Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Tome 2

***

Chapitre 45 : Grande découverte dans une auberge de luxe, et …

Je voulais avoir une chambre pour chacun de nous, mais en raison de l’échange de tout à l’heure, nous étions tous les deux dans une même pièce.

... C’était une grosse erreur de calcul.

J’avais le sentiment que le visage d’Aisha était aussi un peu rouge...

« P-Pour l’instant, pourquoi ne pas nous promener dans la ville ? Nous pourrions trouver quelque chose de bien là-bas. »

« B-B-Bien sûr ! Allons-y ! »

Dans tous les cas, étant dans un espace fermé, la chambre d’hôtes, et rien que nous deux, nous nous sentions extrêmement mal à l’aise. C’était complètement différent que le fait de vivre à l’intérieur de ma maison !

Bien sûr, je voulais vraiment me promener, mais utilisons-le comme une excuse dans cette situation.

Notre but et nos gains étant parfaitement alignés, alors nous nous étions précipités dans la ville d’Adol en soirée.

***

Nous nous étions d’abord dirigés vers le magasin général.

Il avait été décidé que je devais vivre avec Aisha et Sylphide, donc nous n’avions pas assez de petits articles de tous les jours. Et bien qu’il y ait aussi un magasin général à Lucas, certaines choses n’y étaient pas vendues. C’est pourquoi nous avions discuté dans le chariot que nous devrions en chercher une fois que nous serions arrivés à Adol.

Précisément parce qu’on l’appelait la Ville du Labyrinthe, le magasin général avait beaucoup de choses pratiques, et nous pourrions acheter quelques bons équipements.

Comme nous pouvions nous amuser à faire du shopping, avant que je ne le sache, l’humeur maladroite de l’auberge avait complètement disparu.

« Comme prévu d’une ville labyrinthe, il y a beaucoup d’individus ici, hein »

« Oui, je me demande s’il y a plus de gens que dans la capitale... »

Par la suite, j’apprendrais que ce moment dans la soirée était pile l’heure d’affluence, quand les aventuriers sortaient du labyrinthe. Comme prévu, si c’était si encombré tout le temps, la vie serait trop dure, hein.

Il y avait de fortes chances que l’on se perde dans la foule. Ainsi, j’avais saisi la main d’Aisha avec hésitation.

« N-Nous ne pouvons pas nous perdre de vue l’un de l’autre... »

Comme je l’avais dit en marmonnant comme si c’était une excuse, Aisha avait montré une expression surprise pendant un moment, mais elle avait également serré ma main finalement. Je ne pensais pas que les petites rougeurs sur ses joues soient dues au soleil couchant.

L’endroit suivant où nous nous étions dirigés était le magasin d’armes. Précisément parce que la ville était adjacente au donjon, je pensais qu’il y aurait de bonnes armes et armures.

Comme je venais d’acheter des armes, j’avais simplement fait du lèche-vitrines, mais cela pourrait être une bonne occasion pour Aisha.

Alors que nous nous tenions la main en faisant le tour du magasin, des gens qui ressemblaient à des aventuriers nous regardaient. Eh bien, c’était compréhensible. Après tout, ils pourraient devenir jaloux si je marchais en tenant par la main d’une beauté comme Aisha.

Comme les regards étaient trop pressants, j’avais arrêté de lui tenir la main pour le moment. Et après ça, les regards ne s’étaient pas arrêtés. Je ne pouvais rien faire de plus, alors je les avais ignorés.

Pendant ce temps, j’avais découvert une série d’armes « extrêmement accrocheuses » parmi celles vendues dans le magasin.

Les armes noires : « poignard », « arc » et « épée à une main ».

Tous les trois étaient négligemment placés dans les produits rebus. En d’autres termes, cela signifiait que c’étaient des produits qui étaient impopulaires et qui restaient invendus.

Il semblerait qu’Aisha avait également remarqué les armes noires que je regardais.

« Myne, ce poignard... c’est le même que tu as en ce moment, n’est-ce pas ? »

C’était vrai, comme l’avait dit Aisha.

Que... c’était l’arme croissante, la « Dague des Origines ».

Nom : Dague des Origines

Attaque : +9

Grade : Aucun

Attribut : Croissance

Efficace contre : Aucun

Matériaux requis : Peau de Troll x10, Lingot de fer x20, Pierre magique de haute qualité

Oui, il n’y avait aucun doute. C’était la même dague que celle que j’avais. Son attaque était un peu plus faible, mais je pensais qu’on pouvait dire qu’elles étaient identiques.

Cela signifie que... l’arc noir et l’épée à une main noire placés avec elle pourraient être...

Nom : Épée à une main des Origines

Attaque : +13

Grade : Aucun

Attribut : Croissance

Efficace contre : Aucun

Matériaux requis : peau de Manticore x5, Lingot de fer x30, Pierre magique de haute qualité

Nom : Arc des Origines

Attaque : +10

Grade : Aucun

Attribut : Croissance

Efficace contre : Aucun

Matériaux requis : peau de Manticore x3, vieux bois de Tréant x10, Pierre magique de haute qualité x2

Comme je l’attendais ! Ce n’était pas uniquement les poignards ! Si je me souvenais bien, Sylphide avait la compétence de [Épée à une main : Extrême] et Aisha avait la compétence de [Tir à l’arc : Saint].

Je ne savais pas à quel point ces armes deviendraient puissantes, il n’y avait rien à perdre à les avoir !

« Excusez-moi ! Je vais acheter ces deux ! »

« Merci pour vos achats ! »

« En avez-vous d’autres de ce type ? »

« Ils peuvent parfois être trouvés dans le labyrinthe, ils sont donc souvent vendus ici. Eh bien, ce ne sont pas des armes très fortes, donc s’il y a de nouveaux arrivants, ils iront immédiatement à la section rebut. Mais même ainsi, il y a ceux qui les achètent, car ils sont d’une couleur rare. »

Les deux m’avaient coûté 5 pièces d’argent. Oui, ils sont bon marché. Si j’en voyais d’autres, cela pourrait être bon de les acheter aussi.

Aisha avait demandé : « Pourquoi achètes-tu des choses comme ça ? » Et avait fait un curieux visage. Eh bien, c’était compréhensible.

Pendant que j’évitais la question avec un sourire, j’avais placé l’arc et l’épée à une main que je venais d’acheter dans le sac de rangement.

J’avais regardé les autres armes, mais comme il n’y avait rien que je voulais acheter en ce moment, j’avais remercié le commerçant et j’avais quitté le magasin.

« Il était assez tard, hein. Pourquoi ne retournerions-nous pas à l’auberge ? Il y avait aussi une période de service pour le repas, donc ce serait un gâchis si nous le manquions. »

Sur le chemin de l’auberge, pendant que nous étions tentés un peu par les différents stands de nourriture, nous étions retournés à l’auberge et nous avions pu dîner.

Comme prévu d’une auberge de grande classe, il y avait beaucoup de plats compliqués, et Aisha et moi étions complètement satisfaits. Les auberges haut de gamme n’étaient pas seulement là pour le spectacle, hein !

***

Finissant le délicieux repas, nous étions revenus et détendus dans la chambre. Puis, j’avais entendu Aisha m’appeler.

« Regarde ça, Myne ! Un bain ! Il y a un bain, tu sais !! »

... Une baignoire ? Ah, les installations nobles et la royauté les utilisaient pour laver leurs corps, hein.

Oh, comme prévu d’une auberge de grande classe.

Les gens célèbres restaient à coup sûr ici aussi. Puisque nous étions spécialement venus ici, essayons de l’utiliser.

« Comment l’utilisons-nous ? »

« De l’eau chaude est mise dans cette grande boîte, et ensuite tu te déshabilles et tu y entres. »

Je vois, c’était comme si on se baignait dans la rivière, et on essuyait son corps avec une serviette humide, hein.

« L’as-tu déjà utilisé, Aisha ? »

« Oui, après tout, il y en a une dans le dortoir de la guilde. C’est vraiment bien, tu sais. Tu te sentiras aussi rafraîchi après en être sorti. »

... Je vois, donc ma maison te dérange, hein. J’étais désolé...

J’avais alors décidé de demander immédiatement à Aisha comment utiliser le bain chaud et j’y étais entré.

« Ouf ~, ça fait du bien ~ ♪ »

Donc, c’était ce qu’Aisha voulait me dire en se sentant bien. J’avais l’impression que l’eau chaude dissolvait ma fatigue.

Sylphide aussi probablement... non, elle devait vraiment régulièrement prendre un bain, hein.

Je lui avais aussi vendu le Roi Orc et le Général Orc, je me demandais si je devrais en construire rapidement une chez moi.

Je me demandais combien cela coûtait.

En expérimentant la bonté d’un bain, j’en étais sorti de bonne humeur, j’avais remercié Aisha de m’avoir laissé entrer en premier, et je m’étais jeté sur le lit.

En me voyant de très bonne humeur, Aisha rigola et me dit de ne pas m’inquiéter.

Pendant que j’étais allongé sur le lit, le temps passa, et Aisha sortit du bain. Aisha qui venait de prendre un bain avec un léger rougissement... était vraiment magnifique. En regardant sa silhouette, je me souvins immédiatement du fait que nous serions ensemble dans la chambre, que je l’avais oubliée, et que mes joues rougirent aussi d’un rouge profond.

Aisha rougissait aussi profondément, peu importe ce que j’en pensais, elle était la même.

J’avais toujours pensé que ça devrait être après le retour de Sylphide que l’on organiserait la cérémonie de mariage, mais...

Il était peu probable que je puisse supporter la très charmante Aisha qui venait de sortir du bain.

« ... Aisha, est-ce bon ? »

Alors je lui avais demandé ça d’une voix un peu troublée par la nervosité, elle hocha doucement la tête et vint à mes côtés.

Comme j’avais doucement enlacé Aisha pour la tenir plus près de moi... elle sentait vraiment bon.

... Ensuite, une nuit avait passé, avec nous deux dans le même lit.

***

Chapitre 46 : Le labyrinthe de la force (1)

« ... je ne reconnais pas ce plafond »

Bien sûr que c’était ainsi, vu que je me trouvais dans la chambre d’une auberge haut de gamme, la cloche d’argent, située dans la ville du labyrinthe.

Il était donc évident que je ne connaisse pas ce plafond.

Dormant à côté de moi, se trouvait une belle femme en tenue d'Ève. Inutile de dire qu’elle était l’une de mes fiancées, Aisha Lorelle.

La nuit dernière, succombant à l'allure sexy d’Aisha après qu’elle soit sortie du bain, j’avais finalement fait l’amour avec elle. J’avais pensé que cela devait être fait après que nous soyons convenablement mariés, mais... mon raisonnement ne pouvait pas lutter contre le charme d’une beauté plus âgée sortant du bain.

On ne pouvait rien y faire vu que j’étais un homme adulte qui s’intéressait aux filles. En plus, c’était aussi ma première expérience avec elle.

... On ne pouvait plus rien y faire, n’est-ce pas ?

Comme c’était ainsi, j’avais actuellement couché à côté d’Aisha nue, mais j’étais troublé quant à trouver un endroit où regarder. Et bien que j’avais vu tous les coins et recoins d’elle, et comme prévu, c’était toujours troublant...

Pour l’instant, puisque je me sentais collant de partout, je devrais une fois de plus prendre un bain. J’étais devenu complètement obsédé par l’appel d’un bain.

« ~ ♪ »

Alors que je me détendais et chantonnant dans le bain, j’entendis la voix d’Aisha de l’autre côté de la porte.

« Myne, es-tu dans le bain ? »

Après que je lui ai répondu. « Oui, j’y suis, »... Aisha était entrée dans la salle de bain !? De plus... Non, c’était naturel si c’était dans le bain, mais elle était complètement nue !

Même si elle avait l’air un peu embarrassée, elle se rapprocha de moi tout en s’approchant de la baignoire.

Elle avait ensuite versé de l’eau chaude sur sa tête et avait souri légèrement vers moi.

« Je suis venue parce que ce serait une perte de temps si je ne le faisais pas. Je vais te laver le dos, d’accord ? »

Eh bien, nous avions bien vu le corps de l’autre hier et avions fait des choses plus étonnantes, alors c’était normal qu’elle soit prête à entrer dans le bain avec moi... J’étais heureux, mais...

... N’es-tu pas un peu trop audacieuse ? Aisha ?

***

En conséquence, nous avions flirté pendant le matin, et à cause de cela, nous étions à l’heure que pour le petit déjeuner de l’auberge.

Même pendant le repas, nous ne nous étions nullement restreints. Tout en ignorant les regards froids des personnes présentes dans notre environnement, Aisha et moi avions continué à flirter.

Bien qu’il y avait des groupes qui étaient passés après avoir dormi ensemble, notre attitude l’un envers l’autre était devenue évidemment plus proche.

« Pourquoi ne pas aller au donjon après avoir mangé ? Finissons rapidement notre objectif et rentrons chez nous. Ce serait troublant si Sylphide revenait entre temps, bien que cela soit peu probable. »

Au fait, le petit déjeuner était vraiment délicieux. Le bain était bon, la nourriture était délicieuse, comme prévu d’une auberge de grande classe.

Surtout le bain, c’était un grand avantage. Je me demandais si nous devrions construire un bain comme celui-là dans la maison. Au moment où je l’avais demandé à Aisha, elle avait accepté avec plaisir. Elle m’avait dit que puisque Sylphide voulait aussi un bain, nous devrions le construire le plus tôt possible.

Oui, je pensais que j’allais essayer d’en commander un à un artisan dès que nous serions de retour.

Après avoir terminé le délicieux petit déjeuner, nous étions allés directement à notre destination, le donjon. Et quand nous étions finalement arrivés à l’entrée du donjon, nous avions vu un chevalier à la réception.

« Bonne après-midi ! Pouvons-nous entrer dans le donjon ? »

Quand je l’avais demandé au chevalier, il avait sorti un papier et avait dit : « Veuillez indiquer votre nom et votre lieu de résidence ».

Sur ce papier, l’heure de sortie semblait également être enregistrée.

Dans le cas où un accident se produisait à l’intérieur et que quelqu’un ne pouvait pas revenir, en vérifiant ce document, il semblerait qu’ils pouvaient vérifier si quelqu’un n’était pas revenu.

Quand Aisha et moi avions rempli notre papier et l’avions remis, le chevalier nous avait remis des plaques de métal. Cela correspondait au papier précédent que nous avions rempli.

Si quelqu’un venait à trouver cela dans le donjon, comme prévu, cela voudrait dire qu’il y avait une possibilité que quelque chose fût arrivé au propriétaire.

Après avoir terminé le processus légal et demandé des informations rapides sur l’intérieur, nous avions finalement commencé à défier le Labyrinthe de la Force.

#Labyrinthe de force, premier étage

« Oh, je pensais que l’on ressentirait une atmosphère plus sombre puisque cela s’appelait un donjon, mais on dirait que j’avais tort, hein »

C’était ce que j’avais dit quand j’étais entré dans le labyrinthe.

« Aurions-nous besoin de quelque chose comme une lampe ? » demandai-je. Il me semblait étrange qu’Aisha n’eût pas essayé d’en avoir une.

Les murs eux-mêmes émettent une lueur subtile qui rappelait la lumière d’une luciole. Grâce à cela, l’intérieur du donjon était assez lumineux.

« Le Donjon de la Force est comme ça, mais d’autres donjons pourraient avoir besoin d’éclairage. »

Je vois, l’intérieur et l’ambiance changeaient en fonction de l’endroit. Les donjons... Ils étaient très profonds, hein.

En avançant pendant que j’écoutais les informations venant d’Aisha sur les donjons, nous avions découvert des monstres rassemblés ici.

Nom : Puissant Slime

Niveau : 6

Race : Famille des Slimes

Sexe : Aucun

[Compétence]

Continu : Puissance

[Capacité]

Aucun

Nom : Puissant Slime de Chaleur

Niveau : 7

Race : Famille des Slimes

Sexe : Aucun

[Compétence]

Continu : Chaleur

[Capacité]

Aucun

Ceux-ci semblaient être de quelques niveaux plus élevés comparés aux slimes que j’avais vaincu lors la demande de guildes avant cela. Peut-être était-ce à cause du donjon, hein.

Cinq slimes de deux types étaient rassemblés, mais...

... Ils avaient des compétences incompréhensibles, hein.

Oui, je comprenais « Continu ». Après tout, son nom était explicite, mais... qu’est-ce que c’était que le pouvoir, qu’est-ce que cela signifiait ?

Je ne comprenais pas très bien ce que signifiait la chaleur, est-ce que ça voulait dire « Chaud ! », ce genre de chaleur !?

Pour l’instant, coupons-les.

J’avais pris le pouvoir et je les avais collés, mais je ne le comprenais pas vraiment. Comme il semblait être des effets continuels, ils seraient probablement en vigueur même si je ne faisais rien, mais...

Comme prévu, je devrai utiliser l’évaluation si je ne comprends pas.

[Continu : Puissance] : Deviens un peu plus fort.

Attendez ! Quel est le problème avec cette compétence !! Est-ce que c’était tout ce que tu avais à me dire même si tu n’étais qu’une compétence !!?

D’une certaine manière... Je pouvais prédire ce que serait la chaleur, mais... essayons d’évaluer juste au cas où.

[Continu : Chaleur] : Deviens légèrement plus chaud.

Ohh... comme je m’y attendais... Comme prévu, je n’aurais pas besoin de ça, hein...

... Ah, attends !? J’avais une bonne idée.

J’avais coupé la compétence [Continu : Chaleur]... puis j’avais ramassé un des cailloux éparpillés sur le sol et j’avais collé la compétence sur elle.

Alors que je tenais le caillou dans ma main, j’avais réellement senti de la chaleur. On dirait de l’eau légèrement chaude. J’avais expérimenté plus.

J’avais coupé [Continu : Chaleur] d’un autre Slime Chaleur et je l’avais collé sur le même caillou.

« C’est chaud !? »

Me voyant soudainement crier, Aisha m’avait regardé en me demandant : « Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Je vais bien, ce n’est rien. »

Puisque je ne pouvais pas laisser Aisha se faire ébouillanter, j’avais coupé [Continu : Chaleur] du caillou et je l’avais collé sur un caillou différent.

« Ara, c’est vrai. Ce caillou... est étrangement chaud, hein. »

« ... Oui, j’étais un peu surpris. »

Pour l’instant, je pouvais être capable d’utiliser des compétences d’activation continue sur des objets. Sans tarder, je les avais tous collés dans des cailloux et je les avais mis dans mon sac de rangement.

« Eh bien, tuons les slimes. »

En disant cela, j’avais pris quelques cailloux ordinaires qui traînaient sur le sol et les avais jetés aussi fort que possible vers les slimes. Ils avaient volé avec une grande force et faisaient un bruit de vent aiguisé, frappant directement un slime.

Bien que les slimes avaient un corps mou, elles n’avaient pas pu absorber l’impact, et elles étaient mortes trop vite. Même si c’était un caillou, s’il était lancé par moi, un niveau 61, le résultat n’était guère surprenant.

En parlant d’Aisha... elle regarda les slimes éliminés avec une expression choquée sur son visage. Eh bien, je suppose que c’était compréhensible.

Bien que ce soit de la pierre, ce n’était pas un caillou trop gros ou lourd. Qu’elles volaient avec un bruit de vent, et qu’elles les aient vaincus en un coup bien qu’ils étaient des slimes était impressionnante.

Tandis que je regardais une Aisha choquée avec les coins de mes yeux, j’avais rapidement lancé des cailloux.

J’aurais pu utiliser [Doigt balistique], mais je prévoyais d’utiliser les compétences aussi peu que possible.

Les quatre slimes restants avaient été défaits en un coup comme le premier. Puis, sept « Huiles de slime » étaient tombées des slimes défaits.

... C’est probablement l’effet de [Probabilité], hein.

« Myne, tu es incroyable, comme prévu. Mon arc ne sera probablement même pas nécessaire... »

« Non, ce n’est pas vrai ! Après tout, c’étaient des slimes. Les plus forts apparaîtront sur les étages inférieurs, non ? »

« ... Eh bien, c’est vrai, mais... »

Tout en apaisant Aisha, nous avions avancé plus profondément dans le donjon.

***

Chapitre 47 : Le labyrinthe de la force (2)

Il semblerait qu’il n’y ait que des slimes au premier étage. En plus des Puissants Slimes et des slimes thermiques que nous avions vaincus au début, il y avait aussi ces types.

: Puissant Slime bleu dont l’élément était l’« Eau »

: Puissant Slime vert dont l’élément était le « Vent »

: Puissant Slime blanc dont l’élément était la « lumière »

Les compétences qu’ils possédaient étaient bien celles supposées, toutes étaient du type continu.

« L’eau » correspondait à « L’eau sort légèrement »

« Vent » correspondait à « Le vent s’écoule légèrement »

« Lumière » correspondait à « Deviens légèrement plus lumineux »

J’avais mis environ 20 cailloux avec chacune de ces compétences collées dessus dans mon sac de rangement. En tuant les slimes, j’avais pensé, et j’étais arrivé à la conclusion que je pouvais les utiliser pour fabriquer des outils magiques, n’est-ce pas ?

Maintenant, ce que je voulais tester était le bain.

J’accumulerais de l’« Eau », je forgeais la baignoire et je chauffais l’eau en accumulant « Chaleur ». Je pensais qu’avec cela, même sans que quelqu’un intervienne, l’eau chaude pouvait s’accumuler dans le bain, hein.

Bien que pour l’installation, j’avais besoin de consulter le charpentier...

Si cela réussissait, il y aura d’autres utilisations pour eux. Une fois que nous serions rentrés à la maison, j’aurai besoin de faire des recherches !

... Bien, les slimes étaient vraiment des formes de vie mystérieuses, hein... Alors que nous marchions pendant que je réfléchissais à cela, une grande porte était apparue devant nous.

« Myne, il semblerait que nous ayons atteint la chambre du boss du premier étage. »

« Comme c’est un boss, comme attendu. Va-t-il être fort ? »

« Oui, ce n’est pas si fort, car on n’est qu’au premier étage, mais... je pense que ce sera probablement un type de slime. »

Il semblerait que le boss de chaque étage était d’un type de rang supérieur aux monstres de cet étage. Mais des boss rares apparaissent rarement, et il semblerait que ce sera différent des monstres de cet étage.

Eh bien, ça s’appelait rare, après tout. Je ne pensais pas que nous allions le rencontrer aussi souvent, mais j’aimerais le voir au moins une fois.

« Eh bien, faisons ça ! »

« ... Enfin, je vais faire un tour, hein. »

Ah, Aisha avait l’air un peu agacée. Cependant, les ennemis du premier étage étaient faibles, et en premier lieu, ce n’était que des slimes...

Comme c’était trop simple pour moi, Aisha n’obtiendra pas son tour quoiqu’il arrive.

C’était aussi un gaspillage d’utiliser des flèches contre les slimes.

En pensant à la façon dont je pourrais encourager Aisha, nous avions ouvert la porte de la salle du boss et nous y étions entrés.

Le monstre à l’intérieur était...

 

Nom : Exusia Slime

Niveau : 12

Race : Famille des slimes

Sexe : Aucun

[Compétence] [Capacité]

Prison molusquaire (prison de corps mou)

 

Il y avait un énorme slime.

Oh, il semblait avoir une Capacité incompréhensible... Et bien que ce soit un boss, il n’avait pas de compétence, hein.

Pour l’instant, essayons d’enquêter sur cette. « Myne, j’y vais ! » Capacité... Eh ?

Ouah, Aisha avait commencé à se battre avant que je puisse enquêter sur sa Capacité. Comme elle ne pouvait pas se battre jusqu’à maintenant, beaucoup de stress s’était accumulé... J’en étais désolé.

La flèche qu’Aisha avait tirée était similaire à celle qu’elle avait envoyée dans la colonie d’orcs, elle était devenue triple et avait volé vers le slime.

Pour l’instant, il vaudrait mieux ne pas vérifier la Capacité, et la voler à l’avance pour l’affaiblir.

Jusqu’à présent, j’avais jeté toutes les compétences et Capacités inutiles quelque part, mais comme nous avions pris la peine de venir ici, nous allions la coller sur une table et la mettre de côté. Si c’était sur un caillou, ça ne deviendrait pas une nuisance, après tout.

Alors que je l’avais fait de l’arrière, Aisha n’avait pas terminé son attaque. Comme prévu de [Tir à l’arc : Saint], précisément parce que c’était la deuxième plus haute compétence, chaque frappe contenait un pouvoir scandaleux.

Elle pouvait repousser des orques, c’était vraiment fort.

Après quelques minutes, bien que sa Capacité avait disparu et qu’elle était affaiblie, Aisha avait vaincu Exusia Slime en toute sécurité. Comme prévu d’une ancienne aventurière de Rang B !

« Je te remercie pour ton travail acharné ! Cette fois, je n’ai pas eu à y prendre part, tu sais. »

Comme j’avais parlé à Aisha en souriant, elle avait rigolé de bonne humeur. Il semblerait qu’elle avait laissé sortir son stress.

Oui, c’est bon. C’est bon.

En y repensant, pensai-je en regardant la bataille d’Aisha, les Compétences que j’avais volées aux Puissants Slimes. Si j’avais trouvé ce type d’activation continue intéressante, il serait peut-être bon de les coller sur les pointes de flèches.

Par exemple, ne sera-t-il pas très efficace d’accumuler beaucoup de « Chaleur » avant d’attaquer ?

Quelque chose comme la soi-disant flèche élémentaire ?

J’avais besoin de faire des recherches là-dessus, hein.

... Maintenant, jetons un coup d’œil aux objets lâchés par l’Exusia Slime.

[Huile d’Exusia] : En l’appliquant sur la peau, il pouvait l’hydrater avec une grande efficacité.

Le premier terme est bien de l’huile, mais... Je ne comprenais pas très bien le reste.

Et, il y avait aussi un autre objet.

L’autre objet lâché était un équipement.

 

Nom : Cape d’Exusia

Défense : +5

Grade : Avancé

Attribut : Aucun

Effets spéciaux : Les attaques physiques seront parfois réduites de 1 ~ 2.

 

Oui, pour un boss, c’était délicat... peut-être que cette cape était juste là afin d’être rassuré... pensais-je ?

Qu’est-ce qu’il y avait de particuliers avec l’huile, Aisha le savait-elle ?

Alors que je pensais cela, je regardais Aisha, elle semblait en quelque sorte être heureuse.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Ceci, cette huile Exusia est un objet populaire parmi les femmes de la noblesse. Si elle est étalée, elle va s’humidifier et la peau deviendra lisse, tu sais. Il y en a peu sur le marché, donc le prix que l’on peut en tirer sera considérablement élevé. »

Oh, c’était un article étonnamment cher. Comme c’était un objet populaire parmi les femmes, ce serait probablement bien si Aisha et Sylphide l’utilisaient.

Après tout, nous n’avons pas besoin de nous soucier de l’argent pour l’instant.

« Alors, gardons-le pour que toi et Sylphide puissiez l’utiliser ! »

Après que je l’eus dit, elle avait demandé timidement « Est-ce que ça va ? » En hochant la tête, elle avait doucement pris l’huile et la mit avec bonheur dans son sac de rangement.

Oui, si elle était heureuse, alors j’étais aussi heureux.

À propos, comme pour l’huile de slimes, l’huile d’Exusia était contenue dans un récipient transparent semblable à une bouteille.

« Pourquoi ne t’équipes-tu pas de cette cape ? Puisque c’est une cape, ça ne me va pas. »

Pendant que je disais ça, elle mit doucement la cape sur ses épaules.

La cape Exusia était d’un blanc pur bordé d’une couleur dorée, un dessin qui semblait assez épouvantable.

Je pensais que ça irait très bien à Aisha.

Depuis que nous avions obtenu les objets sans problèmes, nous avions décidé de chercher un moyen d’aller au niveau suivant. En essayant de regarder autour de nous, une porte qui n’existait pas auparavant apparut.

« Cette porte nous amènera à une petite pièce qui est connectée au niveau suivant »

Pressés par Aisha, nous avions ouvert la porte et nous y étions entrés.

J’avais réfléchi un moment à la question de savoir s’il pouvait y avoir des pièges ou quelque chose d’autre, mais Aisha m’avait dit que la porte qui apparaissait après la défaite du boss n’avait aucun piège. Puisque cette information pouvait être confirmée par la Guilde des Aventuriers, ça devrait aller.

Bien que je ne puisse pas le croire à 100 %, d’une façon ou d’une autre, il n’y avait pas d’autre choix que de le croire et de l’ouvrir, hein.

Et même s’il y avait des pièges, ni Aisha ni moi-même ne pouvions tout simplement pas les désamorcer.

Dans la pièce où nous étions entrés, il y avait un grand monument de pierre. Comme ce monument en pierre était une pierre de transfert, il semblerait que si vous la touchiez une fois, il était possible de passer instantanément à un autre monument de pierre.

Il y en avait aussi une à l’entrée du donjon, et Aisha m’avait dit que je pouvais la toucher pour y revenir.

Nous avions alors découvert une série d’escaliers menant vers le bas du côté opposé du monument en pierre.

« Bon, eh bien, allons au premier sous-sol. »

#Labyrinthe de la force, B1

Les monstres principaux dans le niveau B1 étaient des monstres de type orc et de type gobelin. Au fait, à l’étage inférieur, le deuxième sous-sol était habité par les trolls que nous visions.

En pensant au fait que les monstres du premier étage étaient des slimes, on pouvait dire que le niveau de difficulté avait soudainement augmenté. On m’avait dit que c’était la caractéristique du donjon de la force. Il était centré autour de monstres spécialisés dans la « Force ».

Enfin, à partir de maintenant, c’était le moment crucial.

« Aisha, s’il te plaît, fait attention à cet étage »

Tout comme les orcs de la surface, ils capturaient et agressaient sexuellement les femmes de diverses espèces, et prospéraient en faisant des enfants. Bien sûr, ils se reproduisaient entre eux, mais il semblerait qu’ils préféraient les femmes d’autres espèces.

À partir de maintenant, je ne serais pas réticent à utiliser mes compétences, et je me battrai. Je ne pouvais rien laisser arriver à Aisha.

J’avais équipé la Dague des Origines dans ma main gauche et la dague de foudre dans ma droite, et j’avais commencé à chercher avec précaution.

Aisha s’était également préparée et m’avait suivi derrière moi.

Nous rencontrions alors les premiers monstres de cet étage.

 

Nom : Puissant Orc

Niveau : 18

Race : Race démoniaque

Sexe : ♂

[Compétence]

Bras fort

Augmentation de la force

[Capacité]

Rugir

 

Nom : Puissant Gobelin

Niveau : 14

Espèces : Race démoniaque

Sexe : ♂

[Compétence]

Renforcement du corps : Petit

[Capacité]

Rugir

 

Il ne semblerait pas y avoir beaucoup de différence avec ceux de la surface. Si c’était juste cela, alors je pouvais en quelque sorte gérer.

Coupant toutes leurs compétences et Capacités, je les avais collées sur des cailloux, que j’avais ensuite mis dans mon sac.

Ensuite, j’avais [collé] leurs jambes sur le sol.

... Au moment où je les avais collés, les deux monstres étaient tombés magnifiquement la tête la première.

« Maintenant, Aisha ! »

Avec mon cri, Aisha avait tiré comme si elle disait : « j’ai attendu ».

J’avais alors commencé à attaquer avec [Magie : Feu], essayant de ne pas interférer avec sa ligne de tir.

Ils avaient reçu l’attaque-surprise et en un clin d’œil, ils étaient devenus des cadavres.

« ... Myne, tu as fait quelque chose, non ? »

Eh bien, ils étaient soudainement tombés, après tout...

« ... Oui, un peu. »

Alors qu’Aisha hocha la tête et disait : « je vois », elle commença à parler.

« C’est OK, ça va être troublant si je ne peux pas réagir quand quelque chose comme ça arrive soudainement, alors je serais heureuse si tu me le disais la prochaine fois. »

Aisha n’avait rien dit de plus. Comme si je donnais une affirmation pour tout ce que je ferais, comme si c’était naturel... C’était ainsi qu’elle se comportait.

J’étais vraiment reconnaissant pour ça. Avec mon bras droit, j’avais secrètement essuyé les larmes dans mes yeux.

***

Chapitre 48 : Le labyrinthe de la force (3)

Nous avions rencontré des orcs et des gobelins depuis notre arrivée, mais nous n’avions mystérieusement rencontré aucun type supérieur.

Je m’étais habitué à chasser les orcs et les gobelins, mais en utilisant coller en même temps, nous avions pu les chasser facilement comme si c’était du travail.

Au début, Aisha était prudente en les combattant, mais maintenant, elle les avait vaincus efficacement avec un calme considérable.

 

Nom : Aisha Lorelle

Niveau : 29 (28 → 29) Montées de niveau !

Race : Humain

Sexe : Féminin

Âge : 26 ans

Occupation : Changement en maître archère !

 

Son niveau était passé de 28 à 29.

« Nous avions déjà beaucoup défait, y compris le boss du premier étage, n’est-ce pas le bon rythme ? », déclarai-je pour moi même.

Il n’y avait pas particulièrement de monstres qui possédaient des compétences différentes, j’avais répété le travail de coller les compétences sur des cailloux.

Une petite heure s’était écoulée depuis que nous étions descendus dans ce sous-sol.

Soudain, nous avions entendu un cri différent d’un orc.

... C’était un ogre, sans aucun doute.

Les orcs étaient considérés comme une race démoniaque qui tirait son origine des « cochons ».

Un orc était à l’origine un humain, un homme-bête, un elfe, un nain, etc., qui auraient muté en absorbant le soi-disant « mauvais air », une influence néfaste dans leur corps.

Incidemment, les miasmes contenaient un pouvoir magique épais. Pour cette raison, la viande d’orc avait un goût semblable à celui du porc de haute qualité.

C’était différent des cochons, si un aventurier ou un chevalier n’avait pas une certaine force, ils ne pouvaient pas le vaincre. C’était la raison derrière le fait qu’on ne pouvait pas en trouver beaucoup à vendre et que le peu disponible coûtait cher.

J’avais aussi beaucoup profité de la viande d’orc.

L’ogre que nous visions tirerait ses origines des « Onis ».

Oni signifiait ici que c’était quelqu’un qui était à l’origine classifié comme appartenant à la race des Onis, qui avaient construit une relation presque favorable avec nous les humains, les elfes, les races d’hommes-bêtes.

Si une partie de la race des Onis absorbait les miasmes et que leur corps changeait, alors ils devenaient des monstres appelés ogres.

Une théorie affirmerait que la race démoniaque avait secrètement manœuvré et capturé la race des Onis quand le donjon avait été fait et leur avait fait absorber des miasmes contre leur gré.

Les caractéristiques d’un ogre étaient leurs très grandes puissances, leurs vivacités d’esprit, leurs agilités et leurs forces, une triple menace.

Les compétences qu’ils avaient été spécialisés dans l’attaque, et leur style de combat semblaient être le KO en un coup.

Pour le dire simplement, quelque chose comme une version améliorée d’un orc

... Cet ogre était apparu devant nous en laissant échapper un rugissement terrifiant.

 

Nom : Puissant Ogre

Niveau : 35

Race : Race démoniaque

Sexe : ♂

[Compétence]

Pierre : Taillade

Bras fort : Extrême

[Capacité]

Aucun

 

Comme prévu, c’était assez puissant.

... Eh ? L’ogre avait balancé avec force sa main droite, et avait jeté quelque chose vers nous de cette main !

« Aisha, fais attention ! »

Je serrai fermement Aisha et me laissai fléchir sur le côté, évitant l’objet qui volait. L’objet qui nous avait été envoyé passa au-dessus de nous à grande vitesse et heurta directement la paroi rocheuse derrière nous, répandant un important bruit dans les environs tout en l’écrasant.

... Je pense que la chose qui était venue voler était probablement un rocher gigantesque.

Quand il était apparu devant nous, ce rocher gigantesque n’était pas dans sa main. Il pourrait être apparu quand il avait balancé sa main droite.

Peut-être, l’attaque qu’il venait d’effectuer était la taillade de pierre qu’il possédait.

Il l’avait utilisé avant que je puisse le retirer... c’était vraiment dangereux.

« Aisha, ce monstre est à moi. Je pense que ce serait désavantageux de se battre à distance. »

Eh bien, depuis que j’avais coupé ses compétences, il n’était plus nécessaire d’en faire trop. En pensant à sa force physique, ce serait une merveille si elle pouvait jeter les rochers qui étaient tombés autour de cette zone.

Après avoir confirmé qu’Aisha hocha la tête et recula un peu, j’équipais le poignard de foudre dans ma main droite et courus vers l’ogre. Il m’avait probablement pris pour cible, et avait commencé à balancer sa main droite de la même manière que la première fois.

« Dommage pour toi ! Tu ne peux plus l’utiliser ! »

En lançant des améliorations et en courant vers l’ogre, j’annonçai cela. Comme je le pensais, l’ogre qui réalisait qu’il ne pouvait pas utiliser sa compétence lâcha un rugissement terrifiant.

Alors que je me faufilai à côté des poings déchaînés par l’ogre avec une force violente, j’avais brandi le poignard de foudre.

Bien que le poignard en acier avait aussi eu un tranchant incroyable, je pouvais sentir que ce poignard de foudre était encore plus aiguisé que ça.

J’avais prévu de lui faire une blessure assez grave, mais l’ogre était toujours vivant. Il ne semblait pas se soucier de sa blessure, il agitait ses deux mains dans l’espoir de m’attraper.

L’attaque serait probablement une blessure fatale pour un orc, mais ce monstre avait une vitalité redoutable.

D’après les apparences, je jugeais que les attaques sans intérêt ne l’arrêteraient pas, et j’avais exécuté ma prochaine attaque.

Oui, c’était [Art Martial : Éclat du Requin] !

Évitant le balancement de son bras un peu large, je me précipitai dans son sein, et je le frappai d’un coup fatal. Un violent bruit d’explosion résonna tout autour, et l’ogre tomba finalement sur place.

« Pff. »

« Myne, merci pour ton travail acharné. Est-ce que tu vas bien ? Des blessures ? »

Aisha avait couru vers moi, inquiète.

« Oui, je vais bien »

J’avais répondu avec un sourire et j’avais placé le cadavre de l’ogre dans mon sac de rangement.

« C’était assez fort, hein. »

Quand j’avais dit ça, elle avait souri ironiquement et avait répondu : « Ce n’est pas “assez”, mais un monstre vraiment très fort. ».

En échangeant nos réflexions sur ce premier combat que nous avions eu contre un ogre, nous avions découvert la salle du boss du B1.

Hein ? Il y a beaucoup d’individus devant la salle du boss.

Est-ce qu’ils vont se battre contre le boss, je me le demande ?

Tandis que nous nous approchions lentement, les personnes devant la salle du boss semblaient nous avoir également remarqués.

« Êtes-vous peut-être ici pour combattre le boss ? »

Un homme dans la fleur de l’âge qui portait une armure extravagante nous avait appelés.

Aisha qui avait vu sa silhouette avait élevé sa voix en disant « Ara ».

« Hm ? ... l’archère sacrée, hein. J’avais entendu dire que vous aviez cessé d’être une aventurière, alors que faites-vous dans un tel endroit ? »

Il semblerait qu’il soit une connaissance d’Aisha.

« C’est une petite course personnelle... je suppose qu’on peut dire ça. Puisque vous êtes ici, ça veut dire que ces gens sont les “Tempêtes de sable”, n’est-ce pas ? »

Hm ? « Tempêtes de sable »... Je pensais avoir auparavant entendu ce nom quelque part. Et il semblerait que c’était assez récent... qu’est-ce que c’était encore... ?

« Oui, une demande est venue pour le Clan. Nous sommes venus pour obtenir les chaussures accélératrices, lâchées par le monstre rare de cette salle de boss, Cocka Grice. Mais il s’agit d’un monstre rare... donc il n’apparaît pas systématiquement. Nous n’aurions pas dû accepter une telle demande, bonté divine. »

Aah, je me souvenais. Le clan formé par un ancien aventurier de Rang A. Si je me souvenais bien, le chef était quelqu’un du nom de Cass.

Je me demande si c’était ce mec.

 

Nom : Cass

Race : Humain

Niveau : 42

Genre masculin

Âge : 32 ans

Occupation : Commandant

[Compétence]

Épée à une main : Saint de Niveau 7

Production de Pièges de Niveau 5

Pénétration directe  de Niveau 6

 

Aah, comme je m’y attendais, cet homme est le chef du clan. En tout cas, il était incroyable.

Comme prévu d’un ancien aventurier de Rang A, il a même trois compétences puissantes.

« Mis à part ça, Aisha. Vous n’êtes que deux ? Puisque vous êtes ici, cela signifie que vous voulez combattre le boss, non ? Mais avec seulement deux personnes, plutôt que dire que c’est dur, c’est juste impossible, vous savez. »

Il semblait s’inquiéter pour nous. Et même s’il faisait un visage sévère, il était plutôt gentil, hein ?

« Eh bien, nous allons en quelque sorte gérer le problème. Au fait, quelle est la situation en ce moment ? »

Comme Aisha l’avait demandé, Cass avait soupiré et avait expliqué la situation. Depuis une semaine, ils avaient combattu le boss et il semblerait qu’ils commençaient à progressivement se fatiguer.

Eh bien, c’était compréhensible. Après tout, cela devait être fatigant d’être enfermé dans un donjon pendant une semaine et de chasser le même monstre encore et encore.

C’est pourquoi ils prenaient une pause maintenant.

« Eh bien, ce ne sera pas un problème pour nous d’entrer dans la salle du boss, non ? »

« ... Eh bien, ça ne me dérange pas, mais... est-ce que vous prévoyez sérieusement d’entrer avec deux personnes ? Tu vas mourir. »

Cass haussa alors les épaules après avoir compris que nous étions sérieux.

« OK, je sais ce que je vais faire. Eh bien, entrons ensemble. Puisque si vous mourez, cela va me laisser un arrière-goût amer dans la bouche. »

Non, ce sera un problème. J’appréciais ses sentiments, mais je vais devoir le rejeter fermement.

« ... Non merci, ça ira juste avec nous deux, alors... »

J’avais interrompu leur conversation ici.

Depuis que je les avais soudainement interrompus, il avait été surpris. Il m’avait regardé avec des yeux comme s’il disait : « Qu’est-ce qu’il se passe avec ce mec ? »

« Bien que je ne sache pas qui vous êtes, ne négligez pas le boss. Aisha que voici est ma connaissance depuis longtemps. Je ne peux pas la laisser partir en sachant qu’elle va mourir, comprenez-vous bien ? »

Cass m’avait répondu avec un ton choqué, et avec un peu en colère.

« Cass, ce n’est pas que nous allons sans aucune chance de succès. J’apprécie vos sentiments, mais ne pourriez-vous pas arrêter avec ça puisque cela ne sert à rien d’insister ? »

Ayant entendu cela d’Aisha après ce que je lui avais dit, Cass se retira à contrecœur. Comme il semblait avoir quelque chose d’autre à dire, nous étions immédiatement entrés dans la salle du patron.

Les membres de « Tempêtes de sable » semblaient aussi nous regarder avec des yeux curieux.

Bien, défier un ennemi dont ils avaient besoin d’un Clan entier pour se battre avec seulement deux personnes était suicidaire, après tout. Je me demandais si je pouvais comprendre leurs sentiments.

En regardant leurs regards inquisiteurs du coin de mes yeux, nous entrions dans la pièce du boss.

Au fait, une fois qu’une bataille commence dans une salle de boss, la porte ne s’ouvrait pas. Jusqu’à ce que le boss ou les challengers mourraient, la porte restera fermée.

Maintenant, quel était ce boss ?

 

Nom : Cocka Grice

Niveau : 42

Race : Famille d’oiseaux

Le genre : —

[Compétence]

Se ruer

[Capacité]

Plume volante

Pétrification

 

Hmm, le rare boss Cass que les autres chassaient était là. Il semblerait qu’il ait une capacité dangereuse appelée pétrification...

Nous allions les voler pour le moment. Sinon, nous aurions peur et nous ne pourrions pas nous en approcher.

« ... Myne, ce boss rare... comme prévu, n’est-ce pas trop fort ? »

Aisha me l’avait demandé avec inquiétude.

« Ça va aller. C’est un monstre de type vipère, n’est-ce pas ? Si c’est le cas, il pourrait y avoir une attaque de pétrification, alors battons-nous en nous concentrant sur les attaques à longue portée. »

Comme je l’avais dit, j’avais activé [Sorcellerie Extrême Niveau 2].

« Eh bien, j’y vais »

J’avais ensuite attaqué rapidement avec [Magie : Feu], comme je l’avais fait quand j’avais vaincu les orcs généraux.

J’avais choisi Magie : Feu parce que j’avais le sentiment que les plumes des oiseaux allaient bien brûler.

Pendant un court moment, un grondement de tonnerre retentit, et après que j’avais cessé d’attaquer, ce qui restait était un Cocka Grice écorché et stupéfié.

J’avais utilisé [Bras fort : Extrême Niveau 2] [Amélioration du corps : Grand Niveau 2] [Amélioration de la force physique : Extrême Niveau 2] pour le terminer, et je chargeais instantanément.

J’avais ensuite visé la base de la gorge de Cocka Grice, et j’avais brandi la dague de foudre. Ce coup amplifié par mes renforcements entra rapidement dans le cou du Cocka Grice.

« ... Myne, tu l’as tué... »

Le murmure d’Aisha retentit dans la pièce du boss.

***

Chapitre 49 : Le labyrinthe de la force (4)

Bien que nous ayons été surpris par l’apparition inattendue du boss rare, nous avions pu vaincre le boss de l’étage B1. Aisha m’avait dit que j’en avais trop fait, mais c’était bien mieux que de mourir ou de se blesser, je ne l’avais pas regretté.

J’avais souri et esquivé la question d’Aisha.

Maintenant, voyons les objets tant attendus.

Bien que les « chaussures accélératrices » dont parlait Cass paraissaient tomber rarement, j’avais plus de chance grâce à compétence de [Probabilité].

Cependant, je serai heureux avec quoi que ce soit de bien.

 

Nom : Chaussures de vitesse

Agilité : +12

Grade : Élevé

Attribut :

Effets spéciaux : Vitesse de déplacement 2x

 

Nom : Chaussures célestes

Agilité : +25

Grade : Ultra

Attribut : Vent

Effets spéciaux : Vitesse de déplacement 3x

Marches dans les airs

 

Il s’agissait des deux objets qui avaient été lâchés. Ce n’étaient que des chaussures. L’une d’elles était les chaussures accélératrices dont nous avions entendu avant d’entrer.

Je me demande si l’augmentation de la vitesse de déplacement est une compétence compatible avec [Pied rapide] ?

Je vois, les compétences ne révélaient pas la capacité, mais l’équipement le peut.

Et l’autre, je pense que c’est probablement un objet rare, mais je me demande si c’est une version supérieure des chaussures accélératrices.

Eh ? ... « Marcher sur l’air » ? ... cela signifiait que je pouvais marcher sur l’air avec ça !?

... Ceci est incroyable.

Pour l’instant, mettons ceci dans le sac de rangement, et laissons Aisha et Sylphide les utiliser, cela me semble bien.

« Je me sens un peu mal pour Cass et les autres, » déclarai-je.

Au moment où j’avais dit ça, Aisha secoua la tête et m’avait répondu : « C’est comme ça que se passe l’exploration des Donjons ».

Certes, il n’y aurait pas de fin si nous commencions à en parler.

Je serais troublé s’ils disaient que nous leur avions volé leur dû, en allant ainsi devant eux.

En me ressaisissant, nous avions décidé de passer au niveau suivant. Le niveau contenant les trolls que nous cherchions.

Touchant la pierre de transfert, nous étions allés au niveau suivant.

 

***

 

Comme prévu, j’aurais dû les arrêter de toutes mes forces.

Même si Aisha était forte et avait été appelée l’archère sacrée, cela faisait plusieurs années qu’elle avait pris sa retraite en tant qu’aventurière. De plus, elle se spécialisait dans le tir à l’arc comme son surnom l’indiquait.

Quoi qu’il en soit, à cause de la nature d’un arc, il n’y avait pas d’autre choix que de s’éloigner de la cible. Pour faire usage de cette capacité, elle avait besoin d’un excellent tank. C’était obligatoire.

Mais même ainsi, la personne dans le même groupe qu’Aisha était un jeune homme qui pouvait à peine ou tout simplement n’avait pas atteint la majorité.

Peu importe la manière dont je le pensais, je ne pouvais pas l’imaginer être un tank.

Même s’il possédait une compétence de tank et pouvait jouer un rôle de tank seul, le boss qui apparaît ici est le type supérieur du Puissant Ogre, le Colossal Ogre.

Un monstre qui possédait une force physique et une défense atroces.

C’était un ennemi redoutable que même notre groupe de vingt ne pouvait que difficilement vaincre. Ce n’était en aucun cas un ennemi que deux personnes pouvaient contester.

Cependant, Aisha et ce gars avaient dit qu’ils n’avaient absolument pas besoin de notre groupe. S’ils avaient déclaré cela, je n’avais pas le droit ni les qualifications pour entraver leurs actions.

Contester un donjon était de sa propre responsabilité, après tout.

Cependant, les voyant dans la salle du boss, j’avais succombé au regret. En mettant cet homme de côté, je ne l’avais plus rencontrée depuis un petit moment, mais Aisha était une amie depuis longtemps.

Je ne pouvais m’empêcher d’avoir cet arrière-goût de n’avoir pas pu veiller sur elle alors que je la voyais aller à la mort tout en regrettant de ne rien pouvoir faire.

Quelques minutes après leur entrée dans la salle du boss, j’entendis un rugissement de tonnerre semblable à quelque chose qui explosa de l’intérieur de la pièce.

... Je me demandais si c’était le son d’une explosion magique.

Je n’avais jamais entendu dire qu’Aisha utilisait de la magie offensive. Si c’était le cas... il semblait raisonnable de supposer que le garçon utilisait la magie.

Je vois, ce gars n’était pas un tank, mais une personne spécialisée sur les dégâts, hein. Cela signifiait que leur stratégie était probablement une courte bataille décisive avec le tir à l’arc d’Aisha et la magie du garçon.

Puis, comme prévu, cinq minutes après que le rugissement du tonnerre retentit, le silence revint dans les environs.

Le rocher de la porte de la salle du boss s’éclaircit alors, et pendant que je jetais un coup d’œil dedans, leur silhouette était introuvable.

Si le challenger perdait au niveau du boss, son cadavre restera dans la salle pendant un moment et serait absorbé par le donjon après une période déterminée.

Ne pas être à l’intérieur signifiait qu’ils avaient obtenu la victoire sans problèmes.

Au lieu de penser que c’était bien qu’une connaissance ne meure pas, j’avais ressenti de la peur à l’égard de leur force qui pouvait vaincre un boss en étant seulement à deux.

 

***

 

Labyrinthe de la force, #B2

« Nous sommes arrivés au niveau que nous visions, c’est bien. »

Nous n’avions pas particulièrement besoin de vaincre cet étage. En fin de compte, notre cible était les trolls.

Au fait, les trolls étaient généralement énormes. Les orcs et les ogres étaient également gros et mesuraient généralement entre deux et trois mètres.

Les rois Orc mesuraient environ cinq mètres.

Les petits trolls avaient à peu près la même taille que les Rois Orcs.

Cependant, les trolls avaient des mouvements extrêmement réduits et avaient une défense considérablement inférieure à celle des orcs.

Malgré cela, on dit qu’ils étaient des monstres de rang plus élevé que les orcs. Il y avait des raisons à cela.

Une des raisons était qu’ils avaient une grande capacité de régénération, ils pouvaient récupérer rapidement même s’ils étaient gravement blessés. En outre, ils pouvaient libérer une forte onde de choc de leur grand œil qui occupait au moins 1/3 de son visage.

Ces deux capacités augmentaient le niveau de difficulté pour subjuguer les trolls.

En réalité, les trolls ne pouvaient pas être vaincus par une puissance de feu moyenne. Il y avait aussi beaucoup de groupes qui n’avaient pas pu le vaincre après une bataille longue et continue et qui avaient disparu.

Par conséquent, ils étaient reconnus comme des monstres de rang plus élevé que les orcs.

Au fait, le patron de cet étage semblait être « Troll Gazer ».

Les trolls normaux avaient déjà une capacité de régénération des dégâts inquiétante, mais ce type semblait avoir même une capacité de régénération encore plus forte.

Il était de bon sens que les monstres rares soient généralement plus fort qu’un boss de donjon, mais les monstres rares semblaient plus faciles à vaincre que ce monstre.

En fait, il n’y a presque aucun groupe qui avait traversé cet étage. Pratiquement tous ceux qui avaient réussi à passer avaient par hasard rencontré des monstres rares, et il n’y avait qu’un petit nombre qui avait réussi à vaincre le Troll Gazer et passer.

Alors que nous avions soigneusement observé les environs, nous avions avancé au deuxième étage.

Comme j’utilisais [détection de présence modérée], il n’y avait aucune possibilité pour nous d’être pris par une attaque-surprise.

Nous avions erré dans cet étage pendant environ 10 minutes, et finalement réussi à rencontrer notre cible, un troll.

 

Nom : Puissant Troll

Niveau : 46

Race : Race démoniaque

Sexe : ♂

[Compétence]

Régénération

Œil magique du choc

Bras fort Extrême

[Capacité]

Aucun

 

« Quoi !? »

J’avais accidentellement crié. Eh ? Quel est le choc... et Œil magique !? Aisha avait fait un visage perplexe face à mon cri si soudain.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Myne. »

Tandis que je secouais la tête, j’avais esquivé la question en ne disant « Rien ». C’était un secret que je m’étais rétorqué en disant « Non, il n’y a aucune chance que cela ne soit rien » dans mon esprit.

Maintenant, laissez-moi voir la raison pour laquelle ils étaient appelés monstres de rang supérieur par rapport aux orcs. Je voulais voir cette capacité de régénération et cette onde de choc.

Premièrement, avant de voler ses compétences, je voulais confirmer ce pouvoir de mes propres yeux.

Puisque c’était ce qu’on appelait de la régénération, cela devrait refermer des plaies, alors je me demandais comment il régénérait les parties endommagées.

S’il pouvait récupérer même des bras ou des jambes perdus, je comprendrais l’émerveillement par rapport aux orcs.

Même si je l’expérimentais après l’avoir volé, comme prévu, je n’avais pas envie de l’essayer sur mon propre corps.

Comme il y avait un « Œil magique », je voulais confirmer comment il s’activait.

Si c’était une Compétence où quelque chose sortait des yeux, il n’y avait aucune chance de le montrer aux autres personnes présentes.

« Aisha, allons-y ! »

Après l’avoir dit, j’avais chargé le troll et Aisha avait bandé son arc à la limite et avait commencé à attaquer.

Avant de commencer, les flèches tirées par Aisha en continu frappaient le troll.

Oui, comme je l’avais entendu dire, ses mouvements étaient plutôt lents.

Si c’était juste cela, alors on pouvait dire que les orcs et les ogres étaient plus forts que cela.

... Toutefois !

Les parties qu’Aisha avait blessées se régénéraient. Je vois... Tout comme les rumeurs le disaient, il avait un pouvoir de récupération incroyable.

Alors, reçois mon attaque !

Avec mon poignard de foudre dans ma main droite et la Dague des Origines dans ma main gauche, j’avais foncé sur lui.

J’essayais de frapper le troll lent de gauche et de droite en continu.

Bien que mon attaque avait été amplifiée seulement avec la compétence de [Épées jumelles Extrême], parce que la différence de niveau était grande, des dommages considérables avaient été faits.

Si cette attaque frappait les orcs, ils auraient depuis longtemps été vaincus, mais le troll tenait toujours. En outre, à ce moment-là, il s’était précipité sur moi pour me causer des dommages.

« Quelque chose » m’avait frappé, et j’avais été éjecté. Et en même temps, une douleur violente avait traversé tout mon corps.

Si on devait l’expliquer avec des mots, c’était exactement un « choc ».

C’était quelque chose comme une masse de puissance invisible. C’était une chose différente de la magie du vent invisible, donc c’est [Œil magique du choc].

« Myne !! »

Aisha se précipita vers moi et m’avait aidé à récupérer en utilisant sa [Magie de Grande Récupération Niveau 4].

« ... Ow ow ow ow... Merci, Aisha. »

... C’était très troublant, n’est-ce pas. Cela s’était activé sans aucun mouvement de préparation.

« Hé, Aisha. As-tu vu l’attaque de ce type tout à l’heure ? »

« J’avais ressenti comme si ses yeux brillaient pendant un moment, mais... je ne pouvais pas voir autre chose. »

Elle avait probablement compris ce que je voulais dire, et avait immédiatement répondu avec la réponse que je souhaitais. L’éclat dans ses yeux était probablement dû à son mouvement de préparation, mais comme c’était une attaque invisible, je ne pouvais pas conclure clairement.

Au contraire, même si on me voyait l’utiliser, ils ne sauraient pas ce que j’avais fait. Cela semblait être une bonne chose, même si je devais l’utiliser en public.

« ... C’est certainement plus gênant que les orcs. »

Même si je l’avais blessé à ce point ce qui l’avait conduit jusqu’au bord de la mort, j’avais pu voir qu’il s’était soigné en grande partie en si peu de temps.

Depuis que j’avais volé comme un avion à cause de l’Œil magique, je n’avais pas pu confirmer les zones endommagées, mais il avait récupéré tant de vigueur, hein...

Il y avait une compétence similaire [Magie de support Récupération progressive Large (Vitalité)], mais je pensais que la régénération avait un meilleur effet.

... Bien, avec cela, je comprenais mieux ces compétences.

J’avais rapidement coupé [Régénération] et [Œil magique du choc] et je les avais collé sur moi-même. J’avais collé [Bras puissant Extreme] sur un caillou comme d’habitude et le plaçais dans mon sac de rangement.

L’autre en face, le troll, semblait être perplexe alors que sa [Régénération] disparaissait avant qu’il eût fini de se rétablir.

Bien, la prochaine étape était de le vaincre en une seule fois !

J’avais empilé les compétences de [Bras puissant Extrême] [Renforcement du corps Large] [Amélioration de la force physique Extrême] afin d’augmenter la puissance de mes attaques.

J’avais également activé [Intimidation du roi].

Au moment où je l’avais fait, le troll avait commencé à trembler et ne pouvait plus du tout bouger. J’avais ramassé une grosse pierre sur le sol, et la dirigeais vers sa poitrine où je pensais que son cœur se trouvait, et je l’avais jeté à pleine puissance.

Le rocher avait frappé avec une force incomparable par rapport au moment où j’avais vaincu le slime avec un caillou... et le troll était tombé en avant, vaincu.

***

Chapitre 50 : Le labyrinthe de la force (5)

J’avais placé le troll tué dans le sac de rangement, et j’avais erré dans ce niveau B2.

Après cela, j’avais vaincu en toute sécurité les trolls qui étaient apparus, et maintenant je venais de finir de vaincre le sixième. Je m’attendais à ce que chaque individu eût des compétences différentes comme les orcs et les slimes, mais ils avaient tous les mêmes, donc je ne pouvais pas en obtenir de nouvelles.

J’avais collé leurs compétences sur des cailloux, mais franchement, j’avais été frappé par une idée alors j’avais pensé que j’essaierais d’expérimenter une fois de retour chez moi.

« Ouf, est-ce que ça va être suffisant pour le moment ? Il est assez tard, alors pour quoi ne pas rentrer ? »

Après qu’Aisha ait dit cela, elle avait réfléchi pendant un moment et m’avait donné une suggestion.

« ... Myne, penses-tu que tu sois capable de vaincre le boss de ce niveau, le “Troll Gazer” ? Si c’est le cas, nous pourrions faire beaucoup de progrès, et je pense que ce sera plus rapide si nous devions utiliser la pierre de transfert de la salle du boss. C’est juste que c’est un ennemi vraiment redoutable, alors... ça pourrait être un combat difficile, même pour toi, Myne... »

La raison pour laquelle le Troll Gazer était considéré comme difficile était à cause de sa régénération et de ses compétences renforcées, donc si c’était moi, je pensais que je pourrais probablement le vaincre. En ce qui concernait mon attaque, je pensais que je pourrais l’exterminer d’un coup si j’utilise l’épée jumelle...

Je me demandais si Aisha l’avait décidé après avoir vu mes batailles avec les trolls.

Oui, il semblerait que cela allait être intéressant.

« Je ne dirai pas que c’est certain, mais... je pourrais probablement le vaincre. »

En raison de la manière dont je l’avais dit, Aisha semblait s’être préparée au pire, alors qu’elle hochait la tête avec un regard sérieux, et notre tentative de combattre le boss fut décidée à la hâte.

« Comme prévu, il n’y a vraiment personne ici, hein... »

Aisha marmonna dans le couloir devant la salle du boss. Après tout, le Clan « Tempête de sable » était dans le niveau B1.

Je pensais qu’il doit se sentir seul, en regardant cette pièce déserte.

Cependant, je pensais qu’il était naturel que personne ne soit ici. D’après ce que j’avais entendu, il n’y avait pas tout le temps du monde pour vaincre le Troll Gazer. S’il n’y avait pas une énorme puissance de feu, il était évident que la situation serait inversée.

À proprement parler, c’était un monstre pour lequel vous aviez besoin de vous préparer à une bataille interminable où vous deviez maintenir votre puissance de feu tout le long.

Cependant, je prévoyais de voler immédiatement ses compétences, et le tuer en une seule fois avec l’épée jumelle.

« Bien, allons-y. »

Nous avions ouvert la porte et mis les pieds dans la pièce.

 

Nom : Troll Gazer

Niveau : 51

Race : Race démoniaque

Sexe : ♂

[Compétences]

Ultra Régénération

Œil magique de charme

Bras fort : Saint

[Capacités]

Aucun

 

C’était... horrible.

Était-ce même quelque chose que vous pouviez battre sans voler ses compétences ? Un groupe avait-il gagné contre cela ? Non, une alliance, peut-être ? De toute façon, c’est scandaleux...

Oups, ce n’est pas le moment d’être admiratif. Eh bien, pouvais-je le faire ou ne pouvais-je pas le faire ? Je vais d’abord voler ses compétences.

« Aisha, puis-je te laisser l’attaquer avec des attaques rapides ? Peux-tu l’attaquer à pleine puissance à mon signal ? »

Confirmant le hochement de tête d’Aisha, j’avais collé ses pieds sur le sol.

Tant que vous n’approchiez pas d’une certaine distance du boss, il ne bougera pas.

... Cela contiendra ses mouvements initiaux.

Bien, lançons des compétences d’améliorations sur moi à pleine puissance.

[Amélioration du corps : Grand] [Amélioration de la force physique : Extrême] [Amélioration de la force des pieds : Petite] [Bras puissant : Extreme] [Bras puissant : Saint] [Accroissement de puissance]

Et je créais des épées jumelles avec [Réalisation].

Bien, j’avais fini de tout préparer !

« Aisha, s’il te plaît ! »

Aisha avait tiré une flèche à la suite de mon cri.

... La bataille avait commencé.

La flèche tirée par Aisha l’atteignit, et le Troll Gazer, qui s’anima, sembla vouloir pivoter, mais il trébucha amplement.

Il avait essayé de garder l’équilibre afin de ne pas tomber, mais c’était trop tard !

J’avais commencé à courir au moment où Aisha avait tiré sa flèche, j’avais déjà atteint la portée de mon attaque.

« Mange ça ! Art Martial : éclair de requin !! »

Il ne fallait pas oublier que cette attaque avait détruit un monstre de classe Calamité, et un roi Orc.

Il n’y avait aucune chance que ce gars qui avait perdu son Ultra Régénération puisse supporter cela.

La scène où j’avais défait le Roi Orc avait été parfaitement reproduite. Avec une explosion violente retentissant dans les environs, le Troll Gazer avait été découpé en deux.

Et puis, l’épée jumelle qui avait fini leur rôle avait disparu de mes mains en produisant une lumière.

J’avais ensuite placé le cadavre du Troll Gazer dans mon sac de rangement. Je m’étais assis à cet endroit après ça.

Comme prévu, créer l’épée jumelle était extrêmement épuisant.

... Maintenant, je me demandais quels seraient les objets lâchés par le boss.

 

Nom : Épée

Attaque : +60

Grade : Ultra

Attribut : Lumière

Efficace contre : Fantômes

Arts martiaux : Sacrifice Double

 

... Une épée à une main de grade Ultra.

Elle avait beaucoup de puissance, hein. On dirait qu’elle pouvait même utiliser un art martial exclusif.

Ce serait probablement bien si je remettais ça à Sylphide. Cela semblait être un bon souvenir, et ce serait bien si elle était heureuse avec ça.

« Ouf, merci pour le dur travail ! »

Aisha m’avait parlé avec une petite expression stupéfaite sur le visage, et je lui avais répondu aussi « merci pour le travail ».

Je m’étais levé avec l’aide d’Aisha, et nous étions tous deux allés vers la pierre de transfert.

Et ainsi, ma première exploration de donjon avait pris fin.

***

Nous étions entrés dans le donjon le matin, mais il faisait déjà complètement noir maintenant. Ma notion du temps était tombée en panne quand j’étais entré, hein.

Ce sera dur si nous ne restions pas pour une nuit de plus...

Je pouvais bien sûr rentrer à la maison directement en utilisant [Magie unique Espace-temps], mais comme prévu, j’hésitais un peu à la montrer.

En parlant franchement, je pensais que ce serait bien d’en parler à Aisha. Cependant, il y avait aussi le problème avec Sylphide, donc je ne pouvais pas être résolu.

Si je pouvais croire en Sylphide autant que je pouvais le faire avec Aisha quand elle reviendra... J’ouvrirai alors probablement mon cœur.

C’est pourquoi, pour l’instant, nous devrions nous loger.

« Je pense qu’on ne peut pas faire autrement. Restons une nuit à l’auberge et retournons à la maison demain matin. »

Comme prévu, Aisha était aussi très fatiguée, car elle avait immédiatement accepté. Nous avions décidé d’aller au pavillon de la cloche d’argent où nous avions séjourné hier soir.

Bien sûr, il allait sans dire que je lui avais tenu fermement la main pendant que nous marchions.

« Bonsoir ! Y a-t-il une chambre disponible ? »

La propriétaire qui nous avait reçus la nuit dernière avait été immédiatement là quand nous étions entrés dans l’auberge, alors nous lui avions parlé. Après ça, elle semblait s’être souvenue de nous, elle m’avait fait face et avait répondu « oui, nous avons encore quelques chambres disponibles ».

Nous avions ainsi payé pour l’hébergement à l’avance, et suivi la propriétaire qui nous avait guidés dans la même chambre qu’hier.

Nous nous étions assis sur les chaises et nous nous étions reposés pendant un moment, avant d’entrer dans le bain que nous avions pris ensemble.

J’étais toujours un peu gêné, mais je pensais que je m’y étais habitué à cela maintenant.

Je laissais échapper par réflexe une voix quand la température de l’eau fut parfaite.

« Ouf ~ ♪ »

Aisha qui voyait ça avait rigolé.

« D’une certaine façon, cela faisait longtemps..., mais c’était aussi très rapide... J’étais vraiment fatigué. »

« C’est vrai, je suis aussi un peu fatiguée. Après tout, cela fait un moment que nous étions dehors. »

« Asseyons-nous lentement dans le bain et laissons notre fatigue disparaître. »

Après cela, nous avions lavé le corps de l’autre, et avions apprécié le bain tout en flirtant.

... Que s’était-il passé après être sorti du bain ? Bien évidemment, nous avions dormi ensemble dans le lit. Avez-vous un problème avec ça ?

***

Chapitre 51 : Essayons d’expérimenter

Dix heures... En étant remués dans tous les sens une fois de plus dans le chariot, nous étions revenus dans la ville de Lucas.

Quand j'avais embarqué seul, j’avais senti qu’il s’agissait d’un voyage fatiguant, mais grâce à Aisha qui était là, nous étions arrivés sans nous sentir fatigués.

Parce que nous étions montés à bord du chariot, ayant encore en tête les souvenirs persistants d’hier soir, ni moi ni Aisha ne nous étions retenus.

En y réfléchissant maintenant, il ne faisait aucun doute que les passagers du même chariot avaient vécu un voyage extrêmement difficile. J’avais l’impression d’avoir fait quelque chose de mal aux gens qui partageaient un chariot avec nous... Je suis désolé.

« « Je suis revenu ! » »

Bien que nous ne soyons partis que pour deux jours, dès que j’étais entré dans la maison, j’avais senti que mon corps devenait faible.

Bien que je ne l’avais pas senti, à la fin, mes nerfs étaient tendus, hein...

J’allais faire la demande de bain à l’artisan demain.

« ... On dirait que la princesse n’est pas encore de retour. »

Oui... J’étais en fait un peu soulagé.

Si elle était revenue en notre absence, même si elle avait dit qu’elle reviendrait dans environ 10 jours, alors Sylphide aurait également été troublée.

Alors que j’étais dans le chariot, je m’étais soudainement senti inquiet. Lorsque j’en avais discuté avec Aisha, elle m’avait dit qu’il y avait certainement une possibilité que cela se produise, et mon cœur s’était mis à battre très vite.

Après y avoir réfléchi, je m’étais dit que j’aurais dû y penser au début.

Nous nous étions jetés sur le lit pendant un moment afin de nous reposer, mais nous avions décidé de commencer à préparer le dîner lorsque mon estomac avait laissé échapper un grondement.

Aisha avait prêté attention à mes besoins et m’avait dit qu’elle se débrouillerait toute seule aujourd’hui, et que je devrais me reposer. En conséquence, je m’étais couché sur le lit.

Pendant que j’attendais, je n’avais plus rien à faire, alors j’avais décidé d’essayer d’expérimenter sur les choses que j’avais récupérées quand nous étions dans le donjon.

Tout d’abord, j’avais sorti le manche et la lame du poignard en acier cassé de mon sac de rangement.

Je m’étais alors dit que : « ne puis-je pas restaurer le poignard en utilisant [Régénération] ? »

Cependant, il ne serait pas intéressant de simplement le restaurer, alors essayons d’effectuer une autre expérience.

En fin de compte, je ne pouvais pas expérimenter si la régénération pouvait réparer les parties endommagées dans la bataille, mais je prévoyais que je pourrais le confirmer avec cette expérience.

Premièrement, j’avais collé [Régénération] sur le manche.

... Alors que je l’avais fait, la lame perdue « avait poussé » du manche.

 

Nom : Dague en acier +12

Attaque : +30

Grade : Élevé

Attribut : Aucun

Efficace contre : Humain

Compétence : Régénération

 

... On dirait qu’elle était complètement réparée.

Bien, prochaine expérience.

Maintenant, j’avais essayé de frapper avec force ma dague de foudre avec le poignard en acier restauré.

Alors que je l’avais fait, le poignard en acier n’avait pas pu supporter la force, et c’était ébréché, mais c’était réduit.

Alors que je fixais du regard la partie ébréchée, j’avais vu qu’elle se régénérait graduellement... Elle était ensuite revenue à sa forme originale en environ une minute.

... Si je collais ceci sur tous mes équipements, n’aurais-je plus besoin d’entretien... ?

De plus, même s’ils subissaient des dégâts dans une bataille, ne seraient-ils pas facilement réparés ?

À ce moment-là, j’avais collé [Régénération] sur la dague de foudre.

Cependant... si je la collais sur moi-même et que je perdais un bras ou quelque chose, ça allait se régénérer, n’est-ce pas ? C’était bien que ça se régénérait, mais si quelqu’un voyait ce processus...

Oui, je vais la coller chaque fois pendant la guérison, et la coller sur un caillou quand je n’en aurais pas besoin !

Bien, commençons la prochaine expérience.

Cette fois, j’essayais de coller [Bras puissant] sur le poignard en acier.

Si cela se passait bien, je pourrais probablement attaquer avec une force considérable, n’est-ce pas ?

« Je vais au hangar de chasse pour un moment, je serai rapidement de retour ! »

J’avais appelé Aisha, et je m’étais précipité vers le hangar de chasse.

J’avais ensuite placé le cadavre du Troll Gazer sur la table de travail et j’avais essayé de le couper avec le poignard en acier avec [Bras puissant] collé dessus.

Cependant, la lame ne pouvait infliger qu’une petite blessure au cadavre du Troll Gazer.

... Non pas bon, je ne pouvais pas utiliser cela.

Je m’y attendais en quelque sorte, mais [Bras puissant] ne s’était pas activé.

En premier lieu [Bras puissant] était un type de compétence qui était activée par les pensées de l’utilisateur.

En revanche [Régénération] était une compétence de type activation continue.

Ce sera simple pour nous qui possédions un cerveau pour activer la Compétence, mais un poignard n’en avait pas. C’est pourquoi il ne pouvait pas activer des compétences qui nécessitaient des pensées... c’était probablement le cas.

En d’autres termes, si je voulais utiliser les effets de compétences lorsque je collais des compétences sur des outils, il faudrait que ce soit une compétence de type activation continue.

Avec cela, passons à l’expérience suivante.

J’avais essayé de coller trois [Puissance : Continue] sur le poignard en acier. J’avais ensuite essayé de couper le cadavre du Troll Gazer comme avant.

À la différence de la tentative précédente, cette fois, la lame avait tranché profondément dedans. Oui, juste comme je m’y attendais.

Il fallait mieux assurer le type d’activation continue autant que possible, hein.

Je pouvais aller au Donjon de la Force avec [Magie unique Espace-temps] chaque fois que je le voulais.

Ça sera probablement bon d’essayer d’aller chercher des compétences quand j’aurais du temps libre.

Alors que j’en étais arrivé à cette conclusion, Aisha m’avait appelé.

« Myne, le dîner est prêt. »

J’avais placé le cadavre du Troll Gazer et les deux dagues en acier dans le sac de rangement, et j’étais retourné au bâtiment principal avec Aisha.

***

Comme d’habitude, le dîner qu’Aisha avait fait était un chef-d’œuvre. En y réfléchissant, puisque nous l’avions fait ensemble jusqu’à maintenant, dans un certain sens, c’était la première fois que je faisais l’expérience de la cuisine maison d’Aisha.

Bien que nous ne soyons pas encore mariés, nous avions l’impression d’être de jeunes mariés.

Après avoir fini ce repas agréable, Aisha retourna dans sa propre chambre. Elle m’avait dit qu’elle voulait finir de nettoyer la pièce avant que Sylphide ne revienne.

Comme je lui avais dit « Ne serait-ce pas bien demain ? », elle m’avait répondu qu’« Il y aurait plus de marge de manœuvre si c’est fini à l’avance. », alors j’avais repris le nettoyage de la vaisselle.

« Bien, lavons-les d’abord. »

J’avais sorti trois cailloux avec [Continue : Eau] collés sur eux du sac de stockage. J’avais rassemblé le [Continue : Eau] des trois cailloux sur un, et en avais fait ma source d’eau pour laver la vaisselle.

Bien que l’eau s’échappait faiblement avec une seule de cette compétence, en combinant trois fois la compétence, je pensais que ce serait suffisant pour laver la vaisselle.

Même s’il y avait un peu plus d’eau que ce à quoi je m’attendais, il y avait suffisamment d’eau. Avec cela, il n’y avait pas besoin de puiser de l’eau dans le puits.

À propos, j’avais pensé expérimenter de boire cette eau, et c’était plus agréable que l’eau du puits.

[Eau Magique] : L’eau débordait de puissance magique et ne contenait aucune impureté.

Donc c’était écrit.

En outre, beaucoup d’eau avait été recueillie à l’intérieur du sac de stockage avec les cailloux à l’intérieur. Si toute l’eau était récupérée, il semblerait que ça allait inonder le lieu de lavage, et c’était en secret que je l’avais jeté avec panique à l’extérieur du sac de rangement.

« ~ ♪ »

Après avoir jeté l’eau qui s’était accumulée à l’intérieur du sac de rangement, pendant que je fredonnais pour changer d’humeur, j’avais accéléré le travail et fini de nettoyer la vaisselle en un clin d’œil.

Maintenant, j’avais encore une fois divisé la Compétence sur trois cailloux afin de limiter la sortie de l’eau.

Si je le laissais tel quel sans y penser, le sac de rangement redeviendrait comme avant.

Si j’étais malchanceux, il était possible que la maison soit inondée.

Je m’étais alors assuré de mettre les cailloux avec [Continu : eau] ensemble dans le sac de rangement que j’avais fait avec [Magie unique Espace-temps].

J’avais pensé : « Ne serai-je pas capable d’empêcher l’eau de jaillir, puisque le temps ne s’écoule pas à l’intérieur ? »

Puisque j’étais dans la cuisine, essayons encore une fois d’expérimenter.

J’avais mis dans trois compétences [Continu : eau] et 2 [Continu : chaleur] sur des cailloux dans une bouteille de taille moyenne.

Alors que je l’avais fait, c’était devenu totalement rempli d’eau en environ trente secondes, et quand j’avais essayé de mettre ma main dedans, c’était un peu chaud.

« ... Ce n’est pas assez, hein. »

J’avais augmenté [Continue : Chaleur] de deux à trois, et j’avais attendu 30 secondes.

Puis, en y mettant la main comme avant, bien que ce ne soit pas au niveau d’un bain chaud (par rapport aux bains habituels), cela avait atteint une température qui était bien au contact de ma main.

Oui, c’était comme l’eau chaude d’un bain.

« Bon, il ne semble pas y avoir de problème avec l’eau chaude pour le bain. »

Lorsque le plombier aura construit le chauffe-bain pour moi, il semblerait que la demande de cavités de la taille des cailloux à l’intérieur serait une bonne idée.

Puisque la construction se terminera après avoir eu un système de drainage de l’eau, cela ne prendrait pas si longtemps à installer.

Satisfait des résultats, j’étais retourné dans ma propre chambre.

 

Nom : Myne

Niveau : 61

Race : Humain

Sexe : masculin

Âge : 15 ans

Occupation : Chasseur

[Compétence]

Renforcement du corps Petit | Niveau 4 (3 → 4) monté de niveau !

Renforcement du corps Plus grand | Niveau 3 (2 → 3) monté de niveau  !

Continu : Puissance | Nouveau !

Pierre Taillade | Nouveau !

Course | Nouveau !

Œil magique Coup | Nouveau !

Œil magique charme | Nouveau !

Bras fort Saint | Nouveau !

 

 

Nom : Caillou

Attaque : 1

Grade : Faible

Attribut : Eau

[Compétence]

Continu : Eau

Continu : Eau

Continu : Eau

 

 

Nom : Caillou

Attaque : 1

Grade : Faible

Attribut : Chaleur

[Compétence]

Continu : Chaleur

Continu : Chaleur

Continu : Chaleur

[Compétences stockées]

Continu : Puissance

Continu : Chaleur

Continu : Eau

Continu : Vent

Continu : Lumière

Renforcement du corps Petit

Bras fort

Bras fort Extrême

Augmentation de la force

Régénération

Ultra Régénération

 

 

Nom : Aisha Lorelle

Niveau : 43 (29 → 43) montée de niveau  !

Race : Humain

Sexe : Féminin

Âge : 26 ans

Occupation : Maître Archère

 

***

Chapitre 52 : Construisons une baignoire!

À l’aube, j’étais allé puiser de l’eau pour me laver le visage. Et bien que l’utilisation de mon caillou avec l’eau continu soit également acceptable, je pensais néanmoins que je me sentirais plus rafraîchi en utilisant de l’eau de puits froide pour me laver le visage quand je me réveillerai.

Comme Aisha avait pris soin de moi en préparant le dîner d’hier, j’avais pensé que je ferais le repas d’aujourd’hui.

Tout en me sentant rafraîchi après m’être lavé le visage, j’avais commencé à préparer le petit-déjeuner.

Après avoir fini tout à part l’assaisonnement de la nourriture, Aisha s’était réveillée. On dirait qu’elle avait nettoyé jusqu’à assez tard la nuit dernière, car il était rare qu’elle eût l’air tant endormie le matin.

« Désolée de ne pas aider pour le petit-déjeuner, » me déclara-t-elle.

Alors que je souriais en lui disant de ne pas s’en soucier, elle souriait alors qu’elle commençait silencieusement à m’aider à assaisonner la nourriture.

« C’est presque fini, alors tu devrais y aller doucement. Après tout, tu m'as choyé hier, » lui avais-je déclaré.

Alors que je l’avais dit ça, elle avait fini d’assaisonner la nourriture. Comme prévu de la compétence de Cuisine de niveau 6, elle avait de bonnes compétences.

« Je pensais discuter avec toi du choix de l’artisan pour le bain comme je te l’avais dit hier après avoir fini notre repas. Est-ce que tu connais un artisan qualifié ? » demandai-je.

« Oui, il y a le nain que la guilde appelle pour ce genre de travail, alors pourquoi n’essayons-nous pas de lui rendre visite ? » me répondit-elle.

Un artisan nain ! Il semblerait qu’il soit habile ! Il pourrait avoir quelques bonnes idées, et il pourrait y avoir d’autres choses que nous pourrions lui demander après cela...

Nous devons essayer de discuter avec cet artisan !

 

***

 

Guidés par Aisha, nous étions arrivés chez l’artisan nain en question.

Ma maison était également construite à la limite de la ville, mais l’atelier de l’artisan était également installé à la périphérie. Les environs de ma maison n’étaient rien d’autre que des terres vides, donc je me sentais un peu isolé, bien que...

Il y avait quelques bâtiments comme un atelier et un bar ici, il y avait aussi beaucoup de circulation, donc même si ça s’appelait la périphérie, ça ressemblait à un endroit animé.

« Monsieur l’artisan, es-tu présent ? »

Aisha ouvrit la porte d’entrée et salua. Après qu’elle l’ait fait, une naine qui était assise dans un endroit semblable à une réception avait répondu.

« Oh mon Dieu, si ce n’est pas Aisha. As-tu besoin de quelque chose du Maître ? Attends un moment, je l’appelle tout de suite. »

La réceptionniste qui avait un discours inhabituel avait couru à pas lourds vers l’arrière de l’atelier..

Peu de temps après, un nain avec un visage noir couvert de suie, sans doute parce qu’il travaillait sur quelque chose, et d’une assez grande taille pour un nain, était apparu.

« Oh, si ce n’est pas Aisha ! J’ai entendu dire que tu venais de quitter la guilde, j’étais inquiet, tu sais. »

Celui qui avait parlé Aisha avait un sourire qui traversait tout son visage, et il semblait être l’artisan de cet atelier.

« Eh, je suis désolée pour la soudaine démission. J’allais me marier, alors... »

Comme Aisha avait regardé dans ma direction en disant cela, l’artisan avait pris conscience de ma présence pour la première fois.

« Bonjour ! Je m’appelle Myne ! »

Alors que je le saluais de ma manière habituelle, l’artisan semblait un peu décontenancé, mais il afficha immédiatement un large sourire en montrant ses dents.

Tout comme mes parents me l’avaient appris, les salutations étaient importantes !

« Ah, vois, ah vois, alors tu es Myne. Je suis Roku, le propriétaire de cet atelier. Rappelle-t’en. »

Tandis que Roku riait de bon cœur, il me frappa violemment le dos.

... Ça faisait mal, mais il semblait être une bonne personne.

Voyant mon dos applaudi, Aisha avait souri avec ironie et elle regarda vers moi. Non, ne fais pas que regarder, j’aimerais que tu lui dises d’arrêter.

L’artisan me tapa dans le dos pendant un moment, mais il arrêta de frapper, probablement satisfait, et caressa sa magnifique barbe avant de nous reparler.

« Et pourquoi êtes-vous venu ici ? Est-ce pour nous annoncer votre mariage ou quelque chose de ce genre ? »

« Non, nous voulions construire un bain chez nous, nous sommes donc venus discuter. »

Après ça, j’avais parlé de mon projet à l’artisan.

Une baignoire spacieuse.

Quelques bosses de 3 cm x 3cm sur le côté de la baignoire.

Le mécanisme de fabrication d’eau chaude et le mécanisme d’insertion de l’eau n’étaient pas nécessaires.

Le système de drainage utiliserait un outil magique, et l’eau s’accumulerait dans un réservoir de filtration, et pourrait ensuite être réutilisée pour des usages domestiques.

« Es-tu vraiment d’accord avec ça ? Une installation sans chaudière est gênante, tu sais ? »

Il semblerait que généralement, un outil magique dédié était utilisé pour puiser l’eau du puits, ou une source d’eau. Il était ensuite chauffé dans un poêle dédié, qui était ensuite versé dans un pot de fer.

À cause de cela, le coût d’installation, avec le prix des outils magiques qui étaient ridiculement chers, le projet aurait pris beaucoup plus de temps.

Avec ce goulot d’étranglement, les bains ne se propageaient pas auprès du grand public.

« Oui, ce n’est pas un problème ! »

Bien que l’artisan avait été perplexe, il avait ajouté : « Si tu le dis ». Et il avait entrepris la construction du bain pour ma maison. Puisqu’il semblerait que le planning de l’atelier était vide en ce moment, ils allaient immédiatement se lancer dans l’élaboration de la baignoire à partir d’aujourd’hui.

L’artisan avait dit qu’il amènerait quelques-uns de ses disciples et viendrait chez moi une fois qu’il aura fini ici. Et ainsi, il commencerait le travail sur le site.

La conversation progressait plus vite que je ne le pensais.

Et ainsi, ça pourrait être fini à temps avant que Sylphide ne revînt. J’étais vraiment reconnaissant envers l’artisan.

***

« Qu’est-ce que c’est, est-ce la maison de Dyne ? Es-tu le fils de Dyne, Myne ? »

Alors que je guidais l’artisan vers ma maison, j’avais été soudainement surpris. J’avais entendu dire qu’il était l’ami de mon père.

Père, je savais que tu avais un grand cercle d’amis, mais... le Boucher, l’Alchimiste, le propriétaire d’une boutique d’armes, le propriétaire d’une boutique d’armures... et aussi cet artisan...

N’était-ce pas un peu trop large ?

En découvrant que j’étais son fils, l’artisan était devenu incroyablement enthousiaste. Je l’avais entendu marmonner qu’il pouvait altérer la maison de Dyne, mais il ne tolérerait aucun compromis.

Comme s’il était devenu une autre personne, il avait appelé ses disciples.

« Écoutez-moi ! Vous feriez mieux d'exceller dans votre travail ! »

Aisha et moi nous avions regardé ça avec un sourire ironique face à sa vigueur.

Motivés par l’artisan, les disciples semblaient également avoir été enthousiastes, et ils avaient complété le design intérieur en un clin d’œil.

De plus, il semblerait évidemment que c’était plus extravagant que les arrangements convenus.

« A-artisan... c’est plus grand que ce que nous avons convenu ! »

Même si j’avais une marge de manœuvre financière, j’avais quand même quelque chose comme un budget, alors...

« Ne t’inquiète pas, on le fait pour la somme convenue. Laissons cela de côté. Tu devrais avoir hâte de le faire, on va faire un bain étonnant qui ne perdra pas même face à des auberges de haute qualité. »

Aah, le comportement de l’artisan devenait imprudent.

Je ne pouvais plus l’arrêter...

À la fin, la construction s’était poursuivie jusque tard dans la nuit, et tout avait été achevé à l’exception du chauffe-bain.

Comme il avait dit que la salle de bain était interdite pendant un certain temps pour des raisons d’hygiène ou quelque chose de ce genre, je n’avais pas vu la salle de bain terminée, mais ça allait probablement devenir quelque chose d’incroyable, hein...

Quand les artisans, y compris les disciples, étaient revenus, leurs visages d’hommes qui avaient accompli quelque chose semblaient étrangement impressionnants.

Je me demandais si tout allait bien, j’avais le sentiment que cela dépassera largement mon budget, quoi que...

Le jour suivant, un disciple était venu nous dire que le travail serait suspendu aujourd’hui, car l’établissement de la baignoire prendrait du temps. Monsieur le Disciple... ces poches sous les yeux, ne me dites pas que vous y travaillez depuis que vous êtes revenus ?

Le lendemain, il s’agissait du huitième jour depuis que Sylphide était retournée vers la capitale. Si elle revenait tôt, alors ça devrait être n’importe quand dès maintenant.

Jusque-là, je voulais la surprendre avec l’achèvement du bain d’une façon ou d’une autre. À proprement parler, il avait été convenu qu’il soit terminé pour aujourd’hui, mais... l’artisan avait agi inconsidérément et construisait une salle de bains qui dépassait même celle des auberges de luxe, il était donc difficile de dire si elle serait terminée à temps.

Cependant, je ne pouvais pas demander des choses déraisonnables aux personnes qui avaient travaillé dur pour le terminer dans l’atelier jusqu’à en avoir des valises sous les yeux.

Le matin s’était transformé en après-midi, et l’artisan avait amené ses disciples à ma maison pendant que je me détendais.

« On a fait la meilleure baignoire possible ! »

Tout en disant cela avec un sourire qui s’étendait sur tout son visage, il se dirigea vers la salle de bain qui était en construction.

Il semblait avoir vraiment prévu de la finir aujourd’hui. J’avais entendu cela par l’artisan après, mais... il avait dit que faire le meilleur produit et se conformer à la période de construction même si quelque chose était arrivé à mi-chemin était un devoir d’artisan.

Bien qu’on pouvait réellement dire qu’il agissait inconsidérément, l’artisan travailla selon le plan de trois jours qu’il avait d’abord énoncé.

Aisha m’avait présenté un très bon artisan, n’est-ce pas ?

Il y avait aussi l’affaire avec mon père, mais cette attitude était quelque chose pour laquelle je devrais mener l’enquête.

... Eh bien, je pensais cependant que les disciples avaient certainement des pensées suicidaires.

J’étais vraiment désolé pour eux !

Environ deux heures plus tard... le bain que l’artisan avait mis tout son cœur avait été achevé.

« Pour des raisons hygiéniques on ne pouvait pas l’utiliser maintenant, alors est-ce que cela sera possible si je l’utilise demain ? Ah, c’est vraiment un chef-d’œuvre. »

Le prix initial convenu était de 800 pièces d’or. Cependant, en regardant la salle de bain terminée, c’était inexcusable pour sa qualité, même au regard d’un profane comme moi.

Quand j’avais jeté un coup d’œil à la salle de bain, j’avais vu qu’il s’agissait d’une salle de bains extravagante, plus grande que la salle de bain du pavillon de la cloche d’argent où nous avions séjourné dans la ville d’Adol.

La question de la taille était en fonction du point de vue, puisque j’avais demandé une salle de bains plus grande, mais le voir et l’entendre était complètement différent.

En outre, selon l’artisan, le sol était fait à partir d’une pierre (j’ai entendu le nom, mais je ne me souviens pas tout à fait), un matériau de haute qualité.

Il semblerait que cette pierre était difficile à positionner, de plus l’eau sécherait facilement, donc son coût était élevé et principalement utilisé dans les salles de bains.

De plus, les murs étaient recouverts de planches qui dégageaient une agréable odeur. Comme dans une forêt, le parfum calmait les nerfs, et était également le matériau le plus cher.

Et puis il y avait la baignoire. Cette baignoire semblait être faite d’un matériau de haute qualité différent des planches, et avait une belle finition noire brillante.

De plus, de très petites décorations y étaient gravées et ressemblaient à une œuvre d’art.

Les trous que j’avais demandés pour mettre les cailloux étaient également faits avec précision. On pouvait dire que l’ouvrage ne perdait même pas face à des auberges de haute qualité, comme l’avait dit l’artisan.

J’avais exprimé ma gratitude envers l’artisan, et remis 10 pièces de platine pour le coût. Même si c’était plus que le coût précédent, j’avais quand même senti que ce n’était pas suffisant.

Bien que l’artisan l’ait fermement refusé, Aisha et moi nous étions inclinés, car nous avions dit que c’était lié à notre gratitude, et il l’avait acceptée à contrecœur.

Quoi qu’il en soit, le bain tant attendu avait été complété.

Attendons avec impatience d’y entrer demain.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire