Autoproclamé ! La vie ordinaire d'un héros démoniaque – Tome 2

***

Chapitre 1 : Ma relation avec Senpai

Le lendemain de la célébration, quand je m’étais réveillé dans mon donjon, j’avais senti une douce température sur mon côté droit. J’étais sorti de ma torpeur en pensant que c’était naturel parce que le problème de Sophia n’avait pas été résolu, puis j’avais tourné les yeux en pensant qu’elle se réveillerait aussi.

« Bonjour. »

Yukino était à mes côtés.

« Pourquoi ? » Involontairement, une question s’était échappée de ma bouche, mais Yukino avait secoué la tête et avait répondu.

« Hein ? C’est parce que les loups argentés se lèvent tôt. D’habitude, je me réveille à cette heure-là. Et aussi, parce que j’ai des sens renforcés, je me réveillerais si tu te déplaces à proximité. »

« Non, ce n’est pas…, » déclarai-je.

Après la célébration, j’aurais dû retourner dans mon donjon et dormir. En fait, j’étais toujours dans mon donjon. Je me souvenais également de Yukino qui dormait dans la classe super avancée. Mais quand je l’avais regardée, j’avais su pourquoi Yukino était là, elle était enveloppée par ma chaîne.

En d’autres termes, elle était sous le pouvoir de ma domination.

Hein ? Pourquoi ?

Même si je comprenais les faits, le mystère ne faisait que s’approfondir, et alors que je tournais la tête de l’autre coté…

« Ah… Chrono ? À qui parles-tu… ? Hein !? Yukino !? » Sur ma gauche, Sophia en habits légers se réveilla.

« Oh, bonjour, Sophia. »

« Bonjour, mais pourquoi Yukino est-elle ici ? Elle a aussi une chaîne ! » s’exclama Sophia.

« Ça, je ne sais pas, » déclarai-je.

Tout ce que je pouvais dire, c’est que je dormais entre elles et qu’elles tenaient toutes les deux mes bras alors qu’elles les utilisaient comme des oreillers. C’était une matinée plus excitante que d’habitude, et j’étais heureux, mais maintenant, je devais arrêter.

« Eh bien, à propos de ça, je devrais aller au château. Je vais aller voir Liza et lui parler, » déclarai-je.

« D’accord, je vais me changer maintenant ! » déclara Sophia.

« Oh, non, Sophia, tu n’as pas besoin de te dépêcher. Je vais laisser ouverte la porte du donjon, alors tu peux prendre ton temps. Yukino, prépare-toi, s’il te plaît. Peut-être que Yukino et moi sommes ceux qui ont le plus à voir avec ça, » répondis-je.

« D’accord, » déclara Sophia.

Puis j’avais quitté mon donjon plus tôt avec Yukino.

***

Le salon habituel.

Yukino et moi, nous parlions en ce moment à Liza, qui restait là-bas. Je lui avais demandé de vérifier le corps et les chaînes de Yukino. Le résultat avait été,

« Eh bien, Chrono a asservi Salmade, » annonça Liza.

« Vraiment ? » demandai-je.

« Oui, sans aucun doute possible, » répondit-elle.

La chaîne était suffisamment serrée autour de Yukino pour obtenir l’aval du Roi-Démon.

« Pourquoi cela s’est-il produit ? » demandai-je.

« C’est peut-être qu’après que tu aies vaincu le lézard glouton, tu as pris le noyau du dragon qui était son corps, et donc le contrôle a également été transféré jusqu’à toi, » après avoir dit ça, Liza avait regardé le noyau du dragon qui se trouvait sur la table.

Je l’avais posé là parce qu’elle me l’avait demandé afin de le vérifier en même temps quand elle avait examiné Yukino, mais je ne pensais pas que ce soit la cause.

« Y a-t-il un transfert de l’autorité de contrôle ? Je veux dire, hier, Yukino a dit qu’elle avait été libérée, » déclarai-je.

« Je pense juste que cela s’est transformé pour prendre une forme plus légère d’esclavage lorsque tu en es devenu le propriétaire. Hé, Salmade. Est-ce douloureux ? »

Quand Liza avait demandé, Yukino, assise à côté de moi, avait secoué la tête.

« Ce n’est pas du tout douloureux. La chaîne semble mince. Je me sens plutôt modérément stimulé, et je me sens en bonne forme comme le serait un loup argenté, » répondit Yukino.

« Salmade, tu te sentais bien mieux hier et tu as pu utiliser tes capacités au maximum, donc nous avons tous pensé que tu étais libérée. En fait, c’était juste que le réglage de contrôle était plus léger qu’avant, » déclara-t-elle.

« Je vois. En d’autres termes, il s’agit juste d’un malentendu ? » demandai-je.

« C’est bien le cas, » répondit Liza.

Eh bien, le malentendu était quelque chose que tout le monde pouvait avoir. Ce n’était pas quelque chose dont il fallait s’inquiéter. Il n’y avait qu’une seule chose dont il fallait s’inquiéter

« Hum, je veux annuler ça. Comment puis-je le faire ? » demandai-je.

Je me demande si cet esclavage peut être annulé. C’est mauvais d’asservir une camarade de classe, mais ce serait pire d’asservir un senior. Donc, je veux la libérer immédiatement.

Donc, quand je l’avais demandé à Liza, elle avait regardé le noyau du dragon.

« Je pense que le noyau est l’intermédiaire. Selon moi, il faut que le propriétaire, donc toi, Chrono, doive demander que le contrat soit annulé, » répondit Liza.

« Est-ce si facile ? » demandai-je.

« Si vous avez tous les deux conclu un contrat d’esclavage avec des outils ordinaires, vous devriez pouvoir l’annuler, » répondit-elle.

C’était bien. Je pensais qu’il y avait une procédure plus compliquée.

« Alors, je vais le dire. “Annulation du contrat !” » Au moment où j’avais prononcé ces mots, le noyau du dragon avait brillé d’une lueur vert pâle. La lumière verte avait essayé de s’étendre à la chaîne noire qui nous reliait, Yukino et moi. Mais…

« *clac* »

La faible lumière avait disparu subitement alors que le bruit du verre qui se brise avait retenti. La chaîne noire qui nous reliait, Yukino et moi, était quant à elle restée intacte.

« Pourquoi ne puis-je pas détruire le contrat ? » demandai-je.

« Hmm ? Je ne sais pas pour l’instant. Le flux du pouvoir magique est stagnant près de la baguette en bois, il est donc possible que la fusion ait endommagé le noyau. Le contrat ne peut pas pour le moment être annulé normalement. »

« Dans ce cas… Puis-je annuler le contrat si je retire ce bâton ou que je le démonte avec succès ? » demandai-je.

« Peut-être, » répondit Liza.

Je vois. Apparemment, c’est parce que le noyau et la baguette ne devraient pas être fusionnés.

« Si je détruis le noyau du dragon, le contrat sera-t-il annulé ? Ce n’est pas un mécanisme aussi simple, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Tout cela a augmenté en difficulté. Après tout, c’est un problème de système. Mais si tu peux utiliser la baguette afin de faire opposition au lien, je pense que tout peut être résolu, » expliqua Liza.

« D’accord. Il y a donc une solution juste devant nous, » répondis-je.

Cependant, il était difficile de le retirer.

Il semblerait qu’il faille plonger encore plus profondément dans le donjon du 10e Roi-Démon et chercher une relique qui permettrait de nous aider à démonter les deux objets fusionnés.

Alors que je me tenais la tête et que je pensais à cela, Yukino avait touché mon épaule. Et…

« Ce n’est pas grave. Chrono, ne t’inquiète pas pour ça. Je m’en fiche. »

Elle m’avait rassuré afin de me calmer.

« Cela ne te pose-t-il pas un problème ? Tu es une esclave, non ? » demandai-je.

« Oui, mais je n’ai pas pu te récompenser, Chrono. La situation dans laquelle je peux travailler pour toi est dans un sens tout à fait correcte, » elle l’avait dit avec un regard très sérieux.

Je lui étais reconnaissant et respectueux pour sa discipline et son attitude à rendre la pareille.

« Mais Yukino, tu es une noble. Est-ce que cela ne pose-t-il pas de problème dans cette position ? » demandai-je.

« Je pense séparément aux positions sociales et aux individus. Donc, personnellement, je suis bien avec ça. Ce n’est pas bon socialement, mais si tu le caches, c’est correct, » répondit-elle.

« Eh bien, ce n’est pas une bonne chose en général, » déclarai-je.

On dirait Sophia.

« Liza, j’aimerais te demander de garder ce secret, » déclarai-je.

Quand j’avais dit cela, Liza avait hoché la tête.

« D’accord ! De plus, comme il s’agit également d’un accident, je continuerai à te soutenir de tout mon cœur. S’il te plaît, compte sur moi pour quoi que ce soit, » répondit Liza.

« Oui, c’est exact. Bon, je vais aller chercher dans le patrimoine du donjon. S’il te plaît, prends soin de moi, Yukino, » déclarai-je.

« D’accord. Toi aussi, prends soin de moi, Chrono, » déclara Yukino.

J’étais ainsi motivé pour aller explorer le donjon du 10e Roi-Démon avec ma senior loup-argenté.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire