au niveau 1.

… Ah.

Je vois, pendant qu’il dormait, je pouvais l’amener à la capitale.

Avec lui endormi, j’avais utilisé la [Magie unique – Espace temps] pour me connecter au palais royal.

Puis Sylphide appela quelqu’un qui l’amena chez une personne qui pouvait le guérir.

Après tout cela, je devrais faire quelque chose en retour pour les chevaliers de Konoe et pour mon beau-frère.

À ce moment-là, j’avais eu un message de Waffle, il me transmettait les remerciements de Chunsuke.

… Eh bien, le plan initial était de rentrer à la maison…

Mais il était préférable de courir après Tales et ses coéquipiers.

Je voulais retourner au donjon, mais que devais-je faire ?

« Myne, rentrons à la maison et reposons-nous. Tales et ses coéquipiers ont dû se battre toute une journée et ils doivent être fatigués, alors je suis sûre qu’ils ne pourront pas passer à autre chose. »

« … C’est vrai, bien que nous devions les pourchasser, il n’était pas bon que nous soyons tous épuisés également. Donc je suis d’accord pour rentrer à la maison. »

Hmm, c’était vrai. Ce n’était pas bon de s’épuiser, et à cause de Kappore, nous étions aussi fatigués mentalement. Et dans ces moments-là, il valait mieux aller à la salle de bain et se détendre.

« Très bien, je suis d’accord. Rentrons à la maison. »

***

Chapitre 168 : Un nouveau donjon (10)

# Nouveau donjon, sous-sol, 3e étage.

« Quoi, qu’est ce qui ne va pas… avec ce niveau… ? »

Quand Sylphide était arrivée au troisième étage, elle avait immédiatement élevé la voix.

… On ne pouvait rien y faire, car même moi, j’avais les mêmes pensées qu’elle.

La disposition de la structure du niveau était quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant en explorant un donjon.

Dès que nous étions arrivés à cet étage, la première chose que nous ayons vue était une pièce de cinq mètres carrés.

Et il y avait des portes à chaque coin de la pièce.

Puis, lorsque vous ouvriez l’une des portes, ce qui se trouvait devant la porte était une autre pièce de 5 mètres carrés. Et à l’intérieur de cette pièce, il y avait aussi 4 portes placées…

Oui, c’était pour ça que j’avais compris les cris de Sylphide.

Ce que cela signifiait, c’était que, quelle que soit la porte que vous ouvriez, vous seriez conduit à une autre pièce similaire avec 4 portes.

Comment pourrions-nous procéder dans ce niveau… ?

« … C’est un niveau assez désagréable. »

Même Aisha, qui avait l’expérience en tant qu’aventurière, l’avait dit.

Les monstres apparaissaient-ils ici ? À l’intérieur de ce niveau…

Je supposais que même Tales et ses coéquipiers étaient confrontés à cette situation.

{Waffle, peux-tu sentir du mana à l’intérieur de ce niveau ?}

Comme s’il avait prévu cela, Waffle s’était immédiatement couché sur le sol et s’était mis à renifler pour trouver du mana, la queue agitée, tout excité.

{Wafuuu… C’est quelque part par là, il y a bien du mana, mais…}

Il était rare de la part de Waffle de montrer une expression aussi perplexe.

{Sais-tu où est la salle du boss ?}

{Je ne sais pas, tout est un peu flou, mais je m’occupe de cela. Pour l’instant je ne sais pas !}

Waffle s’était ensuite déchaîné sur place, il était allongé par terre.

Fallait-il s’en remettre à son intuition pour cet étage… ?

« Pour l’instant, essayons de cartographier cette zone, alors dessinons là au fur et à mesure. »

Alors que je donnais cet ordre, Aisha avait posé ses mains sur mes épaules et avait commencé à parler.

« Attends une minute, Myne. Si on se promène sans réfléchir, je suis sûre qu’on finira par se perdre. J’ai entendu parler de rumeurs quand j’étais encore une aventurière, il est possible que les pièces ne soient pas reliées entre elles de la manière dont tu le perçois. »

Hm ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Y aurait-il un truc spécial dans ce niveau ?

La seule chose à laquelle je pouvais penser était une pièce remplie de monstre…

« Tout à l’heure, Waffle a dit quelque chose comme “que tout était flou”, n’est-ce pas… ? Voici ce que je suppose, dans la pièce où nous sommes actuellement il y a quatre portes, si nous ne choisissons pas la bonne porte, je pense que nous serons ramenés au même endroit… C’est un mécanisme dont j’ai déjà entendu parler par des aventuriers. »

Quoi !? C’était encore pire qu’une pièce remplie de monstre !?

Mais comment pouviez-vous dire quelle était la bonne porte… ?

« … Je vois. Peut-être que ce que Waffle avait ressenti à l’instant, c’était ce sentiment flou. »

Pour l’instant, il fallait se dépêcher et choisir par quelle porte on devait passer !

« Devrions-nous mettre un repère dans chaque zone ? »

Au moment où je l’avais suggéré, Aisha avait commencé à trouver des idées.

Tout d’abord, Waffle et moi allions commencer par vérifier si nous retournions bien dans la même pièce ou non. Ainsi, si nous rencontrions Aisha et les autres qui attendaient au même endroit, alors la théorie d’Aisha qui consistait à ouvrir la bonne porte était juste.

… Ensuite, dans le cas où nous ne les rencontrions pas même après avoir avancé, j’utiliserai la [Magie unique – Espace temps] pour revenir au point de départ.

« … C’est certainement une bonne idée, mais que faire si la [Magie unique – Espace temps] ne nous ramenais pas à notre emplacement d’origine ? »

D’une façon ou d’une autre avec cette méthode… Que ce soit la magie ou le niveau de compétence de ma [Magie unique – Espace temps], nous ne saurions pas si cela échouerait ou non.

Si cela devait se produire, alors notre groupe pourrait s’effondrer.

« Aah, je pense que tout ira bien, Myne. »

Sylphide m’avait répondu avec confiance.

… Avait-elle réalisé quelque chose ?

« Puisque nous sommes ici en ce moment, l’escalier qui mène à l’étage supérieur est juste derrière nous. Donc si ta compétence unique peut vraiment échouer, on peut monter à l’étage supérieur pour se retrouver. »

Aah, c’était logique. Il était vrai que je pouvais simplement utiliser la [Magie unique – Espace temps] à l’étage au-dessus de nous.

Avec cette méthode, je supposais que je n’aurais pas à m’inquiéter qu’on soit séparés, non ?

Cependant, que se passerait-il s’il arrivait quelque chose ? Je pensais que c’était mieux si je laissais Waffle ici avec eux.

En termes de capacité de combat, avoir Waffle et Kuu ensemble serait vraiment une bonne option.

Mais nous n’en étions pas encore arrivés à la conclusion qu’il n’y avait pas de démons ici.

Si le démon rencontrait mes femmes sans moi, ce serait un désastre.

Donc, si Waffle et Kuu étaient là, ils feraient quelque chose si une telle situation devait se produire.

Quand je leur avais transmis mes pensées, Waffle avait immédiatement accepté et m’avait répondu {Wafu ! Laisse-moi m’en occuper !}

« Dans ce cas, j’y vais maintenant. Que tout le monde se mette en sécurité. »

« Au lieu de nous demander de nous mettre en sécurité, ne devrais-tu pas t’inquiéter de ta propre sécurité ? »

Souriant amèrement, je les quittai et j’ouvris une des portes. Droite, droite, droite, bas, bas, bas, gauche, gauche, droite, gauche, droite… c’était le motif que j’avais suivi pour choisir les portes à ouvrir.

En cours de route, je marquais une zone à l’aide de mon arme pour couper la porte afin de ne pas l’oublier. Puis, après avoir parcouru 10 pièces, j’étais entré dans une pièce où m’attendaient mes femmes et mes animaux domestiques.

« … Il en était donc comme Aisha l’avait prédit. »

Avec cela, nous savions maintenant que nous devrions choisir le bon chemin pour aller devant la salle du boss.

Après avoir traversé 10 salles, la 11e salle m’avait ramené à la salle d’origine.

« Confirmons-le encore une fois. »

Pour être sûr que c’était vrai, j’avais répété la même chose encore une fois, pour que nous puissions comprendre quelles étaient les règles de ce niveau. Je voulais savoir s’il y avait quelque chose d’important après avoir traversé la dixième salle.

Une fois dépassée la 10e salle, il semblerait que je doive choisir la bonne porte pour entrer dans la salle suivante.

Après être entré dans la 10e salle, quand j’étais allé vers le sud, je n’étais pas retourné dans la chambre d’origine.

Cependant, au moment où j’entrais dans la 12e salle, j’étais revenu dans la salle d’escalier d’origine.

« … Ça devenait de plus en plus distrayant. »

… Puis, j’avais remarqué quelque chose.

Attendez, attendez une minute ? Pourquoi n’avais-je pas vu Tales ici… ? Est-ce parce qu’ils progressaient régulièrement en trouvant les bonnes portes ? C’était mauvais, ça. Si je refaisais quelque chose de mal, ils s’éloigneraient encore plus de nous.

Je devais comprendre les règles. Essayons de franchir l’obstacle du premier coup !

Après ça, j’avais essayé encore et encore jusqu’à ce que je puisse atteindre mon but. J’avais dû répéter les étapes afin de ne pas gaspiller d’énergie inutile.

Heureusement, comme j’avais dû beaucoup courir dans le Donjon de l’Arbre du Monde, j’étais habitué à ce genre de marathon.

Puis, après avoir répété ce marathon environ 75 fois…

J’étais finalement arrivé dans une pièce qui n’était pas semblable au reste des petites pièces.

« Ai-je terminé ce donjon ? »

Le sentiment que j’avais ressenti dans cette pièce est semblable à celle que je ressentais dans toutes les autres pièces, mais la seule chose qui avait changé, c’était qu’elle était de plus grande taille.

Il s’agissait d’une salle rectangulaire de 15 à 20 mètres, et les statues en forme de démon étaient installées dans les quatre coins.

Puis, au milieu de la pièce, un immense cercle avait été dessiné.

… j’avais soigneusement placé un pied sur le bord du cercle… Ouais, rien ne s’était passé.

Alors, marchons lentement jusqu’au centre du cercle.

Un pas, deux pas… puis trois pas.

Après avoir atteint le centre du cercle, la situation dans la pièce avait changé.

La statue de démon qui était installée aux quatre coins de la pièce avait commencé à bouger.

Nom : Gargouille fidèle

Niveau : 73

Race : Créature magique

Sexe : — -

[Compétence]

Magie unique — Tonnerre

[Talents]

Crocs aiguisés

[Compétence de race]

Yeux démoniaques de la dépression

Il y en avait 4 en tout

D’accord, je ferai de mon mieux !

 

***

Chapitre 169 : Un nouveau donjon (11)

C’était donc une gargouille… Elle avait l’air assez forte…

C’était un monstre qui avait l’apparence d’une statue de pierre, et qui était également apparu dans les livres de contes « Histoire du héros Alexandrite ».

Je n’aurais jamais pensé que je pourrais voir une véritable gargouille de mes propres yeux. La seule fois où je l’avais vue, c’était en lisant ce livre avec ma mère quand j’étais jeune. Le monde fonctionnait vraiment bizarrement.

Elle avait le visage d’un chien et une dent longue et pointue, elle avait des ongles tranchants qui s’étendaient.

D’énormes ailes poussaient sur son dos, et elle était faite de pierres robustes, donc ça allait être dur de l’abattre.

Cependant, les Gargouilles n’avaient pas d’armes dans leurs mains.

Les armes dont nous disposions… qu’il s’agisse d’une épée ou d’une lance, ses crocs et ses ongles pointus et robustes semblaient pouvoir les écraser.

Chaque fois qu’elles attaquaient, elles utilisaient pleinement leur corps robuste pour compenser leur manque d’arme. De plus, elles pouvaient voler librement dans les airs avec les grandes ailes qui poussaient sur leur dos.

Avec la capacité de se battre du ciel, il avait déjà été donné à la Gargouille un avantage énorme dans la bataille.

Que se passerait-il en plein milieu d’un combat contre les Gargouilles ?

Il était vrai qu’elles pouvaient attaquer pendant qu’elles étaient dans les airs, ce qui pouvait être considéré comme très difficile à gérer.

… Cependant, j’avais des objets que je pouvais aussi utiliser pour voler dans les airs.

Et il se trouvait que j’étais en train de l’équiper.

Oui, c’était les « Ciel Sourie » que j’avais obtenu dans le Donjon du Pouvoir.

Nom : Ciel Sourie

Agilité : +25

Catégorie : Classe Ultra

Attribut : Vent

Effet spécial : augmentation de 3 % de la vitesse de déplacement

Marche aérienne

Avec la capacité de marcher dans les airs, couplé à mes 3 % d’augmentation de vitesse de déplacement, même si mes adversaires étaient des gargouilles, je ferais jeu égal avec elles.

De plus, j’avais aussi [Couper et coller].

Comme d’habitude, j’enlèverai les compétences des gargouilles et je les collerais sur moi-même.

… D’après les nombreuses batailles que j’avais eues jusqu’à présent, je savais que ce serait efficace contre des adversaires tels que les gargouilles.

C’est pourquoi… Eh bien… enlevons d’abord leurs compétences.

Il semblerait que leur compétence la plus dangereuse était ces [Yeux démoniaques de la dépression].

[Yeux démoniaques de la dépression] : Actif sur n’importe quel adversaire au moment voulu. Les sujets qui se voient infliger cette compétence tombent dans un état de panique et ont la possibilité d’être paralysés pendant plusieurs dizaines de secondes.

J’avais l’impression d’avoir vu cet effet quelque part avant, et après y avoir réfléchi un instant, cela ressemblait à une version dégradée de la compétence [Intimidation du roi].

[Intimidation du roi]. Elle met dans un état de panique parfait un adversaire dont le niveau est plus bas que le vôtre, de plus cela peut affecter plusieurs adversaires.

Je supposais donc que ce n’était pas une compétence dont j’avais vraiment besoin, non ?

Ce serait plus intéressant de coller cette compétence sur mes femmes, Waffle et Kuu.

Eh bien, peu importait s’il s’agissait d’une version dégradée, une compétence ayant la même capacité que mon [Intimidation du roi] était dangereuse. Lorsque vous combattiez plusieurs adversaires comme cette fois-ci, si vous étiez affecté par cette compétence lancée depuis un angle mort, on pouvait dire qu’elle était fatale.

Quoi qu’il en soit, si vous en étiez affecté, vous finiriez par perdre votre mobilité pendant quelques dizaines de secondes.

Ce qui voulait dire que vous ne pourriez pas utiliser de compétence défensive en attendant.

D’où l’intérêt de commencer par couper cette compétence.

Il était vrai que les compétences de race étaient assez difficiles à gérer.

… J’étais vraiment heureux que mon [Évaluation] ait monté de niveau au bon moment.

Sinon, je n’aurais pas été en mesure de confirmer les compétences de race, et la conquête de ce donjon aurait été bien plus difficile.

Très bien, enlevons-lui ensuite sa capacité [Magie unique – Tonnerre], profitons-en aussi pour couper sa compétence [Ongles pointus].

… En parlant de ça, ce sera ma deuxième magie unique.

Même si la magie spatio-temporelle était une magie particulière, je pouvais aussi m’attendre à quelque chose de bien de [Magie unique – Tonnerre].

Très bien, j’avais fini de me préparer.

Pour l’instant, je devais juste vaincre ces 4 gargouilles.

Les gargouilles qui étaient apparues dans l’« Histoire du héros Alexandrite », les attaques magiques n’avaient aucun effet sur elles.

Mais, étaient-elles les mêmes que ceux du livre ?... Eh bien, essayons.

J’avais visé la gargouille avec [Magie de longue portée Vent – maximal], et j’avais tiré.

Des vents se formèrent lentement de mes mains, et des rafales des vents se dirigeaient directement vers les Gargouilles.

« Alors c’est comment !? C’est moi qui l’ai fait ! »

Contrairement à ce que j’aurais pu supposer d’une telle attaque féroce, il semblerait que cela n’avait pas endommagé les gargouilles.

« … Exactement comme ce que l’histoire avait prédit. »

… Alors, il faudra que je les frappe directement.

Cependant, les gargouilles étaient extrêmement en colère après avoir été touchés par la magie du vent.

Elles étaient toutes les quatre venues immédiatement vers moi.

Tout en observant la situation calmement, je m’étais équipé de ma dague éclair à ma droite et de ma dague d’acier à ma gauche, et j’avais activé mes techniques de renforcement physique.

Aussi, parce que c’était du 1 contre 4, je n’avais pas oublié d’activer aussi mes compétences défensives.

« Tiens, mange ça ! »

J’avais utilisé mes [Yeux démoniaques d’impact] sur les 4 gargouilles qui me visaient. Ce n’était pas une attaque magique ! Et j’étais ainsi capable d’ébranler la formation de ces gars.

La gargouille à l’avant s’était effondrée avec un son sec et impulsif, ce qui avait aussi arrêté les trois qui s’approchaient par-derrière.

« C’est le moment !! »

Bien qu’elle ait perdu leur formation, leur dynamique de vol n’avait pas disparu.

Ensuite, j’avais coupé de biais son corps de pierre en deux avec [Art martial : Éclat du requin]. J’imaginais que j’avais aussi bien été aidé par son élan.

La gargouille qui était devant moi fit un bruit énorme avant de se briser.

… En ce moment, il y avait une chose dont je devais être conscient.

Les créatures magiques comme les gargouilles ou les golems régénéraient avec le temps, à moins que vous ne détruisiez ou n’isoliez leurs noyaux.

J’avais donc rapidement activé [Sens amélioré — large]. J’avais immédiatement trouvé le noyau.

« Je l’ai trouvé ! »

Je m’étais alors agrippé à une pierre sphérique qui émettait de grandes quantités de magie sur ma main, puis je l’avais rapidement jetée dans mon sac de rangement qui arrêtait le temps. C’était probablement un bon matériau pour l’alchimie, donc je ne voulais pas le détruire, mais plutôt le garder isolé.

« Bien que leur formation ne soit pas prête !! »

J’avais écrasé une nouvelle gargouille avec [Art martial : Éclat du requin].

« Avec ça, il n’en reste plus que deux ! »

◆◇◆◇◆

« … Ouf, j’ai enfin réussi à les vaincre. »

J’avais tailladé les 4 gargouilles avec [Art martial : Éclat du requin] et j’avais aussi ramassé les 4 noyaux, j’avais murmuré ainsi.

… Puis, j’avais pensé à quelque chose.

C’était peut-être dû à mon périple dans ce niveau, depuis le point de départ jusqu’à la salle du boss.

Il n’y avait pas eu d’objets abandonnés, mais j’avais obtenu une chose précieuse et c’était les noyaux des gargouilles.

Dans un sens, c’était peut-être l’objet abandonné par les créatures.

J’avais vaincu le boss avec succès, mais j’avais l’impression d’avoir oublié quelque chose…

J’avais ce genre de sentiment.

! ! !

Mais oui, où était passé le groupe de Tales ! ?

Je m’étais remémoré tout ce qui s’était passé ici… il se pourrait qu’ils soient encore piégés par le mécanisme de ce niveau.

De plus, la gargouille existait à mon arrivée, ce qui signifiait qu’ils n’avaient pas encore vaincu le boss.

… Néanmoins, il y avait peut-être une autre possibilité.

Peut-être que Tales et son groupe avaient perdu contre les gargouilles ?

***

Chapitre 170 : Un nouveau donjon (12)

Est-ce que Tales et ses coéquipiers, le cercle des dompteurs de démons, avait-il perdu contre les gargouilles ?

S’ils avaient perdu… Dans ce contexte, cela signifiait qu’ils étaient morts.

Cependant, est-ce que Tales allait vraiment perdre si facilement, lui qui avait apprivoisé un esprit des ténèbres incroyablement fort ? Il avait peut-être une mauvaise personnalité, mais il était toujours considéré comme le leader d’un des trois plus grands clans du pays.

Peu importe la façon dont je le voyais, je ne croyais pas que Tales serait vaincu par les gargouilles et, par conséquent, tué par elles.

Mais si j’y pensais bien, je n’avais jamais rencontré des connaissances (en l’occurrence, il n’y en avait que quelques-unes que je connaissais) qui soient mortes. Les seuls dont je me souvenais étaient mes parents.

C’est pourquoi, il était vrai… que je n’avais pas pu confirmer leurs morts, il m’était impossible de le conclure maintenant.

« Quand je combattais les gargouilles, je n’ai vu aucune preuve. »

En regardant autour de moi, j’avais essayé de trouver du sang ou des traces d’objets détruits.

… Mais, en jetant un coup d’œil autour de moi, je n’avais rien trouvé du tout.

Pourtant, je voulais vraiment trouver un indice, alors j’avais fait lentement le tour de la pièce pour trouver quoi que ce soit.

« … Il n’y a vraiment rien. »

J’avais peut-être été plus rapide qu’eux pour trouver le bon chemin.

Ce n’était pas parce que j’avais vaincu le boss de cet étage que c’était certain, c’était juste ma propre pensée égoïste.

Pourtant, peu importe combien de temps j’avais essayé de chercher des traces d’une bataille, je n’arrivais toujours pas à en trouver.

Je pensais donc que ma théorie selon laquelle ils n’étaient pas encore arrivés ici était peut-être correcte.

« Très bien, à partir de maintenant, retournons voir mes femmes. Si je rentre tard, elles pourraient s’inquiéter. »

En utilisant la [Magie unique – Espace temps], j’avais réglé la destination à l’entrée de ce niveau, à l’endroit où se trouvait ma famille.

… Cependant, je regretterais bientôt ma décision. Pourquoi n’avais-je pas utilisé [sens - large] à ce moment-là ?

Si j’avais utilisé [sens - large] à ce moment-là, aucune tragédie ne serait arrivée… c’était ce que je pensais.

◆◇◆◇◆

« Mon cher ! »

« Myne ! »

Quand mes deux femmes me virent, elles crièrent mon nom. Elles s’inquiétaient pour moi.

« Je suis désolé, vous deux… »

Après m’être excusé auprès d’elles, je leur avais expliqué ce qui s’était passé depuis le début.

J’avais parlé de ma rencontre avec les gargouilles, ainsi que de comment je les avais vaincues, et le fais que j’avais obtenu quatre noyaux.

… Puis, je leur avais aussi dit que je n’avais pas rencontré ni Tales ni les membres de son clan.

« … Il semble que tes pensées pourraient être… vraies ? »

« Cependant, princesse… Myne vient d’ouvrir la bonne porte et a avancé, mais il est possible que Tales et ses coéquipiers aient aussi trouvé un autre moyen d’y accéder, non ? »

C’était vrai, ce qu’Aisha avait dit avait du sens.

Avant d’arriver dans cette pièce, j’aurais pu ouvrir toutes les portes avant de trouver le bon chemin. Mais je n’arrivais pas à croire qu’il y avait un autre bon chemin que celui que j’avais pris.

Donc, la seule explication possible était que Tales ait combattu avec les gargouilles et qu’il ait été vaincu.

« Est-il possible qu’ils aient vaincu les gargouilles et qu’ils aient continué ? »

… La possibilité n’est pas nulle… je pense…

L’intervalle de temps de régénération d’une gargouille devait être terriblement court, car lorsque j’étais entré dans cette pièce, toutes les gargouilles étaient nouvelles.

Hmm, en pensant aux étages précédents, j’avais bien réfléchi.

… D’ailleurs, le boss qui était à un niveau au-dessus de nous n’était pas réapparu.

Comme on pouvait s’y attendre, le mana de ce donjon n’avait peut-être pas encore assez accumulé pour faire réapparaître un boss. En considérant ce fait, il était peu probable que Tales et ses coéquipiers avaient déjà pris les devants.

Peut-être que même Sylphide, qui avait pourtant fait cette suggestion, pourrait croire que ce n’était pas correct.

Mais c’était bien d’avoir analysé cette possibilité.

Pour l’instant, allons de l’avant… Si nous le faisons, nous saurons peut-être ce qui est arrivé à Tales.

Même un tel type était le leader d’un clan appartenant au Royaume Augusta. Je voudrais l’aider si, disons, il avait des problèmes… Mais même après les avoir aidés, j’avais l’impression que la situation serait encore plus difficile.

« Pour l’instant, devrions-nous continuer ? Peu importe combien de temps nous y réfléchissons, la réponse n’apparaîtra probablement pas… »

« Aah, tu as raison. Si nous continuons à discuter, je ne nous vois pas capturer le donjon de sitôt. »

Sylphide avait montré son consentement et Aisha avait hoché la tête.

Waffle et Kuu au lieu de cela voulaient déjà y aller, mais, nous ayant vus rester là-bas, ils avaient attendu.

« D’accord, suivez-moi alors ! Je vais tous vous guider là-bas ! »

◆◇◆◇◆

« C’est donc ici que se trouvaient les gargouilles. », dit Aisha tout en regardant autour d’elle.

Comme prévu, les gargouilles n’étaient pas apparues.

… Eh bien, cela aurait été encore plus encombrant si elles étaient apparues après les avoir vaincus une heure auparavant.

Puisqu’il y avait au moins un décalage entre nous et le groupe de Tales, nous devions donc le confirmer demain.

{Myne, il semble y avoir une porte, là-bas !}

Waffle m’avait montré un endroit où il n’y avait pas de porte.

Cependant, si c’était Waffle qui l’avait dit, il devait y en avoir une.

Je n’avais jamais mis en doute les paroles de ma famille, alors je m’étais dirigé vers le mur qui semblait être vide.

Effectivement, comme l’avait dit Waffle, il y avait bien une porte.

En passant par la porte invisible, je vis une pièce qui faisait environ la moitié de la taille de la pièce des gargouilles.

… Attendez, c’est peut-être ça, la raison pour laquelle je n’avais pas rencontré Tales !?

Quand j’avais rencontré les gargouilles, Tales avait peut-être découvert cette porte cachée par hasard et s’était échappé.

« … Myne, regarde par ici. »

Il semblerait qu’Aisha avait trouvé quelque chose, et je pouvais sentir un tremblement dans sa voix.

Je me demandais ce qu’elle avait découvert.

! ! ! !

Ce qu’Aisha avait trouvé… c’était une énorme mare de sang qui se répandait sur tout le plancher.

Et il y avait des traces de quelque chose traîné dans les ténèbres.

Il y avait beaucoup de sang… ça ne venait probablement pas d’une seule personne.

Il devait y en avoir quelques-unes… non, plutôt un nombre considérable de personnes…

Dès que nous avions vu le sang, notre nez avait été pris… par une odeur de fer rouillée mélangée au sang.

{... Onii-sama, ce sang, il est encore chaud !}

Eh ?... Ce qui voulait que peu de temps se fût écoulé depuis que ce sang avait été versé ? Il était donc possible qu’au moment où je me battais avec les gargouilles, cette tragédie n’eût peut-être pas encore eu lieu !?

« … Chéri, passons à autre chose. Je n’ai pas besoin de le dire, mais agissons avec prudence. », dit Sylphide pendant qu’elle tirait son épée Linus hors du fourreau.

« … D’accord, je comprends… Aisha, reste derrière Sylphide. Devant nous, il y aura Waffle, et je serai à l’arrière. »

Waffle ayant une grande capacité de détection, nous avancions avec prudence.

Il y avait un monument en pierre dans la salle du boss, mais pour l’instant, je ne pouvais pas me permettre de m’en soucier.

Alors que nous suivions les traces de sang qui avaient été laissées… nous avions trouvé des escaliers qui nous permettaient de descendre dans les profondeurs du donjon.

***

Chapitre 171 : Un nouveau donjon (13)

« … Devrions-nous y aller ? », avais-je demandé en réponse, en voyant que la piste ensanglantée continuait à descendre l’escalier.

Tout le monde était… dans le même état, et même les habituels énergiques Waffle et Kuu descendaient les escaliers avec prudence et en silence.

Puis, Sylphide, avec son épée Linus dégainée… et moi, avec ma lame de foudre et ma dague en acier tenues dans mes mains, nous avions avancé avec la pensée qu’il faudra mener le combat chaque fois que ce sera nécessaire.

Aisha aussi avait son arc sur l’épaule et un poignard dans la main.

Il était vrai que je fondais beaucoup d’espoir en Aisha et son [Archer — Saint], mais dans ce passage étroit, c’était le genre de situation où il était difficile pour elle d’utiliser son arc.

Ainsi, quand ce genre de situation se présentait, elle préparait un poignard, elle était aussi bien entraînée à l’utilisation de cette arme.

Avec une telle préparation en matière d’équipement et d’entraînement, il n’était pas étonnant qu’elle soit une ancienne aventurière de rang B.

Maintenant que je m’en souviens, mon père n’avait pas la compétence [Dague], mais d’après mes souvenirs, il pouvait utiliser normalement cette arme. Je supposais que pour un chasseur ou un archer, la dague était fondamentalement une sorte de seconde arme.

« … Eh bien, nous sommes arrivés au 4e étage… mais qu’est-ce qui se passe avec ce niveau ? »

Sylphide avait vu une énorme zone juste devant ses yeux, elle était éprouvée.

J’y avais pensé lorsque nous étions au 3e niveau… mais jusqu’à présent, je n’avais jamais vu de telles structures dans aucun des autres donjons où j’étais allé.

Ce quatrième étage, on pouvait dire que le niveau avait radicalement changé… c’était même l’exact opposé du niveau précédent.

… Non, laisse-moi y réfléchir un peu plus. Peut-être que la raison pour laquelle le donjon a l’air si étrange, c’est parce qu’un démon y est passé et a foutu le bordel ?

… Il y avait un couloir juste devant mes yeux.

Le couloir était si vaste qu’on ne pouvait pas en voir le bout. C’était une ligne droite, allant d’un bout à l’autre.

La seule chose qui existait à ce niveau, c’était ce passage. Il n’y avait rien d’autre à part ça.

Peut-être qu’il y avait une porte cachée quelque part dans ce niveau, semblable à celle que nous avons trouvée au troisième niveau…

Juste pour que vous sachiez, quand nous étions revenus sur nos pas, cela nous avait amenés dans une impasse.

Ce n’était qu’un passage direct, qui nous faisait avancer pour toujours et à jamais.

Et, sur le bord du couloir, la trace continuait depuis le troisième étage. C’était le sang de celui qui était encore traîné dans l’abîme devant nous. C’était comme si le sang nous invitait à le suivre jusqu’au bout du chemin.

« Que pensez-vous de ça ? », demanda Sylphide

« … je n’en ai aucune idée… cependant, on dirait qu’elle nous invite à avancer. », répondit Aisha.

Oui, il y avait cette possibilité.

Nous ne savons pas ce qui nous attendait, mais ce que je savais, c’était que pendant que je battais la gargouille, celui-ci avait pris le risque de s’enfuir.

Si cela se produisait, nous nous méfierons évidemment de tout ennemi qui rôderait autour de nous.

Ce qui voulait dire que cette traînée de sang pourrait nous conduire dans un piège.

D’une certaine façon, ce n’était qu’une hypothèse.

Et évidemment, c’était peut-être quelque chose qui était trop tiré par les cheveux…

Cependant, indépendamment de connaître les objectifs de l’ennemi, quel qu’il soit, nous devrions nous préparer au pire.

C’était pourquoi, pensant qu’il s’agissait d’une invitation à aller de l’avant, nous agissions avec prudence.

« Soyez tous prudents, s’il vous plaît. »

Après avoir observé attentivement notre environnement, vérifié s’il y avait quelque chose ou quelqu’un, nous nous étions déplacés à un rythme très lent.

Après une cinquantaine de minutes de marche, nous avions entendu un bruit étrange devant nous.

« … Sauvez… moi… »

« C’était quoi !? »

Alors que j’élevais la voix, Waffle avait aussi élevé sa voix « Wafu! ».

{Myne ! Il y a quelque chose, devant nous !!}

En même temps que Waffle élevait la voix, j’avais moi aussi utilisé ma [Sens — Large] !

Là, je sentais une présence plutôt faible. Mais il y avait aussi une présence inquiétante et énorme.

Cette énorme présence inquiétante.... cela m’avait rappelé le puissant Roi Orc que j’avais affronté auparavant.

… Puis, un sentiment étrange et bizarre que je n’avais jamais ressenti auparavant… Il y en avait deux.

« Tout le monde… attention… il semblerait qu’il y ait un ennemi aussi puissant qu’un Roi Orc. »

Quand j’avais dit aussi puissant qu’un Roi Orc, cela signifiait qu’il y avait un ennemi qui était de niveau Désastre.

Peu importe le niveau de Sylphide et Aisha, il n’y avait aucune chance qu’elles puissent gagner ce genre de combat.

Je devrais me battre seul.

Cependant, à part le monstre de niveau Désastre, il y avait deux autres présences… je pouvais aussi ressentir quelque chose de cruel de leur part.

« … Quoi ? Ne viens-tu pas de parler d’un Roi Orc ? »

Sylphide fronçait les sourcils en entendant ce nom inattendu.

« Je suis sûr que ce n’est pas un véritable Roi Orc, mais un adversaire similaire et qui est aussi fort que lui. »

En regardant droit devant moi, j’avais corrigé la fausse conception de Sylphide.

« … Un monstre de rang Désastre, c’est ce que tu dis… Pour être honnête, se battre avec ce genre de monstre pourrait être trop dur pour moi et la Princesse. »

Aisha avait ensuite analysé calmement la situation.

Cependant, je n’avais parlé à personne de l’autre chose qui m’inquiétait.

« … À propos de ça… Il n’y a pas uniquement un monstre de rang Désastre. Il y a aussi deux présences que je n’avais jamais ressenties auparavant. »

Après l’avoir dit à mes femmes, celles-ci avaient dégluti.

Ces deux présences… ça pourrait être…

« Gururururururuuuuu !! »

Soudainement, des hurlements d’oiseaux résonnèrent autour de nous… puis nous avions entendu une voix gémissante incluant un son vicieux, ce qui avait interrompu nos pensées.

J’étais sûr que le propriétaire de ce son vicieux… était le monstre de rang Désastre.

« … Que… quelqu’un… vienne… me… sau… ver… »

J’avais pu entendre la voix d’une personne plus loin dans les profondeurs.

« Sylphide, Aisha… Utilisez vos compétences défensives tout de suite ! Concentrez-vous simplement sur votre protection ! Waffle, Kuu et moi nous engagerions le combat ! »

« … Je suppose qu’on ne peut rien y faire. Tu nous avais demandé de nous échapper quand tu te battais contre le Roi Orc. Mais depuis, nous aussi, nous nous sommes suffisamment améliorés pour nous protéger. »

Sylphide haussa les épaules, puis utilisa ses compétences défensives.

Aisha m’avait compris, elle active aussi ses compétences défensives.

« … Dans le pire des scénarios, je pourrais aussi vous demander de vous échapper. »

Je serrais fort mes armes, puis je m’étais mis à courir en avant.

Derrière moi se trouvaient Waffle et Kuu qui couraient et flottaient avec moi. Plus loin, Aisha et Sylphide, qui étaient également allées de l’avant avec prudence.

Alors, ce que nous avions devant mes yeux était…

L’énorme derrière d’une chimère.

Nom : Chimère fidèle

Niveau : 96

Race : Créature magique (Corps expérimental)

Sexe : — -

[Compétences]

Magie unique — Aurore

Magie unique — Tempête

Yeux démoniaques — Poison mortel

[Talents]

Mastication

« … Ce monstre. »

« Quoi !? Une chimère… »

C’était la première fois que je voyais un monstre aussi énorme, et cela m’avait submergé sans le savoir.

« Myne ! ! ! Là-bas ! Regarde la bouche de la chimère !! »

Aisha cria soudainement, et tandis que je regardais la bouche de la chimère…

Hein ? Au milieu de sa bouche se trouvait… un corps humain !?

« … Sauvez… moi. »

Encore une fois, j’entendis le son de cette personne !

Cependant, ce son que j’entendais depuis le début, venait en fait de dessous les pieds de la chimère.

J’avais lentement scruté le corps de la chimère, de sa bouche jusqu’aux pieds.

Pendant que je regardais, là-bas… j’avais vu quelqu’un. Son bras droit et son pied gauche étaient découpés, et tout le corps était couvert de sang, cette personne se nommait… Tales.

***

Chapitre 172 : Un nouveau donjon (14)

Tandis que je dirigeais lentement ma vue de la bouche de la chimère jusqu’à ses pieds…

Ce que j’avais vu, c’était… Tales. Il avait son bras droit et sa jambe gauche arrachés, et tout son corps était couvert d’une mare de sang.

{ … Tales.}

Quand nous avions vu Tales réduit à un tel état, nous étions tous à court de mots, puis j’avais soudainement entendu quelqu’un applaudir de quelque part.

« Était-ce vous ? Ceux qui avaient vaincu les gargouilles ! C’est magnifique, non, c’est vraiment un exploit incroyable ! »

!!

Était-ce lui !? Si je ne me trompais pas, c’était bien ce type que j’avais vu l’autre jour !

C’était la personne que j’avais vue quand j’étais sur le dos de Jormungandr…

Il était avec les autres monstres, ils tuaient des villageois qui s’étaient déjà rendus… C’était ce type ! !

« … Es-tu… un démon ? »

« Aah, c’est comme tu l’as dit. Je suis un soldat de la race des démons, je m’appelle Xanadu. »

Xanadu, ne se souvenait-il pas de m’avoir vu à l’époque ? Se pourrait-il qu’il m’ait oublié après m’avoir vu ?

« … J’aimerais que vous nous remettiez cette personne. »

J’avais pointé du doigt Tales, tout en parlant au démon qui se faisait appeler Xanadu.

« … Fumu, vous avez l’air d’être une personne assez impolie, hein ? Je vous ai pourtant donné mon nom ? »

… Hein ? Je n’imaginais pas que ce démon aurait le sens de la courtoisie.

Toutefois, c’était regrettable, mais ce qu’il avait dit était certainement vrai. Vu la situation de Tales, je pensais qu’il ne me restait plus beaucoup de temps, mais le fait qu’un démon dise qu’un humain était impoli m’avait pris aux dépourvues.

Alors, tout en ajustant ma posture, j’avais baissé la tête devant le démon.

« Comme vous me l’avez fait remarquer, je m’excuse de mon impatience. Je m’appelle Myne, je suis de race humaine, et je suis aussi un chasseur. »

« Oh… les humains peuvent donc se montrer polis. Je croyais que tous les humains étaient comme cette personne derrière moi, une bande de barbares non civilisés. »

Comme Xanadu était de bonne humeur, il donna un léger coup de pied dans l’estomac à Tales.

… Ah, alors il parlait de Tales. J’étais sûr qu’il avait regardé Xanadu avec des yeux fiers.

Je m’imaginais un peu ce qui s’était passé quand Tales avait rencontré Xanadu, cela devait être assez drôle…

« Nous nous excusons pour la grossièreté de cet homme, alors pourriez-vous nous le remettre ? »

J’avais une nouvelle fois parlé à Xanadu, mais cette fois avec une voix bien élevée. Après avoir réfléchi une seconde, il avait appelé la chimère.

« Sujet d’essai numéro 1, puisque tu as déjà tant mangé, je suis sûr que ton estomac est plein en ce moment. Alors, ça te dérangerait-il de ne pas manger l’humain restant ? »

Maintenant qu’il l’avait mentionné, où étaient les autres membres du cercle des dompteurs de démons… la seule personne que j’ai vue était Tales et ce démon… Ne me dites pas qu’ils se sont fait avoir par la chimère… !?

« Guooooooo. »

Après avoir entendu les paroles de Xanadu, la chimère avait grogné.

Puis, il avait commencé à mâcher les cadavres qui se trouvaient dans sa bouche, tels quels.

« Comment est-ce ? On dirait qu’il ne mangera pas ton ami… Très bien, laisse-moi te rendre cette personne en remerciement de ton attitude polie. »

Comme Xanadu avait fini de le dire, il avait attrapé Tales par le cou, il nous l’avait lancé.

« Awawa... »

Avec un mouvement si soudain, j’avais utilisé en toute hâte le [Renforcement physique — Large], et j’avais attrapé ainsi le corps de Tales qui volait vers moi.

… C’était grave, on ne pourrait peut-être pas le sauver.

En voyant son corps de près, c’était encore plus grave que je ne l’imaginais.

Il avait peut-être été mâché par la chimère, car il avait laissé d’énormes marques de morsures sur son corps.

Et ce qui était encore plus évident pour les yeux, c’était son bras droit et sa jambe gauche manquants.

Avec cette simple déduction, j’étais sûr que c’était la chimère qui avait mangé ces deux parties du corps.

Si j’utilisais [Régénération], je pourrais être capable de le guérir, mais…

Il y avait un risque que Xanadu nous regarde, et ce n’était pas comme si je voulais prendre des risques pour sauver cette personne.

Cela peut paraître cruel d’être aussi calculateur, mais j’allais utiliser la [Magie de soutien – petit rétablissement progressif] sur lui, et le laisser endurer pour le moment.

Cela ne servait à rien d’abattre toutes nos cartes devant notre adversaire, n’est-ce pas ?

{Aisha. Tu n’as pas besoin de guérir Tales pour le moment.}

{Je comprends, tu ne veux pas montrer toutes nos cartes à notre ennemi.}

Si c’était mon beau-frère ou le capitaine Franz, je les guérirais immédiatement.

Mais Tales… je ne voulais vraiment pas dire quelque chose comme ça, mais il avait récolté ce qu’il avait semé.

« Alors, ça te convient ? »

Après avoir porté les premiers soins à Tales, Xanadu nous avait soudainement parlé.

« … Oui, merci beaucoup. »

« Fumu, je vois. Tu es vraiment une personne bien élevée. Cette personne, comment puis-je dire. Elle s’est comportée de la même manière que la majorité des humains. Parce que la plupart des humains que je connais attaqueraient immédiatement sans dire un mot à la vue d’un démon. Tandis que toi, tu m’as fait vivre une très belle expérience. »

… Eh bien, normalement on agirait ainsi.

En laissant de côté la chimère, ce démon nommé Xanadu était vraiment une personne difficile à cerner.

Franchement, à quoi pensait-il ? Je n’en avais absolument aucune idée.

« … Alors, Myne ? Ce que je veux te demander, c’est : pourquoi es-tu présent dans ce donjon ? »

Nous voilà venus au sujet principal ! Avec ma réponse, cette pièce pourrait se transformer en champ de bataille. Je devais faire attention aux attaques-surprises.

« … Nous sommes venus détruire ce donjon. »

Après avoir répondu à sa question, le sourcil droit de Xanadu vacilla légèrement.

C’était juste une simple supposition, mais il ne pensait pas que j’allais lui donner mon but en lui répondant aussi vite.

« Oh, ce donjon… hein ? Sais-tu que c’est nous, les races démoniaques, qui avions créé ces donjons ? »

« … Oui, bien sûr que nous le savons. »

« Ce qui veut dire que toi et moi sommes ennemis. Est-ce ce que tu dis ? »

« … Je suis sûr que c’est à quoi cela mènera. »

Alors, qu’est-ce qu’il allait faire ? Laissera-t-il la chimère attaquer en premier ? Ou sera-t-il celui qui se battra ?

M’attendant à des attaques-surprises, je m’étais préparé.

« Ku ku ku ku... Uhahahahahahahahahahaha. Tu as en effet éveillé mon intérêt. »

Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais.

J’avais pensé qu’il se précipiterait sur moi avec l’intention de tuer.

« Pillows, viens ici. »

Xanadu avait ensuite appelé quelqu’un qui était dans le dos de la chimère.

Pillows ? Il avait un autre compagnon avec lui !? Aah, je venais de me rappeler que j’avais senti deux présences !

J’avais confirmé une présence étrange en utilisant [Sens — Large]… Donc si l’une d’elles était Xanadu, alors l’autre était un autre démon !? Sérieusement, une créature de catégorie Désastre et deux démons…

Normalement, nous aurions été dans une situation désespérée.

Mais je ne comprenais pas pourquoi Xanadu riait… ?

Cependant, si vous regardiez de notre côté, nous avions aussi deux Bêtes Divines.

Nous ne serions pas en infériorité quand il s’agira de combattre.

Alors, la personne que Xanadu avait appelée était… étonnamment une elfe.

Non, elle avait l’air légèrement différente d’une elfe. Sa peau était plus foncée.

« Laissez-moi vous la présenter. Voici ma jolie subordonnée, elle s’appelle Pillows. Comme vous le voyez, c’est une elfe… mais ce n’est pas une elfe habituelle. »

Depuis tout à l’heure, l’elfe nommée Pillows nous jetait des regards emplis de haine.

… Même si c’était notre première rencontre, pourquoi nous regardait-elle avec haine ? S’était-on déjà rencontrés quelque part ? Non, mais la seule elfe que je connaissais, c’était Amy.

« … S’est-on déjà rencontrés quelque part ? »

Je lui avais demandé sans le savoir, puis, sans dire un mot, elle avait détourné le visage.

« Ku Ku Ku Ku... Cette fille a une haine féroce contre les humains. Eh bien, je vous laisse vous demander pourquoi elle les déteste. »

… Je vois, donc elle était la même qu’Amy… Elle était donc aussi une survivante de cet incident tragique.

La haine qu’elle avait ne nous était pas spécialement destinée, elle détestait déjà toute la race humaine. Et ceci à cause de ce que nous avions fait à sa race… Je supposais que c’était ce qui avait dû se passer.

« Eh bien, Myne, pendant qu’on y est. Veux-tu jouer à un jeu ? »

… Un jeu ?

Qu’est-ce qu’il voulait faire maintenant ? J’avais un mauvais pressentiment.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire