Strike the Blood – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 9

Bannière de Strike the Blood ***

Chapitre 4 : Le Bras Droit du Saint

Partie 9

L’Île Sud, quartier résidentiel. Il y avait une fille seule au bord d’une fenêtre d’un immeuble de neuf étages.

C’était une fille d’adolescence qui donnait l’impression d’être un peu sous-développée — .

Nagisa Akatsuki.

Tout ce qu’elle portait, c’était une chemise fine à la place d’un pyjama.

La lumière argentée de la lune traversait la matière, soulignant les contours de son corps svelte.

Ses cheveux, décoiffés, étaient anormalement longs. Ils avaient atteint presque tout le chemin jusqu’à ses hanches.

C’était peut-être pour cela qu’elle donnait une impression différente de son apparence habituelle, avec ses cheveux décoiffés. Son aura habituelle de gaieté était cachée, et son visage chérubin possédait un calme d’adulte.

Ses longs cheveux se balançaient sans pouvoir entendre le moindre bruit de la brise de mer qui soufflait par la fenêtre ouverte.

Elle regardait le bâtiment en forme de pyramide inversée au centre de l’île Itogami — La Porte de la Clef de Voûte.

Étant le plus haut bâtiment de toute l’île, elle pouvait très bien le voir du bord de la fenêtre.

Nagisa Akatsuki regardait en silence le bâtiment.

Ce soir, la nuit de l’Île d’Itogami était sombre.

Avec ses lumières éteintes, on pourrait penser que la majestueuse Porte de la Clef de Voûte se fondait dans le ciel nocturne.

Pendant un seul instant, il y avait une lueur pâle, comme si elle avait été frappée par la foudre.

En regardant cela, les lèvres de la jeune fille avaient affiché une expression mystérieuse.

Elle avait fait un sourire comme si elle savait ce que cette lueur représentait.

« Regulus Aurum... Vous vous êtes enfin réveillé... » La langue de Nagisa avait calmement laissé sortir ses mots.

C’était une voix calme, comme si ce n’était pas elle qui parlait, mais une autre personne.

Mais son expression semblait amusée.

« Alors, même ce garçon a fini par être un peu motivé. Hehehehe... Ce ne serait pas drôle s’il ne l’était pas... »

Une lumière farouchement espiègle habitait dans ses yeux raffinés — une lumière qui ressemblait à des flammes vacillantes.

Cependant, lorsque la brise avait vraiment soufflé par la fenêtre, le calme d’adulte et la férocité avaient disparu de son corps. Oubliant apparemment pourquoi elle était là au départ, la jeune fille avait fermé la fenêtre et avait laissé sortir un petit bâillement. Puis, frottant ses yeux endormis, elle était retournée dans sa chambre et son lit.

Son visage était le même que d’habitude : celui d’une jeune fille innocente.

« Hmm, Kojou-kun…, » marmonnant apparemment par habitude le nom de son grand frère, elle avait fermé les yeux.

Et comme si elle regardait un rêve agréable, Nagisa Akatsuki s’était endormie en douceur.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Laisser un commentaire