Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 217

***

Chapitre 217 : Rapport au Roi

« Princesse, je vais rapporter au roi que nous vous avons sauvé, alors pouvez-vous attendre un moment ? »

« … Je comprends. Au fait, où sommes-nous ? »

« C’est la maison de mon clan. Elle est située dans la ville de Lucas, dans le royaume d’Augusta. Je sais que vous serez anxieuse seule, alors j’appellerai quelqu’un pour vous protéger. »

Cela dit, j’avais appelé le capitaine Franz.

Comme on pouvait l’attendre d’un capitaine, il était venu ici dès que possible.

« M’avez-vous appelé, Seigneur Myne ? »

« Ah oui, Capitaine Franz, j’ai une demande à te faire. »

Je lui avais brièvement expliqué la situation de la princesse Luca et lui avais dit que je devais aller à la capitale.

« Alors, je te la confie. »

Après avoir dit ça, j’avais utilisé la [Magie unique – Espace temps] pour me rendre dans la pièce habituelle à l’intérieur du palais royal.

Après que j’avais appuyé sur le bouton indiquant que j’avais sonné, la femme de chambre habituelle vint immédiatement.

« Seigneur Myne, êtes-vous ici pour rencontrer le roi ? »

J’avais hoché la tête tout en lui répondant. « Je suis toujours désolé de vous obliger de faire ça. »

Après le lui avoir dit, je baissais la tête.

Comme si c’était son travail, elle sortit immédiatement.

Elle était peut-être allée en parler au Roi.

… Et bientôt, la servante revint, le Roi se trouvait derrière elle.

« Myne, ça va ? … On dirait que ça va. Est-ce que cela a marché ? »

Il avait l’air extrêmement nerveux, car il ne respirait même pas en parlant.

« Oui, j’ai réussi à la sauver, et nous ne sommes même pas rentrés en contact avec le Roi-Démon. »

« Je vois, je vois, je vois… comme on attend de toi, Myne, mon garçon. Et maintenant que j’y repense dans l’affaire du dragon, je suis extrêmement désolé de t’avoir dérangé. »

Pendant que le roi et moi parlions, j’avais réalisé que la bonne nous regardait d’un air curieux.

« Hm ? Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« … Euh, Votre Majesté, il y a quelque chose que je voulais vous demander… Je veux prendre ma retraite ce mois-ci. »

« Quoi !? La retraite de la femme de ménage en chef serait gênante… Mais pourquoi ? »

« … En fait, je vais me marier… »

« Oh, un mariage, c’est une première pour moi. Si c’est le cas, on ne peut rien y faire. Alors, qui est l’heureux élu ? »

« … Cette personne… est le Capitaine Cecil. »

L’histoire de la bonne continua.

Il semblerait que, au moment où j’étais allé faire mon rapport, le capitaine Cecil l’avait demandée en mariage.

Eh bien… j’avais entendu dire qu’elle lui avait rapidement mis la main dessus, mais… que puis-je dire ?

« Cecil, hein… cette stupide fille ! Dois-je la renvoyer maintenant ? », dit férocement le Roi tout en écoutant l’histoire.

« … S’il vous plaît, pardonnez-lui pour cette fois, Votre Majesté. »

La servante supplia désespérément le roi de lui pardonner. C’était assez évident.

Si elle se mariait, son mari serait au chômage.

Il y avait aussi une raison pour laquelle elle avait choisi Cecil, et c’était parce qu’elle faisait toujours partie de l’élite, étant capitaine chez les chevaliers de Konoe.

« D’accord, j’y reviendrai plus tard, mais pour l’instant, Myne, pourrais-tu amener la Princesse Luca avec toi ? Je vais écrire un mot au Roi d’Oose. »

« Je comprends, je l’emmène tout de suite. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Laisser un commentaire