Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 35

***

Chapitre 35 : Petit-déjeuner béni

« ... Bonne matinée, hein. »

Bien que nous étions dans des pièces différentes, je n’avais jamais dormi avec un membre du sexe opposé sous le même toit jusqu’à maintenant.

Grâce à cela, honnêtement, j’étais nerveux et je n’arrivais pas à bien dormir.

Bien que ce n’était pas comme si j’avais essayé de faire quoi que ce soit.

Sortant du lit les yeux à demi ouverts, je m’étais dandiné au puits et je m’étais lavé correctement mon visage. Grâce à l’eau froide du puits, la somnolence avait été complètement emportée et j’étais en quelque sorte capable de me réveiller.

« ... Bien ! Faisons le petit-déjeuner. Je me demande si Aisha est difficile sur la nourriture. »

Tout en marmonnant un soliloque pour me motiver, j’étais allé à la cuisine, où Aisha avait déjà commencé à préparer le petit-déjeuner.

« Ah, Myne ! Bonjour ! Est-ce que je peux utiliser la cuisine ? »

Huh? Comment ferait-elle pour préparer le petit-déjeuner si elle ne savait pas où étaient les ingrédients ?

Tandis que j’y pensais pendant un moment, j’avais regardé dans la cuisine et après que je l’avais fait, j’avais remarqué des meubles et des ustensiles que je n’avais jamais vus auparavant.

Ah, ils avaient probablement été amenés du dortoir, devinais-je, et puis j’étais capable de comprendre d’où provenaient les ingrédients.

« Bonjour ! Je suis désolé, j’ai pensé à le faire moi-même, mais... Aisha “Ahem!”... Aisha, tu te lèves tôt, n’est-ce pas ? »

Comme je l’avais dit, après avoir souligné la façon dont j’appelais par son prénom en toussant, elle avait répondu tout en tirant la langue avec un sourire.

« Non, je me réveille toujours un peu plus tard normalement... »

Je vois, comme moi, elle était probablement nerveuse et ne pouvait pas dormir. C’était vrai, après tout, bien que nous soyons fiancés, elle dormait avec un homme sous le même toit.

En tant que fille, elle était probablement plus nerveuse que je ne l’étais, car il y avait une chance que je me cacherais quelque part. Et bien que j’étais son fiancé, cela faisait seulement quatre jours que nous nous étions rencontrés.

À partir de maintenant, nous devrions nous efforcer de nous comprendre et essayer de faire en sorte que nous puissions vivre ensemble naturellement. Après tout, nous deviendrions une famille.

Cela dit, j’avais décidé de l’aider à préparer le petit-déjeuner.

« Je vais t’aider. »

Ce qu’Aisha essayait de faire était du pain perdu, des œufs frits au soleil et une soupe de taro. Elle semblait avoir choisi un menu léger, car c’était le matin.

Comme on s’était divisé paisiblement notre travail, le petit-déjeuner s’était terminé en un clin d’œil.

Je gardais secret le fait que je me sentais exceptionnellement gêné. J’étais gêné parce que nous ressemblions en quelque sorte à cette paire de jeunes mariés que l’on trouvait uniquement dans les contes. Puisque le visage d’Aisha était aussi rouge quand je la regardais d’aussi près, elle était peut-être aussi embarrassée.

« «Merci pour la nourriture !» »

Nous avions mangé le petit-déjeuner que nous avions fait ensemble tout en profitant de la conversation. Contrairement à l’habituel petit-déjeuner tranquille où je ne remplissais que mon estomac, je me sentais vraiment béni... Le temps avançait avec de la chaleur dans mon cœur.

J’avais oublié... ce sentiment que je n’avais pas ressenti depuis que mes parents étaient décédés.

Ah, c’était vrai. Bien que j’avais complètement oublié, il serait probablement préférable de poser des questions à ce sujet maintenant.

« À propos, Aisha... pourrais-tu me donner plus de détails sur les clans ? »

« Les Clans ? Bien. Que veux-tu demander ? »

« Comme la Guilde des Aventuriers existe, pourquoi les Clans existent-ils aussi ? »

Peut-être que faire le petit-déjeuner ensemble était une bonne chose. On dirait que nos échanges étaient devenus plus intimes. Selon les mots de Sylphide, ce serait probablement : « La distance entre nous qui s’est raccourcie. »

En pensant à de telles choses, j’avais écouté l’explication d’Aisha.

« ... Hmm, la plus grande différence serait probablement les clients. »

La guilde était centrée sur les demandes des roturiers, donc elle recevait essentiellement tous leurs travaux. D’un autre côté, il semble que les clans soient centrés sur les demandes des nobles et des rois. Bien sûr, il y avait des exceptions, mais c’était assurément l’essentiel.

De plus, comme la guilde, les clans n’accepteraient pas tous les types de requêtes. Étant donné que c’était des organisations ayant des objectifs différents, seules les demandes conformes à la gestion du Clan seraient acceptées.

En ce moment, il y avait plusieurs clans dans le royaume d’Augusta, mais il semblerait qu’il y en ait seulement trois majeurs.

Tout d’abord, il y avait le « Clan de la Bibliothèque de l’Alchimiste » qui avait été fondé par le Second Prince Lewis.

Comme son nom l’indiquait, c’étaient des personnes célèbres qui voulaient approfondir leur alchimie et s’y rassemblaient, et même le Second Prince lui-même était un alchimiste doté de capacités considérables.

Ensuite, le « Clan : La Tempête de Sable Galopante », fondé par un ancien aventurier de rang A, Cass. Ce clan n’était composé que d’anciens aventuriers de haut rang, et c’était un groupe spécialisé dans le combat. Ils semblaient suivre une croyance où ils n’utiliseraient que des armes au combat, et à part ceux qui avaient des compétences de type récupération, personne d’autre n’utilisait de la magie. Ils entreprenaient des missions d’escorte et de subjugation.

Et le dernier c’était le « Clan du Dompteur de l’Anneau féerique », il était assez excentrique. Comme son nom l’indique, c’était une guilde centrée sur les dompteurs, avec pour but de recueillir de précieuses bêtes magiques. Les membres du Clan recevaient principalement des demandes de collecte de matières premières, et il semblerait qu’il y ait aussi un ancien aventurier de rang B nommé Tales.

Il y avait aussi quelques autres clans, mais ils ne pouvaient pas se comparer à l’échelle de ces trois.

Comme il y avait beaucoup de nobles et de membres de la royauté qui introduisaient des demandes de Clans, la plupart d’entre eux avaient un devoir fondamental de confidentialité.

En ce qui concernait le retour de Sylphide dans la capitale et la soumission de la demande de Clan au pays, le but principal de la demande était de juger si l’organisation sera en mesure de remplir cette obligation de confidentialité ou non.

De plus, selon la direction du Clan, un certain nombre de personnes était requis.

Eh bien, c’était vrai, n’est-ce pas ? Bien que l’objectif d’une organisation puisse être l’assujettissement, il ne lui était pas possible de répondre à ces demandes si elles n’avaient pas un potentiel de guerre suffisant.

La raison pour laquelle les nobles et les membres de la royauté n’utilisaient pas la Guilde des Aventuriers, c’était qu’il y avait beaucoup de voyous en tant que membres, et ils ne pensaient pas qu’ils étaient en mesure de respecter leurs obligations de confidentialité.

Cependant, la royauté et les nobles semblaient envoyer périodiquement des demandes à certains aventuriers célèbres et leur donner ainsi de grandes récompenses.

Aisha avait également reçu des demandes de la royauté à quelques reprises en tant qu’aventurière. C’était au cours de ces demandes qu’elle avait fait la connaissance de Sylphide.

« ... Je vois. Alors, quelle est la direction de notre clan ? »

« Dans notre cas, nous nous spécialiserons dans les batailles. La direction sera la même que “Tempête de Sable Galopante”. »

« Je vois. C’est pourquoi tu as dit à Sylphide : “Ils n’accepteront pas trois personnes en tant que clan, n’est-ce pas ?” Hier »

« C’est généralement le cas, mais il ne fait aucun doute qu’ils nous croiront, puisque le fondateur est la princesse. Même en ce qui concerne le potentiel de guerre, il y a deux personnes avec des alias. De plus, il y a aussi toi qui as vaincu seul un Roi Orc. Si nous devions juste mesurer notre potentiel de guerre, alors je pense que nous serions plus élevés comparés à celui des “Tempêtes de sable galopantes”, tu sais. Je pense que la princesse avait aussi anticipé cela, et c’est pourquoi elle s’était emparée des cadavres des Généraux Orcs et de l’Orc Roi. »

Je vois, donc à la fin, nous déciderions quoi faire selon la réponse de la princesse envers moi. Je vais devoir faire confiance à Sylphide et attendre les résultats.

Si le clan pouvait être établi, la prochaine question serait de savoir si j’avais la résolution de leur parler de mes compétences, hein.

Pendant que je posais des questions sur les clans et sur d’autres choses, nous avions terminé tout le petit-déjeuner que nous avions préparé.

« Eh bien. Je vais aller à la guilde maintenant, Myne. S’il te plaît, ne fais rien d’imprudent par toi-même ! Au revoir ! »

J’avais regardé Aisha en agitant la main, puis j’étais allé vers la cuisine pour nettoyer après le petit-déjeuner. Tout en ressentant un sentiment de bonheur quand je regardais la vaisselle pour deux.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Ethan_Nakamura

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire