Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 172

***

Chapitre 172 : Un nouveau donjon (14)

Tandis que je dirigeais lentement ma vue de la bouche de la chimère jusqu’à ses pieds…

Ce que j’avais vu, c’était… Tales. Il avait son bras droit et sa jambe gauche arrachés, et tout son corps était couvert d’une mare de sang.

{ … Tales.}

Quand nous avions vu Tales réduit à un tel état, nous étions tous à court de mots, puis j’avais soudainement entendu quelqu’un applaudir de quelque part.

« Était-ce vous ? Ceux qui avaient vaincu les gargouilles ! C’est magnifique, non, c’est vraiment un exploit incroyable ! »

!!

Était-ce lui !? Si je ne me trompais pas, c’était bien ce type que j’avais vu l’autre jour !

C’était la personne que j’avais vue quand j’étais sur le dos de Jormungandr…

Il était avec les autres monstres, ils tuaient des villageois qui s’étaient déjà rendus… C’était ce type ! !

« … Es-tu… un démon ? »

« Aah, c’est comme tu l’as dit. Je suis un soldat de la race des démons, je m’appelle Xanadu. »

Xanadu, ne se souvenait-il pas de m’avoir vu à l’époque ? Se pourrait-il qu’il m’ait oublié après m’avoir vu ?

« … J’aimerais que vous nous remettiez cette personne. »

J’avais pointé du doigt Tales, tout en parlant au démon qui se faisait appeler Xanadu.

« … Fumu, vous avez l’air d’être une personne assez impolie, hein ? Je vous ai pourtant donné mon nom ? »

… Hein ? Je n’imaginais pas que ce démon aurait le sens de la courtoisie.

Toutefois, c’était regrettable, mais ce qu’il avait dit était certainement vrai. Vu la situation de Tales, je pensais qu’il ne me restait plus beaucoup de temps, mais le fait qu’un démon dise qu’un humain était impoli m’avait pris aux dépourvues.

Alors, tout en ajustant ma posture, j’avais baissé la tête devant le démon.

« Comme vous me l’avez fait remarquer, je m’excuse de mon impatience. Je m’appelle Myne, je suis de race humaine, et je suis aussi un chasseur. »

« Oh… les humains peuvent donc se montrer polis. Je croyais que tous les humains étaient comme cette personne derrière moi, une bande de barbares non civilisés. »

Comme Xanadu était de bonne humeur, il donna un léger coup de pied dans l’estomac à Tales.

… Ah, alors il parlait de Tales. J’étais sûr qu’il avait regardé Xanadu avec des yeux fiers.

Je m’imaginais un peu ce qui s’était passé quand Tales avait rencontré Xanadu, cela devait être assez drôle…

« Nous nous excusons pour la grossièreté de cet homme, alors pourriez-vous nous le remettre ? »

J’avais une nouvelle fois parlé à Xanadu, mais cette fois avec une voix bien élevée. Après avoir réfléchi une seconde, il avait appelé la chimère.

« Sujet d’essai numéro 1, puisque tu as déjà tant mangé, je suis sûr que ton estomac est plein en ce moment. Alors, ça te dérangerait-il de ne pas manger l’humain restant ? »

Maintenant qu’il l’avait mentionné, où étaient les autres membres du cercle des dompteurs de démons… la seule personne que j’ai vue était Tales et ce démon… Ne me dites pas qu’ils se sont fait avoir par la chimère… !?

« Guooooooo. »

Après avoir entendu les paroles de Xanadu, la chimère avait grogné.

Puis, il avait commencé à mâcher les cadavres qui se trouvaient dans sa bouche, tels quels.

« Comment est-ce ? On dirait qu’il ne mangera pas ton ami… Très bien, laisse-moi te rendre cette personne en remerciement de ton attitude polie. »

Comme Xanadu avait fini de le dire, il avait attrapé Tales par le cou, il nous l’avait lancé.

« Awawa... »

Avec un mouvement si soudain, j’avais utilisé en toute hâte le [Renforcement physique — Large], et j’avais attrapé ainsi le corps de Tales qui volait vers moi.

… C’était grave, on ne pourrait peut-être pas le sauver.

En voyant son corps de près, c’était encore plus grave que je ne l’imaginais.

Il avait peut-être été mâché par la chimère, car il avait laissé d’énormes marques de morsures sur son corps.

Et ce qui était encore plus évident pour les yeux, c’était son bras droit et sa jambe gauche manquants.

Avec cette simple déduction, j’étais sûr que c’était la chimère qui avait mangé ces deux parties du corps.

Si j’utilisais [Régénération], je pourrais être capable de le guérir, mais…

Il y avait un risque que Xanadu nous regarde, et ce n’était pas comme si je voulais prendre des risques pour sauver cette personne.

Cela peut paraître cruel d’être aussi calculateur, mais j’allais utiliser la [Magie de soutien – petit rétablissement progressif] sur lui, et le laisser endurer pour le moment.

Cela ne servait à rien d’abattre toutes nos cartes devant notre adversaire, n’est-ce pas ?

{Aisha. Tu n’as pas besoin de guérir Tales pour le moment.}

{Je comprends, tu ne veux pas montrer toutes nos cartes à notre ennemi.}

Si c’était mon beau-frère ou le capitaine Franz, je les guérirais immédiatement.

Mais Tales… je ne voulais vraiment pas dire quelque chose comme ça, mais il avait récolté ce qu’il avait semé.

« Alors, ça te convient ? »

Après avoir porté les premiers soins à Tales, Xanadu nous avait soudainement parlé.

« … Oui, merci beaucoup. »

« Fumu, je vois. Tu es vraiment une personne bien élevée. Cette personne, comment puis-je dire. Elle s’est comportée de la même manière que la majorité des humains. Parce que la plupart des humains que je connais attaqueraient immédiatement sans dire un mot à la vue d’un démon. Tandis que toi, tu m’as fait vivre une très belle expérience. »

… Eh bien, normalement on agirait ainsi.

En laissant de côté la chimère, ce démon nommé Xanadu était vraiment une personne difficile à cerner.

Franchement, à quoi pensait-il ? Je n’en avais absolument aucune idée.

« … Alors, Myne ? Ce que je veux te demander, c’est : pourquoi es-tu présent dans ce donjon ? »

Nous voilà venus au sujet principal ! Avec ma réponse, cette pièce pourrait se transformer en champ de bataille. Je devais faire attention aux attaques-surprises.

« … Nous sommes venus détruire ce donjon. »

Après avoir répondu à sa question, le sourcil droit de Xanadu vacilla légèrement.

C’était juste une simple supposition, mais il ne pensait pas que j’allais lui donner mon but en lui répondant aussi vite.

« Oh, ce donjon… hein ? Sais-tu que c’est nous, les races démoniaques, qui avions créé ces donjons ? »

« … Oui, bien sûr que nous le savons. »

« Ce qui veut dire que toi et moi sommes ennemis. Est-ce ce que tu dis ? »

« … Je suis sûr que c’est à quoi cela mènera. »

Alors, qu’est-ce qu’il allait faire ? Laissera-t-il la chimère attaquer en premier ? Ou sera-t-il celui qui se battra ?

M’attendant à des attaques-surprises, je m’étais préparé.

« Ku ku ku ku... Uhahahahahahahahahahaha. Tu as en effet éveillé mon intérêt. »

Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais.

J’avais pensé qu’il se précipiterait sur moi avec l’intention de tuer.

« Pillows, viens ici. »

Xanadu avait ensuite appelé quelqu’un qui était dans le dos de la chimère.

Pillows ? Il avait un autre compagnon avec lui !? Aah, je venais de me rappeler que j’avais senti deux présences !

J’avais confirmé une présence étrange en utilisant [Sens — Large]… Donc si l’une d’elles était Xanadu, alors l’autre était un autre démon !? Sérieusement, une créature de catégorie Désastre et deux démons…

Normalement, nous aurions été dans une situation désespérée.

Mais je ne comprenais pas pourquoi Xanadu riait… ?

Cependant, si vous regardiez de notre côté, nous avions aussi deux Bêtes Divines.

Nous ne serions pas en infériorité quand il s’agira de combattre.

Alors, la personne que Xanadu avait appelée était… étonnamment une elfe.

Non, elle avait l’air légèrement différente d’une elfe. Sa peau était plus foncée.

« Laissez-moi vous la présenter. Voici ma jolie subordonnée, elle s’appelle Pillows. Comme vous le voyez, c’est une elfe… mais ce n’est pas une elfe habituelle. »

Depuis tout à l’heure, l’elfe nommée Pillows nous jetait des regards emplis de haine.

… Même si c’était notre première rencontre, pourquoi nous regardait-elle avec haine ? S’était-on déjà rencontrés quelque part ? Non, mais la seule elfe que je connaissais, c’était Amy.

« … S’est-on déjà rencontrés quelque part ? »

Je lui avais demandé sans le savoir, puis, sans dire un mot, elle avait détourné le visage.

« Ku Ku Ku Ku... Cette fille a une haine féroce contre les humains. Eh bien, je vous laisse vous demander pourquoi elle les déteste. »

… Je vois, donc elle était la même qu’Amy… Elle était donc aussi une survivante de cet incident tragique.

La haine qu’elle avait ne nous était pas spécialement destinée, elle détestait déjà toute la race humaine. Et ceci à cause de ce que nous avions fait à sa race… Je supposais que c’était ce qui avait dû se passer.

« Eh bien, Myne, pendant qu’on y est. Veux-tu jouer à un jeu ? »

… Un jeu ?

Qu’est-ce qu’il voulait faire maintenant ? J’avais un mauvais pressentiment.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire