Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 4

***

Prologue

Un liquide rouge violacé coulait le long des petites écailles qui tapissaient sa peau, s’égouttant sur elle.

 

Les pieds du monstre martèlent le sol. Le grand dragon avait accéléré, allant plus vite que le cheval le plus rapide. Alicia avait gardé une prise ferme sur les rênes, qui étaient doublées d’épines.

« Ha... ha... »

Si elle avait laissé baisser sa garde ne serait-ce que d’un peu, il semblerait qu’elle serait jetée hors de la selle de la bête à tout moment.

La position officielle d’Alicia était celle d’un chevalier impérial, mais dans son cœur, elle souhaitait la destruction de toutes les Races et avait secrètement soutenu les Déchus. Elle pensait que ressusciter le Seigneur Démon l’aiderait à atteindre son but — .

Mais elle n’aurait jamais imaginé que Krebskulm disparaîtrait soudainement après avoir été ressuscitée !

Les Déchus estimaient que leur temps avait été gaspillé et étaient sur le point de tuer Alicia en représailles. En conséquence, Alicia et Edelgard avaient fini par monter le grand dragon d’Edelgard pour s’échapper.

Quand elles avaient finalement réussi à fuir la foule de Déchus, Edelgard avait subi une grave blessure. Sa force l’avait quittée, et elle avait été jetée sur le dos d’un grand dragon comme si elle n’était qu’un bagage. Le sang violet-rouge qui coulait de sa tête ne montrait aucun signe de vouloir s’arrêter.

Bien qu’Alicia connaissait très bien les Déchus, la quantité de sang qu’ils pouvaient perdre avant que leur vie ne soit menacée variait d’une personne à l’autre, ce qui signifiait qu’elle ne pouvait rien dire avec certitude au sujet d’Edelgard. Mais on ne peut nier la gravité de la situation.

« Lady Edelgard, s’il vous plaît, tenez bon ! » cria Alicia.

« ... Ah. D’accord... d’accord..., » déclara Edelgard.

Elle avait reçu cette blessure en protégeant Alicia, si Edelgard avait été seule, elle s’en serait probablement sortie sans une égratignure.

Bien qu’Alicia ne cessait d’éprouver de la haine pour les Races et de se rebeller contre la nature déraisonnable de son environnement, la seule chose à laquelle elle pensait pour le moment était de savoir comment sauver Edelgard.

 

Le soleil s’était déjà couché et leur environnement s’était assombri. Le grand dragon voyait parfaitement bien dans la nuit, ce qui signifiait qu’il ne s’écraserait pas dans les rochers et ne s’éloignerait pas de la route.

« Néanmoins, nous ne pouvons pas continuer à nous diriger vers les portes de la ville, » déclara Alicia.

« ... Oh... vraiment ? » demanda Edelgard.

Alicia comprenait à peine ce qu’Edelgard disait. Elle avait secoué la tête en réponse.

« Peu importe ma position en tant que Chevalier Impérial, si je devais franchir les portes à l’arrière d’un monstre avec une Déchue, ils m’arrêteraient sur le champ, » répondit Alicia.

« ... Je vois, » répondit Edelgard.

Alicia se retourna pour regarder par-dessus son épaule. « On dirait qu’il n’y a pas de Déchu nous poursuivant. »

« ... Parce que celui-ci... est rapide..., » répondit la Déchue.

« C’est vrai... Je suis assez étonnée, » le grand dragon avait en effet semblé être beaucoup plus rapide qu’une majorité des Déchus.

« ... Et puis... ils ont probablement peur ? » déclara Edelgard.

« Tout à fait. Le reste des Déchus ne savent pas pourquoi la présence du Seigneur Démon a soudainement disparu, » répondit Alicia.

Pour eux, cela devait indiquer qu’il y avait une forte probabilité que quelque chose à l’intérieur de la ville forte de Faltra puisse vaincre un Seigneur Démon, et c’est pourquoi ils ne pouvaient pas s’approcher avec insouciance.

« ... Pourquoi ? Pourquoi... est-ce que le Seigneur Démon a disparu... ? Dis... paru ? » chuchota Edelgard.

Alicia ne connaissait pas la raison de la disparition de Krebskulm, mais elle avait une vague idée de ce qui aurait pu se passer.

« Je suppose que c’est l’œuvre de Sire Diablo, » déclara Alicia.

« ... Oh... lui..., » déclara Edelgard.

Sa voix était frêle. Edelgard, qui avait l’air d’avoir une présence si indomptable, semblait maintenant être sur le point de s’évanouir. Quand Alicia avait touché sa peau, elle avait vu qu’elle était froide comme de la glace.

Les lèvres violettes et craquelées d’Edelgard s’étaient ouvertes : « ... Qu’est-ce que tu fais, maintenant ? »

« Nous sommes poursuivis par les Déchus, donc notre seul recours est de retourner en ville. Cependant, je suis considérée comme une traîtresse maintenant, sans parler du fait que votre apparence est tout à fait remarquable. Que devrions-nous faire ? » demanda Alicia.

« ... Ne sais pas, ne sais pas. Edelgard... pourrait mourir ? » demanda Edelgard.

« Est-ce si mauvais que ça !? » demanda Alicia.

« ... À ce rythme... oui, » répondit Edelgard.

« Non, vous ne pouvez pas ! C’est inacceptable ! » cria Alicia.

« Mais... pas d’endroit où aller, où retourner. Si le retour, au château du Seigneur Démon, Eulerex et d’autres, sera — guh ! » Elle avait craché une masse de sang.

« T-Très bien ! Je vais faire quelque chose quant à ça, alors s’il vous plaît, ne parlez plus ! » déclara Alicia.

En déplaçant les rênes, Alicia arrêta le grand dragon dans un endroit où ils pouvaient à peine distinguer la porte sud de Faltra. Elle se méfiait de la zone derrière elle, mais aucun Déchu ne les avait suivis ici. Elle avait fait descendre Edelgard, qui était épuisée. Puis elle avait enlevé la cape d’Edelgard, elle l’avait enroulée autour du corps d’Edelgard.

« Cela ne pourra pas cacher vos jambes, mais compte tenu de l’obscurité, cela devrait au moins rendre les écailles de votre corps inaperçues, » déclara Alicia.

« ... Qu’est-ce que tu fais ? » demanda Edelgard.

« Nous entrons en ville, » déclara Alicia.

Si elles restaient à l’extérieur, elles n’avaient d’autre choix que d’être achevés par les Déchus, d’être attaqués par des bêtes sauvages ou de laisser Edelgard succomber à ses blessures et perdre la vie. Elle ne serait pas, et ne pourrait pas, être sauvée ici.

« Mais, pourquoi ? » demanda Edelgard.

« C’est un pari de ma part, mais si le Seigneur Démon n’avait pas été vaincu, et qu’il soit simplement revenu à sa forme enfantine..., » déclara Alicia.

« Le Seigneur Démon... est vivant ? Vraiment ? » demanda Edelgard.

« Si c’est le cas, elle peut vous guérir. C’est quelque chose qui relève du domaine de la possibilité pour un Seigneur Démon, n’est-ce pas ? » demanda Alicia.

« ... Elle... peut. Mais, peut-être... ne le fera-t-elle pas ? » demanda Edelgard.

Pour réveiller le vrai Seigneur-Démon Krebskulm, Alicia avait trahi Diablo et les autres. Elle avait attendu que Rem et Shera traitent Klem comme si elle faisait partie de leur famille, pour les remettre au Paladin, Saddler. À cause de cela, on aurait dit que Rem avait été tuée devant Klem.

 

La haine née de la perte d’une personne importante réveillerait ainsi le Seigneur Démon dans sa forme la plus pure.

 

Si Klem était en vie, elle serait probablement assez rancunière pour tuer Alicia. Elle était sûre d’avoir mérité la colère de Diablo.

Même Alicia pensait que Rem était morte. Si elle ne l’avait pas été, alors Krebskulm ne se serait jamais réveillée comme un vrai Seigneur Démon, même si cela n’avait été que temporaire. À l’instant où elle se serait montrée devant Diablo et les autres, elle pourrait finir en centres, il n’y aurait pas de temps pour les négociations... !

— Mais quand même... ! pensa-t-elle.

« S’il vous plaît, laissez-moi faire. Je trouverai une solution, » déclara Alicia.

Alicia enveloppa également une Edelgard maintenant immobile avec sa propre cape, tenant Edelgard dans ses bras. Bien que les bras d’Alicia soient minces, ils avaient été soumis à un tel entraînement qu’elle ne perdrait pas face à un homme. Il était tout à fait possible pour elle de porter quelqu’un d’aussi mince qu’Edelgard.

« ... D’accord... d’accord... Je ne peux pas bouger, de toute façon... Je compte sur toi, » déclara Edelgard.

Transportant Edelgard comme des bagages, Alicia se dirigeait vers la porte ouest. Le grand dragon semblait s’inquiéter pour elles, mais à cause de son apparence, il était impossible d’aller en ville avec lui.

Après qu’Alicia et Edelgard se soient suffisamment éloignées, le coursier s’était retourné, disparaissant dans les plaines couvertes par la noirceur de la nuit.

***

Chapitre 1 : Lutte contre les Ravageurs

Partie 1

Étendu sur le lit, Diablo avait poussé un profond soupir.

— Aujourd’hui, cela a été une journée sacrément difficile..., pensa Diablo.

C’était toujours comme ça chaque fois qu’il y avait un accident ou un problème qui survenait. Mais aujourd’hui, c’était particulièrement horrible. Le simple fait de se souvenir des événements était déjà une douleur pour lui, alors il n’allait pas le raconter maintenant. Après tout, il avait fini par dépenser un montant considérable de point de magie et il avait subi un nombre de dommages plus importants que tout ce qu’il avait eu depuis qu’il était venu dans ce monde.

Dans le Croisement de la Rêverie, Diablo portait l’équipement le plus puissant que l’on pouvait trouver dans ce MMORPG, et avait maximisé ses stats en les renforçant au maximum. Les attaques qui tueraient instantanément une personne normale n’étaient pour lui qu’un simple avertissement qui s’affichait lorsqu’il avait été frappé par ça.

Mais à l’heure actuelle, il avait subi de graves blessures. Bien que les attaques du Seigneur Démon Krebskulm aient consisté à lui lancer irrationnellement des objets comme le ferait un enfant, les attaques avaient réussi à briser facilement les effets de réduction de dommages de son équipement ultime.

— J’aurais dû m’attendre à ça d’un Seigneur Démon. Si Krebskulm avait complètement retrouvé la mémoire, mon équipement n’aurait peut-être pas été suffisant pour gagner.

« ... »

 

« Pourquoi faire un tel visage, Diablo ? » demanda une voix mélodieuse.

 

Sur le côté gauche du lit grinçant se trouvait une fille elfe qui était couchée à ses côtés. Ses cheveux doux et dorés s’étendaient comme une rivière qui coulait, touchant le bras de Diablo, et le chatouillant un peu.

Elle s’appelait Shera L. Greenwood. Non seulement elle faisait partie de la race considérée comme la plus proche des Célestes d’autrefois, mais elle était aussi une princesse qui avait quitté sa patrie à la recherche de la liberté. Diablo avait l’habitude d’être près d’elle, mais quand elle s’approchait de lui à l’improviste comme elle le faisait en ce moment, il était encore un peu nerveux.

Mais la vérité, c’était qu’il n’était rien de plus qu’un joueur socialement incompétent qui passait tout son temps enfermé dans sa chambre. Il était nul quand il s’agissait de parler avec les autres, et la seule façon pour lui de communiquer ici était d’utiliser le personnage et l’attitude du Seigneur Démon qu’il avait utilisé dans le Croisement de la Rêverie. C’était particulièrement vrai pour les femmes, car il n’avait presque aucune expérience quand il s’agissait de parler avec elles.

À quinze centimètres seulement de ce joueur solo sans résistance vis-à-vis des filles, une elfe aux cheveux d’or qui avait l’air d’une image de synthèse se trouvaient là. Son cœur battait presque hors de sa poitrine, mais le fait de laisser ce côté pathétique de lui être vu serait indigne d’un Seigneur Démon.

Tout en agissant dans son rôle de Seigneur Démon, Diablo avait déclaré avec beaucoup d’importance : « Pourquoi je fais cette tête, tu me demandes ça ? Hehe, ça devrait être assez évident... C’est parce que je regarde dans un abyme si profond et insondable que quelqu’un comme toi ne serait jamais capable de l’imaginer. »

« Wôw, ça a l’air génial ! Mais que signifie “abyme” ? » demanda Shera.

C’était peut-être parce qu’elle était si innocente (ou simple d’esprit), mais le niveau de pensée de Shera était à peu près au même niveau que celui d’un enfant. Elle avait regardé Diablo, stupéfait.

Mais en réalité, la seule chose que Diablo observait en ce moment était le gouffre inhabituellement profond d’une certaine fille elfe...

 

« ... Son utilisation du mot “abyme” est une métaphore pour quelque chose de si profond qu’il est impossible de savoir jusqu’où il va, » déclara une autre voix féminine.

 

Assise en face de Shera sur le côté droit du lit se trouvait une autre fille — Rem Galleu. Si Diablo bougeait sa main même de peu, alors il toucherait ses fesses où une queue noire, semblable à celle d’un chat qui se déployait à partir d’un trou à l’arrière de ses guêtres.

Rem arborait des oreilles noires brillantes et une queue semblable à celui d’une panthère noire, ainsi que des cheveux noirs, résultat d’un trait rare parmi sa race. Pourtant, elle était en possession d’une silhouette assez élancée pour une fille de quatorze ans : la faible silhouette de ses côtes le long de son torse, la forme de ses bras et de ses jambes, et un corps maigre qui s’était comme assemblé pour attirer tous les regards vers elle et les garder là. Ses longs cheveux noirs s’étaient placés sur son corps comme de l’encre.

« ... Diablo, comme il s’est passé beaucoup de choses aujourd’hui, alors pour quoi ne pas vous reposer maintenant ? » demanda Rem.

Rem réfléchissait toujours avant de parler, et donc, c’était une fille plutôt intellectuelle.

« Hm, alors je suppose que c’est ce que je vais faire, » déclara Diablo.

« ... D’accord, » répondit Rem.

« C’est l’heure de dormir... ♪... C’est l’heure de dormir. ♪ Nanana,♪ c’est l’heure de dormir, c’est l’heure de faire un gros dodo ♪♪, » Shera s’était mise à chanter.

« Quand la nuit sera finie, alors c’est l’heure du petit déjeuner ♪, » continua-t-elle.

« Nous rêverons de beignets de guimauves et de cake ♪, » continua-t-elle.

Tout en chantant l’une de ses étranges chansons faites maison, Shera avait tiré une petite enfant sur le lit. L’enfant en question avait des cheveux couleur crème et deux cornes épaisses poussaient de chaque côté de sa tête. Ses oreilles étaient plus grandes que celles d’un elfe, et ses yeux, légèrement teintés d’inquiétude, étaient d’un violet améthyste brillant qui ne se retrouverait presque jamais dans aucune membre des Races. Il s’agissait du corps juvénile du Seigneur Démon Krebskulm, ou Klem pour faire court.

« V-Vous en êtes sûr ? M’avoir ici avec vous..., » demanda Klem.

« Pourquoi cela ne serait-il pas bon ? » demanda Shera, tête inclinée. « Ne veux-tu pas qu’on dorme tous ensemble ? Est-ce parce que le lit est trop petit ? »

Klem avait plissé ses yeux. « J’ai tué un certain nombre d’individus des Races, tu sais !? J’ai même essayé de tuer Diablo... Ne penses-tu pas que je suis dangereuse ? » demanda Klem.

« Hahahaha ! La seule qui s’inquiétait vraiment pour ça, c’était Sylvie ! » Avec un rire, Shera avait caressé la tête de Klem.

Sylvie était la chef de la Guilde des Aventuriers. En raison du poste qu’elle occupait, Sylvie avait déclaré que, même si Klem n’était qu’une enfant, elle ne pouvait pas rester en ville. C’était un fait que Klem était devenue le Seigneur Démon Krebskulm et avait saccagé la ville, et si Diablo ne l’avait pas affrontée, elle aurait été réduite à l’état de ruines.

Mais il y avait des circonstances atténuantes autour de cette série d’événements. D’abord, la personne qu’elle avait tuée était le Paladin, Saddler, un individu psychotique assimilé à un démon meurtrier. Rem et Klem avaient évité de justesse d’être tuées de ses mains.

— Permettre à un type comme lui de rester en ville tout en ne faisant pas la même chose pour Klem, c’est mal. Ce n’est qu’une enfant en ce moment... Être si mal à l’aise vis-à-vis d’elle malgré tout ça me fait me sentir mal pour Klem, pensa Diablo.

Mais offrir des mots gentils à une jeune fille n’était pas exactement ce que ferait un Seigneur Démon. Alors, en se levant un peu, Diablo était allé lui dire qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, tout en conservant son air digne.

 

« Hmph... Tu prétends avoir essayé de me tuer ? » déclara Diablo. « Ne me fais pas rire. De telles attaques ne fonctionneraient jamais contre quelqu’un comme moi, car je suis un vrai Seigneur Démon ! Si tu doutes de moi, essaie encore une fois, mais sois averti : Je ne me retiendrai pas cette fois. Je te réduirai en cendres. »

 

Shera et Rem affichaient toutes deux des expressions indiquant un certain mal à l’aise.

« Ah franchement... Je ne veux plus voir de combat, d’accord ? » demanda Rem.

« ... S’il vous plaît, vous deux, calmez-vous, » demanda Shera.

En vérité, Diablo transpirait à l’intérieur de son être. Avait-il un peu exagéré avec son défi ? Est-ce que c’était encore une autre démonstration démontrant à quel point il était nul quand il s’agissait de parler avec d’autres personnes ? Si elle disait : « Alors, ramènes-toi ! » ou quelque chose de similaire, ce serait un énorme casse-tête pour lui.

« Uheheh, alors je suis contente ! » Klem s’était jetée sur lui. « T’es un dur à cuire, hein ! Je t’en félicite ! »

Elle avait enroulé ses bras autour de lui, et peut-être parce qu’elle était une enfant, sa température corporelle était élevée. Le climat tempéré de Faltra était également à blâmer, mais la petite fille qu’il portait ce qui semblait être une écharpe en ce moment le réchauffait un peu.

Un cliquetis de chaînes en métal brut s’était fait entendre autour du cou de Klem. De plus, Rem avait touché le collier qui était enroulé autour du sien. « ... En y pensant, puisque vous avez jeté la magie de l’asservissement sur elle, de toute façon, Klem ne serait pas capable de se battre contre vous. »

Pour apaiser les craintes de Sylvie, Diablo avait jeté la magie sur Klem pour qu’elle lui obéisse totalement. Pour preuve, un collier d’esclavage était désormais serré fermement autour de son cou. Les détails de la façon dont elle l’avait reçu étaient différents de Rem et Shera, mais les colliers étaient tous trois à peu près identiques.

 

 

Diablo se pencha de nouveau dans le lit. « Nous allons dormir. »

« Dacodac ! » déclara Shera.

Bien que Shera avait la silhouette la plus adulte parmi le groupe, elle avait agi de la manière la plus enfantine. Elle s’était blottie de plus près avec son corps voluptueux.

Comme d’habitude, Klem était toujours pendue à lui. C’était un peu sexy en vue de la manière dont elle agissait.

« Très bien, c’est l’heure de dormir ! Mais un Seigneur Démon comme moi n’a pas vraiment besoin de dormir..., » déclara Klem.

Rem s’était couchée avec un peu hésitation sur le bord du lit. « ... Alors tout le monde, bonne nuit, » en s’approchant de la bougie murale se trouvant juste à côté, elle l’avait recouverte d’un objet ressemblant à une loche de métal, éteignant la flamme.

Alors que la pièce s’assombrissait, Diablo avait été immédiatement assailli par un sentiment de somnolence.

Il ne l’avait pas remarqué, mais à travers une fissure dans le mur, une présence terrifiante l’observait...

***

Partie 2

*Grattement*, *grattement*, *grattement*...

 

Diablo avait entendu un bruit inconnu au-dessus de lui. C’était comme le son d’un petit diable qui grattait ses griffes contre quelque chose.

Le premier à leur sauter aux pieds fut Rem, qui frappa le lit.

« Diablo ! » cria Rem.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Après avoir entendu le coup juste à côté de sa tête, Diablo s’était réveillé en criant.

La pièce était enveloppée dans l’obscurité. Si vous étiez dans le jeu, même si vous vous trouviez dans les profondeurs les plus sombres d’un donjon, aucune pièce n’était complètement noire. Même dans les zones particulièrement sombres du jeu, si vous glissez la luminosité de votre écran au maximum, vous ne manquerez jamais de remarquer quelque chose qui pourrait être le facteur décisif de votre victoire ou de votre défaite. Mais c’était un autre monde, et non pas un jeu. Les ténèbres n’étaient que des ténèbres.

— J’avais l’impression que quelque chose comme ça pourrait arriver, alors j’ai pensé à une contre-mesure pour me battre la nuit ! pensa Diablo.

Diablo avait déplacé son bras vers le plafond : « “Lumière” ! »

Une boule de lumière s’était envolée jusqu’au plafond, éclatant au contact et éclairant la pièce. C’était un sort de niveau débutant, un sort qu’il avait pratiqué pendant son temps libre. Il semblait que son entraînement ait donné de bons résultats.

 

Shera se frotta les yeux face à cette soudaine lumière. « Hmm ~ ~ ? Qu’est-ce qui se passe ? »

« Zzzzz... Pffzzz... » Bien que Klem avait dit qu’un Seigneur Démon n’avait pas besoin de sommeil, avec toute cette agitation et la luminosité qui l’entourait, elle était encore endormie.

« Diablo, là-bas ! » Rem pointa du doigt vers le mur.

« Hm !? »

Une petite créature s’était précipitée sur le mur. Cela avait une nuance de gris cendré si sombre qu’elle semblait presque noire et avait une longue et mince queue. Elle avait disparu à l’intérieur d’une fissure entre le plafond et le mur, c’était une petite souris.

Alors que Diablo était sur le point de bâiller, convaincu que ce n’était qu’une souris, il s’était soudain rendu compte de quelque chose.

— Attends, il n’y avait pas une sorte de bruit juste à côté de ma tête !? Se demanda Diablo.

« É-Était-ce en train de mâcher mes cornes !? » s’exclama Diablo.

« Quoi !? » Rem et Shera l’avaient regardé attentivement.

— Un Seigneur Démon qui se fait mâcher les cornes par une souris serait stupide et boiteux, n’est-ce pas ? Se demanda Diablo.

Il avait eu des sueurs froides.

« Je ne vois rien de différent chez vous, » soupira Rem.

« Oui, vous êtes le même Diablo comme toujours ~, » Shera avait fait un sourire endormi.

Il voulait se cacher en ce moment, il était tellement soulagé, mais pour l’instant, il avait fait un visage qui donnait l’impression que c’était exactement ce à quoi il s’attendait.

« Il n’y avait aucune chance qu’une simple souris puisse me causer le moindre dommage. Hm, » déclara-t-il.

— Oh Dieu merci... ! !! J’étais en danger de finir comme simple Démon pendant une seconde !! pensa Diablo.

Rem s’était tournée pour regarder l’espace dans lequel la souris avait disparu. « Il ne serait pas étrange qu’il ait causé des dommages à nos provisions ou à notre équipement. Allons acheter des outils pour l’extermination demain. »

« Pff. La prochaine fois que je le verrai, je le soufflerai avec ma magie, » déclara Diablo.

« ... Il semble que nous perdrions aussi le plafond si vous le faisiez, » répliqua Rem.

« Alors nous pourrons aussi voir les étoiles dans le ciel en dormant ~ Fwahhhh ~, » Shera avait bâillé, affichant un sourire sur son visage. Puis elle lui avait soudainement demandé : « Hé, Diablo ? Quand cette lumière brillante disparaîtra-t-elle ? »

« Hm ? » Diablo se mit à réfléchir.

Le sort de Lumière qu’il avait lancé plus tôt était toujours en vigueur. Mais maintenant qu’il y avait réfléchi, bien qu’il avait pratiqué pour avoir une contre-mesure pour se battre la nuit, il n’avait jamais pensé à un moyen de s’en débarrasser.

Quoi qu’il en soit, il affichait un sourire posé sur son visage lorsqu’il répondit. « Hehe. Si tu te qualifies d’aventurier, tu devrais pouvoir dormir dans des endroits lumineux. »

Pour être parfaitement honnête, même Diablo pensait qu’il serait difficile de s’endormir dans cette situation.

— Maudit sois-tu, stupide souris ! pensa Diablo.

Jamais auparavant il n’avait autant voulu tuer un rongeur.

Mais ne semblant pas du tout troublée par tout cela, Rem était déjà couchée.

« ... Personnellement, je trouve que plus c’est brillant, mieux c’est. Maintenant, je n’ai plus à m’inquiéter d’être pris dans une embuscade pendant la nuit, ce qui facilite mon sommeil, » déclara Rem.

« Quoiii ~ ? Mais c’est tellement lumineux, » se plaignant, Shera glissa hors du lit puis elle se dirigea vers la porte.

« Où est-ce que tu vas ? » lui demanda Diablo par réflexe.

— Elle ne va quand même pas partir parce qu’elle en a marre de tout ça, n’est-ce pas ? Se demanda Diablo.

Les joues de Shera étaient devenues rouges. « Salle de bains... »

« Je... Je vois. Je te le permettrai, mais ne va pas ailleurs, » déclara Diablo.

« D’accord..., » déclara-t-elle.

 

Après que Shera fut seule dans le couloir, elle avait poussé un cri.

***

Partie 3

Cette fois-ci, Klem s’était levée du lit. « Qu’est-ce qui se passe !? »

Avec l’effet de « Lumière » qui agissait toujours, Shera était rentrée dans la pièce — avec une autre personne. Son bras était tordu et placé derrière son dos, et elle avait un poignard pointé vers sa poitrine. Son visage était gelé par le choc et la peur.

L’agresseur était quelqu’un que Diablo et les autres ne connaissaient que trop bien.

« Alicia !? » avait crié Rem.

« Mademoiselle Rem... !? Vous êtes toujours vivante !? » Il semblerait que la chevalière impériale soit tout autant choquée.

« ... Oui... En raison de vos mensonges, j’ai failli être tuée par Saddler, mais j’ai été sauvée par Diablo et Shera, » répondit Rem.

« Je vois..., » déclara Alicia.

Une expression de soulagement était apparue sur le visage d’Alicia, mais l’atmosphère tendue était toujours présente dans la pièce.

« Ne bougez pas un muscle ! Je suis vraiment sérieuse ! » La pointe du poignard touchait la partie des vêtements qui recouvrait la poitrine volumineuse de Shera.

« Arg !? » Shera semblait être au bord des larmes.

Debout dans l’entrée de la pièce, Alicia tenait Shera en otage. Diablo et les autres s’étaient levés du lit, renforçant leur détermination. Mais ils n’avaient pas les moyens de faire des mouvements négligents dans une situation comme celle-ci.

 

 

Klem avait fixé un regard foudroyant sur Alicia. « Tu as du culot de te montrer devant moi. Laisse Shera partir, après, je vais te déchirer membre après membre. »

Bien qu’elle ait l’apparence d’une jeune fille, l’intention meurtrière émanant de Klem était bien réelle. C’était presque suffisant pour craindre qu’elle ne redevienne le Seigneur Démon Krebskulm.

« ... Une fois que j’aurai terminé mon travail ici, » Alicia secoua la tête, « Je relâcherai Mademoiselle Shera. N’hésitez pas à faire ce que vous voulez avec moi après m’avoir arraché un membre après l’autre. »

« Oh... ? » s’exclama Klem.

« J’ai entendu dire que le Seigneur Démon avait le pouvoir de guérir les autres Déchus, » continua Alicia.

« Bien sûr que je peux le faire, » répondit Klem.

« Alors, pourrais-je vous demander de venir avec moi ? » demanda Alicia.

Ils s’étaient déplacés dans la chambre d’à côté. La chambre qu’Alicia louait était toujours là. Ils n’avaient jamais pensé qu’elle reviendrait, alors ils n’avaient jamais pris la peine d’aller vérifier.

Des éclaboussures de liquide rouge violacé parsemaient le sol. Il y avait une fille couchée dans le lit — .

— c’était Edelgard.

« Une Déchue !? » s’exclama Rem.

Rem était en état d’alerte élevée, mais il était évident que les blessures d’Edelgard étaient graves. Du sang rouge-violet se répandait sur les draps, et la couleur de sa peau devenait mortellement pâle. Si c’était un individu issu des Races, Diablo aurait soupçonné que ce soit un cadavre. Les Déchus s’étaient toujours transformés en particules de lumière quand ils étaient morts, donc elle devait encore être en vie.

Tout cela avait un sens pour Diablo.

« Maintenant, je comprends... Donc vous deux étiez liées, » déclara Diablo. « Lorsque nous avons rencontré Edelgard à la Tour des Météores, elle ne t’a jamais demandé qui tu étais, malgré le fait que nous t’avions amenée avec un si court préavis. À l’époque, je pensais que c’était étrange... donc, cela signifie que la raison pour laquelle Edelgard n’a jamais demandé si j’avais ou non la capacité de transférer l’énergie magique était parce que tu lui avais déjà relayé le fait que j’ai appris la technique de la marchande d’esclaves. »

Non seulement Alicia, mais Rem et Shera semblaient également surprises.

« Comme on pouvait s’y attendre de vous, Sire Diablo, » déclara Alicia.

« C’est incroyable... Je n’aurais jamais pensé que vous remarqueriez tous ces petits détails, » déclara Rem.

« Je n’ai jamais rien remarqué de tout ça ! » s’exclama Shera.

— Suis-je le genre de gars qui s’inquiète trop des petites choses ? Ou est-ce que les filles sont plus négligentes que je ne le pensais ? Se demanda Diablo.

Quoi qu’il en soit, alors qu’il était préoccupé par le lien entre Alicia et Edelgard, il n’avait jamais rien dit à ce sujet, et cela avait presque tué Rem. Ce n’était pas qu’il voulait vraiment s’en vanter...

 

Klem se tenait devant le lit. « Alors, qui l’a mis dans cet état ? J’ai pensé qu’elle était plutôt forte. »

« C’est ce qu’ont fait les autres, » répondit Alicia.

« Quoi ? Pourquoi un Déchu se fait battre par d’autres Déchus ? » demanda Klem.

« J’ai formulé un plan pour provoquer votre véritable résurrection, Seigneur Krebskulm, pensant que la barrière entourant la ville serait détruite quand cela se produirait..., » Alicia avait ensuite raconté ce qui s’était passé avec le restant des Déchus, tout en gardant son poignard pointé vers Shera comme elle l’avait dit.

« S’il vous plaît, Seigneur Démon Krebskulm, s’il vous plaît... sauvez Lady Edelgard, » demanda Alicia.

Les bras croisés, Klem se tourna vers Diablo. « Qu’en penses-tu ? »

« Aide-la, » déclara Diablo.

— Je me sentirais mal de la laisser mourir comme ça..., pensa Diablo.

Le fait de penser que tout le monde valorisait la vie, peu importe qui ils étaient, n’était qu’un autre effet secondaire de sa vie paisible au Japon. Il n’avait jamais pensé à changer de force sa façon de penser.

 

— Après être venues dans un autre monde comme celui-ci et avoir tué des monstres, certaines personnes pourraient perdre leur résistance face à la mort d’autres personnes. Certains d’entre eux peuvent éventuellement même s’habituer à prendre la vie des autres, pensa Diablo.

Dans tous les cas, Diablo était différent. Si quelqu’un était sur le point de mourir devant lui, il voulait les aider de toutes les façons possibles. Il n’était pas le genre d’idiot qui dirait qu’il vaut mieux être tué plutôt que de tuer quelqu’un d’autre, mais s’il avait le choix, il pensait qu’il valait mieux que personne ne meure.

« Si tu le dis, » Klem hocha la tête, « alors je ne suis pas non plus contre la guérison d’un Déchu. »

Elle plaça ses petites mains contre Edelgard, alors que le sang noir semblait s’y adhérer.

« Hahhhhhhhhhhhh !! »

Quand Klem avait commencé à agir comme si elle faisait des efforts, Edelgard avait commencé à remuer.

« Ngh... Mmgh... »

« Heeyahhhhhhhhhhh !! »

Rem regarda vers la porte, inquiète. « ... Est-ce que tout ira bien ? Il est déjà assez tard. »

« Ça devrait aller. Après tout, c’était déjà correct quand on criait à haute voix avant ça, » déclara Shera.

« Mmph... »

Elle parlait de quand Diablo avait attaqué les oreilles de Rem, ou bien Shera déversant de l’énergie magique en elle... Les cris de Rem avaient déjà résonné plusieurs fois dans l’auberge.

Les cris de Klem et les gémissements d’angoisse d’Edelgard continuèrent pendant un moment.

« Hoyaaaaargh!! »

« Agh ! Ngh... guh! »

« Yeeargh !! »

« Hah! Mghm, ahhhhhhhh!! »

« Hergahhh ! Ahh... Je suis fatiguée... alors je vais arrêter maintenant de faire du bruit, » dit Klem, essuyant la sueur de son front.

« Si tu pouvais le faire sans crier, alors tu aurais dû le faire comme ça dès le début ! » Diablo avait riposté avec cette réplique.

« Mmm... Je veux dire, je pourrais faire ça..., » répondit Klem.

« Y aurait-il des problèmes ? » demanda Diablo.

« Si je ne fais pas ça, alors je n’ai pas l’impression de faire quelque chose d’aussi incroyable, n’est-ce pas ? Je suis incroyable. Vous en rendez-vous compte !? » demanda Klem.

« Oui, oui, si incroyable. Mais tu devrais le faire discrètement, sinon on va se faire virer de l’auberge, » déclara Diablo.

Quand elle était en colère, Mei, la réceptionniste de l’Auberge de la Tranquillité de l’Esprit était carrément terrifiante.

Klem avait fermé sa bouche et s’était concentrée. En poussant un cri particulièrement fort, Edelgard avait arqué son dos — puis elle était retombée sur le lit, épuisée. On aurait dit que l’hémorragie s’était arrêtée.

 

Puis, quelque chose d’assez choquant s’était produit. Edelgard s’était immédiatement relevée, même s’il semblait qu’elle aurait pu mourir à tout moment jusqu’à maintenant. Se retirant du lit ensanglanté, elle s’était levée et s’était prosternée au sol.

« Seigneur Démon... Edelgard est honorée ! Reconnaissante ? Merci beaucoup ! » déclara-t-elle.

« Bien sûr, bien sûr, » déclara Klem.

« Hum... Seigneur Démon, vivante ? Pourquoi, avez-vous fait demi-tour ? Comme ça ? » demanda Edelgard.

« Quelque chose de très triste est arrivé à ce Seigneur Démon... ou du moins, je pensais que quelque chose de triste était arrivé. Le monde entier était devenu rouge... Mais j’avais tort. Il ne s’est rien passé, alors j’ai fait demi-tour, » répondit Klem.

« Moi comprendre, » répondit Edelgard.

« Tant que je peux continuer à manger des biscuits, c’est tout ce dont j’ai besoin. Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ? » demanda Klem.

Edelgard inclina profondément la tête. Mais ensuite — .

« Ne pas, comprendre... Non, vous ne pas comprendre ? Ne pas comprendre, oui, ne pas comprendre ! Déchus, tuez les Races. Les détruire. Mais pourquoi ? » déclara Edelgard.

« Qui sait ? » Klem avait mis sa tête sur le côté. « J’ai déjà décidé que je vivrai dans cette ville, alors arrête de faire ces choses tristes. Si tu n’écoutes pas cet ordre direct du Seigneur Démon, sache que tu ne seras plus ma subordonnée, » déclara Klem.

« Je le jure... ne serais jamais, qui irait à l’encontre... de la volonté du Seigneur Démon, encore une fois, » Edelgard avait affiché son consentement.

Il semblait qu’il n’y aurait pas de problèmes de ce côté. Edelgard avait toujours été le type raisonnable. Sa loyauté envers le Seigneur Démon était beaucoup plus importante que de tuer les membres des Races.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire