Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 147

***

Chapitre 147 : Histoire bonus — Airy

« Airy, c’est moi ! Sylphide... »

Après avoir entendu frapper à ma porte, j’avais pu entendre la voix de Sylphide Onee-sama derrière la porte.

« Onee-sama ! »

J’avais couru en hâte et j’avais ouvert la porte.

... Cependant, parce que j’étais pressée, je ne pouvais pas respirer correctement et ma poitrine avait fini par me faire mal.

Quand j’étais allée chez Onee-sama pour y passer la nuit, le bain que j’avais pris m’avait vraiment amélioré mon état pendant un moment. Cependant, au bout d’un certain temps, mon corps était redevenu faible.

J’avais rapidement ouvert la porte et j’avais laissé entrer Onee-sama dans ma chambre.

« ... ! Qu’est-ce qui s’est passé Airy ? Ne t’ai-je pas déjà dit de ne pas courir ! »

« ... je suis désolée, Onee-sama, j’étais excitée quand j’ai su que tu venais, alors j’ai couru sans le remarquer... »

Sylphide Onee-sama me regarda avec un visage inquiet.

J’étais désolée, je ne voulais pas t’inquiéter.

« Viens ici Airy, accroche-toi à moi. »

Sylphide Onee-sama avait tendu les mains vers moi, puis en lui tenant les mains, j’avais commencé à respirer profondément.

Huu, Haa, Haa, Huu, Haa...

Heureusement, la respiration s’était calmée. Avec ça, Onee-sama n’aura plus à s’inquiéter pour moi.

« C’est bon, je vais déjà bien ! Encore une fois, je m’excuse d’avoir fait en sorte qu’on s’inquiète constamment pour moi. »

« Ne t’en fais pas, tant que tu n’en fais pas trop... pour ne pas m’inquiéter à nouveau. »

Aah, c’était la réponse habituelle d’Onee-sama. C’était pourquoi je voulais rétablir rapidement mon corps faible le plus vite possible pour qu’Onee-sama n’ait plus à être triste.

D’après ce que mon beau-frère Myne avait mentionné, il semblerait que mon corps stockait à l’intérieur moins de mana que chez les autres.

Et à cause de cela, il en résultait ce corps faible qui était le mien.

Au contraire, si elle ne descendait pas en dessous d’un certain seuil, l’état ne s’aggraverait pas, alors il semblerait qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter...

... Cependant, même si je n’en connaissais pas la raison, il ne semblerait pas y avoir de méthode pour la guérir dès maintenant.

Mais, grâce au beau-frère Myne, nous avions pu identifier le symptôme.

Quant à la méthode de traitement... Tant que je restais chez beau-frère Myne et Onee-sama dans la famille Fortuna, je pouvais utiliser le bain à tout moment !

Quant à savoir pourquoi le bain pouvait aider à traiter mon corps, je me le demandais encore maintenant.

Ce bain, ce n’était pas du tout un bain ordinaire. Si je ne me trompais pas, l’eau utilisée dans le bain était une fabrication spéciale.

En fait, l’eau avait été créée grâce à une compétence du beau-frère, donc c’était lui qui fournissait l’eau.

Alors qu’il travaillait sur une méthode consistant à faire en sorte que la température de l’eau soit constamment élevée... C’était probablement lié à l’énorme quantité de magie utilisée pour maintenir la chaleur, ce qui en faisait alors une eau magique.

Même si mon corps avait été diagnostiqué comme ayant un déficit chronique de mana, tant que j’entrais dans ce bain, mon mana manquant serait temporairement restauré.

En fait, l’autre jour, quand j’étais allée chez mon beau-frère, j’avais pu confirmer l’ampleur de l’effet.

C’était pourquoi j’avais demandé d’être dans le clan qui avait été créé par mon beau-frère et Onee-sama.

Si je pouvais faire partie du clan, je pourrais aller à Lucas et y rester autant que je voudrais. Ce qui voulait dire que je pourrais aller prendre un bain tous les jours !

Quand j’avais parlé de cette idée à mon beau-frère, il m’avait dit qu’il allait créer un bain dans le palais.

Cependant, ma motivation était de pouvoir me déplacer librement, afin de récupérer le temps que j’avais passé à l’intérieur de ma chambre.

Si j’y parvenais, je pourrais enfin sortir du palais et profiter de ma jeunesse, en partant joyeusement à l’aventure

C’était pourquoi, quand mon beau-frère m’avait suggéré l’idée de créer un bain à l’intérieur du palais, j’en avais été troublée.

Je préférais aller chez lui et me faire soigner dans sa salle de bain.

Heureusement, mon beau-frère Myne était aussi gentil qu’Onee-sama. C’était la raison pour laquelle j’avais pleuré devant mon beau-frère.

« ... je me demande si mon beau-frère me déteste ? »

... Après cela, on m’avait donné une condition avant de pouvoir rejoindre le Clan. Cette condition était... « Obtenez l’approbation de ton Père et de ta Mère ».

Comme mes deux parents me gâtaient beaucoup, j’étais sûre que la condition serait immédiatement approuvée... Cependant, j’avais obtenu un résultat inattendu.

« Non. Je n’approuverai jamais. »

« Moi aussi, je ne le permettrai pas. »

Quand je leur avais posé la question pour la première fois, mes parents m’avaient immédiatement répondu que c’était le cas.

Le temps qu’il leur avait fallu pour me répondre était exactement 0,5 seconde. C’était vraiment une réponse instantanée.

« Pourquoi pas ? Si je peux rester chez mon beau-frère, je pourrai soigner mon corps ! »

J’avais inconsciemment élevé la voix vers mes parents.

« Ça a l’air d’être une offre intéressante. Cependant, le traitement n’est que temporaire, n’est-ce pas ? Si c’est le cas, que se passerait-il si ton état redevient mauvais ? Ce ne sera pas la même chose qu’au palais, il n’y aura pas de femme de ménage pour t’aider, tu le sais, non ? De plus, si je demandais à Myne de créer le bain à l’intérieur du palais, le problème serait réglé. »

Kuh, c’était exactement la même réponse que celle de mon beau-frère...

Après cela, j’avais essayé de les persuader plusieurs fois, mais en vain, Père et Mère s’obstinaient à secouer la tête.

« ... Qu’est-ce qui ne va pas ? Airy, ton corps te fait encore mal ? »

Aah, je ne pouvais pas... J’étais inconsciemment plongée trop profondément dans mes pensées.

« Oh non, ce n’est rien Onee-sama, je viens de me rappeler quelque chose de mauvais... »

« Fumu ? Que semblait-il s’être passé ? Si tu es d’accord, tu peux en discuter avec moi ? »

Je ne pouvais pas laisser quelqu’un s’inquiéter à nouveau, je devais en quelque sorte détourner le sujet ! !

« ... C’est vraiment bon, Onee-sama ! D’ailleurs, pourquoi es-tu ici aujourd’hui ? C’est rare de te voir soudainement venir ici. »

« ... Vraiment ? Si tu ne veux pas le dire, je ne te forcerai pas. Quant à la raison pour laquelle je suis ici aujourd’hui, c’est parce que mon mari avait quelque chose à rapporter à mon père, alors je suis allée voir ma jolie sœur Airy.

« Bien sûr, la maison du clan va bientôt être construite, alors as-tu demandé la permission à Père et à la Mère ? Et comme tu n’en as pas parlé, je me suis inquiétée, alors comment était-ce ? Papa et maman l’ont-ils approuvé ? »

C’était exactement ce que je pensais tout à l’heure. Que ce soit une coïncidence ou non, mais je m’y attende de la part d’Onee-sama.

« ... Comme je m’y attendais, Onee-sama. Pour être honnête, je pensais à ce que tu viens de dire. »

Si c’était le cas, parlons-en avec Onee-sama. On ne le savait jamais, peut-être qu’elle pouvait trouver une idée brillante !

« Nn, j’imagine qu’ils étaient tous les deux contre, n’est-ce pas ? »

« ... C’est exactement comme tu l’imagines. »

« Père et Mère sont tous les deux surprotecteurs envers toi. Je peux imaginer que c’était à cause de la fragilité de ton corps depuis l’enfance. Je crois comprendre pourquoi ils avaient dû refuser. »

Je n’avais pas besoin d’Onee-sama pour me le dire, je le savais déjà !

Attendez, ce n’était pas ça, je voulais que ma Onee-sama trouve un moyen de me laisser rejoindre le clan !

« Est-ce que tu as des idées ? »

« Fumu... Je n’ai pas d’idée, mais je suis sûre de pouvoir le résoudre. »

Elle n’avait aucune idée, mais cela allait être résolu !? Qu’est-ce que ça voulait dire !?

S’il y avait un moyen comme ça, j’aimerais qu’on me le dise !!

« O, onee-sama !! Qu’est-ce que ça veut dire !? As-tu un moyen de convaincre Père et Mère ? »

« Ouais, ça dépendra de ce que Myne dira à Père, tout se décidera là. Je retourne auprès de Myne, est-ce que tu veux me suivre, Airy ? »

Beau-frère !? Quel genre de conversation allait-il avoir ?

Quoi que ce soit, si je pouvais rejoindre le clan, bien sûr que je la suivrais !

« Oui ! J’aimerais aussi t'accompagner. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Un commentaire

Laisser un commentaire