Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 216

***

Chapitre 216 : La détermination et l’amour de la princesse Luca

« … Alors, est-ce que… l’enfant de ce type est vraiment en moi ? » demanda lentement la princesse Luca alors que d’énormes gouttes de larmes roulaient sur ses joues.

« Aah, s’il vous plaît ne pleurez pas. Si j’utilise mes compétences, je suis sûr que je peux effacer le fait que vous soyez enceinte. Le seul problème est que le bébé va mourir… Donc j’ai pensé que je pourrais le faire après avoir entendu vos intentions, princesse. »

« Il est impardonnable, en tant que fille d’une famille royale, de porter les enfants d’un démon. Même s’ils naissaient, ils ne pourront pas avoir une vie décente. De plus, je ne veux pas salir le sang de la famille Oose en portant cet enfant. »

La princesse Luca ouvrit grand les yeux après avoir versé ses larmes, mais elle put me répondre d’une manière noble.

« Sire Myne, si vous pouvez vous débarrasser de cet enfant dans mon ventre, alors je vais vous supplier de le faire. »

Très bien, j’avais obtenu le consentement de la princesse Luca. Devrais-je couper à la fois le contrat d’esclave de la même manière que celui de Pillows et l’enfant dans son ventre ?

Bien sûr, je tuerais un enfant, mais c’était ce que voulait la princesse Luca.

Pour l’instant, j’avais commencé par utiliser [Couper] sur le contrat d’esclave.

Ensuite, j’avais [Couper] l’état de grossesse… Et cela devrait libérer la princesse Luca de l’esclavage de Xanadu. Je collai ensuite le statut « enceinte » sur un caillou.

Il serait préférable de consulter mes femmes pour savoir ce que je devais faire de ce caillou.

L’enfant était probablement mort à ce moment-là…

Mais je devrais quand même aussi consulter l’opinion de l’autre à ce sujet.

« C’est fait, princesse. »

Pour l’instant, j’avais accepté sa proposition, ce qui lui avait donné de l’espoir, car je l’avais enlevé en douceur.

Ce qu’elle me fit après, c’était le soi-disant câlin de princesse. Mais je pense que câliner la princesse Luca comme ça était identique à un vrai câlin de princesse.

C’était idiot de ma part de penser ainsi.

« …Uh, uhmm… Sire Myne. »

La princesse Luca appela mon nom d’une voix embarrassée qui s’estompait lentement.

« … Qu’est-ce qu’il y a, Princesse ? »

« C’est-à-dire… Puisque je suis la première princesse du royaume d’Oose, et maintenant que le pays a été détruit, et que mon corps a été souillé… alors voici, ce que j’essaye de vous dire, s’il vous plaît, arrêtez de m’appeler princesse et appelez-moi par mon prénom !! »

« Je peux comprendre vos sentiments, mais je ne peux pas nier le fait que vous êtes toujours une princesse, alors s’il vous plaît, pardonnez-moi le fait que je continue encore de vous appeler Princesse. »

« … Très bien. Au fait, je ne sais pas qui vous êtes, Sire Myne, celui qui m’a aidée à sortir de cet enfer. Pourriez-vous me parler de votre position ? »

« Mon nom est Myne Fortuna. »

« Fortuna ? Êtes-vous un enfant issu de la noblesse ? »

« Non, je suis effectivement un noble, mais je ne suis pas né noble. »

« Eh ? Eehh ? Qu’est-ce que ça veut dire ? »

« C’est dû au fait que ma femme est la première princesse du royaume d’Augusta, donc… à l’heure actuelle, je suis un noble. »

« Wôw, donc vous êtes marié à la princesse Sylphide… C’est donc… donc Sire Myne, vous êtes marié à Lady Sylphide ? »

La voix de la Princesse Luca semblait triste alors qu’elle répéta ça comme si elle ne pouvait pas l’accepter.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Un commentaire

Laisser un commentaire