Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 128

***

Chapitre 128 : Les sentiments d’Amy

Finalement, sans faire de pause, nous avions couru, mais nous n’avions toujours pas pu atteindre le Labyrinthe de l’Arbre Monde.

... Le territoire des l’elfe était aussi loin que prévu.

En chemin, j’avais vu la ville de Lunawan et j’avais pensé que c’était bien de faire une pause dans notre voyage pour aujourd’hui.

Avec cela, il serait facile de se rendre dans cette ville dans le futur.

Voyageant dans différents endroits pour élargir notre champ d’action, nous allions faire une pause dans cette ville comme nous en avions convenu !

Quand j’étais encore sous l’égide de la Guilde des Aventuriers, bien que ce fût pour une journée... si je ne m’abuse, la quête pour livrer l’huile de slime était pour cette ville de Lunawan.

En rentrant chez moi et en le rapportant à Aisha, j’avais été surpris d’être allé si loin.

En ce qui concernait le Labyrinthe du Ciel, il était peut-être encore plus éloigné que je ne le pensais, car on disait qu’il y avait encore une longue route à faire pour s’y rendre.

Alors, j’allais devoir parler à Amy du message que Fenrir m’avait transmis.

« Amy, Fenrir a un message pour toi. »

Quand je lui en avais parlé, son corps avait tremblé un instant et son visage s’était tourné lentement vers moi.

Avec le cas d’Ymir, avoir affaire à des Bêtes divines devait être traumatisant pour elle, le fait d’avoir un message de Fenrir lui ferait évidemment peur.

« De la part de Fenrir... elle, elle a un message pour moi ? »

Oui, après tout c’était peut-être impossible...

Rien qu’en entendant le nom de Fenrir, elle était déjà dans cet état, si elle devait faire face à Ymir, j’étais sûr qu’elle s’évanouirait immédiatement.

Mais si je ne transmets pas le message que Fenrir avait demandé...

« Oui, je suis désolé, mais reste calme et écoute le message. »

« ... O, Oui »

... j’étais inquiet.

« Apparemment, Ymir veut s’excuser auprès de toi, Amy. Strictement parlant, c’est pour s’excuser pour les elfes dans son ensemble plutôt que pour toi... enfin c’est ce que je pense. »

Avant qu’Amy ne réagisse, mes deux femmes avaient d’abord réagi à mes propos.

« “Une bête divine veut s’excuser !?” »

Face à ces deux sentiments intenses, les mots qu’Amy voulait prononcer avaient été avalés dans sa bouche.

« Attends une minute Myne... C’est pour de vrai !? »

« Oui, c’est la vérité. »

Même maintenant, Waffle était devant nous. J’avais aussi rencontré Fenrir, et on pourrait dire que j’étais également proche d’elle, mais l’existence d’une bête divine était considérée comme un mythe au départ.

Ce n’était pas une existence dont une personne ordinaire pouvait parler avec désinvolture.

Tout d’abord, même le fait que je sois ami avec une Bête Divine était quelque chose qui semblait impossible.

Le fait de dire qu’une bête divine baisserait la tête devant un humain faisait que mes deux femmes n’avaient pas eu d’autre choix que d’être surprises.

Inversement, si vous regardiez du côté de l’autre partie, si elle refusait, j’aurais bien envie de savoir ce qui arriverait à Ymir, mais cela ferait aussi perdre la face à Fenrir, qui voulait être la médiatrice.

... À cause de ça, je me sentais vraiment mal envers Amy, mais s’il te plaît, viens avec moi.

J’étais sûr qu’elles l’avaient compris toutes les deux.

En avalant ma salive, j’avais attendu qu’Amy réponde.

Amy, qui était le centre de l’attention, devait parler. Mais il semblerait qu’elle était sur le point de fondre en larmes alors que nous la regardions.

« Si je dis que je n’ai pas besoin d’excuses, ça n’aura aucune saveur, n’est-ce pas ? »

« ... Ouais, je suis sûr que ce sera sans saveur. »

« Je n’ai pas besoin d’excuses. »

C’était probablement les vrais sentiments d’Amy.

Cependant, si elle pouvait oublier son passé, j’étais sûr qu’elle pourrait imaginer ce qu’il adviendrait.

... Et justement, j’avais besoin d’une confirmation.

C’était pourquoi j’avais répondu en lui montrant mes véritables intentions. Alors, j’allais continué à lui parler pour lui enlever son fardeau, même si ce n’était qu’un petit peu.

« Je comprends vraiment ce que tu ressens, Amy. Cependant, fais-le pour la Bête Divine... au moins pour la Bête Divine que je connais... Amy, tu ne devrais pas t’inquiéter de son existence. Si tu regardes Waffle, tu comprendras. »

Soudain, comme on évoquait son nom, Waffle avait émit un « Wafu ? » en penchant la tête et en me regardant.

Quand elle avait vu ça, j’avais clairement vu qu’Amy commençait à se calmer.

« ... Par Fenrir, est-ce peut-être la mère de Waffle ? »

« Wafu~ ! »

Waffle qui ne pouvait pas parler à Amy leva la patte droite, comme pour l’affirmer.

« Fufuu, si c’est la mère de Waffle, alors ce ne sera pas si effrayant ! Je comprends, pour être honnête, peu importe combien de fois je me suis dit que Ymir n’est pas effrayante, je n’y peux rien... Mais si Myne et Waffle et Fenrir me suivaient, je pense que je pourrais rencontrer Ymir. »

... Elle avait rassemblé le peu de courage qu’elle avait en elle.

Vous pouviez voir que même si elle souriait à ces mots, ses mains tremblaient encore.

{Waffle ! Encourage Amy !}

Alors que je l’avais dit, Waffle avait sprinté vivement vers Amy et lui sauta dessus !

Puis, pendant qu’Amy le serrait dans ses bras, il avait commencé à lui lécher les joues.

« Kyaa ! Att-Attends une minute Waffle ! Non, s’il te plaît, arrête, c’est chatouilleux, Ahahahahah. »

... Oui, bon travail. Joli coup Waffle !

Le passé d’Amy était vraiment triste. Mais pendant un moment, je voulais qu’elle se sente heureuse.

J’espérais que cette rencontre avec Ymir aurait une influence positive sur son esprit et lui permettrait de faire le premier pas dans la bonne direction.

En fin de compte, nous essaierons de faire le plus d’effort possible.

« ... Amy, faisons de notre mieux ! Ce sera sûrement un grand tournant pour toi. Nous ferons de notre mieux pour te soutenir ! Alors c’est bon ! »

Waffle se balançait et un sourire flottait sur le visage d’Amy alors qu’elle exprimait fermement ses sentiments.

« ... Oui, merci. »

Avec cela, il avait été décidé que la rencontre entre Amy et Ymir aurait lieu.

***

{Tu comprends bien, Ymir. En aucun cas, tu ne feras quelque chose comme me couvrir de honte, n’est-ce pas ?}

{Je comprenais très bien... J’admettrais que c’était certainement ma faute.}

{ ... Alors s’il te plaît, n’intimide pas les autres.}

Myne m’avait dit que la jeune elfe était extrêmement craintive envers Ymir, alors j’avais immédiatement contacté Ymir.

{Franchement, pour avoir l’accord des dieux pour amener une race au bord de l’extinction. D’ailleurs, parce que c’était la race des elfes qui étaient les protecteurs de l’Arbre Monde, on ne peut pas lui pardonner.}

{Non, j’ai déjà entendu cette histoire plusieurs fois...}

{Alors écoute-la encore et encore ! C’était de leur faute au début !!}

{ ... Je suis... désolé...}

Maintenant, c’était au tour de Myne.

Est-ce qu’il sera prêt pour ça ?

Le reste dépendra de lui.

Selon l’histoire de la jeune fille, nous pourrions prêter notre pouvoir pour l’aider à reconstruire la race des elfes.

Bonne chance et dites-le à la fille.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: C'est très étrange quand même, C'est comme si un tueur en série qui a tuer toute ta famille, de disais "j'aimerai qu'on se vois pour m'excuser, et pas du tout parce que j'aime le travail bien fait !"

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre !

  4. c est surtout que au yeux d une bete divine , humain ou elfe valent pas plus que des fourmi sont seul bute était proteger l arbre , si le roi fous avai juste attaquer les elfe il aurai pas bouger sont cul ( du moin mon avie personnel) , sinon je suis du point de vu de leganas sa le fait pas , la bete a massacre des centaines ou millier d elfe et il sens tire avec un désoler après 10 ans

Laisser un commentaire