Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 119

***

Chapitre 119 : Histoire parallèle – Réception d’une demande de la Guilde

(NDT Myne n’apparaîtra pas dans ce chapitre. Et, le chapitre se base sur le point de vue d’un groupe d’aventurier. Je vous conseille de relire la première partie du chapitre 87)

« ... Nous sommes sur le point d’atteindre le territoire du royaume d’Oose, alors soyez tous prudents. »

« ... Ouais. On l’aurait fait sans que tu nous le dises. »

Nous étions un groupe d’aventuriers de Rang B appelé « Vent ascensionnel ».

À la demande de la Guilde, nous avions été engagés pour confirmer si la rumeur était vraie selon laquelle les démons avaient commencé une invasion dans ce pays.

Si les rumeurs étaient vraies, notre objectif était alors d’enquêter sur la situation actuelle du royaume d’Oose et de protéger ceux qui pouvaient encore être sauvés.

Nous étions un groupe composé de manière standard, et il y avait 6 membres.

L’équipe se composait de la manière suivante : d’une avant-garde (Tank), deux attaquants, un explorateur (Traqueur), et un utilisateur magique (Jeteur de sort).

On était ensemble depuis quand... voyons voir, nous étions tous ensemble depuis plus de 5 ans.

Hein ? À propos de moi ? Je suis un attaquant, bien sûr, et le chef de ce groupe.

Cette fois-ci, il y avait deux raisons pour lesquelles nous avions accepté cette demande dangereuse.

La première était que les récompenses et les points de guilde étaient trop incroyables pour les ignorer.

Cette demande serait contraignante sur le long terme, car il semblerait que des démons soient impliqués, mais jamais je n’avais vu une demande donnant une récompense aussi élevée.

Si nous complétions cette demande et obtenions les points de guilde, notre rang d’aventurier passerait de B à A.

Normalement, il faudrait un grand nombre de points de guilde pour passer du Rang B au Rang A.

De plus, vous deviez avoir une feuille de route constante pour que tout le monde ait confiance en vous.

Faire d’une pierre deux coups... c’était la raison pour laquelle nous l’avions accepté, car c’était trop beau.

... Et l'autre est.

Pour être honnête, il y avait une raison énorme pour laquelle je voulais venir ici.

La demande que nous avions reçue cette fois-ci, concernant l’invasion du Royaume d’Oose, c’était la ville natale de l’un des membres de notre groupe, le Traqueur.

Quand il avait appris que sa ville natale avait été envahie, il n’avait pas pu garder le silence.

Si nous l’avions laissé ainsi, il aurait pu y aller tout seul, et comme il y avait une bonne récompense, nous étions venus ici en connaissance de cause.

Étant ensemble depuis 5 ans et vivant des situations de vie ou de mort, je ne laisserais pas l’un de mes amis vivre quelque chose seul et mourir seul.

« Après cette falaise, nous devrions pouvoir voir la ville de Mildo. »

Après que le Traqueur ait dit ça, il avait marché jusqu’au bord de la falaise à un rythme rapide.

Puis, surplombant la falaise, le Traqueur fit entendre une voix aiguë avant de tomber de ses genoux.

« ... C’est... »

Alors qu’il perdait sa voix, nous avions couru vers Traqueur qui était agenouillé au bord de la falaise.

Puis, ce que nous avions vu...

« Qu’est-ce qui ne va pas... ? Je suis sûr que la ville de Mildo est juste après cette falaise. »

Qu’il ait remarqué qu’on était à côté de lui ou non, la voix du Traqueur avait fuité.

Le spectacle qui s’était répandu sous nos yeux était les ruines de ce qu’on appelait autrefois la ville de Mildo, brûlée par une grande flamme.

« ... C’est vraiment mauvais. », avais-je murmuré inconsciemment.

En y regardant de plus près, les bâtiments de la ville s’étaient effondrés un peu partout, et il n’était pas facile de penser qu’une ville deviendrait comme ça simplement à cause d’un incendie.

« Hé, chef... ça doit être à cause de l’invasion des démons, non ? »

L’avant-garde de notre groupe avait commencé à me le demander.

« ... Ouais, je ne peux pas te l’affirmer de manière certaine... mais la possibilité est assez élevée. De plus, à en juger par l’apparence, il semblerait qu’il n’y ait pas de survivant... »

Après l’avoir dit, le Traqueur frappa nerveusement le sol avec son poing.

« Pourquoi ! Pourquoi pourquoi ? »

Tout en criant, il avait continué à frapper le sol.

La peau de ses poings s’était déchirée, et le sang s’était répandu partout, mais il ne s’était pas arrêté.

Je l’avais regardé pendant un moment, mais l’avant-garde pensait que ça devenait incontrôlable, alors il avait bloqué ses bras.

« ... je sais ce que tu ressens en ce moment, mais tu ferais mieux d’arrêter de faire ça tout de suite. »

J’avais confié le Traqueur en pleurs à l’avant-garde, et notre magicien avait commencé à discuter de notre prochain objectif.

En parlant de notre magicien, il était le plus réfléchi et le plus calme dans ses jugements parmi nous tous.

« Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

« ... Voyons voir, il n’y a aucun doute sur le fait que l’on soit en présence d’une invasion démoniaque. Ce que je veux dire par là : est-ce que nous ne devrions pas nous retirer d’ici. »

« Hmm, c’est vrai... À propos des survivants, qu’en penses-tu ? »

« Pour être honnête... c’est sans espoir, parce que c’est comme ça. Cependant, cela vaut la peine d’approfondir cette question. S’il y a des survivants... et que nous ne les avons pas cherchés, alors ils finiraient vraiment par mourir. »

... Eh bien, c’était aussi vrai.

Quoi qu’il en soit, la Guilde nous avait demandé de sauver tous les survivants restants.

« OK, alors, dépêchons-nous de les trouver. Sauvons-les même s’il ne reste qu’un seul survivant. »

Prenant nos décisions, je leur avais donné mes ordres, et le Traqueur, qui avait pleuré jusqu’à présent, avait été le premier à se précipiter sur le site de la ville de Mildo.

« Ooooi, je ne t’ai pas demandé d’y aller seul ! »

Il y avait peut-être des démons qui rôdaient encore dans le coin.

Y aller seul, ce n’était vraiment pas bon.

En hâte, nous avions couru à la poursuite du Traqueur.

***

« Est-ce qu’il y a quelqu’un ? »

« Il n’y a personne... »

Nous avions parcouru la ville à la recherche de personnes pendant près de 2 heures.

Quand je l’avais regardé du haut de la falaise, je n’arrivais pas à l’apercevoir, car c’était trop loin, mais il y avait beaucoup de corps qui traînaient sur le site de la ville de Mildo.

Hommes âgés, jeunes femmes, jeunes enfants...

Ils auraient vécu heureux sans l’invasion de ces démons.

Chaque cadavre semblait souffrir, montrant des expressions désespérées.

De plus, les corps des femmes avaient été rassemblés en une pile, et il y avait des traces de marques, indiquant qu’elles avaient été maltraitées.

« C’est douloureux, mais... retirons-nous pour l’instant. »

D’une manière désespérée, j’avais crié au Traqueur qui cherchait encore la ville de part en part.

Puis, il s’écria soudain à voix haute !

« ... Je, j’entends quelqu’un !...Chef, j’entends le cri de quelqu’un !! »

« Quoi ? Il y a toujours un survivant !! »

Alors que nous avions entendu sa voix, notre attention avait été attirée sur ce fait d’un seul coup.

« ... Là-bas ! »

Le Traqueur courut vers la personne qui pleurait.

Naturellement, nous l’avons suivi immédiatement.

« J’entends le cri d’ici ! Oii ! Êtes-vous vivant ? Vous m’entendez !? ! On vient vous sauver tout de suite ! »

Certes, de l’arrière d’un bâtiment effondré, je pouvais entendre un petit enfant pleurer.

Nous nous étions séparés et nous avions commencé à retirer les décombres.

Cependant, si les décombres s’effondraient, il n’y aurait plus d’enfants vivants.

Nous avions procédé avec soin et rapidité aux travaux de dégagement.

... Environ 40 minutes s’étaient écoulées depuis.

Finalement, nous avions pu sauver une fille qui semblait avoir environ 5 ans des décombres de l’effondrement.

... C’était probablement l’enfant de ce père.

Enlaçant la jeune fille, un homme qui avait rendu son dernier souffle avait également été découvert à l’intérieur des décombres.

Nous avions prié en silence le père qui protégeait désespérément son enfant des débris.

« ... Papa ! Papaaaaaaaaaaa — !! »

La fille dont le visage était couvert de suie criait sur son père déjà froid.

Je ne pardonnerai jamais, je ne pardonnerai jamais ça...

Je n’étais pas le Traqueur, mais je ne permettrai absolument pas aux Démons de vivre après avoir fait une chose aussi horrible.

Fatigués de pleurer, nous l’avions laissé se reposer tout en la confiant au guérisseur, nous faisions une tombe pour enterrer son père qui avait protégé si admirablement son enfant.

« Nous ne connaissons même pas son nom. Quel homme courageux ! Nous vous promettons d’emmener votre fille au royaume en toute sécurité. Alors, s’il vous plaît, soyez tranquille... et reposez-vous. Et, je vous le promets. Un jour, vos regrets... je m’occuperais de tout cela. »

Pour le père de la jeune fille, et pour tous ceux qui étaient morts en vain dans cette ville, nous avions donc décidé de nous dépêcher à retourner au royaume.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire