Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 32

***

Chapitre 32 : La proposition de Sylphide

« Fumu, je comprends les sentiments d’Aisha... Eh bien, je vais aussi faire une proposition. Une proposition qui pourrait résoudre le problème de Myne. »

Une proposition de la chevalière.

On dirait que ça va redevenir sérieux...

« Je veux demander quelque chose avant la suggestion. Que ferez-vous à propos de la proposition de mariage en Aisha et vous ? Je ne sais pas si vous le savez, mais si vous épousez une femme de la royauté, alors la polygamie est permise si le roi l’approuve. C’est parce qu’il est efficace en laissant largement se répandre le sang de quelqu’un qui possède des compétences utiles. Ah, c’est vrai. Je ne veux pas que vous vous mépreniez. Je n’ai pas le droit de succéder au trône. Vous ne pourrez pas devenir membre de la royauté si vous m’épousez. Vous serez traité comme un parent de la famille royale et pourrez fonder une maison. Eh bien, vous serez pour ainsi dire un noble émergent. Naturellement, il n’y a pas de restrictions ou de choses qui peuvent restreindre votre liberté comme membre de la famille royale, donc vous n’avez pas à vous en préoccuper. »

« Eh ? Ma demande est également traitée comme une proposition de mariage !? »

« C’est vrai, n’est-ce pas ? N’avez-vous pas dit que vous vouliez le soutenir toute votre vie ? »

« J’ai certainement dit cela, mais... mes préparatifs mentaux sont... euh... beaucoup de... »

... Vu la manière dont elles parlaient, c’est comme si elles avaient décidé que j’allais me marier ?

Eh bien, tant que le problème où je ne devais pas parler aux gens de mes compétences disparaissait, je n’avais aucune objection.

Après tout, les deux étaient très belles. Et pour le dire franchement, pour un homme comme moi, c’étaient des fleurs se tenant sur un haut sommet qu’on ne pouvait même pas atteindre même si on le souhaitait.

Et pourtant, j’avais la possibilité d’épouser toutes les deux qui était des fleurs sur une haute crête, je soupçonnerais que cela serait qu’une blague.

Cependant, c’était probablement déraisonnable pour Aisha qui voulait quitter la guilde et la princesse.

« ... Honnêtement parlant, je suis heureux. Vous êtes toutes les deux très jolies... vous êtes trop bien pour quelqu’un comme moi. Cependant, je vais le dire, peu importe combien de fois je dois me répéter. Je ne peux pas parler de mes compétences, alors... »

Comme je leur disais cela d’une voix déprimée, la princesse souriait hardiment et croisa les bras. Q-Qu’est-ce que c’est ? Cette manière composée ?

« Si le sujet de vos compétences peut être réglé, alors vous n’hésiterez pas à propos du mariage. Est-ce ce que vous voulez dire, non ? »

Pour une raison quelconque, elle était pleine de confiance en disant cela, non ? Je ne pensais pas que mon problème serait résolu aussi facilement, bien que...

Je me demandais quelle pouvait bien être la proposition de la princesse.

« Premièrement, je reviendrai à la capitale après cela. Et pour mon père, je rapporterai mon mariage avec Myne... vous me suivez bien jusqu’ici ? »

Non, ce n’était pas du tout correct, bien que...

« Non non, mes compétences ne peuvent pas être divulguées au Roi ! »

J’avais involontairement inséré une réplique à la princesse, un membre de la royauté... Après tout, on en pouvait ne rien y faire, non ? Vous ne diriez pas que j’étais impudent, n’est-ce pas ?

« Pour le moment, je ne lui dirais rien ? Je le jure, je ne dirais absolument rien de vos compétences. Je ne veux pas déranger celui qui deviendra mon conjoint. Je ne vais donc certainement pas dire à mon père ce qui concerne vos compétences. À la place, je lui dirai que vous avez vaincu seul un Roi Orc. Si je ne fais pas ça, il n’acceptera pas que vous soyez mon conjoint. »

Ouf, elle n’avait pas dit que j’étais impudent... euh !? Mais ce n’était pas une situation de régler !!!?

Nononono, c’était aussi mauvais, non ?! Même moi je le savais ! Comme si c’était normal de vaincre un monstre de classe calamité par moi-même !

Ils allaient certainement le relier à mes compétences, n’est-ce pas !?

« Je vais maintenant changer de sujet. À partir de maintenant, voici ma suggestion. C’est à propos du groupe dont Aisha parlait. Pour l’instant, permettez-moi aussi de le rejoindre. Nous allons ensuite faire une demande au pays en tant que “Clan”. »

Eh ? Qu’est-ce que ça voulait dire ?

« Princesse... N’est-ce pas impossible ? Peu importe, comment vous le dites, je ne pense pas qu’ils accepteront un clan de trois personnes... »

« Normalement, c’est vrai... Cependant. »

En disant cela, la princesse me regarda et sourit hardiment à nouveau.

« Pensez-y ! Ce clan est composé de moi, la “princesse Chevalier”, “L’archère sacrée” Aisha, qui, bien que retraitée, était une ancienne aventurière de rang B, et en plus de cela, Myne, qui a écrasé seul un Roi Orc, comprenez-vous ? Nous satisfaisons pleinement le potentiel de guerre acceptable en tant que Clan, non ? »

« Non, veuillez patienter ! Je vous en prie... s’il vous plaît, ne parlez pas de choses que je ne connais pas. En premier lieu, qu’est-ce qu’un clan !? »

La princesse avait accepté les répliques que j’avais faites deux fois, et donc, elle m’avait tout appris en ce qui concernait les clans.

En résumé, selon elle, les clans étaient quelque chose comme ça.

: Ils étaient spécialisés dans un but spécifique, c’était une organisation de gestion privée comme la Guilde (Bataille, Commerce, Alchimie, etc.).

: Pour établir un clan, il fallait l’approbation du pays. Si l’on jugeait que cela n’était pas bénéfique pour le pays, il n’y avait guère de chance qu’il soit approuvé.

: Le Clan et ses membres pouvaient refuser les demandes, instructions et ordres jugés inutiles en tant qu’organisation.

: Contrairement à la guilde dont la juridiction s’étendait à d’autres pays, les clans existaient uniquement dans le pays.

Grossièrement résumés, ceux-ci ressemblaient à des groupes qui étaient en rapport avec mon sujet actuel.

Pour le dire simplement, si Aisha, la princesse et moi établissions un Clan, il ne semblait pas nécessaire de répondre aux questions des autres (y compris le pays) concernant mes secrets.

Aisha et la princesse seraient elles aussi dans la même situation, hein. Et bien qu’elles ne connaissent pas mes compétences, elles connaissaient ma force.

Cependant, l’organisation, le Clan, ne serait reconnue que dans le Pays d’Augusta, donc il n’y aura pas de privilèges, droits ou responsabilités dans d’autres pays.

Je vois, certainement si c’était ça, en pratique, les tiers ne saurons pas ce que je faisais et ne pouvaient plus penser que « Ce mec est bizarre ». Dans le pire des cas, s’ils essayaient de me forcer à donner des informations, je pouvais les signaler au gouvernement et cet être humain sera puni par le pays.

Si je devais mettre cela en œuvre, le seul problème que j’aurais serait de savoir si je pouvais faire confiance à Aisha et la princesse.

Bien sûr, ce n’étaient que des théories vides en ce moment, il y avait une possibilité qu’un problème survenait en vivant ensemble.

Cependant, il ne fait aucun doute qu’il pouvait y avoir une grande avancée dans la situation où je ne pouvais penser à rien jusqu’à maintenant.

« ... Je vois. Certes, le problème pourrait être résolu si c’est le cas, hein ? »

« Eh bien, que le pays le reconnaisse ou non, quel genre de réaction Père aura-t-il, ou s’il y a un problème qui doit être résolu... Eh bien, je ne proposerai pas quelque chose qui n’a aucune chance de succès. »

« Si la création du clan devait être acceptée, pour le moment le problème devrait être résolu... mettons de côté le mariage, je suis aussi d’accord avec l’établissement du clan. »

Il semblerait qu’Aisha acceptait fondamentalement cette proposition également. Et comme je n’avais pas non plus de meilleurs plans, j’étais fondamentalement d’accord, mais... le mariage... hein.

« Euh... est-ce que vous pensez vraiment que c’est bien de m’épouser ? Franchement, je pense qu’il y a beaucoup de gens mieux que moi... »

Alors que je l’avais demandé, la princesse avait répondu en un éclair.

« Oui, je n’ai pas d’objections. Bien que vous ne semblez pas avoir confiance en vous, après avoir vu votre combat avec le Roi Orc, je pense qu’il serait plus difficile de trouver un homme meilleur que vous, au contraire. »

« ... C’est vrai. Bien qu’honnêtement parlant, jusqu’ici je n’ai pas su si ce sentiment que j’ai pour vous est romantique ou pas, mais en entendant parler du mariage, je ne me sens pas repoussée par l’idée. »

Bien qu’Aisha soit toujours la même pour l’instant, elle ne semblait pas être réticente envers le mariage.

Hmmmm, je me demandais ce que je devrais faire à propos de moi, l’homme, qui hésitait le plus...

Cependant, toutes les deux avaient donné une réponse directe concernant le mariage. Si je ne pouvais pas donner une réponse moi-même, alors je n’étais définitivement pas un homme.

Que je parle de mes compétences ou non, ce serait bien d’établir la confiance tout en vivant ensemble. Les deux filles avaient aussi dit qu’elles ne poseraient pas de questions sur mes compétences, alors restons en là pour le moment.

« ... Je comprends, nous allons nous marier. S’il vous plaît, prenez soin de moi. »

Ainsi, mon mariage avait été brusquement décidé.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre ^^

  2. Merci pour le chapitre )

  3. Le mariage le plus rapide de l'histoire !!! Et quid de la différence d'âge ? Myne a que 15 ans à la base non ? Après c'est un novel donc ça m'étonne pas tant que ça mais bon quand même..

    • Euh, là, on peut le voir comme un mariage politique à ce niveau là même si dans ce cas, c'est lié aux compétences.

      Et si tu regardes du coté de Genji, aussi bien Liscia que Roroa ont été aussi rapide.

      Et pour l'âge, au moyen-âge, 15 est déjà adulte. Un certain pays européen avait la majorité sexuel encore il y a quelques temps à 16 ans donc, et c'était encore plus tôt avant partout, donc rien de choquant surtout pour un mariage politique.

      Au niveau des LNs et autres, il y a plein de choses qui me choque, mais ça, pas du tout.

    • Pour la différence d'âge, ce n'est pas vraiment problématique. 4 ans avec la princesse et 10 ans avec Aisha

Laisser un commentaire