Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 171

***

Chapitre 171 : Un nouveau donjon (13)

« … Devrions-nous y aller ? », avais-je demandé en réponse, en voyant que la piste ensanglantée continuait à descendre l’escalier.

Tout le monde était… dans le même état, et même les habituels énergiques Waffle et Kuu descendaient les escaliers avec prudence et en silence.

Puis, Sylphide, avec son épée Linus dégainée… et moi, avec ma lame de foudre et ma dague en acier tenues dans mes mains, nous avions avancé avec la pensée qu’il faudra mener le combat chaque fois que ce sera nécessaire.

Aisha aussi avait son arc sur l’épaule et un poignard dans la main.

Il était vrai que je fondais beaucoup d’espoir en Aisha et son [Archer — Saint], mais dans ce passage étroit, c’était le genre de situation où il était difficile pour elle d’utiliser son arc.

Ainsi, quand ce genre de situation se présentait, elle préparait un poignard, elle était aussi bien entraînée à l’utilisation de cette arme.

Avec une telle préparation en matière d’équipement et d’entraînement, il n’était pas étonnant qu’elle soit une ancienne aventurière de rang B.

Maintenant que je m’en souviens, mon père n’avait pas la compétence [Dague], mais d’après mes souvenirs, il pouvait utiliser normalement cette arme. Je supposais que pour un chasseur ou un archer, la dague était fondamentalement une sorte de seconde arme.

« … Eh bien, nous sommes arrivés au 4e étage… mais qu’est-ce qui se passe avec ce niveau ? »

Sylphide avait vu une énorme zone juste devant ses yeux, elle était éprouvée.

J’y avais pensé lorsque nous étions au 3e niveau… mais jusqu’à présent, je n’avais jamais vu de telles structures dans aucun des autres donjons où j’étais allé.

Ce quatrième étage, on pouvait dire que le niveau avait radicalement changé… c’était même l’exact opposé du niveau précédent.

… Non, laisse-moi y réfléchir un peu plus. Peut-être que la raison pour laquelle le donjon a l’air si étrange, c’est parce qu’un démon y est passé et a foutu le bordel ?

… Il y avait un couloir juste devant mes yeux.

Le couloir était si vaste qu’on ne pouvait pas en voir le bout. C’était une ligne droite, allant d’un bout à l’autre.

La seule chose qui existait à ce niveau, c’était ce passage. Il n’y avait rien d’autre à part ça.

Peut-être qu’il y avait une porte cachée quelque part dans ce niveau, semblable à celle que nous avons trouvée au troisième niveau…

Juste pour que vous sachiez, quand nous étions revenus sur nos pas, cela nous avait amenés dans une impasse.

Ce n’était qu’un passage direct, qui nous faisait avancer pour toujours et à jamais.

Et, sur le bord du couloir, la trace continuait depuis le troisième étage. C’était le sang de celui qui était encore traîné dans l’abîme devant nous. C’était comme si le sang nous invitait à le suivre jusqu’au bout du chemin.

« Que pensez-vous de ça ? », demanda Sylphide

« … je n’en ai aucune idée… cependant, on dirait qu’elle nous invite à avancer. », répondit Aisha.

Oui, il y avait cette possibilité.

Nous ne savons pas ce qui nous attendait, mais ce que je savais, c’était que pendant que je battais la gargouille, celui-ci avait pris le risque de s’enfuir.

Si cela se produisait, nous nous méfierons évidemment de tout ennemi qui rôderait autour de nous.

Ce qui voulait dire que cette traînée de sang pourrait nous conduire dans un piège.

D’une certaine façon, ce n’était qu’une hypothèse.

Et évidemment, c’était peut-être quelque chose qui était trop tiré par les cheveux…

Cependant, indépendamment de connaître les objectifs de l’ennemi, quel qu’il soit, nous devrions nous préparer au pire.

C’était pourquoi, pensant qu’il s’agissait d’une invitation à aller de l’avant, nous agissions avec prudence.

« Soyez tous prudents, s’il vous plaît. »

Après avoir observé attentivement notre environnement, vérifié s’il y avait quelque chose ou quelqu’un, nous nous étions déplacés à un rythme très lent.

Après une cinquantaine de minutes de marche, nous avions entendu un bruit étrange devant nous.

« … Sauvez… moi… »

« C’était quoi !? »

Alors que j’élevais la voix, Waffle avait aussi élevé sa voix « Wafu! ».

{Myne ! Il y a quelque chose, devant nous !!}

En même temps que Waffle élevait la voix, j’avais moi aussi utilisé ma [Sens — Large] !

Là, je sentais une présence plutôt faible. Mais il y avait aussi une présence inquiétante et énorme.

Cette énorme présence inquiétante.... cela m’avait rappelé le puissant Roi Orc que j’avais affronté auparavant.

… Puis, un sentiment étrange et bizarre que je n’avais jamais ressenti auparavant… Il y en avait deux.

« Tout le monde… attention… il semblerait qu’il y ait un ennemi aussi puissant qu’un Roi Orc. »

Quand j’avais dit aussi puissant qu’un Roi Orc, cela signifiait qu’il y avait un ennemi qui était de niveau Désastre.

Peu importe le niveau de Sylphide et Aisha, il n’y avait aucune chance qu’elles puissent gagner ce genre de combat.

Je devrais me battre seul.

Cependant, à part le monstre de niveau Désastre, il y avait deux autres présences… je pouvais aussi ressentir quelque chose de cruel de leur part.

« … Quoi ? Ne viens-tu pas de parler d’un Roi Orc ? »

Sylphide fronçait les sourcils en entendant ce nom inattendu.

« Je suis sûr que ce n’est pas un véritable Roi Orc, mais un adversaire similaire et qui est aussi fort que lui. »

En regardant droit devant moi, j’avais corrigé la fausse conception de Sylphide.

« … Un monstre de rang Désastre, c’est ce que tu dis… Pour être honnête, se battre avec ce genre de monstre pourrait être trop dur pour moi et la Princesse. »

Aisha avait ensuite analysé calmement la situation.

Cependant, je n’avais parlé à personne de l’autre chose qui m’inquiétait.

« … À propos de ça… Il n’y a pas uniquement un monstre de rang Désastre. Il y a aussi deux présences que je n’avais jamais ressenties auparavant. »

Après l’avoir dit à mes femmes, celles-ci avaient dégluti.

Ces deux présences… ça pourrait être…

« Gururururururuuuuu !! »

Soudainement, des hurlements d’oiseaux résonnèrent autour de nous… puis nous avions entendu une voix gémissante incluant un son vicieux, ce qui avait interrompu nos pensées.

J’étais sûr que le propriétaire de ce son vicieux… était le monstre de rang Désastre.

« … Que… quelqu’un… vienne… me… sau… ver… »

J’avais pu entendre la voix d’une personne plus loin dans les profondeurs.

« Sylphide, Aisha… Utilisez vos compétences défensives tout de suite ! Concentrez-vous simplement sur votre protection ! Waffle, Kuu et moi nous engagerions le combat ! »

« … Je suppose qu’on ne peut rien y faire. Tu nous avais demandé de nous échapper quand tu te battais contre le Roi Orc. Mais depuis, nous aussi, nous nous sommes suffisamment améliorés pour nous protéger. »

Sylphide haussa les épaules, puis utilisa ses compétences défensives.

Aisha m’avait compris, elle active aussi ses compétences défensives.

« … Dans le pire des scénarios, je pourrais aussi vous demander de vous échapper. »

Je serrais fort mes armes, puis je m’étais mis à courir en avant.

Derrière moi se trouvaient Waffle et Kuu qui couraient et flottaient avec moi. Plus loin, Aisha et Sylphide, qui étaient également allées de l’avant avec prudence.

Alors, ce que nous avions devant mes yeux était…

L’énorme derrière d’une chimère.

Nom : Chimère fidèle

Niveau : 96

Race : Créature magique (Corps expérimental)

Sexe : — -

[Compétences]

Magie unique — Aurore

Magie unique — Tempête

Yeux démoniaques — Poison mortel

[Talents]

Mastication

« … Ce monstre. »

« Quoi !? Une chimère… »

C’était la première fois que je voyais un monstre aussi énorme, et cela m’avait submergé sans le savoir.

« Myne ! ! ! Là-bas ! Regarde la bouche de la chimère !! »

Aisha cria soudainement, et tandis que je regardais la bouche de la chimère…

Hein ? Au milieu de sa bouche se trouvait… un corps humain !?

« … Sauvez… moi. »

Encore une fois, j’entendis le son de cette personne !

Cependant, ce son que j’entendais depuis le début, venait en fait de dessous les pieds de la chimère.

J’avais lentement scruté le corps de la chimère, de sa bouche jusqu’aux pieds.

Pendant que je regardais, là-bas… j’avais vu quelqu’un. Son bras droit et son pied gauche étaient découpés, et tout le corps était couvert de sang, cette personne se nommait… Tales.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire