Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 30

***

Chapitre 30 : Le but de Sylphide

« Pour vous dire la vérité, un enfant né de parents ayant de bonnes compétences aura une chance extrêmement élevée d’avoir une bonne compétence du même niveau »

... Eh ? Qu’est-ce que ça voulait dire ?

« En d’autres termes, nous avons délibérément choisi des personnes ayant de bonnes compétences comme conjoint. C’est une façon de guider le pays sur le bon chemin, comme vous l’avez dit précédemment. »

Il semblerait que, pour trouver des candidats convenables comme partenaires de mariage pour leurs enfants qui assumeront l’ère suivante, ils recevaient des rapports sur les compétences acquises par les nouveaux adultes du temple.

Ainsi, quand un adulte qui avait une bonne compétence apparaissait, sa personnalité était étudiée pour qu’il ne puisse pas y avoir de problème, et s’il n’y avait pas de problème, il révélait l’information aux princes et aux princesses non mariés.

Les princes et les princesses qui avaient obtenu l’information confirmeront personnellement l’autre partie, et s’ils jugeaient qu’il n’y avait pas de problème, ils introduiraient l’autre partie comme conjoints et commenceraient les négociations, il semblerait que ce soit comme cela.

... Eh ?? Cela signifie.

« Oui, je suis venue ici pour confirmer de mes propres yeux si vous deviendriez mon mari. »

Qu’a-t-elle dit !! Moi, moi, moi, je serais le partenaire de cette dame !!??

A-Attendez une minute, hein ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? La dame devant moi deviendrait ma femme ? Eh ? Eh ? Ehhhhhhhhhhhhhhhhhhh !?

« Calmez-vous. Il est tout à fait naturel que vous vouliez choisir vous-même votre conjointe ? Bien que je sois de la royauté, je ne forcerais pas un mariage par mon autorité royale. »

« ... J’étais vraiment choqué. »

« Ouais, votre énervement était très drôle, c’est un charmant spectacle que vous nous avez présenté là. »

Elle avait dit ça en rigolant. La princesse qui souriait en regardant mon visage avait un air complètement différent de celle très digne qu’elle avait jusqu’à maintenant, il y avait une gentillesse digne de son âge.

Être une personne de la royauté était comme prévu difficile, hein.

Quand j’avais regardé le visage de cette femme, j’avais été gêné par Aisha à côté d’elle qui était soudainement devenue amère.

« Aisha, vous sentez-vous mal ? Est-ce que vous allez bien ? »

Alors que je commençais à lui parler, elle avait forcé un sourire et avait répondu « Je vais bien ».

Peu importe comment je le regardais, je voyais bien qu’elle n’allait pas bien...

Puisque j’étais vraiment redevable à Aisha, j’étais très inquiet pour elle.

Voyant l’échange entre Aisha et moi, la princesse avait fait « Fumu » et avait montré qu’elle réfléchissait à propos de quelque chose

« Pour l’instant, est-ce d’accord de continuer ? »

Ah, c’est vrai... Depuis qu’elle avait parlé de mariage, la conversation avait été interrompue.

« Ah oui. »

« Vous l’avez probablement remarqué lors de notre conversation, mais je connais les compétences que vous avez obtenues. »

Oula !!

J’avais senti mon cœur se mettre soudainement à battre avec violence.

On y arrivait enfin ! Les sujets pour lesquels je ne voulais qu’aucune question sont posés... Comment devais-je la tromper ?

Je ne peux penser à rien tout... boo-hoo.

« Les compétences qui vous ont été conférées et le style de combat que vous avez montré en combattant avec le Roi Orc, peu importe comment j’y réfléchis, je ne peux pas connecter ces deux. »

Une question extrêmement difficile à répondre, huh...

Probablement sachant que j’étais troublé, après avoir jeté un coup d’œil sur mon apparence, la princesse avait continué.

« J’ai entendu d’Aisha que lorsque le chef de guilde vous a demandé d’exposer vos compétences, vous avez refusé et vous avez donc été viré de la guilde. Je pense que c’est certainement une chose mystérieuse à propos des compétences qui vous ont été confiées. »

Aisha déglutit aussi en écoutant la princesse. C’était vrai après tout, vouloir à tout prix que ces compétences restait caché au point de choisir de quitter la guilde.

Il n’y avait aucune chance qu’elle ne soit pas devenue curieuse.

« Cependant, cacher ses compétences ne doit pas vous pousser jusqu’au point de quitter la guilde, non ? Pourquoi, pourquoi l’avez-vous caché ? »

« Aussi... les nombreuses compétences que vous avez démontrées dans la bataille avec les orcs. Le nombre maximum de compétences que Dieu peut conférer est de trois. »

L’argument de la princesse s’était progressivement rapproché de la vérité.

« Cependant, je pourrais affirmer que vous avez utilisé plus de dix compétences. En outre, le dernier que vous m’avez montré... la compétence pour créer un poignard. Je n’avais jamais entendu parler d’une telle compétence, même moi, un membre de la royauté qui a reçu des rapports sur diverses compétences du temple n’en a jamais entendu parler. »

Ah, la compétence [Réalisation] hein... Oui, si je me souvenais bien, personne ne l’avait et ne savait rien à ce sujet, hein.

Puisque les Rois Orcs différaient des monstres normaux, je pensais que c’était la raison pourquoi, en premier lieu, si vous n’aviez pas [Évaluation : Compétence] ou [Évaluation : Complète], vous ne l’auriez jamais su.

Probablement, n’était-ce pas quelque chose qui ressemblait à une compétence unique ?

Une telle compétence était juste devant ses yeux. On ne pouvait rien y faire si elle se posait de telles questions à ce sujet.

Pendant que je pensais à de telles choses, en regardant mon expression faciale qui était naturellement à l’étroit, elle pensait probablement que c’était mauvais de trop insister.

La princesse avait cessé de parler de cela, et s’était excusée.

« Désolé, j’étais trop agité. Je n’ai absolument pas l’intention de vous condamner pour ce que vous avez fait. Que pensez-vous de ça ? Aisha et moi en savons déjà tellement... Nous ne le dirons à personne d’autre. Alors, pourriez-vous nous dire votre secret ? »

Eh bien, c’était ce qu’elle avait dit.

C’était arrivé comme je m’y attendais.

Que dois-je faire ? Je pense que je peux faire confiance à Aisha. Non, je lui fais confiance. Cependant, puisqu’elle est soutenue par la guilde, je ne peux pas le dire quoiqu’il arrive.

Et la princesse... elle ne semblait pas être une personne à doubles visages, en parlant des deux, j’étais assez enclin à leur faire confiance. Cependant, son soutien était encore plus difficile à gérer que la guilde. Après tout, le pays la soutenait. Si quelque chose allait mal et que cela se propageait aux nobles en un clin d’œil, ils pourraient me retenir et se servir de moi. En pensant à cela, comme prévu, je ne pouvais pas le lui dire non plus.

Cependant, comme l’avait dit la princesse, il y a aussi des chances que la vérité exploserait en plein jour. Ils ne connaissent naturellement pas l’utilisation réelle de [Couper et Coller], mais ils pourraient répandre le fait que je possédais quelque chose de spécial.

Quand j’avais pensé à cela, je devais penser à une contre-mesure pour cela.

« ... Madame, comme vous l’avez deviné, j’ai un pouvoir très spécial. En ce qui concerne le contenu de mes compétences, je ne peux pas les dire, peu importe ce que cela implique pour ma propre sécurité. Si mon pouvoir devait être connu, je pense que n’importe quelles personnes influentes voudront certainement ce pouvoir. À cause de ça, mes droits civils et autres seront bafoués sans ménagement... Si cela devait arriver, je perdrais probablement l’endroit que je possédais dans ce pays... C’est pourquoi je ne peux pas parler de mes compétences. »

Quand j’avais dit ce que je ressentais vraiment, la princesse et Aisha avaient probablement compris et s’étaient renfrognées en pensant à la situation.

« ... Je vois ! Votre pouvoir est plus fort que ce que nous imaginions, non ? Eh bien, c’est vrai, vu que ce pouvoir a pu vous permettre de tuer un monstre de classe calamité. »

En disant cela, la princesse avait fermé les yeux et avait croisé les bras. Elle semblait réfléchir sérieusement à quelque chose.

Sans rien dire à personne, après cinq minutes de silence, la princesse avait parlé à nouveau.

« ... Je comprends bien votre raison de ne pas dévoiler vos compétences. Je pense certainement que vos raisons sont justes. Cependant, vous avez parfaitement raison. Vous devrez continuer à vivre. Prévoyez-vous de vous inquiéter tous les jours durant cette longue vie si cela s’était exposé ? »

!!!

Les mots que la princesse m’avait lancés étaient entrés profondément dans mon cœur comme si c’était des poignards.

Bien que j’avais intentionnellement essayé de ne pas y songer, oui, c’était comme l’avait dit la princesse. Ma vie à partir de maintenant, je devais la vivre comme si je m’inquiétais constamment quand mes compétences seraient exposées.

Tout se passait bien pour le moment, mais avec le temps, mon esprit allait progressivement s’user. Je ne voulais définitivement pas vivre une vie si dure.

Ayant reçu les Compétences de Dieu après tant d’ennuis, j’avais pensé que je devrais vivre et travailler dur dans ma vie à partir de ce moment-là, mais je ne voulais vraiment pas être tourmenté.

Cependant, que devais-je faire... Je ne savais pas...

Une grosse goutte de larme était tombée de mon œil. Je ne pouvais pas penser que mes perspectives d’avenir pourraient être aussi sombres.

Voyant que je commençais soudainement à verser des larmes, la princesse avait commencé à paniquer.

« Ah, désolée, ne pleure pas... J’abandonne... C’est vrai, peu importe comment vous êtes fort, vous êtes encore un jeune homme qui viens de passer à l’âge adulte, euh. Dire de telles choses pessimistes sur votre avenir prometteur, je suis vraiment désolée, s’il vous plaît, pardonnez-moi. »

Contre ma volonté, les larmes ne s’arrêteraient pas. Au début, seules des larmes étaient apparues, mais j’avais commencé à sangloter, sans pouvoir le contrôler avec ma volonté.

« Ugu ... gusu, uuu, h..uh? Vol.. on... volontairement, les, les larmes sont... »

Bien que je pleurais déjà, voyant à quel point la situation était gênante, Aisha qui attendait et observait tout jusqu’à maintenant avait soudainement commencé à parler.

« Myne ! Faisons un groupe !! »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Gundam-Unicorn-Phenex

    vivement la suite 🙂

  2. Je suis tout a fait d'accord avec Gundam-Unicorn-Phenex

  3. Coucou, on vient tout juste de se rencontrer , voulez vous me faire des enfants qui auront des superpouvoirs ? 🙂 A 15 ans, il doit de quoi être paniqué...

  4. Salut petite question, tu sortais un chapitre tous les jours avant mais maintenant c'est 2 par semaine, qu'est ce qui a changé entre temps? Le novel est tellement bien c'edt vraiment horrible, c'est d'ailleurs pour ça que je risque de décrocher :/

    • La réponse se trouve être dans la news d'annonce du projet...

      Au départ, il y avait un chapitre par jour car il s'agissait d'un nouveau projet, donc nous avons alloué un temps énorme pour avoir assez de chapitre en avance. Mais là, nous allons pas le faire en mettant tout notre temps pour un roman quand nous avons d'autre chose à faire, non ?

      Si tu arrête de lire ce roman à cause de ça, libre à toi, cela ne me fait ni chaud ni froid. Mais un petit truc comme ça. Combien de temps pense-tu qu'on prenne de notre temps au niveau du traducteur et des éditeurs pour un seul chapitre ?

      Pour ma part, c'est environ 1h de mon temps en édition pour un chapitre de Cut, alors que je trads également et que j'édite la totalité des chapitres qui sorte sur ce site pour la phase finale.

      Et aussi, on est pas payé pour faire ça, et je paye quasi tout les frais pour le serveur et autre pour vous faire plaisir, et j'ai droit à ce genre de commentaire...

      As-tu déjà été voir les autres teams avec leur rythme de sorties avant de dire ça ?

      À bonne entendeur adieu vu que tu as l'air de décroché à cause de notre rythme de merde.

      • 1
        1

        Juste pour ajouté une dernière pensée,
        c'est justement ce genre de commentaires égoïstes qui me encore moins avoir envie d'allouer plus de temps pour ce roman, car il a l'air d'être un aimant à ça.

  5. Merci pour le chapitre B]

Laisser un commentaire