Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 76

***

Chapitre 76 : La Bête Divine Fenrir

Il avait été décidé à la hâte que la famille royale et moi allions nous réunir et avoir une discussion avec la bête divine Fenrir.

Ils ne pouvaient pas immédiatement prendre le temps d’assembler les membres de la royauté et se déplacer vers la Forêt de l’Esprit Divin... ou plus précisément, ils ne pouvaient pas se déplacer librement alors que le cas de Claude et des autres n’avait pas été réglé, donc jusqu’à ce que tout devienne stable.

« Je vais pour l’instant en parler à Fenrir. »

Après l’avoir dit, j’avais appelé Fenrir par télépathie.

{Qu’est-ce qui se passe, Myne ?}

Après que j’eus transmis à Fenrir le contenu de la conversation que je venais d’avoir avec le roi, elle avait répondu avec une voix étonnée.

{ ... Pourquoi n’irais-je pas à la place ? Tu peux connecter cet endroit et le mien avec ta compétence, non ? Ce sera réglé en seulement quelques étapes, non ?}

{Cependant, ils verront mon pouvoir, tu sais ?}

{ ... N’est-ce pas bien ? D’une façon ou d’une autre, tu parleras de ton pouvoir, n’est-ce pas ?}

... Ah, c’est vrai. Je ne m’en étais pas rendu compte du tout depuis le temps que je vivais dans le secret jusqu’à maintenant. Après cela, puisqu’il n’était plus nécessaire de le cacher, il ne devrait pas y avoir de problèmes.

{ ... Je vais essayer de leur demander.}

J’avais rapidement parlé au roi et au prince de la proposition de la bête divine Fenrir.

« La bête divine Fenrir a dit qu’elle viendra ici. »

« Q-Quoi !? Toute la capitale royale sera en tumulte, tu sais !? »

Aah, j’avais omis quelques détails. Comme prévu, bien que cela ne soit qu’une partie, j’avais hésité à leur parler de ma compétence.

« Non, tout ira bien. Si j’utilise ma compétence, elle pourra venir directement ici, alors... »

Dès que j’avais dit cela, leurs mouvements s’étaient arrêtés et ils étaient devenus silencieux.

... Ce silence était vraiment désagréable...

Dans un sens, c’était une scène de tension, mais...

Le petit Fenrir qui m’avait tapé sur la tête avait brisé ce sentiment de gêne.

Au milieu d’une atmosphère extrêmement tendue, le Roi souriait ironiquement et regarda vers le petit Fenrir.

« Je comprends que tes compétences soient extraordinaires. Nous rassemblerons tous les membres de la royauté immédiatement. Dès qu’ils seront rassemblés, peux-tu inviter la bête divine ? »

« Compris, je vais transmettre cela à la bête divine Fenrir ! »

Après avoir reçu les instructions de Roi, le prince était sorti de la pièce pour appeler les membres de sa famille.

« ... Cependant, c’est comme un rêve. Ma fille finit par se marier, et son époux a vaincu un roi Orc et s’est même lié d’amitié avec une Bête-Divine. Dans la société, je suis glorifié comme un héros, mais... J’ai complètement perdu ma confiance. »

Quand le Roi déclara cela, le petit Fenrir avait sauté de ma tête avec un « Pyon », et avait marché aux pieds du Roi.

Tout en le regardant, se demandant ce qu’il essayait de faire, il sauta sur le dos du roi et courut à sa tête en un coup.

« ... Qu’est-ce que tu fais ? »

À-À quoi penses-tu en grimpant sur la tête de Roi !! Il n’avait probablement pas entendu ma voix troublée, alors que le petit Fenrir tapotait la tête du Roi.

{Soyez heureux... !}

...

Il y avait aussi le fait qu’il était un enfant de la Bête Divine, donc le Roi n’avait même pas fait une seule plainte. Son expression se durcit, abasourdie par ce qui s’était passé.

« ... mon Roi, cet enfant... a dit “Soyez heureux...” »

Comme pour répondre à mes paroles, le petit Fenrir avait ajouté un « Wafu ! » Et il avait à nouveau déplacé sa patte sur la tête du roi.

Le roi qui entendit ça... avait éclaté de rire. Et c’était fait d’une avec force.

« Je vais devoir retrouver le moral si c’est une bête divine qui le dit ! Je vous remercie, bête divine. »

En entendant les mots du Roi, il avait de nouveau dit « Wafu ! » Et était revenu vers moi encore une fois. Peut-être que mon corps qui était plus petit était plus facile pour lui, car il avait un peu plus de problèmes lorsqu’il avait monté sur le Roi. Il grimpait déjà sur ma tête, ce qui pourrait être vu comme sa place habituelle.

Après cela, alors que le Roi regardait les actions du petit Fenrir, mon beau frère revint, menant les membres de la royauté.

... Hm ? Aah, Aisha était aussi ici.

Elle avait l’air quand même vraiment nerveuse... C’était naturel puisqu’elle était entourée par les membres de la royauté, hein, cela aurait été pareil pour moi si je n’avais pas mes compétences.

... Elle avait été amenée par Sylphide.

Les personnes qui s’étaient rassemblées étaient...

Le Roi, la première reine, et aussi une femme que je n’avais jamais rencontrée auparavant. Elle était probablement la mère de Son Altesse Lecter, en d’autres termes, la deuxième reine, n’est-ce pas ?

Après tout, elle ressemblait beaucoup à Son Altesse Lecter.

Venait ensuite mon beau-frère et Sylphide, Son Altesse Lewis et Son Altesse Lecter Ari et Aisha. Ces neuf personnes plus moi formions un groupe de 10 personnes.

Face à tous ces membres rassemblés, le Roi avait commencé à expliquer la situation.

La bête divine Fenrir viendra ici en utilisant ma compétence.

La bête divine Fenrir se tiendra derrière moi en étant mon soutien.

Et que mes compétences étaient si puissantes qu’une bête divine devait devenir mon soutien afin de me protéger des autres.

En entendant cette explication, à l’exception de mes deux fiancées et de mon beau-frère, toutes les personnes rassemblées avaient montré des expressions de surprise.

« ... C’est donc ainsi. Myne, qui est devenu ami avec la bête divine, deviendra un membre de notre famille. Nous ne pensions peut-être pas l’utiliser, mais la bête divine peut être inquiète à ce sujet et elle prend donc des précautions. Par conséquent, j’avais pensé à prouver notre innocence envers la bête divine. »

Le Roi avait expliqué à tout le monde le fond de ses pensées et confirma qu’il n’y avait pas d’objections.

... Il semblait y avoir pensé sérieusement.

J’étais heureux que le Roi de ce pays eût dit quelque chose comme ça, mais je me sentais aussi coupable.

Cependant, mes compétences seules étaient dangereuses.

Selon mon attitude, je pourrais même devenir le pire criminel. Bien sûr, je n’avais pas de tels plans en tête, donc ça ira, mais d’autres ne le penseront peut-être pas de la même manière.

Pendant que je rassemblais mes pensées, le Roi semblait avoir confirmé les intentions de tous les membres.

« Maintenant, Myne, peux-tu inviter la bête divine ? »

« ... Oui. »

J’étais vraiment nerveux d’utiliser ma compétence dans une situation où j’étais observé.

Que pouvais-je faire à propos de cette peur... ?

Alors que j’étais sur le point d’être écrasé par l’anxiété, j’avais réalisé que Sylphide et Aisha serraient le poing en me regardant. L’une et l’autre bougèrent lentement la bouche.

« « Fonce ! » »

Je sentis ma nervosité se disperser entièrement d’un seul coup. Le petit Fenrir avait alors aboyé « Wafuu !! » bruyamment pour me soutenir.

Avec l’aboiement du petit Fenrir, je m’étais résolu.

En utilisant [Magie Unique Espace-temps], j’avais connecté l’espace entre ici et la résidence de la bête divine Fenrir, la caverne.

Et puis, à ce moment-là, un vortex noir était apparu devant mes yeux comme chaque fois que j’utilisais ma compétence.

« « « « « « « « « Oh. » » » » » » » » »

Un grand loup violet était alors sorti lentement du vortex.

Oui, ce loup, c’était celui transmis par les anciennes légendes, la bête divine Fenrir. Ma nouvelle amie.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !!!

  2. 2
    1

    Chapitre trop court malheureusement

Laisser un commentaire