Strike the Blood – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 7

***

Chapitre 4 : Le Bras Droit du Saint

Partie 7

C’était Yukina qui avait frappé en premier.

Maniant sa lance d’argent, la jeune Chamane Épéiste se dirigea vers Astarte avec une vitesse qui semblait être la vitesse de la lumière. La fille homoncule avait utilisé son Vassal Bestial, dont la forme était celle d’un humanoïde géant qui l’enveloppait, pour contre-attaquer.

La lance et le coup de poing avaient fait trembler toute la structure.

Le Vassal Bestial d’Astarte n’était pas une forme de vie en forme d’humanoïde. C’était une masse dense d’énergie magique matérialisée sous cette forme.

Ses poings étaient égaux en force au plus puissant des tirs magiques provenant de la Magie Noire, et ses coups de pied étaient supérieurs aux explosions provoquées par les rituels obscurs.

Et ses bras étaient capables de déchirer d’épaisses cloisons faites d’alliages spécialement renforcés.

C’était cette puissance écrasante qui avait pulvérisé les agents anti-démons de la Garde de l’île en un seul coup...

Mais Yukina avait détourné l’attaque.

Sekkarou — ou plutôt, le EOD infusé dans l’arme, avait repoussé la puissance matérialisée du Vassal Bestial et avait visé à déchirer sa chair à la place.

Cependant, la chair du Vassal Bestial, enveloppée d’une oscillation divine identique, avait résisté au coup tranchant de Sekkarou.

L’attaque de Sekkarou, assez puissante pour infliger des dommages mortels à un démon, n’avait fait qu’une blessure superficielle au corps du Vassal Bestial ce qui avait été instantanément régénéré.

Yukina était supérieure en talent au combat, mais elle ne possédait pas le pouvoir offensif de détruire son adversaire.

De l’autre côté, bien qu’Astarte possède un pouvoir destructeur écrasant, la compétence de Yukina avec la lance et les arts martiaux sans armes la rendait pratiquement intouchable. Leur duel était dans une impasse complète.

Cependant, c’était ce que Kojou et Yukina visaient.

« Ooooooooh — ! »

La foudre bleu pâle se répandait tout autour de lui alors que Kojou s’était précipité sur Eustache avec son poing vers l’avant.

Pendant que Yukina bloquait Astarte, Kojou se battait contre le maître de l’homoncule, Eustache. C’était le plan que Kojou et Yukina avaient imaginé.

Kojou ne pouvait pas combattre le Vassal Bestial d’Astarte avec son pouvoir de réflexion de l’énergie magique. Cela dit, même l’arme de Yukina n’avait pas pu la vaincre.

Cependant, si Eustache, qui distribuait les ordres, tombait, Astarte s’arrêterait sûrement. Après tout, Astarte elle-même n’avait aucun désir de nuire aux habitants de l’Île d’Itogami. La courte conversation que Kojou et Yukina avaient eue avec elle les avait rendus certains de cela.

Par conséquent, pour elle aussi, Kojou devrait vaincre Eustache, ici et maintenant. Cependant...

« Hnn ! »

Avec une agilité inimaginable, l’énorme corps d’Eustache avait évité le coup de Kojou, contre-attaquant dans le même mouvement avec sa hache de combat. La pression de l’air provoqué juste par la hache avait arraché quelques lambeaux de tissus à l’uniforme scolaire de Kojou. Il pouvait sentir le tranchant de la hache.

Rapide et puissant. S’il pouvait frapper Kojou proprement, il n’y avait aucun doute qu’il serait fendu en deux comme il l’avait fait déjà au cours de la journée. Il ne pouvait donc pas laisser cette attaque le toucher.

Eustache avait fait un rire chaleureux comme si l’impatience de Kojou était trop claire pour lui.

« Certes, c’est une énergie magique impressionnante, mais des attaques aussi maladroites ne peuvent pas me toucher. Vos mouvements irréfléchis sont comme ceux d’un amateur, Quatrième Primogéniteur ! » déclara Eustache.

« Ils ne sont pas comme — je suis vraiment un amateur ! » répliqua Kojou.

Après que Kojou ait réfuté les propos d’Eustache, il avait augmenté sa vitesse. Certes, en termes d’arts martiaux Kojou était un amateur, sur le plan d’un vampire, il était totalement incompétent. Cependant, bien qu’il ait eu quelques lacunes, le jeu de pieds qu’il avait aiguisé en basket-ball était encore bon pour être utilisé là. Évitez l’autre, défendez votre propre but. Bougez rapidement et de façon équilibrée. Et feintez. Kojou était bien versé dans la façon de combattre des adversaires plus gros et plus coriaces que lui.

« Hn... C’est — ! »

Il avait lancé la boule de foudre magique qu’il avait créée sur Eustache comme une passe rapide. L’attaque frivole avait donné un air de Kojou au bout du rouleau. Cependant, l’expression de l’apôtre armé s’était raidie.

« Je retire ce que j’ai dit. J’accepte que vous ne soyez pas un ennemi à sous-estimer... Par conséquent, je vous affronterai avec la résolution appropriée ! » déclara Kojou.

« Quoi... !? » s’exclama Kojou.

L’incroyable énergie lumineuse qui affluait de tout le corps d’Eustache avait drainé le sang du visage de Kojou.

L’éclat s’échappait de tous les trous dans le vêtement de l’Apôtre armé. L’armure de combat sous le vêtement émettait une lumière dorée. Une douleur aiguë se fit sentir dans les yeux de Kojou alors qu’ils regardaient cet éclat, la peau de Kojou baignée par cette lumière brûlait.

« Ô vêtement sacré, “Alcazava”, fabriqué par la technologie de Lotharingia — que ta lumière enlève tous les obstacles devant moi ! » déclara Eustache.

Eustache avait augmenté la vitesse de ses attaques. Son armure d’acier avait augmenté sa force physique. Kojou, avec sa vision volée par la lumière dorée, avait évité à ses attaques principalement en raison de l’intuition. Du sang frais s’était répandu depuis sa joue coupée.

« C’est bien jouer, sale vieil homme — donc tu avais toujours une carte d’atout comme ça cachée ! » Kojou avait involontairement haussé la voix en réprimande.

Cependant, Eustache n’avait pas arrêté ses attaques. Il sautait de temps en temps, mais les frappes avaient à la fois de la puissance et de la vitesse derrière elles. Bien qu’inesthétique, c’était tout ce que Kojou pouvait faire pour éviter ces attaques. Il était tombé sur ses fesses lors de l’une de ses esquives.

« Senpai... !? » Yukina avait crié pendant qu’elle regardait Kojou maintenant purement sur la défense. Cependant, elle aussi était à ses limites quant au fait de contenir Astarte. En outre, avec un Eustache renforcé par le pouvoir de l’armure, même Yukina avait probablement peu de chance de victoire.

Kojou avait fait un clin d’œil à Yukina, comme pour dire, ne t’inquiète pas, car il s’était relevé avec lenteur.

Eustache était resté sur sa position d’attaque, probablement par prudence, quant à l’étrange aura que Kojou avait laissé dégager.

« Si c’est comme ça, je l’utiliserai sans retenue. Ne meurs pas, vieil homme ! » déclara Kojou.

« Hnng ... ! ? » Eustache avait sauté en arrière, sentant instinctivement le danger.

Ses yeux avaient vu Kojou placer son bras droit vers l’avant, avec du sang frais jaillissant de lui.

« Kojou Akatsuki, successeur de la lignée de “Kaleid Blood”, te libère de tes liens — ! » annonça Kojou.

Ce sang frais s’était transformé en un éclair scintillant. La lumière, la chaleur et l’onde de choc de la foudre étaient incomparables à ce qui avait été présent avant ça. C’était le même Vassal Bestial du Quatrième Primogéniteur qui avait dévasté le quartier des entrepôts.

Mais contrairement à ce qui se passait auparavant, la lumière n’éclatait pas sans distinction dans toutes les directions, mais sa forme se condensait, se transformant en celle d’une bête géante.

C’était la forme propre au Vassal Bestial. La vraie forme d’un Vassal Bestial du Quatrième Primogéniteur, complètement sous le contrôle de Kojou.

« Vas-y, Vassal Bestial Numéro Cinq, “Regulus Aurum” — ! » déclara Kojou.

Ce qui était apparu était le Lion d’Éclair — une masse d’énergie magique sous la forme d’éclairs enragés, aussi énorme qu’un char de combat lourd. Tout son corps émanait un éclat qui éblouissait les yeux, et son rugissement secouait l’air comme le tonnerre lui-même.

Kojou avait hérité des douze Bêtes Vassales du précédent quatrième Primogéniteur.

Mais, à la fin, boire le sang de Yukina n’avait fait que faire reconnaître à ce Vassal Bestial de la foudre que Kojou était son seigneur.

Cependant, il s’attendait à ce qu’il en soit ainsi.

Car, en l’espace de plusieurs jours depuis la rencontre avec Yukina, le Vassal Bestial de la foudre était devenu plus vivant pour une raison inconnue, à un degré très inhabituel.

Et dans le quartier des entrepôts, il s’était même déchaîné pour protéger Yukina.

Maintenant, il comprenait très bien la raison. Ce Vassal Bestial aimait Yukina depuis le moment où ils s’étaient rencontrés, car il était attiré par l’odeur de son sang — .

« C’est donc votre Vassal Bestial — ! Il est imprudent d’utiliser une telle puissance dans un espace clos comme celui-ci ! » déclara Eustache.

L’une des pattes avant du Lion d’Éclair s’était déplacée vers le bas, visant Eustache.

L’attaque n’avait fait que l’égratigner. Mais avec ce simple mouvement, l’énorme corps d’Eustache avait été projeté à plusieurs mètres en arrière.

Une onde de choc génératrice d’éclairs s’était éparpillée sur toute son armure de plaque, et la température élevée de la foudre avait fait fondre la lame de sa hache de guerre.

Les séquelles de l’attaque avaient également été ressenties par la Porte de la Clef de Voûte.

Les grands courants électriques libérés longeaient le mur extérieur de la Porte dans toutes les directions. Les lumières d’urgence et les caméras de sécurité placées dans la zone avaient été emportées sans laisser de traces. Le treuil qui fixait les câbles câblés produisait également un gémissement. Ni l’un ni l’autre ne sortirait indemne d’un combat prolongé.

« Astarte — ! » cria Eustache.

L’apôtre armé avait finalement appelé son serviteur. Rien ne pouvait contrer la tyrannie du Vassal Bestial de Kojou, agitant autour de lui une énergie magique explosive rivalisant avec une catastrophe naturelle, sauf le Vassal Bestial « Rhododactylos » de sa servante. Il avait sûrement déterminé qu’il en était ainsi.

Faisant fi des attaques de Yukina, le Vassal Bestial, l’Astarte enveloppée d’un linceul, se tenait devant le Vassal Bestial de Kojou.

Ne tenant pas compte en partie de la volonté de Kojou, « Regulus Aurum » était passé à l’attaque. La patte avant du Vassal Bestial géant s’était transformée en éclair et avait frappé le Vassal Bestial sous forme humanoïde.

À cet instant, la lumière aux couleurs de l’arc-en-ciel qui enveloppait le Vassal Bestial d’Astarte avait augmenté en éclat.

La barrière d’onde de résonance spirituelle avait résisté à l’attaque de Vassal Bestial de Kojou et l’avait reflété — !

« Whoooah !? »

« Eyaaaaaaaah !! »

La foudre magique incontrôlée s’était déchargée, ratissant le plafond, perforant et cassant facilement le plafond épais du niveau le plus bas de la Porte. Kojou et Yukina avaient crié en courant pour échapper à la pluie incessante de débris.

« Merde... ! Pas bon !? Donc, même mon Vassal Bestial ne peut pas briser sa barrière... ! » Kojou gémissait comme un malaise féroce qui l’attaquait.

Même après avoir reçu un coup de Regulus Aurum, le Vassal Bestial d’Astarte n’avait pas été endommagé. Même si l’attaque était répétée, cela se terminerait probablement avec le même résultat.

Et la structure n’allait probablement pas supporter d’autres combats. Si les murs extérieurs de Porte de la Clef de Voûte étaient percés, l’eau de mer, propulsée par la pression de l’eau à deux cent vingt mètres sous le niveau de la mer, se précipiterait sans doute en une seule fois, écrasant Kojou et les autres. Yukina mourrait instantanément, et même le sort de Kojou était incertain.

« Senpai... »

Yukina s’était doucement approchée de lui comme pour soutenir Kojou contre les débris qui tentaient de l’enterrer. Même son expression affichant de lourds signes de fatigue — naturellement, après avoir combattu un adversaire aussi puissant en chair et en os, c’était normal.

« Désolé, Himeragi. On ne pourra peut-être pas les battre... ! » déclara Kojou.

La voix de Kojou tremblait de colère, comme s’il s’adressait à sa propre insuffisance.

Un pas. Un pas de plus et ils pourraient sauver l’île. Et pourtant, ils ne pouvaient pas l’atteindre.

Cependant, Yukina, regardant un Kojou frustré, sourit vivement.

« Non, Senpai. Dans ce combat, la victoire est à nous, » déclara Yukina.

Comme l’avait dit Kojou, « Eh ? » Yukina avait marché devant lui, ne laissant pas de temps pour une réfutation.

« Moi, Demoiselle du Lion, Chamane Épéiste du Dieu Suprême, je t’en conjure, » déclara Yukina.

Elle dansait avec la lance argentée, comme un épéiste priant les Dieux pour la victoire. Ou peut-être comme une jeune fille à qui la victoire avait été annoncée.

« Ô lumière purificatrice, ô divin Sekkarou, par ta volonté divine d’acier, abat les démons devant moi ! »

En plus de son chant solennel, la lance aux flocons de neige avait commencé à émettre un éclat.

Cette faible lumière blanche était une onde de résonance spirituelle qui pouvait déchirer n’importe quelle barrière. Cependant, sa forme était différente de celle d’Astarte. C’était mince, aiguisé, comme un croc brillant et scintillant.

« ... Non !! » cria Eustache.

Ayant réalisé l’objectif de Yukina, Eustache avait soulevé sa hache pour la lancer sur Yukina alors qu’elle était sans défense. Cependant, une sphère de foudre libérée par Kojou avait attaqué Eustache pendant qu’il le faisait. Protégé par une armure de plaque comme il l’était, ce n’était pas un coup fatal. Cependant, cela avait interrompu ses mouvements pendant un instant.

À cet instant, Yukina avait bondi. Comme une louve souple et blanc pâle, elle dansait dans le ciel sans bruit.

La réponse d’Astarte avait été à la traîne par rapport à la vitesse de Yukina.

Les deux combattantes avaient produit la même résonnance divine. Cependant, alors que celle d’Astarte était un énorme Vassal Bestial avec une barrière enveloppant tout son corps, la puissance de la lance de Yukina était concentrée sur un seul point : mince, tranchante, dans le seul but de pénétrer la barrière de l’adversaire.

« Sekkarou ! »

À l’instant d’après, la lance argentée avait percé la barrière défensive d’Astarte, empalant profondément la tête sans visage du Vassal Bestial en forme humaine. À ce moment-là, Kojou aussi avait finalement compris le sens des paroles de Yukina.

Même si la barrière avait été percée, la lance de Yukina avait fait peu de dégâts au géant Vassal Bestial. Cependant, la lance continuait à empaler profondément la tête du Vassal Bestial, même maintenant, à l’intérieur du corps matérialisé du Vassal Bestial, où la barrière défensive n’aurait aucun effet.

Le long fût métallique était comme un paratonnerre, faisant signe à la foudre — .

« “Regulus Aurum” ! » cria Kojou.

Plus rapide que Kojou, le Lion d’Éclair s’était déplacé à la vitesse de la lumière.

Yukina avait déjà relâché sa lance, sautant dans les airs.

Et puis le Vassal Bestial de Kojou avait frappé le manche de la lance qu’elle avait laissée derrière elle.

L’énergie magique du Vassal Bestial transformée sous forme de foudre avait été versée dans le corps de « Rhododactylos ».

La méthode pour vaincre une masse d’énergie magique était de l’écraser avec une énergie magique plus importante —

Cette fois, le pouvoir magique écrasant du Vassal Bestial du Primogéniteur avait instantanément brûlé et anéantit celui d’Astarte.

« Astarte — ! ? »

Ayant perdu son armure produite par Vassal Bestial, la fille homoncule s’était lentement effondrée sur le sol.

Eustache gémissait, stupéfait, en regardant la scène.

L’annihilation du Vassal Bestial d’Astarte, avec la capacité de détruire toute barrière, signifiait l’effondrement de l’ambition d’Eustache de libérer la relique sacrée de la Clef de Voûte.

Devant les yeux vacillants d’Eustache, Yukina avait atterri sans bruit.

Un Eustache distrait avait été lent à réagir.

Yukina avait pressé ses paumes contre le torse du vêtement blindé qui l’enveloppait.

« Distorsion — ! » cria Yukina.

Il s’agissait de la frappe de paume de la Chamane Épéiste qui pouvait pénétrer l’armure pour transmettre les dommages directement au corps humain se trouvant à l’intérieur.

Tandis qu’Eustache faisait un *guhh* douloureux, son grand corps se pencha vers l’avant. Et — .

« C’est fini, vieil homme ! » Kojou avait ajouté sa propre attaque, frappant l’apôtre armé au visage.

C’était un coup de poing avec la seule puissance physique derrière lui, et non la magie ou les sorts ou tout autre pouvoir d’un Primogéniteur. Par conséquent, il s’agissait d’une attaque contre laquelle aucun art des arcanes ne pouvait se défendre.

Le corps robuste d’Eustache s’était envolé vers l’arrière. Il avait rebondi plusieurs fois et s’était finalement effondré sur le sol.

Il avait tendu lentement sa main vers la clé de voûte, puis, alors que sa force semblait s’être épuisée, il s’était tu.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Un commentaire

  1. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire