Strike the Blood – Tome 5 – Chapitre 5 – Partie 4

Bannière de Strike the Blood ***

Chapitre 5 : Fiesta pour les observateurs

Partie 4

Une brume d’argent enveloppait la ville artificielle qui s’effondrait lentement.

En soi, une brume n’avait rien d’étrange sur l’île d’Itogami, qui flottait sur l’océan Pacifique. Selon la saison, le brouillard marin devenait de temps en temps une entrave à la circulation. Cependant, ce brouillard était différent de ces phénomènes atmosphériques banals.

Le point d’origine de la brume argentée était la ville elle-même. Les bâtiments, les moyens de transport, le sol artificiel et les gens qui y vivaient s’étaient transformés en brume lorsque le monde avait fondu autour d’eux.

De l’extérieur, on aurait dit que le brouillard avait enfermé toute la ville en son sein.

Quelqu’un sur la côte avait observé la scène emplie d’une dense énergie magique. Assis sur le bord d’un rocher couvert de décombres, se trouvait un lycéen en uniforme. Ses cheveux étaient courts et coiffés en arrière. Il était le camarade de classe de Motoki Yaze, Kojou et Asagi — et un espion dépêché par la Corporation de Management du Gigaflotteur.

« — On dirait que l’effondrement de l’île s’est arrêté. »

Il se trouvait sur la petite île appelée la Barrière pénitentiaire. À quelques encablures de l’île d’Itogami, il avait jusqu’alors échappé à l’effet de la Bible noire.

Une jeune fille se tenant derrière Yaze chuchota. « Un vassal bestial du quatrième Primogéniteur, oui ? »

Elle était également lycéenne, mais elle portait des lunettes et avait un livre sous le bras. Son uniforme, comme celui de Yaze, venait de l’Académie Saikai, mais elle avait une aura de calme qui flottait autour d’elle, ce qui la faisait paraître plus âgée.

Yaze lui avait fait un signe de tête. « Le cliché veut que les vampires se transforment en brume et fuient la bataille, et non qu’ils transforment entièrement une île en brume. Grâce à cela, nous avons été sauvés cette fois-ci… mais… »

« Cela prouve une fois de plus qu’il peut rayer cette île de la carte à tout moment, n’est-ce pas ? » déclara la fille.

Le garçon semblait réprimer ses propres sentiments sur la question en se moquant sobrement. « Hmph. Cela ne faisait-il pas aussi partie de votre plan ? »

Peu de temps auparavant, l’île d’Itogami, dépouillée de sa magie, avait été au bord de l’effondrement. Mais maintenant que tout s’était transformé en brouillard, la gravité avait cessé de l’affecter, puisqu’il n’y avait plus rien de solide, et donc la résistance des matériaux qui le maintenaient ensemble n’était plus un souci. On pourrait peut-être dire qu’on ne pouvait pas détruire ce qui est intangible.

« J’avais entendu dire que Kojou Akatsuki est un vampire incomplet qui ne savait pas se débrouiller dans la brumisation, » déclara l’écolière. « De penser que sa première transformation en brume serait à une telle échelle… le Quatrième Primogéniteur est bien l’enfant chéri de la calamité. »

« À peu près. »

Yaze n’avait pas contesté ses paroles.

L’utilisation de la transformation en brume était presque exclusivement réservée aux parents par le sang des vampires de la Vieille Garde et au-delà. Cependant, il n’existait aucune trace de Kojou Akatsuki se transformant en brume avant ce jour-là.

Peut-être la raison même de ne pas se transformer en brume sur un coup de tête était-elle qu’une seule erreur pouvait effacer toute la ville. C’était le genre de folie qui convenait bien au quatrième Primogéniteur.

Cependant, c’est ce pouvoir fou qui avait sauvé du danger le Sanctuaire des Démons. Kojou Akatsuki n’était probablement même pas conscient de ce qu’il avait fait.

Yaze avait jeté un coup d’œil à la fille avec un regard perçant.

« Plus que cela, je veux demander ce qui se passe ici. Vous saviez très bien pourquoi Aya Tokoyogi était si accrochée à un grimoire “inutile” comme la Bible noire, n’est-ce pas ? Quel est son objectif ici ? »

La jeune fille sourit en secouant la tête. « Oui, je me demande. Peut-être désire-t-elle sauver le monde ? »

« Qu’est-ce que cela signifie ? » demanda Yaze.

Alors que Yaze s’énervait, un sourire de désolation et d’autodérision s’était emparé de son compagnon.

« Je veux dire par là… la sorcière a peur, tout comme nous avons peur, » avait-elle dit.

Sans un bruit, la jeune fille avait tourné son regard vers l’île d’Itogami, maintenant enveloppée de brume sous le ciel sans soleil, et elle avait commencé à marcher vers la mer.

De derrière elle, Yaze avait demandé. « Ne voulez-vous pas regarder jusqu’à ce que le générique soit terminé ? »

La jeune fille avait secoué la tête brièvement. « Malheureusement, j’ai d’autres affaires à régler. »

La fille aux lunettes se dirigeait vers un mur de pierre où attendait un petit bateau de patrouille des garde-côtes. Lorsqu’elle était arrivée auprès d’eux, les marins s’étaient occupés d’elle, la guidant vers le bateau.

Les épaules de Yaze s’affaissèrent d’exaspération en regardant la fille partir.

« Comme toujours, un poisson froid… Eh bien, je suppose que cela fait partie de son charme, » murmura-t-il en déplaçant une fois de plus son regard vers l’île d’Itogami.

La brume argentée qui enveloppait l’île artificielle couvrait silencieusement la mer baignée par la lune.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires :

Laisser un commentaire